Let's talk about sex baby (Pv : Logan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Shawn & Logan
Last night, I was thinking about you. That's more than I can say and it was kinda dirty.

Mais qu'est ce que c'est ? J'essaie de me redresser mais quelque chose se trouve sur moi, je me redresse légèrement avant d'ouvrir les yeux, me faisant éblouir par le soleil, passant ma main devant mes yeux, tout ce que je peux voir c'est une touffe de cheveux. Quelqu'un s'est endormi sur moi, complètement nu qui plus est, c'est une première, vu notre position, on était en pleine action quand on s'est endormis tous les deux. Il a l'air tellement jeune en plus, enfin, je peux rien dire je fais plus jeune que la trentaine. Je n'ose pas le bouger et j'essaie de me souvenir où j'aurai pu rencontrer ce mec. Je sais qu'il y a eu une soirée hier soir, sur la plage. Je m'étais préparé pour y aller, je m'étais vraiment bien habillé, maintenant mes vêtements sont fichus, il y a énormément de sable dessus.

J'étais rentré dans la foule et j'avais commencé à boire, je l'avais vu du coin de l'oeil, on avait parlé un peu, il avait l'air convenable, de tout ce qu'on a dit, c'est à dire pas grand chose, j'ai juste retenu son prénom Logan. Ensuite, pour le reste de la soirée, j'ai fini par boire et par enchaîner les joints et autres drogues illicites, tout le reste n'est qu'un trou noir, je ne me souviens vraiment pas du reste de la soirée, mais mon corps se rappelle. Quand je glisse ma main sur sa peau, je frisonne, elle est douce, c'est comme si je l'avais touché des centaines de fois mais que c'était toujours une sensation nouvelle. Son odeur m'est familière, enfin ça doit être normal après avoir passé une nuit avec la personne au-dessus de soi. Je lui relève la tête, fasciné, avant d'être pris d'un mal de crâne horrible.

Je dépose son visage contre mon torse et je me tiens le front, quelle douleur insupportable, c'est la dernière fois que je bois autant ... Ou pas. Je vais sûrement recommencer bientôt. De mes clients à moi, c'est sûrement moi qui ait le plus mal tourner avec les drogues, je sais pas m'empêcher de céder et quand je commence il m'en faut toujours plus, sauf que je sais que c'est pas saint pour moi, ça le sera jamais, je devrais changer de vie mais je sais bien que je recommencerai dés que j'en aurai l'occasion. Je repose mes yeux sur le jeune homme après que ma migraine soit plus ou moins passée et je le secoue légèrement pour le réveiller, il était temps.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Shawn & Logan
Your name is... Paul?



Tu ne dormais pas complètement. En fait, tu somnolais. Tu tentais de te rendormir, mais tu n'y arrivais pas. Tu avais donc fermé les yeux, rien de plus. Quand il s'est mit à bouger, tu n'as rien dis. Tu n'as pas bronché. Tu as juste calé ta tête dans le creux de son cou, tout en restant sur lui. Ta respiration était calme. Tes lèvres, à peine entrouvertes. En sentant son parfum, ses doigts sur ta peau, tu frissonnais. Et tu pensais, ce qui n'était pas conseillé dans ton cas : gueule de bois après une soirée sur la plage. C'est là que tu l'avais rencontré… son nom allait te revenir. Il s'appelait… Frank ? Jean ? Pierre ? Jean-Pierre Frank ? D'accord, laisse tomber, petit, t'avais clairement trop bu. Tu te souvenais de la défonce, de la drogue, tout ça. T'y avais pas touché, t'avais jamais été pour, t'en voulais déjà à Kaleb pour t'avoir fait bouffer des champignons. Vous aviez discuté, toi et Jean-Pierre Frank, puis vous étiez allés un peu plus loin sur la plage. Le reste, tu t'en souvenais plus.

Le temps que tu réfléchisses, il avait enlevé ses doigts et levé ton visage. Bien comme t'étais avant qu'il bouge, tu geignais, fronçais les sourcils et gesticulais, tentant de te remettre comme il fallait. Jean-Pierre Frank déposa ta tête sur son torse. Tu ne disais rien. Tu étais bien, là, sur lui. Bon, le soleil t'avait sûrement fait un dos d'écrevisse, mais c'était pas si grave. Au pire, tu irais dans l'eau, ça passerait. Tout allait bien. Tout allait bien, jusqu'à ce que Jean-Pierre Frank Michel te secoue. Tu fronçais les sourcils et faisais la moue, avant de relever la tête. Tu plissais les yeux pour ne pas être aveuglé par le soleil et grognais.

« C'est quoi ton putain de problème, mec ? Depuis quand tu réveilles un gars mignon à croquer qui dort sur toi ? », tu couinais en frottant tes yeux.

Tu te décalais et glissais une jambe entre les siennes. Puis tu te collais à lui. Tu t'étais réveillé près de lui, maintenant c'était l'heure des câlins. C'était la règle. Tu faisais courir tes doigts le long de son torse et frottais ton nez à son épaule. Jean-Pierre Frank Michel Fromage de Chèvre était pas mal.

© code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Shawn & Logan
Last night, I was thinking about you. That's more than I can say and it was kinda dirty.

Je l'observais plisser les yeux, comme je l'avais fais en me réveillant, pour ne pas être ébloui par le soleil et j'esquissais un léger sourire. Maintenant qu'il avait les yeux ouverts, je sais pas, je le trouve vraiment canon, peut être que j'aurai pas dû le réveiller. Si je me réveillais sur moi, perso, je prendrais mes affaires et je me barrerais, c'est la réaction la plus logique. Mais lui, il en a eu une autre, il m'a demandé si j'avais un problème, c'est vrai que je dois en avoir un, j'aurai jamais dû le réveiller. Après, c'est vrai que d'être couché dans le sable c'était pas très agréable, j'avais du sable qui me rentrait entre les fesses, lui il est bien mis, il en a que sur les jambes, le reste est à l'abri. Je fronce légèrement les sourcils avant de soupirer. Ensuite, je ne m'attendais pas du tout à ça, mais il se met à me câliner, ou du moins, je pense qu'il le fait.

Je réponds assez vite à ses attentions, glissant mes bras autour de lui de façon assez douce, lui embrassant la tempe, comme si on se connaissait depuis des années. En vrai, je pourrais rester dans cette position pendant longtemps, ça faisait un moment que j'avais pas profiter d'un câlin comme ça, ou que quelqu'un m'en avait fait, l'avantage du célibat que voulez vous ?  Et puis en Australie, j'avais pas vraiment beaucoup d'amis, surtout pas le genre d'amis à faire des câlins, pas que je pense que je sois amis avec ce Logan, on se connait à peine, je peux juste espérer l'être. Je serre les dents en sentant ma migraine revenir, je le serre surtout un peu plus contre moi sans le vouloir.

Je dérobe une main du câlin pour aller chercher quelque chose dans mes affaires, je sors une boite d'aspirine de la poche de ma veste et j'en prends deux, je lui tends la main, lui proposant l'une des deux. On se croirait dans Matrix, la pilule bleue ou la rouge ? Heureusement que c'est que des aspirines et pas autre chose. Bien qu'on dise qu'on doit guérir le mal par le mal, je pense pas que de la drogue ça aiderait dans cette situation. Une fois qu'il a pris l'aspirine, je le reprends dans mes bras et je pose ma tête sur son épaule. Je décide d'échanger les rôles, me mettant au dessus de lui sans vraiment m'appuyer, le laissant sur le sable, croisant mon regard dans le sien. Je m'assurais qu'il n'avait pas le soleil dans les yeux, je le bloquais avec mon dos.

" Je m'appelle Shawn ... Et toi, c'est Logan si je me souviens bien ? "

Je souris en le regardant dans les yeux, glissant une main sur son torse, il est trop canon ce mec.  

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Shawn & Logan
Your name is... Paul?



Jean-Pierre Frank Michel Fromage de Chèvre passa ses bras autour de toi et embrassa ta tempe. Tu lâchais un bruit semblable à un ronronnement en te collant contre lui. Tu adorais les câlins. Surtout le matin, bizarrement. Mais tu adorais te coller contre les gens, glisser tes doigts le long de leur peau, ou juste sentir qu'ils étaient là, près de toi. Quand tu sentis ses lèvres sur ta tempe, tu fermas un œil, puis allais frotter ta joue à la sienne. Vous aviez beau être nus sur la plage, tu t'en fichais. C'était l'heure du câlin, et personne ne t'enlèverais ce petit plaisir personnel.

« Hmm… encore… », tu couinais lorsqu'il recula sa tête.

Tu levais un œil pour voir comment il allait, et surtout pourquoi il te serrait comme ça contre lui. Ta première pensée fut : moche. D'accord, c'était méchant et puéril. Mais avec cette tête, il était moche, t'y pouvais rien ! Tu allais tapoter son épaule de tes doigts, en attendant qu'il aille mieux. C'est vrai que boire autant d'alcool n'était pas conseillé, surtout quand on prenait de la drogue. Quand il te tendit la main, tu baissais la tête et regardais ce qu'il te montrait : deux pilules. Sûrement de l'aspirine. Tu en prenais une, lui laissant la deuxième, et la mettais dans ta bouche.

Il t'a repris contre lui, sans prévenir. Tu as sursauté, puis entouré sa nuque avec tes bras. Sa tête posée sur ton épaule, tu caressais ses cheveux. On aurait pu croire que vous étiez ensemble depuis des années, et pourtant, tu le connaissais depuis moins de vingt-quatre heures. Mais tu l'aimais déjà, pour sa capacité à te faire des gros câlins sans poser de questions. Lorsqu'il se mit au-dessus de toi, te laissant dos au sable, tu rigolais. Okay, tu ne t'y attendais pas. Genre, vraiment pas. Mais la première chose que tu remarquas, ce fut la façon dont il te cachait le soleil. C'était… gentil. Très gentil. Tu pinçais les lèvres.

« Tu préfères pas Jean-Pierre Frank Michel Fromage de Chèvre ? tu demandais en continuant de rigoler. Logan, ouais. Je m'appelle Logan. »

C'était flatteur, de savoir qu'il n'avait pas oublié ton prénom. Alors que toi… bref, tu étais loin d'être parfait. Tu frissonnais en sentant sa main glisser le long de ton torse. Tes jambes allèrent entourer la taille de Shawn, que tu forçais à se rapprocher. Une fois proche de toi, tu allais caresser sa nuque d'une main, puis l'embrassais. Après les câlins, les bisous. Ce n'était pas une règle, mais c'était toujours bien.

© code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Shawn & Logan
Last night, I was thinking about you. That's more than I can say and it was kinda dirty.

Je frissonnais en l'entendant réclamer plus de câlins, décidément, il m'étonne de plus en plus, j'aurai aimé lui en faire mais ma migraine me tourmentait trop pour pouvoir le câliner comme il faut. Il a finalement pris l'aspirine et j'ai prise la mienne, espérant qu'elle fasse assez vite effet pour que mon putain de mal de crâne se barre aussi vite qu'il est venu. Il va pas me briser mon moment avec ce canon. Bon d'accord, il est plus jeune que moi, mais ça m'arrêtera pas, mais enfin regardez le, là en-dessous de moi. Avec son air innocent, sa chevelure parfaite alors qu'on vient de se réveiller, sa peau rosée, ses yeux noisettes. Je voudrais le croquer, l'avoir pour moi seul, mais c'est peut être un peu exagéré, on s'est rencontré il y a moins de vingt quatre heure, ce serait peut être pas trop approprié. C'est vraiment étrange mais j'ai vraiment l'impression de le connaître depuis plus longtemps qu'hier soir, j'aime le toucher, le regarder, même sentir son odeur malgré moi. Cela ne m'était jamais vraiment arrivé avant, bien sûr je pouvais être attiré par quelqu'un mais pas à ce point.

« Tu préfères pas Jean-Pierre Frank Michel Fromage de Chèvre ? » Me répond-t-il sans sourciller.

Je le regarde bizarrement pendant quelques secondes avant d'éclater de rire, c'était vraiment un surnom idiot, il est vraiment chou ce mec. Au moins, il est honnête, il ne se souvient pas de mon prénom, peut être même pas de moi. Ce qui me fait un peu mal au coeur, je ne sais pas pourquoi, c'est peut être juste le fait que je réalise que je ne le reverrai sûrement plus jamais après ça, c'est sûrement ça. Qui voudrait revoir un mec comme moi ? Drogué, alcoolisé, je suis une épave. Depuis l'accident d'Alaska, je n'ai plus jamais vraiment été pareil, c'est plus facile de noyer ses problèmes que de les confronter, c'est pour ça que j'évite de regarder la mer ces temps-ci. Après m'avoir fait sa petite blague, il confirme que son prénom est bien Logan et ça me rassure, ça aurait vraiment étrange si je m'étais trompé. Genre : " C'est bien toi Logan ? Le mec avec qui j'ai couché hier soir ? Non ? Oups. ". Enfin, coucher est un grand mot, on a pas été jusqu'au bout apparemment, ou peut être, j'en sais rien, je ne m'en souviens pas surtout.

Puis, je l'observe rire quand j'échange les positions, son sourire parfait, son rire qui résonne aux oreilles, ce mec est parfait décidément, c'est pas possible, il doit cacher un truc ? Je sais ! Il doit avoir la transpiration précoce ! Comme dans les pubs d'Axe Body Spray, je suis sûr que c'est ça ! Mais avant que je puisse me perdre dans mes pensées, il me prend par surprise. Tout d'abord, il avait entouré mes hanches de ses jambes, rapprochant nos bassins nus, me forçant surtout à me rapprocher de lui plus qu'autre chose, il m'a ensuite caressé la nuque, m'arrachant un long frisson. Puis ses lèvres se sont posées sur les miennes. Au contact doux de sa peau sur la mienne, je ferme les yeux, glissant mes deux mains sur ses joues pour approfondir le baiser, m'appuyant légèrement sur lui pour pouvoir profiter un peu plus du baiser.  Ma peau se fondant sur la sienne, ma main gauche s'est glissée sur son corps, allant chercher la sienne pour entrelacer nos doigts alors que ma langue venait titiller sa jumelle après avoir demander l'autorisation.

Nos mains se liant dans le sable, nos lèvres se câlinant à l'ombre du soleil, le moment n'aurait pas pu être plus parfait. Je romps le baiser pour un moment, le laissant penser quelques secondes, pour regarder si des gens se trouvaient sur la plage mais apparemment on était dans un coin vachement éloigné et personne ne viendra nous déranger. Alors mes lèvres ont repris les siennes sans hésitation. Il pue même pas de la gueule, tuez moi avant que j'essaye de le kidnapper.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Shawn & Logan
Your name is... Paul?



Vos bouches collées l'une à l'autre, qui s'entrouvraient, vos langues qui se rencontraient. Tout ça, c'était banal, tellement banal pour toi. Mais d'un côté, chaque personne, chaque baiser était une nouvelle expérience. Tu avais toujours été câlin, mais tu embrassais rarement. Tu avais juste peur de puer de la bouche. Mais là, avec Shawn, tu t'en foutais. Il fallait dire que tu t'étais réveillé nu sur lui. Après ça, il n'y avait plus tellement de gêne. Sa main qui cherchait la tienne te faisait sourire. Vos doigts entrelacés n'avaient clairement rien d'extraordinaire, tu avais fait ça des milliers de fois. Mais là, c'était différent. La situation en elle-même était différente. Tu avais cette étrange impression de dominer, alors que tu étais en général celui qui obéissait et lançait des petites piques. Là, même en étant en-dessous, tu te sentais dominant.

Lorsque Shawn rompit le baiser, tu couinais, frustré. C'était toi qui coupait les baisers ! Tu allais frotter ton nez dans le creux de son cou. On aurait vraiment dit que tu l'aimais. Mais non, ce n'était pas tellement possible pour toi d'aimer quelqu'un en si peu de temps. Est-ce que tu savais même ce que ce mot voulait vraiment dire ? L'attirance, tu la connaissais, surtout la physique. Tu étais attiré physiquement par Shawn. Pas mentalement, vous ne vous connaissiez pas assez. Pour l'instant, tu pouvais juste dire que tu étais attiré par lui. Mais tu étais attiré par tout le monde, tu as oublié ? Tu n'étais qu'une girouette, tu étais volage. Tu devrais peut-être le prévenir, ce pauvre garçon, au lieu de le laisser t'embrasser.

Mais non, comme toujours, tu n'écoutes pas. Tu as juste continué de l'embrasser, l'une de tes mains allant glisser le long de son dos. Peut-être que des gens viendraient ? Bien sûr, tu t'en foutais, tu disais surtout ça pour lui. S'il le fallait, tu cacherais ton visage d'ange contre son torse. Si on voyait tes cheveux… ce n'était pas si grave, n'est-ce pas ? Entre deux baisers, tu reprenais ta respiration et soufflais :

« J'ai du sable dans les fesses. »

Puis tu rigolais, comme un idiot, le petit idiot que tu étais. Comment casser l'ambiance, par Logan. Tu avais du sable dans les fesses… oui, ça paraissait logique. Pourquoi le préciser ? Tu continuais de pouffer en penchant la tête en arrière, cette dernière se cognant sur le sol. Tu étais désespérant. Tu finissais par donner des petits coups sur le torse de Shawn pour qu'il se décale et te laisse ainsi te relever. Mais, au lieu de faire ça, tu le poussais pour qu'il soit sur le dos et grimpait sur lui. Tu allais frotter ton nez au sien, puis l'embrassais.

« Tu me portes, que je fasse mon petit prince ? », tu minaudais.

Oh oui, tu étais un petit prince. Toujours là à donner des ordres, et à attendre qu'on les exécute. Tu prenais les autres pour des petits chiens. Pour des jouets, aussi. Mais tu en étais un toi-même. Dans ce foutu monde, vous étiez tous des jouets.

© code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Shawn & Logan
Last night, I was thinking about you. That's more than I can say and it was kinda dirty.

Si des gens nous voyaient ? Je m'en fous complètement, je ne briserai ce moment pour rien au monde. Même si je ne connais pas Logan, même si on vient de se rencontrer, c'est un moment précieux, un moment que je n'échangerai pour rien au monde. Pourquoi ? Parce que ça ne m'arrive pas souvent de tomber sur une bombe comme lui, ça ne m'arrive pas souvent de lier mon esprit à celui de quelqu'un d'autre alors que je ne suis même pas sûr de son prénom. Non, c'est un moment unique et que j'espère être le début de plusieurs moments plus ou moins pareils. Je me fais sûrement des idées, ce serait trop beau pour être vrai, au mieux, il doit juste être attiré par mon physique, j'avoue être pas mal, j'ai vraiment bossé sur mes muscles, je suis content qu'on apprécie le résultat. Mais même, j'ai l'impression que s'il me disait que ça lui plaisait pas, j'oublierai la musculation et que je laisserai mes muscles redevenir comme ils étaient avant. C'est fou, je dois être complètement malade pour penser ça, ce mec je le connais depuis quoi ? Moins d'une demi journée ? Et il me fait déjà tourner la tête, surtout qu'il doit avoir dix ans de moins que moi. Qu'est ce que je suis en train de faire bordel ? Je tombe pas amoureux si facilement, ça doit juste être un coup de coeur, oui ça doit juste être ça. Surtout que je l'ai rencontré quand j'étais complètement défoncé, non, je peux pas être amoureux de lui.

Nos lèvres continuent de se lier et je glisse une main sur son torse puis jusqu'à sa joue. Cela faisait un moment aussi que j'avais pas embrassé quelqu'un comme ça, en y mettant mon coeur, habituellement, j'embrasse les gens juste pour le fun, ou avant qu'on couche ensemble, même pendant qu'on le fait, mais là, j'ai aucune raison de le faire, mon corps est juste attiré par le sien, mes lèvres ont besoin des siennes et je peux pas m'en passer. Je ne sais pas d'où me vient cette envie, ce besoin, comme si il me complétait, comme si j'avais cherché ce genre de sensation toute ma vie. Dans ma tête, c'est le carnage, alors que de l'extérieur, on est juste deux ploucs qui s'embrassent nus sur la plage sous le soleil. Franchement, je crois que j'ai perdu la tête. Entre deux baisers, il finit par glisser gracieusement qu'il a du sable entre les fesses et ça me fait marrer, pourtant, mes lèvres sont toujours attirées par les siennes, je continue à l'embrasser pendant que j'étouffe mon fou rire, comme si j'en avais besoin.

Je sens finalement qu'il me fait des petits coups sur mon torse et je le regarde, curieux avant qu'il me fasse signe de me redresser un peu pour qu'il puisse le faire lui aussi. Quand je le fais, je tombe comme une grosse patate sur le dos et il profite de l'occasion pour me monter dessus, caressant son nez contre le mien avant de m'embrasser. Je réponds à son baiser même s'il est assez court, puis il dit vouloir être porté comme un prince. Je ris à se paroles et je me redresse pour l'embrasser, passant mon bras gauche sous ses genoux et l'autre bras autour de lui, je finis par me relever, le portant comme un prince en détresse, je finis par délier nos lèvres. Même debout, je ne vois personne, on est dans un endroit complètement paumé, personne viendra jusqu'ici. Ou du moins je l'espère, j'en ai vraiment rien à foutre qu'on me voit mais, pour une raison que j'ignore, ça me blesserait qu'on voit mon amant du moment nu, je ne me comprends vraiment pas. Je le porte pendant quelques minutes, venant lui embrasser le front avant de le déposer sur le sol pour qu'il se tienne sur ses jambes.

Dés qu'il se retrouve debout, je l'attrape par les hanches, l'attirant contre moi, mes lèvres rencontrant les siennes avec passion une nouvelle fois, le serrant comme si c'était la dernière fois que je le voyais. Et au fond, c'était ce dont j'avais peur. Même si je venais de le rencontrer, même si pour lui, je n'étais sûrement qu'un coup d'un soir. J'avais l'impression stupide que j'avais établi une connexion assez forte avec Logan, quelque chose que je n'aurai jamais imaginé.   

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Let's talk about sex baby (Pv : Logan )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vends] Bornes OK Baby et borne dédiée ou européenne
» Regles du BABY-FOOT
» "Nabaztag vous propose l'alerte Google Talk" - Mai
» [SWolve] The logan Team
» L/C BerPhan Comic show - Logan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-