Drink With Me...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité


Drink with me...
Utah et Ekat'

Le soleil commençait à décliner sur la plage de Bray, apportant un vent froid, de l'est sûrement, qui faisait frissonner les rares passants de la promenade. Les rayons dorés faisait sintiller les milliers de grains de sables chauds et apportaient à la mer un éclat irréel. Le calme plat des vagues renforçait cette étonnante impression de sérénité, comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Faux. Le meilleur des mondes est une illusion que l'on donne à ronger aux humains. Quelqu'un a dit un jour : quand il ne reste plus rien, il y a l'espoir. Et quand il n'y a plus d'espoir ?

La forme sombre qui ne cessait de se mouvoir dans l'eau claire et glacée, mélange étrange de poisson et de serpent, aux longue mains palmées et aux yeux luisant d'un vil éclat jaune, ne cessait de ressasser ces questions. Sans jamais obtenir de réponses. C'est pour ça qu'elle était tombée dans l'alcool. De un, elle n'était plus humaine, de deux, elle n'avait plus d'espoir, de trois, elle n'avait pas de réponses. Pauvre petite créature malheureuse.

Un vigoureux coup de nageoires projeta le monstre marin à quelques mettres plus profondément, son corp écailleux soulevant le sable du fond de l'océan. Quelques rares poissons grisâtre l'obervaient sans peur. Si seulement cela pouvait être pareil partout ailleurs... Elle ne pouvait se permettre d'être apperçue par un quelquonque bateau de pêche. Or un canoë venait de passer au dessus d'elle, lui obstruant quelques instants, le soleil qui jouait sur l'eau dans vie...

Inquiétée, la chimère nagea rapidement vers la côte. Une caverne cachant un bassin l'y attendait. C'était son repère. La ou elle pouvait être ce qu'elle était sans peur. Quelques minutes plus tard, l'eau salée du bassin secret se troubla, revellant un visage presque humain, une cascades de cheveux blonds lui tombant sur les épaules. Quiquonque si il avait été ici, aurait reconnu Ekaterina Medinskaya, avocate renommée de Bray et riche propriétaire du manoir Castainen, une bâtisse du XVI ème siècle au charme célèbre.

A la force de ses bras, la jeune femme se glissa or de l'eau, éclaboussant les roches alentour. A la place de la grande queue d'anguille se trouvaient de longues jambes blanches. Une personne tout à fait humaine. Et nue. Prestement, la russe attrape une serviette laissée en évidence sur le côté et s'en drappa. Une fois cela fait, elle decapsula d'une main experte une bouteille de vodka, qu'elle bu presque à moitié, à même le goulot. Etourdie, elle se laissa choir sur le rocher la tête entre les mains. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait prit sa forme de Grindylow.

Malgré l'alcool qui lui enfumait l'esprit, Ekaterina entendit un bruit. Une présence non désirée ? Posant sa serviette et se glissant à nouveau dans l'eau, adoptant une forme plus résistante, elle laissa depasser sa tête et une de ses mains, tenant la bouteille de vodka en verre, tel une arme. Sa voix pateuse eu un écho lorsqu'elle dit :

- Qui est la ?


Sans attendre de réponse, elle baissa la nuque, et ecarquilla les yeux afin d'observer les eaux sombres et froides qui s'agittaient sous les mouvements de l'inconnu...


excuse mon absence de talent, je suis sur téléphone...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Drink with me...
Utah et Ekat'

J'avais passé des jours sombres ces dernières semaines. Depuis la mort de Dallas, j'avais l'impression d'être entré dans un tunnel sombre et froid avec aucun espoir de revoir la lumière du jour. On a beau avancer, il n'y a rien, rien que le désespoir et le malheur. Mais je n'y étais pas entré seul, il y avait avec moi Dakota & Ska, inséparable comme jamais ou en tout cas c'était ce qu'on avait toujours cru. Pourtant la mort de Dallas nous avait bel et bien séparé, mais peut-être pour mieux nous retrouver, je l'ignore ... je l'espère en tout cas. Je les avais perdu en chemin, pourtant elles étaient là, à porter de main, mais je n'avais ni l'envie, ni le courage de tendre le bras pour sentir leur présence. On vivait dans la même maison et malgré tout, ces dernières semaines, nous ne nous étions quasiment pas adressés la parole, chacun enfermé dans sa solitude et son malheur. Dakota avait tenté de continuer de vivre malgré le tragique événement. Elle allait en cours, faisait la cuisine et les courses, bossait comme elle le pouvait, tenant le fort en "notre absence". Elle était notre roc, la seule chose qui nous rattachait à notre port et nous maintenait en vie. Ska fuyait la maison chaque soir pour sortir se bourrer la gueule dans les bars, créer des bagarres et finir dans le lit de parfaits inconnus. Et puis il y avait moi, parfait idiot de service qui fuyait la réalité dans les drogues et l'alcool, ne devenant qu'une pâle image de moi-même, jouant avec ma santé pour tenter peut-être inconsciemment de rejoindre mon meilleur pote. J'avais coupé les ponts avec l'extérieur, ne me rendant plus en cours, fuyant mes amis, ne donnant plus de nouvelles à mes parents. Certains, j'en suis persuadé, pensent que je suis mort ou gravement blessé, allez savoir. Moi qui passait ma vie à me prendre en photo ou à étaler ma vie sur les réseaux sociaux, je n'ai rien posté depuis 3 semaines quasiment. Et pour être honnête, même si je commence à sortir la tête de l'eau, je ne me sens pas encore totalement prêt à sortir du silence. Cela viendra, prochainement je l'espère, mais pour le moment je veux m'occuper de moi, les autres attendront.

Deux choses m'ont permises de me relever ou plutôt de me donner envie de me relever. Après un mauvais trip, j'ai eu peur de rester percher. Quand on commence à se poser des questions sur sa propre santé mentale, c'est qu'il y a un problème à quelque part. Je ne pense pas être fou, ni atteint d'une quelconque maladie mentale, je pense juste que j'ai fais un mauvais trip et que toutes les merdes que j'ai pris ces temps-ci, associé à une mauvaise alimentation et un manque de sommeil ont contribué à avoir des hallucinations auditives et visuelles. Tout ce que j'espère c'est de ne pas avoir créé des dommages irréversible à mon cerveau. Mais ce sera le temps qui va me dire si c'est le cas ou pas. Grâce à l'aide de mon prof de photo, j'ai pu décrocher - temporairement - de la drogue et même si ce n'est pas facile, pour le moment je tiens le coup. S'il n'avait pas été là, je ne sais pas où je serais à l'heure actuelle, parce que seul, je ne serais jamais arrivé à me sevrer, ça c'est une évidence. Vous m'auriez vu avant que j'arrive chez lui, je n'étais qu'une loque, c'était effrayant à voir. La deuxième chose qui m'a donné envie de sortir de mon lit et de commencer à reprendre goût à la vie, c'est de voir Ska sur sa planche. Ca n'a l'air de rien comme ça mais quand on sait que depuis son accident, elle n'a pas remis les pieds sur sa planche, ça signifie beaucoup. J'ai besoin de reprendre les compétitions, de m'occuper l'esprit et le sport est mon seul remède. Le surf, c'est ma vie, sans ça, autant me tirer une balle dans la tête, ça ira aussi vite. La voir donc sur sa planche me donne de l'espoir. Peut-être qu'on va pouvoir reprendre les entrainements, trouver un nouvel entraineur et retourner faire des compétitions. Ca ne sera plus jamais comme avant, quand on tournera notre regard sur la plage, il n'y aura plus Dallas en train de nous soutenir, mais on devra faire avec. Ca ne sera pas facile, mais on n'a plus trop le choix, il faut qu'on avance tous les trois et qu'on se serre les coudes.

Aujourd'hui j'avance à petit pas, j'ignore où je vais et si j'ai vraiment envie d'avancer mais j'y vais malgré tout et je verrais bien où tout cela me mène. Je sais que certaines personnes s'inquiètent pour moi et je n'ai pas envie de les décevoir. Alors je tente de faire des efforts, même si j'ignore combien de temps toute cette bonne volonté va durer. Aujourd'hui, comme souvent, je suis parti nager. J'ai repérer quelques criques que j'espère pouvoir visiter tranquillement. Hier, celle que j'ai visité m'a un peu déçu, il n'y avait pas grand chose, très difficilement accessible, elle n'avait pas grand intérêt. J'espère que celle d'aujourd'hui sera plus intéressante. Sauf que quand j'y arrive, je me rends rapidement compte que je ne suis pas seul et que la personne en question est tout de suite beaucoup plus intéressante que le lieu dans lequel nous nous trouvons. - Quelqu'un qui ne souhaite pas avoir le crâne défoncé avec une bouteille de vodka ... ce serait du gâchis pour cette pauvre bouteille qui n'a rien demandé à personne. J'aurais pu me sentir en danger, il est vrai, mais la personne en face de moi était comme moi ... une grindylow. Sauf qu'à la différence d'elle, à l'heure actuelle j'avais gardé ma forme humaine.
Revenir en haut Aller en bas
 
Drink With Me...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Drink team : Campagne Terminator Falling Hope
» Arizona Green Tea
» Arrivée dans votre forum de Cagouille 17
» [MALIFAUX] Sorties
» Présentation de Drink-Energie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-