Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 The Happiness Of Meeting Again After A Long Time [Violet/Skye/Ezeckiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Invité
Invité
I found you, you find me
I can't help but miss you
Ez&Violet&Skye
 
Tu souris en pensant à ton frère, et à Lana. Quelques semaines, mois, plus tôt, t'aurais pas réagi de la même façon. Ta seule idée, c'était de te barrer de ce bled, t'en avais rien à foutre des gens que tu rencontrais, et tu voulais juste retourner à ta vie de braquages. Parce que c'était ça qui te maintenait en vie, parce qu'après Orphée, tu t'étais promis que tu t'attacherais plus à personne. Mais c'était plus le cas. Alors quand t'as vu Aidan et Lana, t'as pas pu t'empêcher d'être content pour lui, lui que t'avais jamais vraiment vu aimer qui que ce soit. Pas comme toi, en tout cas. On ne peut pas dire que tu n'as pas peur, peur qu'il se passe exactement la même chose que ton premier amour, peur que rien n'aille comme c'était écrit. Mais la Armyanskova, c'était une brave fille. C'était sans doute la plus gentille et la plus pure que t'aies jamais rencontré, alors s'il fallait qu'il tombe pour quelqu'un, autant que ce soit pour elle, t'en étais convaincu.

Ce qui amena automatiquement la question sur ta vie sentimentale. Tu ne sais pas s'il faudrait que tu lui expliques, que tu lui dises que t'es pas le genre à tomber amoureux et pourtant que tu l'as fait plutôt deux fois qu'une, que t'es de ceux qui refusent les sentiments mais qu'ils viennent à toi sans que t'en demandes autant. " J'avais quelqu'un. Y a quelques années. Orphée, elle s'appelait. Mais faut croire que la chance et moi, ça fait deux hein? Elle est morte avant que j'ai eu le temps de me faire à l'idée que ça durerait pas éternellement." T'aurais dû le savoir, c'est ce que tu te dis. T'aurais dû savoir que t'étais pas de ceux qui finissaient heureux, et Orphée, elle était comme Skye, trop sauvage pour s'enfermer dans une vie qui ne présentait aucune sorte d'aventure. T'es pareil alors tu peux pas vraiment leur en vouloir, mais c'est comme ça, pour ça, pour cette adrénaline que vous recherchiez désespérément qu'elle est morte. Loin de toi l'idée d'arrêter, cependant, t'as tout fait pour la rejoindre le plus vite possible, et pourtant la chance semblait de nouveau être ta meilleure compagne. Chien de destin. Mais ce n'était pas tout, ce n'était pas vraiment une réponse complète que tu offrais à Violet, alors tu souris de nouveau. " Skye. Je ne sais pas ce qu'on est, je me suis jamais vraiment posé la question mais tu sais ... C'est quelqu'un d'unique." C'était une bonne comme une mauvaise chose, torturée du fond de l'âme elle te ressemblait autant qu'elle était différente. Tu ne comprenais pas vraiment cette attirance qui n'avait fait que se développer au fur et à mesure du temps alors que tu t'étais totalement fermé à tout. Alors tu avais décidé que les mots n'étaient pas nécessaires et que même sans en connaître l'exact expression, ce que tu ressentais n'étais pas mauvais. C'est le moins que tu puisses te dire. " Et toi alors? "

T'espères qu'elle n'a pas eu à vivre ce que toi t'as vécu, qu'elle n'a pas eu à souffrir de sentiments qui ne se contrôlaient pas, pas comme toi en tout cas. T'espères tellement mieux pour elle, et elle a l'air, sans le dire, d'avoir déjà tellement perdu. Toi, par ta faute, en premier lieu. Ton frère, par effet de circonstance. La vue, ensuite. Tu vois bien qu'elle n'en a rien perdu de ce qu'elle était, que sans doute maintenant, elle doit mieux s'y faire que quelques mois plutôt, mais tu ne peux t'empêcher de te demander si t'aurais pu l'éviter. Sans doute pas, mais elle aurait eu un soutien supplémentaire. T'aurais pu l'aider, mais t'es parti et t'es jamais revenu. Egoïsme ou simple désir de fuir la France après qu'Orphée ait quitté le monde qui ne voulait pas te laisser partir.

Patiemment, tu attends qu'elle continue le fil de sa pensée. Tu te demandes encore où elle veut arriver, ce qui la préoccupe. T'aurais pu te demander si elle savait pour toi et Aidan, mais finalement, c'est quelque chose de peu probable, vous avez été séparés trop longtemps pour lui avoir laissé le moindre indice. Non, ce n'était pas ça. C'était autre chose, mais quoi? T'es un mec curieux, Ez, ça, tu ne peux pas le nier, et l'attente, c'est quelque chose que tu ne supportes pas. Pourtant, tu prends sur toi, pour ne pas tomber dans la paranoïa. Puis sa réponse arrive, et tu hausses les sourcils, avant de les froncer. " Attends ... Tu peux voir le futur? Comment tu sais si ce ne sont pas des rêves? " Tu sais pas jouer les étonnés, de telles facultés, pour quelqu'un qui n'y connaissait rien, ça aurait été étrange, sans doute que t'aurais dû dire qu'elle débloquait et qu'il fallait qu'elle aille voir un psy, mais finalement, peu de choses arrivent à t'étonner et lui mentir ... Ce n'est tellement pas dans tes capacités. " Par exemple, qu'est ce que tu as vu?"
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

The Happiness Of Meeting Again After A Long Time

L
a jeune femme écouta son ami, et sur le coup, elle fut heureuse... Puis beaucoup moins. Son coeur se serra, et elle attrapa sa main en refermant ses doigts sur la sienne. Ah, les années avaient passé, et pourtant, elle avait l'impression de le retrouver comme dix ans auparavant... Elle se sentait toujours autant affectée par ses émotions. Elle posa sa tête sur son épaule, et ferma les yeux.

« Tout le monde a le droit d'être heureux, Ez. Même toi... Je sais pas ce que t'as foutu toutes ces années, mais d'un point de vue ou d'un autre, tu as le droit d'être heureux. »

Puis quand il parla de la jeune femme qui était encore là il y avait de cela quelques instants, la brune sourit doucement. Elle l'avait bien senti, elle n'était pas quelqu'un de naïf. Elle sentait qu'ils tenaient l'un à l'autre d'une façon particulière. Puis quand il lui demanda ce qu'il en était de son côté, elle haussa les épaules.

« Bof... En France, je suis sortie avec un gars, mais il s'est bien foutu de ma gueule. Bon après... J'avais un groupe d'amis qui n'étaient pas des plus fréquentables aux yeux des autres, et en me voyant toute triste, le gars en question n'a pas fait le fier longtemps. Trois de mes amis lui sont tombés dessus, et ils se sont... "expliqué". »

Elle se mordit la lèvre en souriant légèrement. Ah, ils lui manquaient, ces trois têtes de mules. Elle avait pris l'habitude d'être avec eux, et ce... Même en étant aveugle. Ils étaient classés "infréquentables", parce qu'ils faisaient des combats de rue, qu'ils trainaient dans des affaires pas très nettes de drogue, et qu'ils étaient plutôt violents... Mais pourtant, au fond, ils étaient protecteurs, et surtout, bien plus sympas que ce qu'on pouvait penser. Et elle, elle avait eu la chance d'être proche d'eux... Elle soupira un peu, nostalgique, un petit sourire sur les lèvres.

« A part ça, depuis que je suis aveugle, bah.. Je me suis pas trop consacrée aux autres, mais surtout à mon adaptation en fait. »

Puis elle attendit d'entendre sa réaction suite à ce qu'elle venait de lui annoncer. Et en entendant la façon dont il réagit, elle fut presque surprise. Il n'avait même pas vraiment l'air surpris... Enfin pas plus que ça. Elle hocha la tête et sourit un peu nerveusement à sa question.

« Comment je sais ? Je le sens. Et puis... Quand tu entends exactement ce que tu as entendu plus tôt, et que la personne qui est avec toi te décris exactement ce que tu as vu... Et surtout que ça se reproduit plusieurs fois... Tu te dis qu'il y a un truc. »

Et quand il demanda un exemple, la tatouée n'eut pas longtemps à chercher de quoi elle allait parler... L'incendie, c'était le plus logique.

« L'incendie. Quelques heures avant que ça se produisent, je montais les escaliers dans le but de sortir, et... J'ai eu un violent mal de crâne, avant de voir. Mais finalement, j'aurais préféré ne rien voir du tout, parce que c'était vraiment horrible... Des corps, des blessés... Et puis j'ai vu l'hôpital. J'ai vu que ça commençait de là, puis j'ai vu le gymnase. A défaut d'avoir pu emmener les gens à l'hôpital qu brûlait et qui a dû être évacué, ils ont mis tout le monde dans un gymnase. On pouvait pas avancer, plein de lits, enfin de civières, voire même de gens à même le sol... »

Elle en eut un frisson. C'était pour l'instant la plus violente des visions qu'elle avait eu, et elle devait tout encaisser, pour garder la tête froide. Elle haussa à nouveau les épaules et soupira légèrement.

« C'est la dernière vision que j'ai eu. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
I found you, you find me
I can't help but miss you
Ez&Violet&Skye
 
Violet arrive à te soulager, alors même que la pensée d'Orphée te détruit encore. T'as du mal à tirer un trait sur cette partie de ton histoire, mais c'est parce que tu en prends toute la responsabilité sur tes épaules. Si seulement tu l'avais pas entraînée là dedans, elle serait pas morte. Si t'avais pas voulu y aller trop vite, elle serait pas morte. Mais t'as jamais su réfléchir réellement aux conséquences de tes actes, t'aurais pas pu faire autrement, parce que t'es comme ça,  à foncer tête baissée, à rechercher l'adrénaline à n'importe quel prix. T'aimes à te dire que t'aurais su, t'aurais fait les choses différemment, mais tu sais que ce n'est pas le cas, parce que tu te considères toujours plus malin que les autres, parce que dans ton esprit, t'aurais trouvé le moyen de faire comme tu voulais sans en subir les conséquences derrière. T'es incontrôlable, quand tu veux, Zecke. ça a coûté la vie à Orphée, ça t'a coûté ton bonheur, et tu sais que d'un côté, Violet a raison, mais de l'autre, tu penses pas le mériter, ce bonheur. Il n'est pas pour toi, pas après ce que t'as vécu.

Mais tu souris quand même, parce que Violet, tu viens de la retrouver, et tu veux pas l'accabler avec tes pensées, qui sont souvent bien trop sombres. Tu te doutes qu'elle a dû en baver, elle aussi, pour être ici, dans cette situation, avec lui, alors tu veux pas rajouter ton malheur à sa peine. Elle a toujours été le rayon de soleil qui t'a permis d'avancer, cet éclat pur, blanc, sans vraiment de tâche, et tu veux pas la salir comme t'as sali Orphée, c'est un truc que tu te refuserais. " Je trouverais bien un jour où chercher mon bonheur. ça ne doit pas être si compliqué." Mais le bonheur, pour toi, il est différent que celui que les autres attendent. T'es pas vraiment à l'aise avec les notions du " ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants", pour toi le bonheur il est pas de se poser, d'obtenir un prêt pour avoir une belle baraque et un chien, toi ton bonheur, il se trouve dans le voyage, dans l'adrénaline, dans tout ce que tu peux faire pour ressentir. Et c'est là que se trouve la réellement complexité de ce but. Tu préfères donc te concentrer sur la vie de Violet. Savoir ce qu'elle a fait toutes ces années, savoir ce qu'elle a vécu, bien avant son drame, avant de devoir composer avec sa cécité. Qu'est ce que t'as raté de sa vie ? Une vie normale comme tu l'as jamais vécue, sans doute. Tu ris. " T'as toujours su bien t'entourer, y a pas à dire. Mais tant mieux pour lui, ça lui a fait les dents. Tu finiras par tomber sur quelqu'un de sérieux. Et puis l'avantage c'est qu'il pourra être moche, tu ne le sauras jamais." T'es plutôt pas doué pour faire dans le subtil, en vérité. T'es pas le genre à prendre des gants devant une situation qui ne t'es pas familière. Mais tu sais qu'elle ne s'en offusquera pas, parce qu'elle te connait, même après tout ce temps, et qu'elle est habituée. " Je comprends."

La suite de la conversation, pourtant, partit à l'opposé de ce que t'aurais pu penser. Les oracles, tu en as entendu parler, t'as pris ça pour des conneries, même si en fin de compte, avec tout ce qui se trame dans le monde que tout le monde prend pour des conneries, tu t'étonnes pas vraiment qu'ils existent. T'en avais pourtant jamais rencontré, jamais vraiment parlé à certains. Tu n'aimerais pas avoir ce pouvoir. Ce serait bien utile pour tes braquages ou le loto, mais voir un événement sans pouvoir l'arrêter ... ça te donnerait le tournis, en fin de compte. Savoir qu'elle avait vu l'Incendie avant qu'il se produise lui donnait d'ailleurs presque la chair de poule. Lui l'avait vécu, et déjà sans savoir qu'il se produirait, la culpabilité de n'avoir pas pu sortir Skye de là, ne pas trouver Aidan, nulle part, la panique, les cris, les flammes ... C'était déjà un assez mauvais souvenir comme il était. " Comment tu le vis? Voir le futur c'est plutôt sympa, le genre de super pouvoir qu'on aurait aimé avoir au lycée, mais d'un autre côté ... ça ne doit pas être évident à gérer, ce surplus d'information."
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

The Happiness Of Meeting Again After A Long Time

A
ce moment, elle se sentait incroyablement bien. Et ça faisait des années qu'elle n'avait pas ressenti ce bonheur. Elle se dit qu'elle devait voir Aidan aussi, il lui manquait aussi mine de rien. Elle sourit légèrement. Pourtant, elle sentait que Ezeckiel ne semblait pas si heureux. Enfin... De la voir apparemment, il était plus que content, puisqu'il l'avait presque agressée en lui sautant dessus dès qu'il l'avait reconnue. Et ça lui faisait un bien immense de le retrouver. D'autant plus qu'effectivement, à présent ils avaient des portables. Elle ne savait pas ce qu'il avait fait ces dernières années, où il avait été, à part qu'il avait perdu sa petite-amie, qu'il semblait réellement aimer... Et ça lui fit un pincement au coeur. Le pauvre... Elle détestait savoir les gens qu'elle appréciait mal-en-point. Surtout Eze, qui était son ami, son frère. Oui, c'était tout à fait ça. Il était son frère, et Aidan aussi. Pendant longtemps, très longtemps, elle avait considéré que c'était sa seule famille. Maintenant, elle avait son père, mais elle avait mis un bon moment à l'accepter. D'ailleurs, en y pensant, son visage s'éclaira.

« Eh ! Il faudra que je te le présente, mon père ! »

Elle lui sourit de toute ses dents à son ami, même si son visage n'était pas totalement tourné vers lui, seulement approximativement. Elle avait encore des progrès à faire naturellement, mais devenir aveugle du jour au lendemain, c'était loin d'être un cadeau pour la demoiselle, mais plutôt un fardeau. Même si elle voyait l'avenir. C'était chiant.

Puis quand il répliqua à son petit épisode de sa vie, elle pouffa de rire, et porta ses deux mains au visage du tatoué. La brune fit passer ses doigts sur sa mâchoire, sur ses paupières délicatement, sur chacun des traits de son visage.


« Toute façon j'suis sûre que t'es devenu moche, toi aussi. Sans regrets de pas pouvoir te voir. »

Evidemment, c'était ironique. Elle pensait tout le contraire d'ailleurs, mais elle savait parfaitement qu'il était totalement du genre à comprendre cette façon de parler, et qu'il était totalement du genre à s'exprimer ainsi aussi... C'était à cause de lui de toute façon qu'elle avait pris cette habitude. Elle rit légèrement et posa sa tête sur son épaule.

Puis la conversation lui parut presque étrange. Elle n'avait jamais pu parler de ce monde dans lequel elle était entrée bien malgré elle, à part avec son père qui se trouvait être un Leprechaun. Mais malgré tout, elle se sentait soulagée qu'il ne la prenne pas pour une cinglée, parce que ça lui aurait fait incroyablement mal en réalité. Elle avait déjà cru devenir folle en apprenant tout ça, alors bon... Du tac-o-tac, elle répondit d'abord avec un peu d'ironie.


« Oh bah quand j'me suis réveillée aveugle j'me suis dit "Chouette, j'aurai une excuse pour avoir une sale gueule étant donné que je ne vois pas comment j'suis ! Et puis j'verrai plus les têtes de cons des autres, en plus, génial ! Bon aller, café du matin. Go s'casser la gueule dans les escaliers !" »

Elle ne put s'empêcher de lâcher un petit rire, plus nerveux et amer qu'autre chose.

« Non, plus sérieusement, comment je le vis... Je l'ai vécu très très mal au début. Mais vraiment beaucoup. J'en voulais pas de ce don pourri, je voulais continuer de voir pour de vrai. Pas dans le futur. Pas seulement dans mes rêves. Je voulais voir ce qu'il se passait autour de moi, pas juste entendre et ressentir. Pour moi la vue c'était un truc super important. Mais j'me suis vite rendue compte que plus je résistais, plus c'était douloureux. Donc j'me suis dit que ça servait à rien de m'énerver, et que si j'avais eu ce don, c'était sûrement pas pour rien. Donc j'ai pas eu trop le choix, et j'ai décidé que bah... Je ferai avec. Et puis finalement c'est cool, regarde, j'ai eu un chien. »

Cette fois, son rire était plus léger, et elle caressa Looping, qui releva la tête pour la poser sur la cuisse de sa maitresse.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
The Happiness Of Meeting Again After A Long Time [Violet/Skye/Ezeckiel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» « We used to be lovers, a very long time ago » (Jake)
» A new house , a new life ★ feat. Emily [X]
» (F/PRISE) NINA DOBREV ✿ A long time ago, we used to be friends
» Pirates Tueurs de Long Drong Sylver - Bardés de Pistolets
» [Moc] Takanuva avec un long coup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-