avatar
Tempestaire
MESSAGES : 77
AGE DU PERSONNAGE : 31
RACE : Tempestaire de son
MÉTIER/ÉTUDE : Détective pour le NCBI

 La princesse et le chevalier blanc

La princesse et le chevalier blanc


feat. Phoebe & mon frère chéri


Je regarde, depuis la fenêtre de ma cage dorée, la voiture de mon frère arriver. J’ai un de ses horribles pincements au cœur. Du genre que tu sais quelque chose est mal, mais tu ne peux pas mettre un nom dessus. Juste ce sentiment d’injustice, mais que tu ne peux pas changer. Je suis obligée de regarder et subir cette injustice. Je ne peux m’empêcher de ressentir une haine en voyant mon frère sortir de sa voiture pour entrer dans la maison. Il est libre lui. Et toi, ma vieille, tu es pris dans cet enfer, sans pouvoir jamais en sortir.

Je secoue la tête pour chasser ces pensées. Aller. Ça va te mener à rien toute cette mauvaise attitude. Tu vas trouver une échappatoire. D’une manière ou une autre. Il faut juste y réfléchir et… faire un plan et… Ça va aller. Je soupire et me détourne de la fenêtre pour aller sur mon lit. Je m’y laisse tomber lourdement, fixant le plafond. Je me demande ce que mon frère fait quand il est dehors. Il doit tellement en profiter un max! Il doit aller dans les bars et faire plein de sport, nager en pleine mer! Oh! Il doit tellement en profiter! Je me demande ce qu’il vient faire ici. Sûrement parler d’affaire avec Papa. Le pauvre, sacrifier de sa liberté pour parler travail. Clairement, moi, je vais pas revenir ici. Le jour que je pourrais partir, je ne lancerais même pas un final au revoir. Je ferais que partir sans un regard en arrière.

Je souris doucement à cette pensée. Trois coups à ma porte. Je sursaute et me redresse lentement. Je fixe ma porte, suspicieuse, avant de me lever et ouvrir doucement. Qu’est-ce que papa me veut encore? Je l’ouvre assez pour pouvoir jeter un coup d’œil et mes yeux s’éclairent comme deux lumières de Noël alors que je vois mon frère et non mon père derrière la porte. J’ouvre tout grand, sautant dans ses bras. J’ai besoin de ça, il n’a pas idée.

-Castiel! Tu dois me sortir d’ici, j’étouffe! C’est pire que la prison! Même les pires tueurs en série ont le droit à une heure dehors. Moi, rien! Nada!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SirèneTritonstaff
MESSAGES : 625
RACE : Triton
MÉTIER/ÉTUDE : Propriétaire du TDM et associé invisible chez Oax Pharmaceutics

 La princesse et le chevalier blanc

La princesse et le chevalier blanc


feat. Phoebe & mon frère chéri


T'appuies sur l'accélérateur comme si tu pouvais partir le plus loin possible. Tu peux pas dire que tu l'as pas envisagé, juste abandonner tout le monde, les laisser là et te barrer, rejoindre Niamh, peu importe où elle est maintenant. Oublier ce que tu viens d'apprendre, tout ce que tu viens d'apprendre. Tu pensais être assez fort pour supporter tout ce qui pouvait te tomber sur la gueule. Après tout t'as bien réussi à surmonter l'épisode Nathan, c'est pas ça qui devrait te mettre à terre. Mais tu le sens en toi, au fond, tu le sens que ça te bouleverse. Le fait est que tu veux pas fuir ce qui t'arrive. Tu veux te fuir toi. Courir, conduire, partir. Essayer de sortir de ton propre corps pour pas avoir à assumer ce qui allait inévitablement te tomber sur la gueule tôt ou tard. Tu sens le tumulte qui s'éveille en toi, ce que t'as voulu refouler tellement longtemps que t'es plus vraiment sûr de ce qui allait vraiment ressortir. Tout ça à cause d'Anthéa. C'était toujours de sa faute de toute manière, toujours ta putain de femme. Elle était la raison de tous tes maux depuis le début, c'était un fait. Déjà elle existait, chose que t'avais pas accepté si facilement. Puis elle était elle. Elle portait cette chose en elle qui faisait partie de toi aussi. Cette chose qui allait grandir, qui allait être élevé. Par toi. Alors que t'as jamais su t'occuper correctement de toi-même. Mais si y avait que ça … Y avait jamais que ça. Tu prends un virage un peu trop serré, t'as failli t'envoyer dans le fossé. Mais après le coup de fil que t'as passé ce matin, ç'aurait peut-être pas été plus mal que tu crèves. Mais t'es beaucoup trop lâche pour ça, ça tu peux le dire. Tu l'as toujours été, tu peux qu'approuver Tobias sur ce coup-là. T'as longtemps nié les faits mais là tu peux plus vraiment. C'est ton choix, y a rien à redire là dessus. T'as l'impression d'être allé jusqu'à Dublin pour faire demi tour avec ta caisse, tu sais plus vraiment combien de temps t'as conduit, mais t'es reparti sur Bray. C'est officiel. T'as du mal à l'accepter. T'as du mal à te positionner. Mais fallait que tu le fasses, t'avais plus le choix, pas avec Anthéa, pas avec ton futur enfant. Tu peux pas te permettre de commencer ta vie comme ça. Ta nouvelle vie en tout cas.

T'aimerais l'éviter mais la culpabilité t'as envahie. Tu le regrettes maintenant, tu regrettes les répercussions qui allait forcément te tomber dessus. Parce que tu sais que t'es foutu maintenant. Mais quelque part, tu préfères que ton fils ou ta fille te voit en prison plutôt que d'être le même genre de père que le tien. T'as pas pu le supporter. Mais étonnement, c'est pas la chose la plus dure que t'auras à faire aujourd'hui. Parce que même si t'as passé ce coup de fil en toute connaissance de cause, tu peux pas la laisser l'apprendre par quelqu'un d'autre que toi, surtout des flics qui ont tellement l'habitude d'annoncer des décès dans cette ville qu'ils en ont perdu toute compassion. Pas alors que ton père sera présent et qu'il ne pourra lui apporter aucune once de confort tellement son cœur demeure froid. Mais pour une fois, ce sera pas sa faute mais la tienne. Tu l'as mis dans cette situation, et t'as beau te dire que tout ça découle de la mort d'Hayley, c'est pas une excuse acceptable. C'est plutôt simple d'ailleurs. Des excuses, pour ce que t'as fait, y en aura jamais.

Une demi-heure plus tard, tu te garais en trombe devant la maison – qui semblait plus comme un manoir – de ton père, où vivait également ta sœur. Tu sais qu'il est pas à la maison. Il a repris son rôle dans l'entreprise, rien de plus normal après tout, il a jamais su s'arrêter de travailler. Même pas après s'être fait diagnostiquer un cancer. Tu mets quelques minutes à sortir de la voiture. Ça aussi elle le sait pas. Le cancer de ton père. Mais c'est beaucoup trop pour une seule journée. Alors tu vas devoir faire un choix. Tu peux pas lancer trois bombes comme ça en sachant que la première allait de toute manière la détruire. Tu finis par t'extirper du véhicule cependant. Il te reste toujours une clé de la maison alors t'y rentres comme si t'étais chez toi. La dernière fois que t'y es venu, t'es passé directement dans le bureau pour apprendre la maladie de ton père. C'était pas la joie.

Tu montes directement vers la chambre de ta sœur, tapant à sa porte en attendant qu'elle t'ouvre. Tu réponds à son accueil en la serrant dans tes bras, ignorant ton cœur se compressant dans ta poitrine. Ça n'allait pas être facile. Tu le savais déjà, mais le fait même qu'elle ne se doute de rien te donne envie de vomir. Si seulement tu pouvais revenir en arrière. « Il veut juste te protéger, tu le connais, t'as toujours été son trésor.» Et ça c'était bien vrai. Ça t'avait rendu jaloux, autrefois. Avant que tu sois décidé comme son héritier et que tu comprennes que son attention était plus une malédiction qu'un bienfait. Tu entres dans la chambre pour t'asseoir sur le lit. T'es pas vraiment doué pour cacher tes émotions et elle doit bien se douter que quelque chose ne va pas, mais pourtant tu dis rien. Tu sais même pas comment entamer le sujet. « Viens t'asseoir un peu avec moi dis. Tu veux pas un peu me raconter ce qu'il se passe dans ta vie ? Ça fait longtemps que je suis pas passé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tempestaire
MESSAGES : 77
AGE DU PERSONNAGE : 31
RACE : Tempestaire de son
MÉTIER/ÉTUDE : Détective pour le NCBI

 La princesse et le chevalier blanc

La princesse et le chevalier blanc


feat. Phoebe & mon frère chéri


Je grimace en l'entendant parler. Je ne suis pas un trésor! Je ne suis pas un objet précieux, je suis une personne! Je hais cette comparaison. Ça me déshumanise encore plus. Ça enlève le peu d'autonomie dont je dispose. Je ne suis pas un stupide objet. Je suis quelqu'un et j'ai des envies, des désirs! Pourquoi aucun membre de ma famille ne veut comprendre? Mon sourire se fane rapidement et je m'éloigne de mon frère, croisant les bras sur ma poitrine. Je suis des yeux les mouvements de mon aîné.

-Je suis pas un trésor. Je suis une personne, une sirène! Je veux sortir, je veux vivre, je veux respirer l'air du dehors et aller me baigner et aller jouer avec tous les paysans dehors! Je veux pas être mis dans un pièce et y rester jusqu'à ma mort! T'as pas idée tout ce que je donnerais pour qu'il me déteste. Comme ça, au moins, je pourrais crever et il s'en foutrait.

Je décroise lentement mes bras, m'avançant vers mon frère, mais refusant de prendre place à ses côtés. Je le regarde de haut en bas, fronçant légèrement les sourcils. Mais il a quoi au juste? On dirait presque qu'il vient m'annoncer la mort de quelqu'un. J'attends un peu qu'il s'explique, mais il ne fait que tourner autour du pot, évitant ce qu'il le tracasse et me demandant des stupidités comme ''comment tu vas, assis toi, blablabla''. Je ne suis pas idiote!

-Il se passe rien, je suis enfermé jour comme nuit jusqu'à ce que je meurs d'ennuie. Maintenant, toi, arrête de tourner autour du pot. Tu fais une de ses têtes. On dirait presque que quelqu'un est mort! Qu'est-ce qu'il y a? Qu'est-ce qui se passe, Castiel? Et me mens pas! Je veux la vérité et toute la vérité!

Je le regarde droit dans les yeux, déterminée comme jamais. Je veux savoir tout. Je veux aller jusqu'au fond de cette histoire et je ne vais pas accepter des moitiés d'explications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SirèneTritonstaff
MESSAGES : 625
RACE : Triton
MÉTIER/ÉTUDE : Propriétaire du TDM et associé invisible chez Oax Pharmaceutics

 La princesse et le chevalier blanc

La princesse et le chevalier blanc


feat. Phoebe & mon frère chéri


T'aurais presque envie de prendre ta sœur et de la secouer pour lui faire comprendre l'absurdité de ses paroles. Toi t'aurais crevé, à un moment, pour être privilégiée comme elle l'a été. Toi t'as juste eu droit aux coups, t'as encore ces souvenirs qui te hantent, toi qui te jette devant Niamh pour que tu prennes pour elle, quoi qu'il en coûte. Parce que c'était toi qui assumait pour vous deux, tu refusais qu'il la touche, jamais. Et quand il le faisait, tu te contentais juste de la prendre dans tes bras comme si ça pouvait la soigner. Et tu vois juste le jugement, dans les yeux du père, dès qu'il te regarde. Toi le fils exemplaire, toi l'héritier, qui doit tout faire pour le satisfaire, mais ne rien attendre en retour, parce que tu n'as toujours pas compris qu'il était incapable de te donner ce que tu as toujours voulu de lui. Mais si père il est, ce n'est pas un instinct paternel qu'il a, c'est cette puissance de te conduire là où il veut que tu sois. En un sens Phoebe a toujours eu plus de chances que toi, c'est un fait. Toujours plus libre de ses faits et gestes que tu ne l'as jamais été. Bien sûr tu pouvais sortir, t'allais à la fac, passé une époque, tu jouais dans une équipe de basket. Mais finalement, il tirait les fils de tellement loin, t'étais comme une souris à qui on avait offert une grande cage et qui se rend pas compte qu'y a des barreaux un peu partout. Toi tu te contentais de vivre jusqu'au moment où t'as voulu passer les frontières. Et tu t'es cogné, dur. Alors là t'es en tourment, t'as envie de lui dire de laisser un peu de leste à Gidéon, parce que merde de toute façon il risque de mourir, et toi, le fils qui n'a eu de cesse d'aimer son père, tu souffres malgré tout ce qu'il t'a fait subir. Et tu comprends pas ta sœur, parce que tu sais au fond que toi, que si ton père fait ça, c'est pour elle. Comme il a jamais rien fait pour toi. Mais comment est-ce que tu veux lui faire comprendre ? Elle qui n'a pas de libertés et qui pense que tout se résoudrait si elle en venait à partir comme Niamh l'a fait. Mais tu le sais que ta jumelle, elle vit pas la vie qu'elle aurait aimé avoir. Parce qu'elle est comme toi , et que petit à petit, la distance entre vous ça la tue. Dans votre monde à vous, y a pas de liberté. Autant qu'elle le comprenne maintenant. Née dans une cage, la seule chose à faire pour son propre bien c'est d'admettre que toutes les portes semblent plus comme des leurres. « Pense un peu à ce que tu dis. Tu peux pas te permettre de réfléchir comme ça, t'as plus quinze ans. T'as un fils qui compte sur toi, une maison pour qu'il ne dorme pas dans le froid et de l'argent pour l'élever. S'il t'empêche de sortir c'est peut-être aussi qu'il s'inquiète du fait qu'Ambrose grandisse sans mère. T'as pensé à ça ou tu veux continuer de le voir comme un méchant sorti d'un Disney ?» Tu prends une inspiration, décidément t'as les nerfs à fleur de peau. Parce qu'y a que toi, au final, qu'il voit pas comme un monstre, et petit à petit, tes convictions elles s'amenuisent, mais tu sais qu'au fond, y a une part de lui qui aurait mérité d'être sauvée. T'arrives de moins en moins à penser que ce sera par toi, c'est tout. « Faut pas oublier que la mort de notre mère tout comme celle de Hayley l'ont touché. Tu penses pas qu'il peut juste avoir peur pour toi que tu finisses comme elle ? » T'es hypocrite de citer Hayley alors qu'il est précisément celui qui l'a tué. Mais t'essaies de pas y penser, de pas sentir la rage encore en toi qui s'éveille. Parce que c'est pas le moment. «Je te demande juste un peu de patience. Si tu veux je pourrais même tenter de lui parler, de lui faire un peu lâcher prise. Mais il fait ce qu'il croit juste pour quelqu'un qu'il aime. » Ouais, parce qu'elle il l'aime. Alors que toi, t'aurais même pas su le dire.

Tu soupires en la voyant rester debout, fière. Quelque chose qui montre que c'est bien ta sœur. Mais c'est pas vraiment le moment de faire la forte tête. Seulement tu peux pas vraiment lui dire, alors tu l'ignores. T'as pas envie de faire sortir ces mots de ta bouche. Vraiment pas. T'aurais aimé être à des milles lieux de là, revenir des années en arrière, disparaître ou peut-être mourir. Parce que c'est toi qui aurait dû être à la place de Nathan. Lui seul à osé vouloir se battre, et il est mort pour ça. Comme hayley. Sans doute vomiraient-ils de te voir contaminé par sa folie maintenant. Mais tu ne l'es plus vraiment, pas vrai ? Tu prends un ton compatissant. Tu le fais pas vraiment exprès, c'est de la sincérité à l'état pur. Ta gorge se serre alors que tu te vois prononcer les mots que tu redoutes tant. « La police a retrouvé un corps dans la forêt ce matin. C'est celui de Nathan.» T'as hésité longuement avant de savoir quelle approche avoir. Aucune ne te semblait la bonne. Soit tu commençais par «  la police a retrouvé Nathan » en lui donnant un putain de faux espoir, soit tu faisais durer le suspense. Y a pas de bonne solution dans ces cas là, mais au moins si elle s'effondre, tu seras là pour la rattraper. Parce que c'est pour ça que t'existe non ? T'assurer que tes sœurs tombent moins bas que toi. «Il est mort Phoebs.» Malgré toi tu sens une larme t'échapper. La première en trois ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tempestaire
MESSAGES : 77
AGE DU PERSONNAGE : 31
RACE : Tempestaire de son
MÉTIER/ÉTUDE : Détective pour le NCBI

 La princesse et le chevalier blanc

La princesse et le chevalier blanc


feat. Phoebe & mon frère chéri


Je le regarde, outré par ce qu'il me réplique. Vraiment, il ne comprend rien. Il sait pas à quel point c'est horrible comme vie. Je ne peux même pas appeler ça une vie! Ils se sont passés le mot, c'est clair. Ils se sont tous alliés contre moi pour me faire accepter mon sort. Bien, ça ricoche! Je vais trouver quelqu'un qui est de mon côté. Je ne suis plus une enfant. Pourquoi ils n’arrêtent pas de me traiter d’enfant! Je sais ce que je dis! Je croise les bras sur ma poitrine. Je n’ai plus envie de savoir ce qu’il a maintenant. Je préfère qu’il parte et me laisse tranquille.

Je détourne la tête alors qu’il sort des exemples. Maman et Hayley, elles ne sont pas pareilles. Vraiment? Un appel à la compassion pour me faire changer d’avis? Il me pense aussi stupide que ça? Je m’agite de plus en plus, n’aimant pas du tout la tournure de cette conversation. Tout en moi bout. Mes doigts pianotent sur mon bras, mon pied tape le sol rapidement. J’ai envie de lui crier, j’ai envie de lui dire qu’il ne fait pas ça parce qu’il m’aime. Il fait ça juste parce qu’il veut garder ce qui lui reste de famille sous sa botte pour pouvoir en faire ce qu’il veut. Il veut juste que le nom de Ò Murchù continue! C’est tout.

Mais je garde le silence parce que, de toute manière, il ne va que me sortir d’autre phrase toute faite approuvée par le patriarche. Mais ce qui vient ensuite, ce n’est pas une phrase avec le sceau Papa Ò Murchù dessus. Très, très loin de là. Tout mon corps se fige alors que j’entends mon cœur se débattre dans ma poitrine. Il blague là. Il veut juste changer de sujet. Mais je le vois dans ses yeux, sur son visage. Il ne ment pas. Il est sérieux… Je n’entends plus mon cœur. Tout semble si silencieux alors que je fixe mon frère sans savoir quoi faire, quoi dire. Comment ça, mort? Il ne peut pas être mort. Il est parti avec Niamh. Il fait le tour du monde. Comment ça, il est mort? Ici en plus. Mes bras tombent sur le côté de mon corps alors que mon cœur recommence à battre, mais chaque battement est souffrant. Comme si une partie allait rejoindre mon jumeau.

-…Comment ça? Je… je ne comprends pas. Il.. il est avec Niamh. Pourquoi on a trouvé un corps ici s’il est parti faire le tour du monde? Il… c’est pas lui. Ça peut pas être lui, c’est pas lui! C’EST UNE ERREUR! POURQUOI TU ME DIS DES CHOSES AUSSI HORRIBLE!?

Et pourquoi la police n’est pas venue l’annoncer. C’est ce qui se passe normalement. La police vient annoncer à la maison ce qu’elle a trouvé. Et ça se remarque, une voiture de police qui arrive dans une cour. Je l’aurais vu! Pourquoi Castiel sait avait moi? C’est une erreur sur la personne. Ce n’est pas Nathan. C’est un autre cadavre.

-Je veux le voir. Si c’est vraiment lui.. si c’est lui… je… je vais le savoir. Mais ça peut pas… il… c’est impossible. Ça… c’est juste un mensonge. C’est juste pour me forcer à rester enfermé! JE VEUX LE VOIR!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SirèneTritonstaff
MESSAGES : 625
RACE : Triton
MÉTIER/ÉTUDE : Propriétaire du TDM et associé invisible chez Oax Pharmaceutics

 La princesse et le chevalier blanc

La princesse et le chevalier blanc


feat. Phoebe & mon frère chéri


Tu gardes le silence. Il n'y a rien de plus à dire pour le moment de toute manière. Il faut qu'elle comprenne, il faut qu'elle accepte. Tu la laisseras pas seule, pas avec ce que tu viens de lui annoncer, mais tu ne peux décemment pas dire quoique ce soit. Pas avec la culpabilité qui te ronge actuellement. Parce que la vérité, tu la gardes pour plus tard. L'horrible fait qui ressortira, parce que tu ne veux plus le cacher, tu ne veux plus avoir ce poids sur la conscience alors que tu l'aimais ton frère. T'aurais donné ta vie pour lui, et pourtant, tu t'es rendu meurtrier. L'accident ne peut plus être prouvé, et de toute manière, les trois années passées dans la terre ont anéanti ta défense. Mais tu t'en fous. Toi actuellement tu donnerais ta vie pour échanger ta place contre la sienne. Ironiquement, c'est ce que Nathan avait toujours voulu. Être le fils héritier, être remarqué par son père alors que celui-ci n'avait d'yeux que pour toi et comment il pouvait te forger. La compétition entre les deux frères qui avaient duré toute la vie du plus jeune, jusqu'à la fin. Jusqu'au moment où il s'était révélé une bien meilleure personne, le moment où il avait refusé de suivre Gidéon alors qu'il l'avait pourtant toujours désiré. Fidèle à sa famille en excluant son père, t'as jamais été capable de le faire. T'aimerais qu'il te pardonne mais il est mort, et t'as jamais cru en une quelconque vie après la mort. T'allais pas commencer à prier maintenant que tu t'es rendu compte de l'horrible personne que t'es. La seule chose que tu peux faire maintenant, c'est tenter d'expier ta culpabilité par tous les moyens possibles. Faire face à la justice qui ne sera que trop heureuse de faire tomber un Ò Murchù. Tu n'attends que ça. T'as tendance à croire que te donner la mort serait pas suffisant. Et maintenant tu peux plus le faire. Parce que y a pas que toi en jeu. Maintenant y a ton gamin. Alors à choisir entre un père mort et un père en taule, tu préfères quand même lui donner la seconde option. Mais là y a pas de bons choix, pas vrai ? Là c'est pas gagnant ou perdant, c'est perdant dans les deux cas.

Les cris de ta sœur te ramène à la scène. T'es obligé de garder ton calme, encore et encore de la retenue alors que ça fait des semaines que tu veux exploser dans tous les sens. La mort probable de ton père, sa maladie, l'annonce de ta femme, l'attaque de Margot, et maintenant Nathan, c'est beaucoup trop pour toi, tu sais plus comment le gérer. T'as besoin de tout laisser sortir mais pas devant Phoebe, pas devant ta sœur qui a encore besoin de toi, quoiqu'elle puisse en penser. Alors tu tentes de modérer ta voix, tu tentes de l'apaiser du mieux possible, jusquà ce qu'elle se rende compte, jusqu'à ce qu'elle accepte. « C'est ce que tout le monde pensait. Qu'il avait fugué pour finalement rejoindre Niamh lorsqu'elle est partie. Mais apparemment, il n'a jamais pu quitter Bray. » Tu dis ça presque sans y mettre de sentiments. Etaler les faits comme ils ont été décrits. Ce n'est pas encore le moment de lui avouer. Comme le lâche que tu es, tu préfères encore qu'elle te découvre directement derrière les barreaux pour ne pas que tu aies à l'affronter. Parce que tu l'aimes ta sœur, et tu as peur du regard qu'elle te lancera, tu as peur que ce soit le dernier que tu verras d'elle avant de te taper perpétuité.

Sa réplique, pourtant, te fait réagir. Tu te lèves pour lui poser les mains sur les épaules, la forcer à te regarder. « Jamais je ne te ferais croire ce genre de choses. Rappelle toi que ce n'est pas ma volonté, de te laisser ici. Et si tu me penses assez cruel pour mettre au point quelque chose comme ça, tu te trompes de personne. J'aimerais te dire que ce n'est pas lui. Plus que tu ne peux l'imaginer. La police va finir par arriver, et tu pourras aller voir le corps. Mais c'est lui Phoebe.» Pour cette fois, t'es rien d'autre que sincère. Ouais t'aimerais revenir en arrière, t'aimerais annuler le sort, t'aimerais lui dire que c'est qu'une blague et voir Nathan débarquer sur le pas de la porte en se marrant. Mais c'est pas le cas. Et elle aura jamais la chance de lui faire ses adieux, tout ça par ta faute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tempestaire
MESSAGES : 77
AGE DU PERSONNAGE : 31
RACE : Tempestaire de son
MÉTIER/ÉTUDE : Détective pour le NCBI

 La princesse et le chevalier blanc

La princesse et le chevalier blanc


feat. Phoebe & mon frère chéri


Je le repousse rapidement alors qu’il me saisie par les épaules. Non. Non, c’est pas lui. Il peut pas m’avoir laissé seule comme ça. Non… Nathan… Ma respiration ce fait courte alors que tout semble s’écrouler. Pourquoi? Pourquoi on voudrait le tuer?! Il n’a jamais rien fait de mal! Tout ça, c’est à cause de notre nom de famille… Ça a finit par tuer mon jumeau. J’ai l’impression qu’une partie de moi est morte avec lui. Je recule jusqu’à me buter contre un mur qui m’aide à rester debout. J’essaie de me calmer, mais je n’y arrive pas. Des larmes me montent rapidement aux yeux alors qu’un flot de souvenir reviennent en mémoire. Tous mes moments avec Nathan, tout ce qu’on a vécu. Tout ce que nous ne pourrons plus vivre ensemble.

J’ai l’impression de me retrouver seule au monde et c’est horrible. Pourquoi tout le monde disparait autour de moi? Comment tout a pu en arriver là? Cette famille est maudite. Il faut en sortir. Fuir avant qu’il ne soit trop tard, courir loin, ne jamais revenir. Mais pour aller où? Y faire quoi? Nathan n’est plus là. Je ne peux plus le retrouver et vivre avec lui. Je me sens encore plus prisonnière dans ma cage dorée. Je ramène mes jambes contre mon torse et les presse fort à l’aide de mes bras. J’enfuis ma tête dans mes membres, inspirant profondément.

Inspire. Expire. Inspire. Expire.

Je retrouve péniblement mon calme après quelques minutes qui me semblent une éternité. Je me relève, peu sûre de mes jambes, mais elles arrivent me soutenir. J’inspire de nouveau, plus facilement que je l’ai fait depuis plusieurs minutes. Je dois me ressaisir. Les larmes ne vont rien régler. Je vais retrouver le coupable et lui faire payer. Je ne sais pas comment, ni combien de temps ça va prendre, mais je vais y arriver. Je vais mener mes recherches, je vais le trouver et je ne donnerais pas cher de sa peau quand il va être en face de moi. Je vais te venger Nathan. Promis. Ta mort ne restera pas impunie.

-Si c’est tout ce que tu avais à dire, tu peux partir. Ça va aller. Je suis capable de prendre soin de moi, je suis une grande fille. Quoiqu’on en dise de moi, je peux me débrouiller seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SirèneTritonstaff
MESSAGES : 625
RACE : Triton
MÉTIER/ÉTUDE : Propriétaire du TDM et associé invisible chez Oax Pharmaceutics

 La princesse et le chevalier blanc

La princesse et le chevalier blanc


feat. Phoebe & mon frère chéri


Tu t'éloignes alors que ta sœur te repousse. Chacun peut vivre ce genre de nouvelles différemment. Certains vont rechercher le réconfort de leurs proches, d'autres devront s'en éloigner. Ça te paraît logique, en fin de compte. Tu sais que pour surmonter ce qu'il va arriver, Niamh aura besoin de toi plus que jamais. Et tu sais que tu vas devoir lui briser le cœur en fin de compte. Mais y a plus de bonnes façons de le gérer. Y en aurait eu une trois ans en arrière mais maintenant ? C'est beaucoup trop tard pour toi, pour ta sœur, même pour Phoebe. Hécate recommence à voir la lumière, peut-être qu'au final, après toutes ces années enfermée, c'est celle qui s'en sortira le mieux dans toute cette histoire. Elle a les épaules pour. Toi beaucoup moins ces derniers temps. Tu restes silencieux dans un coin de la chambre de ta sœur. T'es largué, tu sais pas si tu dois partir ou rester, tu sais pas ce dont elle a besoin, alors même qu'elle semble te tenir pour responsable de sa situation. Mais t'as ta vie à gérer, tu peux pas te battre partout. Et contre ton père, tu as toujours préféré une approche plus subtile. C'est ce qui t'as perdu, réellement. Te dire qu'il y aurait toujours un lendemain pour t'opposer, et finir par en oublier l'idée. Elle, elle ne l'oublie pas. Et sans doute que si y avait pas eu Nathan, t'aurais risqué ta propre mort pour ne pas te marier, pour ne pas le suivre, pour oublier ne serait-ce que l'existence d'Oaks Pharmaceutics. Mais voilà. Un accident. Ça a commencé par un accident. Parce que tu l'aimais, ton frère. Malgré tout, malgré la relation chaotique, la jalousie de sa part et ton incompréhension, malgré ça t'es le premier qui a paniqué quand il était introuvable le jour de l'incendie. Mais c'est pas le feu qui l'a tué. T'aurais préféré, plutôt que cette culpabilité qui te ronge. Quitte à mourir, autant qu'il n'ait pas eu le temps de goûter la trahison d'un frère. Et si tu le pouvais, tu prendrais sa place. Si tu le pouvais tu te tuerais pour qu'il vive, mais c'est pas comme ça que ça marche, ce serait beaucoup trop facile. Non, faut que tu souffres. Tu pourrais te donner la mort mais même toi tu sais que ce serait pas une punition suffisante pour ce que t'as fait à ta famille. Lui n'a souffert qu'une poignée de secondes. Les autres souffrent constamment depuis.

En un sens, il a réussi à s'échapper. Pas de la bonne façon, mais ça non plus y en a pas. Pourtant, c'est celui qui a vécu la misère le moins possible. Lui qui n'est plus victime du joug familial, de cet enchevêtrement d'amour et de haine qui rend la situation impossible à cerner. Parce que ce serait trop simple, de haïr sans rien pour complexifier la chose. Gidéon le monstre, Gidéon le diable. Mais non, ce n'est pas le cas. Ce n'est pas un démon, c'est un homme. Tu l'as vu, ton père, dans toute sa faiblesse. Et cette image elle te reste, car elle est unique. La réalisation de l'humanité du père qui n'a jamais été aussi flagrante. Mais toi tu le sais, finalement, que t'es celui qui a pas eu de chance, celui qui prenait les coups, alors que son amour, malgré son désir d'héritier, il allait à ses filles. C'est peut-être pour ça que t'as du mal à comprendre pourquoi elle semble le haïr plus que toi.

A ces mots, tu te contentes de hocher la tête pour te diriger vers la porte. T'as pas envie de partir, de la laisser seule, et sans doute que tu ne le feras pas, que tu te contenteras de descendre dans le salon pour être sûr qu'elle fasse pas de connerie. Tu sais qu'elle peut être imprévisible, ta petite sœur, et tu laisseras pas arriver un autre accident. Cette fois tu comptes bien sauver au lieu d'anéantir. Accidentellement ou pas. Arrivé à la porte, tu te retournes une dernière fois. « Si je pouvais, je prendrais sa place. J'espère que tu le sais. » Et ça, c'était vrai. Du fond de toi tu le pensais. T'avais aucune fierté dans ce que tu disais, tu faisais pas le grand seigneur, t'aurais seulement aimé qu'il y ait un moyen pour que ça puisse se réaliser. C'est une excuse, camouflée en déclaration. Elle le comprendra bien assez tôt de toute manière. Tu finis par refermer la porte de sa chambre pour descendre dans le salon. T'asseyant dans le canapé, tu te surprends à penser à ta propre jumelle. T'aimerais que Niamh soit là, apaiser tes maux ne serait-ce qu'un temps jusqu'à ce que ça te tombe définitivement dessus. Au bout d'une dizaine de minutes, tu finis par t'endormir, tes insomnies te rattrapant.


HS : je t'ai laissé la porte ouverte si tu veux continuer genre avec un bond dans le temps ou quoi, surtout parce que sur le moment je voyais mal Cas' insister au lieu de la laisser digérer l'information
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tempestaire
MESSAGES : 77
AGE DU PERSONNAGE : 31
RACE : Tempestaire de son
MÉTIER/ÉTUDE : Détective pour le NCBI

 La princesse et le chevalier blanc

La princesse et le chevalier blanc


feat. Phoebe & mon frère chéri


Je ne le regarde même pas partir. Je suis déjà plongé dans ma tête, pensant à ce que je vais faire. Je ne peux pas rester ici. C’est un abattoir ici. Je vais finir comme tout le monde : Morte ou enfermé dans un asile de fou. Je ne sais plus quoi penser, ni quoi faire. Bon sang, pourquoi ça nous tombe toujours tout dessus?! On peut pas être normal, avoir une vie normale, être… juste… vivant? Je soupire et récupère quelques affaires personnelles avant de descendre le plus silencieusement possible. Avec un peu de chance, Castiel va m’avoir écouté et il sera parti. Mais évidement que non… il est là, coucher sur le sofa. Personne ne t’écoute ma vieille. Tu n’as pas de voix dans cette famille. Un tapis à plus de respect que toi. Je gronde un peu et essaie de sortir par la porte avant sans le réveiller.

Je regarde autour de moi un moment, ne sachant pas où aller ni par quoi commencer. Je veux trouver le coupable alors... la police serait probablement l’endroit le plus logique à aller. Je commence à marcher vers le poste de police, déterminé. Je vais trouver le criminel qui a tué mon frère et lui faire payer. Personne ne pourra m’arrêter. Personne.


Désolée... je savais pas quoi faire d'autre^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

 La princesse et le chevalier blanc

Revenir en haut Aller en bas
 
La princesse et le chevalier blanc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dédicace au chevalier Martineau
» Le Silure, Chevalier Noir
» [Blog] Film bionicle chevalier d'émeraude
» Chevalier Gris
» Croiseur d'attaque chevalier gris FW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Archives :: Les écrits-