Qu'est-ce qu'on est serré au fond... de la fée verte ~ Mackayla & Sirius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Magicien
Messages : 572
Age du personnage : 40
Race : Magicien.
Métier/Etudes : Professeur en Arts & Sciences Occultes à l'Université de Bray.

Blonds have more fun.

Mackayla & Sirius

Bordel Pa' ! Arrête tout de suite, tu me les brises là ! Je sors ce soir, que tu le veuilles ou non ! Et il n'est pas question que je t'emmène avec moi !



Totalement furieux, je fixais mon paternel derrière moi via le miroir de la salle de bain. Il était assis sur le bord de la baignoire, les bras croisés sur son petit torse, son chapeau haut de forme vert qui lui tombait sur les sourcils, en position d'enfant boudeur. À force, je ne trouvais plus ça adorable. Depuis quelques jours, il était juste insupportable, à faire des crises, à râler, à faire le gamin, tout simplement. Et clairement, ça me brisait les noix. D'ailleurs, son niveau de casse-couillage venait, étrangement, du fait que j'avais ramenait un magazin où Xion est en couverture. Ouais, j'aime me faire du mal. Sachant parfaitement que la mémoire à court terme de mon père est défaillante, je savais très bien qu'il ne se souviendrait pas de ça, et donc encore moins de son retour. Mais j'avais surtout fait la grosse erreur de ne pas jeter le-dit magazin, puisque un soir alors que je revenais de la boutique, j'avais surpris mon vieux père assis sur le canapé, le torchon face à lui, son regard ne quittant pas l'image de mon ex-compagnon. Depuis, il m'avait gonflé pour le garder. Heureusement, on n'avait pas encore parler de tout ça ensemble, mais je craignais que ça n'arrive, étant donné que mon père était persuadé qu'on était toujours ensemble. Est-ce que c'était pour ça qu'il était aussi lourd ? Je le soupçonnais en tout cas, tout en sachant que ce n'était pas conscient de sa part.

Bref, j'étais en train de me préparer pour aller à une soirée et il m'avait suivit jusque dans la salle de bain pour me supplier de le faire venir avec moi. Tout en me coiffant et en taillant ma fine barbe de trois jours, j'essayais d'ignorer les marmonements de mon père à mon encontre, percevant quelques bribes de phrases, ou juste des mots par-ci par-là. Lorsque je fus satisfait de mon apparence, je retournais dans ma chambre pour mettre des chaussures et une veste, mais mon lutin de paternel ne me lâcha pas d'une semelle. Sautillant et me grimpant dessus pour être sûr que je n'allais pas l'oublier. Les nerfs plus qu'à fleur de peau, je perdais lentement patience et sang froid alors qu'il me montait sur la tête, me décoiffant au passage et tirant sur mes mèches. Sérieusement, il m'agaçait vraiment. Quand j'essayais de l'attraper, il me fillait entre les doigts en riant, se perchant sur les murs en hauteur. Pour me calmer, je décidais de l'ignorer, me dirigeant vers ma table de nuit, y sortant ma petite boîte à merveilles. Toutes les substances que je prenais étaient là dedans, mais seulement les doses nécessaire pour quelques jours. Le stock, je le planquais dans mon coffre fort, ou plus exactement dans le plancher. Mes trésors restaient ensemble. Sachant très bien que mon père devait être dressé sur ses petits pieds pour essayer de voir ce que je faisais, je pris un petit sachet de coke pour faire trois petites lignes que je sniffais par la suite. Il savait très bien à quel degrès était arrivé mon addiction, que c'était devenu un besoin, mais ça aussi c'était un tabou. Peut-être aussi parce que je lui en voulais toujours autant de m'avoir retirer mon pouvoir d'illusion, je ne savais toujours pas comment d'ailleurs, et parce que dans un sens, c'était lui qui m'avais poussé dans les substances illégales qui me tueraient moins rapidement que mon monde illusoire. Ceci étant dit, je n'aimais pas qu'il me voit comme ça. C'est pour ça que je faisais toujours de mon mieux pour qu'il ne me voit pas me shooter.

Si tu veux venir avec moi, il faut que tu descendes, Pa'...



Je m'étais relevé et lui tendais la main pour qu'il descende de l'étagère où il était perché, un mince sourire sur les lèvres. Il fallait bien que je cède si je voulais avoir la paix. Mais pas sans conditions. Après pratiquement une heure de pourparler avec lui, je parvins à le mettre dans un bocal, avec une photo de mon ex découpée du papier glace, et quelques friandises. Bocal glissé dans ma poche. Au moins, là, j'étais sûr qu'il ne ferait pas de connerie. Je me téléportais par la suite à mon point de rendez vous, Mackayla m'attendait. Je ne savais pas trop ce qu'elle était pour être honnête, vu qu'à chaque fois qu'on se voyait, on était torché et/ou défoncé, on se marrait bien, et on passait de bons moments. Et puis, ne pas savoir me permettait aussi de ne pas me prendre la tête. Même si elle savait que j'étais un Leprechaun, je ne cachais jamais ma nature. J'arrivais donc et me frayais en chemin à travers la foule, cherchant ma partenaire de soirée parmi les fêtards.

Mackayla ?!


DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Qu'est-ce qu'on est serré au fond... de la fée verte  

Sirius & Mac

En pleine lecture d'un vieux livre qu'Eldarion m'avait fourni et qui traitais des points faibles de chaque espèce sur terre (Et quand je dis espèces je parle au sens large du terme) je n'avais pas vu l'heure passé, j'étais pas encore en retard mais si je ne me dépêchais pas j'allais finir par l'être. Je venais de m'arrêter au chapitre "Leprechaun". Comme c'était étrange, il y a quelques mois à peine je m'étais jurée de ne jamais douter de ce pourquoi je me battais depuis maintenant 4 ans, et pourtant j'avais appris à mes dépends que tout n'était pas noir ou blanc, qu'il y avait parfois quelques nuances de gris....
Je me souvenais parfaitement de ce soir-là, le soir ou j’avais appris que Sirius était un Leprechaun, ma première réaction avait été de sortir mon arme mais il n’avait rien de ces monstres, il était même plus humain que certaines personnes, je m’étais résignée, c’était la première fois que j’épargnais quelqu’un qui n’était pas véritablement humain, ça ne m’était jamais arrivé. Depuis je vivais une véritable remise en question de tout ce en quoi je croyais, et si le mal c’était nous ?
Je refermais d’un coup sec le livre posé devant moi, quel que soit la nature de mes tourments ils ne s’en iraient pas en restant planté devant des livres. Et puis il fallait bien l’avouer, l’alcool aide parfois à répondre à des questions d’ordre philosophique, quand on a bu on refait le monde et tout semble si simple.
En ce moment je me rendais bien compte que je buvais plus que de raison, mais je doutais vraiment de moi et de mes convictions, après tout Azraël n’avait pas tort, qu’est ce qui me différenciait de ces créatures que je cherchais à tout prix à abattre ? Je tuais moins ? A cette pensée un rire m’échappa, j’avais très certainement tué plus que certaines créatures, plus que certains leprechaun qui ne représentaient pas de menaces en sois par exemple.
Enfin toujours est-il que ce soir-là j’avais mis de côté mes vieilles rancunes et j’avais accepté Sirius en tant que leprechaun, en tant qu’ami.
Finissant donc de me préparer je partis de chez moi et me dirigeais vers le « Green Fairy », ironie de la situation une fée verte, encore une vieille légende d’Irlande celle-ci aussi me ferait elle regretter mes choix passés et à venir ?
Une fois sur place je cherchais Sirius dans la foule, je ne le voyais pas, d’humeur morose je me dis qu’une bonne pinte me détendrais, je m’approchais du comptoir et commandais 2 Guiness, une pour moi et une pour Sirius, je n’avais encore que peu de vrais amis dans cette ville mais le peu que j’avais je ne voulais pas les perdre, c’était ma façon à moi de dire à Sirius que j’étais désolée d’avoir sorti mon arme lorsque j’avais appris ce qu’il était même si torché comme il l’était (bon ok moi aussi en fait) il ne s’en était surement pas rendu compte,  et pour lui montrer que oui je voulais que cette amitié de bar continue.
Le barman servit donc les deux Guiness d’abord jusqu’à la moitié du verre puis patienta quelques secondes comme de coutume lorsque l’on sert une Guiness puis compléta le verre. Au moment où je prenais les deux verres une voix dans mon dos m’appela, Sirius était là !
Je me retournais, sourit et lui tendis la bière.

« A la tienne compagnon ! »

Nous trinquâmes et je bus quelques gorgées avant de lui demander :

« C’est ma tournée, oublis pas la tienne ! »

Je lui fis un clin d’œil et bu une seconde gorgée. Je ne lui demandais pas s’il avait passé une bonne journée, en fait on savait qu’on été tous les deux ici pour ne pas penser à notre journée, la règle était de ne pas parler de choses sérieuses tant qu’on avait pas atteint un minimum d’alcoolémie.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Magicien
Messages : 572
Age du personnage : 40
Race : Magicien.
Métier/Etudes : Professeur en Arts & Sciences Occultes à l'Université de Bray.

Blonds have more fun.

Mackayla & Sirius

Mackayla, cette petite blonde avec une gueule d'ange mais qui dégage quand même quelque chose de... pas innocent. Bon, je ne savais vraiment pas ce qu'elle était, à quel groupe elle appartenait, mais vu mon état à chaque fois qu'on se voit, même si c'était la deuxième fois, j'étais défoncé et bourré, elle pourrait me dire qu'elle était un éléphant rose, je pourrais la croire. Bon, en même temps, la seule chose qui pourrait me surprendre et me faire quitter les lieux serait qu'elle soit une Wendigo. Une humaine, je pourrais avoir les boules, parce qu'on passait des bons moments à refaire le monde avec notre vision de torchés, mais je ne partirai pas pour autant. Enfin, si elle venait à me le dire et que je l'entendais. Et la comprenais encore. Ouais, c'était une amitié assez étrange, mais ça m'allait très bien. Dans un sens, avoir une relation qui sortait des conventions sociales ne faisait beaucoup de bien, très sérieusement. Je parvins enfin à retrouver ma petite blonde et à me frayer un chemin jusqu'à elle, prenant presque aussitôt la bière qu'elle me tendait, la toute première gorgée suivit aussitôt. Une bonne Guiness. Le Leprechaun Irlandais de pur souche que j'étais se sentit pousser des ailes au contact de mes lèvres avec la boisson. Rien de mieux pour commencer cette soirée de beuverie ! Cependant, quand ma partenaire d'alcool souleva la délicate option de moi aussi payer ma tournée, je haussais un sourcil. Comment osait-elle demander ça à un Leprechaun ? Mon petit moi intérieur sorti aussitôt les dents en s'accrochant à ses petits sacs de pièces d'or, grognant et bavant. Finalement, cette image mentale me fit sourire.

Merci, Mac ! Mais pour la tournée, on verra. Si tu arrives à me faire lâcher mon porte-feuille.


Je préférais la prévenir quand même avant, on ne sait jamais, elle n'avait peut-être pas encore perçu toute l'avarice dont on pouvait faire part ceux de mon espèce. Ou alors c'était qui était particulièrement pingre, allez savoir. En tout cas, je bu une nouvelle gorgée de ma bière avant de l'entrainer vers une table libre, une de ses tables rondes et hautes où on s'installe sur des tabourets de bar. J'adore cet endroit, même s'il est souvent blindé de monde. J'aurais plutôt tendance à aimer les lieux où il y a au moins un coin tranquille, à l'abri de la foule. Ce qui n'était pas le cas ici. Mais l'ambiance faisait que je n'avais pas envie de fuir. On était tous, en quelque sorte des potes de boissons.
Je posais mon verre sur la table pour retirer ma veste que j'installais sur le dossier de mon siège. Pour le moment, je laissais mon père où il était, c'est-à-dire dans son bocal. Je savais qu'il ne pouvait pas dévisser le couvercle et que pour le moment, il était calme. Et concrètement, je n'avais pas envie de dévoiler la présence de mon gnome de paternel à mes côtés à Mackayla, pas tout de suite. Si moi, pas grand chose pouvait me choquer, ce n'était peut-être pas son cas. Une fois bien posé, je soupirais de soulagement en passant mes mains dans mes cheveux. Enfin, j'allais pouvoir profité, j'allais pouvoir m'éclater un peu.

Désolé pour le retard, j'ai eu un petit contre-temps. Je te dirais peut-être pourquoi quand je serais suffisament bourré.


DEV NERD GIRL


_________________
Let's put some Magic in the World.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Qu'est-ce qu'on est serré au fond... de la fée verte  

Sirius & Mac

Je rigolais de bon coeur, Sirius sortir son porte feuille pour payer sa tourner, visiblement l'option paraissait peu probable, c'était pas grave cétait aussi pour ça que je l'appréciais, il assumait ce qu'il était. Et il avait raison.
Ce gars allait me ruiner, loin de me contrarier ça m'amusais même. Il m'entraîna jusqu'à une table et nous nous asseyions sur les deux tabourets hauts qui s'y trouve, je buvais de grandes gorgées de ma bière, plus vite ça montait, mieux c'était. Une fois installés Sirius se passa une main dans ses cheveux et soupira, il s'excusait d'être en retard et me dis qu'il m'expliquerait la raison plus tard, peut être, je rigolais de nouveau, décidément notre amitié et notre relation peu conventionnelle me mettait de bonne humeur, tant mieux.

-T'en fais pas j'étais en retard aussi de toute façon, tu vois en fait si on est tous les deux toujours en retard au final aucun de nous ne l'est vraiment !

Je lui adressais un clin d'oeil, au moins on avait ça en commun, ça et l'alcool bien sûr même si Sirius semblait préférer la bière et moi le vin nous nous contentions de tout ce qui était alcoolisé, c'était ça le principal.
Je ne lui dirais pas la raison de mon retard, que se passerait-il s'il apprenait que je faisait partie du Dux Tenebris, que dirait il s'il apprenait que je comptait partir en Sibérie pour trouver un grimoire qui risquerait de détruire la magie sur Terre, serait-il affecté lui aussi ? Les leprechaun étaient des êtres vieux, ils auraient pu faire partie des êtres élémentaires, des esprits de la nature, les légendes sur eux en Irlande étaient par milliers, un grimoire comme celui de Rosakov les affecterait il ?

Je ne voulais pas y penser, j'esperais simplement que même bourrée je ne parlerais pas de ça, pas ce soir, jamais.

Je bus donc ma pinte en entier, boire pour oublier, boire pour déculpabiliser, boire pour se convaincre que je faisais le bon choix, mais surtout je voulais m'amuser.
Une fois le verre vide je regarde Sirius et luis demande :

-Tu bois ou tu fais semblant ? Si tu veux que je t'en paye un autre c'est le moment !

Je souriais, j'adorais lui lancer des défis, faire des jeux à boire avec lui, nous essayions toujours de prouver que l'un pouvait boire plus que l'autre, on perdait souvent le compte de nos verres à la fin de la soirée.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Magicien
Messages : 572
Age du personnage : 40
Race : Magicien.
Métier/Etudes : Professeur en Arts & Sciences Occultes à l'Université de Bray.

Blonds have more fun.

Mackayla & Sirius

Je crois que je devais avoir le regard dans le vide alors que Mac parlait, toute joyeuse, qu'elle trouvait une façon de voir les choses pour dire qu'on était tous les deux à l'heure au final, je devais avoir décroché, j'étais perdu dans mes pensées. Pensées qui étaient tournées vers mon père dans ma poche, qui devait peut-être parler avec la photo de Xion, ou alors il avait fini par s'endormir, je ne savais pas trop, mais bref, contrairement à lui, je ne parvenais pas à oublier, je ne parvenais pas à faire abstraction de sa présence. Est-ce que ça faisait de moi un mauvais fils de vouloir oublier son père l'espace d'une soirée, de me foutre de ce qu'il pouvait bien faire, que ce soit en bien ou en mal ? Je crois bien que je serrais les poings autour de ma pinte alors que la culpabilité m'assaillit de plein fouet. Qu'est-ce que dirait ma mère si elle nous voyait comme ça ? Est-ce qu'elle serait honteuse de me voir dans cet état ? Est-ce qu'elle me rendrait responsable de la démence de mon père ?
Je revenais cependant rapidement à la réalité alors que ma partenaire de boisson avait déjà fini sa bière et me provoquait. Je ne l'avais même pas vu boire, je n'avais même pas réalisé que je m'étais autant perdu. Un fin sourire se peint sur mes lèvres alors que je la regardais, puis son verre vide. Je buvais toujours lentement ma première bière, étant donné que je tenais très mal l'alcool et que je finissais assez vite bourré. Encore plus quand je prenais des doses juste avant, et là concrètement, la deuxième suffirait à me mettre par terre. Si Mackayla voulait prendre de l'avance, il n'y avait aucun problème, si elle voulait être déchirée avant moi, je n'allais pas l'en empêcher. Peut-être que pour une fois, je pourrais en apprendre un peu plus sur elle. Après deux ou trois gorgées, je reposais ma pinte et croisais les bras sur la table, me penchant un peu vers elle.

Je ne suis pas contre une autre tournée, mais rien ne m'oblige à la boire tout de suite. Il vaut mieux que j'en profite maintenant avant que tu ne t'en souviennes pas.


Je disais ça, mais je ne voulais pas me perdre de nouveau dans mes pensées, je ne voulais plus penser tout court, et pour ça, je n'allais pas non plus la regarder atteindre un taux d'alcoolémie trop avancé, pas sans moi en tout cas. Si bien que je terminais ma Guiness aussi, prenant sa perche au passage, mais j'avais plus dans l'idée de shot pour la suite plutôt que des grosses pintes. Je m'essuyais les lèvres d'un revers de la main et lançais à la jeune femme un regard qui en disait long sur ma détermination. Bon, tant pis, je ne serais probablement rien de plus, condamné a être avec elle celui qui raconte tout sans jamais rien savoir de l'autre. Et pis, si jamais elle venait à le faire, il y avait de très grosses chances pour que je ne m'en souviennes pas.

J'te propose un truc... Et profite, je ne risque pas de le faire longtemps, et je vais probablement le regretter. Tu payes donc cette tournée, et à la fin de la soirée, on partage le tout. Comme ça, c'est équitable. Profite de ma générosité.


Bon, d'accord, ce n'était en rien de la générosité, mais hé, c'était le maximum qu'un Leprechaun pouvait faire. Je soupirais légèrement en repoussant mon verre et relâchais finalement mon attention de Mackayla pour regarder tout autour de nous, à la recherche de beaux specimens. Même si, depuis nos retrouvailles, je n'avais pas revu Xion, même si je n'avais plus éprouvé le besoin de laisser un autre homme que lui poser ses mains sur moi, que je n'avais pas recouché avec un autre, rien ne m'empêchait de regarder, rien ne m'empêchait de voir les beaux mecs qui passaient. Ma partenaire de boisson se foutrait probablement de moi, mais tant pis.

DEV NERD GIRL


_________________
Let's put some Magic in the World.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Alors que j'étais debout à côté de mon tabouret en attendant la réponse de Sirius sur le deuxième verre je le vis hésiter un instant, tiens donc le légendaire picolo hésite à prendre une deuxième pinte ? Lui comme moi nous tenions peu l'alcool et je savais qu'ils nous en fallait peu mais d'habitude nous essayions d'arriver dans cet état le plus vite possible. De toute évidence quelque chose le tracassait. Finalement il fini par accepter un autre verre même s'il ne le boirait pas de suite. Quelques instant plus tard il ajoutait quelque chose.
Peut être que cette Guiness m'était montée à la tête un peu trop vite, je rêvais ou Sirius me proposait de partager la note à la fin de la soirée ?
Peut être qu'en fin de compte les miracles existaient ? Qui sait !
Je le regardais abasourdi :

-Sirius qui propose de payer la note, un leprechaun qui propose de payer, hum je crois que je vais jouer à l'euromillion aujourd'hui c'est un jour à marquer d'une croix !

Bien sûr je le taquinais, avant de savoir qu'il était un leprechaun j'avais accepté le fait qu'il était peu enclin à partager son argent mais maintenant je comprenais et au fond ça ne me genait pas, l'assurance vie de mes parents plus les bourses me permettaient d'avoir suffisamment d'argent pour payer un (ou une dizaine de verres) à des amis. Et des amis, j'en avait peu.
C'était sûr cette fois Sirius n'était pas dans son assiette, je partis donc en direction du bar avec une nouvelle résolution, nous allions faire un jeu pour vider notre sac (et notre verre bien sûr). En revenant je m'apperçu qu'il regardait en direction d'un homme l'air plutôt interessé, nous avions décidément encore pas mal de choses à apprendre l'un sur l'autre, raison plus pour que nous fassions ce jeu.
Une fois au bar je commandais deux mètres de shooters (un chacun), chaque shooter était rempli de vodka avec un parfum différent, fraise, banane, le but étant de découvrir les parfums sur le coup. Je rapportais donc tant bien que mal ces plateaux sur la table.

-Alors voilà il est indéniable que ce soir quelque chose te tracasse alors je te propose un jeu, chacun notre tour on va dire quelque chose qui nous tracasse que l'on regrette ou que l'on n'a jamais dis à personne et on boit cul sec un verre à chaque révélations, qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Magicien
Messages : 572
Age du personnage : 40
Race : Magicien.
Métier/Etudes : Professeur en Arts & Sciences Occultes à l'Université de Bray.

Blonds have more fun.

Mackayla & Sirius

Alors que ma compagne de boisson et de couleur de cheveux s'éclipsait soudainement pour aller au bar, je haussais un sourcil, surpris. Qu'est-ce qu'elle préparait ? Est-ce qu'elle était allée prendre la bouteille la plus chère afin de fêter mon élan de générosité ? Non, elle n'oserait pas... Du moins, c'était bien ce que j'espérais, parce qu'il n'était pas question que je paye une bouteille hors de prix, juste comme ça. Certes, j'avais proposé de partager, mais parce que je savais très bien ce que nous prenions d'habitude tous les deux, ce qui était loin d'être excessif. Quand Mackayla fut de retour avec ces deux mètre de shot et sa proposition de jeu à boire, je soupirais. Seigneur, je n'aurais pas dû dire ça, j'étais piégé à présent. Et une partie de moi avait très envie de jouer à son petit jeu afin de vider mon sac. Donc en soit, l'idée était bonne, même si je restais septique. Cependant, avec ce jeu, tout en exorcisant le mal, j'en apprendrais un peu plus sur la jeune femme avec qui je passais plus de temps à boire qu'à parler. Reniflant et passant une main dans mes cheveux, je me levais de mon siège pour l'aider à installer les verres sur la table, pour ensuite me rasseoir et la regarder.

Va pour un jeu à boire dans ce cas. La soirée va être riche en surprise. Si tu me le permets, je veux bien commencer.


Mes yeux se posèrent sur le premier shot, mais je ne l'attrapais pas, j'étais en pleine réflexion. Par quoi commencer ? Il y avait tout un tas de choses que je regrettais, qui me perturbaient, et encore plus que j'ai toujours gardé pour moi. Plus qu'il n'y avait de verres en tout cas. Peut-être parce ce qui était le plus récent comme... un certain ex, par exemple...? Oui, c'était probablement le mieux, ainsi, j'en serais débarrasser, et puis, je ferais d'une pierre de coup. Je n'en avais reparlé à personne, n'ayant pas réellement de confident ni d'amis assez proche avec qui parler de ce genre de chose qui me tenait autant à cœur. Enfin, je n'étais pas non plus quelqu'un du genre à se confier ou avoir besoin de parler avec les autres pour me sentir mieux.

Et bien, il y a peu, j'ai revu mon ex, l'homme pour lequel je suis tombé désespérément amoureux il y a des années, qui m'a quitté il y a trois ans sans explications, sans rien du tout, me volant en partie pour la même occasion, du jour au lendemain. Je l'ai donc revu il y a quelques jours et... j'ai craqué. J'ai recouché avec lui. Sauf que je suis toujours raide dingue de lui, et je sais qu'il va disparaître de nouveau.


Ma phrase était à peine finie que j'avais attrapé mon verre pour le vider dans ma gorge, me laissant un léger goût fraise dans la bouche et sur le palais. Je reposais le verre, mais je fixais le plafond, sentant toujours ce même poids sur les épaules. En fait... c'était une mauvaise idée que de vouloir le dire à voix haute. Les choses n'en devenaient que plus réelle encore, plus vraie. Et Xion allait partir, je le savais, il le savait, le monde entier le savait. Et j'avais été con de croire à ses paroles, ainsi que de le retoucher. Il était la pire des drogues que j'eu prise, et la désintoxication serait pire que tout. Encore.

DEV NERD GIRL


_________________
Let's put some Magic in the World.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'est-ce qu'on est serré au fond... de la fée verte ~ Mackayla & Sirius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2 vs 2 : partie très serré
» O&G vs démons 2500 Résultat et partie serrée !
» [Empire] Serre et Erynie
» La vieille, la brute et la crevette (pv Orjan)
» Malvina Ϟ Fais pas l'bonhomme, les seules choses que t'aies déjà serré, ce sont tes lacets.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-