Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 (Maxine&Zachariah) You've got a fire inside but your heart's so cold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
Invité
I'm bigger than my body. I'm colder than this home. I'm meaner than my demons. I'm bigger than these bones.


Tu étais concentré, dans ta rage, ta haine, ton besoin de chasser, tu voulais partir, la laisser là, poursuivre ta proie, mais elle était là, dans ton chemin, avec ses prétendu principes, dans ton état normal, tu te serais arrêté, tu serais partie, tu aurais probablement ris, fais une mauvaise blague, mais tu ne l’étais pas, non, tu avais cette haine en toi, ce besoin de sang, de chasser qui te poursuivait dans tes rêves. Tu avais la chasse dans le sang depuis bien trop longtemps, tu ne vivais que pour elle, que pour l’adrénaline qu’elle te donnais, que pour le rush qu’elle t’offrais, tu n’avais jamais pris le temps de vivre pour autre chose, de connaître autre chose, non tu n’étais pas intéressé, tu ne voulais que la chasse. Tu t'entrainais, te battais pour elle. Tu avais de la difficulté à t’en passer, surtout après tant d’années où tu ne faisais que cela, seul ou avec ton partenaire, tu n’avais eu qu’elle pour remplir tes journées, ton seul travail. Maintenant, tu te sentais lésé, depuis que tu avais accepté de vivre dans la même ville, que tu ne pouvais vivre de tes petites fraudes, que tu ne pouvais plus simplement vivre de chasse et d’eau fraîche, tu semblais avoir un poids constant sur les épaules, celui de manque qui te pesait sur le coeur, sur l’âme. Une autre journée, un autre moment, tu aurais peut-être su appréciée la chasseuse que tu tenais par la gorge, contre l’arbre derrière elle, un autre jour tu lui aurais sourit, lui aurait peut-être même laissé la chasse, mais pas aujourd’hui, non, aujourd’hui le sang hurlais à tes oreilles, tu avais besoin de tué. C’était con, tu te disais le plus sain d’esprit de ta famille, mais en fait, c’est simplement que tu cachais mieux ta folie, tu ne la laissais pas se démontré à la face du monde, non, tu la gardais pour toi. Tu ne la vis pas prendre son fusil, te tirer dans la jambe, tu la relâchais sans aucune cérémonie, jurant entre tes dents, grognant sous la douleurs qui se percutent dans ton corps entier, tes main sur la blessure qui semblait saigner abondamment.

“Putain de folle.”

Tu le murmurais entre tes dents, jurant de nouveau. Putain que ça faisait mal une balle dans la jambe. Ça l’aurais dû te calmer, n’est-ce pas? Ça l’aurais dû te faire reprendre tes esprits, enlever ce voile de colère rouge qui brouillais ton esprit, mais tu n’en avais rien à faire, tu sorti le fusil de ta ceinture, celui que tu gardais en dernier retour, celui que tu n’aimais pas utiliser, principalement parce que tu aimais le contact que la machette de donnais. Un sourire mauvais sur les lèvres, tu levais l’arme, visant la femme devant toi. Tu n’en avais rien à faire de tuer une chasseuse, une humaine, ce ne serais probablement pas la première qui mourrais de ta main.

“Je n’aurais aucun remord à t’enterrer.”

Tu t’apprêtais à enlever le cran de sécurité, tirer, mais tout comme tu ne l’avais pas vu tirer sur toi, tu n’avais pas entendu la créature arrivé derrière toi, respirant dans ton cou. Cette créature qui avait autrefois été humaine, mais qui s'était totalement abandonné à sa nature de wendigo. Un corps encore humain sans l’être totalement. Tu te figeais sous la stupeur, la réalité te revenant à coup, tu fermais les yeux un instant, tu ne t’étais pas retrouvé dans une situation similaire depuis des lustres, mais cette fois, tu avais l’impression que tu ne t’en sortirais probablement pas. Au fond, tu avais toujours voulu périr pendant une chasse, c’était ça ton ultime but non? Mais pas tout de suite, non, pas tout de suite. Tu lançais un regard à la chasseuse, tu n’en avais rien à faire qu’elle se pousse, en fait, si elle le faisait tu n’aurais que la créature à t’occuper, et non aussi d’une folle qui venais de te tirer dessus,
 
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

You've got a fire inside but your heart's so cold # Zach & Max

Don't dare to bother me again or I'll shoot you



Maxine a toujours grandi avec des armes. Elle font partie d'elle au quotidien et elle a toujours aimé avoir un flingue sur elle. Est-ce parce qu'elle se sent sécurisée avec ? Jusque là, elle s'est toujours montrée raisonnable, ne se servant de son arme à feu que dans l'exercice de son travail ou bien contre une créature surnaturelle mais jamais, ô grand jamais, contre un chasseur. Qu'est-ce qui peut bien lui traverser l'esprit, elle qui est habituée au situation dangereuse, pour sortir si rapidement le flingue et viser ce type. C'est vrai que c'est un parfait ptit connard prétentieux mais bon dieu, malgré qu'il le mérite fortement, Max ne devrait pas avoir le réflexe d'appuyer sur la détente. Son expérience et son sang-froid sont passés totalement à la trappe et elle a tout bonnement cédé à la pulsion. La colère, la peur mélangées, sans doute. Elle n'aime pas ça se sentir menacée et qui aimerait de toute façon ? Pire, elle déteste se sentir en échec sauf qu'elle sait pertinemment qu'elle va s'en mordre les doigts d'ici un où deux jours. Commencez à vous battre avec des chasseurs et vous vous ferez les pires ennemis possibles. Ou de bons amis, selon les circonstances mais dans le cas présent, ça sera de la haine profonde. Nul doute possible, elle doute qu'il lui pardonne ce tir dans la jambe, quand bien même elle a fait exprès de ne pas lui tirer dans l'épaule ou dans un endroit bien plus handicapant encore. Elle sait tout de même ce qu'elle fait. Enfin, façon de parler. Elle vient de risquer gros en tirant sur un homme en dehors de l'exercice de ses fonctions alors qu'elle est censée représenter la loi mais il n'avait qu'à pas la prendre au dépourvu ainsi et à l'insulter comme ça, sans vergogne. Si seulement il... Maxine émet des hyppothèses, l'accable de tous les maux alors qu'elle sait pertinemment qu'il est aussi responsable qu'elle l'est. Elle n'a juste pas envie d'avouer ses propres torts. C'est la même chose qu'avouer une défaite et ça ce n'est pas acceptable pour elle. Encore moins face à quelqu'un comme lui. Au moins, avec la jambe perforée, il la relâche assez vite et c'en devient presque une satisfaction personnelle. Pendant une fraction de seconde parce que l'ambiance est toujours à couteaux tirés. Il saigne beaucoup et pendant un bref moment, elle croise les doigts pour qu'il soit pas hémophile. Pitié. Elle n'a pas tellement envie d'avoir un mort sur la conscience. Elle reste appuyée contre l'arbre, calmant un souffle qui s'est accéléré avec l'a situation peu courante. Elle se fiche qu'il la traite de folle, il est en vie et bien remonté et elle n'admettra pas qu'elle regrette un tout petit mini macro peu son geste. Un peu prématuré et expéditif. Maxine ne s'attend pas tellement à le voir à ce point démarrer au quart de tour, même si c'est largement prévisible de sa part. La flic n'a cependant pas totalement baissé sa garde, ce serait une erreur de débutante de le faire dans pareil cas et alors qu'il pointe son fusil dans ta direction, la rage au fond de ses yeux, tu es prête à tirer une autre fois et cette fois, tu auras une excellente raison pour justifier ton geste. Légitime défense. "J'en doute pas, faut avoir une âme pour avoir des remords..." Elle est prête à ajouter qu'elle ne se laissera pas tuée et qu'elle tirera au moins aussi vite que lui s'il bouge son doigt pour engager le tir mais elle ne le fait pas.

Elle a complètement oublié l'affaire sur laquelle elle bossait. Elle qui aime pourtant fignoler chaque chose, elle est passée à côté de ce qu'elle est venue faire ici. C'est une première ! La déconcentrer ne fait souvent que l'agacer mais ne lui fait pas perdre le fil. En revanche, il semblerait que lui, ait parfaitement réussi à lui faire zapper cette histoire de créature. Sauf qu'elle se trouve face à lui et quand la créature apparaît, contrairement à lui, elle a le temps de la voir venir. La rage les a aveuglés pleinement et ni lui ni elle n'ont été franchement malin. Une bonne leçon de vie... enfin s'ils y survivent. Elle a beau avoir souhaité qu'il crève de nombreuses fois au cours des dernières minutes. L'officier n'est pas si loin que ça du chasseur. Il a beau l'avoir relâchée, ils étaient si proches il y a quelques minutes qu'ils sont désormais à distance d'arme l'un de l'autre. Le seul inconvénient c'est qu'elle lui a tiré dessus avec des balles normales et il faut qu'elle change son chargeur si elle veut avoir le dessus sur un wendigo. Ou bien, elle peut attendre de voir si la créature saute sur le chasseur et le bouffe. Non, non, elle aura tout de même sa mort sur la conscience. C'est pas comme ça qu'elle envisage les années à venir. Il peut se défendre, elle n'en doute pas, vu la merde de caractère qu'il possède mais est-ce une raison pour ne pas intervenir ? Si elle intervient est-ce qu'il ne va pas encore prendre la mouche et pleurer parce que c'était SA chasse. Par réflexe, tu as rechargé ton arme sans t'en rendre réellement compte mais tu l'as fait. Elle baisse un moment les yeux sur son chargeur puis les relève sur lui, il croise son regard et sait que la bestiole est derrière lui. Evidemment, elle peut se décaler sur le côté pour lui laisser plus de mouvement mais il est blessé par sa faute et c'est malheureusement ça qui l'a fait se sentir un peu responsable de ce merdeux. Tout est trop rapide et elle aura pas le temps de prendre une décision posée alors tant pis, quitte à froisser ses sentiments, elle prend la décision d'agir. Sans doute parce qu'elle n'aime pas s'effacer. Elle n'a pas le temps de s'écarter sur le côté, viser et faire feu. Elle sait par contre, qu'il est juste derrière ce gars et que le temps qu'il attaque il faut qu'elle agisse. Ce ne sont que des secondes... Maxine s'approche du chasseur suffisamment pour savoir que si elle tire trop à gauche ce ne sera pas seulement son t-shirt qu'elle percera mais aussi sa peau. Elleà sa main presque près de ses hanches quand elle tire une première fois pour le faire reculer un peu, une seconde fois pour l'éloigner encore d'eux mais elle ne l'a pas tué et elle se décale aussitôt du chasseur pour éviter qu'il pique une crise de nerf. Soit le Wendigo va ré-attaquer soit tenter de fuir. Tu peux tirer encore, maintenant tu peux viser correctement... mais... mais quoi ? "Si t'es pas qu'une grande gueule, rends-toi utile." Bon après il peut choisir de te tirer dessus s'il veut. S'il préfère mais faudrait vraiment être con pour ça... Quoi elle lui laisse la proie finalement. Ils sont tous les deux blessés, c'est équitable non ? Parfois Max est trop gentille...

HRP. ...

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
 
(Maxine&Zachariah) You've got a fire inside but your heart's so cold
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» there's a fire starting in my heart (rosenberg)
» Premium Deck Series: Fire & Lightning
» [PC]Frets on Fire
» Nouvelles regles escarmouche : Rate of Fire
» [3DO] Return Fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-