La curiosité est un vilain défaut FEAT Alexis C. Samson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Plusieurs édifices ravagés par les flammes, des endroits fermés pour rénovations et des personnes complètement déprimés. Qui n'aurait pas envie de changer d'air? De quitter un tel lieu pour penser à autre chose qu'à cet effroyable incendie? Pour la journée, c'était l'idée générale de Kaleb. Partir dans un autre lieu pour ne plus voir autant de mines basses. Il avait donc prit sa voiture et avait conduit un long moment jusqu'à arriver à une autre petite ville aux allures chaleureuses, mais dit-on pas de toujours se méfier des apparences? Malheureusement, le jeune homme n'avait jamais retenu cette leçon pourtant bien importante. Il s'était donc aventuré dans cette ville encore inconnue. À première vue il n'y avait rien d'intéressant, mais des lumières de différentes couleurs attrayantes au loin attirèrent son attention, assez pour piquer sa curiosité et aller voir de quoi il s'agissait. Quand il fût plus près il remarqua qu'il s'agissait de lumière de manèges d'une fête foraine. Un type d'endroit qui rappelait de bons souvenirs à Kaleb en lien avec ses parents adoptifs, mais qui finirent par l'attrister puisque cela lui rappela également le fait qu'ils n'étaient plus de ce monde.

Néanmoins, le jeune homme fini par se stationner près des lieux et par aller se payer un entrer pour le parc temporaire. Il n'avait pas vraiment l'intention d'y traîner très longtemps ou de faire une attraction quelconque. Il voulait uniquement s'y promener un peu pour se remémorer quelques souvenirs nostalgiques même si cela finirait par lui faire mal. Il n'y avait qu'avec ses parents qu'il ressentait de vrais émotions sinon il ne ressentait jamais rien ou presque. Il était également très insociable, ce qui donnait comme impression qu'il était sociopathe, un tant soit peu. C'était également vrai en partie.

Kaleb passa devant plusieurs stands de nourriture et de jeux où près d'eux passaient un bon nombre de familles heureuses d'être là, mais les rires et le bruit ambiant n'atteignait pas beaucoup le jeune homme qui avait plus l'impression d'être ailleurs. Il fonça alors dans une jeune femme, ce qui eu pour effet de le ramener à la réalité. Il s'excusa rapidement et s'éloigna, mais se reperdit dans ses pensées, une fois de plus ailleurs. C'était vraiment étrange. Lorsqu'il revint enfin à la réalité il remarqua qu'il se trouvait dans une file d'attente pour un manège sur l'eau et qui allait dans un tunnel. ''L'entre du démon'', c'était le nom de l'attraction, probablement pour faire peur. Kaleb ne savait pas trop comment il avait fait pour se retrouver là alors qu'il n'en avait aucun souvenir, mais puisqu'il y était autant faire l'attraction. Cette idée fut froncer les sourcils du brun, il aurait juste très bien pu partir et ne pas le faire, mais alors qu'il avait cette pensé il monta dans le bateau avec une jeune inconnue, la même personne qu'il avait heurté un instant plus tôt. Il voulait autant partir que rester, c'était vraiment étrange. Malheureusement, le bateau était déjà partit, mais tout juste avant qu'il ne rentre dans le tunnel il remarqua une jeune femme à la peau brillante qui lui souriait depuis un banc près de l'attraction et qui lui fit également un signe d’au-revoir de la main. Puis, il fut dans le tunnel.

Il n'y avait rien de bien effrayant à l'intérieur, uniquement d'affreuses peintures de démons et de monstres. Kaleb était toutefois fasciné par ses images et ne faisait pas vraiment attention à la jeune femme à ses côtés pendant un moment. Puis, il porta son regard sur elle. L'inconnue semblait tout aussi fasciné que lui par les dessins. Il ne prononça aucun mot et regarda droit devant lui; le noir total. Les peintures s'éclairaient en même temps que leur embarcation passait devant. En arrière comme devant eux il n'y avait que les ténèbres. Puis leur bateau s'arrêta brusquement et à la gauche de Kaleb se trouvait un petit quai et un chemin à peine illuminé. L'attraction se poursuivait probablement à pied désormais, mais Kaleb sentait qu'il n'allait pas aimer la suite des événements. Il se retourna donc une fois de plus vers l'inconnue à ses côtés.

-Prête à y aller..?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Métamorphestaff
Messages : 1830
Age du personnage : 25
Race : Métamorphe (louve)
Métier/Etudes : Était externe en chirurgie mais occupe actuellement un petit boulot de secrétaire


Kaleb & Alexis
la curiosité est un vilain défaut
Alexis s’était réveillée ce matin avec la furieuse envie de fuir l’ambiance funeste qui planait sur Bray depuis que cet immense incendie en avait ravagé une bonne partie. Enfin, elle s’était réveillée, était restée allongée dans son lit sans vouloir en bouger. Tout plutôt que de sortir et de voir toutes ces mines ravagées par le chagrin ou la douleur, tous ces bâtiments qu’il fallait reconstruire. Alors, prise d’un élan subit, elle avait sauté du lit, avait enfilé les premiers vêtements qu’elle trouvait et était montée dans sa voiture pour quitter cette petite ville qu’elle aimait tant, en temps normal. La jeune femme n’avait pas roulé très longtemps, les fenêtres ouvertes pour profiter du printemps qui arrivait, la musique pour se détendre. Elle ne savait pas trop où elle allait, mais elle y allait. Elle avait pris direction Dublin, sans trop savoir ce qu’elle allait faire là-bas, mais même aller se balader sur la plage lui conviendrait.

Sur la route, la brune aperçu une panneau indiquant une fête foraine passagère dans une petite ville du coin. Pourquoi pas, après tout ? Ça faisait une éternité qu’elle n’était pas allée dans un parc d’attraction et manger une barbapapa ne lui ferait pas de mal. La Samson se gara sur le parking et pénétra dans la petite fête foraine où se pressait une foule assez conséquente. Le beau temps avait incité les gens à sortir de chez eux et l’attraction que représentait cette fête foraine en avait attiré de nombreux. Des familles, de jeunes couples… et des personnes seules, tout comme elle, venus pour flâner et se détendre.

La brune erra, au hasard, laissant ses pas la guider là où ils voulaient bien. Elle était plongée dans ses pensées quand on la percuta. Le jeune homme s’excusa, visiblement complètement dans la lune lui aussi, et s’éloigna rapidement. Elle continua à laisser ses pas l’emmener où ils le souhaitaient jusqu’à ce qu’elle aperçoive une file d’attente pour une attraction nommée “L’antre de l’enfer”. Alexis s’arrêta, se demandant ce que ça pouvait bien être. Elle aimait assez les films d’horreur alors une attraction de ce genre devrait lui plaire. On montait dans une petite barque de bois qui s’éloignait sur l’eau pour pénétrer dans un tunnel. Bah, ça devait être sympa. Alors elle commença à attendre, avançant à chaque fois que les gens devant elle s’avançait, jusqu’à ce qu’enfin elle soit la prochaine.

Une nouvelle barque arriva et Alexis grimpa dedans en prenant garde à ne pas la renverser. On fit monter quelqu’un d’autre avec elle, un jeune homme qui lui rappelait furieusement celui qui l’avait bousculé quelques minutes plus tôt. Elle lui adressa un petit sourire puis se replongea dans la contemplation du tunnel dans lequel ils venaient de pénétrer. Ça n’était pas très effrayant, pour une adulte en tout cas. Ce devait l’être un peu plus pour un enfant. Mais il y avait quelque chose de fascinant dans les dessins qui lui accrochait le regard, au point qu’elle ne lâcha pas des yeux jusqu’à ce que la petite barque s’arrête.

Alexis tourna la tête à gauche et fronça les sourcils. Elle pensait qu’il s’agissait d’une attraction sur l’eau, mais visiblement non, ils continuaient le reste à pied. Le jeune homme qui était avec elle avait déjà quitté la barque et s’était tourné vers elle, comme s’il l’attendait. « On est là pour ça, non ? Alors allons-y. » La Samson quitta la barque et pris la tête de la marche pour s’enfoncer dans le couloir à peine éclairé. « J’avais encore jamais vu une attraction comme ça. »
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




La curiosité est un vilain défaut

Dès qu'il avait posé sa question la jeune femme s'était levé pour le rejoindre sur le quai et comparativement à lui elle ne semblait pas trouver qu'il y avait quelque chose de louche avec cette attraction et avec la fête foraine tout court à bien y penser. Quand Kaleb repassait ses courts instants depuis qu'il était entrer dans la foire il avait l'impression que ça avait été un rêve. Il n'avait pas vraiment l'impression qu'il l'avait vécu. C'était vraiment étrange, mais peut-être qu'il ne se faisait que des idées aussi. Il décida donc d'oublier ses impressions et de suivre la jeune femme dans le couloir. Elle avait prit les devants et semblait tout aussi curieuse que lui à propos de cette attraction.

-Pareil pour moi.

Dit-il en regardant autour de lui les diverses peintures sur les murs.

-Ça n'avait pas l'air si grand vu de l'extérieur..

Rajouta-t-il puisque cela faisait un petit moment qu'ils marchaient dans le couloir sans que rien ne se passe. Avec les fresques monstrueuses ont aurait plutôt dit qu'ils marchaient dans le musé des horreurs au lieu d'une attraction de foire dites effrayante. C'était soit la pire attraction d'horreur qui existait ou il se passait autre chose et les impressions de Kaleb n'étaient pas sans raisons. Après encore un autre petit moment à marcher ils arrivèrent à un escalier qui descendait.

-C'est pas un peu impossible qu'une foire ambulante ait une attraction qui descend?

Il s'arrêta non loin des marches avec la jeune femme dont il ignorait encore le nom, mais tout juste qu'il allait rajouter quelque chose un drôle de craquement se fit entendre et une trappe s'ouvrit sous leurs pieds. Leur chute ne fut pas longue, mais ils tombèrent dans un grand bassin d'eau. Lorsqu'il remonta à la surface Kaleb chercha l'inconnue près de lui. Il n'y avait pas beaucoup de lumière et il ne voyait pas grand chose.

-Mais c'est quoi ce délire...?

Se dit-il à lui-même.

FICHE PAR CENTURY SEX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Métamorphestaff
Messages : 1830
Age du personnage : 25
Race : Métamorphe (louve)
Métier/Etudes : Était externe en chirurgie mais occupe actuellement un petit boulot de secrétaire


Kaleb & Alexis
la curiosité est un vilain défaut
Alexis s’essuya les mains sur le haut de son pantalon pour les débarrasser de l’humidité ambiante. Elle leva la tête pour observer rapidement les lieux et plissa les yeux. C’était sombre et humide comme endroit, bien loin de l’attraction qu’elle s’attendait à faire aujourd’hui. Devant eux, un long couloir sombre se dessinait et se perdait dans les méandres de l’obscurité. Courageuse, la brune fit quelques pas à l’intérieur puis s’arrêta aussitôt. Mais qu’est-ce qui lui prenait ? Elle détestait le noir, n’arrivait pas à dormir sans veilleuse et elle se sentait de prendre les devants ? Non, sûrement pas non. D’autant plus qu’elle ne faisait pas assez confiance à l’homme qui était avec elle pour le laisser surveiller ses arrières. La brune croyait en de nombreuses choses, la magie était en tête de liste. Mais il y avait d’autres choses dont elle était convaincue même si elle évitait d’y crier sous tous les toits pour ne pas passer pour une folle. Comme les complots gouvernementaux, les attentats, les mensonges, les extra-terrestres, les reptiliens. D’ailleurs, peut-être que lui, là, il en était un. Peut-être que ça n’était pas une simple attraction et que ce couloir allait la mener dans un endroit qu’elle ne voulait pas voir. Alors s’arrêtant net, elle se colla contre le mur pour qu’il passe devant. « Je, hum, je n’aime pas trop le noir...  »

Alors il prit les devants et ils se mirent en route. Alexis le fixait, ses yeux s’accoutumant un peu à l’obscurité ambiante, cherchant le moindre signe qui pourrait lui montrer qu’il était un reptilien venu la capturer. Il fit une remarque qui fit frissonner la brune. En effet, ça faisait un moment qu’ils étaient dans ce couloir et la jeune femme commençait à ne pas se sentir très bien. Elle n’avait jamais été claustrophobe mais là, l’espace confiné faisait monter une sourde angoisse. D’autant plus qu’il faisait presque totalement noir.

Perdue dans ses pensées, elle manqua de rentrer dans le jeune homme qui ouvrait le chemin. Il y avait des escaliers qui descendaient dans les profondeurs de la terre. Sa remarque était judicieuse : comme une foire ambulante avait pu creuser dans la terre. Son sang ne fit qu’un tour : n’essayait-il pas de l’attirer dans un piège tout en s’attirant sa sympathie à elle en lui faisant croire qu’ils étaient dans le même bateau ? Possible. Un reptilien serait bien capable. La jeune femme allait lui répondre mais elle n’en eut pas le temps. Le sol s’ouvrit sous leurs pieds et ils tombèrent.

Heureusement pour eux, ils atterrirent dans de l’eau et la chute ne leur fit donc pas le moins du monde mal. Alexis battit des pieds pour remonter à la surface et cracha l’eau qu’elle avait dans la bouche. Ses cheveux trempés lui collaient à la tête. Elle inspira plusieurs fois longuement dans cette obscurité toujours plus lourde. « Mais on est où ? C’est quoi ce délire ? » Les reptiliens, c’était forcément eux, elle en était sûre et certaine ! Alors elle se mit à nager, choisissant une direction au pif, pour essayer de trouver un rebord. Avec soulagement, sa main toucha quelque chose de dur au bout de trois brasses.
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




La curiosité est un vilain défaut

Jamais, au grand jamais, il ne lui était arrivé pareil situation aussi étrange et pourtant il lui en était arrivé des choses dans sa vie. Surtout quand il se trouvait avec Alec, son meilleur ami. Rien de tout ça n’était normal! Est-ce que les autres personnes qui étaient passés avant eux avait subit le même sort? Où étaient-ils tous passé? Comment un cirque pouvait-il faire cela sans que personne ne le remarque?

Un millier de questions se bousculait dans la tête de Kaleb à une folle allure, mais cela ne l’empêcha pas de remarquer que quelqu’un était remonté à la surface. Il vit rapidement qu’il s’agissait de l’inconnue. Dans le noir il ne voyait pas son expression, mais elle devait probablement être aussi surprise que lui. Elle dit alors à peu près ce qu’il avait dit en remontant à la surface. Puis il l’avait entendu brasser l’eau et avait vu son ombre bouger. Elle n’alla pas loin et au son que fit sa main, Kaleb devina qu’elle venait de toucher une paroi.

Alors qu’il s’apprêtait à dire quelque chose un fin rire mesquin retentit dans l’air. Il semblait à la fois lointain et proche. Vraiment étrange. À bien repenser à tout ce qui lui était arrivé, tout avait été étrange. Les lumières au loin qui l’avait attiré ici, l’impression qu’il marchait dans un rêve quand il était entré dans la fête foraine, cette jeune fille à la peau un peu brillante… C’est alors que ça cliqua dans sa tête. Il se souvint alors d’une conversation qu’il avait eue avec son meilleur ami quelques années plus tôt. Il lui avait raconté que ses parents avaient eu de la difficulté à traquer une fée qui enlevait des enfants pour une raison obscure. À chaque fois qu’ils avaient été proches d’elle, ils avaient hallucinés divers monstres et autres situations qui permettaient toujours à la fée de s’enfuir et de continuer ses activités.

-Une fée…


La fête foraine, les gens, le manège… tout n’avait été qu’une illusion.
FICHE PAR CENTURY SEX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Métamorphestaff
Messages : 1830
Age du personnage : 25
Race : Métamorphe (louve)
Métier/Etudes : Était externe en chirurgie mais occupe actuellement un petit boulot de secrétaire


Kaleb & Alexis
la curiosité est un vilain défaut

Décidément, cet endroit était beaucoup trop étrange. Il avait raison l’inconnu avec lequel elle se trouvait dans le wagonnet : ça n’était pas normal, comment est-ce qu’une fête foraine ambulante pouvait créer une attraction qui se déroulait sous terre ? Les reptiliens devaient être derrière tout ça. Est-ce que le gars avec qui elle était en était un ? Dans cette obscurité elle ne pouvait rien voir et ne pouvait en avoir aucune idée. Mais ils étaient doués, ces monstres, le 11 septembre, les extra-terrestres, ils organisaient tous, évoluant dans les hautes sphères du pouvoir pour manipuler le monde entier. Mais pourquoi s’en prendre à elle et à ce mec qu’elle ne connaissait pas ? Elle n’avait aucun intérêt, elle n’était qu’une fille qui vivait à Bray et rien de plus. Elle l’entendit se rapprocher et monter sur la terre ferme qu’elle avait trouvé. Un reptilien ça savait bien nager… C’est quand elle entendit sa réflexion à voix haute qu’elle se dit qu’il valait peut-être mieux laisser ces créatures de côté pour le moment. Rester sur ses gardes mais se dire, que pour le moment, il n’en était pas un. Parce que s’il avait raison, que c’était une fée, elle devait d’abord se concentrer sur ça avant de découvrir s’il s’agissait d’une de ces créatures ou non.

« Une fée ? » Bon, pourquoi pas, l’idée était plausible après tou. Par contre, comment connaissait-il leur existence ? Elle devait être tombée sur un autre être surnaturel, à tout les coups. Ça avait ses avantages, au moins il savait contre quoi il se battait. Enfin, battre était un bien grand mot. « Comment tu sais que les fées existent ? » Elle voulait être sûre de savoir avec qui elle était avant d’aller plus loin. Son briquet dans sa poche fonctionnerait peut-être encore et elle pourrait se servir de son pouvoir pour éclairer l’endroit où ils se trouvaient et chercher une sortie. S’ils gardaient à l’esprit qu’ils étaient sous l’emprise d’une fée, ils seraient plus à même de faire attention aux pièges. Mais avant, elle souhaitait découvrir un peu plus de choses sur l’inconnu qui était avec elle. Parce que si c’était un allumé qui croyait aux contes de fées, elle n’allait certainement pas dévoiler son pouvoir comme ça. Ou alors elle l'assommerait. Puis comme ça, si c’était un reptilien, ça ferait d’une pierre deux coups.

Alexis éternua. C’était malin, elle avait froid maintenant. Ses vêtements et tout son corps étaient trempés et un petit courant d’air la faisait frissonner. Manquait plus que ça. Elle ne voulait plus qu’une chose : sortir de cet endroit lugubre, trouver cette fée et lui arracher les ail… bon, c’était peut-être un peu extrême, mais au moins filer d’ici.
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité




La curiosité est un vilain défaut

Sincèrement, il avait été sûr de n'avoir que penser au mot fée, mais le mot lui était malheureusement sortit de la bouche sans qu'il ne le veuille. Il le regretta d'ailleurs beaucoup puisqu'il devrait maintenant s'expliquer et si la jeune femme à ses côtés se trouvait être une personne complètement normal, il allait peut-être passer pour un fou. Par contre, étant donné dans quel pétrin ils se trouvaient tout deux, elle allait probablement le croire. Quoique.. si elle était une chasseuse, sa vie pouvait être en danger s'il lui en disait trop, mais si c'était un être surnaturel peut-être pouvait-il s'entre-aider et s'il prenait sa forme de panthère noire, il pouvait voir dans le noir. Bon, elle ne semblait pas armé, donc... si elle était une chasseuse il aurait probablement l'avantage sur elle.

-J'en ai rencontrer une, mais elle était sympathique comparativement à celle qui semble vouloir nous faire la peau.

Dit-il tout en réfléchissant s'il devait ou non lui dire pour sa propre nature. Oh et puis merde... Il décida de la révéler malgré tout.

-S'il te plaît, n'ai pas peur avec ce que je vais faire...

Dit-il tout simplement avant de retirer son t-shirt et de se transformer en panthère noire. Ses yeux s'adaptèrent immédiatement à l'obscurité et il pus mieux voir la jeune fille qui avait été avec lui jusqu'à présent. Pour l'instant elle ne semblait pas faire de geste qui pouvait le laisser croire qu'elle voudrait l'attaquer.

Kaleb regarda ensuite autour de lui et vit qu'un tunnel se trouvait de l'autre côté du mini lac. Ils devraient donc encore nager s'ils voulaient sortir d'ici. Il reprit alors sa forme humaine et se rhabilla rapidement de son jeans.

-De l'autre côté de l'eau il y a un tunnel, je ne sais pas trop où il conduit, mais c'est notre seule porte de sortie, donc...

Il s'arrêta un moment pour observer la réaction de la jeune fille qui n'avait toujours rien dit.

-Dit moi que j'ai pas gaffé et que t'es pas une chasseuse... ou que tu en ai une et que tu aime bien les métamorphes..?
FICHE PAR CENTURY SEX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Métamorphestaff
Messages : 1830
Age du personnage : 25
Race : Métamorphe (louve)
Métier/Etudes : Était externe en chirurgie mais occupe actuellement un petit boulot de secrétaire


Kaleb & Alexis
la curiosité est un vilain défaut
Alexis fixait l’inconnu, attendant une réponse sur le pourquoi du comment il connaissait les fées. Elle voulait savoir avec qui elle se trouvait avant de dévoiler ou non son pouvoir. Il pouvait s’agir d’un humain lambda un peu timbré qui croyait que le fée Clochette existait, ou bien d’un de ces humains qui détestent les créatures magiques et qui cherchent à les tuer - Alexis en avait entendu parler à l’Ambush, elle qui n’aurait jamais pensé que ça pouvait exister, que des gens puissent vouloir en tuer d’autres parce qu’ils possédaient une particularité et, depuis ce jour, elle se sentait un peu moins en sécurité qu’avant. Ses parents lui avaient toujours dits d’être fière de ce qu’elle était, et elle l’était, mais elle faisait plus attention maintenant, ne souhaitant pas tomber sur un chasseur qui voudrait lui faire la peau - et dans ce cas là elle ne lui dirait rien sur sa nature et tenterait de sortir d’ici tant bien que mal, sans utiliser son pouvoir. Ou alors il s’agit d’un être surnaturel et elle se servirait du feu pour se réchauffer, les éclairer et se tirer d’ici. Sa réponse ne l’aida pas du tout. La Samson haussa un sourcil, sceptique. Il ne pouvait pas voir la tête qu’elle tirait dans l’obscurité mais il pouvait sentir son scepticisme si elle parlait. « Tu as rencontré une fée ? » S’il était un être surnaturel, ou même un chasseur, il parlait des mêmes fées qu’elle connaissait - en théorie seulement car elle n’en avait jamais rencontré, ou alors elle ne savait pas qu’il s’agissait d’une fée - et si c’était un fou, il parlait de la fée Clochette venue le voir dans ses rêves.

Elle espérait en savoir un peu plus mais visiblement, il n’était pas décidé à lui dire pourquoi il connaissait les fées, quel type de fée il connaissait et puis, tant qu’à faire, s’il était cinglé ou non. Sa phrase suivante rendit Alexis méfiante. Comment ça, avoir peur ? Qu’est-ce qu’il allait faire ? Il faisait noir mais on s’habituait un peu à l’obscurité et elle parvenait à distinguer la lueur de ses yeux et les contours de son corps. Suffisant pour savoir où il était et dans quelle direction parler. Elle vit confusément les mouvements qu’il faisait et compris qu’il enlevait son tee-shirt. « Oh ! Tu fais quoi là ? » Les contours humains qu’elle percevait changèrent, se modifièrent, et elle eut devant les yeux un truc à quatre pattes non identifiable à cause de la noirceur. Très bien. Un métamorphe, super. Bon au moins c’était ni un fou, ni un chasseur. Il reprit forme humaine et elle l’entendit se rhabiller. « Super, un tunnel, c’est tout ce qu’il nous fallait. » Il avait intérêt de les mener à l’extérieur parce qu’elle commençait sincèrement à angoisser, là. Elle avait peur du noir et ne pouvait pas s’endormir sans veilleuse, alors rester dans un endroit souterrain où il faisait noir, très peu pour elle. Elle pouvait toujours utiliser sa magie, ça lui permettrait d’y voir plus clair et d’éviter la panique qui grandissait en elle. Le jeune homme tilta seulement à cet instant qu’elle pouvait être dangereuse pour lui ce qui la fit soupirer. « Si j’étais une chasseuse tu serais déjà mort. Par contre je pourrais très bien être une simple humaine et t’imagine la frayeur dans ce cas là ? T’es vraiment inconscient. »

Abandonnant là les reproches, après tout ils étaient dans une sacré galère, elle tira son briquet de sa poche. Il avait pris l’eau, mais elle pria avec ferveur pour qu’il fonctionne. Elle l’actionna cinq, six, sept fois, sans résultats. Avec un juron, elle réessaya à nouveau et quand une petite flamme tremblotante apparut enfin, elle s’empressa de la faire grandir. Elle ne pouvait pas utiliser sa magie éternellement, mais c’était un effort moindre qui lui était demandé en cet instant, donc elle allait pouvoir maintenir les flammes assez longtemps. Elle fit s’envoler la flamme en direction du tunnel, traçant ainsi un long fil brûlant qui éclairait leur route. « Bon, et bien allons-y. » Même si elle n’avait aucune envie de se mouiller encore, elle plongea dans l’eau et se dépêcha de nager en direction du tunnel. Le surf avec Utah lui avait au moins été utile en cela : elle savait désormais nager assez vite et assez longtemps. Ils s’engagèrent dans le tunnel et Alexis fit suivre les flammes, leur permettant ainsi d’avoir un certain éclairage.
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
La curiosité est un vilain défaut FEAT Alexis C. Samson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Nouvelle] La curiosité est un vilain défaut
» L'Orgueil est un vilain défaut
» Nuit 3 : La gourmandise est un vilain défaut !
» il faut sauver le soldat ryan
» [Recherche] Voici les Bionicle qu'il me faut absolument

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-