[DT] (Mackayla&Eldy&Hamlet) how to get away with a murder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
How to get away with a murder
Lesson 1 - No proof, no rule
DUX TENEBRIS
Le mégot tomba de ma main, s'écrasant au sol avec une infinie lenteur. Je l'avais rendu comme ça, j'avais l'impression d'être dans un film, ainsi. Voir les choses au ralenti, pousser un souffle d'air. La fumée qui restait dans mes poumons s'en extirpa, dissipant ses volutes tout autou de moi. Avec discrétion, je rabattis ma capuche sur mes cheveux blonds attachés. Ils étaient en retard. Le jour avait pratiquement disparu, et ils étaient en retard. S'il y avait une chose que je respectais plus que mon magicien  - par obligation, s'entend, il ferait beau voir que je respecte réellement ce morveux qui avait osé m'invoquer - c'était l'heure. La ponctualité est un facteur important de ma nature, l'horloge tourne dans ma tête comme dans l'estomac du crocodile de Crochet. Après tout il suffit que je sois en retard à une invocation pour subir mille et une tortures. Vous imaginez pas ce que ça fait de se faire invoquer, on est comme tiré au centre du pentacle par un étau d'acier qui nous transperce de toute part. L'éclate donc. Je fouille dans ma poche pour en ressortir une cigarette, ainsi qu'un briquet. Je pourrais l'allumer sans, mais se faire remarquer maintenant ne serait pas super malin.

Ces humains. Ces putains d'humains. Ils te donnent rendez-vous devant un commissariat presque en pleine nuit en te demandant d'être à l'heure, et ils prennent même pas la peine de suivre leurs propres recommandations. Et pendant ce temps, moi, je me les gèle. C'est pas comme si c'était important en plus, ils ont merdé. Comme d'hab, tu me diras, l'erreur est humaine. Et pour réparer ça, ils envoient qui? Le magicien le plus doué de la galaxie. Brillante idée, encore une fois. Bon, je dois leur reconnaître que c'est plutôt malin, d'un côté, parce que du coup je peux pas vraiment dire " non merci, je passe ce sera sans moi" et m'enfermer pour une soirée pizza bière avec ma colocataire. Si seulement Eldarion pouvait perdre la mémoire ... On en serait pas là. Fin moi j'en serais pas là. Lui il aurait toujours pas ses parents mais il s'en foutrait royal. Si ça continue va falloir que je lui apprenne moi-même la ponctualité. Mais je vais être à court de pression si je deviens aussi radical qu'à mon réveil. Mais faut pas m'en vouloir, je suis toujours grognon quand on me dérange en pleine sieste.

Un oeil sur le téléphone portable fourni par Sally. Aucun nouveau message. Alors que je m'apprêtais à m'envoler sous ma forme de corbeau, je vois une forme s'avancer vers moi. Je n'arrive pas encore à distinguer de qui il s'agit. J'espère au moins que ce soit l'un de mes deux complices et pas un flic, sinon pour l'effet de surprise c'est raté.   
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité


How to get away with a murder

Mackayla/Eldarion/Hamlet

*Driiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiing*
C'est l'heure, il faut y aller.
Je me lève de mon siège et éteints le réveil que j'ai mis sur mon téléphone, je tenais absolument à être à l'heure pour cette toute première mission que le Dux Tenebris nous avait confié.
Eldarion et moi nous étions tout de suite portés volontaires pour voler les documents que la police avait sur le Dux Tenebris, on ne peut pas se permettre de laisser la police se mêler de nos affaires, le surnaturel nous donnait déjà suffisamment de fil à retordre, pas la peine d'y rajouter les flics !
J'avais sécher les cours pour me consacrer à la mise au point de notre mission : plan du commissariat, nombre, nom et âge des flics de garde de soir là, j'avais même fait une liste des histoires les plus abracadabrantes à raconter en cas de problème et pour les divertir si besoin, en clair j'avais tout fait pour qu'il n'y ai plus de place au hasard !
Je m'étais habillé chaudement et de couleur sombre ainsi qu'avec de bonnes baskets au cas ou nous devions nous enfuir.
Je sortie donc de mon appartement et....enfer ma voisine sorti en même temps que moi et ma voisine...et trés bavarde mais aussi et surtout trés, trés, trés pot de colle. Âgée de 86 ans elle n'avait plus toute sa tête et surtout elle se sentait seule, j'imagine que c'est pour ça que quand elle croise quelqu'un elle lui parle de tout et de rien, la vie n'est pas facile lorsqu'on la passe seule..
Malgré plusieures tentatives veines de m'échapper ou de mettre fin à cette interminable discussion je ne réussi à partir que 10 minutes plus tard.
Tant pis.
Je vais courir.
Je couru donc jusqu'à Carp View ou j'avais rendez-vous avec Eldarion et Hamlet, un Djinn, même si je n'approuvais guère la présence d'un Djinn dans une situation dans laquelle nous risquions tous gros, je ne pouvais pas refuser un peu d'aide, surtout si celle-ci vient d'un Djinn et que celui-ci est sous contrôle.
A quelques minutes du commissariat je regardais ma montre :

"Eh M**** 7 minutes de retard...j'espère que ça va le faire !"

J'avais alors deux constats en tête :
-Le premier : Hamlet et Eldarion allaient probablement m'étrangler
-Le seconde exprimait simplement une vérité générale dictée par les divines lois de l'unviers : RIEN ne se passe JAMAIS comme prévu.

A quelques mètre du lieu de ralliement j'aperçu une silhouette masculine, je ne reconnaissais pas Eldarion, ce devait certainement être la fameux Djinn, Hamlet...
Plus je m'approchais et plus je reconnaissais la magie qui émanait de l'homme en face de moi, les nombreuses invocations ainsi que mes nombreuses recherches m'avaient permis de reconnaître les Djinns, c'est plutôt pratique pour les invoquer.
Lorsque j'arrivais à son niveau je le regardais droit dans les yeux et dis :

"Hamlet c'est ça ?

Je ne pouvais pas m'empêcher de me méfier de lui, c'était viscéral depuis ce malheureux incidents, mais j'essayais de ne rien laisser passer de cette méfiance.

"Moi c'est Mackayla, mais appelle moi Mac ce sera plus rapide à prononcer en cas de problème."

Puis un rapide coup d'oeil autour de nous je lui demandais:

"Eldarion n'est pas encore là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
J'ai pas envie d'y aller. Pourquoi je m'étais porté volontaire pour cette fichue de mission ? Me retournant dans mon lit, je tombais soudainement... Dans l'herbe. Oh... Je n'étais pas dans mon lit mais sur un banc du parc. Mais qu'est-ce que je foutais là encore ? Remarquant le livre qui m'avait apparement servit d'oreiller, je me souvint que j'étais venu lire ici et... et j'avais sans doute du m'endormir, pour changer. Des fois je me demandais pourquoi j'avais encore une maison à force de dormir n'importe où. Un jour j'allais me réveiller dans une cellule de la police, ça me ferait bizarre tient. A vrai dire, ce n'était pas comme si ce n'était jamais arrivé.

Bon, étant donné que j'avais une mission à accomplir aujourd'hui, je fus bien obligé de me remuer un peu la couenne. Sans me presser pour autant, je rentrait chez moi et pris une douche. Je n'avais absolument aucune idée de l'heure qu'il était. Mais tant pis, si j'étais en retard, ils m'attendraient. Oh, oui, Hamlet voudra sûrement me faire la peau. Mais ce n'était pas comme si il voulait déjà me faire la peau H-24 de toute façon. Après avoir enfilé une tenue des plus banale, mais dans laquelle je me sentais à l'aise, je sortis de ma maison pour aller rejoindre mes chers coéquipiers du jour. Enfin, il n'y aurait que moi, Hamlet et MacKayla. Un trio assez étrange de mon avis. Mais j'aimais bien Mac, c'était une magicienne sympa et douée.

Je fini par arriver au lieu de rendez-vous sans me presser. Rien qu'à voir sa tête, je savais qu'Hamlet n'était pas de bonne humeur. Il devrait apprendre à se détendre un peu de temps à autre. C'est pas comme si quelqu'un allait tenter de le bouffer dans ce monde. Puis il se plaignait, mais j'étais sûr qu'il se plaisait presque ici au final. C'est pas comme si il n'avait pas de potes djinns à Bray avec qui il pouvait se plaindre de son couillon de magicien qui n'était même pas foutu d'arriver à l'heure à ses propres rendez-vous. Oui... C'était moi qui avait fixé l'heure... Je sais pas bien pourquoi d'ailleurs. A croire qu'il me pousse des ailes de leader quand je suis en réunion à la Dux Tenebris. Comme si j'avais quelque chose à prouver. En même temps, plus de la moitié des membre de cette foutue organisation, me prenais pour un attardé donc... Voilà.

- Et le meilleur pour la fin...

Non, pas de commentaire sur mon talent à faire des arrivées classe. C'était nul, je sais. Mais je me voyais mal arriver avec un "Salut, ça va ?!". Je crois que tout le monde s'en foutais. Puis on était pas là pour se faire un ciné ou pour aller en soirée. D'ailleurs, j'avais hâte d'en avoir fini avec ce truc. J'avais bien envie de retourner dormir dans un coin.

- Bon, du coup on y va où n se regarde dans le blanc des yeux pendant cinquantes années de plus ?

Sans mauvais jeu de mot, de mon avis, ce n'était pas sorcier d'aller récupérer quelques documents. OK, aucun de nous trois n'avait la carrure de Tom Cruise. Mais ce n'était pas une mission impossible non plus. Au moindre problème nosu pouvions utiliser la magie. Puis je n'avais pas trop de scrupule à envoyer Hamlet en première ligne. De toute façon, je sais qu'il fait déjà tout pour me faire chier alors... Il faut bien que je lui rende un peu la pareille de temps à autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
How to get away with a murder
Lesson 1 - No proof, no rule
DUX TENEBRIS
J'aurais limite préféré qu'aucun des deux se pointent, aller me bourrer la gueule et laisser ces connards de magiciens réparer leurs conneries tout seuls. Mais bien entendu, c'était jamais comme ça que ça se passait, Sanael avait fait du grand spectacle, s'était amusé comme jamais, et derrière on envoyait Smaël, celui qui savait réfléchir avant d'agir et qui avait autre chose qu'un écran de fumée à la place du cerveau pour être sûr que tout rentrerait dans l'ordre. Parce qu'envoyer Maxine, qui travaillait à la police? Nooon, faut pas déconner, et si elle se faisait prendre ? On avait toujours besoin d'un flic. A la place on envoyait le Scooby Gang, la blonde, le débile et l'esclave - et oui dans mon scénario je joue Vera, Scooby, et le beau gosse dont personne se souvient jamais le nom. Histoire d'équilibrer avec Sammy et Daphne - Je soupire, scrutant la silhouette qui s'avance. Blondie. Fantastique. Je la connais pas, j'ai absolument rien contre elle mais jeez, ils pourraient au moins faire l'effort de passer un test de recrutement avant de les embaucher ceux-là. C'est pas une nouveauté que je peux pas blairer les magiciens. La plupart nous prennent de haut alors que sans nous ils seraient rien, tout ça parce qu'ils savent dessiner des trucs par terre et dire cent mots en latin pour nous forcer à faire ce qu'on a absolument jamais envie de faire. " Ouais c'est ça, t'es drôlement perspicace dis donc. Sans vouloir te vexer, en cas de problème je me tire, y a pas grande chance que je te laisse décider de mon sort. Puis si ça peut buter Eldarion au passage, c'est tout bénéf'." Non, j'suis pas un mec sympa. Mais vaut mieux que je la prévienne maintenant histoire qu'elle pense pas ni pouvoir faire ami-ami avec moi, ni que j'hésiterais une seule seconde à la laisser crever si l'occasion se présente, et surtout qu'elle ne commence pas à croire pouvoir me donner le moindre ordre. C'était le truc avec les magiciens, ils étaient persuadés de leur toute puissance sur nous. La blague. Bon, elle pourrait toujours demander à Eldarion de me punir, et ça ce serait pas fair play, mais moi aussi des fois j'aurais envie de me casser la gueule alors pourquoi pas. Mais bon, c'pas comme si il aimait bien ça la torture le gamin non plus.

Je lui réponds même pas. Après tout, elle le voit bien qu'il est pas là, elle croit quoi, qu'il veut lui faire une surprise en surgissant de derrière une voiture? Paye ta surprise en plus deça, vla le cadeau. Alors je me contente de faire la gueule en attendant Sammy. J'aime bien faire la gueule, au moins ça donne pas de messages contradictoires, ça fait juste bien comprendre " je veux pas te parler dégage" et c'est plutôt pratique quand on sait que c'est l'idée principale de toutes mes conversations.  

Oh bah devinez qui vient de se pointer tout frais comme si de rien n'était? Le dernier membre du Scooby Gang, si c'est pas beau ça ! Et avec tout l'aplomb dont un magicien bon  à rien est capable, en plus. Heureusement que je peux pas l'égorger, sinon il serait mort depuis longtemps. Je me contente donc de soupirer encore et de secouer la tête. J'ai pas envie de lui dire qu'il est bien gentil mais que c'est lui qu'on attend depuis une heure, parce que c'est plutôt évident, alors j'enchaîne sur autre chose. Parce que oui, le but était pas spécialment de se tailler la bavette devant le comissariat. " Et tu comptes t'y prendre comment Monseigneur Desdébiles? T'as l'allure d'un toxico, j'ai l'allure d'un ermite sorti des bois. Sans parler de Blondie qui arrivera pas à les occuper assez longtemps toute seule, sans vouloir t'offenser, y a de grnades chances que tu sois un peu jeune pour tout le poste.  Mais j'ai peut-être une idée ... "  Je déteste me changer comme ça ouplaboum. ça me plaît pas, pis j'aime bien Anthony, le corps des femmes, c'est pas du tout mon truc. Un écan de fumée pour me cacher aux yeux des deux magiciens apparaît pour s'évanouir ensuite, leur dévoilant mon apparence totalement changée. Ouais, j'aime pas être une femme, surtout avec une poitrine et un décolleté assez voyants comme là. Mais bon. J'suis plutôt belle, j'imagine, je ressemble un peu à Sloane, du moins une ancienne de ses invocations. Si elle prend toujours la même, je pourrais la foutre un peu dans la merde, je dis pas non à ça. Bien sûr j'ai laissé libre court à mes fantaisies, et je suis vachement amoché(e), la robe déchirée en plusieurs endroits, j'ai une cheville foulée et l'air de m'être faite bastonner. Je m'approche de la blonde, Mac apparemment. " ça te dit d'être ma BFF? " Je prends une pause, un sourire ironique sur le visage. " Bon, pour vos cerveaux au ralenti je m'explique. Si on entre à deux clamant une urgence, vu comme ils sont beaucoup et suuuper occupés - ironie - ils risquent de se mettre tous à nous écouter. ça te laisse le temps de te faufiler, Eldarion, et quand c'est fait je trouve le moyen de m'éclipser pour chercher les documents qui correspondent pendant que miss magie raconte en détails et en pleurs comment je me suis fait agresser. J'aurais bien échangé avec toi, chercher six boîtes de preuves et les détruire me branche pas des masses mais j'ai pas confiance en vos talents." Beaucoup plus en les miens par contre. " Si ça te plaît pas on fait l'inverse, je les occupe tu cherches. Par conre je garantis pas que si vous foutez la merde je disparaisse pas d'un coup. La magie c'est jamais très fiable.
©️ Starseed


HS - Je vous ai proposé mon plan, Mac je te laisse le choix de faire un peu comme tu veux donc sens toi libre de faire ce que tu veux dans ton rp, si tu veux dire " c'est nul tais toi djinn" tu peux (pis si vous voulez le planter à un moment aussi ça peut être drôle (oui ça je l'ai déjà dit à Eldy mais vuque t'es pas sur la cb Mac je le répète ici )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Bon la machine était maintenant en marche il était trop tard pour reculer et changer d'avis, j’espérais juste qu'Hamlet ne fasse pas tout capoter, après tout quelque part c'était dans son intérêt de nous faire échouer, heureusement j'avais suffisamment confiance en Eldarion pour savoir que s'il permettait à Hamlet de nous accompagner c'était pour de bonnes raisons.
Nous étions enfin tous là, heureusement Eldarion n'étais pas arrivé trop longtemps aprés moi parce que me retrouver seule avec un Djinn que je n'ai pas invoqué me rend nerveuse et irritable sans parler du fait que ce gars m'a l'air vraiment détestable, à moins que ce soit le fait qu'il est un Djinn qui le rend détestable ? Je me penchais pas d'avantage sur la question car sa phrase fini de le rendre detestable de façon générale :
" Ouais c'est ça, t'es drôlement perspicace dis donc. Sans vouloir te vexer, en cas de problème je me tire, y a pas grande chance que je te laisse décider de mon sort. Puis si ça peut buter Eldarion au passage, c'est tout bénéf'.

Sans réfléchir je répondis du tac au tac :

"-Bah vas y te gène pas fée clochette fais toi plaisir mais au lieu de parler tu devrais agir tu verras tu seras plus crédible."

Je n'eut pas sa réponse mais je me doutais bien qu'il ne me donnait des tas de noms d'oiseaux pour me qualifier. Du coup la vanne d'Eldarion passa presque inaperçue tant la tension était palpable, y avait pas à dire si la soirée continuait comme ça finirais en bain de sang sans même que la police n'ait à intervenir, j'aimais pas les Djinns et lui n'aimaient personne visiblement, parfait que la guerre commence.
Personne ne dis rien jusqu'à ce que mon compagnon (oui le Djinn comptait pas comme un compagnon) nous pousse à agir. Bon il était effectivement temps de préparer le scénario histoire de pas arriver en touriste et finir la nuit au poste, enfin finir la nuit en cellule puisqu'on était effectivement bien parti pour finir la nuit au poste.

Le Djinn encore une fois nous fit part de ses remarques constructives et pertinentes sur le fait que nous formions le trio de choc, la Dream Team quoi, moi qui semblait être une gamine (ok j'étais obligé d'avouer le Djinn avait raison), et Elda et le Djinn ressemblaient plus à des malfrats ou des dealers qu'à des victimes.
La dernière phrase du Djinn m'arracha un rire forcé, le Djinn avait une idée, sérieusement ? ça lui arrivait entre deux souhait ? Ravalant mon sarcasme pour le bien de la mission et pour ma santé mentale j'écoutais attentivement (non non c'est vrai) son "idée". Enfin je l'observais plutôt puisqu'il se transforma en femme qui donnait l'impression d'avoir été plutôt malmenée avec sa robe déchirée et ses contusions un peu partout.
Le Djinn me regarda et me dis : " ça te dit d'être ma BFF? "

Je le regardais avec un mélange de perpléxité et de blasitude (ouai je viens d'inventer ça) et lui répondis :

-"OK je juges pas promis chacun est libre de se travestir quand il le veut"

Je savais que ça le mettrait en rogne et que ça me vaudrait deux ou trois insultes au passage, tant mieux je voulais lui montrer que moi non plus je voulais pas être sa pote.
Puis il nous exposa son plan, si ça venait pas d'un Djinn j'aurais dis que c'était une très bonne idée mais là je pouvais clairement pas me résoudre à le lui dire. Lui (elle) et moi devions jouer les victimes traumatisées pendant qu'Eldarion fouillait les lieux, c'était loin d'être bête mais j'avais vraiment beaucoup de mal à lui faire confiance. Ma foi j'avais pas le choix de toute façon nous étions sur le même bateau et nous étions bloqué ensemble jusqu'à l’arrêt complet du navire.
Je réfléchis quelques secondes avant de donner mon avis :

-"Ok Clochette c'est rassurant de voir que tu peux quand même être utile même si t'es un Djinn, j'acceptes ton plan parce que te voir jouer la jeune fille traumatisée par son agression risque d'être un spectacle que je n'oublierais jamais surtout si je suis aux premières loges. Par contre je chercherais les documents, j'ai pas assez confiance en toi pour te laisser approcher des preuves qui pourraient nuire au Dux. Par contre je t'assures que si tu t'avises de foutre en l'air le plan et de te barrer je te jure que je veillerais personnellement à te couper les ailes clochettes !"

Je le regardais d'un air de défi, j’espérais vraiment qu'il ne le ferais pas et j’espérais aussi qu'Eldarion le contrôlait suffisamment pour l'empêcher de s'en aller.

-"Et t'en fais pas pour la magie, quand on sait la contrôler elle ne nous déçois jamais."

C'étais un défi bien sûr, nous étions deux magiciens dans le coup, je connaissais mes capacités et j'avais confiance en celles d'Eldarion mais avec les Djinns on été jamais sûr de rien !
Je me tournais d'ailleurs vers ce dernier et lui demandais son avis :

-"Et toi Eldarion t'en penses quoi de ce plan ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Je ne m'attendais pas forcément à ce que cette mission avec Hamlet soit une grande partie de plaisir. Encore, je faisais confiance à Mackayla, il n'y avait pas de problèmes là dessus. Je savais que mon djinn ne ferait pas de conneries, les ordres que je lui avaient donné pour cette mission étaient précis. Oui, maintenant je faisais vachement gaffe quand je traçais mes certes et choississait mes formulations de phrase. Je vous jure que je pouvais passer des nuits entière à noter des formulation d'un même ordre pour être sûr qu'il n'y ait pas de faille possible. C'était Hutchinson qui m'avait donné cette idée. Là dessus je lui étais assez reconnaissant. Et ça me permettait de ne plus refaire la connerie que j'avais fait pour mes parents. Cependant, je ne pouvais pas non plus contrôler les remarques du djinns.

Je fus donc accueillit par un beau chapelet d'insulte de la part de Hamlet. Si j'avais été suceptible ou si j'avais un égo surdimensionné, j'aurais pu m'en offusquer. Mais pour tout vous avouer, j'en avais juste plus rien à battre maintenant. Il pouvait bien m'insulter de tous les nom si ça lui faisait plaisir. De toute façon, il ne pouvait pas me tuer et il était actuellement dans la même merde que moi. Je ne dis rien et laissa le Djinn dire qu'on avait aucune chance pour cette mission, que j'avais le QI d'un huître mais qu'il avait un plan? Il aurai tpu commencer par ça, ça nous aurait épargné d'avoir à écouter sa voix plus longtemps. Mais je savais que si ça pouvait me faire chier alors Hamlet le ferait. A défaut de pouvoir me tuer, il pouvait toujours tenter de me pousser à bout. Et je lui souhaitais bonne chance pour ça.

Le Djinn changea alors d'apparence. Si j'en fus assez étonné, je n'en laissai rien paraître. Ce n'était pas souvent que Hamlet faisait ça. Il aimait bien trop son allure de hipster pour vouloir changer. Ce qui était assez avantageux. Comme ça je n'avais pas à me creuser l'esprit trop longtemps avant de le reconnaître. Après avoir proposer sarcastiquement à Mackayla de devenir sa nouvelle BFF, Hamlet nous déballa son plan, qui était plutôt pas mal de mon avis. Il y avait des chances pour que ça marche. C'était vraiment sympa d'avoir un djinn qui se creuse les neurones pour vous au final. Apparemment Mackayla aussi était d'accord avec ce plan. Je ne savais pas ce qu'il c'était passé avant mon arrivée, mais Mackayla n'avait pas l'air de porter Hamlet dans son coeur. En même temps, je ne connaissais pas grand monde qui appréciait ce type. Mackayla ayant fgini d'exposer son avis, elle me demanda le miens et je répondis après avoir bâiller.

- Je pense que aura du mal à couper les ailes d'un Djinn... Mais ça me va. De toute façon, Hamlet à raison, j'ai pas un QI capable de rivaliser avec le sien et je ressemble à un toxico... Donc cette histoire de diversion est cool.

Moi ? Me surestimer ? Je crois que ça ne m'était jamais arrivé en toute une vie. A si... Une fois peut-être et ça avait coûté la vie de mes parents. Depuis j'avais tout de même compris la leçon. Mais m'introduire pour fouiller dans des documents, ça ne me semblait pas sorcier Jamy. OK, trop de mauvais jeux de mots en une expression... J'arrête.

- Puis ta gueule Hamlet, arrête de faire genre. Je suis peut-être pas une lumière mais sur ce coup là ma magie est fiable. D'ailleurs Mackayla... Dans le contrat, Hamlet à pas le droit de te tuer, ni de te torturer, ni te faire le moindre mal. Et il ne peut pas se barrer tant que je n'ai pas estimé cette mission terminé. Alors fais pas ton thug gars... Enfin meuf... et on y va.

Je bâillais de nouveau et fit un signe de la tête pour montrer à mes coéquipier que c'était l'heure de ce lancer. C'était à elles de faire diversion et donc d'entrer en premières dans le poste de police pour que je puisse ensuite m'y introduire. Mais avant qu'elles n'aient fait un pas je repris la parole.

- Et le plan de sortie ? C'est bien beau de rentrer et piquer les documents sans se faire repérer... T'as une idée de plan de sortir Sherlock ?

Il ne fallait pas me prendre pour un imbécile non plus. Hamlet ne m'aurait pas comme ça. Si il le fallait, je voulais bien me creuser les neurones moi-même pour ce plan d'évacuation. Mais peut-être que le djinn avait déjà une idée. Après tout, c'était son plan... Autant qu'il prévoit tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
How to get away with a murder
Lesson 1 - No proof, no rule
DUX TENEBRIS
Il était assez dur de savoir quand on dépassait les limites avec un djinn, ou quand on pouvait continuer encore et encore. La plupart des magiciens ne saisissaient pas cette limite, c'était un syndrome de Dieu. Ils pensaient avoir le contrôle sur tout, spécialement sur les esprits qu'ils invoquaient, et avaient tendance à la mémoire courte lorsqu'il s'agissait de se rappeler qu'ils avaient déjà merdé par le passé. Je suis plutôt colérique. Quand quelque chose ne me plaît pas, y a de fortes chances qu'on se le prenne dans la gueule. C'est ça qui est drôle, parce que quand les limites sont réellement dépassées, que je sens que le peu que j'ai gardé de l'humanité avec mes évolutions au milieu de cette race s'évapore, laissant paraître ma véritable nature, je reste d'un calme olympien. Parce qu'Eldarion n'a toujours pas compris la leçon. Et que je suis patient. Ses ordres sont flous, et très sincèrement, s'ils avaient fermé ce qui leur sert de porte à conneries, ou du moins qu'ils n'avaient pas insisté aussi lourdement, j'aurais pas créé d'emmerdes. J'aurais pas pensé à créé d'emmerdes , en tout cas. Mais je suis pas de ces djinns que tu peux réféner en les menaçant de torture. Je me saboterais moi-même pour qu'il paie, mais il allait payer. Bientôt, ou plus tard. Je fixais tour à tour les deux magiciens, un sourire distrait flottant sur mes lèvres. Je ne sais as si c'est l'apparence de Sloane qui me rend comme ça, si c'est son arrivée en ville qui me rend fou, qui me fait me reconnecter avec celui que j'étais quand elle était avec moi. J'ai envie de lui dire, de le menacer, de le prévenir que j'avais détruit des rois, des cités entières. Tué une bonne moitié de mes magiciens. Mais où est l'amusement ... Quand on prévient de ses actes?  Alors je ne dis toujours rien, me contente d'une seule phrase, qui ne dépeint pas mon état d'esprit. Pas du tout . " Clochette c'est une fée, est-e que j'ai l'air de briller pour toi?" Puis je m'écrase. Peut-être que c'est là qu'il va avoir des doutes. Peut-être que c'est à ce moment qu'il va se dire que quelque chose cloche, que j'aurais dû gueuler, râler, l'envoyer chier li. Mais je m'en fous. Un jour, il aura peur. ujour il va souffrir dix fois plus que ce que ses parents ont souffert. Et moi je vais juste rire.

Je pourrais les dénoncer, juste pour rire. Attendre qu'ils soient dans les archives pour prétexter que j'ai vu quelqu'un s'y faufiler. Puis je resterais, parce que j'ai pas le choix, pour regarder le spectacle. Et je finirais par me faire torturer à l'intérieur de ce satané pentacle, mais ça vaudra bien toutes les tortures, qu'il finisse derrière les barreaux avec les documents intouchables. J'ai jamais aimé les Dux, ni aucune organisation, leur guerre ne me concerne pas, pas vraiment. J'en ai rien à foutre de qui a les plus gros moyens je veux juste qu'on me foute la paix. Et j'ai décidé que la gentillesse ne marchait pas. Ouais, pour moi, ne rien faire et faire ce qu'il me demande c'est de la gentillesse. Mais je veux être révoqué. Coûte que coûte, à n'importe qul prix. Il ne se doute pas que les djinns sont des kamikazes. Je pourrais me faire mourir pour le tuer lui. Ce serait une idée à creuser , retrouver ce chasseur, Azraël, lui faire signer un contrat sur Eldarion. J'en mourrais sans doute sur le coup, ça doit pas être bien dans les règles mais putain ce serait jouissif.

Habillé de l'apparence de Sloane, je le regarde comme si c'était une blague. " Bah pour une fois tu te démerdes. Je serais pas avec vous, donc j'attends que Blondie revienne après avoir récupéré les documents et on prend congé." Si j'ai une idée de comment me sortir de là le moment venu? Bien sûr ! Mais ça me concerne moi, pas eux, je suis pas leur mère. J'attends même pas qu'il me réponde, j'avance jusqu'à me retrouver devant le commissariat, boitant, espérant qu'Eldarion aura la présence d'esprit de se cacher pour pas se faire repérer. Un officier semble sortir du poste, et j'en profite pour lui tomber presque dessus, pleurant toutes les larmes de mon corps ... Enfin j'essaie, c'est pas que les émotions humaines c'est pas mon truc, mais un peu. " Aidez-moi, je crois qu'ils me suivent ... Ils m'ont ... Un sanglot de plus, l'homme semble totalement mordre à l'hameçon, nous amenant moi et Blondie à l'intérieur. Game on.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Voilà exactement la raison pour laquelle je détestais ces foutus Djinns, ils était complètement IMPREVISIBLES !
Quelques instants plus tôt et après les quelques remarques cinglantes que Hamlet et moi nous étions lancée je m'attendais à un effusion de sang, devant un commissariat ça n'aurait pas été bien jolie. Non, au lieu de ça il me répondis juste une petite remarque sur le fait qu'il ne brillait pas pour moi ou quelque chose comme ça. Quoi c'était tout ? Ok je m'étais peut être trompé sur son compte il n'avait peut être pas autant de répartie que je ne le pensais ? A moins qu'il ne me juge pas assez dangereuse pour prendre la peine de me répondre ? Dans tous les cas ça me convenait, moins il parlait mieux ça m'allait, et surtout je voulais qu'il me sous-estime, ça pouvait toujours servir d'être sous-estimée.
Eldarion avait ensuite tenté de me rassurer et de calmer les ardeurs de notre bien aimé Djinn et visiblement ça avait plutôt bien fonctionné, enfin jusqu'à ce que mon collègue magicien lui demande un plan de sortie.
Hamlet n'en avait pas.
Pour ma part je pensais sortir quand la plainte aurait été déposée mais pour Eldarion ?
Il fallait qu'on trouve le moyen d'obliger le(s) policier(s) à sortir du commissariat suffisamment loin et longtemps pour permettre à Eldarion de sortir discrètement.
Et visiblement la légendaire imprévisibilité des Djinns ne nous laissa pas le temps d'en discuter puisque ce dernier déguisé en cette dernière héla un policier qui sortait du poste.
*Bordel mais qu'est ce qu'il fou ?!!!*
Gardant ces pensées pour moi je tentais d'afficher un air de panique, ah non, en fait j'avais pas besoin de tenter puisque j'étais effectivement paniquée, on était pas prêt on avait pas élaborée le scénario avec assez de précision pour répondre aux questions ni pour se mettre d'accord sur une heure si jamais il me posais des questions à moi aussi. On avait pas non plus eut le temps d'élaborer un éventuel plan B si l'un de nous se faisait choper !

Je n'eut cependant pas le temps de réfléchir d'avantages puisque le policier nous amena à l'intérieur du poste laissant Eldarion seul à l'extérieur.

C'est sans surprise que l'on trouvait le poste désert et les quelques policiers, j'en comptais 3 plus celui qui nous accompagné, en train de finir une partie de poker, sérieusement ? Ce sont nos impôts qui payent leur partie de poker !!
Gardant mon sang froid je m'approchais de ma "BFF" et la pris par l'épaule comme pour la consoler:

-Ne t'en fais pas Alphonsine ça va aller ! On est en sécurité maintenant !

Ouais j'avais fait exprès de lui choisir un vieux prénom histoire de le provoquer, après tout son cou de "je fonce sans vous demander votre avis" me restais encore en travers de la gorge.
Les policiers voyant cette magnifiquejeunefemmeendétressebiendénudéeparcequesesvetementssontdéchirés lâchèrent leur cartes et vinrent se mettre en face de nous.
Le policier qui nous avez fait rentrer demanda alors ce qui s'était passé, laissant le temps, enfin faisant semblant de laisser le temps, à ma "copine" de se remettre de ses émotions c'est moi qui lui répondis :

-Elle s'est faite agréssée et les hommes qui l'ont violentés la poursuivait !

Puis regardant Hamlet"te" je lui demandais :

-Tu te sens de répondre aux questions ?

Et voilà, on y était jusqu'au cou, j'esperais vraiment que tout se déroulerais bien pour nous et pour Eldarion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Je soupirai en attendant qu'on débute cette mission. J'avais aucune idée pourquoi j'étais toujours à la Dux. Mais j'y étais et j'avais cette mission... Donc autant en finir au plus vite. A force, j'avais l'habitude des blagues un peu douteuses d'Hamlet. je savais qu'il rêvait tous les soirs de voir ma tête au bout d'un pique ou pire que ça. Ce n'était pas comme si il ne m'était jamais venu à l'idée de le révoquer. Mais maintenant qu ej'étais à la Dux Tenebris, on m'avait bien fait comprendre que sans mon djinn je servais à rien. Donc autant le garder encore un peu. Juste le temps de ce sortir de ce merdier. Quitte pourquoi pas à le révoquer plus tard.

Bref, notre plan était en place, Halmlet était devenue une jolie jeune femme et était prêt à allez jouer les demoiselles en détresse en compagnie de Mackayla. Ca ne m'étonnait pas que le djinn n'avait pas prévu de plan de sortie. Je soupirais en me disant que j'arriverai bien à trouver quelque chose. Même si je n'étais pas le gars le plus rapide du monde, je savais tout de même faire fonctionner mon cerveau et je connaissais quelques sorts utiles tout de même. Et sans même laisser le temps de répondre, Hamlet engagea la mission en allant parler à un policier. Heureusement, j'eus le réflexe de me cacher immédiatement. Quand je vous dit que je ne suis pas si nul que ça hein ? J'ai des réflexes aussi. En même temps à forc ede dormir, j'avais tout de même un peu d'énergie en stock. Ok, mais magie en pompait pas mal, mais il m'en restais assez pour être réactif durant certaines missions.

J'attendis un petit moment que les policiers aient toute leur attention focalisé sur les deux jeunes filles qui venaient de débarquer chez eux avant de m'introduire dans les bureaux. Décidément... Les hommes étaient des êtres faible, il suffisait de quelques cris et quelques bouts de peau à découvert pour que toute leur attention soit focalisé sur les filles et rien d'autre. Bon en même temps, les flics n'avaient pas forcément la réputation d'être très très bosseur, ni même très intelligent. Pourtant, ils devaient bien avoir fait des études pour en arriver là. Enfin, je me poserais des questions plus tard. Pour le moment il fallait que je trouve les documents à détruire. Contrairement à ce qu'Hamlet, j'avais encore assez de capacitées intellectuelles pour les trouver. Enfin, il y en avait beaucoup à récupérer et il ne fallait pas que je foute trop le bordel non plus. Sinon ils allaient se rendre compte tout de suite que quelque chose clochait et on allait être suspecté direct. Mais avant de commencer à fouiller l'endroit, je sortis une craie de ma poche. Attendez, on était chez des flics, ils avaient moyen de faire des recherches gardes à des simple empreintes de doigts. Du coup, j'avais mémoriser un sort permettant de touche rà n'importe quoi dans une pièce sans laisser de traces avant de partir.

C'est que je l'avais préparé un minimupm cette mission ! Je vous assures ! Traçant mon cercle au sol, je murmurrais les paroles du sorts. Il n'y aurait qu'à effacer le cercle avant de partir et le tour serait jouer. Mon djinn me prenait peut-être pour le dernier des imbéciles pour l'avoir invoqué par erreur. Mais depuis j'avais tout de même fait quelques progrès en magie. Et un j'étais capable de réaliser certains sorts sans me tromper. Une fois mon sort scellé, je pu commencer à fouiller aus alentours. Sortir avec autant de documents allaient être galère. Et j'espérais que ça se passait bien pour les filles de l'autre côté parce que j'allais vraiment avoir besoin d'au moins une personne de plus pour m'en sortir avec tout ça. Bon, on pouvait bien tout détruire sur place; Mais ça nous prendre du temps je pense. Et je ne savais pas combien de temps notre diversion pourrait tenir encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
How to get away with a murder
Lesson 1 - No proof, no rule
DUX TENEBRIS
Faudrait leur rappeler, de temps à autres, à ces satanés humains, qu'ils ne sont pas grand chose d'autre que des corps qui se baladent. Elle, elle est déjà sur ma liste de gens à tuer pour faire chier mon magicien, il pourra pas la protéger indéfiniment, et j'ai de quoi contourner les règles. Et lui … Je crois qu'il ne se rend pas compte. Au bout de quelques mois, il s'est mis à me considérer comme son égal, un homme un peu chiant, trop sarcastique, qui aime bien foutre la merde, mais un homme. C'est là tout le problème. Comme le dit si bien l'adage, l'habit ne fait pas le moine, et c'est encore plus réel pour les djinns. Même s'ils voulaient se l'imaginer, c'est bien au-dessus de leur possibilité intellectuelle, s'imaginer quelle source de pouvoir on renferme. Tous les magiciens ayant invoqué un djinn se doivent de posséder, de toute manière, un ego surdimensionné, pour croire qu'ils pouvaient s'en tirer sans une seule égratignure. Les plus sages d'entre eux se rabattaient sur des démons mineurs ou des génies, les autres ne faisaient jamais durer une invocation plus de quelques jours. Mais pas Eldarion, non, tuer ses parents n'avaient pas suffit à servir d'exemple, il fallait en plus de cela que je lui montre de nouveau de quoi j'étais capable. Et si pour le moment, ce qui m'habitait était une haine glacée, cette envie de lui enfoncer un poignard au travers du crâne, pour pouvoir observer la panique dans ses yeux, cette sensation de savoir qu'il n'avait plus aucun pouvoir, je sais que c'est pas comme ça que j'obtiendrais ce que je veux. Mais le problème des djinns, vous voyez, c'est qu'on pense beaucoup. Enormément d'imagination pour beaucoup de temps à tuer. C'est pas pour rien qu'on nous invoque pas plus d'une semaine hein. Parce que plus le temps passe, plus on se retrouve, plus on réfléchit, plus le pourcentage de voir la tête de son magicien sur un piquet devient fort. Mais comme je disais, l'ego. C'est arrivé aux autres mais ça lui arrivera pas à lui, il est bien trop malin pour ça le petit Eldy, pas vrai ?

Ayant pris l'apparence de Sloane, je me dis que ce n'est pas plus mal d'être un peu dans sa peau à elle, même si par la même, je la fous dans la merde, elle risque de finir recherchée par les flics. Oh, que je rêverais de la voir ne serait-ce qu'une fois arrêtée, menottes aux poignets. Certains penseraient que notre jeu est un peu malsain, moi, personnellement, je le trouve divertissant. Puis les autres … Les autres, quand ils seront nous, qu'ils auront vécu toutes les époques, toutes les dynasties auxquelles nous avons pris part, ils pourront venir nous dicter ce qu'est un bon comportement. Je sais assez bien jouer la comédie, également. C'est ce qui m'a empêché de décocher à Blondie un joli crochet du droit, en fait. Juste histoire de la réveiller, parce qu'avec ses réflexions de gamine voulant à tout prix avoir le dernier mot, elle mettait en péril la mission des Dux, et je préviens d'ores et déjà que je passe pas la moitié de mes nuits ici. Puis de toute manière, j'aurais très bien pu récupérer les documents tout seul, mais apparemment je suis pas digne de confiance … Sage, cela dit. Après tout, je les aurais sans doute pas détruit mais rangés dans un hangar en attendant de pouvoir foutre Eldarion dans une prison hautement sécurisée. Ouais, ça m'aurait pas aidé mais bien défoulé, je suis pas prêt de partir de toute manière. Je dus faire un effort considérable pour ne pas broncher au contact de Mackayla. Personne ne me touchait, si on exceptait Alaska. «  Ils ont dit … Ils ont dit que t'étais la prochaine, qu'après Tracy, ce serait toi. » J'éclatais en sanglot pour donner la forme, mais glissa un regard discret vers la blonde. Ceux qui n'arrivaient pas à percevoir la menace derrière ces mots en connaissant le contexte de la situation n'étaient vraiment pas dotés d'intelligence. Et puis … Je peux être encore plus inventif que Sanael, le jour où je me libère, oh boy … Restez enfermés chez vous.

Je fis semblant de reprendre un peu contenance, l'évocation du drame des mois précédent ayant fini d'attirer tous les regards vers nous, pour hocher la tête. «  Je … Ils nous sont tombés dessus, un groupe d'hommes encapuchés, j'ai pas bien pu voir leur visage et … Ils ont commencé par prendre mes effets personnels, mon sac à main et ... » Un effet de voix qui se brise, et de un .. Je suis vraiment bon à ça, si un jour je deviens wendigo, je me mets à faire du cinéma, obligé. «  Ils m'ont frappé je croyais pas pouvoir m'en sortir ... » Les larmes dévalaient mes joues. Sans doute la seule façon de me voir un jour pleurer, et c'était même pas mon visage. «  Mackayla … J'ai besoin d'un verre d'eau, tu peux aller me le chercher ? » Oh … Wait … J'aurais pas dit son prénom par hasard ? Oups, my bad. Y a une chance sur deux que les flics soient trop occupés avec les événments récents, mais si y a la moindre petite chance que ça la foute dans la merde plus tard, ça vaut bien une séance torture dans mon pentacle. Qu'elle se plaigne pas, elle est encore en vie. Pour le moment. Puis, je suis sympa, je lui laisse quand même un échappatoire pour rejoindre son Roméo.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[DT] (Mackayla&Eldy&Hamlet) how to get away with a murder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hrp veilleurs
» Nouveaux donjons
» 9° Salon Aquitain des Jeux de Simulation - 26&27 Fév-Pessac
» "Murder party" interdite !
» Murder de la Convention

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-