Va pour un cours de Surf... [Feat Utah O. Harrington]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Va pour un cours de Surf...
Utah & Elena

Il y a quelques jours, j’ai trouvé dans la boite aux lettres de Sasha, un flyer qui parlait de prendre des cours de surf. Étant assez sportive, je me suis à m'y inscrire. Pourquoi ? En fait, je ne sais pas vraiment. Pratiquer autre chose que le jogging pourrait s'avérer pas mal. Non ? J’ai envie de découvrir quelque chose que je n’ai jamais fait, genre qui ne se joue pas avec un ballon par exemple… Du coup, j’ai eu une réponse assez rapide, je m’attendais pas à ça, mais ils sont relativement ponctuels apriori. J’ai donc eu le temps, heureusement, d’aller m’acheter une combinaison spéciale, après tout, on est en Irlande pas dans le sud de la France. Je n'avais donc plus qu’a attendre le jour J !

J’avais donc rendez-vous avec un dénommé Utah O. Harrington à 10h… Surement un de ces profs d’une quarantaine d’années, qui est prof pendant son temps libre. Je pris le chemin de la plage, le maillot de bain déjà sous mes vêtements et la combinaison dans mon sac avec une serviette de plage. Heureusement, le temps semblait clément aujourd'hui, j’espère que les vagues ne seront pas trop hard, je n’ai pas envie de finir noyée direct à mon premier cours. Honnêtement je ne sais pas comment ça va se passer, est-ce qu’il va me montrer les bases et me dire de revenir un autre jour pour tester les vagues, ou nous allons faire ça tout d’un coup ? Ce n’est pas parce que j’ai peur hein, au contraire, mais ça va être assez chaud dans le sens, tenir sur une planche comme ça sur l’eau c’est assez flippant.

En arrivant sur la plage, le monde est plus ou moins présent. Il n’y a pas foule non plus hein, mais y a quand même du monde. Sans parler des surfeurs sur l’eau, c’est juste magnifique ! Je suis en totale extase devant un spectacle pareil ! Je suis sûr que j’en ai la bouche ouverte, en effet j’ai la bouche ouverte… La honte. Je secoue la tête en marchant jusqu’au point de rendez-vous, le sable est assez chaud c’est vraiment agréable. Une fois devant, je regarde autour de moi en cherchant le prof en question, que je n’ai jamais vue, j’espère qu’il ne m'a pas oublié ! En attendant je vais enfiler ma combinaison. Je commence donc à retirer mes vêtements, que je range soigneusement dans mon sac avant de sortir la combi que je commence à enfiler.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Elena ∞ Utah

Le surf, c'est la vie, à mes yeux du moins. Même si j'ai mis les compétitions de côté pour le moment, je ne peux me résoudre à abandonner totalement ma planche. Elle fait partie de moi, elle m'appelle chaque jour un peu plus et de voir Ska camper sur ses positions me bouffent. Alors oui, évidemment, je comprends sa décision. Elle a failli mourir la dernière fois, j'ai aidé son père à la récupérer au fond de l'eau et à la sortir mais tous deux étions conscients que seule sa transformation en Grindylow pourrait lui sauver la vie. Evidemment ce fut difficile pour son père et elle, ce n'est pas un geste anodin de faire passer sa fille d'humain lambda à grindylow. Je ne me souviens pas de ma transformation pour être honnête, je suis celui qui l'a quasiment toujours été au final. J'ai été à deux doigts de me noyer à 2 ans parce que je voulais faire comme les grands. Je sais que mes parents ont tourné le dos trente secondes et que ça a suffi pour que je parte avec ma planche dans l'eau. Le temps qu'ils arrivent jusqu'à moi, je me trouvais au fond de l'eau, quasiment sans vie. Je n'avais pas lutté, je m'étais laissé couler, emporter par la mer comme si c'était normal, comme si je retournais dans mon élément. Mon père m'a transformé pour me sauver la vie et je sais qu'il le regrette. Non pas de me sauver la vie, bien entendu, mais de m'avoir transformé si jeune. Mais je ne lui ai pas donné le choix, j'en fais toujours qu'à ma tête, vous finirez par le comprendre. Cela ne sert à rien de faire des plans avec moi, je suis toujours celui qui va les contre-carrer, volontairement ou non. Ce n'est pas pour rien que j'ai fais une croix - temporairement - sur les compétitions, pour lui montrer que je la soutiens et que j'attendrais qu'elle soit prête pour y retourner. Parce que c'est notre truc à tous les deux, je ne me vois pas refaire du surf en professionnel sans elle ... Mais combien de temps cela va-t-il prendre encore ?

Pour attendre, je me console en donnant quelques cours. Le club de surf de Bray était plutôt content de voir débarquer un ancien champion de surf et honoré que j'accepte si facilement de partager mon savoir. Ils savent que ma carrière n'est que mise entre parenthèse et qu'un jour je retournerais dans la cours des grands, mais en attendant ils profitent de toute l'aide que je peux leur offrir. Grâce à mes sponsors, mes vidéos et tous mes followers, je n'ai pas vraiment besoin de travailler. Ajoutez à cela le fait que mes parents sont riches et vous obtenez un pro qui offre de son temps, gratuitement. Ils me paient des coups à boire et ne me font pas chier, c'est tout ce que je demande. Eux ça leur va et ils sont plutôt cool, je m'entends bien avec eux. Ils m'ont prévenu hier soir que j'aurais une cliente à 10h. J'aime pas trop me lever tôt mais j'avoue que ce matin, j'étais plutôt content de me lever. Rien à voir avec la nenette à qui je vais faire des cours - j'ignore à quoi elle ressemble - mais j'ai vu à la météo que le temps serait top pour surfer, alors je me suis levé tôt. Je n'a pas vu le temps passé, j'étais en train de surfer quand un pote m'a dis que ma cliente était arrivé. Je demande toujours à mes potes de me rappeler que j'ai des rendez-vous, sinon j'oublie et je n'y vais pas. Du coup j'abandonne mon spot pour revenir vers la plage. Planche à la main, je me dirige vers une brunette qui est en train de tenter d'enfiler sa combinaison. « J'espère que tu as du talc sinon tu vas galérer à enfiler ta combi » Lui dis-je en esquissant un sourire  « Tu es Elena ? Je suis Utah, ton prof de Surf ! » Ah que j'aimais le surf et ces cours ma parole ...
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Va pour un cours de Surf...
Utah & Elena

Moi qui pensais que ça allait être simple de mettre se truc moche et collant sur moi, j'avais tout faux. J'avais à peine mis le pied, que je sentais que ça coinçait. Et merde, comment se taper la honte ! Je sentais bien que les gens me regardaient autour de moi, je ne devais pas me décourager j'allais y arriver ! C'est peut-être la première fois, que je vais enfiler un truc pareil, mais qui ne tente rien n'a rien comme on dit. Le soleil ne m'aidait vraiment pas, j'avais chaud, ce truc me collait à mort, c'était limite si je ne suais pas et c'est horrible de suer ou de sentir la transpiration. J'étais littéralement en train de me battre, pour mettre ce truc que quelque chose, du moins quelqu'un me sortit de ma bataille en me parlant.

-"J'espère que tu as du talc sinon tu vas galérer à enfiler ta combi."

Je sursautais en relevant la tête, remarquant un jeune homme blond aux yeux bleus, entièrement mouillé avec une planche à la main me sourire. Attendez, c'est "ça" mon prof de surf ?! Je ne m'attendais vraiment pas à cela, tellement pas. Cette scène est digne d'un film hollywoodien, plus clicher, tu meurs. J'imagine qu'il va voir ma surprise à mon regard, je suis grillé à 10 000 km que je m'attendais à voir quelqu'un d'autre, qu'un petit jeune. Non, je dois me tromper, c'est juste un jeune qui vient faire la causette... Qui veut ce la jouer intéressant devant une minette qui galère !

-"Tu es Elena ? Je suis Utah, ton prof de Surf !"

Et bien non, c'est bien lui... Je lâchais un petit rire en reposant mon pied sur le sable, pour ne pas m'afficher encore plus, bien entendu. Tant pis pour la combinaison, j'ai mon maillot de bain au pire. J'ai assez attiré l'attention des gens, je ne vais pas continuer à aggraver mon cas, encore moins devant lui.

-"Oui c'est bien ça, je suis Elena. Et non, en fait, je n'ai pas pensé au talc..."

J'étais vraiment mal à l'aise pour le coup, la prochaine fois, je ferais des recherches avant de me lancer à l'aveugle dans un truc. En plus était-il en train de se foutre de moi avec son histoire de talc ou pas ? Techniquement, peut-être qu'il dit vrai. Je n'ai pas réussi à l'enfiler, alors pourquoi il mentirait. Je replaçais une mèche de mes cheveux qui me gênait en regardant le dit prof, puis je pris à nouveau la parole.

-"C'est assez compliqué à enfiler ce machin..." Dis-je en riant pour cacher ma gêne.

Je sens que ça va être drôle, il a l'air du petit dragueur, vous savez, celui qui en profite à mort. Avec moi, il est mal barré de toute façon, on est là pour surfer, non pour flirter.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Elena ∞ Utah

La situation est loin d'être cocasse, mais moi elle m'amuse beaucoup. Je sais que c'est moche de se moquer du malheur des autres mais franchement à la voir se tortiller dans tous les sens pour arriver à enfiler sa combinaison, ça n'a pas de prix. Soit les vendeurs ont été des chiens en ne l'informant pas de la manière d'enfiler la combinaison, soit alors elle a décidé à n'en faire qu'à sa tête et maintenant elle en paie le prix fort. Dans les deux cas, je suis gagnant. Oh et puis la surprise qui se peint sur son visage quand elle me voit arriver, ça aussi ça vaut tout l'or du monde. Je sais que quand les gens réservent des cours, on ne leur dit pas à quoi va ressembler leur prof, en général on lâche juste le nom et puis ils voient sur place sur qui ils sont tombés. Elena a plutôt de la chance, elle a en face d'elle un champion. Bon certes en stand by actuellement, mais ça ne saurait revenir, quand Ska retournera dans l'eau, je pourrais revenir dans la compétition. Il reste à déterminer pourquoi elle est surprise. Plusieurs choix s'offrent à moi. Soit elle s'attendait à quelqu'un d'autre et elle est surprise de tomber sur un surfeur de 22 piges. Soit, elle s'attendait à un mec bedonnant et finalement elle tombe sur un playboy dans mon genre. Soit alors elle s'attendait à tomber sur un prof inconnu et finalement elle tombe sur une célébrité. Oui parce que j'aime à me dire que je fais parti des célébrités. Je suis un surfeur professionnel, j'ai gagné quelques compétitions et j'ai eu de nombreux articles sur moi. J'ai des sponsors, je suis suivi par de nombreux followers sur Tweeter, FB et j'ai de nombreux abonnés sur Insta, youtube et snap. Bref, je suis un sportif 2.0 qui aime étaler sa vie sur la toile.

« Ils ne t'ont rien dis quand tu as acheté ta combinaison ? J'peux te filer le miens si ça peux te rendre service. » J'esquisse un second sourire, ça arrive parfois qu'on oublie son talc ou sa paraffine, c'est toujours utile de pouvoir compter sur les autres pour être dépanné. Il est vrai que c'est galère au début de l'enfiler, mais après on prend le coup de main et ça devient comme une seconde peau. « T'inquiètes, on prend le coup de main après. Je suppose que tu n'as jamais pris de cours de Surf ? » Je ne m'avance pas trop dans cette supposition, vu qu'elle n'arrive pas à mettre sa combinaison, on peut supposer qu'elle n'a jamais mis les pieds sur une planche.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Va pour un cours de Surf...
Utah & Elena

Je me sentais affreusement gênée, je hais tellement cette situation que j'ai clairement envie de partir très loin en laissant tout derrière moi. Je ne suis pas quelqu'un de timide habituellement, mais il m'arrive parfois de l'être et là, cette timidité me rend presque malade. Je sentais bien son regard moqueur sur moi, ce n’était pas méchant, enfin, je suppose ? Rien n'arrangeait la situation. Saleté de combinaison, pourquoi j'ai voulu prendre des cours de surf déjà ? Ah ouais, pour essayer de nouvelles choses, innover et avoir des sensations fortes. Si seulement, je pouvais me cacher, voir, retourner en arrière... De toute façon, c'était trop tard. Je ne dois pas me défiler, surtout garder la tête haute. Après tout, je ne dois pas être la première qui ne sait pas faire du surf et enfiler un truc pareil. En fait, je me pose cette question, est-ce ma situation qui me gêne ou lui ?

« Ils ne t'ont rien dis quand tu as acheté ta combinaison ? J'peux te filer le miens si ça peux te rendre service. »


Ah c'est clair qu'il ne m'a rien dit, petit couillons de vendeur qui passait plus son temps à mater le cul d'une cliente. J'ai précisé être débutante hein, il m'a juste vendu le truc, sans rien me dire les yeux rivés sur autre chose. Comme quoi, les hommes parfois, sont vraiment des daleux, un cul ou des seins et tout est finit ! Je regardais Utah, me sourire à nouveau et ça me détendait un peu. Il n'était pas méchant, c'est juste moi et mes idées comme d'habitude. Je m'imagine des trucs, je me fais des films ensuite, je ne suis pas bien, car j'ai de fausses impressions ! Du coup, je lui rendis en détendant mes épaules qui commençaient sérieusement à ce crispée.

« T'inquiètes, on prend le coup de main après. Je suppose que tu n'as jamais pris de cours de Surf ?

Que dire ? Oui, je suis une idiote qui veut apprendre des trucs, mais qui passe pour une horrible gogole le jour J ? J'avais envie de rire, je me sentais tellement conne, y a rien à dire là-dessus. J’aurais aimé avoir un mur, pour me frapper la tête jusqu’au sang rien que pour oublier. Je secouais la tête comme pour lui dire non, puis je pris la parole.

-"Et bien, non le vendeur était concentré par quelque chose d'autre que moi, du coup… Et non, je n'ai jamais pris de cours de Surf, c'est mon premier... J'espère que ce n'est pas un problème ?"

Maintenant, je devais bien mettre se truc sur moi, c’était le moment de lui demander. J'ai eu comme réflexe de me mordiller la lèvre inférieure, j'étais gêné, mais je devais le faire, je devais lui demander son talc... Et je n'osais pas vraiment. Je pris mon courage à deux mains puis je pris à nouveau la parole.

-"Par contre, si cela ne te dérange pas... Oui, je veux bien que tu me prêtes ton talc... Et que tu me montres comment enfiler ce truc... Autant être ridicule jusqu'au bout hein !"

Je lâchais un petit rire, pour cacher un peu ma gêne que j'avais en posant cette question. Je trouvais ça frustrant, genre vraiment ! Je n'aime pas passer, pour ce genre de fille neuneu, car je ne le suis pas. Sauf que la situation me rendait totalement nerveuse.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Elena ∞ Utah

De mon côté, je trouvais la situation amusante. C'était un peu méchant, mais mon but n'était pas d'être cruel, juste de m'amuser un peu. Cette pauvre fille avait l'air d'être une parfaite novice, qui voulait tenter quelque chose de nouveau et qui avait pris un mauvaise départ. Elle s'était un peu ridiculisée, mais rien de bien dramatique, ce serait vite oublié. Des gens dans son genre qui s'étaient retrouvés dans le même cas qu'elle, il y en avait à la pelle, elle devait donc se rassurer. Mais je pouvais comprendre que ce n'était peut-être pas aussi évident de son côté à prendre ça à la légère. Elle se retrouvait dans une situation un peu gênante où elle tentait d'enfiler quelque chose qui ne s'enfilait pas aussi facilement. Elle se tortillait donc dans tous les sens, sans succès et en plus son prof de surf, un jeunot d'une petite vingtaine d'années à peine l'avait grillé. Je pouvais comprendre que ça l'avait un peu refroidie et qu'elle ne soit plus aussi tentée par la nouveauté qu'au point de départ. Mais ce n'était pas la mort, elle s'était un peu tapée l'affiche face à ceux qui l'avaient vu, mais l'ensemble de la plage n'était pas braquée sur elle et même si ça avait été le cas, il n'y avait pas mort d'homme. Tout le monde débutait dans quelque chose, tout le monde faisait des erreurs et certaines erreurs étaient typiques. Moi ça ne m'étais jamais arrivé, mais simplement parce que j'ai baigné dans le surf depuis que je suis gosse et que j'ai toujours été entouré de surfeur pour tout m'expliquer. « Non non t'inquiètes ce n'est pas un problème. Tu n'es pas la première à te faire avoir et certainement pas la dernière et j'ai déjà appris à plusieurs novices donc ça ne me pose pas de problème que tu n'aies jamais pratiqué le surf. Au contraire au moins tu n'as pas pris de mauvaises habitudes, c'est plutôt un avantage. » Je n'étais pas un chien, je voulais la rassurer un peu. Je n'avais aucune envie qu'elle quitte cette plage en se disant que c'était la pire erreur de sa vie d'avoir voulu tenter de faire du surf, que c'était tous des cons dans cette discipline et que plus jamais elle ne retenterait l'expérience. Au contraire, je voulais qu'elle parte de cette plage en se disant que le départ n'était pas très prometteur mais que finalement elle avait passé un bon moment et qu'elle voudrait continuer à prendre des cours de surf. Elle ne deviendra jamais une surfeuse professionnelle, enfin il y avait peu de chance en tout cas, encore qu'on ne savait jamais, peut-être que c'était une prodige qui s'ignore mais j'avais un doute. Mais au fond ça n'avait pas d'importance, le tout c'est qu'elle passait un bon moment et oubliait cette histoire stupide de combinaison.

Je sentis qu'elle voulait me dire quelque chose, mais je n'étais pas devin, je devais donc attendre qu'elle franchisse le cap pour me poser la question. Voulait-elle abandonner et n'osait-elle pas me le dire ? Ce serait dommage et je tenterais bien entendu de l'en dissuader, lui expliquant qu'elle était mal partie, certes, mais qu'ils étaient pleins dans son cas et que c'était dommage de laisser un simple détail lui gâcher la journée. Mais visiblement ça n'avait rien à voir avec ça, au contraire, elle avait envie de continuer l'aventure malgré tout mais avait besoin de mon talc pour cela. J'esquissais un sourire et hochais la tête. Je lui fis signe de me suivre et nous rejoignîmes mes affaires, qui étaient avec celles d'autres surfeurs. J'attrapais en même temps une serviette pour me sécher un peu, histoire que je puisse lui montrer comment enfiler sa combinaison sans trop galérer. C'était surtout les jambes le plus difficile, après le reste ça passait. Un peu les bras certes mais elle serait quasiment arriver au bout de ses peines. « Tiens voilà le talc. Le truc c'est que ton corps soit totalement sec, sinon c'est galère, la transpiration te fait coller la combinaison à ton corps et ça fait ventouse, mais ça tu l'as déjà remarqué. Donc il faut que tu étales le talc sur toi, fais zone par zone ça sera plus simple et ensuite tu enfiles ta combinaison. » Je suis prêt à l'aider en cas de besoin mais mon petit doigt me disait qu'elle préférerait faire ça toute seule, pour montrer que c'était une jeune femme indépendante et qui n'avait besoin de personne pour l'aider, ce que je pouvais comprendre. Pendant qu'elle mettait sa combinaison, moi je défaisais le haut, histoire d'avoir le torse nu, non pas pour faire le show mais parce que j'aurais trop chaud après et que c'était pas forcément des masses confortables sur le long terme.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Va pour un cours de Surf...
Utah & Elena

Bon, le plus important dans l'histoire c'est que je n'étais pas sa première novice et heureusement d'ailleurs. Je sais qu'il essayait de me rassurer comme il le pouvait, malheureusement, j'étais une anxieuse de base, mais là c'était pire. Premièrement, je venais de me foutre la honte, deuxièmement il se foutait clairement de moi, même si c'était pour rire et troisièmement j'étais beaucoup trop fière pour partir en courant pour aller me cacher dans un trou... Du coup, les trois choses que je venais de citer créaient en moi une énorme boule d'angoisse. Le genre d'anxiété qui te donne envie de vomir, comment dire, quand j'angoisse en général une boule se forme dans ma gorge et celle-ci descend jusqu'à mon estomac et cela créée une forte envie de vomir -bien que je ne vais pas vomir ici même-.

-Tant mieux alors, ça me rassure de ne pas être la première... Du coup, je vais te faire confiance !

J'avais répondu ça sur un coup de tête sans vraiment savoir si c'était bien formulé ou pas, clairement je m'en foutais. Autant passer pour une cruche sans cerveau jusqu'au bout non ? Je le suivais à sa demande après la mienne par rapport au talc, récupérant mon sac en même temps, pour le poser près du siens. Une fois le talc en main, je l'écoutais m'expliquer comment faire... Donc, avoir le corps entièrement sec puis le faire zone par zone... Cela ne devrait pas être trop compliqué ! Je m'installais donc sur le sable pour commencer par les jambes. Je retirais la transpiration comme convenu en mettant le talc, zone par zone Elena ne va pas trop vite. Une fois les jambes totalement séchées et le talc posé, j'enfilais mon pied droit ainsi que le mollet et en effet c'est bien mieux comme ça ! Pendant que je continuais mon affaire, je lançais un regard discret face à mon prof de surf. Il avait retiré le haut de sa combinaison pour se sécher, je ne sais pas ce qu'il y a de plus gênant entre moi qui suis en train de le mater -le plus discrètement possible- ou bien qu'il était totalement à l'aise -même si je savais bien qu'il ne jouait pas de ses abdominaux pour me faire du charme-.

Je secouais la tête enfilant le second mollet, une fois cela fait je me relevais pour faire les cuisses. Pendant que j'étalais le talc sur la première je relevais la tête face à lui en me posant une question. Quel était son âge ? Est-ce qu'il n'était pas trop jeune pour enseigner ? Je ne juge pas attention, je me demande juste... Alors que j'avais enfilé ma première cuisse, je commençais la seconde puis je pris la parole.


-Joli tatouage, ça ne fait pas mal ? D'ailleurs j'irais t'acheter un nouveau talc...

Je voulais faire la conversation, surtout me détendre car j'avais terminé avec ma cuisse et je n'arrivais pas à enfiler mon cul dans la combinaison, alors je cherchais à ce qu'il détourne son regard de moi. Discrètement, j'essayais de mettre assez de talc pour l'enfiler sans qu'il voit que je galère -d'après ce que je peux comprendre, je dois perdre du cul-.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Elena ∞ Utah

Bon, elle était pleine de bonne volonté, ce qui était plutôt une bonne chose. Elle ne baissait pas les bras à la première difficulté venue et j’aimais bien. On ne pouvait pas tout avoir sur un plateau d’argent, il fallait savoir galérer un peu. La première fois que je suis montée sur une planche de surf, j’ai failli mourir. Bon après c’est parce que j’avais 2 ans et que je m’étais mis en tête de faire comme les grands, n’attendant pas que mes parents soient prêts pour foncer dans l’eau. Sans l’intervention de mon père, je serais mort à l’heure qu’il est. Alors certes, ce n’était pas vraiment prévu que je devienne un grindylow ou en tout cas pas aussi tôt mais je suis en vie, c’est ça le plus important. Et puis ça ne m’empêche pas d’aller dans l’eau, ce n’est pas une nature aussi contraignante que celle des sirènes et tritons. Bref, tout ça pour dire que même moi j’avais rencontré des difficultés au début et après également. Pour devenir un surfeur professionnel, ça demande beaucoup d’entrainement et d’une grande discipline et quand on me connait, on sait que ce n’est pas inné chez moi. Je suis un mec à addictions, on me montre quelque chose de fun, moi j’y fonce tête baissée et j’y reste accro. Je bois par excès, je fume un peu, je me drogue, bref, j’ai tous les défauts du monde. Quand on avait notre entraineur, j’arrivais à me calmer ou plutôt il savait comment faire pour me discipliner, mais maintenant que nous avons raccrocher, je peux vous dire que je n’ai plus aucune discipline. Je vais toujours du sport et je tiens mes engagements, mais si Dallas n’était pas là pour me les rappeler, je peux vous dire que je ne serais pas aussi ponctuel. Je suis un boulet, un gentil boulet, mais un boulet quand même. Je suis jeune et con comme diraient certains et ils n’ont pas totalement tort. Je ne suis pas un homme responsable, je ne suis qu’un gamin, dans le corps d’un homme de 22 ans. Mais j’ai une excuse, je suis encore jeune, non ?  « Je suis là pour t’aider, pas pour t’enfoncer t’inquiètes ! » Lui dis-je en plaisantant. Mais au fond c’était vrai. Elle avait payé pour une séance d’initiation au surf, mon but n’était pas de la dégoûter de ce sport. Même si elle n’en faisait plus jamais après, j’aimerais bien qu’elle soit satisfaite de sa séance et qu’elle ne parte pas du principe qu’on était tous des abrutis. En tout cas j’irais bien dire un mot ou deux aux vendeurs de magasins de sport, parce que ce n’est pas la première fois qu’ils nous “envoient” des gens qui n’ont eu aucun conseil de leur part. C’est quand même eux qui vendent l’équipement, le minimum serait qu’ils fassent leur taff jusqu’au bout. Quand ils sont en face de pro comme moi, ils sont tout mielleux, mais après c’est n’importe quoi.

J’enlevais le haut de ma combinaison pour être plus à l’aise. Nous allions commencer sur la terre ferme avant d’aller dans l’eau et j’allais mourir de chaud si je gardais ma combinaison. On ne peut pas vraiment dire que nous nous trouvons sous les tropiques mais quand même, il faisait plutôt bon aujourd’hui. Un peu perdu dans mes pensées, je ne faisais plus vraiment attention à mon élève, je ne remarquais donc pas qu’elle me regardait. Je m'essores un peu les cheveux avant de me poser à côté d’elle.  « Ca va, tu t’en sors ? Besoin d’aide ? » Lui demandais-je en la regardant. Elle allait doucement mais elle ne s’en sortait pas trop mal, ce qui était plutôt cool. Le plus dur serait bientôt derrière elle, après ce ne serait qu’une histoire de position, d’équilibre et de se “jeter à l’eau” si je puis m’exprimer comme ça. Elle me complimente sur mes tatouages et me demande si ça m’a fais mal. Elle me dit également qu’elle me paierait une nouvelle bouteille de talc, ce qui me fait sourire. « T’inquiètes, on en a plein à l’appart’, pas besoin de te donner cette peine ! » Lui dis-je en souriant. C’était très sympa de sa part de le proposer mais elle n’y était pas obligé. Des bouteilles devaient trainer à droite à gauche, des restes de Ska ou des miens et puis ça ne coûtait pas une fortune. « Un peu si, il y a des endroits plus sensible que d’autres. Mais j’ai fais ça par étape donc j’ai oublié avec le temps … T’as des tatouages ? » Lui demandais-je, sans vraiment avoir fait attention auparavant s’il y en avait des visibles sur son corps.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Va pour un cours de Surf...
Utah & Elena

Il m'avait demandé si j'avais besoin d'aide, j'ai gentiment décliné son offre, c'était sympa de sa part, mais on allait éviter hein. Pendant que j'essayais d'enfiler mon fessier dans la combinaison, il me demanda si j'avais des tatouages. Comment expliquer à Mr jolie gueule que j'avais pris un rendez-vous pour en faire un et au moment de me faire tatouer j'ai fui comme une taré les seins à l'air libre ? Je baissais la tête honteuse en fermant les yeux complètement mal à l'aise. Je secouais la tête lâchant un petit rire amer, relevant ensuite mon regard face à lui. Une fois mon postérieur dans la combinaison je souriais à Utah puis je pris la parole.

-Hum... Je devais en avoir un ? Comment te dire, je suis une miss catastrophe géante... Et je sais que tu vas te foutre de ma tronche si je te le raconte, mais après tout... Je me suis déjà belle et bien affiché !

Je commençais ma petite histoire, expliquant le tatouage que je voulais, où je le voulais sur moi et le pourquoi je ne l'ai pas fait. J'étais gênée, mais pas plus que ça finalement, au moins je détends l'atmosphère même si lui n'est pas du tout tendu. Une fois ma petite histoire terminée, j'avais presque terminée de mettre la combi, il ne me restait plus qu'un bras à mettre.

-Voilà, tu peux te moquer de moi maintenant... Dis-je en riant légèrement. Je ne pensais pas que, j'allais autant flipper pour être honnête...

C'est vrai qu'en repensant à tout ça, je n'ai pas peur des aiguilles. Pourquoi j'ai autant flippé pour une stupide tatouage ? Tout en réfléchissant, j'enfilais enfin mon bras. Heureuse d'avoir fini le calvaire je lâchais un soupir, victorieuse. C'est vrai que ça colle pas mal au corps, j'ai l'impression d'être une capote géante... Mais ça je vais m'abstenir de lui raconter hein.

-Bon par contre... Je te demanderais ton aide pour l'attacher si ça ne te dérange pas ? En tout cas j'ai fini !

Il était temps qu'on passe aux choses sérieuses, d'ailleurs je suppose, qu'on ne va commencer sur le sable ? J'espère, sinon c'est la panique assurée. Cela m'embêtait sérieusement d'arriver comme ça, comme si je venais à l'improviste alors que pas du tout, c'est ce stupide vendeur ! J'étais dégoûtée quand même pour tout ça, mais j'allais passer un bon moment avec lui j'en suis sûr !


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Elena ∞ Utah

Installé à ses côtés, je me demande si j’ai dis une connerie. Elle avait l’air assez mal à l’aise, comme si elle vivait mal quelque chose. Qu’est-ce que j’ai dis ? Qu’est-ce que j’ai fais ? Je commence à me sentir coupable alors que j’ignore où est le problème. Je pense que l’étonnement et l’interrogation devait se lire sur mon visage car elle finit par balancer l’info. Alors comme ça elle a tenté un jour de s’en faire un mais elle y a renoncé ? Pour être honnête oui c’est drôle mais sans que ce soit particulièrement à cause d’elle, c’est surtout la situation qui est amusante. Je ne peux pas l’en blâmer, je n’étais pas des masses rassurés quand j’ai fais mon premier, mais j’avais très envie de le faire et il était hors de question pour moi de revenir sans rien, donnant ainsi raison à mes parents. Non j’avais pour but de les contrarier, une fois de plus et ça avait plutôt bien fonctionné. Ils avaient été hors d’eux et si à cette époque le laser avait été plus répandu, je peux vous dire qu’ils m’auraient forcé à me le faire enlever. Mais fort heureusement j’étais très jeune et con et j’avais gardé cette marque de rébellion sur moi. C’est maintenant que je me dis qu’elle était plus intelligente et mature que je ne le serais jamais, jamais je n’aurais fui, bien trop orgueilleux pour ça. « C’est une anecdote assez drôle, je dois bien le reconnaitre mais au moins tu n’as pas un tatouage que tu n’apprécies pas ou plus sur le corps. C’est plutôt une bonne chose ! Et puis dis toi que c’est toujours impressionnant la première fois pour tout le monde. » Lui dis-je en souriant. Je n’avais jamais rencontré cela dit de gens qui avait fui ou changé juste d’avis. Mais elle ne devait pas être la seule à mon avis.

Elle finit finalement d’enfiler sa combinaison et nous nous levâmes ensemble. Je remontais sa fermeture éclaire et nous étions fin prêt pour pouvoir commencer le cours. Je la guidais vers le bord de l’eau. Je déposais ma planche sur le sable et je lui fis signe de faire pareil.  « Bon maintenant que tu es prête, on va pouvoir commencer. Je vais te montrer comment te positionner sur la planche et comment te relever, tu devras faire pareil. D’accord ? » Lui dis-je en l’observant quelques secondes avant de prendre place sur ma planche. J’étais perpendiculaire à elle, afin qu’elle puisse voir plus facilement la position de mon corps. D’abord allongé bras en avant, paume sur la planche, je plaçais mes mains bien à plat sur la planche vers mon bassin, je me redressais sur mes bras et en un geste vif, je sautais sur mes pieds. Je lui montre deux ou trois fois le mouvement. « Allez, à toi maintenant. Essayes ! » Je me relevais et observais sa façon de se tenir. Je lui réajustais d’abord ses mains pour qu’elle soit un peu plus proche de son corps, et je lui redressais son bassin afin qu’elle soit totalement droite et parallèle avec sa planche. « C’est pas trop mal mais il va falloir pousser un peu plus sur les bras et regarder bien en avant, c’est important » Lui dis-je en guidant son regard vers ce qui lui faisait face. Je la laissais pratiquer un peu histoire qu’elle se fasse la main sur la position à prendre et qu’elle s’habitue un peu à la planche.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Va pour un cours de Surf... [Feat Utah O. Harrington]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pub pour les groupes - Un petit cours d'orthographe
» Lettre cachetée avec le sceau des Hospitaliers [Cadavres pour cours d'anatomie]
» Aide pour les cours sur les sacrements
» [EN COURS] Lapin Malin
» Cours sur l'élevage 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-