[EVENT] REVENGE - PART ONE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 437
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
Revenge - PART 1
« OBCM + PTS »


I want revenge

Les semaines avaient été longues, les temps bien durs. Il y avait de la souffrance dans le regard d'Oscar Litchfield, une idée d'irréparable. Il s'était brisé des mois plus tôt, alors que sa fille était morte. Il n'avait pas besoin de rappeler ô combien la scène avait été horrible, beaucoup l'avaient encore gravé à l'esprit. Mais tôt ou tard, il devient obligatoire de revenir dans le monde, son deuil l'avait pris depuis bien trop longtemps, il était venu l'heure de changer de disque. Arrivant dans le hall de l'immeuble, encore seul, le trentenaire se mit à allumer toutes les lumières. Il en aurait besoin, lorsque les autres franchiront le pas de la porte. " Un besoin d'aide, mon ami?" Pensant être seul, Oscar se retourna brusquement, couteau en main, pour faire face à Gidéon Ò Murchù, son éternel sourire en coin sur le visage, ne bronchant pas d'un centimètre. " Tu es en avance." L'homme blond en face de lui se contenta d'un haussement d'épaules. " Que veux-tu que je te dise? J'aime les festivités. Mais j'ai une question cependant ... Penses-tu réellement que tu vas pouvoir Les tromper? Ton plan n'est pas aussi infaillible que ça." Oscar lança un regard noir à celui qui pourtant, partageait son espèce et ses convictions. Il savait qu'il avait raison, quelque part, mais lui non plus, tenta de prouver qu'il n'était pas homme à se démonter. " J'ai mes sources, ils regardent ailleurs. Maintenant si tu veux bien me suivre dans la salle de réception..." D'un geste, il invita le triton à le suivre. Organiser un repas clandestin était risqué, mais il devait s'y résoudre. Il fallait qu'ils s'organisent.
_____________

Oscar et deux autres membres de l'O.B.C.M. avaient organisé cette réception. La salle était préparée pour accueillir pour le repas autant les membres de l'organisation que ceux du PTS - Parti Triton et Sirènes - que la situation concernait tout au temps, à la vue de la race de la jeune femme assassinée. L'aide ds tritons ne pouvait qu'être appréciable dans cette situation. La table était dressée, un traiteur avait été engagé, et de loin, cette scène aurait pu passer pour un repas entre amis. L'immeuble étant abandonné et personne n'ayant les yeux dessus, voilà maintenant des années qu'ils y travaillaient, et les raids de la police se faisaient de moins en moins fréquents. Mais avec l'apparition au grand jour des Dux Tenebris, il fallait plus qu'une réunion de travail. Et réunir autant de monde comportait des risques.

Un code avait été donné au portier, qui laissait entrer ceux qui le connaissaient, à savoir trois coups consécutifs, une pause, deux coups, une pause et encore deux coups. Banal mais efficace. " N'hésitez pas, installez vous." Avec politesse, le triton attendit que tous les invités soient arrivés, installés, que les civilités d'usage aient été enclenchées. Il laissa d'ailleurs la discussion les uns avec les autres dériver une vingtaine de minutes, avant de se lever, attraper son verre, et y faire résonner son couvert pour attirer l'attention de tout le monde. Il tenta d'éviter les regards compatissants tout autour de lui. Depuis la mort de Tracy, il ne réussissait à voir que de la pitié autour de lui.

" Si nous sommes tous réunis ce soir, c'est non seulement pour se voir, entre amis, tous ensemble, mais aussi en raison de l'attaque que nous avons subi il y a quelques mois." Oscar marqua une pause, observant tous les visages autour de lui, attentifs. " Le temps du deuil est terminé, les Dux Tenebris appellent à la guerre. " Certains murmures désapprobateurs se firent entendre, parmi les plus pacifiques d'entre eux, dont l'une en particulier " Tu veux leur donner ce qu'ils veulent alors? On ne peut pas se permettre de mettre la ville à feu et à sang!" Les discussion reprirent de plus belle, et Oscar eut un mal fou à rétablir le silence, jusqu'au moment où un bruit de verre brisé se fit entendre. Tous les regards se tournèrent vers le chef du PTS, qui avait en toute connaissance de cause renversé le vase le plus proche de lui. " Quel maladroit je fais! Ecoutez vous un peu bande de geignards. Vous voulez la paix mais ne cherchez pas à l'obtenir. Tendre l'autre joue a toujours marché, n'est-ce pas? L'une des nôtres a été tuée, je vous le rappelle. Une fille innocente, que vous la connaissiez ou pas, Tracy est morte sans aucune raison, et vous croyez qu'ils s'arrêteront là? Tous les surnaturels sont menacés, et vous vous demandez encore quoi faire? Ce n'est pas une guerre qu'il faut, mais une vengeance." Le doute fut de mise, alors que les paroles conduisirent un silence pesant sur l'assemblée. Seul le bruit des verres amenés aux lèvres était perceptible. Et d'un coup, d'un seul, la discussion repartit.

Tous donnait de leur petit commentaire sur ce qu'il fallait faire, sur quel plan orchestrer pour faire payer à ceux dont on ne connaissait pas l'identité le crime qu'ils avaient commis. C'était ce que Oscar voulait. Une rébellion. Une organisation. Et Gidéon avait beau dire. Au-delà de la vengeance, lui s'y préparait, à la guerre.

Informations complémentaires

+ Les membres pouvant poster dans ce sujet sont les membres de l' O.B.C.M. et ceux du PARTI TRITONS ET SIRENES
+ Vous pouvez poster tant de fois qu'il vous plaira, faire évoluer la discution etc... Autrement dit n'attendez pas le PNJ, il interviendra quand il trouvera cela judicieux  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
avatar
Magicienstaff
Messages : 3631
Race : Chasseur / Magicien
Métier/Etudes : Détective privé

Vengeance et plats chauds

Exceptionnellement, Castiel avait passé la nuit dans la maison familiale. Il y possédait encore une chambre, et les préparatifs du mariage se faisaient de plus en plus intenses, tellement qu'il avait passé la veille à écrire et poster les cartons d'invitation. Il s'était d'ailleurs endormi sur le papier à lettres, assis sur une chaise de la salle à manger, lorsque le bruit d'un vibreur de téléphone le sortit de sa sieste prolongée. Alors qu'il se relevait, il sentit les os de son dos le rappeler rapidement à l'ordre, et une grimace s'étendit sur son visage. Il se rendit alors compte qu'il n'était pas seul, son père se trouvant à l'autre bout de la table, les yeux rivés sur son journal, une tasse de café posée devant lui. Grognant presque, Castiel désigna le téléphone, qui avait arrêté de remuer. " Tu ne comptes pas regarder?" Un soupir lui répondit, mais Gidéon attrapa délicatement l'appareil entre ses mains. Le jeune triton faillit détourner le regard, peu intéressé par la suite, lorsqu'il vit son père froncer les sourcils, puis sourire. " Ce soir nous sommes invités à dîner, tâche d'être présentable ... Oh, et tu amènes Elena, il serait triste de voir que le couple le plus fameux des PTS ne soit pas présent ensemble." Alors que sa blague semblait susciter chez le géniteur un sourire satisfait, Castiel se contenta de lever les yeux au ciel et de se lever, plus brusquement qu'il ne l'aurait voulu. " ça promet..."

Mais c'était essentiel, après tout. Castiel était peut-être énervé par certains aspects de sa vie, mais il savait reconnaître un événement important de ceux qu'il pouvait se permettre d'ignorer. Il alla donc chercher Elena, et se rendit au bâtiment qui servait de point d'ancrage à l'Organisation pour le Bien des Créatures Magiques. Toute la famille n'était pas venue en même temps, pour leur propre bien , les Dux étant encore aux aguets. Et comme personne ne savait qui ils regroupaient, mieux valait être prudent. Le code de la porte fut donné, et en silence, le couple, qui était beaucoup moins, et à la fois beaucoup plus que ça, franchit le pas de la porte, pour se faire guider jusqu'à la salle de réception. Il n'y avait pas encore grand-monde. D'un signe de tête, Castiel salua son père et s'assit non loin de lui, alors que sa fiancée se mettait à ses côtés. Castiel n'attendait que l'arrivée de ses soeurs, avec qui il pourrait espérer avoir une conversation suivie. Lorsqu'elles arrivèrent, il se mit à leur parler, jusqu'à ce que le père de l'adolescente tuée, intervienne, suscitant moultes interruptions.

Lorsqu'il sentit la porcelaine se briser, Castiel se mit à sourire. Il n'était pas toujours d'accord avec les interventions de son père, mais cette fois, il devait bien admettre qu'il marquait un point. Castiel se tourna vers Isleen , alors que le débat recommençait à faire rage. " Je vais me tourner vers la personne la plus sage de notre fratrie pour te demander ... T'en penses quoi?"   Ce n'était pas lui que l'idée de vengeance torturerait, il tuait bien des métamorphes au nom d'Ailee.

© charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Revenge
J
e n' étais clairement pas motivée. Mon père avait organisation une réunion plus ou moins secrète entre le PTS et OBCM. En tant que membre du PTS, et surtout en tant que diplomate, je me devais d' être présente. Mais je sentais bien que j' aurais de quoi faire lors de la réunion. L' OBCM avait son lot de fortes têtes et face à mon père, ça promettait déjà des échanges houleux. D' autant plus que mon père détestait être contredit et que la diplomatie, ce n' était pas de lui que j' avais hérité ce trait de caractère. Si la réunion ne finissait pas par en arriver aux mains , c'est que ça serait un miracle ou que je serais sacrément douée. Mais avec mon père, j'optais avantage pour l' option miracle. Et évidemment, je devais m'y rendre accompagnée de mon cher et tendre. Pour rappeler la suprématie familiale. Sauf que pour une fois mon mari et moi on était sur la même longueur d' ondes: celle de ne pas spécialement avoir envie d'y aller. Comme si on avait le choix...

« On doit aller à cette réunion alors si tu n'est pas là quand je pars, tu te démerdes. J'espère que ton testament est à jour, tu sais comment mon père aime les retards...»

De toute façon si mon mari était en retard, mon père ferait de moi une veuve. Je ne serais plus mariée tout en devenant encore plus riche. Je resterais gagnante... Mais manque de pot, il fut prêt au moment de partir. J' étais presque déçue.
Arrivés à destination, et un peu en avance, je vis au loin des frères et soeurs présents. Je décidais donc d' abandonner mon mari, qui saurait vite se trouver un binôme de conversation, et de rejoindre le reste de la fratrie. J'embrassais chacun des membres présents et allait m' asseoir à gauche de Castiel. Nous étions en train de discuter quand notre père arriva. Toujours égal à lui même. Toujours...lui. Quand la porcelaine se brisa, je ne fus même pas surprise. Et à la question de Castiel, je haussais les épaules, presque déjà blasée par ce qui se profilait à l' horizon.

« Je pense que la situation est déjà mauvaise et que ça va aller en empirant. Vraiment pire.»

Et même si je ne le disais pas ouvertement, j' avais la sensation que notre père en serait un peu pour quelque chose. Il n' était pas diplomate et la situation avait tout pour exacerber son envie e vengeance. Il faisait déjà face à de la dynamite avec ses idées vengeresse et là c' était comme si on lui filait un briquet. Evidemment qu' il allait allumer la mèche pour que ça pète. Mais ce que moi j' aurais voulu faire? Qu' on arrête de ramener le fantôme de ma jumelle sous le tapis pour légitimer le fait que mon père aimait l' affrontement. Ca m' agaçait toujours autant. En plus, je sentais qu' on me fixait. Mon père été le père de la morte mais moi j'en étais la jumelle. Le portrait craché. Ce à quoi elle aurait du ressembler. Et ça me rendait toujours plus mal à l' aise.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
C’est en boudant visiblement qu’Alienor noua sa cravate d’un geste sûr, tandis qu’Altaïr tentait de rassurer son époux, amusé. L’oracle se plaignait de la réception à venir depuis le jour où elle avait été décidée, aillant prévu depuis longtemps de passer cette soirée en amoureux. Mais malgré ses protestations, le jeune homme savait qu’une telle réunion était nécessaire après les horribles actions des Dux Tenebris, ces humains complètement cinglés au nom encore plus ridicule. Tout ridicule qu’ils étaient, ils n’en demeuraient pas moins dangereux. Aussi l’O.B.C.M avait elle décidé d’agir en s’alliant au parti des tritons et sirènes afin de décider de la marche à suivre après l’exécution de la jeune sirène. Alienor ne voyait pas vraiment l’intérêt d’une réception pour se faire quand une simple réunion aurait eu le même résultat beaucoup plus rapidement mais il en avait été décidé autrement et le couple al-Mansûr se devait donc d’être présent, surtout vu leur position au sein de l’Organisation.

-Si on pouvait se passer de toutes ce simagrées, on avancerait beaucoup plus vite.

Avec un rire amusé, Altaïr aida son époux à enfiler sa veste puis son manteau tout en écoutant les sarcasmes qui coulaient à flot de ses lèvres. Il lui tendit ensuite sa canne, qu’il saisit de sa main gantée de cuir, et lui offrit son bras afin qu’ils aillent jusqu’à la voiture qui les attendait à la porte. L’oracle siffla soudainement, appelant Styx à lui qui se posa gracieusement sur son épaule avant de se rendre sur les lieux des festivités.

***

Il laissa Altaïr appliquer le code d’entrée et suivit sans rien dire jusqu’à la pièce où tout se déroulerait. Lorsqu’on les invita à table, son époux lui tira la chaise, comme le gentleman qu’il était, quand il le voulait bien, et lui murmura à l’oreille une description précise de la disposition de la pièce, du nombre de personne, la disposition des couverts sur la table ainsi que tout ce dont il pouvait avoir besoin de savoir malgré sa cécité. Le brouhaha commençait d’ailleurs à lui blesser l’ouïe. Enfin, on attira leur attention et le père de la victime s’exprima en face de tous. Alienor était on ne peut plus d’accord. Le message des Dux était plus que clair. On n’immolait pas une jeune femme en place publique pour la beauté de la chose. Il s’agissait clairement d’un acte de guerre, l’oracle ne comprenait pas les protestations de certaines personnes présentes. Les faits étaient là après tout. Le bruit strident de porcelaine brisée lui tira une grimace et il tourna son regard entièrement bleu et désapprobateur vers le patriarche Ò Murchù. Vraiment, ils étaient encore des êtres civilisés, il n’avait pas besoin d’une action aussi grossière pour attirer l’attention. Cela n’avait rien d’élégant. Quel manque de finesse. Il leva les yeux au ciel en entendant son discours. Aussi inélégant et inutile que possible. Il laissa quelques personnes s’exprimer puis sur son ordre, Styx croassa bruyamment lui permettant de prendre la parole à son tour, de sa voix douce et dédaigneuse.

-Après tous ces lieux communs, il est peut-être temps d’entrer dans le vif du sujet. Oui, cela va aller en empirant, si tant est que l’on peut aller plus loin qu’un bûcher. Et non, ce n’est pas d’une vengeance dont nous avons besoin. C’est tellement … mesquin. C’est une guerre qui se prépare, pas une vengeance, quiconque n’est pas capable de s’en rendre compte ne devrait même pas être là. Les petits poissons ne sont pas les seuls en danger. Nous somme tous concernés, nous sommes tous en danger. Cela fait un an que l’on discute. Il est temps d’agir n’est-il pas ? Et la question est de savoir, comment.

Cela faisait trop longtemps que les pourparlers duraient, ils devaient prendre des décisions, le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chasseurstaff
Messages : 886
Race : Chasseuse

REVENGE

Une réunion se préparait entre les OBCM et les PTS. Tu étais ravie de pouvoir y aller en tant que membre officiel du parti Triton et Sirène. C’était ton devoir de chasseresse de te tenir au courant des dernières décisions concernant les Dux Tenebris. Tu étais d’autant plus concernée par cette histoire que tu avais participé à l’enquête sur la mort de la jeune fille. Enfin tu avais plutôt enquêté de ton côté mais tu avais partagé tes trouvailles Castiel, ton jumeau. Tu l’avais entendu partir un peu plus tôt. Cela te faisais bizarre de l’entendre dans la maison familiale depuis votre dispute. Tu supportais assez mal votre séparation. Habituellement vous passiez votre temps ensemble, au moins une fois par jour mais là cela faisait des semaines que la discussion entre vous était complètement coupée. Cela te pesait beaucoup.
Ton regard se posa sur l’heure, la réunion était dans moins d’une demi heure, tu allais être en retard et la maison était totalement vide. Tu étais comme souvent la dernière à partir et la retardataire. Tu savais pourtant l’importance de cette réunion, tu allais surement te te faire engueuler par le père Ò Murchù. Tu te dépêchais pour essayer d’être le moins en retard possible.
Heureusement tu te souvenais du code et tu ne serais pas plus en retard que tu ne l’étais. En arrivant tu entendais les gens crier et se disputer, le débat avait déjà commencé. Tu essayais tant bien que mal de te glisser dans la pièce avec le plus de discrétion et pour une fois tu remercias ton père d’avoir attiré l’attention sur lui. Il avait fait tombé quelque chose au sol et tout le monde s’était tourné vers lui, personne ne pouvait te voir arriver en retard. Tu pris rapidement la place proche d’Isleen, celle à côté de Castiel n’étant pas forcément une bonne idée actuellement. « J’ai raté beaucoup de choses ? Tu me fais un résumé Sis’ ? » Tu avais croisé furtivement le regard de ton jumeau qui était aussi tourné vers la plus âgée des enfants Ò Murchù. Un léger sourire pincé apparu sur ton visage et ton cœur se serrait. La soirée allait être très longue.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Revenge
J
e le savais que réunir les deux organisations aussi rapidement, c' était une très mauvaise idée. La mort de la jeune fille était encore trop récente, trop fraîche. C' était une période où la colère régissait tout en nous. Mais comme on ne m' avait pas demandé mon avis, je me contentais de faire acte de présente et d' être avec mon frère et ma soeur. Mais j' avais la sensation qu' il y allait avoir plus tard un moment où il allait falloir calmer leurs ardeurs guerrières. Ca serait sans doute pas moi. Pas parce que je cautionnais, au contraire, mais parce que je n' étais pas venue pour ça.
A la question de Niamh, qui venait de prendre place à côté de moi, sur ce qu'elle avait manqué je désignais un brun assis plus loin d' un signe de tête.

« Ils parlent déjà de guerre. Que veux tu ce sont des hommes. Pour la diplomatie faut un cerveau et le leur est trop bas pour être utile. Du coup, ils en sont déjà à causer baston. En gros t'as raté le début qui partait en mode vengeur et où je disais à ta moitié que ça sentait pas bon. Bah j' ai pas besoin d' être une oracle pour voir que quand des mecs veulent la guerre, ils trouveront toujours une excuse pour la faire. Traduction, ça sentait pas bon, bah maintenant on est clairement dans la merde.»

C' était une traduction rapide pour Niamh mais pas besoin de partir dans dix mille explications pour voir ce qui était inévitable. Ils voulaient la guerre. Ils la voulaient et ils allaient tout faire pour l' avoir. Suffisait d'entendre les "il est temps d' agir" pour voir qu' ils n' avaient même pas réfléchis à une autre option. De toute façon, oui on allait avoir une guerre, c' était inévitable. Mais la stupidité de certains m' étonneraient toujours. La diplomatie n' était pas seulement là pour éviter des guerres. Elle était aussi là pour réduire le nombre de dégâts et donc de victimes. Mais certains voulaient foncer. Montrer tout de suite qu avait la plus grosse... Mais ceux qui gagnaient les guerres ce n' étaient pas les premiers à agir mais ceux qui avaient laisser venir pour mieux établir la situation et anticiper ce qu' il y aurait à faire. Mais j' avais l' impressions que vu le nombre de bourrins que comptait ce rassemblement -mon père inclus - on était déjà foutu de chez foutus.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Magicienstaff
Messages : 3631
Race : Chasseur / Magicien
Métier/Etudes : Détective privé

Vengeance et plats chauds

La famille Ò Murchù était réunie dans un coin de la table. Quel fabuleux repas entre amis, les trois quarts des membres de l'OBCM n'avaient même pas fait l'effort de venir, laissant ceux présents se battre comme des coqs pour savoir qui avait raison. D'une oreille un peu distraite, Castiel écouta ce qu'Isleen lui répondit, se contentant de hocher la tête pour marquer son approbation. Ils étaient de toute manière dans une impasse. Il n'y avait pas moyen que la situation s'arrange, les Dux ne reculeraient pas, tant qu'ils pourraient trouver un moyen de baisser l'effectif de surnaturels. Et leur moyen préféré semblait être le meurtre. En vérité, leurs méthodes variaient, sur ce qu'il avait pu voir. Pourquoi Tracy en avait-elle subi les conséquences? Ce n'était pas la sirène la plus féroce du clan, loin de là, seulement une adolescente comme les autres qui rejoignait son petit ami. Petit ami qui avait été mis en examen puis relâché, sans qu'ils ne trouvent rien à son sujet. S'il faisait partie de l'organisation adverse, il s'en était assez bien caché. Observant tour à tour son père et l'oracle, il leva les yeux au ciel. C'était typique de ce genre de personnes, reprocher aux autres ses propres actes. Ni l'un ni l'autre ne donnait de solution et tous deux se contentaient d'animer le feu d'une rébellion. Toujours en direction de sa soeur, il se mit cependant  à plaisanter. Non pas que la situation ne le préoccupait pas, mais parce que les prises de bec pour savoir qui avait la plus grosse n'était pas son délire. Vengeance, guerre, c'était du pareil au même, une enchère de plus en plus forte.

" C'est qui qu'il a appelé les petits poissons, celui-là? "

Castiel n'était pas vraiment sérieux, ni maintenant ni jamais, il préférait prendre tout ce qui venait du bon côté. Mis à part Niamh. Lorsqu'elle entra dans la salle pour s'asseoir à côté d'Isleen, son coeur se serra. Il n'avait pas l'habitude d'être aussi proche et en même temps aussi éloigné de sa soeur, comme si tout un monde les séparait. Quelque chose s'était rompu entre eux et il espérait de toutes ses forces réussir un jour à le réparer avant qu'il ne soit trop tard, parce que vivre aussi loin de sa jumelle ne lui plaisait pas. Surtout pour une histoire dont il regrettait chaque seconde. Ecoutant le résumé succinct mais juste qu'Isleen fit de la situation, il se mit à secouer la tête, puis décida d'intervenir pour la première fois à voix haute, histoire de faire taire la querelle pleine de non sens qui risquait de démarrer entre Aliénor, son piaf et l'ego de Gidéon.

" Guerre ou vengeance ce ne sont de toute manière que des appellations menant au sang. Vous voulez faire subir des pertes aux Dux Tenebris mais vous ne savez pas qui ils sont. Alors quoi? On commence à assassiner tous les humains et on attend qu'ils en fassent de même avec nous?  "

Le chasseur prit une pause, se mordant la lèvre. Heureusement que peu ici - le PTS, en vérité - connaissait sa seconde utilité au sein du groupe de tritons, sinon il ne serait plus autant écouté que maintenant, voire plutôt en danger vu le nombre de métamorphes présents dont il devait forcément avoir assassiné une partie de la famille.

" Donc je pense, au lieu de débattre sur le vocabulaire, se décider sur la bonne attitude à adopter pour éviter un massacre. Oscar a perdu un membre de sa famille, ce serait dommage d'ajouter un nom, ou dix de plus à cette liste. "

© charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Revenge
Nah, I didn't understand a thing you said, if I didn't know better I'd guess you're all already dead, mindless zombies walking around with a limp and a hunch, saying stuff like, "You only live once." You've got one time to figure it out, one time to twist and one time to shout, one time to think and I say we start now.
Δ Event OBCM, PTS


Reculée dans l’ombre, je regardais les membres se battre entre eux, batailles de mots. Et j’écoutais, je n’aimais pas trop être celle qui parlais, je n’aimais pas trop être celle que l’on écoutait, mais ce mot. Vengeance. C’était un mot que je connaissait, un sentiment qui venait directement se répercuter dans mon âme, dans cette part sombre qui faisait de moi celle que j’étais aujourd’hui, ce mot, il avait toujours fait partie de mon être, alimentant les ténèbres qui m’envahissait toujours un peu plus. Je comprenais ce besoin du fond de mon être, je comprenais ce besoin de vouloir venger cette partie qui se sentais bafouer. J’ai jamais été très civilisé et je le sais, vivre dans une cage et se faire torturer, ce n’est pas vraiment la méthode parfaite pour apprendre à être courtois et sympathique, mais j’en ai jamais réellement eu rien à faire que d’apparaître comme le mur de glace que l’on voyais chez moi, parce que ça permettais de cacher les fissures de mon âme sous cette armure parfaite.  Je regardais l’homme qui venait de parlez, celui qui disais que de se venger ne mènerait qu’à un bain de sang. J’en ai cure des bains de sang, je n’ai vu que ça toute ma vie, mais cette lumière qui avait percer en moi, cet homme qui avait percer un trou dans ma cuirasse, j’avais pas envie de le voir finir empiler comme les autres, cette lumière qu’il avait réussit à faire entrer en moi, disparaître. J’avais pas envie de voir son nom sur cette liste.

‘’Eux n’arrêterons pas. Ils continueront à ajoutez des noms sur ta liste, quoi que l’on fasse, t’as le choix entre les laissez t’exterminer dans ton lit sans bouger ton petit doigt ou de lever ton cul de riche et de faire autant de dégats’’


Parce que ce n’était pas dans mes habitudes de ne rien faire, parce que je n’aimais pas être sans défense, attendant que les corps s’empilent pour finalement ripostez. J’avais appris trop jeune que de se laissez tapez dessus, c’était rarement la solution idéale, qu’à ne jamais ripostez, on se tuait nous même de l’intérieur. J’avais pas eu le choix, mais eux l’avaient.

‘’Parce que vous croyez qu’elle n’est pas déjà commencez cette foutue guerre? Elle as débuté au moment où ils ont laissé son corps sur la place publique. Vous parlez de vengeance et d’appellations menant au sang, mais elle est déjà l’as. Quoi, tu veux attendre qu’on se fassent enfermer dans des ghettos et mener dans des chambres à gaz? C’est ça ton super plan?’’

Parce que pour moi, d’attendre qu’ils nous exterminent un à un, ce n’était jamais un plan qui avait du sens. Ce n’était pas une option pour moi. Et même si on allais perdre des membres, que des gens allaient mourir, tout guerre avait des morts, toute guerre avait des vainqueurs, et même si je me doutait que l’autre groupe n’était pas des enfants de coeur, je savais qu’en notre sain, la plupart ne l’était pas non plus. Guidé par la vengeance, guidé par la mort.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Magicienstaff
Messages : 3631
Race : Chasseur / Magicien
Métier/Etudes : Détective privé

Vengeance et plats chauds

Castiel leva les yeux au ciel. Il ne supportait pas plusieurs choses, dans ce genre de réunions. Ceux qui faisaient parler leur rage, leur colère, au point d'en perdre tout sens commun de raison, ceux qui ne disaient rien comme si la situation ne les concernait pas, alors que l'on courrait droit vers la catastrophe, et ceu qui préféraient se taper dessus en attendant que quelqu'un d'autre prenne une décision à leur place, en ayant l'air de participer, mais préférant s'exciter seuls dans leurs coins. Il ne comprenait pas non plus quel rapport il y avait entre le fait que lui réussissait à penser avec autre chose que son instinct animal, pas comme ces arriérés de métamorphes, et sa fortune, certes abondante, mais qui n'avait absolument aucun rapport avec la conversation actuelle. Il lâcha donc un soupir venu du fond de ses entrailles et qui aurait pu facilement traduire tout le dédain qu'il ressentait actuellement pour celle qui venait de prendre la parole. S'il fallait en plus qu'il s'exprime en langage simple pour que les débiles comprennent, il n'était pas sorti d'affaire.

" Range tes griffes, j'ai jamais dit qu'il ne fallait rien faire mais qu'il fallait le jouer subtilement. Mais ça doit être quelque chose que tu ne connais pas, la subtilité. Alors je vais t'expliquer. Assassiner tout le monde et mettre en danger des innocents : pas bon ni pour le business, ni pour la survie de n'importe quelle espèce."

Castiel prit une pause. Il aurait bien gardé ses pensées pour lui, mais les personnes comme la méta qui venait d'intervenir, il les connaissait. Et si lui, en tant que surnaturel était sauf, que feraient-ils s'ils apprenaient que Cally était la descendante d'un chasseur? Il ne pouvait prendre le risque qu'elle soit prise pour cible pour une raison aussi stupide que celle-ci. Et la peur menait aux massacres. Avant de faire quoique ce soit, il fallait pousser les gens présents à commencer à penser avec leur tête et oublier quelques secondes leurs sentiments, et c'était pas gagné.

" Et le tien? Tu veux tuer qui, au juste? Avec tes envies de meurtre, t'en aurais presque déjà sorti un flingue, mais tu vises qui? La fin justifie les moyens donc tout le monde à part ton espèce peut y passer que t'en as rien  à foutre? Et je parle pour tous ceux qui pensent la même chose. Vous voulez anéantir un groupe en vous montrant aussi cruels qu'eux et tuer tous les innocents jusqu'à ce qu'ils se rendent. Mais ça ne les rendra que plus hargneux, et la guerre ouverte n'est pas une bonne idée. A moins ce que vous ne vouliez que Bray se retrouve peuplée de cadavres.

A cette dernière phrase, il fixa la blonde qui était intervenue. Ce n'était pas dur de lire dans ce genre de boules de haine. Elle avait peur, comme les autres. Pour ses proches, pour elle, il n'en savait rien, il n'avait rien d'un oracle, mais ça voulait dire que quelqu'un à qui elle tenait pouvait possiblement être menacé. Et avec son idée d'assassiner tout le monde, ils ou elles le seraient, c'était une certitude. Il espérait juste qu'elle soit un peu plus intelligente que ce qu'elle avait prouvé jusque là.

" On a pas entendu parler d'eux depuis des mois. A votre avis, si leurs membres étaient aussi bourrins que les nôtres, est-ce que ça aurait été le cas? ça veut dire qu'ils réfléchissent, qu'ils pensent par eux mêmes, et qu'en plus de ça, ils préparent quelque chose de gros. Alors au lieu de tirer les yeux bandés, est-ce que ce serait pas mieux d'essayer d'avancer en même temps qu'eux, pour justement faire une différence?

© charney
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Revenge
Oscar A. Litchfield

Oscar et deux autres membres de l'OBCM avaient passé des heures à organiser cette réception. La table était dressée, un traiteur avait été engagé et toutes les précautions avaient été prises afin de limiter aux maximum les risques. Scar' savait que réunir l'OBCM et le PTS était dangereux mais étant donné la situation, il n'avait pas le choix, il fallait faire quelque chose. Cela faisait trop longtemps qu'il laissait la mort de Tracy impunie mais ça allait changer, les Dux allaient payer pour ce qu'ils avaient fait à sa fille. Il l'avait juré et il ne s'arrêtera que lorsque tous ces enfoirés l'auront payé de leur vie.

Scar' alluma les lumières, le soleil commençait à se coucher et la luminosité diminuait de plus en plus. Il serait mal venu de faire une réunion dans le noir, tout de même. Scar' était perdu dans ses pensées, il rejouait en boucle dans sa tête cette scène qui brisa sa vie, son couple et son cœur. Ce n'était pas pour le plaisir de se faire souffrir, c'était par peur. Peur d'oublier. Peur de pardonner.

Perdu dans ses pensées, il n'entendit pas arriver le patriarche Ó Murchú qui l'interpella. Surpris, il attrapa un couteau sur la table et se retourna sur la défensive, près à en découdre. Quand il reconnut Gideon, il reposa son arme mais ne le lâcha tout de même pas du regard. Mon ami ? Sérieusement ? Les deux hommes ne se connaissaient pas personnellement, leur seul point commun était leur présence à cette réunion.

«-Tu es en avance. »

Scar' aurait pu être plus froid et distant dans ses paroles mais le triton savait qu'il ne pouvait pas rester aussi asocial. S'il voulait mener une guerre, il allait devoir se faire des alliés et le père Ó Murchú en était un de taille. Cependant, il souleva une question intéressante et qui taraudait Oscar depuis le début de l'organisation de cette réception. Et s'Ils les trouvaient ? Non, impossible. Scar' avait pris toutes les précautions possibles, rien ne viendrait interrompre cette réunion. Il jeta un regard noir vers Gideon, il ne lui faisait pas confiance mais il ne pouvait nier que ses craintes étaient fondées et qu'elles ébranlaient intérieurement les convictions de Oscar.

"-J'ai mes sources, ils regardent ailleurs. Maintenant si tu veux bien me suivre dans la salle de réception..."

Les gens entraient, enfin ceux qui connaissaient le code. Comme dit plus haut, Scar' avait pris toutes ses précautions. Il voyait les visages défilés, certains connus, d'autres absolument pas. Os' attendit que tous les invités soient là. Depuis des mois, il dut sourire, faire preuve de politesse et déblatérer des civilités d'usage qui en signifiaient rien pour lui. C'était juste des mots mis dans un ordre tel que les gens étaient contents.

"-N'hésitez pas, installez vous."

Il laissa d'ailleurs la discussion les uns avec les autres dériver une vingtaine de minutes, avant de se lever, attraper son verre, et y faire résonner son couvert pour attirer l'attention de tout le monde. Il détestait être au centre de l'attention, ça le mettait mal à l'aise. Il tenta d'éviter les regards compatissants tout autour de lui. Depuis la mort de Tracy, il ne réussissait à voir que de la pitié autour de lui. Il avala difficilement sa salive, ça y est, c'était le moment.

"-Si nous sommes tous réunis ce soir, c'est non seulement pour se voir, entre amis, tous ensemble, mais aussi en raison de l'attaque que nous avons subi il y a quelques mois." Oscar marqua une pause, observant tous les visages autour de lui, attentifs. "-Le temps du deuil est terminé, les Dux Tenebris appellent à la guerre. "

Scar' entendit des murmures désapprobateurs. Il savait que ce serait pas facile de convaincre tout le monde. Mais il fallait faire quelque chose. Il n'en pouvait plus d'attendre, de rester passif, il fallait agir, il se devait d'agir. Pour lui. Pour pouvoir tourner la page. Mais avant tout, pour elle, Tracy. Gideon attira l'attention de la foule sur lui ce qui soulagea Oscar. Le poids sur sa poitrine se dissipait tendit que le patriarche parlait de vengeance, ce qui fit légèrement sourire Scar'. Oui, c'était exactement ça. Une vengeance. C'était tout ce qu'il désirait.

Les protestations fusèrent, provenant pour la plupart de la famille Ó Murchú mais l'aveugle émit également des réserves. Scar serra les dents, il allait devoir les convaincre. S'il devait mener cette guerre afin d'accomplir sa vengeance, il allait avoir besoin de soutien, d'alliés. Ceux-ci refusait la guerre mais qu'avaient-ils à proposer ? Absolument rien. Et Os' ne se contenterait certainement pas d'un cessez-le-feu, il voulait se venger. Il avait besoin de se venger.

Finalement, une voix s'éleva, en faveur de la guerre, elle provenait d'une jeune fille. Oscar sembla la reconnaître. Elle aussi était une main armée de l'OBCM. Enfin, il avait un soutien dans cette assemblée. Et ses arguments se tenaient. Elle utilisait la peur pour les convaincre. Mais le fils Ó Murchú vint tout rejeter. Scar' sentit les souvenirs lui revenir en mémoire et un tourbillon de sentiments, de colère, de tristesse, lui firent serrer les dents de plus belle.  Il se croyait plus intelligent que tout le monde mais il ne proposait aucune solution. Cependant, il n'avait pas tort sur un point, les Dux étaient intelligents et réfléchissaient à chacune de leurs actions.

Scar' était prêt à tout. Il ferait n'importe quoi pour venger la mort de sa fille. Même si cela implique  d'avoir des dommages collatéraux. Les vies sacrifiées ne seront rien par rapport au soulagement d'avoir éliminer jusqu'au dernier membre des Dux. Scar' voulait en découdre. Il voulait agir. Malheureusement, les informations que l'OBCM possédaient sur les DT étaient beaucoup trop minces. Et, il fallait le prendre en considération, si Oscar exprimait à voix haute ses véritables motivations, il ne se ferait aucun allié, personne avec qui mener cette vengeance. Alors, il se leva et déclara :

« -Foncer tête baissée est inutile. Si jamais il doit y avoir une guerre, autant la faire intelligemment. Nous n'avons pratiquement aucun renseignement sur les Dux Tenebris et malheureusement, l'information est le nerf de la guerre. Avant d'en venir aux poings, il serait préférable de récolter un maximum de choses sur eux. »

Évidemment, Scar' n'en pensait pas un mot, il serait capable de raser la ville s'il en avait les moyen, ne serait-ce que pour éliminer un seul membre des DT. Seulement, en plus de l'information, les alliés et les vies sacrifiables sont également les nerfs de la guerre.
Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] REVENGE - PART ONE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (event horde) Le bal Masqué
» [ Event : rp ] Combat d'arène (clandestin)
» Mon départ à l'arraché mais nécessaire.
» [EVENT JCJ RP OUVERT] : Vendredi 4 décembre. début 21h20
» [Event Horde]L'operation Agonie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-