Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 En chemin pour nulle part ~ Sonny & Sirius (et Sweeney)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 486
Age du personnage : 28
Race : Triton
Métier/Etudes : Gérant et propriétaire de son Aquarium, le Fantasea.

Comme disait Maman, la vie, c'est une boîte de magie.

Sonny & Sirius

J'étais d'une humeur massacrante. Ou plus exactement, j'avais envie de faire chier tout le monde. Parce que j'étais d'une humeur mssacrante. La journée avait été rude, j'étais toujours aussi en pétard (et encore "pétard" est bien faible comme adjectif) du retour de Xion en ville. Sans compter justement ce qui se passait en ville. J'étais pas vraiment impliqué à tout ce qui touchait aux Êtres Surnaturels, en outre parce que j'avais assez peu de temps, et pour le coup, je me sentais un peu coupable. J'avais appris aussi qu'il y avait un groupe d'Êtres de l'Air qui s'était formé et qui recherchait des membres, faudrait que je me renseigne d'ailleurs. Enfin bref, j'étais... sur les nerfs, pour faire court. Pour essayer de me détendre, j'avais descendu quelques douilles, fumer un peu, mais j'avais surtout proposé à Sonny de me rejoindre pour boire un pot. Sonny, c'est un pote. Un pote Leprechaun. C'est en partie pour ça que je l'adore. Avec lui, je peux parler de ce qui m'angoisse, de ce qui me fait le plus peur, lui il arrive à me rassurer... ou pas d'ailleurs, mais au moins, il me fait oublier sur le moment en me racontant des conneries. Je regrette presque de ne pas l'avoir connu plus tôt, de ne pas avoir eu un copain comme lui quand j'étais enfant. Bon, j'ai quatorze ans de plus que lui, mais ça aurait été sympa quand même. On se serait bien marrer.

Appuyé contre le comptoir, une pinte posée près de moi, je gribouillais sur une feuille un plan, plusieurs d'un truc qui me trottais dans la tête. Beaucoup d'ados passaient chez moi, me demandaient des gadgets qu'ils pourraient utiliser pour leurs soirées, un truc bon enfant, mais drôle, surtout quand on avait un certain degré d'alcool dans le sens. Évidemment, ils ne disaient jamais qu'ils étaient torchès dans ce genre de soirée, en même temps, j'allais pas les en blâmer, vu l'âge à laquelle j'ai commencé à me droguer, certes d'abord avec mes propres illusions, puis après avec des substances illicites. Tout ça pour dire que je planchais sur un espèce de plateau de jeu ensorcelé, avec des gages, ce qui serait la base du jeu. Mais pour faire ça, il me faudrait un mage. Automatiquement, Xion traversa mon esprit, je chassais sa pensée en secouant vivement la tête. Non. Quelqu'un avec qui je pourrais travailler. Pas lui. Surtout pas lui. Peut-être que si je posais une annonce, je trouverai... J'étais donc en pleine réflexion, en plein gribouillage, quand je sentis remuer dans la poche de mon blouson en cuir. Mon père était dedans. Je l'avais autorisé à venir après lui avoir fait promettre de se tenir à carreau, autant que la promesse d'un malade atteint d' Alzheimer pouvait compter. Et je lui avais donné un petit sédatif pour que justement il se tienne tranquille. Finalement, je me disais que cette capacité qu'avait notre espèce de se ratatiner et de reprendre sa forme de lutin en devenant vieux était excellente. Si mon père avait sa forme humaine, je ne pourrais probablement jamais le calmer, le surveiller aussi facilement.

Je le sortais donc de ma poche, il s'accrocha à mes doigts, se callant bien dans ma main. Il dormait à moitié, mais il avait conscience que j'étais là, qu'on était en dehors de notre bulle où il était en sécurité. Bon, là, entre mes doigts, il était en sécurité, mais encore plus à l'appartement. Ce dont il n'avait pas conscience. Avec beaucoup de difficulté, j'avais trouvé des petits vêtements à sa taille, et surtout un chapeau haut de forme tout vert qu'il adorait. Sauf que ce chapeau était un peu trop grand pour lui, il lui tombait jusqu'au sourcil, cachant une partie de ses oreilles. Un vrai petit lutin. Le voir comme ça me fit sourire, et me soulagea aussi. Pour le moment, il était tranquille, il somnolait, il marmonait quelques mots et s'agitait un peu, mais rien de bien méchant. Ça aurait pû calmer mon humeur de chien, mais non. Ça enlevait juste un poids sur mes épaules. Non, ce qui commençait à m'agacer particulièrement c'était le retard de Sonny. Ça faisait bien... cinq minutes qu'il était en retard ! D'accord, j'étais arrivé en avance par rapport à notre heure de rendez-vous, mais c'était pas une raison. La téléportation, ça prenait pas tant de temps que ça !

Il abuse, sérieux... Fais chier !



En essayant de ne pas trop secoué mon père dans ma main, je regardais l'heure à ma montre, commançant aussi à taper mon stylo sur mon carnet. J'étais patient, mais j'avais mes limites aussi. Ouais, bon, d'accord, je ne l'étais pas autant que je le disais, mais faire attendre les gens, c'est pas convenable. J'aime les convenances quand ça m'arrange, effectivement.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Tu sens l'insupportable


Mais pourquoi diable ne voulait elle pas le laisser sortir?! Zelda n'avait jamais été d'une nature craintive. Même si avec les derniers événements qui se sont déroulés on pouvait comprendre qu'elle le soit devenu. Ça ne plaisait pas du tout à Sonny tout ça bien sur. Il avait été soufflé par une explosion lui aussi. Et pourtant il ne vivait pas dans la crainte tous les jours. Il ne fallait pas. Vous imaginez si il faisait ça? Impossible à vivre... Et ce n'était pas pour ça qu'il vivait encore à Bray. Ses parents déjà vivaient à Bray. Et Sonny ne connaissait rien d'autre. Il n'avait pas eu la chance de partir loin. Il n'avait pas eu la chance de rencontrer d'autres horizons. Il n'avait jamais connu la crainte de vivre. Bon... Même si on avait tente de le noyer alors qu'il n'avait qu'une dizaine d'années... Il ne gardait de cela qu'une incroyable phobie pour l'eau et une cicatrice dans le cou. Donc non, la terreur n'avait jamais été d'actualité chez Sonny. Et pourtant dieu savait à quelle point il y avait des raisons de nos jours. A vrai dire, si ça ne lui faisait pas peur c'est parce qu'il y avait des gens tout autour. Pour le protéger? Lui servir de bouclier ou bien tout simplement pour l'aider à avancer. Alors merde il ne fallait pas avoir peur d'aller boire un verre.

Et même si Sonny était relativement convaincant... Et bien il ne l'avait pas convaincu. Oh si, il l'avait sûrement fait mais comme Zelda lui tenait toujours tête ça n'avait relativement pas été facile de la faire céder. Sans dec, il avait du raconter n'importe quoi qui, sortant de sa bouche sonnait plutôt bien, mais oui Sonny était ce genre de mec à qui les mensonges collaient bien. Ça se camouflait dans son petit visage d'ange. Enfin, disons aussi que Sonny n'avait pas réellement l'habitude de mentir. Alors la voyant ne pas céder il était parti dans sa chambre comme un enfant qui boude. La vache elle n'était pas sa mère mais grand dieu elle se comportait comme tel. Et c'est comme ça qu'il le ressentait. Sonny avait d'ailleurs entendu l'autre coloc le dire à Zelda. Il s'en était prit plein la tronche et était retourné s'assoir tranquillement d'après le fait qu'il ne lui avait pas filé de sortie de secours. Zelda lui avait sorti que "conduire avec un bras en écharpe était dangereux" genre. Comme si Sonny comptait conduire. La téléportation elle est donnée aux leprechauns pour une raison non? Et c'est ce qu'il avait fait en fait Sonny. Pour arrêter de se prendre la tête et pour ne pas être en retard. Même si il je préconisait pas ce moyen de transport.

Hey, franchement il s'en était bien sorti Sonny! Parce que ouais, on était pas dans Harry Potter. Il s'agissait pas de juste se trans... Porter? Un truc comme ça. C'était plus compliqué de se concentrer sur l'endroit où on voulait aller. Mais notre petit Leprechaun qui avait déjà réussi à se téléporter alors qu'il se faisait noyer était plutôt passer un as dans la technique. Il serait donc parfaitement bien représenter le petit parking souterrain qu'il avait déjà repérer depuis un bon petit moment et en un petit claquement de doigts -ceci n'est qu'une image, il n'était pas Joséphine ange gardien non plus- il avait atterri dans ce petit parking. Sans se prendre une voiture ou se faire repérer. Franchement respect. Souriant doucement il était sorti victorieux et était parti vers le bar. Arrivant à l'intérieur il repéra rapidement son ami avant de poser une main sur son épaule.

« Sirius! Excuse moi mon pote j'ai été retenu par des colocataires qui voulaient pas que je conduise. »

Le jeune homme montra son bras en écharpe avant de s'asseoir à côté de l'autre homme et de lui sourire totalement. Il n'aimait pas être en retard. Parce qu'il n'aimait pas faire attendre les gens. Mais cette fois-ci il n'avait pas eu le choix aussi. Convaincre Zelda ou convaincre Edward était une bataille des plus houleuses.

« Du coup je me suis téléporter dans la coin... Ça va toi? »

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 486
Age du personnage : 28
Race : Triton
Métier/Etudes : Gérant et propriétaire de son Aquarium, le Fantasea.

Comme disait Maman, la vie, c'est une boîte de magie.

Sonny & Sirius

Ma patience commençait à arrivé à sa limite, je m'apprêtais même à envoyer un message incendiaire à mon ami quand enfin il passa la porte, s'installant à côté de moi. Me foutant un peu de ses explications, je déposais doucement mon père juste à côté de mon verre, croisais les bras et lançais un regard noir à Sonny sans dire un mot. J'avais malgré tout vu son bras en écharpe, la culpabilité remonta de nouveau, mais je l'envoyais bouler d'un revers de main imaginaire pour rester sur le côté "agreuh agreuh, je suis pas content du tout !". Sa question me fit hausser un sourcil, comment est-ce que j'allais ? Comment est-ce que j'allais ? Sérieusement ? Rapidement, je pris une gorgée de ma binouse, profitant de l'alcool traversant ma gorge pendant quelques secondes, et me retournais vers lui, laissant ma mauvaise humeur éclater. Je savais qu'il ne m'en voudrait pas très longtemps, on ne s'en voulait jamais vraiment très longtemps en fait. Bref, je finis par rouvrir la bouche et je lâchais :

Non, ça va pas non ! Tu sais depuis combien de temps je poiraute ici ? T'avais pas besoin de rester dix ans avec tes collocs pour leur rappeler que tu peux te téléporter ! Pourquoi être rester d'ailleurs ? T'es majeur et vacciné, t'as le droit d'aller où tu veux, non ? T'es pas en laisse non plus.



Un nouveau regard sur son bras me rappea que ses collocataires avaient probablement une excellente de raison de s'inquièter pour lui, mais j'avais décidé d'être con et de mauvaise foi, pour une fois. Enfin... peut-être pas pour une fois à la réflexion, mais peu importe. Cette fois, je vidais mon verre et en commandais un autre au barman, rangeant mon carnet et mon stylo dans mon blouson, j'en avais plus besoin. Je reposais mon regard sur Sonny, l'examinant sous toutes les coutures. Il n'avait pas l'air blessé ailleurs, il n'avait pas l'air d'aller super mal, au contraire, je pouvais donc me faire plaisir et faire mon caprice. Autant en profiter pendant que mon paternel dormait et que je pouvais me comporter comme un gamin. Au final, ma très mauvaise humeur fini par s'en aller et laisser place à une envie de jouer particulièrement... chiante. Un sourire machiavélique se peint sur mon visage alors que je penchais vers le bras de mon ami et appuyais avec mon doigt dessus. Non, je ne voulais pas lui faire mal, juste... l'emmerder un peu. J'appuyais sur tout son bras, jusqu'à son épaule, guettant malgré tout des signes de douleur. Ça non plus, ça n'avait pas l'air trop grave, je pouvais faire mumuse alors.

Qu'est-ce que t'as foutu ? Tu t'es pris pour Superman ou quoi ? Même si on est la meilleure des espèces qui soit du monde, on n'est pas des super-heros non plus !



Satisfait de mes petites vannes, je me rappuyai contre le comptoir avec les deux coudes en le regardant, parvenant difficilement à me débarasser de mon sourire. Je savais qu'il allait bien réagir. Du moins, je l'espérais, parce que j'avais vraiment pas envie qu'on parte sur des sujets de conversations gravissimes comme ce qui se passait en ce moment à Bray. Alors que mon verre arrivait, je remerçiais le barman en soulevant ma pinte et fit signe à Sonny de s'approcher.

Apportez lui une bière aussi. Et mettez le tout sur sa note.



Cette fois, je ne me retins pas de rire en ne quittant pas du regard mon ami. Je devais avoir l'air d'avoir plusieurs personnalités en ce moment précis, à changer d'humeur comme ça, mais en même temps, il était habitué. Et puis, être fêlé du casque, c'était dans mon ADN, en plus d'être une conséquence de toutes mes prises de drogues. Et encore là, j'avais rien pris depuis quelques heures... ce qui expliquait peut-être mon instabillité... Non, j'allais bien. J'avais juste décidé de faire chier le monde. Sauf une personne. Mon père. Parce que lui était bien pire quand il décidait d'emmerder le monde. En même temps, c'était de lui que je tenais tout ça. D'ailleurs, en parlant de lui, il commençait à se réveiller en frottant ses petits yeux, qu'il ouvrit, les posant directement sur Sonny. S'ensuit une séquence assez drôle de voir mon lutin de père essayait de se relever et se précipiter sur le plus jeune des leprechauns présents, posant ses toutes petites mains sur celle du jeune homme, un large sourire sur les lèvres. Il se souvenait parfaitement de Sonny, pour une raison qui m'échappait. Autant il avait du mal à se souvenir de certaines personnes, surtout en détail, mais Sonny, c'était l'exception. Je ne comprenais absolument pas, étant donné que même Leo, il avait parfois des problèmes pour s'en souvenir, ce qui me faisait dire que par moment, sa mémoire était vraiment sélective. J'appuyais mon coude sur le comtpoir, ma joue sur la main, les observant tous les deux. Mon paternel grimpa doucement le bras en écharpe de mon ami, s'installant sur son épaule et lui demanda comment il allait. Très poli mon père quand il le voulait.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
En chemin pour nulle part ~ Sonny & Sirius (et Sweeney)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perdue au milieu de nulle part. Que rêver de mieux?
» Petite aide pour un nouveau Départ :D
» soluces pour les ts difficiles ( ici retrouver les parcous des ts difficile °
» En route pour Dream land (Pv Ama)
» pour ma part aprés le fps rien de mieux que de batir !!! lol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-