Red like Roses || Pv Keenan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Red like Roses # Keenan & Maxine

If you want to survive, you forget about sympathy. Controll your emotions. Still you mind and move on instinct.


Le bureau est couvert de documents plus ou moins classés. Un calepin couvert de notes prises rapidement est posé debout, de sorte que son auteure puisse en lire les lignes facilement tandis que ses doigts pianotent sur les touches de son clavier. Elle doit taper un rapport concernant un accident de la route qu’elle est allée constater sur place. Son thermos de café est pratiquement vide et elle le regarde en soupirant mais il est inutile qu’elle le remplisse maintenant. Elle finit rapidement ce qu’il reste, referme le thermos et le range dans sa protection pour le ramener. Il ne lui reste plus que quelques lignes à taper mais elle le fait avec attention, n’aimant pas bâcler son travail même si la journée se finit ici pour elle concernant le boulot. Honnêtement, ça l’arrange pas mal car en ce moment les journées ne sont pas de tout repos, elles sont vraiment bien remplies. Le téléphone sonne encore plus souvent que d’habitude. Les habitants sont plus tendus et ils tombent sur pas mal de personnes mécontentes qui ne se rendent pas compte de tout ce qu’ils doivent gérer. C’est un métier ingrat mais Max est au courant et ce n’est pas ça qui la décourage. Elle vient toujours motivée au poste et rien ne saurait laisser croire à ses collègues qu’elle n’est pas comme d’habitude. Malgré tout, elle a des moments d’absence, quand les autres ont le dos tourné. Le temps défile à Bray et ce soir là… elle s’est sentie un peu démunie, un peu trop éphémère à son goût. Avec son boulot et son activité principale, elle est parfaitement consciente que c’est le cas mais jamais elle ne l’a ressenti à ce point. Elle comprend que les habitants de Bray ne se sentent pas en sécurité dans la ville mais ils ne le seront jamais. Elle est un bon flic, elle veut le croire. Elle en est persuadée. Elle est allée voir ses parents il y a peu pour s’assurer qu’ils vont bien. Enfin surtout sa mère, qui n’est plus tant une chasseuse désormais mais son père lui est toujours le même avec. Avec les mêmes opinions qu’auparavant, simplement en plus âgé. Max peut compter sur lui pour qu’il continue de lui offrir des poignards ou autres trucs utiles dans la vie d’une chasseuse pour ses anniversaires. Elle enregistra son rapport, le transmis et éteignit l’ordinateur avec un réel soulagement. C’est ça de fait. Elle peut quitter le bureau sereinement, disant au revoir à ses collègues mais la journée est loin d’être finie pour elle. Elle attrape son biper et s’attarde ensuite sur l’heure. Il est plus tard que ce qu’elle aurait cru quand elle constate les chiffres analogiques que sa montre affiche. Elle doit se dépêcher de passer chez elle pour se changer.

Elle prend une rapide douche mais ne prend pas le temps de manger. Elle laisse couler la cafetière pendant qu’elle se lave et remplit ensuite sa gourde. Pas question de partir sans avoir quelque chose à boire dans la soirée. Il lui fallait de quoi tenir, de quoi avoir de l’énergie. Elle dort pas super bien. Peu à vrai dire. Elle n’est restée que cinq minutes chez elle et déjà elle repart. Sa mère lui a dit de lever un peu le pied la dernière fois, quand son père n’entendait pas. Max s’est contentée de sourire, l’air de dire ne t’en fais pas mais elle ne compte pas écouter ce conseil. Elle n’a aucune intention de ralentir la chasse ou de s’éloigner de son boulot. Pour quelles raisons le ferait-elle ? Elle marche dehors, d’un pas décidé jusqu’à l’église. Elle rejoint le quartier des Dux Tenebris et doit y retrouver un des membres. Maxine n’est pas réellement partante pour la mission de ce soir mais comme elle le fait pour le boulot, elle garde un visage assez fermé mais déterminé. Pas un sourire à l’horizon cependant.

Max ∞ « Mon boulot m’a pris pas mal de temps aujourd’hui mais je suis enfin là. »

Elle l’annonça comme une évidence et de façon tellement formelle en lui saluant d’un signe de tête avant de se rappeler soudainement que c’est totalement inutile puisqu’il ne la verra pas faire ça. Cet homme est aveugle… Quelle idée absolument absurde de le faire participer à des missions. Sans vouloir être vexante, elle ne voit pas en quoi il va lui être utile dans ce duo. Elle n’est pas habituée à traîner des gens derrière elle. Elle a déjà suffisamment stressé avec les quelques chasseurs avec qui elle s’est trouvé sur le même cas mais là. Un aveugle ?! Dude ! Quoiqu’en l’occurrence, ils ne devraient pas avoir besoin d’être dans l’action ou quoi que ce soit de dangereux, de trop compliqué pour lui. Pas de chance pour lui, elle est plutôt mal lunée actuellement mais peut-être que ça passera mieux s’il fait un joli sourire.

Max ∞ « Hum… enfin, sur votre droite, pour être précise. »

Des affaires non résolues malheureusement Maxine en voit beaucoup en tant qu’agent de police et souvent c’est parce que les solutions se trouvent liées au surnaturel. Bien trop souvent d’ailleurs. Elle a un secret professionnel à respecter concernant ce qu’ils tentent d’élucider au commissariat mais ce n’est pas simple d’imposer une barrière quand faire le « job » de chasseuse pourrait tout arranger. Elle ne doit pas mélanger les deux mais en meurt terriblement d’envie pour pouvoir résoudre l’inachevé. Le faire n’est pas un crime si ? Sauf qu’elle représente l’ordre. Elle fait quelques pas, pressée, ne souhaitant pas restée ici  à attendre mais elle pas bien douée pour entamer les discussions.

Max ∞ « Il paraît qu'il y a du nouveau, que les informations se recoupent... »

HRP.

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Red like Roses # Keenan & Maxine

If you want to survive, you forget about sympathy. Controll your emotions. Still you mind and move on instinct.


On peut dire que le travail à l'université n'était pas de tout repos, et de loin. Keenan passait ses journées à Dublin, et ses soirées à plancher sur la nouvelle mission des Dux. Il manquait excessivement de sommeil, trouvant rarement le temps de faire ce que son corps le suppliait pourtant de faire. Dormir était une perte de temps, et pourtant, lorsqu'il se sentait sur le bord de l'évanouissement, et qu'il s'allongeait un peu, ses visions le reprenaient, le hantant, l'empêchant de trouver le moindre repos. Il s'était résigné à ne pas en avoir, de toute manière, jusqu'au retour de leur voyage. Voyage dont il devait absolument faire partie, lui plus que n'importe qui d'autre, le maire avait bien été clair là dessus. Cela paraissait logique, après tout. Quoi de mieux qu'un oracle pour guider les autres, pour éviter qu'ils ne se perdent dans une nature bien trop hostile et différente de celle que l'on pouvait voir en Irlande ? Pourtant, il ne pouvait pas dire que cela l'enthousiasmait réellement. S'il aimait voyager, il préférait tout de même partir dans des endroits qu'il avait personnellement étudié, et pour son propre plaisir, ou enrichir ses propres connaissances. La Sibérie était, pour lui, bien trop froide et dénuée de toute chaleur pour qu'il attende cette virée avec impatience. Perdre ses repères en tant qu'aveugle était déjà une épreuve bien difficile, pour ne pas avoir à supporter tous ceux de l'organisation qui voulaient n'en faire qu'à leur tête, et ils étaient presque tous ainsi. Peu réfléchissaient avant d'agir, et les conséquences pouvaient parfois en être terribles. Le maire ne faisant pas partie du voyage car devant, premièrement, assurer ses fonctions au sein de la ville, spécialement après l'incendie, et deuxièmement, ne surtout pas attirer l'attention sur son rôle de dirigeant des Dux, il serait sans doute le seul à ne pas être soit un chasseur belliqueux, soit un esprit. Il ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi on avait autorisé voire encouragé certains d'entre eux à se joindre à la fête. Après tout, ils n'avaient aucun intérêt à ce que les humains mettent la main sur ce livre. Ou peut-être que si ? Après tout, personne ne savait exactement ce qu'il renfermait. Serait-il possible qu'il y ait quelque chose sur les esprits ?

Réalisant que même allongé, lors d'un jour de congé, Keenan ne réussissait pas à mettre son esprit en mode veille, il se contraint à se lever. Le sommeil ne serait pas pour aujourd'hui, mais pourquoi pas après tout. Se rendant dans sa salle de bains, l'oracle se passa de l'eau sur le visage. Le contact du liquide glacé lui fit du bien. Il pourrait presque dire qu'il avait effacé une partie de sa fatigue, même si elle reviendrait sans doute plus tard au grand galop. Ne trouvant personne dans sa demeure, ses employés de maison étant sans doute déjà partis, le jeune homme s'installa, un livre à la main, dans son salon. Il savait qu'il ne devrait pas tarder à se rendre au quartier général des Dux Tenebris, il devait encore faire quelques recherches dans des grimoires qui s'y trouvaient, et que le maire avait fait traduire en braille spécialement pour lui. Cette histoire n'avait pas de pause, ils ne pouvaient pas se permettre de perdre la moindre minute, et ça, Keenan le comprenait. Pourtant, il prit son temps. Lorsqu'une alarme sonna, stridente, sur son horloge à reconnaissance vocale, il dut cependant se contraindre à se lever. Il ne tarda pas à marcher jusqu'au quartier général, connaissant, à force, la route par cœur. Il trouva facilement l'entrée de l'église, et une fois à l'intérieur, n'eut plus qu'à se rendre devant l'autel, non sans faire un signe de croix, comme à son habitude. Ça trop grande foi n'avait pas réellement disparue, malgré les événements liés à son frère, et il en subissait parfois certaines moqueries, mais il s'en fichait. Arrivant dans la salle principale, il se rendit directement près de la table qu'il utilisait ordinairement, et s'y installa. Ses livres étaient encore éparpillés là, signe que personne n'était venu. Ou alors personne n'avait voulu bouger ses affaires, ce qu'il appréciait tout autant. Au bout d'une heure, le bruit de la porte le fit relever la tête.

«  Pas de soucis, je ne vous ai pas devancé de beaucoup de toute façon. »

Offrant à Maxine un sourire, il se leva, bien conscient qu'elle était toujours debout. Ils devaient partir en mission, le maire l'en avait informé quelques jours plus tôt, et cela ne le dérangeait pas. S'il n'était pas friand des combats, étant loin d'avoir les capacités de Daredevil, même s'il n'était pas dépourvu de compétences malgré sa cécité, il n'avait rien contre les missions de renseignements. Il se trouvait être un bon atout, parfois, surtout lorsqu'il s'agissait d'éviter de faire tuer celui sensé apporter les éclaircissements dont ils avaient besoin.

«  Je vous ai entendue, oui. »

C'était toujours assez drôle de voir comme les gens réagissaient en sa présence. Le fait qu'il soit aveugle avait toujours à rebuter les autres, et si dans ses premières années, il s'en était offusqué une bonne dizaine de fois, n'hésitant pas à faire réflexion sur réflexion, il se contentait maintenant d'un sourire et passait directement à autre chose. Spécialement lorsqu'il était parmi les Dux, n'étant pas réellement dans l'organisation pour les connaissances qu'elle lui fournissait. Il ne connaissait certes pas vraiment Maxine, mais d'après ce qu'il en avait entendu dire, elle était bonne chasseuse, et bonne flic. Assez bon portrait pour qu'il accepte de partager sa mission avec elle. Il avait besoin d'une partenaire et les relations entre Hécate et lui étaient pour le moins … Etranges, ces derniers temps.

«  Exact ! Nous avons un léger problème, en réalité. Il se trouve que le Blackwood nous ayant renseigné, votre collègue de travail si je ne m'abuse, nous ait laissé un léger doute sur le monastère que l'on recherche. Il y en a en fait deux qui correspondent à la description. Heureusement pour nous, il y a un homme qui vient d'arriver en ville. Un moine, pour être totalement clair. Je ne sais pas si c'est une coincidence ou si ça cache quelque chose mais devinez un peu sa nationalité ? »


HRP.

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Red like Roses # Keenan & Maxine

If you want to survive, you forget about sympathy. Controll your emotions. Still you mind and move on instinct.


Des politesses ! Ils se parlent de manière formelle. L’atmosphère n’est pas des plus chaleureuses dans le quartier des Dux et Maxine n’est pas certaine d’avoir envie de faire beaucoup d’efforts pour améliorer l’ambiance générale. Pas aujourd’hui en tout les cas. Son boulot lui prend souvent beaucoup de temps, trop aux yeux de quelques uns. Elle n’a qu’une envie parfois : leur dire que s’ils ne sont pas contents c’est du pareil au même. Elle ne fait pas sa vie pour satisfaire leur vision des choses. Que cet homme soit au quartier depuis peu de temps n’intéresse pas la jeune femme qui se dit qu’elle n’a aucune intention de savoir si ça fait trois plombes qu’il attend ou non. Peu importe, ils ne sont pas là pour parler formalité ou vie quotidienne et elle n’est pas d’humeur. Leurs paroles risquent d’être purement rhétoriques si cela continue. Le silence éventuellement ne la dérangera pas mais impossible de communiquer avec lui par le regard. Elle imagine déjà à quel point la mission peut devenir particulièrement agaçante. Un sourire éclaire le visage de l’aveugle, lui faisant gagner un bon point dans la collaboration qui s’annonce. Parce que justement elle y pense et puis aussi parce que ça désarme toujours un peu. Elle l’observe tandis qu’il se lève, elle n’a pas répondu aux paroles précédentes, n’y voyant guère d’intérêt. Elle a hâte de terminer cet ordre. Elle connaît trop peu Keenan, elle ne sait pas trop comment s’y prendre avec lui. La preuve, elle vient de préciser où elle se trouve précisément dans la pièce parce qu’elle estime qu’il ne peut pas savoir sans ses yeux mais elle se passe une main sur la nuque d’un air un peu gêné quand il rétorque qu’il l’a entendu. Peut-être est-ce un peu vexant pour lui si elle lui fait des remarques de ce genre. C’est que, du point de vue de Max, ne pas voir lui semble horriblement handicapant dans la vie quotidienne. Elle n’est pas sûre qu’elle arriverait à s’adapter si un jour elle devient aveugle par accident et pourtant, elle n’aurait pas le choix. Elle n’est guère à l’aise avec lui donc.

Max ∞ « Navrée. Vous devez avoir vos propres repères. »

Le tact n’est sans doute pas une des plus grandes qualités de la jeune femme. Elle ne dit pas cela dans le but de l’embêter c’est simplement sorti de sa bouche ainsi. Elle ne doit pas être la première à être maladroite de toute façon. Elle regarde la table couverte de bouquins. Lire en braille ne doit pas être simple. Elle a déjà passé un doigt sur une feuille écrite en braille et honnêtement, elle a été bien incapable de différencier l’emplacement des points sans avoir la feuille sous les yeux. Dans un sens, elle doit bien avouer que c’est étonnant de voir les autres se débrouiller si bien. Bref, elle tente d’entamer dans le vif du sujet mais elle n’a pourtant pas vraiment le désir de discuter pendant des heures. Elle préfère quand il faut se rendre sur un terrain. Elle ne comprend pas pourquoi avoir fait appel à elle cette fois. Elle tend l’oreille quand la discussion démarre vraiment. Fini les formalités. Les problèmes, Max connaît, ça régit principalement sa vie professionnelle. Elle soupire profondément à l’entente du nom de famille des Blackwood. Il parle d’Azraël devenu subitement un membre des forces de l’ordre. Lui si sage durant son adolescence ? pense-t-elle ironiquement Elle se demande si on peut considérer que les informations données par cette famille puisse être véridiques. Néanmoins, si elle doit se méfier de tous les chasseurs, de tout Dux, tout ceux qui l’entourent… elle n’a pas fini. Deux monastères possibles correspondant à ce qu’ils recherchent. Effectivement, il serait bien de savoir avec précision où ils doivent chercher. Un moine qui vient de pointer le bout de son nez en ville et voilà que Keenan lui pose la question de la nationalité de cet homme. Elle passe ses journées à enquêter et n’a guère envie de perdre son temps à réfléchir encore et encore quand elle se trouve dans la chasse. Voilà une des raisons qui la font regretter de participer aux missions de renseignements. Elle préfère l’action quand elle sort de son boulot... Elle fait partie des mains armées et non pas du cerveau des opérations. Ça c’est éventuellement le rôle de monsieur. Quoi, il vient de l’est ?

Max ∞ « Mon collègue manque de précision à mon goût dans ce cas… Bon très bien. J’ai pas envie de jouer aux devinettes alors allons rendre visite à ce religieux. On en saura pas plus si on reste ici.»

HRP. désolée pour ce rp franchement très pourri... u_u sorry

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Red like Roses # Keenan & Maxine

If you want to survive, you forget about sympathy. Controll your emotions. Still you mind and move on instinct.


Ce n'était pas la première fois que quelqu'un le pensait incapable de se repérer, tout simplement parce qu'il ne voyait pas. Il n'en voulait à personne, lorsqu'on ne connaissait pas une situation, il était plutôt difficile de se mettre à la place de celui qui la vivait. Sans doute aurait-ce été différent, et beaucoup plus comme ils avaient tendance à se l'imaginer, si Keenan était devenu aveugle alors même qu'il avait déjà eu la possibilité de voir, qu'il avait vécu avec sa vue, ne serait-ce qu'un temps, ne lui permettant pas d'aiguiser tous ses autres sens. Mais on ne manquait pas de ce que l'on avait jamais eu, pas vrai? Il ne souffrait pas de ne pas voir, la seule chose qu'il détestait, c'était la compassion des gens. Ceux qui avaient tendance à le diminuer parce qu'il vivait quelque chose d'inédit. Pourtant, il ne pouvait en vouloir à personne, ce n'était pas de leur faute, pas de la sienne non plus. Tant qu'il ne pouvait pas leur montrer comme il arrivait à percevoir les choses, les objets, à les appréhender dans son esprit, personne ne le comprendrait, alors mieux ne valait pas essayer. L'oracle se contentait généralement des actes, leur prouvant qu'ils avaient tort. Bien entendu, il avait parfois besoin d'aide. Dans ses copies, pour l'université, n'allant pas traduire toutes les copies en braille juste pour pouvoir les corriger, ou même pour être conduit, à tel ou tel endroit, en voiture. Il pouvait tout faire à pied, mais lorsqu'il s'agissait de plutôt longues distances, il avait besoin d'un chauffeur. Heureusement, il en avait un à disposition dès qu'il le souhaitait. L'avantage d'avoir les moyens. Le fait est que les populations avec une vue parfaite ne pouvait s'imaginer comment, pour quelqu'un ayant vécu sans, il était possible de vivre. Mais ce n'était pas en leur sommant de fermer les yeux et de tenter de traverser la pièce qu'on pouvait décemment retracer ce qu'il vivait au quotidien. Alors il se contenta de hocher la tête.

Exactement.

Rien ne servait de s'éterniser sur le sujet, ils n'étaient pas là pour parler de sa cécité. Si ça avait été le cas, Keenan se serait éclipsé depuis longtemps, cela allait sans dire. Il ne comprenait toujours pas pourquoi on l'avait affilié, à une chasseuse, ceci étant dit. Il n'avait pas vraiment de bon feeling avec ces derniers, qu'il considérait beaucoup trop bourrins et manquant de réflexion. Ce n'était pas pour cela que l'on évitait de le mettre en duo avec Hécate, mais ces derniers temps, la jeune femme évitait de se retrouver seule avec lui ... Ce qui n'avait pas grand-chose d'étonnant considérant la situation actuelle. Est-ce que Keenan s'était donc dit qu'il serait momentanément tranquille ? Peut-être. Mais non, le duo Knight/O'Leary semblant convaincre les foules, on avait décidé de l'affilier à une autre chasseuse des Dux Tenebris pour cette fois. Pour une mission où le but premier était de récolter des informations et non pas de tuer le premier venu, l'oracle était très peu convaincu par le choix tactique des participants. S'il n'avait rien contre Maxine et qu'il respectait Azraël, le O'Leary conservait une réserve importante sur la suite de la mission. Ils avaient à faire à un moine, oui, un érudit, sans aucun doute, mais aussi un homme qui savait se défendre, Keenan en était persuadé. S'il avait côtoyé es forces qui cachaient le grimoire, ils avaient du souci à se faire, foncer tête baissée ne servirait à rien, pas pour cette fois.

" D'après les nouvelles informations, le moine se trouverait dans une chambre du motel sur Dragon Alley. Il veut se faire discret. On prend votre voiture?"

Il lui aurait bien proposé d'utiliser son chauffeur, qui n'était pas garé très loin, mais il avait comme la sensation que ça passerait sans doute mal aux yeux de la O'Loughlin. Il n'aimait pas vraiment appuyer sur le fait qu'il ait besoin de quelqu'un pour le conduire, elle devait de toute manière bien s'en douter d'elle-même.

HRP. Mais non il était très bien ! Je suis pas fier du mien par contre

©️ Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Red like Roses # Keenan & Maxine

If you want to survive, you forget about sympathy. Controll your emotions. Still you mind and move on instinct.


Voilà qui clôt à merveille le sujet. Keenan possède des repères qu’elle n’est pas à même d’appréhender car elle n’en a pas le besoin évidemment alors forcément, elle a mis les pieds dans le plat. Elle se sent plutôt mal à l’aise en sa présence par ailleurs. Le sujet est spécial. Lui n’a certainement pas envie d’en parler : ils ne sont pas ici pour cela. Les Dux Tenebris ne sont pas une association qui fait dans le social bien que parfois on pourrait se croire dans une garderie… Quoi qu’il en soit, ils ne vont pas débattre de la cécité des oracles. Elle n’aime pas trop ce genre de personnes mais elle n’en dit rien parce qu’elle juge uniquement sur son impression et que cela ne donne jamais de bon résultat. Ce n’est d’ailleurs pas comme si elle est en accord avec les relations du maire mais parfois on ne peut rien faire, rien dire. Certains ont de la chance d’être intouchables. Il est probable que sinon, ils ne seraient pas aussi souriants. Revenons à notre mouton principal : Keenan n’a rien des membres les plus agaçants de la troupe des joyeux « chasseurs ». C’est juste que parfois, … eh bien Maxine est mal lunée. Mauvaise pioche, elle n’a pas tellement envie que ça de récolter des informations : ça manque d’action tout ça. Les journées au poste sont trop éprouvantes pour se coltiner la même chose ensuite en tant que chasseuse. Et avec quelqu’un qu’elle connaît très peu, trop peu pour former un duo convenable avec lui. Elle a besoin de quelqu’un sur qui compte, quelqu’un qui puisse lui donner un coup de main assez rapidement. Elle doute beaucoup de lui, comment pourrait-il en être autrement ? Lui parler de son cher collègue Azraël n’arrange pas vraiment Max qui est plus agacée qu’autre chose par cette évocation. Disons que devoir rendre visite aux Blackwood à cause de ses parents n’a jamais enchantée la chasseuse quand elle était adolescente. Autant dire qu’essayer de faire ami-ami avec Azraël est un échec cuisant et le revoir aujourd’hui en tant que soi disant représentant de l’ordre n’arrange pas du tout le ressenti qu’elle a à son égard. La personne qu’ils doivent aborder ne semble pas être une des personnes que Maxine apprécie de visiter non plus. Bizarrement, elle préfère une créature peu importe laquelle mais un moine… Si c’est un informateur qui plus est, il va falloir faire relativement attention et aujourd’hui la flic n’est pas certaine d’être bien adaptée à l’occasion. Tout ça pour un grimoire renfermant bien des mystères, peut-être une importante clé… Elle est assez sceptique sur le bouquin mais encore plus sur cette future rencontre avec un moine. Elle a tendance à rentrer dans le vif du sujet. Elle cligne des yeux concernant le lieu à rejoindre.

Max ∞ « En banlieue de la ville forcément…Il ne pouvait pas être à trois pas… »

Prendre la voiture est effectivement nécessaire et Maxine est venue à pied. Elle a l’habitude de beaucoup marcher en général alors quand la distance n’est pas bien grande ou qu’elle est motivée, elle fait de la marche. Ce qui l’a fait un peu rire nerveusement pour le coup. Lui étant aveugle, c’est clair qu’il ne va pas conduire. Situation légèrement embarrassante dans un sens. Elle aurait du y songer mais bon… sur le coup, elle ne s’est pas dit que ce serait nécessaire. Heureusement qu’il ne voit pas les expressions sur le visage de Max, voilà qui le ferait peut-être rire. Ah elle est belle la chasseuse ! Elle est bien obligée finalement de hausser les épaules (inutilement) et les joues un peu roses d’annoncer :

Max ∞ « C’est que je suis venue à pied en fait… Vous avez une voiture ? Enfin, je me doute que vous ne conduisez pas … »

Elle prend la direction de la sortie. Au pire, elle ira chercher sa voiture même si ça peut prendre un peu de temps. Il ne faut pas qu’ils en perdent trop, ils ont tout de même une mission à mettre en route. Maxine prend le chemin de la sortie du QG, vérifiant vraiment très maladroitement que l’aveugle suit bien derrière… Ben oui. Elle attend d’être dehors pour respirer un bon bol d’air se sentant un peu moins oppressée et donc beaucoup plus libre. Elle se tourne vers Keenan et même si elle n’est pas très tactile de bas, elle a besoin de poser sa main sur son bras pour communiquer. Elle ne se rend même pas compte. Elle fronce les sourcils.

Max ∞ «Voulez-vous que je vous laisse entamer la conversation avec le moine et que je m’occupe surtout d’être vos yeux, et de prendre le relai si ça tourne mal. Parce que si vous me laissez faire, je risque de ne pas être bien diplomate dès l’entrée… Donc une voiture ? »

HRP. J'ai vérifié mais comme j'ai un peu fait venir mon perso à pied. Désolée du coup je piétine vraiment énormément dans ce rp.

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Red like Roses # Keenan & Maxine

If you want to survive, you forget about sympathy. Controll your emotions. Still you mind and move on instinct.


On ne peut pas dire que Keenan soit vraiment étonné par la réaction des gens à son égard. Au mieux, il est vu comme un poids, un handicapé incapable de se servir de ses dix doigts tout simplement parce qu'on lui a retiré le sens qui est, pour la plupart des gens, essentiels à la vie en communauté. Le fait qu'il ait pu apprendre à se débrouiller sans, au bout de plus de trente ans de vie ne semble pas effleurer les esprits plus que ça. Il avait l'habitude. Rajoutez à ça son don, et il était souvent vu comme la personne la plus étrange qu'il nous ait été donné de rencontrer. Le fait qu'il ne tente pas plus que cela de se montrer sociable avec les membres de l'organisation - autre que le maire, avec qui il entretenait des rapports un peu plus étroits qu'avec les autres, compte tenu de sa place chez les Dux - et que sa fonction première de conseiller le chef de l'organisation lui donne, involontairement, une place plus élevée que la plupart n'aidaient malheureusement pas. Mais il fallait être honnête, Keenan faisait ce qu'il faisait pour le but qu'il s'était fixé, pas pour plaire à tous ceux qu'il rencontrait. Si cette chasseuse ne pouvait pas se faire à l'idée qu'il valait autant que ses bourrins de binôme ordinaires, voire même plus, il ne pouvait sans doute rien faire pour elle et n'en éprouvait aucun menu désir. Seul importait pour lui le grimoire. Il se devait de le trouver, pour venger son frère, oui, mais pas seulement. Pour venger tous ceux qui avaient connu ce que lui avait traversé, du désespoir à la colère, de la perte aux larmes, à la connaissance, la compréhension. Il voulait venger l'innocence brisée de dizaines de familles, qui avaient dû mettre les pieds dans ce monde surnaturel bien trop dangereux et immoral. Il ne se faisait pas guerrier de Dieu, loin de là, même s'il croyait dur comme fer que s'il avait été choisi pour ces visions, c'était dans le but d'aller dans le sens de sa foi. I n'était toutefois pas de ces croyants qui se laissaient aveugler par leur mission, mais plutôt de ceux qui puisaient dans leurs croyances pour rendre le monde meilleur. Du moins essayer. Le fait que l'homme qu'ils recherchaient était un moine n'était là le fruit que d'un curieux hasard, ou alors quelque chose auquel ils devaient s'attendre ? A bien y réfléchir, Rosakov devait se sentir, lui aussi, investi d'une certaine mission pour avoir dédié sa vie à l'écriture d'un tel livre. Comment avait-il acquis son savoir, ça, ça restait pour le moment un mystère, d'où l'importance de leur mission de ce soir, du moins en partie.

" J'admets qu'il s'agit d'un moine, mais le voir résider au milieu de la forêt serait bien plus étrange que dans un hôtel bon marché du centre-ville."

Le trentenaire s'autorisa un sourire. Il ne se moquait pas, trouvait simplement l'idée divertissante. Il en fallait peu, pour être honnête, pour lui faire tirer un sourire, surtout depuis qu'il avait revu Ella. Après avoir attendu sa réponse, il grimaça. Le fait d'utiliser sa propre voiture ne le dérangeait pas plus que cela, il préférait de loin les environnements qu'il connaissait à ceux qu'il ne connaissait pas, ça valait également pour les moyens de transport. Mais s'il y avait bien quelque chose qu'il n'aimait pas, c'était l'étalage de sa fortune. Ils avaient, cela dit, bien plus important à faire qu'être regardants sur la question, aussi, l'oracle n'hésita pas vraiment sur la réponse à donner, et se contenta de lancer un petit rire face à la gêne de la jeune femme.

" Un aveugle avec le permis ... ça vous choquerait? Mais non, je ne conduis pas, on a pas encore inventé la voiture en braille qui prévient de tout mouvement hors de la normalité ... Ce serait à creuser cela dit, même si ça vaudrait un peu trop cher, surtout lorsqu'on a la possibilité d'avoir un chauffeur. Il est garé sur le parking de l'église. "

Après avoir prit le chemin de la sortie, les deux membres des Dux arrivèrent à l'extérieur, non loin de l'Eglise. S'il se souvenait bien, ils venaient de sortir par la pierre tombale, ce qui signifiait qu'il leur fallait sortir du cimetière pour atteindre le parking. Même s'il ne le voyait pas, l'oracle se doutait de l'état de délabrement de l'endroit. L'église n'était plus vraiment visitée, il n'y avait plus d'office, les croyants préférant l'église du centre ville plutôt que celle à l'orée de la forêt. Qui pouvait les en blâmer? Pourtant, Keenan aimait venir prier ici. C'était calme, silencieux. Alors qu'ils atteignaient le parking et que le chauffeur leur ouvrait la portière arrière, silencieux - l'oracle se dit qu'il avait dû saluer Maxine d'un signe de tête, mais il n'aurait pas non plus pu parier sur ça faute de preuves - le jeune homme réfléchit.

" Merci Johnson. Le Dragon's, en centre-ville, s'il vous plaît. "


Reportant son attention sur la jeune femme, il hocha la tête.

" Effectivement. Sans vouloir vous offenser je risque d'être un peu moins brut de décoffrage. Non pas que vous le soyez, mais les chasseurs sont plus souvent aptes à l'action avant les mots."


La voiture démarra sur ces mots. Keenan espérait que le moine serait dans sa chambre, il n'avait aucune envie de ratisser toute la ville à sa recherche.


HRP. Y a toujours moyen de s'en sortir !

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Red like Roses # Keenan & Maxine

If you want to survive, you forget about sympathy. Controll your emotions. Still you mind and move on instinct.


Maxine ne sait pas vraiment dans quelle catégorie elle pourrait placer les oracles. Ils ont un peu le cul entre deux chaises les pauvres. Possédant un don mais particulièrement passif. Un don muni d’un handicap, la cruelle affaire. La jeune femme est bien contente de ne pas être dans ce cas de figure et elle ne s’imaginerait pas devenir soudainement aveugle. L’idée l’effraie beaucoup parce qu’elle s’imagine nettement moins confiante si tout lui est invisible. Son métier ne serait plus possible, chasser non plus et combien de temps tiendrait-elle avant de s’énerver concrètement. De craquer. Elle se sentirait inutile et elle déteste cette sensation là, celle de se sentir vraiment impuissante et perdue. Elle fait tout pour éviter de se trouver en plein dedans. Même quand elle est en arrière plan, tant que la situation ne semble pas échapper à son contrôle tout va pour le mieux. Elle se questionne sur le sentiment qu’à cet homme, à se tenir là dans ce QG. Est-ce qu’il y trouve sa place et est-ce qu’il ne se sent pas, appartenir à un univers différent ? Elle ne l’a jamais beaucoup côtoyé et ne se rappelle pas l’avoir souvent vu aussi impliqué avec d’autres alors elle n’a aucune idée de tout cela. En même temps, vu les drôles de zouaves qui se trouvent rattaché aux DT, on comprend que certains ne souhaitent pas s’attacher à trop de monde. Parmi la bande des joyeux lurons combien ne recommanderaient elle pas comme d’honnêtes citoyens se battant simplement pour protéger les habitants de Bray. Sans doute assez peu en vérité. Après elle dit cela, parce qu’elle connaît quelques têtes qu’elle n’a pas non plus en référence. Les faits sont là… Elle n’est pas toujours du même avis que tous ces chasseurs et pourtant elle à bien dit oui, à l’idée de foutre ses pieds dans ce trou. Maintenant, faut assumer son choix et donc donner un coup de main, fait partie de ses « loisirs ». Cette histoire de grimoire c’est assez important pour devoir faire des recherches plus qu’approfondies sur le sujet et ce foutu livre renferme peut-être de quoi régler tout un tas de souci. C’est peut-être aussi une grosse connerie mais ça… on ne peut pas savoir. En tout cas, parler de moine, c’est pas ce qui la passionne le plus et elle ne réfléchit pas vraiment avant de parler. Bien sûr que quand elle disait à trois pas, c’était juste par agacement. Elle se doute qu’il ne vit pas dans un arbre creux et mystique à prier pour ne pas se faire bouffer par un Wendigo. Max en mélange même ses références.

Max ∞ « Etrange est un mot tellement relatif par ici… »

Les mots s’échappent d’entre ses lèvres. Même si ses propos ne sont pas fait pour la vexer disons que l’accompagner des sourires n’est pas franchement pour plaire à la flic mais bon, il n’est pas méchant et puis ce n’est pas comme si elle est totalement dénuée d’humour. Elle préfère également ça qu’une entente froide qui rendrait la mission d’autant plus ardue à mener. Voire possiblement chaotique en ces jours-ci. Travailler en duo ça comporte toujours des avantages comme des inconvénients. Dans son boulot, elle s’en est très vite rendue compte… intervenir avec un collègue dépend parfois de votre entente avec ce dernier. Maxine tique soudainement au fait qu’elle n’a pas pris de voiture : oui elle aime marcher et elle n’a évidemment pas trop peur de se faire agresser en pleine nuit donc elle marche. Ça calme souvent ses nerfs d’ailleurs mais pas son esprit certes. Sauf que là ça peut effectivement poser problème et elle n’aime pas vraiment la grimace de Keenan. Le plus étonnant est sans doute son rire qui fait s’écarquiller les yeux de la demoiselle : qu’est-ce qu’il lui arrive ? Il a vraiment un humour décapant … mais elle se sent de plus en plus débile à discuter avec lui. Elle se demande vraiment ce qu’elle fout dans cette mission. Allez fais un effort Max… Elle esquisse un sourire, plus pour s’encourager que pour lui bien sûr.

Max ∞ « Commandez en une pour Noël, si vous êtes suffisamment sage. Même s’il existait une telle voiture, je ne monterais pas si vous conduisiez. On va se contenter donc de votre chauffeur. »

Ils sortirent tranquillement, par la place des morts, direction le parking. Maxine n’ajoute pas un mot jusque là. Elle reste calme et observe surtout les alentours même s’il n’y a pas grand monde dans le coin e général. Le lieu n’est qu’un souvenir du passé désormais mais elle préfère vérifier. Ils arrivent au véhicule et Max fait tout son possible pour rendre un salut aussi sobre que celui du conducteur. Poliment glacial. Le regard en dit bien plus long que la gestuel. Elle monte dans le véhicule et boucle consciencieusement sa ceinture. Les règles de sécurité sont élémentaires ! Elle risque sa vie tous les jours, ce serait tellement con de mourir à cause d’une ceinture de sécurité. Encore plus pour une policière. Elle acquiesce presque à ses mots, parce que c’est elle qui l’a quasiment sous entendu, mais aussi parce qu’elle ne voit pas ce qu’elle peut bien ajouter de plus. Elle tourne son regard vers l’extérieur, observant le paysage qui commence à défiler avant de se rendre compte que son silence peut paraître un poli mais aussi parce qu’elle pense à un détail.

Max ∞ « Je ne me vexe pas pour si peu et je n’irais pas pour vous contredire. Sinon, vous avez une arme sur vous ?»

Même une toute petite pourrait lui être utile. Bon, il a de la chance dans un sens que ce ne soit pas une chasseuse égocentrique, qui ne pense qu’à sauver sa poire en cas de souci mais elle préfère lui demander ça. Il sait peut-être se défendre un peu… mais à l’aveugle ça risque d’être tendue. La voiture ralentit doucement et il faut peu de temps à Max pour mettre un pied dehors et observer l’enseigne en néons dont certains ont rendu l’âme. Elle s’apprête à faire un pas vers le lieu et soupire. C’est lui qui a le plus d’infos et c’est lui le « négociant ».

Max ∞ «On fait les chambres une à une ou vous avez une idée d’où il crèche précisément ?Sinon je peux aller rendre une petite visite à l'accueil.»


HRP. désolée du temps et de la qualité.

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Red like Roses || Pv Keenan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Horreurs roses
» Les Roses Noires - Coaché par Iceman
» Tente des trois roses de gueules
» KEENAN ㄨ dans ce monde où on a pas sa place, dis moi juste on va le temps qui passe
» Guerre des deux roses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-