Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 Azraël&Hazel ∆ Surpriiiiise !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
Invité

SUPRIIIIISE !

Tu n’arrivais pas à en croire tes oreilles, ce que ton ex copain disais était tellement impensable selon toi. Il arrivait à dire que ta place n’était pas à Bray, la ville où tu étais née, où tu avais grandi, où tu l’avais rencontré et où vous aviez passé des années incroyables. Mais non ta place n’était pas ici pour la seule raison que tu es quelque chose d’horrible, une créature, une erreur de la nature surement. Tu avais beaucoup de mal à reconnaître l’homme avec qui tu avais passé tant d’années, il était totalement différent parce qu’il avait appris que tu n’étais pas normale. Certes il n’était pas non plus complètement différent mais auparavant il ne t’aurait jamais dit que tu n’avais pas ta place ici, il t’aurait simplement engueulé de ne pas l’avoir prévenu plus tôt pour l’enfant mais maintenant que tu étais une créature. Et s’il n’avait pas changé alors tu ne pourrais pas le faire changer d’avis tout de suite, il lui faudrait du temps pour accepter. Après tout, le but premier de cette rencontre était de l‘informer de l’existence de son enfant, tu n’étais pas venue dans l’unique but de lui demander de prendre ses responsabilités mais simplement le prévenir. Bien sûr la conversation ne s’était pas focalisé là-dessus et maintenant ce n’était plus qu’une dispute.
Pour l’instant tu avais juste envie de le frapper, d’hurler ou de jeter quelque chose violemment mais tu te retenais en enfonçant tes ongles dans les paumes de tes mains. Comment pouvait-il être aussi borné ? C’est sûr que là-dessus il n’avait pas changé d’un poil. Tu n’avais même pas envie de relever sa remarque sur votre divergence d’opinion à propos du bien-fondé de la mission des chasseurs. Là-dessus, un accord était tout simplement impossible, il aimait être un meurtrier de personnes innocente et toi tu ne voulais pas voir les personnes de ton espèce souffrir. Surtout que de toutes les créatures qui devait exister les fées ne sont pas celles qui sont les plus dangereuse, tu n’avais pas sauvé la vie d’Azraël mais tu l’avais tout de même soigné, quoi qu’il dise c’était débile de mettre toutes les créatures dans le même panier. Ce qu’Azraël te disait te faisait plutôt rire, comme si tu en avais voulu aussi de cet enfant au début. « Tu penses que je l’ai gardé volontairement ? Même si je m’en étais rendu compte à temps je n’aurais pas pu avorter à moins d’aller en Espagne ! Je n’ai jamais été une cible potentielle pour les gens qui vont ont chassé ? Tu peux m’en assurer ? Tu ne m’as jamais mise au courant mais ça ne m’étonnerait pas que le fait d’avoir été avec toi a mis une épée Damoclès sur ma tête. » Tu avais cru pendant tellement de temps que c’était un monde parfait dans lequel vous aviez vécu. Alors qu’au final il ne t’avait pas dit grand-chose, il ne s’était pas vraiment confié à toi. Tu avais été tellement heureuse lorsque tu avais pu devenir proche de lui après tant d’efforts et maintenant tu te rendais compte que tu avais été encore très loin d’avoir sa confiance absolue.
Tu ne comprenais toujours pas pourquoi Azraël s’en prenait autant à William. Certes il avait le droit de ne pas l’apprécier mais tu avais plus l’impression que c’était une haine profonde pour ton ex unijambiste, il n’y avait pas de raison de le détester à ce point-là. « Tu sais quoi ? Tu deviens vraiment casse-brunes là ! William il m’a aidé alors qu’il n’est pas le père de Milo. Alors tu sais quoi si tu ne veux pas prendre tes responsabilités, je ne te l’ai pas demandé ! Je te préviens juste qu’à présent tu me verras dans Bray, que ça te plaise ou non, avec Milo. Et je demanderais de l’aide à Nathanaël pour me défendre moi, je te laisse lui annoncer qu’il est tonton. » Tu en étais au point où tu en avais marre d’essayer de parler avec lui, ça se transformait en dialogue de sourd, quoi que tu pouvais lui dire il n’entendait que ce qu’il avait envie d’entendre et l’interprétait à sa manière.
« Ce que tu veux ? Depuis le jour où tu es parti après cette chasse dangereuse où tu aurais pu y passer, depuis le jour où je t’ai soigné je ne prends plus en compte ce que TOI tu veux. Tu ne fais plus parti de ma vie maintenant, même si ça me manque tu n’as pas à me dire comment la gérer. Non tu as raison tu n’as rien d’un père et je préfère l’élever toute seule plutôt que tu t’en mêle et que tu le transforme en taré comme Balth. Il vaut mieux que tu restes loin de lui finalement, ne t’impliques pas là-dedans tu as raison. » Tu avais été particulièrement méchante sur ce coup, tu n’appréciais pas que quelqu’un dise du mal de ta famille mais tu ne te gênais pas du tout pour le faire. Tu ne doutais pas une seconde qu’il le prendrais mal, mais en même temps tu avais toujours trouvé que Balthazar était plus qu’étrange alors tant mieux si Milo n’était jamais confronté à eux. « Je m’étais dit peut-être tu voulais être au courant de son existence au moins, pour pas que tu le découvres par des rumeurs ou en le voyant dans la rue mais j’ai dû me tromper. »


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

SUPRIIIIISE !
Cette discussion ne pouvait pas bien se dérouler, pas avec ses réactions et son annonce. Tout nous sépare aujourd'hui, l'amour ne résout pas tout, comme on pourrait le croire. Parce que oui, je l'aime à en crever mais ça ne change pas le fait que c'est une fée et moi un chasseur et qu'on ne peut pas être ensemble. C'est comme ça, c'est la vie. En plus nous sommes trop différents. Elle est contente d'être mère alors que moi j'ai le rôle de père en horreur. Mon propre père est un enfoiré, hors de question que je sois comme lui, alors je règle le problème en ne rentrant pas dans la vie de Milo. Personne ne pourra comprendre et au fond je m'en torche, parce que ce qui compte c'est qu'il sera mieux sans moi. Et puis soyons réaliste, c'est une fée, comme sa mère et moi un chasseur, le problème reste le même. Et puis je suis moi, un caractériel de premier ordre, qui réagit souvent mal la première fois qu'il apprend quelque chose, parce que je suis un sanguin et qu'il me faut du temps pour accepter les choses. Je suis le genre de personne à dire non par réflexe, sans même écouter la question, parce que c'est plus sûr et que je suis comme ça. Hazel le sait, je ne comprends pas comment elle peut attendre de moi quelque chose d'aussi important. J'ignore ce qu'elle a en tête mais elle est très mal partie pour l'obtenir. En plus j'aime bien faire chier mon monde, c'est dommage pour elle.

Bon pour le coup elle n'a pas complètement tort, il était vrai qu'en étant avec moi, c'était une cible potentielle, mais qu'est-ce quelle veut que je lui dise ? C'est aussi ça les risques du métier, nos proches deviennent des cibles potentielles de temps à autre. Ma rupture avec elle avait plusieurs buts, déjà m'éloigner d'elle et de son influence et me permettre de digérer le fait que j'ai vécu 8 ans avec une fée. Et ensuite la protéger, parce que même si elle incarne ce que je déteste le plus, je n'ai pas forcément envie qu'elle meurt à cause de moi. Je préfère qu'elle meurt par ma main que par celle de mes ennemis, et vu qu'on sait que je ne le ferais jamais, elle ne risque pas grand chose. Je la fixe silencieusement, je bouillonne en moi, bien entendu, mais pour le moment ma colère n'éclate plus. « Et alors oui, tu as peut-être été une cible potentielle pendant un temps, mais ça change quoi ? Notre vie a réellement basculé à la mort de Lilith, notre relation a pris fin rapidement après, dis toi que notre rupture a été certainement la meilleure chose qui puisse t'arriver. » Ce qui n'était pas complètement faux en plus. Elle ne m'avait plus dans les pattes, elle pouvait être qui elle voulait sans se cacher et elle pouvait enfin rencontrer le grand amour et plus un poison qui lui gâché l'existence. Et puis on n'a pas fuie juste pour le plaisir de fuir ou de sauver notre peau. Certes il y a de ça, évidemment, mais pas que. Il fallait protéger certaines personnes à Bray, dont Hazel. Ce n'était pas parce que j'étais dans la merde qu'il fallait que je l'implique dedans, la fuite était donc la meilleure solution. Nos assaillants nous suivaient et oubliaient ceux qui nous étaient proches et qui auraient pu devenir des cibles potentielles. Cette fuite prouvait qu'on ne tenait pas à eux, on les protégeait à notre façon. Mais ça, elle ne le comprendra certainement jamais.

« Mais démerdes toi toute seule, pourquoi tu vas impliquer mon frère dedans. En dehors de le mettre en danger lui aussi, j'vois pas trop l'intérêt de la manoeuvre. Tu prétends être une grande fille mais je constate que t'es pas foutue de te démerder toute seule. S'il lui arrive un truc, tu sais que ça va très mal se passer, j'ai perdu une soeur, hors de question de le perdre lui ...  » Mon ton était sans appel, je n'appréciais absolument pas sa façon de me parler et d'impliquer les membres de ma famille dans son histoire. Parce que Madame se pensait au dessus de tout le monde, elle pouvait mettre la vie des autres en danger. S'il devait arriver un malheur a mon frère, le plus fragile de la famille, ça ne se passerait pas aussi facilement et ses excuses, elle pourrait se les mettre là où je pense. Si elle veut risquer sa vie, c'est son problème, pas le miens, mais qu'elle n'implique pas mon frère dedans. Faible comme il est, il acceptera juste parce qu'elle lui aura fait les yeux doux. Egoïste jusqu'au bout, elle me dégoutait.

Je me levais, j'en avais marre de cette histoire et de ses caprices. Madame ne voulait rien entendre, très bien, moi non plus. Si elle voulait faire venir son gamin ici c'était son problème, après tout je n'avais pas été un père durant 4 ans, pourquoi ça changerait ? Si elle impliquait mon frère dedans, elle allait vite déchanter parce que sauf si elle voulait faire de son fils un orphelin, elle allait rapidement se calmer. Qu'elle se retrouve un pécore du coin qui lui promettrait de la protéger au péril de sa vie et qu'elle laisse ma famille en paix. Je la foudroyais du regard. « T'as raison, on ne fait plus parti de la vie de l'autre donc oublie moi. Et si tu veux revenir à Bray avec ton fils, grand bien t'en fasse mais oublies où j'habite, j'ai pas envie de le connaître, ni même de connaître son existence. Et oublie ma famille, c'est un conseil, ils ne seront jamais que Milo existe et ne t'avise pas de changer ça.  » Je fis un pas sur le côté « Adieu Hazel, ne t'avise plus jamais à me joindre.... et au passage, la folie est héréditaire... » J'étais en colère et c'était sous le coup de la colère que je lui parlais. Je reviendrais sur ma décision, tôt ou tard, mais pour le moment je jouais juste au con et ça m'allais très bien. La nouvelle avait été un choc et pour le moment j'étais dans le déni. Je n'étais pas prêt à être père, je ne le voulais pas. Je voulais juste la blesser comme elle avait pu le faire, lui donner envie de partir, parce que c'était le mieux à faire. Elle loin, elle ne serait pas une cible potentielle, ni même son fils, mais si elle s'obstinait à être à Bray alors les choses allaient être différentes. Pourquoi les gens ne pouvaient juste pas arrêter de foutre leur merde dans ma vie ? Je partais sans plus de cérémonie, sans me retourner. J'avais été cruel et c'était le but. Pour le moment la discussion n'était pas possible entre nous et pour le moment, je pensais qu'elle ne pourrait jamais l'être.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

SUPRIIIIISE !
Tu ne savais plus quoi faire, il ne comprenait pas ce que tu voulais, tu ne voulais pas entendre ce qu’il avait à te dire à propos du fait qu’il ne voulait pas que Milo vienne et tu te fichais de ses raisons. Tu en avais juste marre, toi qui espérais avoir une conversation d’adulte avec lui mais non vous vous comportiez comme des enfants. Certes ça te rappelais le bon vieux temps mais pour l’instant ce que tu voulais c’était de la compréhension pas une leçon de morale à deux balles. Votre conversation de sourd devenait plus qu’insupportable pour chacun de vous et ça allait encore mal se terminer. Tu te disais que non Milo ne connaîtrait surement pas son père à ce rythme mais après tout est-ce que c’était une si mauvaise chose ? Tu doutais qu’avoir Azraël aux alentours de ton fils était une bonne chose à présent, tu ne voulais pas de son influence de chasseur auprès de ton poussin.
Qu’il t’annonce que pendant votre relation tu avais été en danger, cela te mettait un peu un coup. Il ne t’avait parlé de ce genre de soucis alors que tu pensais que vous étiez très proche mais au final ce n’était pas le cas. Tu détestais l’idée que ce que tu avais vécu n’était pas entièrement vrai, il y a eu tellement de mensonges et de non-dit que cela ruinait un peu la belle image que tu avais de votre relation. Au final aucun de vous deux n’avait été réellement sincère avec l’autre et peut-être que même son amour ne l’était pas, tu doutais énormément à présent. L’Azraël d’avant que tu imaginais était celui qui se confiait à toi, pas celui qui te cachais que tu étais en danger en étant avec lui. Mais tu t’étais trompée. « Tu m’as menti pendant tout ce temps alors, moi qui pensait que tu me faisais confiance… Selon toi c’est la meilleure solution mais ce n’est pas le cas de tout le monde. » Non bien sûr la meilleure solution t’a entraînée dans l’alcool, la dépression, tu n’as pas pu correctement élever ton gamin au début et par chance ton addiction n’avait fait aucuns dommages mais oui c’était la meilleure solution pour lui. Tu ne mesurais pas le danger que tu aurais pu courir si tu étais restée avec lui parce que tu n’étais pas forcément au courant de tout ce qu’il s’était passé mais tu ne voyais que ton petit bonheur dans cette histoire. Enfin ton bonheur et celui de ton fils.
Tu voulais tout faire pour protéger ton fils et suggérer l’aide de Nathanaël n’était visiblement la meilleure proposition que tu faisais, tu avais déjà une coach à vrai dire mais l’aide d’un chasseur aurait pu être quelque chose de très important. De toute façon selon ton ex-copain toutes tes idées étaient nulles et tu devais faire tout le contraire, mais après tout c’était tes choix donc tu pouvais tenir compte ou non de son avis. Tu riais à ce qu’il disait sur son frère. « Parce que je mettrais Nath en danger bien sûr ! Si les Blackwood sont chassé il est déjà en danger réfléchis un peu et puis il est grand arrête de le materner comme si c’était un gamin de 4 ans ! Tu pourrais materner ton gamin à la place et laisser Nath devenir un homme seul. » Tu avais toujours trouvé que la surprotection d’Azraël envers son petit frère était un peu trop importante mais après tout il devait avoir peur que Nathanaël se change en Balthazar junior et ça serait un désastre. Tu gardais à l’esprit l’idée d’entraîner le dernier chasseur dans tes histoires, tu n’avais pas besoin de dire que c’était à cause de Milo ni même lui révéler son existence, tu pouvais juste inventer un mensonge à propos du fait que devenir apprentie chasseuse t’intéressais. Si jamais tu le croisais dans Bray tu lui en parlerais.
Visiblement tu l’avais poussé à bout, c’était ton nouveau truc de pousser à bout les gens pour qu’ils partent de ta vie maintenant. Tu avais expérimenté cette technique avec William et là tu faisais un peu la même chose. Il se levait, il était prêt à partir, au fond tant mieux comme ça ne t’emerderais plus avec ces règles. « Pas de soucis, fuis comme d’habitude c’est ton grand truc ça la fuite. Après avoir découvert mon secret tu fuis, après la mort de ta sœur tu fuis. Continues à fuir toute ta vie si ça te chante mais oui fais ça loin de moi maintenant. » Il ajoutait un mot sur la folie. « Oui et visiblement elle commence à te toucher, tu deviens irrationnel mon pauvre. » Il tournait le dos sans même te répondre, parfait tu ne voulais plus voir sa tête et tu ne voulais plus entendre parler de lui. Tu restais là à ta table quelque temps seule, une ou deux larmes roulant sur tes joues de temps en temps. Tu avais voulu le meilleur pour ton fils qui méritait bien mieux qu’une vie sans père mais visiblement c’était impossible et ça n’était pas près de changer vu la réaction d’Azraël. Tu finis tranquillement ta boisson et envoya un dernier sms à ton frère. « C’est bon je peux gérer Milo à Bray. J’ai hâte de vous voir ce week-end, gros bisous à vous deux. »


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Azraël&Hazel ∆ Surpriiiiise !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Présentation, HazeL]
» FB. ▽ Donde es el thiefshop... thriftshop? ▽ Alessio & Hazel
» les entrailles de la MD1 , surpriiiiise
» « come to the dark side. we have cookies. » ▬ hazel.
» Terminé ▽ Just a fragment of you ▽ Eurydice & Hazel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-