Quand on fait de la vente à domicile (Mark & Lana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Mark ∞ Lana

Je sais que mon travail ne fait pas l'unanimité auprès de mes proches mais moi je l'aime bien. Je suis beaucoup plus épanouie en faisant du porte à porte pour vendre des sous-vêtements qu'en servant des verres ou des plats aux gens dans un bar ou un restaurant. Surtout qu'au vu de ma touche, autant en boite ça passe, ça donne un genre, les gens en rigolent bien, autant je ne peux pas postuler dans tous les restaurants de Bray. Même si mettais une tenue plus classique, que je reprenais ma couleur naturelle, mes tatouages, petits mais nombreux feraient malgré tout mauvais genre. Et puis moi je n'ai pas envie de changer pour un taff, il est hors de question que je rentre dans le moule juste pour gagner une misère. Je suis telle que je suis, un peu extravagante certes, mais heureuse et bien dans ma peau, pourquoi devrais-je changer ? Mes parents aimeraient bien que je trouve un autre job, que j'évite de me dévêtir tous les quatre matins, mais ils ont bien compris que je ne vendais pas mon corps, qu'en général je faisais des essayages auprès d'un public en majorité féminin et que le but n'était pas de dévoiler mon corps mais de mettre en avant la lingerie. Même si pour être honnête, ce n'est pas avec la poitrine que j'ai que je mets grand chose en valeur. Je crois que c'est mon plus grand regret, ne pas avoir plus de seins. Je suis une fille, il faut bien être complexée par quelque chose. Moi c'est ma taille longiligne. C'est cool parce que niveau grosseur, je rentre dans les dictate de la beauté, mais j'aurais aimé avoir un peu plus de poitrine. En fait moi mon kiffe ce serait d'être un peu plus grosse. Pas grosse, mais voluptueuse. Avoir de belles formes, être féminine. Ma mère est voluptueuse et je la trouve tellement belle. Mais je n'ai pas eu ses gênes il faut croire. Elle me dit qu'il faut attendre, que je suis encore jeune mais que ça viendra, certainement avec la grossesse. Mais pour dire vrai, si je dois attendre de tomber enceinte, ce n'est pas prêt d'arriver. Je ne prétends pas que je n'ai pas envie d'être mère, mais je veux d'abord tomber amoureuse, construire ma vie et seulement après me poser, acheter une maison, faire des gosses. Je n'envisage pas de tomber enceinte dans les mois qui viennent en gros.

Bref, l'avantage de ce boulot c'est que je fais les heures que je veux, le tout c'est d'avoir les chiffres à la fin du mois. Je suis seule dans mon secteur à Bray, du coup c'est vrai que j'ai pas mal de chance. Je ne dis pas que les femmes achètent à tous les coups, mais en tout cas j'ai plus de chance que certaines de mes collègues à Dublin par exemple. Au fond moi je m'en fous, le jour où ça me saoule, je me barre et je ferais autre chose. Ce n'est pas mon premier job et certainement pas le dernier. Mais pour le moment il m'amuse. Je rencontre pleins de gens, je fais plaisir, je rassure certaines femmes par des compliments ... J'aime l'idée que j'offre un peu de bonheur. La femme est belle, il faut juste qu'elle arrête de complexer et qu'elle s'assume jusqu'au bout. Aujourd'hui, j'ai décidé de ne pas trop m'éloigner de chez moi. J'ai appris que dans le coin, il y avait une jeune femme qui vivait dans le coin. Célibataire ? Aucune idée, je n'ai pas eu beaucoup de détails, mais s'il y a une femme, il y a potentiellement du besoin, c'est donc à moi d'aller tâter le terrain. On m'a donné l'adresse et je décide de m'y rendre tranquillement à pied. Ce n'est pas totalement à côté, mais je suis pour l'écologie et la marche à pied. Et puis il faut être honnête, avec ma grosse valise à roulettes, je peux me déplacer facilement sans me prendre trop la tête. Je m'arrête un instant devant la maison, je tente de m'imprégner de l'endroit. Peut-être qu'en observant cette maison, j'en serais plus sur celle qui y vit. Ca ne marche pas souvent cette méthode, mais ce n'est pas grave, j'aime bien le faire malgré tout, c'est un peu mon petit rituel. Au bout de quelques instants, je m'arme de mon plus beau sourire et je vais sonner à la porte. Je fus légèrement surprise de constater que c'est un homme qui m'ouvre, mais je ne me démonte pas pour autant.

« Bonjour ! » lui dis-je en lui souriant. « Je m'appelle Lana Armyanskova et je suis commerciale à domicile pour la vente de sous-vêtement. Est ce que la propriétaire des lieux est ici ? » Lui dis-je sans me départir de mon sourire « ... à moins que je me sois mal informée ... » Ce qui était possible aussi, ce ne serait pas la première fois que l'on me donne une mauvaise information ou que je la note mal.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Quand on fait de la vente à domicile



Lana ~ Mark


Des rencontres, voilà un des grands plaisirs de la vie, découvrir de nouvelles personnes. Apprendre à les connaître en les côtoyant un peu plus chaque jour, voir les points communs qui nous unissent et les opinions différentes sur certains thèmes qui engendrent des disputes, mais qui terminent par nous rapprocher, après tout, on dit bien: ″les opposés s'attirent″. Personnellement, j'appréciais énormément rencontrer des personnes que je ne connaissais pas et j'étais très content actuellement, car allongé sur mon lit, je repensais à celles que j'avais vécu dernièrement et il y en avait quand même un petit paquet. En y regardant de plus près, je fis le constat que généralement, je rencontrais beaucoup plus de personnes féminines et que je me liais plus facilement à elles qu'avec les hommes, sûrement parce que j'avais grandis avec deux d'entre elles. Au fur et à mesure que je pensais à tout cela, je ne parvins pas à éviter de me souvenir de l'attirance que j'avais pour deux certaines demoiselles et je ne me l'expliquais pas, j'avais beau réfléchir à pourquoi je ressentais cela, mais je ne trouvais pas la moindre réponse, c'était ainsi et je n'avais plus qu'à faire avec... enfin c'était ainsi que je devrais agir, mais ne supportant pas de ne pas comprendre quelque chose, la colère monta petit à petit et puis explosa, en résultant un gros trou dans le mur de ma chambre et un bruit qui pouvait être entendu au loin.

″ Mark tout va bien?! ″ ▬ demanda ma jumelle en débarquant dans ma chambre

♛ Ouais Ouais... ♕ ▬ répondis-je en ronchonnant

″ Arrête de me raconter des conneries un peu, je te connais par cœur, dépêche-toi de me montrer la main avec laquelle tu as fait ça à ton mur imbécile!!!!! ″ ▬ dit-elle en pointant le trou que je venais de faire


Ne pouvant pas lutter contre ma jumelle, je tendis alors ma main droite et nous découvrîmes ensemble qu'elle saignait. Elle tourna les talons et elle sortit de ma chambre quelques minutes avant de revenir avec la ′Trousse de Secours′ dans les mains, elle se posa alors au bout de mon lit et prépara le nécessaire pour soigner mon poing blessé. Après l'avoir désinfecté correctement, elle utilisa une compresse imbibé de produit désinfectant avant de me faire un bandage bien serré autour de mon poignet et qu'elle attacha avec trois tonnes d'adhésif pour ne pas qu'il s'en aille dès que je ferais un mouvement. Remerciant ma jumelle pour ce qu'elle venait de me faire, elle s'en alla sans poser la moindre question sur la raison de pourquoi j'avais cogné mon mur en sachant que je me ferais mal, car elle savait que si je voulais en parler, j'irais la voir de moi-même.

Désirant évacuer la colère qui bouillonnait toujours en mon fort intérieur, je décidais d'aller faire un tour dans la nature. Sortant de la maison, je me transformais alors en un gros loup noir et je me mis à courir le plus vite que ma forme animale me le permettait, prenant la direction de mon lieu favori dans la ′Forêt de Cheslow′, à savoir le sommet d'une cascade. J'adorais tout particulièrement la ′Vue′ que j'avais quand j'arrivais tout en haut, avec l'eau en constante chute libre et le soleil qui tapait, un arc-en-ciel était formé, ce qui rendait le tout encore plus magnifique. Une fois là où je voulais être, je repris mon apparence habituelle et m'allongeant sur la roche froide, je fermais les yeux afin de me reposer quelques minutes, profitant du calme que ce lieu m'offrait, ayant pour bruit de fond que la faune et flore m'environnant. Lorsque je sentis ma paix intérieure être complètement de retour, je me relevais d'un bond et pris le même chemin pour retourner dans ma demeure.

La première chose que je fis en rentrant fut de m'excuser auprès de ma jumelle pour mon élan de colère et la remercier pour le bandage. Puis, après avoir mis une protection en plastique autour de mon poignet, je pris une bonne douche tiède, ce qui m'apaisa encore un peu plus que je ne l'étais déjà. Dès que je fus bien propre, je m'habillais en deux temps trois mouvements, tenue simple pour terminer la journée, short et maillot de foot portant l'emblème du ′Réal Madrid′ mon équipe préférée tout championnat confondu. Je n'eus pas le temps de terminer de me vêtir que la sonnette retentit et comme j'étais la seule personne restante ici, vu que Simone et Tarja étaient partis entre filles, je devais aller voir qui était à la porte. Posant mes chaussettes sur mon lit, car je n'avais pas le temps de les enfiler, mettant mes ′Tongs′, je me rendis le plus rapidement possible à la porte d'entrée que j'ouvrais d'un coup ferme pour découvrir une jeune demoiselle avec à côté d'elle une valise à roulette.


* Waouh que ses cheveux sont beaux et colorés. *


En effet, la chevelure de la fille qui se trouvait devant moi était du genre complètement unique. J'avais l'impression de revoir l'arc-en-ciel que j'avais lorsque j'étais à mon spot préféré, au détail près que là, il ne se trouvait pas dans le ciel et qu'il n'était pas en forme de demi-cercle. Et comme-ci cela ne suffisait pas, elle avait deux magnifiques yeux bleus ▬ mais les miens restaient devant ▬ qui donnait envie de se plonger dedans, un nez et une bouche parfaite, vraiment, elle avait tout pour elle et je ne serais pas surpris qu'elle soit le centre d'attention de la gente masculine de son entourage.

« Bonjour ! » lui dit-elle en me souriant. « Je m'appelle Lana Armyanskova et je suis commerciale à domicile pour la vente de sous-vêtement. Est ce que la propriétaire des lieux est ici ? » Me dit-elle sans se départir de son sourire « ... à moins que je me sois mal informée ... »
♛ Bonjour, enchanté Lana, je suis Mark A. Turunen. Pour la propriétaire des lieux, ça dépend qui vous recherchez exactement, s'il s'agit de Simone Virtanen ou de Tarja Turunen, vous ne vous êtes pas trompé d'adresse. ♕


Au fond de moi, je me doutais qu'elle me parlait bien d'une de mes deux sœurs et j'étais triste pour elle, car elles étaient toutes les deux sorties et la demoiselle aurait alors fait tout ce chemin pour rien. Enfin non, je ne pouvais pas la laisser repartir bredouille et si rapidement, notre lieu de vie n'était vraiment pas la porte à côté de Bray, surtout si la personne n'avait pas de voiture pour y arriver et devait tout se taper à pied, ce qui était sûrement le cas de la charmante demoiselle, vu qu'il n'y avait pas de véhicule garé dans l'allée de notre maison. Lui souriant à mon tour de toutes mes dents, je posais mon regard bleuté dans le sien.

♛ Est-ce que vous voudriez un café ou une quelque boisson pour vous remettre de votre marche? Puis, ce sera bien plus agréable de discuter à l'intérieur que sur le palier. ♕ ▬ dis-je en bougeant ma main, prêt à prendre la valise dans le cas où elle répondrait oui à l'invitation.



© realised by Morphine
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mark ∞ Lana

J'aurais préféré que ce soit une femme qui m'ouvre, c'est évident, mais ça ne signifie pas pour autant que je vais rebrousser chemin immédiatement. Les sous-vêtements que je vends sont fait pour des femmes, mais des maris en achètent souvent pour faire plaisir à leurs femmes ou parce qu'ils ont une idée derrière la tête. Alors je ne me départis par de mon sourire, bien au contraire, il reste ancré sur mon visage et je me présente. Tout ce que j'espère en cet instant, c'est qu'il ne me verra pas comme une emmerdeuse de premier ordre ou une perturbatrice et qu'il ne me fermera pas la porte au nez. Ca arrive souvent, c'est un peu les risques du métier et je ne peux pas en vouloir à ceux qui le font. Après tout, quand tu es chez toi, tu n'as pas forcément envie que quelqu'un vienne sonner à ta porte pour tenter de te vendre des choses dont tu n'as pas forcément besoin dans l'immédiat. Mais bon, malgré cet inconvénient lié au boulot, j'aime l'idée d'apporter un peu de beauté et de nouveau à des femmes. J'aime leur dire qu'elles sont belles, leur conseiller certaines formes ou couleurs plus de d'autres selon leur morphologie, j'aime l'idée qu'après mon passage, je fasse une voir deux heureux. Je ne ferais pas ça toute ma vie, je vous rassure, mais en attenant de trouver mieux, je fais ça et ça ne me déplais pas.

« Contente de voir que je ne me suis pas trompée d'adresse ... sont-elles là ? » J'avoue que je ne savais pas à trop quoi m'attendre que ce fameux Mark m'a ouvert la porte. C'est évident comme je l'ai dis au début que j'aurais préféré une femme mais s'il est tout seul, je ferais malgré tout mon petit speech. Peut-être aura-t-il une petite amie ou une femme, je n'en sais rien, à qui il voudra acheter des sous-vêtements. Peut-être même une maitresse, sait-on jamais, ça arrive plus souvent qu'on ne le croit et personnellement je m'en fous, pour être honnête, chacun gère sa vie comme il l'entend, je ne suis pas là pour faire la morale. Je crois en l'Amour avec un grand A et en la fidélité, mais je peux concevoir que tout le monde ne partage pas cette philosophie de la vie. Après s'ils se font prendre, c'est dommage mais c'est comme ça, je ne vais pas les plaindre, ni les excuser. J'avais un peu peur de m'être trompée d'adresse, même si la maison a l'air assez spacieuse pour plusieurs personnes. On m'avait parlé d'une jeune femme, visiblement elles sont deux, je suis plutôt heureuse de l'apprendre. Mais faut-il encore qu'elles soient là. Vais-je devoir repartir bredouille ? Vais-je devoir revenir ? Non pas que ça m'embêterais vraiment mais c'est dommage d'être venue pour rien. Avant que j'ai le temps de faire mon petit speech, le voilà qui m'invite à rentrer chez lui pour continuer la discussion à l'intérieur. Je ne perds pas une occasion d'accepter.

« Avec plaisir. Est-ce que vous auriez du thé ?? ... sinon de l'eau ça sera très bien. » Je n'aime pas trop le goût amer du café, même avec beaucoup de sucre. Je préfère le thé ou les sirops. Même boire de l'eau je trouve ça agréable, c'est rafraichissant, désaltérant et ça a bon goût. Le voilà donc en train de prendre ma valise et j'entre à sa suite dans la maison. C'est toujours un bon départ quand on arrive à rentrer. Ca ne nous assure pas automatiquement une vente, loin de là même, mais au moins ça démontre qu'ils ne sont pas totalement réfractèrent à l'idée. Après c'est à moi d'être une bonne vendeuse, c'est comme tout.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on fait de la vente à domicile (Mark & Lana)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Walibi quand il fait beau (4/5 personnes ! )
» [Deck HE] Le soin, ça fait mal
» Habbo se meurt...
» Les 10 Commandements du bon étudiant
» Simcity 5 ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-