Everything will change now (ft Castiel, Isleen, Isis & Freyja)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité

Everything will change now (ft Castiel, Isleen, Isis & Freyja)
Ce soir ça allait être une soirée de grand rush au bar. Résultat, j' étais de corvées "courses tardives". Ou plutôt, on l' avait joué à "pierre, papier, ciseaux" avec Freyja. Et j' avais perdu. Du coup, j' étais bonne pour quelques heures à courir partout pour acheter les derniers éléments manquants. Pour ce qui était alcool, on était bon. Mais pour ce qui était apéritifs salés, ce n' était pas ça. Notre fournisseur avait merdé sur la quantité lors de la dernière livraison. J' étais donc partie combler les trous. Et il était clair que le fournisseur allait nous devoir au moins une ristourne, si ce n'est la prochaine livraison gratuite.
Sur le trajet, obnubilée par les courses à faire, je bousculais quelqu' un. Je levais la tête, prête à m'excuser quand je reconnus ce visage. Castiel. Qui en plus allait en direction du bar. Aussitôt mes muscles se tendirent et mes traits se durcirent.

" Qu' est ce que tu fous ici? "

Ma voix n' était pas des plus aimables mais lui et moi, on était tout sauf potes. Je ne le sentais pas. Il y avait un truc chez lui qui ne passait pas. Et puis il tournait un peu trop autour de ma Isis. Il disait qu' ils étaient amis. mais je n' avais pas confiance en lui. Et je n' aimais le voir trop près de ma soeur. Comme si quelque chose en lui sonnait chez moi comme une alerte. Je le voyais comme une menace. Je ne savais pas encore en quoi, je n' avais pas encore cerné ce qui clochait chez lui. Mais il y avait un truc qui ne passait pas. Et je faisais confiance en mon instinct. En plus, avec ce qui c' était passé récemment, la grande incendie, il était hors de question que ma soeur soit encore plus en danger. Alors le voir à proximité du bar et de chez moi, me donnait la sensation que c' était justement là bas qu' il se rendait. Et ça, ça ne plaisait pas du tout.

" Tu devrais faire demi tour. Genre maintenant. "

Il était hors de question qu' il aille au bar ce soir. En plus, la dernière fois qu' il y était allé, c' était avec ce Alix et il avait légèrement foutu le bordel. Ce qui faisait que je n' étais, en plus, pas en mode "faisons la paix".
Je croisais donc les bras, le toisant et attendant qu' il rebrousse chemin. Ce ne serait qu' après l' avoir vu partir que je reprendrais ma route. Mais ce soir, je n' étais pas d' humeur à être conciliante. Encore moins avec lui.
   
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humainstaff
Messages : 3778
Race : Humaine pour le moment
Métier/Etudes : Actrice

Everything will change now (ft Castiel, Isleen, Isis & Freyja)
Instable. S'il y avait bien un mot qui définissait Castiel ces derniers jours, ces dernières semaines, c'était bien celui-ci. La mort de sa mère n'avait bien entendu rien arrangé, s'il n'était pas excessivement proche d'elle, même pas du tout, la nouvelle avait fait un choc à toute la famille, même à lui. Elle avait certes ses défauts, bien plus accaparants et visibles que ses qualités, mais elle était son sang malgré tout, et il avait déjà trop perdu. Sa vie en elle-même était un bordel monstre, le triton ne trouvait d'ailleurs aucune solution, aucune qui vaille vraiment la peine d'être étudiée. Alors il avait décidé de mettre tout cela de côté, et d'aller en parler. Il n'y avait qu'une personne qu'il avait envie de voir actuellement, une personne qui pouvait réellement voir dans quelle situation il se trouvait. Il aurait bien rendu visite à Alexis, mais il l'accaparait bien trop souvent ces derniers temps pour ne pas se sentir coupable à l'idée d'encore la solliciter.
Il y avait toutefois une personne qui était là, une personne qu'il avait abordé en premier lieu simplement par curiosité, sachant très bien les racines surnaturelles ancrées dans cette ville, mais avec qui s'était développée une sincère amitié. Sans parler de ses problèmes, les discussions avec Isis étaient toutes extrêmement enrichissantes et le faisaient sortir au moins quelques dizaines de minutes de son quotidien. C'était ce dont il avait besoin, alors que l'obscurité commençait peu à peu à faire sa place au milieu de son esprit.
Sur le chemin du bar, le jeune homme, perdu dans ses pensées, bouscula quelqu'un. Elle ne semblait pas non plus regarder où elle allait, et le choc fut quelque peu inévitable. Avant que Castiel ait pu ouvrir la bouche, Gaïa se chargea de donner le ton.

«  Je vais voir ta sœur. Elle peut encore fréquenter des gens où il lui faut une autorisation écrite et signée ? »

Non, Castiel n'était pas d'humeur à y aller pacifiquement. Gaïa ne l'aimait pas, elle n'en avait jamais fait un secret, et s'il n'avait rien de spécial contre elle, il appréciait moyennement être mis sur liste rouge sans aucune raison valable. Après tout, elle n'avait jamais fait le moindre effort pour le connaître, et l'emprise qu'elle avait sur la vie d'Isis l'agaçait au plus haut point. Il trouvait ça presque dégradant pour son amie d'avoir à toujours passer par sa sœur dès qu'elle voulait faire un pas. Il ne savait pas si l'instinct trop protecteur de Gaïa venait de la cécité d'Isis ou d'une autre source, mais il n'était pas vraiment d'attaque pour avoir une quelconque conversation psychologique avec la Fitzwilliam qui se tenait devant lui.
Il ne faisait pas secret d'état de la relation qu'il entretenait avec Isis, pour lui, il n'y avait rien d'autre qu'une amitié sincère, et c'était quelque chose qu'il n'aurait jamais pu voir comme mauvais, d'une quelconque façon. Ça ne semblait pourtant pas de l'avis de Gaïa, et très sincèrement, ça l'emmerdait. Il aurait pu essayer d'arrondir les angles, sourire et tenter de lui expliquer gentiment, mais non, il avait trop tendance à le faire, et trop tendance à se faire prendre pour un con. Ce n'était plus vraiment d'actualité maintenant.

«  T'as pas d'ordre à me donner, je fais rien de mal, et je te conseille vivement de t'occuper de ta vie au lieu de me faire chier dans la mienne. »

Castiel ne comprenait vraiment pas cette faculté qu'avait les autres à vouloir se mettre sur la gueule. Il ne savait pas ce que Gaïa attendait réellement, ni même qui elle pensait effrayer avec son air sévère et ses bras croisés sur sa poitrine.

«  Maintenant, si t'as fini ton laïus qui, soit dit en passant, n'impressionne personne, je dois retrouver quelqu'un. »

Le triton fit donc mine de continuer sa route vers le bar.
   
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Everything will change now (ft Castiel, Isleen, Isis & Freyja)
Je déserrais les bras pour me mettre à serrer les poings de manière instinctive. L'entendre dire qu' il allait voir ma soeur, ce que je craignais, me donnait des envies de meurtres le concernant. Encore plus que d' habitude où il avait déjà tendance à me faire cet effet là. Je ne l' aimais pas et je ne m'en étais jamais cachée. Je n' arrivais pas à croire que ma soeur puisse l' apprécier. Ce mec devait être un sacré petite manipulateur. Et il n'y avait rien de pire que les manipulateurs. Alors non, je n' accepterais jamais l' idée qu' il puisse se prétendre ami avec Isis.

" Ma soeur peut se lier avec qui elle veut, tant que ce n' est pas toi. Y' a déjà assez de menaces dans sa vie pour qu' on ait à gérer en plus un danger ambulant comme toi. T'as qu' à te faire des amis ailleurs. Ailleurs que dans ma famille. "

Au moins le message était clair. Ce n' était pas que je refusais que ma soeur ait des amis, loin de là. Je refusais juste que ce soit lui son ami. Je ne pouvais pas le sentir. Ou plutôt, je sentais des kilomètres à la ronde autour de lui. J' ignorais encore comment, mais j' étais certaine qu' il allait amener des emmerdes avec lui. Et il pouvait bien en amener tant qu' il n'approchait pas de mes soeurs. Que ce soit Isis ou Freyja, d' ailleurs. Mais pour l' instant, c' était autour d' Isis qu' il tournait le plus. Etrangement, il s' était approchée de celle qui était aveugle. Et si j' avais confiance en Isis, je n' avais pas confiance en lui. Il avait une tronche de sournois. Le genre de visage que tout le monde avait tendance à trouver adorable mais qui moi me faisait direct penser qu' il avait une tête trop adorable pour être honnête. Et à voir son agressivité à ce moment précis, j' avais raison. On voyait enfin son vrai visage. Et il était tout sauf gentil.

" Tu peux tout à faire te bourrer la gueule mais pas dans mon bar. Mon bar, mes règles. Si tu veux foutre la merde, libre à toi mais ailleurs. Mais ce bar c'est chez moi. Et tu n'y es pas le bienvenue. Alors dégages. "

Je m' étais positionnée de façon à faire barrage entre lui et le chemin qui menait au pub. En tant que co propriétaire, j' avais tout à fait le droit de lui interdire l'entrée. D' autant plus que la dernière fois qu' il était venu avec un pote, c' était avec le Alix qui m' avait déjà saccagé le lieu. Il y avait des antécédents légitimes. Et puis de toute façon, je n' avais pas à me justifier. J' avais monté ce bar avec mes soeurs, c' était mon commerce mais également ma maison. J' avais quand même le droit de refuser l' entrée de chez moi à qui je voulais non mais. Il se prenait pour qui ce mec? Ce n' était pas parce que c' était un gosse de riche, qu' il avait tout les droits. Hors de question qu' il foute les pieds dans mon pub. Encore plus maintenant qu' il m' avait bien gonflé. Je me retenais pour ne pas m'énerver car je sentais déjà une brise se former. Et si je ne me calmais pas, on risquait la tempête, littéralement parlant. Il fallait qu' il se tire et vite, pour son bien, parce que sinon ça allait vraiment péter.
   
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humainstaff
Messages : 3778
Race : Humaine pour le moment
Métier/Etudes : Actrice

Everything will change now (ft Castiel, Isleen, Isis & Freyja)
Castiel ne savait pas vraiment pourquoi Gaïa en avait après lui. Tout autre jour, sans doute aurait-il tenté de comprendre, d'essayer de voir ce qui ne collait pas, était-elle particulièrement sensible aux on-dit ? Avait-elle entendu parler de sa famille, et pas dans le mauvais sens? Etait-elle amie avec une de ses anciennes conquêtes ayant mal vécu son rejet? Oui, il aurait sans doute essayé de parler, calmement, d'apaiser les tensions. Mais pas ce soir. Il avait trop supporté, de la part de tout le monde. Tous ceux qui l'approchaient dès qu'un décès survenait dans sa famille, comme des sangsues, juste attirées par sa douleur ou par l'argent disponible qui s'annonçait implicitement. A la mort d'Ailee, des dizaines de personnes avaient commencé à être agréable avec lui, le prendre en pitié, des dizaines d'autres faisaient courir le bruit qu'ils l'avaient tous bien mérité, à vivre dans le luxe, il fallait bien qu'une brique leur tombe sur la gueule. Alors pas une deuxième fois. Il ne supporterait pas d'avoir affaire à autant de rage mal placée une seconde fois, il n'en avait absolument pas la patience, pas ce soir.

" Une menace? Je t'ai jamais rien fait que je sache, à toi ou à n'importe qui d'autre qui t'es proche. Alors je te propose un truc: laisse peut-être ta soeur décider elle-même de qui fréquenter, non? Ce serait pas une super bonne idée que tu arrêtes la sur protection? Ou au moins que tu vises les bonnes personnes, parce que je ne veux de mal ni à Isis, ni à Freyja."

Il commençait à perdre patience. Si encore il l'avait mal traitée, s'il avait été vicieux avec elle, si elle avait été une métamorphe et qu'il avait tué ses parents, là, à ce moment précis, il aurait pu lui donner une quelconque raison d'être une véritable plaie. Mais il ne lui avait rien fait, jamais. Elle ne lui avait d'ailleurs jamais ne serait-ce qu'adressé la parole, et il devrait lui tourner le dos l'air de rien? Castiel n'était pas un Ò Murchù pour rien, il avait sa fierté, et il ne reculerait pas parce qu'une femme qui se prenait pour Captain America lui barrait le chemin. Un sourire qui était tout sauf amical éclaira son visage l'espace d'une seconde.

" Tu veux vraiment la jouer comme ça? Je pourrais te dire que si je le décidais demain ton bar serait fermé et pour de bon, mais t'as plutôt de la chance qu'y ait qu'une seule emmerdeuse dans les propriétaires. A la place, je vais juste t'écouter, oui, tu sais quoi, je rentrerais pas dans ton bar, ni chez toi. Par contre tes soeurs ont le droit de franchir les portes ou en plus de choisir leurs potes tu les séquestres?"

Le triton ne comptait de toute manière pas bouger. Le vent se leva, mais il n'y prit pas vraiment attention,s'occupant plutôt de la jeune femme en colère face à lui. Il savait qu'il ne ferait qu l'énerver mais après tout, il n'en avait rien à faire. Il n'en pouvait plus de devoir toujours être celui qui réfléchit, celui qui agit comme il faut parce qu'il est le fils d'un riche représentant de la ville. Non, parfois, il avait juste envie de faire comme il le voulait. Sortant son téléphone, il s'apprêta à appeler Freyja pour qu'elle descende, ou au moins qu'elle prévienne sa soeur qu'il était là.
   
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Everything will change now (ft Castiel, Isleen, Isis & Freyja)
Ce mec, j' avais déjà envie de lui en coller une rien que par sa présence, alors quand il ouvrait la bouche c' était encore pire. Surtout que quand il l' ouvrait, c' était pour m' énerver. Quel mot dans " Eloigne toi de mes soeurs" il n' était pas foutu de comprendre. Ou alors il était limité intellectuellement. Parce que si ce n' était pas le cas, il cherchait vraiment la merde. Surtout que maintenant, non content de refuser de s' éloigner d' Isis, il parlait de Freyja également. Il voulait que je lui en colle une c'est ça? Et puis, il se permettait de critiquer mon caractère ce crétin. Je ne demandais pas la lune. Juste de ne pas le voir approcher de ma famille. La ville était pourtant assez grande...c' était quoi cette fixette du Isis et Freyja? Ou alors, c' était juste un fouteur de merde professionnel.

" Je protégerais toujours mes soeurs. Et tu es la dernière personne en qui avoir confiance. Tu as qu' à retourner dans ta famille de bourges. Avec ton argent, tu n'as qu' à t' acheter des amis. Mais tu dégages de l'entourage de mes soeurs. Je menace la bonne personne. Je sais à quoi ressemble les tarés. Je sais reconnaître les menaces des kilomètres à la ronde. J' ai appris à les reconnaître. Et toi t'es une menace. "

Dans mon passé, j' avais croisé des tarés. J' étais même adolescente sorti avec l' un d'eux. J' étais incapable de dire comment ou pourquoi mais je ne sentais pas Castiel. A chaque fois que je le voyais, mon instinct me hurlait qu' il ferait du mal à ma famille. Et maintenant que nos parents vivaient hors de la ville, Freyja, Isis et moi, nous ne pouvions plus compter que sur nous même. Et les récents événements m' avaient conforté dans le fait que je devais protéger mes soeurs. Et pour le moment, la seule véritable menace qu' il y avait sur mon chemin, c' était de gamin de riche qui se la pétait. Alors non, il ne réussirait pas à me convaincre qu' il était digne de confiance ou digne tout court d' être ami avec Isis.

" Tu menaces de fermer mon bar? Ou plutôt celui de mes soeurs et moi? J' avais raison de me méfier de toi. Tu es faux, égoïste et une personne malsaine. Je l' ai toujours dit à Isis que tu n' étais pas fiable. Tu vas lui pourrir la vie derrière ta tronche de gars pseudo sympa. Mais t'es juste qu' un pauvre taré. "

J' étais furieuse et je n' arrivais plus à me contrôler. Je sentais la tempête en moi monter et je savais qu' il ne faudrait pas longtemps avant que ma tempête intérieure devienne extérieure. Mes émotions étaient trop fortes mais je devais lutter malgré tout. Sauf que je le vis prendre son téléphone. Il voulait faire quoi là?

" Lâches ça! "

J' avais hurlé. Et avec ma colère, la tempête était désormais externe. Des rafales de vent étaient en train de naître. Et je sentais que si je ne me calmais pas, le vent deviendrait plus fort et plus violent. En tant que tempestaire, le vent était mon élément. Et si au quotidien, je vivais avec ce fait, quand mes émotions étaient trop fortes, je ne contrôlais plus le vent. C' était le vent qui me contrôlait. Et Castiel avait réveillé ce qu' il y avait de plus  agressif en moi. Il aurait juste fallu qu' il parte, qu' il dégage de la proximité de mon bar et qu' il oublie mes soeurs. Mais monsieur avec sa fortune, se croyait tout permis. Et maintenant, il allait devoir gérer avec la tempête qu' il avait récolté. Il aurait juste fallu qu' il en aille. Juste ça. Et maintenant voilà où on en était. Face à un élément que je ne contrôlais pas et qui se nourrissait de la haine que m' inspirait Castiel
   
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humainstaff
Messages : 3778
Race : Humaine pour le moment
Métier/Etudes : Actrice

Everything will change now (ft Castiel, Isleen, Isis & Freyja)
S'il n'arrivait toujours pas à savoir pourquoi lui, Castiel, se retrouvait aux prises avec une femme à qui il n'avait jamais réellement parlé et qui pourtant semblait tout connaître de lui - selon elle, ce qui l'éloignait déjà significativement de la vérité - il ne commençait pas moins à être totalement las de la situation. Ce n'était pas comme s'il lui demandait l'autorisation de l'épouser, pour le coup, il n'avait absolument rien d'autre derrière la tête que parler avec celle qu'il considérait comme son amie. Mais l'amitié, Gaïa ne semblait pas connaître, la notion devait lui en être complètement inconnue. Ce n'était pas une grande surprise si elle réagissait ainsi avec tous ceux qu'elle croisait. Le triton était bien conscient de la réputation qu'il devait avoir. Etre le fils d'une des plus grandes personnalités de la ville, ça n'allait jamais sans inconvénients, et sûrement pas sans jalousie. Peut-être était-ce juste ça, elle ne pouvait peut-être pas supporter de voir que d'autres avaient eu plus de chance qu'elle dans la vie, et en règle générale, sans doute aurait-il essayé d'atténuer la haine qu'elle lui portait. Mais le hic, c'était que ce soir, il n'en avait strictement rien à faire.

" Y a vraiment un truc qui tourne pas rond chez toi, on te l'a déjà dit? Je ne sais pas qui tu crois que je suis et je suis pas loin de rien en avoir à carrer. Tu protèges tes soeurs et si c'était pas bien trop mal placé ce serait sans doute assez attendrissant, mais là, tu commences à me les briser, quelque chose de violent. C'est assez ironique que tu me vois comme un taré alors que c'est toi qui est en train de péter un câble sans que je t'ai rien demandé. "

Il n'avait cependant pas pu s'empêcher d'aller dans le sens de sa colère. Il pouvait être gentil, altruiste, et tous les adjectifs appréciables que l'on attendait d'un être humain, mais il n'était pas patient, et il n'avait absolument rien à lui prouver. S'il n'était pas aussi agacé, sans doute aurait-il levé les yeux au ciel, mais encore heureux que c'était quelque chose qu'il ne faisait plus depuis son adolescence. Il n'en avait absolument rien à faire de son bar, si elle voulait lui interdire l'accès c'était tant mieux pour elle, il en avait d'autre. Mais le fait même qu'elle décide de contrôler la vie d'Isis, en débordant donc sur la sienne lui donnait des envies de meurtre. Si lui était contrôlé depuis sa naissance, il n'en était pas moins plus libre que la famille de la Fitzwilliam, qui semblait plus despotique que fraternelle actuellement.

" En vérité t'as juste peur. T'es qu'une gamine qui arrive pas à assumer le fait que ses soeurs ont besoin d'autres personnes parce que tu les étouffes. Et du coup tu t'en prends à ceux qui les aide alors que toi tu les enfermes. Peut-être que c'est pas contre moi que tu devrais gueuler, mais devant ton miroir. Ton bar, c'est le dernier de mes soucis, si tu veux pas que j'y rentre j'y foutrais pas un pied mais si tu penses que tu peux contrôler la vie de tes proches tant mieux pour toi, je suis plutôt content de pas en faire partie. "

Le vent se leva, et le triton fronça les sourcils. Il n'était pas assez peu renseigné pour ignorer lorsqu'il avait en face de lui un événement on ne pouvait moins naturel. Une bourrasque se leva, assez forte pour qu'il relçve la tête de son téléphone, où il allait accéder au nom de Freyja. S'en désintéressant, il hésita à désamorcer la situation par le seul moyen cent pour cent efficace qu'il connaissait mais se dit qu'il devait bien à Isis d'essayer avant d'employer n'importe quelle manière forte possible.

" Je te conseille de te calmer. Maintenant. Tu partirais pas gagnante. "

Il n'était pas altruiste au point de ne pas faire sonner cela comme un avertissement, mais si elle ne comprenait pas la menace, elle finirait par le regretter. Mais ça, c'était son problème.
   
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Everything will change now (ft Castiel, Isleen, Isis & Freyja)
Son ton moralisateur me donnait envie de lui arracher la langue et de la lui faire bouffer pour qu' il s' étouffe avec jusqu' à ce qui devienne bleu et meure. Mais cela confirmait bien le fait qu' il était crétin. Il prenait visiblement un malin plaisir à m' énerver davantage comme si ça allait aider. Menacer de fermer mon bar, puis d' appeler ma soeur et maintenant ça? Il n' était clairement pas fait pour être négociateur cet idiot. A coup sûr, il ferait buter les otages à chaque fois qu' il ouvrait la bouche. Et me donner des cours sur comment protéger mes soeurs? C' était ironique venant de lui. Je ne pus m'empêcher de lui cracher au visage l' ironie de sa remarque.

" Je protège mes soeurs comme je l' entends. Ce n'est pas parce que toi, tu n'as pas été foutu de protéger l' une des tiennes que je dois faire pareil. Elle s' appelait comment déjà? Ailee, je crois, non? Alors ne me fais pas de leçons de morale sur la façon de protéger Isis et Freyja, toi qui a été incapable de le faire correctement avec ta famille. Et tu vourais que je te laisses approcher ma soeur? Si tu sais pas veiller sur tes proches, alors je ne laisserais pas ma soeur devenir  l' une d'entre eux. Il est hors de question que ma soeur finisse comme la tienne. "

Oui, mes propos étaient peut être cruels mais je n'en avais plus rien à faire d' être sympathique. Encore moins avec lui. Et je lui criais chacun de mes propos, voulant que ça l' atteigne quand un coup de poing en plein visage. Et c' était vrai, je refusais qu' on retrouve ma soeur morte comme la sienne juste sur le motif qu' elle avait commis l' erreur de s' attacher à ce taré arrogant et incompétent. La mort de sa soeur, j'en avais entendu parler au pub. C'est qu'en tant que tenancière de bar, on les entends les histoires locales. Surtout quand ça concernait la mort d' une adolescente. Et la mort de la jeune femme retrouvée morte il y a pas longtemps, avait fait remonter à la surface l' histoire d' Ailee dans la mémoire de certains. C'est comme ça que j'en avait entendu reparler. Et je n' avais aucun scrupule à l' attaquer sur ce point puisqu' il m' avait déclarer la guerre. Tous les coups étaient désormais permis. Même les plus vils.
Et tout autour de moi, le vent reflétait ma colère. Je ne contrôlais plus rien désormais. Le vent tempêtait chaque minute un peu plus comme la fureur à l' intérieur de moi. Je ne pensais aux dégâts que cela pourrait engendrer. A vrai dire, je ne voyais plus rien que cet abruti en face de moi qui apparaissait comme une cible à abattre. Et plus il me toisait et m' affrontait, plus je bouillais intérieurement. Et le vent traduisait tout. Si il continuait, la tempête allait devenir ouragan puis tornade ravageant tout sur son passage. Et je sentais bien que le vent avait pris le contrôle de mon corps. Je n' étais plus que colère bouillonnante et si je ne visualisais pas la perte de contrôle de mes émotions, mon corps en montrait les signes. Je saignais du nez et tous mes muscles étaient tendus. Je le voyais comme une menace mais voyait-il la menace que je pouvais être pour lui et s'en fichait- il? Je n'en avais aucune idée mais je m'en moquais royalement. Il m' avait déclaré la guerre et maintenant toutes les armes étaient bonnes pour me débarrasser de lui sur mon chemin.

" Tu n'as aucune idée e ce dont je suis capable, crétin. Tu devrais fuir. Maintenant. "

Ce n' était pas une simple menace. C' était un fait. Il ignorait à quel point je pouvais devenir dangereuse. Pas simplement à cause de ma haine à son encontre mais surtout car mon pouvoir était lié à mes émotions. Et que lorsqu' on avait plus d'emprise sur ses propres émotions, tout pouvait arriver. J' aurais voulu contrôler mon pouvoir que je n' aurais pas pu. Pas sans contrôler ce que ressentait en premier lieu. Et pour l' instant, je ne voulais pas me contrôler. Je voulais que le vent traduire ce que je voulais le concernant. Qu' il disparaisse de la vie de ma soeur. D' une manière ou d' une autre.
   
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humainstaff
Messages : 3778
Race : Humaine pour le moment
Métier/Etudes : Actrice

Everything will change now (ft Castiel, Isleen, Isis & Freyja)
Castiel se demanda si le temps semblait s'être figé ou si cela ne lui faisait cet effet qu'à l'intérieur de son esprit. S'il avait dû le décrire, il aurait sans doute utilisé le terme "gelé". Il aurait presque pu voir la glace se frayer un chemin sur ses os pour finir par emprisonner l'endroit d'où provenait les battements de son coeur. Le triton était quelqu'un de plutôt conciliant. Il maintenait les apparences pour ne pas faillir à son rôle de Ò Murchù, et malgré ses chasses, on pouvait facilement s'accorder à dire qu'il ne possédait pas un mauvais fond. Il n'y avait qu'une partie de sa vie que l'on ne pouvait pas attaquer. Une seule. La partie qui demeurait secrète, son passage du Dr Jekyll à Mr Hyde. La troisième face de lui-même que personne, ou presque, n'avait eu la malchance de croiser. Cette absence de cris, ce manque flagrant de colère affichée. Simplement des yeux froids, qui jaugeaient la jeune femme face à lui. Il aurait très bien pu se demander si elle avait compris, à ce stade, qu'elle avait sans doute fait la plus grosse erreur de sa vie. Castiel s'avança, luttant momentanément contre le vent, mais il s'en fichait. Il savait exactement ce qu'il voulait faire ,ce qu'il allait faire. Et rien que pour ça, il ignora la dernière phrase de Gaïa. Lorsqu'il se jugea assez près, il ouvrit la bouche. Il n'était pas inconscient du pouvoir de son chant. S'il avait pu le juger, il aurait sans doute dit qu'il n'avait de limites que sa portée et son temps d'action. Mais pour être honnête, il avait rarement besoin de plus. Une emprise de quelques minutes, même une poignée de secondes, c'était tout ce qu'il lui fallait généralement. Chasseur mais peu adepte de la torture, il n'utilisait son chant que pour immobiliser les créatures qu'il chassait et en obtenir la vérité. Il ne les tuait jamais ainsi. Par respect, sans doute parce que lui même ne supporterait pas de voir sa vie finir ainsi, et qu'une lame semblait toujours plus honnête. Mais cette fois, c'était différent. Il ne voulait certes pas la tuer, bien que l'idée lui ait traversé l'esprit, mais c'était tout comme. Il voulait lui faire peur. Et frôler la mort pourrait faire peur à n'importe qui, n'est-ce pas?

Son chant retentit, implacable au travers de la bourrasque, sourd. Il savait d'expérience qu'elle devait l'entendre d'une teneur à rendre fou au creux de son esprit. Manier la volonté des gens, ça n'allait pas sans souffrance, jamais. Mais Ailee. Le ton qu'avait employé la Fitzwilliam, comme si c'était de sa faute, comme si un gamin de douze ans pouvait lutter contre la mort, comme s'il aurait dû savoir. Ce dédain, dans ce nom, juste Ailee. Personne n'avait le droit d'aborder sa mémoire de la sorte. Absolument personne. Toujours d'un calme olympien, Castiel imposa son idée. Il lui chanta son envie irrépressible, sa nouvelle idée, qui germait à présent dans l'esprit de Gaïa. Celle qu'elle n'avait plus réellement besoin de respirer pour vivre. Qu'elle pouvait très bien s'en sortir sans. Le jeune homme s'attendait à ce que la panique qui finirait par s'emparer de la blonde lorsqu'elle comprendrait ce qu'il se passait rende le vent encore plus insupportable, c'est pourquoi il s'approcha encore de la jeune femme. Il ne voyait pas vraiment à dix pas devant lui, pouvait à peine apercevoir ce qui se déroulait derrière Gaïa, la poussière qu'emmenait le vent avec lui n'aidant pas à voir clair. Elle finirait probablement par suffoquer, tomber, il n'en savait rien. Lorsqu'il sentit qu'elle était sur le point de s'évanouir, il relâcha la pression qu'il exerçait sur l'esprit de la tempestaire.

" Tu vois le truc avec les tritons, c'est qu'ils ont tendance à être un peu trop famille. M'insulter, t'aurais pu continuer à le faire jusqu'à demain matin, mais non, toi t'es plus maligne que les autres pas vrai? Tu contrôles peut-être les éléments, mais je te contrôle toi. Et tu sais le truc ... C'est que je pourrais m'amuser comme ça pendant une semaine. Te faire mourir chaque jour un peu plus puis te rendre le contrôle. Parce que je considère que tu as été prévenue. "

Il restait plus ou moins calme, même si intérieurement, il n'avait envie que d'une chose, finir ce qu'il avait commencé. Il ne s'empêcha pas de faire de nouveau pression sur la jeune femme, juste pour appuyer le point qu'il tentait de faire.

" Tu n'aurais vraiment jamais dû parler d'Ailee. "

Qu'elle le considère comme fou maintenant, il s'en moquait. Il l'était, quelque part. Cette partie de lui, cachée. Au-delà de la partie de lui même qui chassait, mais conscient que c'était pour le bien. Non, au-delà de ça, cette partie de lui qui voulait la faire souffrir, qui voulait la voir le supplier, presque implorer son pardon. Cette partie qu'il reniait, mais qui sortait petit à petit, pour en arriver maintenant, à cet instant précis. Quelque part, il savait qu'elle ne s'évanouirait plus vraiment.
   
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Everything will change now (ft Castiel, Isleen, Isis & Freyja)
Je voyais bien à son visage que ça le touchait. Tant mieux. Je voulais qu' il ait mal et visiblement c' était le cas. Enfin jusqu' à ce qu' il se fige. Il avait le visage figé comme les statues. Mais pas les belles statues grecques, plutôt la tronche d' un ange pleureur qui va essayer de te zigouiller si tu clignes des yeux. Ce n' était pas rassurant. Mais je m'en fichais. Je n' avais pas peur de lui, je le haissais et je me sentais protéger par le vent, par mon élément qui coulait dans mes veines.
Quand je le vis braver le vent pour m' approcher, je sentais que les choses allaient se corser et pourtant ça ne me rendait que plus motivée pour qu' il subisse ma colère. Il voulait contrer le vent? La nature viendrait se rappeler à lui. Toujours. Mais ce que je n' avais pas prévu c'est que ce taré soit un foutu triton. Et quand il chanta, je perdis le contrôle de mon esprit. C' était risqué tant pour moi que pour lui. Le vent venait de tout mon être mais était contrôlé par mon esprit. En faisant ça, Castiel avait tout autant de chance que le vent s' arrête ou au contraire qu' il devienne indépendant et instable. Priver un tempestaire du lien avec son élément aussi rapidement, c' était quitte ou double.
Mais pour l' instant, je ne pensais plus au vent mais juste à mon souffle qui se raréfiait à l' intérieur de moi. Je me sentais étouffer. Ma vision se troublait, et le souffle coupé me faisait couler des larmes de manière automatique comme quand on était en altitude trop rapidement ou sur certains manèges en hauteur. Mais là, ça n' avait d' amusant. Un psychopathe était en train de jouer avec mon esprit pour quoi? Me tuer? Me prouver qu' il était fort et puissant? Quand il relacha son emprise, il me fallut un temps pour récupérer mon souffle. Mais le regard que je lui lançais n' était pas un regard de peur. C' était de la haine. Je voulais que ça soit son tour et qu' il en meure. Et sa seconde petite emprise suivie de sa remarque sur Ailee n' eut que pour effet que de renforcer le sentiment que j' avais à son encontre. Celui de lui faire la peau à cet abruti.

" Tu as cru qu' essayer de m' étouffer allait me faire peur? Tu n'as fait que confirmer ce que j'ai dit. Tu es une menace, un taré et tu ne mérites pas d' être ami avec ma soeur. Comme si elle pourrait rester ami avec un gars qui a tenté d' étouffer sa soeur? Tu viens de la perdre en faisant ça. Elle ne te le pardonneras jamais. Ce n'est pas moi qui suis stupide. J'ai eu ce que je voulais même si je n'ai pas voulu ce que j'ai eu. "

J' étais furieuse. Et le vent était de retour, toujours plus fort, toujours plus violent comme la rage qui était en moi. Ce que Castiel venait de me faire ne m' avait pas terrifiée. Ca m' avait rendue folle de rage et je ne voulais qu' une chose. Que lui aussi subir la colère de mon pouvoir. Que le vent en moi ravage son existence dans tous les sens du terme. Je voulais que le vent l' étouffe comme son pouvoir l' avait fait sur moi. Un simple échange de bon procédé. Mais maintenant qu' il m' avait fait ça, je savais une chose. Il en paierait le prix. Lui et moi savions que l' affrontement allait devenir une guerre. Et si je ne pouvais pas l' achever physiquement, j' allais au moins lui faire perdre une bataille. J' allais lui faire perdre Isis. Et même cet étrange regard qu' il avait n' allait pas me décourager. Ce regard qui laissait pressentir que la guerre allait prendre un autre tournant plus sanglant.
   
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Everything will change now (ft Castiel & Isleen)
Depuis que Castiel m' avait annoncé son départ pour la Sibérie, j' étais sur les nerfs et totalement flippée. En peu de temps, j' avais perdu un mari et une mère -ça je pouvais gérer- et j' avais appris que j' étais enceinte d' un mec rencontré dans un bar. C' était suffisamment le bordel dans ma vie pour ne pas y rajouter la perte d' un frère parti au fin fonds du royaume de la vodka et des goulags pour y faire une mission quasi suicidaire. Et puis mon bébé était un triton, il allait pas supporter la neige. Le froid ok, mais cette foutu pâte neigeuse et gluante blanche. Pourquoi il voulait aller dans ce foutu enfer blanc? Lui dire n'y va pas sans raison n'y suffirait pas. Mais peut être que si je parlais avec lui, peut être même en lui annonçant ma grossesse, ça aiderait...en tout cas j' allais tenter de lui faire changer d' avis. C' était mon rôle d' aînée de protéger mes petits. Il m' avait dit qu' il irait à ce bar mais sur place, il n'y était pas. Il n' était peut être pas arrivé... Je me décidais donc à aller à son encontre. Et trois rues plus loin, je notais que le vent était en train de souffler sacrément fort. Alors qu' il n'y en avait pas au bar. Etrange.... Je me décidais donc à aller voir.
Mais qu'est ce que....une femme était en train de déchainer quasiment un ouragan sur...CASTIEL! Mon sang ne fit qu' un tour, il était hors de question qu' on s'en prenne à mon frère. On ne touchait pas à la prunelle de mes yeux sans y passer. C'est ça. Cette blonde allait finir six pieds sous terre. Je m' avançais vers elle rapidement, récupérant au passage la plus grosse pierre que je pouvais. J' allais me faire cette cinglée. Et arrivée derrière elle, je ne lui laissais pas le temps de se retourner ou de me voir venir et je lui assainis un coup violent derrière la tête. Et la poussait pour accélérer sa chute. Maintenant qu'elle allongée, assommée sur le dos, je ne me calmais pas. En vérité la voir ainsi me fit que nourrir mon envie de lui démonter la tronche. Toujours ma pierre en main, je m' assis à cheval sur elle et commençait à frapper son visage. Encore, et encore et encore...

" ON-NE TOUCHE-PAS-A-UN-DE-MES-BEBES-ESPECE-DE-CONNASSE-DEGENEREE! "

Je ponctuais chaque mot d' un coup de pierre sur la blonde qui était au sol. Je ne me contrôlais plus. Je voulais que cette folle dangereuse crève pour avoir aussi mis en danger mon frère. Et je la frappais avec la pierre encore et encore. Son visage risquait de devenir méconnaissable ou tellement défigurée que même sa mère ne voudrait plus la reconnaitre. A chaque coup, ma proximité me faisait recevoir du sang sur le visage et je commençais à avoir du mal à voir avec. Mais je m'en moquais, j' étais déjà aveuglée par la fureur. On s'en était pris à Castiel. A MON Castiel, MON petit frère, MON bébé, l' un de MES soleils. Et pas juste en le frappant. Elle avait échainé son pouvoir sur lui alors je déchainais ma colère sur elle. Elle devait être sûrement déjà morte mais ce n' était plus mon problème. Et ce ne fut que la fatigue qui me fit sortir de cette transe meurtrière. D' un geste de la main, j' essuyais le sang au niveau des yeux et me tournait vers mon frère. Comme pour qu' il sache que la menace était éradiquée. Pour lui rappeler également que sa soeur ne laisserait jamais personne s' attaquer à lui sans en payer le prix. Mais surtout pour m' assurer qu' il aille bien.
   
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Everything will change now (ft Castiel, Isleen, Isis & Freyja)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» We Are Change Paris vs Le Siècle
» pb voitures qui change de prix ???
» [Salon] Bourse d'échange Orleans.
» pour qu'un personnage devient un objet ? ou change de vue
» Spaces marines vente / échange contre Tau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-