Quand la vérité éclate au grand jour et qu'un pact est dévoilé (Hunter & Alexis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Tempestairestaff
Messages : 1452
Age du personnage : 25
Race : Tempestaire d'eau douce
Métier/Etudes : Co-gérante dans une galerie d'art et petite trafiquante en tout genre. "Demandez, j'ai" est ma devise !
Alexis ∞ Hunter ∞ Scylla

Alors voilà où j'en étais. Je venais de perdre ma meilleure amie pour les beaux yeux d'un connard et ledit connard devait jubiler de plaisir à l'idée d'avoir brisé ma vie. Et tout ça pour quoi ? Pour une meuf qui n'en avait strictement rien à faire des sacrifices que je pouvais faire pour elle, bien trop égoïste pour se rendre compte qu'elle s'enfonçait lentement mais surement dans la dépendance. Alexis avait raison, j'en étais parfaitement conscience mais comment pouvais-je l'admettre à haute voix ? L'admettre serait prouver au monde entier que j'étais une parfaite débile, prête à se prostituer pour les beaux yeux d'une junkie et d'un dealer. Aurais-je accepté ce deal si le dealer en question n'avait pas été Hunter ? Parce qu'il faut aussi prendre ce paramètre en compte, c'est aussi parce que c'était lui que j'avais accepté si facilement ... Je ne le connaissais pas vraiment à l'époque, nous avions partagé une nuit ensemble mais rien de plus sérieux et pourtant cela m'avais suffit pour accepter de m'engager durant un an avec lui. J'avais définitivement un grain, quelque chose ne tournait pas rond là haut, c'était devenu comme une évidence. Les larmes coulées de plus en plus, j'avais entendu Alex s'en aller et je savais que c'était fini, je ne la retrouverais plus jamais. Moi qui avais été si heureuse de trouver quelqu'un qui pouvait aussi bien me comprendre qu'elle, j'avais réussi à la faire fuir. Quelle conne.

La porte de ma chambre finit par s'ouvrir et j'entends des pas se rapprocher. Je ne cesse ni de pleurer, ni d'ignorer la personne dans ma chambre. Je n'ai pas besoin de tourner mon regard bleuté vers la silhouette auprès de mon lit pour savoir que c'était Hunter. Son odeur planait dans ma chambre et je pouvais reconnaître sa démarche les yeux fermés. Il me jeta quelque chose à mes côtés et me dit d'arrêter de pleurer. Si j'avais été quelqu'un de courageux, je me serais levée pour le frapper, pour l'insulter, pour le forcer à se barrer de chez moi. Mais je suis quelqu'un de faible, alors je reste là, clouée à mon oreiller, à continuer à pleurer comme une madeleine. Non il n'aura pas sa partie de jambes en l'air et non il ne fera pas cesser mes larmes. Il était l'unique coupable de cette situation, il allait devoir l'assumer jusqu'au bout. Je l'entendis finalement se barrer, se qui me soulagea un peu. Mais ça allait à 100 à l'heure dans ma tête. Je venais de tout perdre, qu'est-ce qui me retenait à Bray aujourd'hui ? Je n'avais qu'à prendre mes affaires, celles de Kelan et dire adieu à cette ville, cette vie. Ma cousine est assez grande pour se débrouiller toute seule, elle devra trouver du travail pour payer la maison et sa dope. Hunter pourra se carrer son pacte là où je pense, il n'aura qu'à continuer à vendre de la drogue à ma cousine, je ne serais plus là pour le voir.

Mue par une nouvelle détermination, je me levais d'un bon de mon lit pour attraper ma valise. Je commençais à fourrer rapidement quelques habits dans cette dernière, me fichant de les froisser ou autre. Mes larmes continuaient toujours à couler mais je m'en moquais. C'était décidé, j'allais partir d'ici, tout plaquer et refaire ma vie ailleurs. J'ignore où, mais je trouverais. On va aller squatter quelques jours chez des amis à Dublin et après on s'en ira dans le Nord. Tant que je mets le plus d'écart possible entre nous et cette ville, tout ira pour le mieux. Et puis finalement épuisée par toutes ces émotions qui m'envahissent et me donnent le tournis, je m'assoie au bord de mon lit et ma main droite rencontre un objet que je n'avais pas vu jusqu'alors. Je l'attrape et le porte à mes yeux et reconnait la tablette de chocolat qu'Alexis m'avait apporté. Que faisait-elle là ? Etait-ce ça qu'Hunter m'avait apporté dans ma chambre tout à l'heure ? L'incompréhension m'envahie, tout autant que la culpabilité. Si je fuyais cette ville, je fuyais Alexis et plus jamais je ne la reverrais ... En avais-je vraiment envie ? “Fais chier ...” Furent les derniers mots qui clôturèrent cette histoire. Je m'écroulais de nouveau dans mon lit, pleurant à chaude larmes et mangeant la tablette ... Le départ ne serait-pas pour aujourd'hui !
code by Silver Lungs

_________________
I'm lost in my head
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand la vérité éclate au grand jour et qu'un pact est dévoilé (Hunter & Alexis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La veille du grand jour ...
» [Tuto] Grand jaggi
» Un grand jour
» [BIONICLE] Le personnage mystérieux révélé au grand jour??
» Hérit. Shakalaka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-