Counting stars [PV Logan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Sept heures du matin. Tu t'es réveillée tôt. Pas le choix avec les cours. Pourtant, tu t'es couchée très tard ! Après avoir terminé ta série en fait. Comment ça s'appelle déjà.. ? Ah oui ! Velvet ! Un truc espagnol n'est-ce pas ? Honnêtement, je ne sais pas comment tu fais pour regarder cette chose. Tu es restée prostrée dans ton lit tout le week-end, à boire du coca et à manger des chips, encore et encore ! C'est étrange, ça ne te ressemble pas vraiment en fait. Tu n'as pas l'habitude de la mal-bouffe. Toi en général c'est plutôt légume, légume et légume. Des choses plus saines que ce que tu as ingurgité ces deux ou trois derniers jours. Regardes toi ! Tu as même pris trois kilos ! C'est pas sérieux ça Lilith. Il y a du laisser aller dans l'air.

Tu te décides finalement à sortir du lit une demie heure plus tard. Ton père dort encore lui. Alors tu choisis de faire le petit déjeuner. Ça lui fera plaisir tu en es persuadée. Tu fais donc couler le café et prépares la nourriture. Quand lui se lève enfin, toi tu es sur le départ. Tes cours commence dans quelques dizaines de minutes mais si tu ne pars pas maintenant tu vas être en retard. Tu embrasses rapidement la joue de ton père en le saluant avec un "Hola" espagnol qu'il n'a pas l'air de bien saisir, puis tu t'en vas.

Bizarrement, tes cours sont passés plutôt lentement. C'est rare que tu t'ennuies autant ! Surtout lorsque l'on parle d'Histoire. Oh toi, tu ne vas pas vraiment bien en ce moment je me trompe ? Mais, comme tu sais si bien le faire, tu préfères afficher un faux sourire et faire semblant que tout va bien dans le meilleur des mondes. Et bien laisse moi te dire que ça ne fonctionne pas comme ça mademoiselle ! Ce n'est pas en cachant tes émotions négatives que tu arriveras a quelques choses. Tu te voiles complétement la face. Tu as dix-huit ans et tu es tellement timide et peu sûre de toi que tu es quasiment seule. Tu n'as jamais rien fait avec personne. Tu n'es pas souvent invitée dans des soirées. Alors tu sais, même avec ce rictus hypocrite, tu n'auras pas plus d'amis. Mais en même temps, est-ce que tu te soucis vraiment de ça ?

Les cours se sont terminés et contre toute attente, tu as décidé d'aller dans le café quelques rues plus loin. Tu as rarement mis les pieds dans un tel endroit et encore moins seule. C'est comme si là, tout de suite, tu avais ressenti le besoin de voir du monde, des inconnus et pourquoi pas même rencontrer des gens. Mais toi on ne te changera jamais. Quand tu rentres, tu remarques qu'il y a pas mal de monde et décides alors de t'asseoir tout a fond de la salle dans un endroit reculé. Ici, tu seras tranquille. Le serveur vient te demander ce que tu souhaites boire. Et comme une idiote, ou juste une fille bizarre, tu lui réponds dans la même langue que ta série Velvet, c'est-à-dire en espagnol. Un espagnol assez bancal en plus de ça.

Lilith - Hola ! Me gusta... ria... tener... un zumo de fruto... Fruta ! De Fruta !

La honte... Là maintenant, tu as juste l'air d'une grosse débile. Pas étonnant qu'on ne veuille pas t'approcher !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lilith & Logan
Everything is blue.



Il fallait croire que ce n'était pas ton jour. Côté humour, ce n'était pas ton jour. Tu ne t'étais jamais vanté d'être très drôle, peut-être un peu farceur sur les bords, mais être nul à ce point. C'était du moins ce que les autres te disaient. C'était peut-être vrai, au fond, mais tu ne voulais pas te l'avouer. N'empêche, comparer Phoebe à une chèvre... qu'est-ce qui t'avait pris ? Toi même, tu ne le savais pas. Mais sur le coup, tu avais trouvé ça marrant. Et tu avais continué, toute la journée... un de tes amis avait même dû plaquer sa main sur ta bouche pour que tu te taises. Pas que tu étais d'un naturel bavard, mais quand tu devais dire quelque chose, tu le disais.

Tu te dirigeais tranquillement vers un café près de l'université. Tes amis étaient allés autre part, chez eux, dans la forêt, peu importe. Toi, tu allais vers le café, ta sacoche sur l'épaule. Ton ordinateur était dedans. Peut-être que tu allais travailler, une fois là-bas... ou faire autre chose. Tu poussais la porte du café et glissais une main distraite dans tes cheveux. Du monde, du monde, et encore du monde ! Rien de mieux pour travailler en paix. Tu soupirais et balayais le bâtiment du regard. Et là, alors que tout semblait perdu, tu vis le Graal. Une place. Avec une personne en face de la chaise, mais peu importe ! Tu te dirigeais donc vers la table.

En arrivant, tu vis la personne – une jeune fille d'environ ton âge, aux cheveux longs et noirs et à la taille fine – parler au serveur. Tu arrivais juste à temps pour entendre des bizarreries. Elle parlait en espagnol, et peinait à commander un jus de fruits. Et le serveur peinait à la comprendre. Rien qu'à voir sa tête, tu avais envie de rire. Mais tu te contentais d'esquisser un sourire en coin et d'arquer un sourcil. Tu t'asseyais sur la chaise non-occupée sans en demander la permission et te tournais vers le serveur pour dire :

« Un jus de fruits pour la demoiselle. Je prendrais un café. Merci. »

Une fois le serveur partit, tu te tournais vers la demoiselle « espagnole » et lui lançais un petit sourire. Tu ne savais pas si c'était de l'amusement, ou de la pitié. Peut-être les deux ? En repensant à ses paroles, tu posais ton poing contre ta bouche pour ne pas pouffer.

« Quand on t'entend parler espagnol, on dirait que tu parles d'un zèbre. Zumo, zèbre..., tu expliquais avec un grand sourire totalement idiot. Si t'as fais de l'espagnol, t'as vraiment une mémoire de poisson rouge. Voire même de poisson clown ! En parlant de ça, tu sais ce que dis un poisson clown ? Des clowneries ! »

Pitoyable. Tu te raclais la gorge, comme si tu avais finalement compris à quel point tu étais débile, et déposais ta sacoche pour en sortir ton ordinateur. Il valait mieux se cacher derrière un écran. Pendant que tu allumais ton portable, tu jetais un œil à cette fille. Ses grands yeux bleus étaient étonnants. Tu pinçais les lèvres et esquissais un petit sourire.

« Désolé, je t'ai même pas demandé si je pouvais m'asseoir, et... désolé. »

Que dire de plus ? Tu n'avouerais jamais que tes blagues étaient pourries.

© code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Le serveur peine à te comprendre. Et c'est normal. Quand est-ce que tu t'es dis que parler espagnol, alors que t'en connais que les bases, serait une bonne idée ? Alors Lituanien je veux bien, c'est ta langue maternel. Mais espagnol... Et puis c'est vrai que Bray c'est un coin vachement touristique et que tout le monde est bilingue ici ! Et puis un jeune homme a surgit de nul part pour te sauver de ta panade. Il a donc commandé ton jus de fruit pour toi puisque tu étais incapable de le faire par toi même.

Il s'était assis en face de toi sans t'en demander la permission. Mais quelle permission pouvais-tu lui donner ? Cette chaise en face de la tienne, elle ne t'appartenait pas. Il pouvait bien s'installer là. C'était son droit. Puis, il te fait plusieurs petites remarques à la suite sans vraiment que tu ne t'y attendes. C'est avec ton doux sourire et ta gentillesse naturelle que tu lui réponds après avoir doucement ris à ses blagues, qui n'étaient d'ailleurs pas franchement drôles.

Lilith - C'est vrai que c'est plutôt ressemblant... Mais ça ne dois pas être simple de boire un zèbre ! Tu marques une pause avant de reprendre avec une moue adorable. Justement, je ne parle pas un mot d'espagnol... C'est pas ma faute... Le lituanien c'est plus simple ! Des clowneries ... ? Pas mal ! Je ne la connaissais pas celle là !

Le pire dans tout ça, c'est que l'on pourrait croire que tu te moques de lui. Mais non, pas du tout ! Tu n'as jamais su te moquer des autres de toutes façons. Alors oui, tu riais vraiment à ses blagues nulles. L'humour débile ça tu as toujours aimé. Tu y as un peu été contrainte avec ton père en fait. Toi aussi des fois tu fais des blagues qui ne sont pas très drôles. Ça arrive à tout le monde ! Sauf aux personnes froides et pessimistes peut-être...

Il a posé sa sacoche sur la table et en a sorti son ordinateur. Surement était-il venu pour travailler plus que pour te faire la causette. Il faut avouer qu'il n'y avait pas des masses de places dans ce café. Mais c'est quand même étrange de vouloir bosser dans un endroit si bruyant. Toi tu ne pourrais pas. Tu aimes trop le calme pour ça.

Tu venais de recevoir un message de ton cher père. Ah oui, tu avais oublié de le prévenir que tu ne rentrais pas tout de suite après les cours. Plus protecteur et inquiet qu'Aksel tu meurs. Pendant que tu lui répondais que tout allait bien, tu as senti le regard du jeune homme peser sur toi. Tu n'as pas osé relever les yeux tout de suite mais il t'as adressé la parole pour s'excuser. Tu as alors plongé tes iris bleues dans les siennes et lui as répondu avec un sourire toujours autant sincère.

Lilith - Tu n'as pas à t'excuser ! Cette chaise n'est pas à moi. Tu as parfaitement le droit de t'asseoir ici !


Pendant que tu lui assurais qu'il n'y avait aucun problème à ce qu'il soit assis ici, le serveur revint en vous apportant vos boissons. Tu le remercias dans une langue compréhensible cette fois ci. Puis tu portes ton verre à tes lèvres et bois quelques gorgées de ton zèbre de fruits. Pardon... De ton jus de fruits.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lilith & Logan
Everything is blue.



Elle souriait doucement à tes blagues. Tes blagues, toutes plus pourries les unes que les autres. Et pourtant, tu continuais. Tu serais capable de continuer, jusqu'à ce qu'elle te demande d'arrêter. Tu lui parlais de zèbre et de poisson clown. Tu ne serais pas fou, par hasard ? Peut-être un peu, après tout, tu restais un Ó Murchú. Elle se mit à parler, pendant que tu posais tes yeux sur elle. Tu souriais doucement et hochais la tête. Elle réagissait plutôt bien à ton humour. Et ça faisait plaisir, vraiment. Tu n'avais pas envie de te casser la tête à deviner un possible sarcasme dans sa voix. Tu voulais juste tout prendre au premier degré. Quand elle te complimenta sur ta dernière blague, un petit rire s'échappa de tes lèvres. Tu réussis à le masquer en baissant la tête et en plaquant ton poing contre ta bouche. Tu ressemblais à un enfant.

Il y eut un silence, qui marquait peut-être la fin de la discussion. Tu en profitais pour sortir ton ordinateur, et te cacher derrière l'écran. Il fallait que tu l'avoues, tes blagues... tes blagues étaient nulles ! Pourquoi tu ne te l'avouais pas une bonne fois pour toute ? Parce que tu avais trop de fierté ? Plutôt parce que tu étais stupide. Surtout face à deux orbes bleues comme les siennes. Ton portable était allumé, mais tu n'avais pas tellement envie de travailler. De toute façon, il y avait bien trop de bruit. Tu travaillais souvent avec un casque sur les oreilles, ou dans ta chambre, au calme. Si tu avais pu, tu leur aurais bien chanté de se taire, pour être tranquille.

Après avoir prononcé des excuses pour t'être assis sur cette pauvre chaise, elle releva les yeux vers toi. Tu pinçais les lèvres, puis un sourire naquît sur ton visage en voyant le sien. Tu détournais vite le regard, comme pour faire comme si de rien n'était. Tu n'avais pas à t'excuser ? Sûrement. Mais c'était plus de la politesse que des excuses. Il t'était déjà arrivé de prendre des chaises sans en demander l'autorisation. En l'entendant dire que cette chaise n'était pas à elle, un nouveau rire t'échappa. Tu penchais la tête en arrière en continuant de ricaner.

« Si cette chaise appartenait à quelqu'un... ça deviendrait Cinquante Nuances de Chaise. »

Tais-toi. Juste... tais-toi. Heureusement pour elle – et pour toi ? –, le serveur revint avec vos boissons. Tu le remerciais et soufflais sur ton café, pour être sûr de ne pas te brûler. Ça ne te disait franchement rien. Tu commençais à boire, tout en fixant le fond d'écran de ton ordinateur. Qui était... Minecraft. Oui, tu étais un peu geek, au fond. Après avoir bu quelques gorgées de ton café, tu posais la tasse sur un coin de la table et passais ta langue sur tes lèvres. Tu fermais l'écran de ton portable et calais ta joue contre tes phalanges, la remontant par la même occasion.

« Plus sérieusement... si cette chaise t'appartenait, tu me laisserais m'y asseoir ? »

C'était toujours bon de savoir. Et puis, tu ne quitterais ces orbes bleues pour rien au monde.

© code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Quand tu l'as complimenté sur sa dernière blagues sur les poissons clowns, tu l'as vu rire, ou sourire tu ne sais pas trop en fait. En tout cas, tu trouves ça plutôt mignon. Tu aimes bien faire sourire les gens et le voir ainsi ça te fait plaisir. Et puis tu dois bien avouer que tu adores les blagues un peu nulles et pas franchement drôles. Ouais t'es bizarre mais t'es comme ça. Tu aimes l'humour noir, l'humour nulle, l'humour gras, l'humour fin. Toutes les formes d'humour en fait. Tu es bon public. Ce n'est pas difficile de te faire rire.

Il s'était excusé pour s'être assis en face de toi et toi tu l'avais rapidement "pardonné". Bien que ce ne soit pas le terme exacte. Et c'est quand tu lui as dit que la chaise n'était pas ta propriété qu'il a sorti une nouvelle blague, toujours du même niveau que les précédentes, en ricanant. Tu ne pu t'empêcher de rire toi aussi.

Lilith - Ce serai plutôt malsain ! Une chaise sadomasochiste, a-t-on déjà vu ça ? Mais pourquoi pas après tout !

Ta main devant ta bouche te cachait un peu alors que tu avais du mal à arrêter de rire. C'est tout bête comme vanne et pourtant tu trouvais ça hilarant. Pour te calmer, tu décidas de boire quelques gorgées du jus de fruits que le serveur venait gentiment de t'apporter. Finalement, tu avais peut être bien fait de venir ! Tu commençais à ne plus trop regretter d'avoir pousser la porte de ce café.

Puis, tu vis le jeune homme fermer son ordinateur. Peut-être qu'il n'avait plus envie de travailler ? Mais il n'avait même pas commencé... En même temps, toi tu le comprenais parce qu'avec tout ce brouhaha c'était quasiment impossible de se concentrer ! Et puis, il finit par te poser un question plus sérieuse. Tu fus d'abord surprise avant de lui sourire avec tout autant de sincérité que précédemment et d'acquiescer.

Lilith - Bien sûr ! Pourquoi refuserais-je ? Tu n'as pas l'air méchant !


Et c'était vrai. Il te paraissait plutôt sympathique comme garçon. Dans tout les cas, toi tu ne sais pas dire non. Alors même un homme qui aurais l'air méchant tu lui dirais oui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lilith & Logan
Everything is blue.



Vous rigoliez tous les deux face à tes stupides blagues. Tu trouvais ça apaisant, en quelque sorte. Normal. Avec tout ce qui s'était passé, tu ne te sentais plus aussi normal qu'avant. Bien qu'être un triton n'était pas très commun... avec cette fille, tu pouvais rigoler en disant des blagues nulles, boire un café tranquillement. Face à sa réponse, tu ne pu que laisser échapper un ridicule « Thihi », qui était en réalité ton rire. Comme beaucoup de personnes, tu avais plusieurs rires. Celui-là, ce « Thihi »... tu ne voulais pas tellement savoir pourquoi tu l'avais sorti maintenant, face à elle. Tu cachais ton nez dans ton café – ou du moins, près du liquide, assez pour réchauffer le bout de ton nez – et en buvais quelques gorgées pour te calmer. Tu te concentrais tellement pour ne pas t'étouffer que tu ne riais plus. Tu gardais tes sourcils haussés et tes yeux grand ouverts. Autant se concentrer sur plusieurs choses.

C'était peut-être grâce – à cause ? – à elle que tu avais fermé l'écran de ton ordinateur. Pas forcément à cause de bruit, si ça se trouve... tu voulais juste profiter de ses orbes bleues, celles qui remplaçaient ses yeux. Tu calais donc ta joue contre tes phalanges et lui sortais une question simple, plus sérieuse. Peut-être que tu ne voulais plus faire de blague. Tu la fixais, attendant sa réponse, souriant doucement en voyant le bout de ses lèvres monter et relever ses pommettes. Sa réponse te fit rosir. Pas rougir, rosir. Tes joues se teintaient de rose, pendant que tu mimais un étirement et que tes yeux changeaient de direction. Un rire nerveux s'échappa de ta bouche, puis tu plantais instinctivement tes dents dans ta lèvre inférieure, la mâchonnant.

« 'E..., tu commençais, avant de lâcher ta lèvre. Je te remercie... euh... merci de penser ça, c'est gentil. Enfin, je crois. »

Tu fronçais le nez et les sourcils en fixant une mouche qui volait, quelques mètres plus loin. Enfin, tu pensais que c'était une mouche. C'était noir, ça volait, c'était une mouche. Tu te raclais la gorge et finissais rapidement ton café, te foutant complètement du liquide qui te brûlait la gorge. Une fois fini, tu posais la tasse, passais ta langue sur tes lèvres et retournais mâchouiller ta lèvre inférieure. Honnêtement, tu ne savais plus quoi dire.

« Je... C'est un croissant et un pain au chocolat qui discutent. Le pain au chocolat dit au croissant : « Eh... pourquoi t'es en forme de Lune, toi ? » et le croissant répond : « Oh ! J'te demande, moi, pourtant t'as de la merde au cul ? Hein ?! » eeet... et c'était nul. Désolé. »

Tu faisais une petite moue en tapotant le bois de la table à l'aide de tes doigts. Tu finissais par tapoter l'index de la fille, pour demander :

« J'peux goûter ton zèbre de fruits ? »

© code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Vous étiez là, assis l'un en face de l'autre à rire à ses blagues un peu nulles et  à tes remarques pas franchement plus drôles. D'ailleurs, l'une d'elles, celle sur la chaise sadomasochiste lui tira un rire adorable. Celui-ci te décrocha un sourire candide. Tu avais trouvé ce petit son très mignon. Or lui, il avait l'air plutôt gêné, si bien qu'il se cachait un peu dans sa tasse. Il avait cessé de rire et toi aussi par la même occasion. Mais étrangement, tu t'es sentie obligée de le "rassurer".

Lilith - Il est mignon ton rire !


Tu as baissé les yeux en disant cela. C'était sorti tout seul en fait. Et toi, t'étais pas vraiment habituée à faire ce genre de compliment. Tes joues se sont légèrement teintées de rouge. Finalement, se fut à ton tour de te cacher dans ta boisson. Tu en bus d'ailleurs une gorgée. Pour le coup, tu te sentais nulle alors que tu n'avais rien dit et rien fais de mal. C'était comme si tu te sentais coupable de l'avoir complimenté. Ou alors que tu avais honte. En réalité tu avais juste quelques appréhension par rapport à sa réaction. Mais après tout que pourrait-il faire ? Tu as peur de tout et de rien. Ça te rend faible. Alors arrête d'être effrayée à chaque chose que tu t'autorises à faire.

Tes doux yeux bleus se refusaient à quitter les siens. Ils avaient beau être foncés, tu les trouvais magnifique. Ils contrastaient parfaitement avec le blond de ses cheveux. Et même si tu te refusais à l'avouer, tu le trouvais beau. Sa joue se posa sur ses phalanges mais il ne te quittait pas du regard. Puis, il se décida à reprendre la parole. Il te demanda alors ce que tu aurais répondu si cette chaise avait été la tienne. Tu pouvais remarquer un sourire sur ses fines lèvres pendant qu'il attendait ta réponse. Celle-ci eu l'air de lui plaire. Mais toi, tu ne sais pas, tu n'en es pas sûre. Pourtant, tu as vu ses pommettes changer de couleur, pas autant que toi tout à l'heure, mais un peu quand même. C'était mignon. Vraiment. Son regard fini par quitter le tien et il se mit à rire d'une façon différente qu'avant. Puis, il se mordilla la lèvre inférieur. Avoue quand même que ça lui donne un petit craquant. Il te remercia finalement. Ta tête pencha légèrement sur le côté et ton sourire s'étendit encore un peu plus, révélant tes dents d'une douce et éclatante blancheur. Tu haussas les épaules avant de lui répondre.

Lilith - Je ne sais pas vraiment si c'est gentil. C'est juste normal pour moi !


Ses yeux fixaient un insecte volant un peu plus loin. Toi aussi tu l'avais remarqué mais n'y avait prêté que peu d'attention. Ce n'était qu'une mouche après tout. Un pauvre être vivant voué à une fin atroce. Sans doute écrasée par le journal du jour. C'était l'une des raisons qui t'avait poussée à devenir végétarienne. Tu n'arrivais plus à supporter toute cette violence. Et ce, même envers une pauvre petite mouche. Ton regard s'était perdu quelques instants dans le vide pendant que tu réfléchissais. Ta joue était venue s'écraser contre ta paume. Et alors que le silence commençait à s'installer, il se remit à faire une blague. Encore une fois, tu ne pus t'empêcher de pouffer de rire. Ok. Celle-ci était pire que les autres. Et pourtant ça te faisait rire quand même.

Lilith - Mais non ! Moi ça me j'aime beaucoup ce genre de blagues ! J'en ai une aussi, mais c'est pire que les tiennes je crois ... Une jeune femme demande à une autre : " Alors, toujours amoureuse de ton parachutiste? " L'autre lui répond : " Non, je l'ai laissé tomber. "

Tu allais finir par avoir mal aux zygomatiques à force de sourire comme ça. Mais ouais, ta blague était pire que la sienne. Tu vis ses doigts tapoter la table, puis ton index et il te demanda s'il pouvait goûter ton zèbre de fruits. Bien évidemment, tu acquiesça avant de lui tendre ton verre.

Lilith - Oui bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lilith & Logan
Everything is blue.



Ton rire, mignon ? Tu levais le nez de ta tasse et la regardait, les joues roses. C'était gentil, de dire ça. Un peu comme si elle tentait de te rassurer. Tu haussais les épaules, pendant qu'elle baissait les yeux. Elle se cachait dans sa boisson. Tu souriais doucement, sans oser lui dire de ne pas s'inquiéter. Tout semblait quelque peu différent, maintenant. Ce n'était pas tellement la gêne, surtout… et bien, le silence. Il y avait le silence, rien d'autre.

Tu fermais l'écran de ton ordinateur, puis plantais tes yeux noirs dans les siens, bleus. Dire que tu ne connaissais même pas son nom. Cette phrase tournait en boucle dans ta tête : tu ne connaissais pas son nom, tu t'étais assis sur cette chaise, tu discutais avec elle… tout ça, comme si vous étiez des amis de longue date. Vous vous fixiez. Tu remarquais le contraste, entre vous deux : tu avais des cheveux clairs et des yeux sombres, tandis qu'elle avait des cheveux sombres et des yeux clairs. Tu posais ta joue contre tes phalanges sans la lâcher du regard, puis lui posait une question. Lorsqu'elle te répondit, tu souriais doucement et rosissais. Tu t'étirais, détournais le regard et riais nerveusement. Tes dents se plantèrent dans ta lèvre inférieure, que tu mâchonnais.

Ses paroles te firent lâcher ta lèvre. Tu préférais tout de même fixer une mouche, passant ta langue le long de ta bouche. D'accord, comme ça tu avais l'air de vouloir manger cette mouche. Mais pas du tout ! Tu n'étais pas un gobeur de mouches. Tu avais beau être un triton, tu n'étais pas une grenouille. Il ne fallait pas abuser ! Et puis, d'abord, pourquoi tu pensais comme ça ? Peut-être pour ne pas penser à ce qu'elle venait de dire. Cette fille était mignonne, dans sa façon de parler, dans ses gestes, dans un peu tout ce qu'elle faisait depuis que tu étais assis sur cette chaise. Être gentil était normal pour elle ? Tu eus un sourire en coin, et lâchais finalement une blague, plus que nulle. Pourtant, elle pouffa. Tu affichais un grand sourire et rigolais doucement après qu'elle ait dit sa propre blague. Ce genre de blague était nul, tu le savais, mais ça te faisait tout de même rire. De toute façon, tu étais étrange. Vous étiez étranges.

Tu tapotais doucement son index à l'aide de tes doigts, puis lui demandait si tu pouvais goûter son zèbre de fruits. Elle acquiesça et te tendit son verre. Tu attrapais une des pailles que le serveur avait déposées. Tu buvais le jus de fruits de la brune, puis frissonnais lorsque le liquide – froid – toucha ton palais. Tu lâchais ta paille et regardais la fille. Et fronçais les sourcils : quelque chose te stressait. Tu te penchais en avant, le temps de mettre une mèche de cheveux derrière son oreille.

« Je m'appelle Logan. Et toi ? », tu lui demandais en cessant de froncer les sourcils.

© code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Counting stars [PV Logan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» #062 rue des tulipes ∇ we'll be counting stars (athénaïs)
» ★ counting stars.
» [Revue] BIONICLE : 7116 Tahu STARS (vidéo)
» [Vidéo] Bionicle 7137 Piraka Stars
» Etude joueur : chévres ou stars ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-