Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 Westland house + EVENT HALLOWEEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Invité
Invité
This Is HalloweenEvent ♥
Ce matin-là j'ai eu une bonne surprise en allant chercher ma bouteille de lait frais : même pas de voir une mésange picorer la capsule sur le lait et s'en servir pour le petit dej avant moi, non. Une lettre en papier vieilli, et fermée à la cire. Encore la tête dans le cul, et un peu la gueule de bois d'une sortie la veille, j'ai mis quelques secondes à réaliser que la lettre était pour moi. Genre vraiment pour moi, avec mon nom dessus, écrit à la main et tout. Merde. En pyjama et en robe de chambre j'ai ouvert tout de suite, dehors, devant ma maison, et je dois la lire trois fois pour bien comprendre. La vache. C'est genre...un bal costumé. Pour Halloween! Mais c'est trop bien! Et on dirait en plus que je suis pas le seul à avoir eu l'invitation, quand j'en parle autour de moi. Toute la ville est invitée.

Dès que je rentre j'attrape mon portable et appelle mon pote.

'Mec, bouge ton cul et va à la boite aux lettres. On est tous invités à une grosse fête. Genre grosse fête! Obligé on y va mec. Toute la ville y sera!

Le pauvre, je le bouscule un peu trop à son goût, j'en ai peur. Mais parfois il me rend dingue à être aussi calme, comme si...comme si à pas bouger plus vite, il gâchait son temps. En plus, j'ai déjà une idée de costume. Flash. C'est trop bien Flash. Du coup je me fais plaisir à faire venir un super costume depuis les Etats-Unis, et le soir venu, je vais chercher Has dans ma vieille Ford et on trace la route en dehors du patelin, pour rejoindre le manoir de monsieur le baron de Bray. Je me marre parce que Has est déguisé en pharaon et ça lui va super bien, avec sa peau couleur cannelle, même si pour l'instant il est enroulé dans une couverture pour pas mourir de froid. Le pagne c'est beau en été mais là...en plein octobre...ça craint un peu. J'allume le chauffage à fond et lui fait écouter le dernier groupe que j'enregistre avant de débouler devant l'immense portail qui trône en face de nous. Je ralentis et on se gare près d'un manoir énorme. Le genre de bâtisse qui fait dire ''Wow''.

On rentre et une fois sur place je bloque en voyant le buffet royal, sur plusieurs tables disposées un peu partout, et une armée de serveurs qui s'active au milieu des invités, avec des plateaux chargés de petits fours et de coupes de champagne. J'en attrape une au passage et me tourne vers Has alors qu'on avance timidement.

La vache, il s'est vraiment pas foutu de nous! Ca c'est ce qui s'appelle de la fête!

Comme un gamin un jour de Noël j'observe tout autour de moi, la déco, les bougies, les citrouilles, mais aussi les costumes des différents invités. Et Has doit me détester parce que toutes les trente secondes le lui attrape le bras et me retiens de justesse de montrer du doigt.

Oh regarde celui-là! Oh merde celui-là est grave cool! Oh par contre celui là est super moche. C'est pas une sirène c'est un thon...

De vrais gosses. Enfin... un vrai gosse. Je parle de moi. Cas désespéré, je suis au courant. Mais bon, je préfère encore ça à être trop sérieux et être chiant comme la pluie... En même temps, je guette aussi si je vois des visages connus. Cette soirée a l'air énorme et je suis sûr qu'elle va être mémorable...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 386
Age du personnage : 48
Race : Fée
Métier/Etudes : Agent immobilier
Une fête ?
Je ne comprends pas le moins du monde pourquoi Neeve a reçu cette foutue invitation, mais l’idée me plait. Je commençais à en avoir ras le cul de sa prise de contrôle permanente. Ce matin, tu l’as eu dans le cul connasse. Pour bien te faire chier, je vais te couper les cheveux. Quand tu te réveilleras demain matin, je ne serai plus là pour voir ta tête mais je peux t’assurer que j’entendrai ton cris de douleur. Ils sont si beau tes cheveux pourtant … dommage.
Mèches après mèches, je te prépare pour assister au bal de l’horreur. Depuis que je suis avec toi, je me fais un peu chier mais le quotidien est plus amusant. Je peux développer une forme de sadisme que je n’ai jamais trop pratiqué auparavant, et je dois dire que c’est jouissif. Un peu comme le premier orgasme d’un mec. Celui qui te fais tout lâcher trop vite, te rend euphorique et te permet de dormir comme un bébé.

J’ignore où tu achètes tes fringues Neeve putain mais tu es trop sexy. Tout te va. Je te / me baiserai volontiers. Si seulement je n’étais pas dans ton corps. Parfois je te tuerai pour pouvoir avoir un corps de mec et une queue. Avec toi je ne découvre qu’à peine le plaisir féminin. Point positif, je sais pourquoi les meufs que j’ai connues avec d’autres enveloppes charnelles ont pris la fuite. L’égoïsme des hommes est insondable niveau cul.
Nue devant ta penderie, je suis désarmé pour choisir un bon costume d’halloween. Le baron de je-sais-plus-quoi veut qu’on vienne déguisés ! Arrête de râler je t’entends de là ! C’est décidé, j’espère que tu as des réflexes en couture ma douce. Je sais que tu vois à travers mes yeux ce que je suis en train de faire. Déchirer une jupe Lanvin, trouer un chemisier Dior. Coudre des pièces entres elles. Mouai je ne sais pas trop ce que ça va donner mais je te jure que tu feras peur.

Tandis que l’heure de la fête approche, je regarde ma création avec un air satisfait. Tu sais, cet air que tous les hommes arborent lorsqu’ils estiment avoir fait quelque chose de bien, comme ramener le pain sans qu’on leur ait rappelé. Ouai, tu vas être horrible là-dedans.

Comment accessoiriser le tout ? Que ferais-tu Neeve si tu étais là ? Des collants ? Ouai, mais défoncés alors. Du maquillage ? Bon on va te tartiner la gueule de noir, histoire de faire genre tu t’es fait défoncée la gueule au coin d’une rue. Et voilà ! Une magnifique femme battue slash violée slash tuée ! Chemisier arraché, jupe défoncée, unique chaussures, cheveux arrachés et … bonne idée oui. Muni d’une lime à ongle, je t’entaille la pommette et la lèvre. Parfait. C’est l’heure d’entrer en scène. Hors de question de faire une entrée banale. Je largue le cabriolet tape à l’œil au coin de la rue indiquée et clopine jusqu’au bas de l’allée. Wah, sacrée baraque quand même. Nous sommes un peu en retard mais ça n’enlèvera rien au tragique de la scène. Allez Neeve, c’est à toi ma belle.
Je pousse la porte du manoir avec un masque de douleur sur le visage. Un râle sort d’entre mes lèvres pleines et ensanglantée. J’ai même une petite larme qui trace son sillon dans la crasse de mes joues. Trébuchant, je m’accroche au premier bras venu. C’est le moment. Aaaargff … aidez …… moi …. Et c’est la chute. Hein ? J’ai oublié de dire que je t’avais pas mis de culotte ? Oops.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Facture, pub, blabla et… Une invitation a une fête! Monsieur Wesland, Dylan ne sait pas vraiment qui s’est, il a un peu entendu parler de ce gars, mais a vrai dire il s’en fout, le plus important là-dedans c’est que c’est une fête. Ça veut dire alcool et bouffe gratos! C’est ça qui est bon!
Bon, faut trouver un déguisement… Le jeune homme ne cherche pas bien longtemps dans son placard. Faut dire qu’il n’a pas grand-chose. Les fêtes costumées c’est un bon moment pour mettre son kilt. Non, un vêtement traditionnel n’est pas un déguisement, mais il n’a pas l’occasion de se mettre tous les jours en kilt donc c’est une bonne occasion.
L’heure de la fête approche. Un kilt bleu foncé, un t-shirt sans manches et la moitié du visage avec le même bleu qu’on peut voir sur le drapeau de son pays natal, en mode Braveheart. Dylan remplit les gamelles des chiens qu’il héberge au cas où, il mange un bout et il quitte son appart pour rejoindre sa voiture.
Quelle épave celle-là aussi, elle fait tellement de bruit étrange que ça couvre presque celui du moteur, enfin il n’entend ni le moteur ni le reste de toute façon. Chaque fois qu'il est seul la dedans il se déchire les oreilles avec la musique. Dylan chante fort et assez mal il faut l’admettre, mais il s’en fout, de toute façon personne ne l’entend, sauf peut-être quelques passants et ce gars à côté au feu rouge.

Dylan gare sa poubelle et continu à pied pour rejoindre la fête. Il fait une pause avant de rentrer, encore un peu dans l’ombre, il regarde autour de lui. La baraque est immense, déjà là on peut entendre la musique à l’intérieur et il voit quelques personnes entrer. Dylan respire un bon coup.
T’fais pas l’mariole ce soir mon pote. Demain j’te laisse chasser autant qu’tu veux, mais c’soir tu reste calme ok!
Petite recommandation au plus sauvage dans sa tête. Ça devrait aller, depuis le temps ils se gèrent plutôt bien tous les deux. Pas trop d’alcool et il devrait garder le contrôle. Le poing fermé, il se donne un petit coup sur le front et il s’avance pout enfin rentrer.

À peine dedans, il cherche l’alcool du regard mais… un truc s’accroche à lui, dit quelque chose et… il se tourne d’un quart de tour et voit une femme à ses pieds. Dylan renifle en regardant la femme. Il n’a pas l’air affolé par la situation.

Heu… ouai. Aider pour?

Attitude du j’m’en foutiste en chef. Pourtant oui, aidez les gens en détresse, c’est son truc. Manger les méchants et tout ça. Mais faut pas lui demander de faire dans le sentimental.
Il fut un temps où il aurait réagi normalement, genre « Ho putain! Madame, ça va? Il s’est passé quoi? haaa » mais ce temps est révolu.

J’ai l’temps d’boire un verre avant?

Même devant une femme qui a l’air en méga détresse, il reste un petit con en fait.
Il y a bien quelqu'un à côté qui semble un peu plus dérouté par la situation mais qui ne sait pas trop comment réagir, surtout en voyant le calme de Dylan. Ce n'est peut-être pas si grave alors pense-t-il surement.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 322
Age du personnage : 28
Race : Fée
Métier/Etudes : Rugbyman
This is Halloween !
Pumpkins scream in the dead of night •••
Si Raphaël l'approuvait, alors c'est que l'idée était bonne. Et s'il y avait bel et bien de l'orage comme le suggéra son ami... Le tempestaire esquissa un sourire. Il regarda autour de lui, cette déco poussée. Combien de personnes avaient été payées par le Baron pour arriver à ce résultat ? De plus en plus de gens entraient, il écoutait à peine ses amis dialoguer, subjugué par les fontaines de faux-sang (ou était-ce du vin ?) et autres toiles d'araignées plus vraies que nature. Il sursauta quand son chapeau quitta son crâne. Ses yeux le suivirent jusqu'à ce qu'il se pose sur ce parquet trop vieux, ce parquet qui grince. Il se pencha pour le ramasser, le secoua un peu, s'amusant des mouvements lourds de la plume.

Maverick parlait d'une dénommée Alexis. La dernière fois qu'il avait évoqué ce nom ? Sól ne s'en souvenait plus. Il se mordit la lèvre inférieur. Faut croire qu'il s'en voulait un peu de ne pas être plus attentif aux histoires de cœur de son acolyte, lui n'ayant jamais été bien transparent sur ses propres déboires, plus par honte que par pudeur. Il haussa cependant les sourcils de scepticisme lorsqu'il changea de sujet. O'Neill avait réellement l'intention de reprendre le cours de la soirée comme si de rien était, comme si elle n'était pas présente, que leurs regards ne s'étaient jamais croisés ? Il était bien naïf. Skjeggestad préférait entrer dans son jeu, ne pas poser de question, ne surtout pas suivre son regard.

« Ce n'est pas vraiment une bonne idée, les araignées. » Il avait secoué la tête négativement sur ces mots. « Il y a probablement des arachnophobes dans la salle et je ne voudrais pas que ça se termine mal pour de vrai. » Il réfléchit un instant, scrutant la foule d'invités. Il crut reconnaître quelques visages, sans doutes de parfaits inconnus croisés dans les rues. « Par contre, tu peux faire tomber les toiles d'araignée sur la tête des gens, ça pourrait être drôle ! » Il ne put retenir un sourire moqueur en imaginant toutes ces filles couiner en voyant les toiles fines dans les cheveux de leurs copines. Ça pourrait être drôle s'ils embêtaient les gens les plus superficiels, les plus maniérés, ceux qui se voulaient plus sexy qu'effrayants, plus beaux qu'amusants. Les mômes qui sautillaient, qui étaient là pour s'amuser, ça n'avait peut-être aucun intérêt.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 464
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
Westland House on the Hill
« event rp »

Partie II

La fête battait son plein, comme prévu. C'était là toute la beauté, du geste, personne ne savait pourquoi ils étaient venus, certains l'avaient même fait à reculons. Pourtant, ils étaient là, buvant, mangeant, se demandant distraitement pourquoi ils n'avaient pas encore aperçus le baron. Mais finalement, ils n'avaient pas besoin de ça pour passer une bonne soirée, ils pouvaient très bien vivre dans le mystère sans pour autant avoir de réponse. Alors ils profitaient de l'instant, profitaient de la musique, dansant, oubliant leurs problèmes qui pourtant, les minaient au plus profond. La soirée aurait très bien pu continuer comme cela jusqu'à l'aube, c'était sans doute ce qui était prévu, d'ailleurs. Mais les choses se passaient rarement ainsi, surtout dans une ville comme Bray.

C'est lorsque la lumière commença à vaciller, la musique à s'éteindre et les ombres à se développer que certains commencèrent à ressentir de l'appréhension, à se dire qu'ils avaient foncé chez quelqu'un qu'ils ne connaissaient pas, sans voiture, loin de la ville. Lorsque les lampes cédèrent totalement, plus personne ne disait mot, attendant de voir ce qu'il se passait, s'il fallait s'inquiéter ou si ce n'était qu'une malheureux incident qui serait vite réglé par le staff de l'événement. Mais la lumière ne revint pas, pas tout de suite du moins. Les chuchotements commençaient à reprendre lorsqu'un cri à vous glacer le sang retentit, semblant venir du fond de la salle. Un second ne tarda d'ailleurs pas, un cri d'effroi perçant la nuit.

Alors que les gens tentaient tant bien que mal de trouver la sortie dans le noir, une lumière faible se ralluma, éclairant le baron, se tenant sur les escaliers, comme le seigneur du lieu qu'il était. " Bonsoir à tous. Je ne me suis pas introduit, je suis le baron de Westland. Je vous souhaite de passer une excellente soirée ... Faites toutefois attention, mes serviteurs ont tendance à ... Disons avoir une faim dévorante. Mais s'il n'y a pas de risques, il n'y aurait pas de jeu. " Sur ces paroles, le baron disparut, sans doute dans un recoin sombre de la pièce, laissant un autre endroit s'éclairer faiblement, pour montrer une scène des plus macabres. Une des invités, déguisée en ce qui semblait être Catwoman, couverte de sang, une morsure semblant humaine sur son abdomen, l'un des serveurs à son chevet, les yeux rouges et la bave dégoulinant. Un silence d'effroi s'abattit sur la salle, avant une agitation extrême, la foule essayant d'atteindre la porte, n'hésitant pas à se marcher les uns sur les autres. Sans succès, ils se rendirent pourtant vite compte qu'ils se retrouvaient enfermés dans le manoir. Une escape Game qui ne laisserait personne totalement intact.

Explications

Vous vous retrouvez dans ce qu'il semble bel et bien être ... Une attaque zombie ! Que l'on y croit ou pas, avouez que ça fout les jetons hein ?
A chaque post de l'Element, je vais poster une petite liste de noms indiquant qui est la cible des zombies, et vous devrez lancer le dé pour savoir quel sera votre sort ... Dans le cas d'une transformation zombie, vous pouvez très bien la jouer, et choisir vous même vos cibles par la suite

Dé - EVENT HALLOWEEN

Face 1 - Vous êtes désormais mordus, et d'ici quelques minutes oublierez que vous avez été humains, pour ne penser qu'à manger de la chair fraîche et conquérir cette soirée !

Face 2 - Vous réussissez à vous enfuir, pour vous cacher sous une table, ou ailleurs, ou derrière vos amis même si ça permet de ne pas vous faire avoir !

Face 3 - Vous vous sentez l'âme d'un combattant et décidez de rendre au zombie qui a voulu vous mordre la monnaie de sa pièce .. .Et c'est une réussite ! Quand votre mère vous disait que regarder The Walking Dead était une perte de temps ... Comme quoi, faut pas toujours écouter les parents !

Les premiers attaqués sont -

SOL
BARTHOLOMEW
NEEVE
ALEXIS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
Messages : 1768
Age du personnage : 25
Race : Tempestaire d'eau douce
Métier/Etudes : Barmaid au The Drunk Mermaid

Night of horrors
Halloween
Le bon point de cette soirée, c’est qu’elle pouvait boire sans qu’on lui pose de questions. Une soirée avec que des adultes, l’alcool coulait forcément à flot, et c’est bien pour ça qu’elle se resservit un nouveau verre. Il lui fallait de l’alcool, beaucoup d’alcool, assez d’alcool pour parvenir à tenir jusqu’à la fin de cette soirée sans flancher. En réalité, elle avait juste envie de se cacher dans un coin et se prendre la tête entre les mains en demandant au ciel pourquoi il lui faisait subir tout ça. À défaut, elle décida qu’elle boire à en oublier le moindre détail, de cette foutue soirée, ce qui n’était pas une mince affaire vu comment elle tenait l’alcool. Mais au moins, elle avait un objectif. Portant distraitement son verre à ses lèvres, son regard se porta de nouveau jusqu’à Maverick. Pourquoi était-elle incapable de ne pas penser à lui, d’empêcher son coeur de battre follement dans sa poitrine, de ne pas le regarder ? C’était comme si, malgré le monde présent dans l’immense salle de bal, il était aussi visible qu’un phare en pleine nuit. Elle remarquait bien qu’il lui jetait de fréquents coups d’oeil et ça ne l’aidait pas à faire comme s’il n’était pas là. Voyant que ses deux acolytes lui jetaient un coup d’oeil également, elle détourna la tête. La Samson se détestait de réagir en amoureuse transie après tout ce qui s’était passé et qui lui pesait si lourd sur le coeur, d’autant plus lourd qu’elle n’avait pu le confier à personne. Castiel ne lui avait pas parlé de Maverick et elle n’avait pas envie d’être la première à amener le sujet sur le tapis ; Scylla avait bien d’autres soucis à gérer que les histoires d’amour de la brune et Niamh… Niamh et son amnésie étaient en partie responsable de l’état dans lequel Alexis était plongée depuis plusieurs jours et qu’elle essayait vainement d’oublier. Pourtant, elle aurait bien eu besoin de se confier... Le croiser dans la rue et se prendre en pleine figure tout ce qu’elle s’était pris, ça avait déjà été dur. Et quand elle avait voulu faire un pas en avant, s’excuser, s’expliquer, même si elle était convaincu qu’il avait aussi des torts (merde quoi, comment lui faire comprendre que fuir était blessant ?) elle l’avait trouvé au lit avec Niamh. Autrement dit, il s’était bien foutu de sa gueule. La colère, elle préférait largement la colère à l’apitoiement. Il l’avait étranglée, traitée comme une moins que rien en plein milieu de Bray avant de coucher avec sa meilleure amie. Non, elle n’allait pas continuer à être triste pour quelqu’un qui la prenait à ce point à une conne. Il était à cette soirée, et bien tant pis, elle ferait avec. Avec un dernier regard, noir cette fois-ci, en direction des trois mousquetaires, la jeune femme détourna la tête. Elle n’allait pas le laisser lui pourrir la soirée d’Halloween. Qu’il profite de la soirée avec ses amis, qu’il fasse sa vie, de toute façon, elle n’en faisait plus partie. Peu importe à quel point c’était douloureux, elle se servait de la colère qu’elle ressentait comme écran face au reste. Cette soirée elle était pour elle, pour se changer les idées, et plus que tout pour aider Scylla à se sentir mieux. Alors au diable Maverick et ses beaux discours. Elle retournerait à sa tristesse demain matin.


Se tournant afin de ne plus être tentée de le regarder - et d’exacerber ainsi et la peine et la haine - elle se plaça face à Castiel, à côté de Scylla, effaçant le trouble de son visage. Elle avait déjà réussi à faire rire Scylla grâce au ruban - qui, soit dit en passant, lui assurait que sa meilleure amie n’allait pas disparaître sous ses yeux et ça, elle aimait beaucoup - et comptait bien rendre cette soirée aussi joyeuse que possible pour la blonde. Après tout, elle en avait bien besoin. Et cet objectif lui donnerait un petit plaisir égoïste : celui de se sortir Maverick de la tête. Du moins, elle l’espérait. « Le baron a toujours été étrange, d’aussi loin que je me souvienne… » répondit-elle à Scylla. « Du moins, il faut l’être pour rester enfermé chez soit pendant tant d’années. » Bon, ceci dit, qu’il vienne ou pas, elle s’en fichait un peu, même si elle était intriguée, se demandant à quoi il pouvait bien ressembler après toutes ses années. « Enfin, tant qu’il y a de quoi boire et de la bonne musique, moi je m’en fiche de le voir ou non. » Elle adressa un petit clin d’oeil à sa meilleure amie, sachant que si elle se mettait elle aussi à boire, leur soirée partirait vite comme toutes les autres : en grand éclats de rire. « Tu n’as pas de verre, Cas ? » C’était quand même mieux si eux aussi buvaient, elle n’avait pas envie d’être la seule à enchainer les verres, ne serait-ce que parce que ça faisait mauvais genre. Étudiant un peu la foule, mais toujours dos à Maverick et ses deux amis, bien qu’elle soit fortement tentée de voir ce qu’ils faisaient, elle repéra, au loin, Bartholomew, à qui elle adressa un signe de la main et un grand sourire, sans trop savoir s’il l’avait vue ou non. « C’est vrai qu’il y a beaucoup de monde… On dirait que tout Bray a décidé de pointer le bout de son nez. » Terminant le verre qu’elle avait dans la main, elle sentit que l’effet de l’alcool fonctionnait déjà sur sa vessie. En posant son regard sur le ruban qui la liait à Scylla, elle éclata de rire. « J’avais pas pensé, mais… on va devoir aller aux toilettes ensembles à chaque fois. » Non pas que ça la dérange, elle comptait suivre la Maddox partout où elle allait dans cette soirée.

Soudain, les lumières s'éteignirent et une voix sépulcrale retentit, annonçant être le Baron et la suite des festivités. Un faisceau de lumière éclairait une balustrade qui surplombait la pièce et derrière laquelle se trouvait leur hôte. Alexis frissonna pendant qu'il parlait, sentant que ça n'allait pas du tout, du tout lui plaire. La suite de la phrase du Baron lui confirma que ça ne lui plaisait pas du tout. Elle regarda autour d'elle, la panique montant d'un cran, ses doigts enroulés autour du ruban qui la liait à Scylla, s'accrochant au poignet de Castiel par réflexe. La lumière changea d'endroit pour éclaire cette fois-ci le milieu de la salle où se trouvait... Alexis déglutit, serra un peu plus fort le poignet de Castiel, ses doigts glissant même jusqu'aux siens pour être sûrs qu'ils n'allaient pas être séparés par les invités - qui commençaient à marcher dans tous les sens, de plus en plus paniqués, bousculant sans se préoccuper de ceux qu'ils poussaient sur leur passage. Son autre main fit de même avec Scylla pendant que ses yeux fouillaient la salle. « Les gars les gars... ça peut pas être possible hein ? » Le faisceau éclairant le corps d'une invitée couverte de sang et un serveur qui la... s'était de nouveau éteint et ils étaient dans le noir presque complet, ne voyant pas très loin devant eux. Et Alexis avait une peur viscérale du noir. Les mots s'étranglèrent dans sa gorge quand elle tenta de parler. « Castiel, le noir... de la lumière... » Sans qu'elle sache très bien lequel des trois les guidait, elle suivit le mouvement impulsé, ses yeux fouillant désespérément la pénombre, son souffle s'accélérant sensiblement. Quand elle rentra dans quelqu'un, elle amorça une excuse avant de voir deux yeux injectés de sang à quelques millimètres des siens, assez près pour voir une bouche ensanglanté. Son cri sortit de sa bouche avant qu'elle se rende compte qu'elle l'avait poussé.

Sans réfléchir, elle donna un formidable coup de tête à ce qui ressemblait fort à un zombie tout en lui assenant un violent coup de genoux. Le voyant s'écrouler à terre, elle ne se posa pas plus de question et l'enjamba, entraînée par Castiel, ou peut-être Scylla.  « Vous, vous allez bien ? » Elle était à deux doigts d'étouffer tant l'obscurité l'oppressait.

fiche by coula
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 464
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
Le membre 'Alexis C. Samson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'EVENT HALLOWEEN ' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
Messages : 322
Age du personnage : 28
Race : Fée
Métier/Etudes : Rugbyman
This is Halloween !
Pumpkins scream in the dead of night •••
D'un coup il n'y eut plus aucune source de lumière. Pas que ça dérange Skjeggestad, mais il s'agrippa à son chapeau d'une main et à son fleuret de l'autre. Manquerait plus qu'on le dépouille. Les gens commençaient à s'agiter. Quelqu'un hurla. Quelqu'un d'autre. Il chercha ses deux amis dans l'obscurité, sans dire un mot. Il avait beau avoir les yeux bleus, ça ne l'aidait pas à mieux voir dans le noir.  Enfin, le fameux Baron apparut, une faible lumière avec lui. Soit il n'était en réalité pas si vieux, soit l'éclairage était pour l'avantager, soit la vue de Sól avait baissé. Le noble personnage dominait sa foule, ses invités du haut de la cage d'escaliers.

Le personnel avait faim ? Il tourna la tête vers Maverick. « Qu'est-ce qui les empêche de man- » Il ne finit pas sa phrase, écœuré par la vision de Catwoman le corps de charpie et du serveur cannibale. Pour la première fois, il trouva sa propre blague vraiment de mauvais goût. Enfin, il n'eut pas vraiment le temps de cogiter. Une maid en sang s'élançait vers lui clopin-clopant. Il jura en nynorsk car il n'avait l'habitude de dire de vilains mots qu'en sa langue maternelle et tendit les bras pour saisir un plateau plein de petits canapés. S'il y mettait suffisamment d'élan en la frappant à la tête il n'aurait pas trop de mal à l’assommer. Au même moment elle bondit, lui mordant la main à pleines dent, arrachant en un coup toute une parcelle de la chaire du tempestaire. Il hurla de douleur, lâchant le plateau. Il avait l'impression de percevoir son environnement au ralenti. D'abord le plateau qui se retourna, puis les canapés qui s'écrasèrent lentement, comme des flocons de neige. Le bruit du plateau au sol lui vrillait les tympans. Il porta précautionneusement ses mains devant ses yeux. L'une était entière, tout y était, même la corne sur les doigts. L'autre avait un trou béant, il voyait en travers. Du sang, son sang coulait à flot le long sa manche, sa si jolie manche bouffante maintenant maculée de rouge. Sa vue se troubla. Il eut un haut le cœur.

Il avait si faim.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 464
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
Le membre 'T. Sól Skjeggestad' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'EVENT HALLOWEEN ' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
Invité
Invité

This is Halloween.

Event

La fin du monde. J'aurais tellement préféré que ce soit la fin du monde après qu'on se soit fait battre par Dux Tenebris et qu'ils aient volé le livre, plutôt que... ça. Tout plutôt que ça. Ma vie n'avait tourné qu'autour de la magie, de l'apprentissage de la magie, de l'utilisation de la magie, du contrôle de la magie, de savoir traiter avec les Djins et les Génies, de devenir le plus puissant. Et maintenant ? J'avais perdu tous mes pouvoirs, je n'étais plus rien. Je... n'étais pas... l'Elu... putain, mais à quoi est-ce que ça rimait maintenant ? Je ne pouvais même pas blâmer qui que ce soit, dire que l'on m'avait mentis, que c'était de la faute de quelqu'un... Mais non. Je m'étais moi-même donné cet objectif, j'étais certain de l'être... Pourtant, je ne m'écroulais pas. Parce que je refusais de l'admettre. Il y avait forcément un moyen pour que les choses redeviennent ce qu'elles étaient. Et puis... Raphaël. Anonyme. Nous continuions de vivre sur un mensonge qui était pourtant difficile à gober, mais auquel je m'accrochais. Peut-être qu'il le faisait par pitié, peut-être qu'il voulait juste me remonter un peu le morale à sa façon, mais je m'y accrochais. J'étais pourtant au plus bas, et m'entendre dire que j'étais toujours capable de grandes choses, et bien... c'était comme se faire défoncer la gueule à coup d'ours en peluche. C'est long, mais c'est douloureux et doux à la fois. À quoi pouvais-je me raccrocher d'autre ? Je ne sortais plus de la maison, je restais dans mon bureau, ou dans le salon, ou encore dans ma chambre, me saoûlant jusqu'à tomber raide ou fixant les runes tatouées sur mes bras, les maudissant elles. Je n'allais plus à l'université, à moins que Raphaël m'y traîne à coup de pieds dans le cul. En même temps, il y perdait autant que moi si je perdais mon boulot. Je crois qu'il essayait de me sortir de ma dépression, ou de m'interdire de déprimer en me forçant à faire tout un tas de trucs débiles, aussi, à la réception du tract pour la petite sauterie d'Halloween, surexcité, il me fit promettre de venir aussi. Lui aussi allait mal. Vivre coincé sur Terre sans promesse de pouvoir repartir après ma mort n'était pas vraiment ce qu'il avait prévu. Il avait besoin de sortir, de se changer les idées, de penser à autre chose, et il pensait sans doute que c'était aussi mon cas. Et pour une fois, j'allais faire quelque chose pour lui.

Après plusieurs verres de whisky, la moitié de la bouteille, je me levais de mon fauteuil dans le bureau en titubant à moitié pour rejoindre ma chambre et enfilé le costume qu'Anonyme avait choisi pour moi. Je me sentais entièrement ridicule avant même de l'enfiler, mais soit. Pourquoi ce costume, à part pour remuer le couteau dans la plaie, je n'en avais pas la moindre idée, mais si cela pouvait lui faire plaisir, soit. Avant de sortir, je me regardais dans la glace, ne pouvant me retenir de rire en voyant un Roi de France, du style Louis XIV ou je ne savais lequel de ces idiots, Noir. Le ridicule ne tuait pas, mais mon égo en prenait un sacré coup. Prenant tous les accesoires qu'il m'avait donné, galèrant au passage avec ces chaussures vernis avec un talon, je finis par quitté la maison, marchant en pleine rue en direction de la forêt. Pas besoin d'être discret, c'était la seule nuit de l'année où les créatures surnaturelles et les monstres étaient représentées avec fierté, sans même que ce soit conscient de la part de ceux qui font ces... "cosplay".

Bordel, mais qu'est-ce qui se passe ?


Ce fut la première chose que je parvins à dire en arrivant devant la demeure du Baron. Après cette longue marche, je m'attendais à entendre de la musique, des cris de joie, après tout, c'était une fête. Sauf que les cris que j'entendis étaient plutôt des cris d'horreur, il y avait beaucoup d'agitation à l'intérieur. Qu'est-ce qui se passait là-dedans ? Je me précipitais autant que possible sur la porte d'entrée, mais malgré la force que j'utilisais, elle refusa de s'ouvrir. Je tapais dessus comme un malade, j'essayais d'ouvrir, de me faire entendre. Beaucoup trop de cris à l'intérieur. Alors quoi ? C'était un putain de traquenard ? Le Baron de je-ne-sais-quoi avait voulu massacrer une partie de la population de Bray, comme si elle n'avait pas subit assez ? Bordel. Raphaël. Il fallait que j'entre, à tout prix, que je trouve une issue pour entrer.

DEV NERD GIRL



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Westland house + EVENT HALLOWEEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Event] Halloween
» Attention spoiler : l'event d'halloween
» [Achevé] Relais Halloween
» Event Halloween
» event halloween:attaque de zombie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-