Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
MESSAGES : 100
AGE DU PERSONNAGE : 23
RACE : Oracle
MÉTIER/ÉTUDE : Gérante de magasin ésotérique

 Aoife Faolan - Oracle


Aoife Faolan

nom | Faolan
prenom | Aoife (se prononce Iffa)
âge | 25 ans
race | Oracle
lieu et date de naissance | 01/01/95 Bray
orientation sexuelle | hétéro
statut marital | célibataire
metier/etudes | gérante d'un magasin de magie
situation financiere | confortable
organisation | nope
ft | Molly Quinn (c)babine/tumblr


détails, anecdotes et caractère

Aoife est aveugle de naissance + Son père était un tempestaire, elle connait donc le monde magique + Son père est décédé, cancer + Sa mère a quitté Bray pour rentrer dans son village natal + Elle a donc hérité de la boutique qui vend des colifichets en devanture et des objets plus intéressants à l'arrière + Sa première vision en tant qu'Oracle a aussi été la première fois qu'elle a "vu", cela a été un choc, bien plus que quand sa vision s'est réalisée + Joyeuse et enjouée en toute circonstances Aoife est un petit rayon de soleil + Lorsqu'elle est seule elle chantonne tout le temps (sauf quand elle lit) + Aoife est assez solitaire, elle a peu d'amis et n'en souffre pas.


Je suis une jeune fille simple aux gouts tout aussi simples. J'adore le thé mais l'odeur du café me rend malade. Je ne fume pas, l'odeur me rend malade aussi, peut être parce que je l'associais à mon père, qui fumait sans cesse, il faut dire que pour un tempestaire de la fumée c'était pratique. Enfin toujours est-il que ça ne m'a jamais attiré. Je lis énormément, écoute les émissions scientifiques à la radio ou à la télévision, je suis très très très curieuse, de tout. Je suis donc très bien informée sur le monde magique, de par mon père d'abord et ensuite de par mes propres recherches. Devenir Oracle a été un choc.
Quand je réfléchis je tortille une mèche de mes cheveux. Quand je marche je fais de légers bruits avec ma langue, c'est de l'écho-location, ça me permet de me déplacer sans canne. Ça et le fait que j'ai vécu toute ma vie à Bray, je connais bien les lieux.
Je suis quelqu'un d'enjoué, sympathique, aimable globalement mais en même temps de solitaire. Peut être parce que je vis dans un monde différent du vôtre d'une certaine façon. J'ai peu d'amis, je ne suis pas une adepte des grands rassemblements, je ne l'ai jamais été, même adolescente quand tout le monde tient tant à entrer dans la norme...J'étais moi, et ça me suffisait, ceux à qui ça convient, tant mieux, les autres tant pis. Donc sous mes airs de petit ange fragile j'ai un fort caractère, je ne me laisse pas marcher sur les pieds, même si je fais ça sans cris ni agressivité. Si je dis non soyez sûrs que cela restera un non, mais si je dis oui c'est que j'en ai vraiment envie.
Je n'aime pas parler de moi, mais j'adore parler des autres, enfin, pas dans leur dos en mode commère, j'adore parler avec les gens, si les groupes ne me conviennent pas les tête à tête m'intéressent, j'adore en apprendre davantage sur le monde à travers le regard des gens, connus ou inconnus.


Ton histoire, ta petite histoire

Voyons voir...Mon histoire. Je crains qu'elle ne soit pas passionnante. Je suis née un premier janvier, au premières lueurs de l'aube, saluant l'année nouvelle de mes cris puissants de bébé en pleine forme. J'étais déjà aveugle, les docteurs l'ont vite réalisé. Mes parents ont eu du mal à s'adapter à cela, à se faire à l'idée que j'étais aveugle et que sauf intervention magique, j'allais le rester. Mon père contacta bien quelques fées de ses amies mais aucune ne pouvait m'aider, les magiciens qu'il connaissaient ne souhaitaient pas invoquer un djinn pour cela. Le seul qui accepta d'invoquer un génie se vit répondre que rien ne pouvait être fait. Peut être déjà à l'époque savaient-ils que je deviendrais un Oracle ? Ou peut être la cause de ma cécité était-elle trop profonde pour que même la magie ne m'aide.
Toujours est-il que j'ai grandi dans le noir, mes parents me décrivant sans cesse le monde autour de moi. J'écoutais attentivement, souriais même, mais je dois bien avouer que cela ne me parlait pas. Quand ils disaient que le ciel était d'un bleu immaculé je ne concevais pas vraiment ni la notion de ciel ni celle de bleu ni celle d'immaculé... Bref ils auraient pu me le dire en chinois cela n'aurait pas été plus abstrait.
Je n'étais pas malheureuse, l'ombre qui m'entourait en permanence n'était pas menaçante et je m'y plaisais bien, je comprenais le monde par le toucher, l'ouïe, l'odorat. Je ne voyais pas comme les autres mais je voyais, à ma façon.

L'endroit que je préférais c'était le magasin de mon père, l'entrée était un genre de salon de thé un peu ésotérique. On y trouvait une grande baie vitrée qui laissait entrer le soleil (je sentais sa caresse sur ma peau) ornée d'opulents coussins où j'aimais à m'installer pour lire l'un des multiples livres en braille qui trônaient dans la bibliothèque. Le parfum d'encens envahissait cet espace et des pendules tintinnabulaient quand un client passant à coté les heurtait involontairement.
Au milieu des pendules, des thés ayurvédiques, de l'encens et des livres qui parlaient d'apprendre à se connaitre, à s'accepter ou qui racontaient des légendes farfelues on trouvait aussi quelques attrape rêves, des huiles essentielles, des fleurs de Bach, des herbes médicinales ou des livres de "sorcière" qui transmettaient de vieilles recettes de bonne femme. Bref tout ce qu'un humain ignorant tout du monde surnaturel pouvait chercher dans une boutique de magie.

Mais dans le fond... Là où seuls entraient les initiés... Là c'était autre chose. Mon père avait un bon nombre de très bons fournisseurs et il vendait presque tout ce qu'un magicien peut souhaiter trouver pour pratiquer son art.

J'ai donc grandi entourée de magie, de fées, de génies ou de tritons et de magiciens. Ma première vision vint à moi lorsque j'avais 17 ans, elle était toute bête, toute simple, j'ai vu ma mère casser la théière. Une scène banale, je l'ai rêvée, dans un demi-sommeil un peu hébété. Mais, surtout, j'ai vu ma mère. Je savais qu'elle avait de longs cheveux doux au toucher et un rire communicatif, que sa voix souriait en permanence.... Mais découvrir réellement, de mes yeux, ou presque, sa peau claire, ses longs cheveux roux, ses yeux verts, son sourire.... C'était une expérience étonnante pour moi. Je n'avais jamais rêvé en image, mes rêves étaient constitués d'histoires contées par une voix off, de bruits, d'ambiances, de sensations, mais jamais d'images. Je suis descendue dans la cuisine, criant à ma mère "tu as les cheveux roux ! " et de surprise elle a lâché la théière qui s'est brisée en mille morceaux sur le carrelage. Le son était le même, à la note près que dans mon rêve. Il ne nous a pas fallu longtemps, une fois nos esprits retrouvés, pour comprendre ce que cela signifiait. La migraine a mis du temps à frapper cette fois là, ou peut être que toute à ma surprise je n'ai pas senti la douleur au début. Mais elle n'a jamais été absente après cela, la moindre vision éveillait en moi une armée de fourmis aux mandibules acérées déchirant mes nerfs optiques et attirant mes yeux vers l'intérieur de mon crâne.
Et les visions sont devenues nombreuses, précises également. J'ai pu découvrir Bray à travers elle. Mais elles n'étaient jamais....utiles, importantes. c'était toujours de petits moments simples de la vie courante, des incidents étranges mais sans conséquence.

Jusqu'au jour où j'ai vu mon père sur un lit d’hôpital, le docteur disant que le cancer était trop développé, qu'en le prenant plus tôt il aurait pu être sauvé, peut être. Bien sur on l'a fait examiner, le cancer a été détecté beaucoup plus tôt, bien assez tôt en théorie. Chimiothérapie, rayons, tout a été tenté, mais le cancer l'a emporté malgré tout. Ses dernières années ont été un calvaire et c'est parce que j'ai voulu changer son avenir, je savais, pourtant, que cela avait un prix. Mais il le savait aussi, nous avions pris la décision tous ensemble, enfin, autant qu'on puisse, effectivement, prendre ce genre de décision une fois qu'on connait la date de son décès.

J'avais 23 ans, ma mère était inconsolable et a préféré quitter cette ville où elle n'avait que des souvenirs de lui. J'ai gardé le magasin, les fournisseurs de papa sont devenus les miens, je lis même les lignes de la main dans la boutique principale, la plupart du temps c'est du charlatanisme, mais pas toujours.

Wanted :

Des fournisseurs
Des clients
Un ou deux amis d'enfance
Des connaissances




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 100
AGE DU PERSONNAGE : 23
RACE : Oracle
MÉTIER/ÉTUDE : Gérante de magasin ésotérique

 Aoife Faolan - Oracle

Ladies
« UNE SUPER CITATION »

Aisling Fitzpatrick
C'est la libraire chez qui je vais acheter mes livres en braille. On s'est connues il y a longtemps dans l'école pour aveugle où on a toutes les deux fait du bénévolat (enfin j'ai aussi été élève un temps, avant ça). C'est une amie d'Herjka aussi. On est amies, la plupart du temps, mais elle a du caractère et des fois on se fâche pour des broutilles. Mais ça finit toujours par s'arranger, d'autant plus qu'elle est en train de devenir oracle aussi.

Herjka Halfrodottir
C'est la fille d'un ami de mon père, on ne se connait pas bien mais quand mon père est mort il a dit que si j'avais besoin de quoi que ce soit je pouvais toujours venir demander de l'aide à sa famille. C'est rassurant de savoir que je ne suis pas totalement livrée à moi-même depuis que maman est partie.

Oppression's feels

Evelynn G. Page
Elle est venue me soigner quand je me suis blessée comme une idiote en ouvrant un carton récalcitrant. Elle semblait affamée adorable, douce, gentille posée....Et pourtant j'ai eu une vision d'elle en train de tuer quelqu'un. Il faudrait que je vois un psy, je commence à avoir beaucoup trop de visions violentes et surtout illogiques.

My life is a fairy tale. You could not make it up

nom&prénom
écrire ici





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 100
AGE DU PERSONNAGE : 23
RACE : Oracle
MÉTIER/ÉTUDE : Gérante de magasin ésotérique

 Aoife Faolan - Oracle

Gentlemen (ou presque)
« UNE SUPER CITATION »

Basil Egertonm
C'est un client régulier, il est presque aussi curieux de tout que moi, alors quand je trouve un livre un peu rare ou un objet antique intéressant je lui en parle. On a de grandes conversations sur le monde surnaturel, les contes, les légendes, la philosophie ou la morale. Bref il est passionnant.

Rod S. Wilde
On a grandi ensemble sans vraiment se connaitre jusqu'au jour où il a commencé à perdre la vue. C'était pour lui pire que la mort, et de le voir dans un tel état m'a émue. Depuis que j'ai pu lui faire comprendre que le monde ne s'arrêtait pas à ce qu'il pouvait voir on est devenus amis, en quelque sorte. Il est un peu malheureux de nature, c'est intriguant, je me demande d'où vient le caractère des gens du coup.

V. Shura Bäckähäst
Il a été employé à la boutique pendant un temps mais on a du lui demander de partir, il travaillait mal, se droguait, était désagréable avec les clients (et nous). Par contre il adorait lire, sur ses heures de travail, certes, mais tout de même il lisait énormément, surtout les livres qui parlaient des magiciens. Étonnamment malgré le temps qu'il a passé avec nous je n'ai jamais eu de vision de lui, pourtant j'ai souvent des visions, inutiles, certes mais souvent quand même. Il est un peu étrange, je me demande ce qu'il est devenu.

S. Wolfgang Weïssmüller
Wolfgang c'est un client régulier, sérieux, poli, passionnant, intéressé de tout. Toujours aimable et serviable. Et pourtant j'ai eu une vision étrange à son sujet. Enfin il me semble que c'était à son sujet. Je l'ai vu en train de tuer quelqu'un. Pas en légitime défense, et je ne saurais en être sure mais je crois qu'il....qu'il souriait. Enfin c'était une vision de nuit, donc on va dire que je découvre les cauchemars visuels ? Je n'arrive pas à imaginer qu'il puisse être l'homme de ma vision. Un jumeau maléfique ? Mon don qui fait n'importe quoi ? Moi qui ai mal interprété ?

Oswald A. O'Neill
Il était surveillant dans mon collège, j'allais dans un collège normal, pas réservé aux aveugles, du coup c'était encore un peu compliqué pour moi à l'époque, et il était toujours là pour m'aider si j'avais besoin. C'est grâce à lui que je parle aussi bien français entre autre.

Chester J. Lynch
En marchant dans un quartier mal famé j'ai eu une vision d'un homme qui allait se faire agresser capturer et torturer. Sans réfléchir je le lui ai dit dès que je l'ai croisé. Rétrospectivement je ne suis pas sure que c'était une excellente idée.

Things change when you're not in danger anymore

Joshua Donelly-Madden
Il est entré dans ma boutique un peu par hasard et a fini par me proposer ses services. Il gère une entreprise de sécurité haut de gamme.

Esoteric Surgery

Leander B. Heffernan
Un jeune homme étrange, il semble particulièrement bien informé sur les djinns et les artefacts anciens. Probablement parce que c'est un djinn.

It's still magic even if you know how it's done.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1623
AGE DU PERSONNAGE : 33
RACE : Fée
MÉTIER/ÉTUDE : fossoyeur, chercheur au compte des Dux Tenebris, écrivain, criminel et scientifique déviant à ses heures perdues

 Aoife Faolan - Oracle

Coucou je viens réclamer du lien
Du coup, j'ai Rod qui est un oracle en passe de devenir aveugle (quand je dis en passe, c'est à dire dans son prochain rp ), et qui a une de ces malchances, c'est bien simple la vie a décidé qu'il allait douiller du début à la fin C'est une victime en fait, il se laisse marcher sur les pieds, mais Aoife est forte sans être dure et je pense que ça pourrait lui faire un bien fou de la côtoyer et puis ils sont tous les deux de Bray !
Et je veux aussi quelque chose avec Basil, vis-à-vis de sa boutique de l'occulte. Il est un peu bizarre mon fossoyeur, il allie une passion du morbide avec un amour de la science, y'a moyen qu'il associe l'occulte à une hérésie autant qu'il se laisse tenter pour trouver l'inspiration en terme d'écriture (cela dit, il est au courant que les magiciens existent, donc il peut aussi vouloir chercher l'explication scientifique derrière ce phénomène "absurde" ). Et puis en bon british, c'est un fondu de thé, rien que pour ça, il y a moyen de faire quelque chose
Si tu as des idées, si quelque chose là dedans te tente ?

_________________

Passe le point de non-retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 100
AGE DU PERSONNAGE : 23
RACE : Oracle
MÉTIER/ÉTUDE : Gérante de magasin ésotérique

 Aoife Faolan - Oracle

Coucou !

Pour Rod vu qu'il a plus ou moins mon âge et qu'il est de Bray on aurait pu se connaitre de l'enfance, à voir si on était proches avant ou si le fait de devenir aveugle l'a amené à se rapprocher de la miss ? Ou si c'est elle qui apprenant qu'il perdait la vue est allée vers lui ? Les trois cas sont intéressants, à voir ce qui te tente le plus et lui correspond davantage ;)

Pour Basil déjà OMG Eddie et euh...voilà je sais plus quoi dire..... Ah si ! Alors... Ses recherches auraient pu l'amener à visiter la boutique du temps de mon père, et entre curieux si j'avais la vingtaine et lui un peu moins de trente ans la différence d'âge n'étant pas énorme un lien du style "hé ! j'ai trouvé ce livre l'autre jour, tu l'as lu ?" ou "Tu savais toi que les dragons pourraient avoir existé ? J'ai lu ça dans les mémoires d'un djinn" pourrait être né assez facilement. Et maintenant que c'est moi qui gère la boutique je peux le prévenir quand j'achète un livre intéressant à mettre dans les rayons de l'arrière boutique. (ce qui rentre dans ton wanted "enthusiastic supplier" en quelque sorte, au moins en partie en tout cas ;) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1623
AGE DU PERSONNAGE : 33
RACE : Fée
MÉTIER/ÉTUDE : fossoyeur, chercheur au compte des Dux Tenebris, écrivain, criminel et scientifique déviant à ses heures perdues

 Aoife Faolan - Oracle

Pour Rod, bon je te cache que c'est tellement une victime qu'il a tendance à ne jamais oser aller vers les autres, tu sais le genre à ne pas vouloir s'imposer, donc sachant que Aoife est aveugle, il y a tout de même peu de chance qu'ils soient allés l'un vers l'autre - mais effectivement, entre sa première vision / début de sa perte de vue, et sa cécité totale, mine de rien y'a quand même quelques années qui sont passées par là et durant lesquelles il a coupé globalement tous les ponts et fui le domaine scolaire pour se laisser échouer ça et là. Du coup, ça aurait été totalement l'occasion pour lui de recommencer quasiment à zéro sa vie sociale, et du coup je me disais - il a quand même fini par accepter relativement bien sa perte de vue même si c'est quand même un sujet à déprime. On pourrait supposer carrément que c'est Aoife qui, pendant cette période, a su le désensibiliser - puisqu'elle l'est de naissance, clairement il aura été obligé de dédramatiser son cas

Pour Basil il y a un petit problème à cela, c'est qu'il est arrivé à Bray il y a deux ans seulement (pour retrouver sa soeur disparue que monsieur Castiel Ò Murchù séquestre dans un recoin sombre depuis ), donc je ne sais pas si cela collerait vraiment dans ta chronologie si le père se débattait déjà avec son cancer cela dit, j'aime beaucoup l'idée du client régulier qui prend des nouvelles de la charmante fille du gérant toujours plongée dans ses bouquins en dépit du fait qu'elle soit aveugle C'est clairement le genre de personne qui l'aurait intrigué et avec qui il aurait eu du plaisir à discuter de choses et d'autres, avec une sorte de légèreté et de fascination. Bon, et il y a aussi qu'il s'est probablement chargé d'enterrer ton père, s'il te connaissait bien il aura surement pris des nouvelles suite à cela, tant par politesse que pour s'assurer que la boutique resterait entre de bonnes mains (et j'approuve aussi le point sur l'enthusiastic supplier! il aura probablement laissé ses coordonnées à la boutique, histoire d'être tenu au courant - et puis ses goûts en terme de décoration intérieure sont assez particuliers mine de rien )

_________________

Passe le point de non-retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 100
AGE DU PERSONNAGE : 23
RACE : Oracle
MÉTIER/ÉTUDE : Gérante de magasin ésotérique

 Aoife Faolan - Oracle

Pour Rod si un jour en perdant la vue il avait trébuché bêtement et s'était "écroulé" en mode "ma vie est fichue j'y vois plus rien" pas loin d'Aoife ça pourrait être le point de départ de leur relation, tu dis qu'il est passé par une phrase déprime profonde, ça peut être à cette période là si tu veux ;)

Pour Basil oui, 2 ans ça fait juste pour ma chronologie, donc il aurait été client que de mon temps, mais entre enthousiastes curieux s'il a caché ses penchants les plus morbides (ce qu'il doit faire je présume au moins au départ ? Il arrive pas dans un magasin en réclamant un corps de sirène empaillé de but en blanc ? ;) ) ça peut coller. J'imagine qu'en effet Aoife est assez fascinante à sa façon, même si j'ai cru comprendre que ton noble n'est pas fan des oracles ;) (cela dit pour l'instant elle a rien vu d'utile à voir si ça évoluera dans le temps et puis elle ne le crie pas sur tous les toits)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1623
AGE DU PERSONNAGE : 33
RACE : Fée
MÉTIER/ÉTUDE : fossoyeur, chercheur au compte des Dux Tenebris, écrivain, criminel et scientifique déviant à ses heures perdues

 Aoife Faolan - Oracle

Je ris doucement pour Rod, parce qu'en fait la phase de "déprime profonde", ça devrait englober plus ou moins toute sa vie, il est dépressif de toute façon mais oui, au moins vis-à-vis de sa cécité, il a fini par l'accepter disons. L'image de Rod qui s'étale lamentablement sur le sol et qui se relève pas parce qu'il est au bout de sa vie me fait rire aussi (et me pousse à croire que je suis une horrible personne), mais ça pourrait tout à fait s'envisager    (le ridicule ne tue pas heureusement, sinon il serait déjà mort) ça me va parfaitement !

Du coup pour Basil c'est bien ce qu'il me semblait, ça serait plutôt de son temps ! Et tu devines juste, il est au courant que ses passions ne sont pas acceptées par la société et il évite de mentionner tout ce qui pourrait être douteux vis-à-vis de la Loi cela dit, une boutique dans ce genre, c'est aussi parfait pour voir vers où se porte l'intérêt des clients principalement, et de là flairer qu'il est pas tout à fait normal-normal non plus Par contre je ne sais pas d'où tu tiens son point de vue vis-à-vis des oracles, il n'a rien contre eux au contraire, ils vont même lui être pas mal utiles à leur façon

_________________

Passe le point de non-retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

 Aoife Faolan - Oracle

Coucou !

Je veux un lien <3

J'ai une idée, tu l'as lue dans le rp : Vemund et le père d'Aoife auraient été amis et du coup leurs filles se seraient vues un coup de temps en temps. Elles ne se connaissent pas trop mais je pense qu'Herj n'ayant pas beaucoup d'amis, elle tient aussi à ce que ces connaissances aillent bien. Donc même si rien ne lient les deux personnages, Herj va quand même venir en aide à Aoife si elle en a besoin (et qu'elle en fait explicitement la demande)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 100
AGE DU PERSONNAGE : 23
RACE : Oracle
MÉTIER/ÉTUDE : Gérante de magasin ésotérique

 Aoife Faolan - Oracle

Un truc que j'ai lu dans ta fiche de lien Basil ;) ça devait être une oracle que t'aimais pas trop ;)

Parfait pour moi Herjka, pis on va voir sur le RP si les deux jeunes filles se lient un peu plus ;) elles doivent pas se connaitre trop vu qu'Herjka ne savait pas pour ma cécité :D mais je note que les amis de mon père seront là pour moi si besoin, ça peut servir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

 Aoife Faolan - Oracle

Revenir en haut Aller en bas
 
Aoife Faolan - Oracle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Carnet d'adresses :: Relationships-