Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 Cours particulier ft H Grey Addams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité





Cours particulierFt. H Grey Addams




Habituellement, Kaleb aurait passé sa journée enfermée dans sa maison à lire ou à écrire ou encore il l’aurait passée à s’occuper de ses fleurs dans sa serre. Il l’aurait bien fait si cela n’avait pas été qu’il ait dû aller chez le médecin pour lui montrer sa blessure. Une blessure causée par une balle perdue. Enfin, c’est ce qu’il avait raconté au médecin. La vérité était bien sûr tout autre ; Kaleb s’était fait tirer dessus par un chasseur alors qu’il était en train de courir dans la forêt sous sa forme de panthère. Sur le coup, Kaleb avait pensé qu’il ne s’était agi que d’une seule coïncidence, mais quand le chasseur l’avait traité de méta’, il avait tout de suite deviné qu’il s’était fait prendre et que désormais il devrait faire beaucoup plus attention quand il se transformait. Quoique, depuis ce jour, le jeune métamorphe n’était ni retourné dans la forêt ni ne s’était transformé en panthère noire. Il avait donc passé les trois derniers jours chez lui à essayer de récupérer de sa blessure, mais après ses quelques jours la douleur était revenue. Il était donc allé chez le médecin qui le réprimanda d’ailleurs pour ne pas être venu plus tôt. Kaleb avait choppé une petite infection à sa blessure puisqu’il ne l’avait pas bien nettoyé correctement. Le spécialiste lui avait donc refait ses points de suture et lui avait donné des antibiotiques pour l’aider. Il en avait pris aussitôt et sa douleur s’estompa peu à peu après un long moment.

Il était encore très tôt et Kaleb n’avait pas très envie de rentrer chez lui. Certes, il y avait chez lui tout ce qu’il aimait, mais sa maison se trouvait à la lisière de la forêt et il devait avouer qu’il avait peur de retomber sur le chasseur qui avait tenté d’intenter à sa vie. Il vagabonda alors dans la ville de Bray où les rues commençaient déjà à être peuplées de diverses personnes. Kaleb avait avec lui son sac dans lequel se trouvait l’un de ses nouveaux carnets où un début de nouvelle était écrit, il avait également avec lui son appareil photo et un carnet de dessin déjà bien avancé. Il avait donc avec lui de quoi se désennuyer jusqu’à ce que le soleil se couche, encore là, il ne comptait pas rentrer chez lui et allait probablement atterrir dans un bar infâme quelconque et passé la nuit dans le lit d’un ou d’une inconnue.

Dans l’instant présent, ses pas étaient en train de le mener vers son université où il étudiait la littérature et où il prenait quelques de plus qui n’avait aucun lien avec son programme, comme la peinture, le dessin et la photographie. Pour le dernier, il avait plus des cours particuliers avec un professeur que des cours officiels à l’université. À penser à lui Kaleb eut l’idée d’aller voir s’il se trouvait dans son bureau ou dans sa salle de classe. Il marcha donc vers l’aile des arts dont l’aile voisine avait été ravagée par les flammes. N’importe qui aurait été triste à cette vue, mais Kaleb en fut juste indifférent. Cet incendie ne l’avait pas touché personnellement, il ne voyait pas vraiment l’intérêt d’être triste à la vue des bâtiments détruits. Il était comme ça, point.

Grey ne se trouvait pas dans son bureau ni dans sa salle de classe habituelle. Il ne restait donc qu’un seul endroit où il pouvait bien se trouver dans l’université et il s’agissait de la salle d’exposition des arts de l’institut et en effet il eut raison. Son professeur particulier était en train d’installer des photographies pour une exposition qui allait bientôt avoir lieu. On lui avait proposé d’exposer quelques-unes de ses photos, mais détestant montrer ses œuvres, il avait bien sûr refusé.

-Bonjour…

Dit-il en arrivant près de son professeur. Un fin petit sourire s’affichait sur ses lèvres, quelque chose de rare chez lui puisqu’il ne souriait jamais vraiment. Enfin.. Depuis qu’il était à Bray il recommençait peu à peu à sourire à nouveau.

Alors qu’il venait d’arriver aux côtés de Grey sa blessure lui élança et il mi sa main dessus en essayant de ne pas montrer qu’il avait mal.



© Jawilsia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





Cours particulierFt. H Grey Addams




Toute la matinée il s’était posé la question sur ce qu’il allait faire de sa journée. Il avait eu une classe tôt ce matin, mais depuis maintenant une heure il tournait en rond dans son bureau, un livre de Musso à la main. Le brunet marchait de long en large de son bureau qui n’était qu’un simple espace décoré d’un bureau de bois noir et de quelques plantes et sans oublier sa magnifique bibliothèque qui était remplie de centaines de livres qu’il avait dévoré si rapidement qu’il les relisait encore et encore. Harlow était un grand fan de littérature, mais souvent on le prenait pour un inculte avec des manies étranges. À se demander si ils avaient vécus les horreurs qu’il avait vécu à la guerre, penseraient-ils encore la même chose de lui et ses « manies ». C’est après cette heure de lecture qu’il décida qu’il pourrait commencer à afficher ses oeuvres et celles d’élèves aussi talentueux les uns que les autres. Malheureusement l’un de ces élèves n’avait pas accepté d’afficher ses oeuvres et cela chagrinna le coeur de l’enseignant qui souhaitait tant les montrer au grand jour. Peut-être qu’un jour il réussirait à afficher au moins l’une de ses photographies dans cette immense salle qui ne demandait qu’à être remplie.

Grey adorait la tranquilité de cette pièce lorsqu’il s’y retrouvait seul. À peine un pas dans la pièce que tout le stress qu’il avait pu sûbir durant la semaine. Les épaules du garçon se laissèrent tomber lentement à la suite d’un soupir de l’homme. Il entra dans la pièce, ouvrant légèrement une fenêtre pour y laisser passer l’air frais du mois de mai. De sentir la nature entourée sa passion le rendait heureux. C’était comme si il pouvait réunnir tout ce qu’il aimait dans la même pièce et en profiter complètement. Alors qu’il accrochait l’une de ses photos où l’on voyait un champs de blé ravagé par la guerre avec un cheval à l’abandon, il entendit des bruits de pas qui firent leur entrée dans la pièce si calme. Il respira l’air subtilement pour tenter de trouver qui s’était et lorsqu’il se tourna, il fit surpris de voir ce garçon prénommé Kaleb devant lui. Que pouvait-il bien faire là? Avait-il enfin accepté d’afficher une de ses oeuvres? Grey aborda donc un tendre sourire en s’appeochant de lui, les mains sur les hanches.

- Bonjour à toi Kaleb! Qu’est-ce qui t’ammène par ici?

Sa voix s’était faite douce et rassueante, comme si il voulait lui prouver qu’il était en bonne compagnie et qu’il pouvait lui faire confiance. Grey mentirait si il disait que la jeunesse et le corps de son élève ne lui plaisait pas, mais jamais il ne se l’admettrait, ce serait un crime d’accepter tout genre de relation avec l’un de ses propres élèves, mais parfois jouer avec le feu semblait si intéressant.

- As-tu enfin décidé de me donner la chance de montrer ce que tu sais faire à tout le monde?

Il émit un rire remplit de tendreté alors qu’il s’arrêta de marcher devant lui en souriant de toutes ses dents. De voir le garçon lui sourire ainsi lui réchauffa le coeur. Vêtu de son habit habituel, dont un jeans noir et une chemise de couleur qui s’annonça bleue cette journée là, puis d’un noeud papillon noir, il donnait un tout autre charme à cet article de mode que tant de gens insultaient.

L’étalon se demandait vraiment ce qu’était venu faire le garçon ici, seul. Le prédateur avait-il décidé de s’en prendre à sa proie?






© Jawilsia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





Cours particulierFt. H Grey Addams




Il faut probablement une bonne explication du pourquoi et du comment le fait que Kaleb déteste montrer toutes formes d’art qu’il crée et elle se trouve être d’une grande simplicité : il a tout simplement peur de la réaction des gens et il a également peur de sa propre réaction dû aux commentaires des autres. C’était un peu étrange qu’il pense cela puisqu’il avait été diagnostiqué sociopathe de faible niveau. Ce qui voulait dire qu’il avait de la difficulté en société, était complètement nul socialement parlant et qu’il ne ressentait pas grand-chose. Enfin, il ne comprenait pas les sentiments plus qu’il ne les ressentait. Quand on regardait le tableau au complet on ne pouvait en déduire qu’une chose; Kaleb était un être d’une complète contradiction. Ses gestes comme ses dires se contredisent souvent avec des événements passés, mais bon, il était comme ça.

Lorsque son professeur avait remarqué sa présence, Kaleb devina quelque peu par son expression qu’il allait probablement lui parler de l’exposition auquel Kaleb avait refusé de participer. Son sourire ne s’effaça pas et même qu’il s’agrandit en voyant le visage de Grey. Il faut dire qu’il l’aimait vraiment beaucoup. Pas qu’il était amoureux de lui, mais il l’appréciait beaucoup et même assez pour avoir envie de coucher avec lui. Oh, le nombre de fois qu’il avait regardé ses fesses pendant qu’il avait le dos tourné dépassait les dix fois! Par contre, il se voyait mal flirter avec un professeur, surtout s’il lui enseignait. Bon, concrètement, il ne faisait que lui donner des cours particuliers, il n’était donc pas l’un de ses étudiants officiels, mais quand même. Quoique…

-Je m’ennuyait un peu chez moi… donc je me suis dit, pourquoi ne pas faire un petit tour?!


C’était vrai en partie. Il avait beau avoir des centaines et des centaines de livres qu’il finissait toujours par s’ennuyer. Enfin, c’est ce qu’il croyait. Enfaite, il s’agissait plus de la solitude qu’autre chose. Le silence de sa maison lui pesait très souvent et un vide naissait de plus en plus en lui à cause de cette solitude. Alors il sortait sous prétexte qu’il s’ennuyait et allait s’amuser avec la première personne qu’il rencontrait au bar. Bon, il  avait quelques amis, mais la plupart ne restait pas beaucoup de temps avec lui et puis il ne les voyait qu’à l’université. Il y avait Logan, certes, mais quand il se voyait c’était plus pour coucher ensemble ou pour aller à des fêtes universitaires, sinon ils ne se voyaient pas tant que ça et à bien y penser, jamais son meilleur ami n’était venu une fois chez lui.

-Non… dit-il avec un fin rire. Je ne trouve pas mes photographies assez belles pour être montré dans une exposition comme celle-ci, mais peut-être un jour. Quand je me serais amélioré, mais..


La douleur de sa blessure se fit un peu plus forte, ce qui arracha une petite grimace à Kaleb qui vint poser sa main sur sa blessure. Ses antibiotiques commençaient à perdre effet, mais sa blessure s’était également ré-ouverte un peu dû à un faux mouvement de sa part. Le sang ne se voyait pas sur son t-shirt étant donné qu’il avait un bandage, mais il devrait probablement le changer bientôt et reprendre de ses médicaments.




© Jawilsia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





Cours particulierFt. H Grey Addams




L’homme observait le garçon devant lui, il avait remarqué la première fois où celui-ci c’était plié en deux, comme si une petite crampe lui avait prit, mais il n’y avait pas vraiment fait attention, il n’avait pas envie de ressembler à un fou qui s’inquiètait pour un rien. Les yeux bleus de Grey se posèrent dans ceux de Kaleb en souriant tendrement.

- Alors tu as décidé de venir me voir et me narguer en me disant que tu ne montrera pas tes oeuvres?

Il haussa un sourcil comme si il le jugeait, mais aussitôt il se mit à rire en venant poser sa main sur l’épaule du garçon, puis il se recula timidement se disant que peut-être le garçon n’aimait pas être touché et qu’il venait d’entrer dans sa bulle sans même lui laisser la chance de s’y opposer. Grey avait le don de se questionner pour tout et rien, comme si tout dans la vie méritait une réflexion, que ce soit d’aller boire de l’eau ou sauver une personne de la noyade. Parfois ça en énervait certains, mais il essayait tant bien que mal de ne pas se fier aux autres pour juger ce qui était bon à faire ou pas. Grey se tourna pour déposer une de ses photographies sur la table remplie de centaines d’oeuvres qu’il devra afficher d’ici le lendemain matin pour que tout soit prêt pour leur projet.

Puis lorsqu’il revint il remarqua comment le garçon s’était presque plié en deux en s’accrochant à son ventre. Mais qu’avait-il? Lorsque les oreilles de Grey captèrent le gémissement de douleur venant de la part de Kaleb, il s’approcha de lui rapidement en posant sa main d’une manière réconfortante sur la sienne en le regardant confus.

- Kaleb est-ce que ça va? Pourquoi t’as mal?

L’étalon se rapprocha jusqu’à pouvoir sentir la respiration de son élève contre sa peau tandis qu’il observait la région où il avait mal. Est-ce qu’un élève s’en était prit à lui? Il serra sa main contre la sienne à la simple idée qu’une personne de l’école s’en prenne à lui encore moins un chasseur. S’il aurait sût la raison de sa douleur, il se serait sûrement mit en colère et serait partit à la recherche de ce fameux chasseur. Étonnament étant métamorphe, Harlow n’était jamais tomber sur l’un d’eux et en était bien content. Il n’avait pas les mêmes moyens de défense qu’un animal prédateur comme Kaleb était. La plupart du temps les gens ne se rendaient même pas compte que sous l’étalon dans les prés se trouvait l’esprit d’un humain. Peut-être était-ce de la chance d’être un animal sans défense parfois.

- Kaleb tu vas me dire ce qui se passe et ça maintenant...

Sa voix s’était faite plus grave, plus autoritaire. Comme si c’était le professeur qui parlait et non Grey. Il voulait connaître la vérité et pouvoir l’aider à son tour comme tant de gens avaient tentés de l’aider lui. C’était à son tour de donner de la patte un peu.



© Jawilsia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





Cours particulierFt. H Grey Addams




Kaleb était certes du genre à ne pas aimer les contacts physiques sans préalablement avoir donné son accord, ce qui arrivait rarement sauf quand il voulait coucher avec la personne, mais avec Grey s’était différent. Il avait oui envie de coucher avec lui, mais il acceptait ses quelques marques d’affections. Ce qui n’arrivait pratiquement jamais avec personne d’autre. Il laissait par contre Hope le toucher, mais encore une fois, c’était différent étant donné le lien qui les unissaient. Quand son professeur retira sa main, Kaleb en fut quelque peu attrister puisqu’il aurait voulu que le contact perdure, mais bon, probablement une autre fois.

Kaleb avait bien voulu répondre à la petite plaisanterie de son professeur, mais c’était exactement à ce moment-là que la douleur était survenue, le faisant se plier un peu en deux. Il sentait très bien le sang sortir de sa blessure. Décidemment, le médecin qu’il était allé voir avait pris son diplôme dans une boîte de céréale. N’ayant pas été subtile cette fois-ci, Grey l’avait remarqué et était venu à ses côtés pour voir ce qui lui arrivait, posant par la même occasion sa main sur la sienne d’une façon rassurante. Cela fit plaisir au brun, mais il ne put se concentrer là-dessus à cause de la douleur persistante. Il s’agissait plus d’élancements qu’une douleur constante, mais cela n’en était pas des plus agréable pour autant. Grey se rapprocha de lui et se retrouva très proche du brun. En d’autres circonstances, Kaleb aurait adoré cette approche.

Malgré la douleur, Kaleb entendit très bien la question autoritaire de son professeur. Il voulait savoir ce qui lui était arrivé et sincèrement, le jeune métamorphe ne savait pas trop comment le lui raconter, surtout qu’il semblait très bien voir quand il mentait, mais d’un autre côté, il avait l’impression qu’il pouvait lui dire la vérité et ne pas le traiter de fou ou encore le fuir comme la peste pour ce qu’il était. Par contre, étant donné ce qui lui était arrivé précédemment il préféra opter pour la carte de la prudence et ne dire qu’une partie de la vérité.

-Hum… Disons que l’autre jour… alors que je me promenais dans la forêt.. et bien… j’ai reçu une balle perdue d’un chasseur. En tout cas, j’ai cru au début que c’était une balle perdue, mais vu où il se trouvait, je crois plus qu’il me visait vraiment… Vous inquiétez pas, la police l’a eu, mais là ma blessure à mal été recousu donc j’ai fait une infection… il faut juste que je prenne mes médicaments et ça devrait aller… et probablement refaire mon bandage…

Dit-il tout en se relevant un peu et en commençant à fouiller dans son sac où il trouva bien vite ses antibiotiques qu’il prit immédiatement. Par contre, pour ce qui était de son bandage il n’en avait pas de neuf avec et devrait donc retourner chez lui. Un lieu où il n’avait plus trop envie d’aller puisqu’enfaite le chasseur n’avait pas été arrêté. Après avoir pris ses médicaments, Kaleb releva un peu son t-shirt pour voir s’il avait vraiment saigné ou non et en effet il avait saigné un peu. Une petite tâche rouge pourpre commençait à apparaître sur le bandage blanc.

-Merde…



© Jawilsia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





Cours particulierFt. H Grey Addams




L’homme se demandait vraiment ce qui avait bien pu arriver à ce garçon pour qu’il soit blessé ainsi! Sa main se relâcha aussitôt que le garçon se releva, ses yeux s’agrandissant à chaque mot que le garçon disait. Balle perdue. Chasseur. Forêt. Ce métamorphe n’avait pas froid aux yeux alors. Grey sentait une rage monter en lui. Une rage qu’il avait connu seulement devant les champs de bataille, là où il devait choisir entre sa vie et celle des ennemis. Il serra les poings avec force, blanchissant à vue d’oeil. Les joues de l’homme prirent une teinte rouge de colère. Ces chasseurs le rendaient fou. Pourquoi vouloir tuer les métamorphes alors qu’ils étaient en partie humain, pas seulement des bêtes sanguinaires. Surtout pas Grey et son cheval.

- Alors y’a un chasseur qui te court après? J’espère au moins que tu sais te défendre?

La voix du professeur avait prit une teinte plus sarcastique alors qu’il l’observait aller prendre ses médicaments. Quel médecin avait pu sacager un patient ainsi? Le bras croisés et le regard posé sur Kaleb, il semblait si sérieux et tant en colère. Il ne pouvait pas penser à se calmer, d’une manière ou d’une autre il avait seulement envie de voir la tête du chasseur tomber à ses pieds. Rapidement il revint au côté du plus jeune en observant la manière dont sa mâchoire bougeait sous chaque vague de douleur, comment son corps tentait du mieux qu’il le pouvait de détruire cette douleur. Pourtant comment temter d’oublier la douleur d’une balle se logeant dans son corps? Impossible. Grey en avait encore des cicatrices à quelques endroits où les balles l’avaient touchées durant les batailles au front.

Grey ne pu s’empêcher de remonter le bas du chandail à son élève pour ainsi voir la blessure qui était couvert d’un pansement blanc, maintenant tâché d’une marque de sang. Ce docteur avait vraiment bâclé son travail avec lui! Harlow s’agenouilla devant lui pour toucher doucement la blessure et sa peau pour s’assurer qu’aucune anomalie s’y trouvait, puis s’est ainsi qu’en se relevant il prit sa décision.

- Tu vas venir avec moi... On va aller chez moi pour que je puisse soigner tout ça et que tu puisse enfin t’en remettre.

La voix de Grey ne laissait aucun contrendu, il lui dictait pratiquement un ordre en l’obligeant à le suivre vers chez lui. Rapidement il réparpilla ses choses et les rangea dans le tireoir du bureau, prit ses clés et son portefeuille et attrapa la main de Kaleb pour le tirer hors de la pièce, le sac de Kaleb dans sa main, chose qu’il avait pprit durant son passage vers la sortie. Il barra la porte de la salle d’éxposition derrière eux et se tourna vers Kaleb qui s’adonna à être très près de lui, créant un rougissement chez l’homme trentenaire qui tentait de ne pas trop bouger.

- Fais-moi confiance...

Dit-il en serrant sa main dans la sienne, le traînant vers la sortie la plus proche en direction du stationnement. Oui il lui tenait toujours la main et se moquait bien si quelqu’un les interceptait, il voulait seulement le bien de la panthère.


© Jawilsia


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





Cours particulierFt. H Grey Addams




Sa rage, Kaleb l’avait très bien ressentie et vu également. Il pouvait quand même bien le comprendre, mais pour sa part cela n’avait pas été de la rage. Cela avait été plutôt un mélange d’incompréhension et de peur, surtout de peur. Il ne voulait même plus se transformer ni mettre les pieds dans la forêt. Rester chez lui était également un dur moment et il commençait presque à penser à déménager, mais il ne voulait pas abandonner sa serre qu’il chérissait énormément.

Malgré qu’il lui ait dit que le chasseur avait été arrêté, il semblerait que son professeur ait bien vu son mensonge et Kaleb devina pratiquement immédiatement qu’il savait probablement qu’il n’était pas complètement humain. Sur le coup, il ne savait pas trop comment réagir et ne savait pas s’il devait lui poser la question concernant sa nature. Il allait attendre encore un petit moment avant d’aborder le sujet. Dans le moment présent, sa blessure était beaucoup plus importante puisque celle-ci était entrain de saigner. Tout en relevant son t-shirt, le brun avait remarqué que Grey s’était agenouillé devant lui pour mieux voir et une chance qu’il était plus concentré sur sa plaie que sur son visage puisque celui-ci était viré rouge tomate à cause de leur proximité et la suite des événements ne l’aidèrent pas plus. Grey lui avait carrément ordonné de le suivre jusqu’à chez lui. Sa voix autoritaire avait fait un peu reculé Kaleb. Il avait l’impression de se faire gronder par son professeur alors qu’il avait été la victime dans l’histoire, mais il se dit vite que la colère de Grey devait plutôt être dû au fait qu’on avait essayé d’intenté à la vie de son étudiant. Il le regarda donc ramasser ses affaires sans bouger. Ses yeux ne faisaient que suivre la silhouette de cet homme qu’il trouvait plus qu’attirant. Il le laissa également lui prendre la main, un acte qu’il n’avait jamais laissé personne lui faire et le suivit sans dire un seul mot. Il le fixait, sans sourire puisqu’il ne savait pas trop comment réagir à cette nouvelle situation. Devait-il vraiment le suivre ou devait-il le fuir face à la réaction qu’il avait eu précédemment? Qui sait, peut-être était-il un autre chasseur qui jouait très bien son jeu et qui ne voulait qu’attirer Kaleb dans un piège..? Bon… Il se faisait probablement des idées. Après tout, il connaissait très bien ce professeur qu’il admirait beaucoup et puis s’il s’avérait qu’il était un chasseur le jeune pouvait toujours se transformer et l’attaquer.

Pour se transformer, il n’aurait pas grande difficulté, surtout avec toutes les émotions qui commençaient à influer en lui. C’était notamment dû au fait de leur proximité. Kaleb était à la fois heureux, stressé et avait un peu peur de ce qui allait s’ensuivre. Quoique son instinct lui disait clairement qu’il pouvait aisément faire confiance à Grey.

-D'accord...


Ce fût le seul mot que Kaleb réussi à dire quand il lui demanda de lui faire confiance et il était sincère, il lui faisait parfaitement confiance et sentait qu'il était entre de bonnes mains. Il était peut-être un prédateur sous sa forme de panthère, mais était quand même très faible lorsqu'il se retrouvait sous sa forme humain. Eh oui, comme dit plus tôt, Kaleb était un être d'une grande contradiction difficile à cerner.


© Jawilsia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





Cours particulierFt. Kaleb




Le soleil vint s’en prendre à la vision de Grey qui n’était pas encore sortit à l’extériwur depuis quelques heures. Il ne put s’empêcher de frotter ses yeux en soupirant, tenant la main de son élève dans la sienne, tendrement. Une partie de lui avait envie d’entrelacer leurs doigts ensemble, mais déjà de tenir la main de Kaleb semblait être un exploit. Son regard fixait l’endroit où sa voiture se trouvait, se disant que plus tôt ils seraient arrivés, plus tôt il pourrait aider le garçon à se sentir mieux. Après les quelques minutes de marche et de réflexion de l’étalon, ils firent enfin arrivés à sa voiture. Il se dirigea du côté passager en ouvrant la porte à Kaleb puit il retourna de son côté en s’assoyant rapidement, ses épaules moins tendues qu’à l’extérieur. C’était comme si la voiture le sécurisait et qu’il pouvait enfin oublier les regards des autres sur lui. Il se tourna vers l’étudiant en douleur pour s’assurer qu’il n’était pas en train d’agoniser sur le banc passager.

- Si tu as trop mal durant le trajet, dit-le moi d’accord?

La voix de Grey était remplit de confiance, mais de tristesse aussi. Pourquoi voudrait-on faire mal à un garçon si tendre et joi qu’était Kaleb? Ce serait mentir de dir que jamais Harlow n’avait observé son élève lors de leurs cours particuliers. Il avait souvent eu peur que celui-ci remarque comment son regard se faisait intense lorsqu’il photographiait. Il aimait comment il semblait si calme derrière l’appareil et n’avait pu s’empêcher de regarder le postérieur de son élève lorsque celui-ci se penchait. Mais quoi? Comment résister à un corps si sûblime? Grey n’en avait aucune idée, mais il allait tenter de résister.

Lorsqu’il fit certain que le garçon était attaché et qu’il était en sécurité, il démarra sa voirure et sortit du stationnement bien rapidement pour rejoindre la route et se diriger vers sa maison en compagnie de son élève. Si quelqu’un les voyait ensemble lors de cette conduite, Grey pourrait perdre son job, mais il ne pensait même pas à ça, il voulait seulement sauver la vie du garçon avant que se soit trop tard. Plusieurs questions le démangeaient, surtout celle de savoir quel animal se cachait sous la peau du jeune.

- Je peux sentir que tu n’es pas un humain, mais je suis incapable de dire ce que tu es exactement...

Son regard quitta la route lorsqu’ils arrivèrent à une lumière rouge, se tournant pour le regarder plus sérieusement que jamais.

- Tu peux me croire, je ne suis pas humain non plus et je sens que nous avons beaucoup plus en commun que nous le pensions...

Il offrit un tendre sourire au garçon, chose qu’il n’avait pas fait depuis un bon moment. Son sourire était surtout pour le réconforter, mais aussi pour le rassurer que Grey ne voulait que son bien et non lui faire du mal, comme ce chasseur avait fait. Puis il se remit en route pour arriver devant chez lui, une immense maison qui pourrait presque se qualifier de « petit manoir ». Il éteindu le moteur et sortit rapidement de sa voiture pour ouvrir la porte à son passager, lui tendant la main pour l’aider à se relever.

Peut-être que Grey allait regretter de l’ammener chez lui. Car se connaissant, il ne voudrait plus qu’il s’en aille.


© Jawilsia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





Cours particulierFt. H Grey Addams




Kaleb avait peut-être peur de l’avis des gens sur ses œuvres, mais pour ce qui était de ses relations ou d’avec qui il se trouvait, alors là il s’en foutait éperdument. C’est pourquoi il ignora superbement les regards des autres étudiants qui se posaient sur lui et sur Grey. Ils se tenaient certes la main, mais leurs doigts n’étaient pas entrelacés. Ce simple petit contact faisait un drôle d’effet au jeune homme qui n’avait pas vraiment l’habitude de ce genre de contact physique. Cela ne lui était pas déplaisant et même que l’un de ses doigts vint frotter doucement la main de Grey. Kaleb ne l’avait pas vraiment remarqué, cela avait été un geste tout à fait spontané et naturel. Il le suivit ainsi jusqu’à sa voiture et le laissa l’installer sur le siège passager sans dire un mot de plus. Il avait toujours mal, mais la douleur était beaucoup moins présente qu’avant. À sa question il ne fit qu’un simple petit geste de la tête en signe d’approbation. Il semblait peut-être ailleurs en ce moment, mais tout était un peu chamboulé en lui. Il avait eu l’habitude depuis des semaines à avoir une simple relation étudiant/professeur, oui il avait eu envie de lui, mais jamais il ne s’était essayer avec lui et voilà qu’il était en route pour chez lui. Il voulait tout simplement l’aider, mais pourquoi ne pas simplement le mener à l’hôpital? Il voyait bien qu’il s’en faisait pour lui, mais quand même.

Lorsqu’il lui dit qu’il pouvait sentir qu’il n’était pas humain, le stresse monta en Kaleb et il dû se concentrer pour se calmer pour ne pas se transformer dans la voiture de son professeur. Devait-il lui dire ce qu’il était? Après tout s’il pouvait le sentir c’est qu’il n’était pas normal lui non plus. Il se décida donc à lui en parler.

-Hum… Je suis.. je suis ce que l’on appelle un métamorphe… Je peux me transformer en panthère noire. On dit que les métamorphes se transforme en l’animal qui se li le plus avec leur caractère et à comment ils sont, mais personnellement, je ne vois ce que j’ai en commun avec cet animal… Je ne suis pas un prédateur, je suis une proie. En tout cas, maintenant j’en suis une…

Il n’avait pas posé une seule fois le regard sur Grey, puisqu’il était posé sur le sol de la voiture. Il se sentait tellement faible comparativement aux chasseurs, surtout qu’il ne savait jamais s’il en croisait un dans la rue. Son meilleur ami était un chasseur, ça il le savait, mais il n’était pas comme les autres, il ne tuait que ceux qui tuaient sans merci et sans aucune raison; ceux qui tuaient par sang-froid. On lui avait dit qu’en vivant à Bray qu’il pourrait être lui-même et qu’il n’aurait pas à avoir peur qu’on veuille le tuer, mais apparemment on lui avait mentit ou des chasseurs avaient entendu parler de la ville et s’y était rendu. Peut-être devrait changer de ville ou même de pays..

-J’ai mentit… La police ne l’on pas arrêté. Le chasseur se trouve encore en liberté. Je n’ai aucune idée à quoi il ressemble et je ne sais pas s’il connait mon apparence humaine et sincèrement ça me stresse un point que tu ne peux pas imaginer. Je ne veux même plus me transformer et rester chez moi me fait peur aussi. Ma maison se trouve directement à l’entrée de la forêt, je te laisse imaginer pourquoi je ne veux pas rester chez moi… Je devrais peut-être déménager en ville, les risques de me faire tuer y sont probablement moins grands…

Il avait dit la dernière phrase pratiquement dans un soupire et ne rajouta rien de plus avant d’arriver chez Grey, sa maison se trouvait être un manoir et cela n’étonna pas vraiment le jeune métamorphe. Une fois arriver Kaleb accepta la main de Grey et cette fois-ci il entrelaça leurs doigts ensemble après être sortie de la voiture et sincèrement il ne comprenait pas pourquoi il l’avait fait, encore une fois, c’était venue naturellement. Kaleb le suivit alors jusqu’à chez lui et à bien regarder les lieux cela lui rappelait où il avait vécu toute son enfance. Il avait grandi dans un manoir un peu plus grand que celui-ci avec ses parents adoptifs et y avait eu de très bons souvenirs.

-Et vous… vous êtes quoi au juste?

Finit-il par lui demander en arrivant près de la porte d’entrée de la demeure.



© Jawilsia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





Cours particulierFt. Kaleb




Lors du trajet, Grey avait tenu l’horyzon du regard sans broncher, mais sa main elle semblait vouloir retrouver rapidemenr le contact du garçon. C’était comme si il était l’un de ses calmants et que de le toucher pouvait le calmer contre tout. À l’écouter parler, il eu un petit sourire qui se forma sur ses lèvres. Alors lui aussi était un métamorphe, il eu un petit rire à l’entemdre d’écrire ce qu’était un métamorphe, comme si il ne pouvait pas sentir que lui-même en était un. Une panthère noire? Un prédateur, ce tendre et petit garçon était un prédateur sanguinaire? Il fit surpris, mais ne fit que lui sourire.

- Intéréssant, une majestueuse bête pour un homme majestueux... C’est une bonne ressemblance, non?

Grey eu un petit rire et serra sa main dans la sienne lorsqu’ils firent en route vers l’entrée de sa demeure. L’homme fit surpris de sentir les doigts du jeune homme s’entrelacer aux siens, le faisant rougir timidement. Rare était les fois où il avait des contacts physique avec les gens et encore moins... Avec ses élèves! Mais il ne dit rien et le laissa faire en sentant son coeur battre un peu plus vite qu’à l’habitude. Peut-être que Grey était sous le charme du tendre garçon, mais il ne se l’avouerait jamais. Il se lassait trop rapidement de bien des choses et parfois l’amour en faisait partie. Il avair besoin de passion et de divertissement ou sinon il perdait toute envie et préférait embrasser un sac de poubelle que de passer une journée à s’ennuyer au côté d’une personne aussi ennuyante.

La question de Kaleb le surprit légèrement et en ouvrant la porte il se touena vers lui, son regard remplit d’émotions passant de la tendresse à la passion, puis même une certaine admiration se trouvait dans son regard aussi claire que l’eau de la mer. Il se demandait toujours se qu’il était?

- Et bien comment dire? Je suis comme toi, sauf que l’animal que je suis est plutôt... Libre? Je peux prendre la forme d’un étalon pur-sang anglais... Bien utile en temps de geurre!

Il lui sourit en lui faisant un clin d’oeil entrant dans sa demeure pour être salué par un chat aux couleurs chaudes, son pelage roux flamboyant sous les rayons du soleil. Il le flatta rapidement sans lâcher la main de son compagnon puis il se tourna vers lui pour l’observer timidement.

- Et voilà! Je cours chercher ma trousse, puis on t’arrenge ça! Fais comme chez toi!

Puis il le dirigea vers le salon et partit ensuite vers la salle de bain en se mettant à fouiller dans toutes les armoires pour chercher ce qu’il avait de besoin pour refaire les points de souture de Kaleb. Cette journée allait être haute en émotions.





© Jawilsia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Cours particulier ft H Grey Addams
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cours particulier de Miarouteur
» Cours particuliers de japonais et/ou anglais
» Demande d'autorisation de suivre les cours
» Cours sur le RP Théorique , synthèse de notre monde .
» [En cours] Lapin minuteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-