Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 Quand deux magiciens se rencontrent ça donne quoi ? (Pv Eldarion L. Grimms)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Ouf ! Enfin une bonne journée de cours terminée, il était temps, à 18 heures la nuit était déjà tombée et il ne fait pas bien chaud à cette période de l'année. J'ai passé ma journée à lire de vieux textes sur "la vie après la mort....", pas vraiment le genre de sujet qui m’intéresse mais sait-on jamais je pourrais peut être trouver un jour le moyen de ramener un zombie et d'en faire mon portier ? Je rigole bien sur, vous vous imaginez un zombie dégoulinant de terre planté devant ma porte attendant d'ouvrir et de refermer ma porte lorsque quelqu'un passe ? Nan, ça ferait fuir mes invités, sans parler des odeurs et de la terre que je devrais probablement nettoyer tous les jours...
Enfin bon, toujours est-il que je n'ai pas besoin de portier mais d'un bon cappuccino, rien de mieux pour me remonter le moral et me remotiver à réviser !
Réviser...ce mot résonne dans ma tête, depuis que je suis arrivée ici je n'ai pas fait grand chose à part...réviser...être nouveau en ville a quand même pas mal d’inconvénients, on ne connait pas grand chose à la ville et on ne connait pas grand monde non plus, je n'ai donc pas encore eu l'occasion de sortir, moi qui adore aller danser ça commence à me manquer...mais après réflexion, est ce que j'ai vraiment besoin de quelqu'un pour sortir ? Non je sais me défendre seule ! c'est décidé ce week end je me sociabiliserais !

Toujours dans mes pensées je ne m'étais pas aperçu que je venais d'arriver devant le Starbucks, je poussais donc la porte et entrais, la sonnette d'entrée comme toujours tinta prévenant tout le monde qu'une personne venait d'entrer, je déteste ce truc, tous les regards se tournent forcément vers moi lorsque cette maudite cloche sonne, peut être qu'un jour je devrais essayer d'invoquer un Djinn et l'obliger à faire en sorte qu'elle ne sonne plus lorsque j'entre....non....le jeu n'en vaut pas la chandelle, prendre des risques inutiles n'est pas vraiment mon truc, je préfère de loin risquer ma vie pour quelque chose d'un peu plus utile qu'une sonnette d'un Starbucks !

Je m'approche donc du comptoirs sous le regard des clients  et commande un Cappuccino au nom de Mac puis je vais m'asseoir comme j'ai l'habitude de le faire depuis Septembre à une table tout prés de l'entrée, j'aime voir qui entre et qui sors, surtout que je suis à la recherche de ces "choses", j'ai besoin d'analyser le comportement des personnes pour déterminer si je les met sur ma liste de gens suspects ou non.

Je m'installe donc prés de l'entrée et sors les écrits que je dois traduire et présenter dans une semaine, le sujet que j'ai choisi s'intitule "La Théurgie" d’après ce que j'ai compris ces écrits parleraient de la façon dont on peut invoquer des « entités supérieures » telles que les archanges, les anges, les esprits ou dieu ou encore, point important, les génies. J'espère avec ça améliorer ma magie et peut être qu'en cherchant bien un jour je serais capable de contrôler et d'invoquer n'importe qu'elle créature surnaturelle !
Je me mis donc à la traduction et au déchiffrage de ce précieux texte, quand une femme et ses 3 gosses entrèrent dans le Starbucks, laissant la porte ouverte quelques minutes...minutes suffisamment longue pour que mes feuilles s'envolent...dans la rue !!
Je me lève donc de mon siège et essaye de récupérer mon texte, j'en ai vraiment besoin, je ne peux pas me permettre de perdre ces écrits, je n'ai pas fait de copie et n'ai même pas eut le temps de les traduire !!
J'allais me résoudre à invoquer un Djinn à la rescousse quand soudain....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
S'endormir quand il fait nuit et se réveiller au moment où le soleil se couche... C'était assez perturbant, on ne va pas se le cacher. Mais j'avais fini par m'habituer. Je dormais n'importe où à n'importe quelle heure de la journée. Ma vie était un vrai bordel. Que voulez-vous, je l'avais bien mérité après tout. J'avais laissé ma meilleure amie et ma mentor partir et j'avais tué mes parents. C'était un peu le bon retour des choses de mon avis. D'ailleurs, je me  trouvais plutôt bien châtier vu ce que j'avais fait. Puis ce n'est pas comme si ça me dérangeait vraiment de dormir. Je n'avais pas grand chose d'autre à faire en même temps. J'avais déjà pensé à reprendre des études, mais je ne me sentais pas la force de réguler de nouveau mon temps de sommeil. Le pire c'est que je savais parfaitement que c'était à cause de ma magie que j'étais aussi fatigué. Mais je ne faisais rien pour arranger ça.

Soupirant longuement, je sortis tout de même de mon lit. J'adorai rester à ne rien faire, mais la faim non. Je descendis donc jusqu'à la cuisine pour en ouvir tous les placards jusqu'à mettre la main sur un paquet de biscuit qui devaient être là depuis une éternité. Il faudrait que j'aille faire les courses un de ses quatre. Je pourrais bien me payer quelqu'un pour les faire et pour s'occuper de cette maison bien trop grande pour moi. Ce n'était pas l'argent qui me manquait. Ou je pourrais même invoqué un génie ou un djinn pour le faire. Mais je n'avais pas confiance. Pas en les autres, mais en moi. J'avais fait bien assez de mal comme ça, pas la peine d'en rajouterune couche. J'étais bien seul. Il fallait que je continue de m'en convaincre.

Après mon repas improvisé, je quittais la maison. Je n'avais aucune idée en tête, j'avais juste envie de prendre l'air. Tout en me frottant les yeux, je me dirigeais vers Carp View. Après tout, c'était là où il y avait tout. J'allais bien trouver quelque chose à faire dans ce coin là. Quoique, ça allait sûrement se finir comme d'habitude. A savoir, soit à la bibliothèque soit dans le parc à attendre que le temps passe. Passionnant hein ? Comme toute mes journées. Mais dans le fond, à quoi bon essayer de faire quelque chose d'intéressant, à quoi ça allait bien servir hein ? De toute façon, on va tous finir par mourir et dans quelques année plus personne ne se souviendra de notre nom. Enfin, personnellement, je n'étais même pas sûr que quelqu'un se soucis réellement de ma mort. J'étais certain que j'allais disparaître bêtement et que personne ne s'en inquiétera. On me retrouverai un jour dans un faussé ou une connerie du genre et on m'enterra sans savoir quel nom marqué sur la tombe.

Je passais devant le Starbuck, la tête ailleurs. Je me demandais encore comment cet endroit pouvait être plein. Payer une blidne pour un café qui n'en était presque pas un a force de rajouter des trucs dedans. OK, c'était peut-être bon, mais je ne voyais pas pourquoi tout le monde devenait totalement fou rien qu'à l'évocation du mot "Starbuck". Je soupirais longuement avant... Avant de me prendre une feuille dans la figure. Par reflexe, j'attrapai la page et commença à la lire avant de remarque une fille qui courait après d'autre feuille qui étaient en train de s'envoler. Sans réfléchir, je rattrapaios les pages qui étaient près de moi. Il faut dire qu'ils n'avaient pas eu le temps d'aller bien loin non plus.

Je m'apprétais à rendre les pages que j'avais attrapé à leur proprétaire. Cependant ma curiosité ne pu s'empêcher de lire une patie de ce qui était écrit et... Ma parole... C'était de la magie. Ou tout du moins des conceptes proche de ceux que les magiciens étudiaient. Mon regard intrigué passa des écrit à la fille en face de moi, cherchant à comprendre ce qu'il se passe. Elle serait une magicienne elle aussi ? Ou juste une ado un peu paumée qui aime trainer dans les allées les plus sombres de la bibliothèque municipale. L'un comme l'autre ne m'étonnerai guère à vrai dire. Les gens de cette ville était tellement étrange aussi... Il y avait pas moyen de savoir qui disait vrai ou qui racontait n'importe quoi.

- Je crois que ça t'appartient. De la magie hein ?

Oui, je n'avais pas mieux comme réplique. Ca aurait pu paraître méchant d'ailleurs, mais je m'efforçai d'afficher un sourire sympathique et pas trop fatigué. De toute façon, vu les cernes que je me traînais sous les yeux, ce n'était pas difficile de voir que j'avais un rythme de sommeil qui ne ressemblait à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Les pages de mon document s'étaient éparpillées, mais certaines d'entre elles atterrirent sur le visage d'un homme, j'arrêtais donc net mon incantation quand l'homme s'approcha de moi et me tendis les pages. Son geste s'arrêta soudain et ses yeux se rivèrent sur les fameuses pages. Je ne m'inquiétais pas trop peu de personnes étaient impliquées dans la magie ou connaissaient son existence, en théorie il aurait du lire les quelques lignes, me prendre pour une cinglée qui croyait à des choses qui n'existaient pas puis me les rendre et s'en aller avec une bonne anecdote à raconter...en théorie, car la phrase qu'il me dis me laissa dans le doute.

-Euh...oui, merci, en fait oui je suis étudiante en sciences occultes et ces pages parlent effectivement de magie.

Je n'en dis pas plus pour le moment, je voulais savoir ce qu'il savait à propos de la magie, et jusqu’où il était impliqué la dedans, s'agissait-il d'un humain normal qui ne connaissait la magie qu'à travers les films ou s'agissait-il d'autre chose ?
Je sais je suis parfois un peu parano mais croyez moi avec ce qui m'étais arrivé j'avais de bonnes raisons de me méfier des personnes que je ne connaissais pas...et même de celles que je connaissais d'ailleurs.
J'observais plus précisément l'homme en face de moi, il ne devait pas être beaucoup plus âgé que moi et semblait surtout sortir du lit ou justement de ne pas y être rentré au vu des cernes qu'il avait. Il me souriait d'un air sympathique et ne semblait pas menaçant du tout, je décidais donc; histoire de tâter le terrain; de lui poser quelques questions.

-"Tu as l'air d'avoir l’œil pour ce qui est de la magie, c'est un sujet qui t’intéresse ?"

J'essayais aussi d'afficher un sourire naturel qui cachait ma curiosité et le semblant d'inquiétude que j’éprouvais, j'avais invoqué pas mal de Djinns depuis que je savais ce que j'étais vraiment et je m'étais par conséquent fait quelques ennemis, je m'attendais donc à tout dans cette ville qui recelait tant de secret.

Le vent soufflait toujours, je serrais donc plus fort les pages que j'avais récupéré de peur qu'elles ne s'envolent de nouveau, j'en avais trop besoin pour les négliger, j'avais besoin de tous les renseignements possible pour aider au mieux le Dux Tenebris et je voulais être efficace en cas de problème, maîtriser la magie et connaître ses limites mais aussi les nombreuses choses réalisables grâce à elle était mon objectif premier, j'avais mis du temps avant de trouver ces écrits et je ne doutais pas qu'ils me seraient d'une aide précieuse pour maîtriser d'avantages mes pouvoirs et les Djinns, et pourquoi pas d'autres créatures.
Bref, je ne devais pas penser à ces choses là maintenant, je devais me concentrer sur l'homme en face de moi, chaque indices comptait et pouvait m'indiquer ce qu'il pouvait être, un détail dans son comportement, dans ses yeux, dans ses vêtements ?
En fait je n'avais en fait pas beaucoup de mal à l'observer de la tête au pied, il était plutôt beau goss...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Parfois, je me surprenais tout seul à faire des bonnes actions pareilles. Certaines personnes s'efforçaient de faire au moins une BA par jour. Et bien moi, c'était les BA qui venaient à moi. A croire qu'il y avait peut-être, quelque part, une sorte de dieu chelou qui voulait que je me rachète de mes erreurs. Pff... Mais qu'est-ce que je m'en foutais de me racheter. J'avais tué mes deux parents par égoïsme et connerie. Qui pourrait bien pardonner ça ? Et même si les autres voulaient bien me pardonner, qu'est-ce que j'en avais à faire de leur avis ? Je devrais vivre avec cette putain d'erreur toute ma vie et je n'étais pas près de me pardonner. Enfin, ce n'était pas le moment de se morfondre. Quoique, il y avait-il un bon moment pour se morfondre ? Les optimistes dirons sûrement "non", mais les gens comme moi réponderons "J'm'en balec' ". C'était beaucoup plus simple ainsi.

La jeune blonde me remercia pour ses feuilles et je ne pu que continuer de sourire bêtement en hochant la tête, comme pour lui dire que c'était rien. C'était pas comme si j'avais franchement eu le choix à vrai dire. Ses pages m'étaient arrivées en pleine figure. Je n'allais pas continuer ma route avec une page devant les yeux quand même. OK, j'étais peut-être fainéant et j'étais pas la plus grand lumière de ce siècle. Mais il ne fallait pas abuser non plus. J'aurais volontiers continuer mon chemin, sans but. Mais la jolie blonde réussi à attiser ma curiosité en disant qu'elle était étudiante en sciences occultes. Ca existait vraiment ce genre de truc ? Merde... Si j'avais su ça plus tôt... Quoique, si c'était pour étudier des conneries, ça ne valait peut-être pas le coup.

A mon avis, j'avais réussi à attirer la curiosité de mon interlocutrice aussi. Elle me dit que j'avais l'oeil pour la magie et, ce n'était pas peu dire. J'avais un vrai détecteur pour repérer les bon bouquins. C'était bien la seule chose que je savais faire d'ailleurs. Je me retins d'afficher un sourire trop fier pour ne pas passer pour un weirdo. Puis, comment cette fille pourrait savoir que je n'étais pas juste un gars bizarre qui aimait lire des trucs bizarre hein ? Quoique, je n'avais pas trop le look de l'ado rebelle émo et à moitié dépressif qui se plonge dans la lecture d'ouvrage de magie noir pour se donner un style. De toute façon, je n'avais jamais été le genre de gars à essayer de se donner un style. Et vous me direz... C'est grâce à ma psy que j'avais découvert la magie et ça m'avait bien aider niveau moral alors... j'étais mal placé pour critiquer.

- Ouais... C'est bien un des rares sujets qui arrive à attirer mon attention.

J'avais parlé sur un ton indifférent tout en haussant les épaules. Oui, quand on me parle, je donne souvent l'impression d'être quelqu'un de détaché, qui se fout de tout. Ce qui n'était pas forcément faux. Dans le genre je-m'en-foutiste, j'en tenais un bon bout. Puis je ne me souciais pas vraiment de ce qu'on pensait de moi. Je n'avais pas envie de faire l'effort de changer sous prétexte que ça ne plaisait pas. Oh non ! De n'était pas là du narcissisme ou de l'arrogance... Juste de la flemme, je vous assure. Je préférai utiliser le peu d'énergie que j'avais encore à autre chose.

- Etudiante en sciences occulte hein ? Ca existe vraiment ça ? Moi qui croyais que la magie était une sorte de sujet tabou dans cette ville...

Pfff... Tabou ? Vraiment ? J'en savais rien en fait, je disais simplement ce qui me passait par l'esprit. Il ne fallait pas vraiment m'en demander plus.

- Ca fait longtemps que tu étudie la magie ?

J'avais l'impression de lui faire passer un interrogatoire à cette pauvre fille. Mais j'avais vraiment envie de savoir si je pouvais réellement parler de magie sérieusement avec elle aussi. Puis j'avais comme l'impression qu'elle me testait aussi alors... C'était un peu donnant-donnant non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
La magie l’intéressait donc, pas banal, et elle était bien placée pour en parler sa promo n'était pas très grande et la plupart étudiaient les sciences occultes dans l'espoir de pouvoir travailler dans un musée un jour, en fait peu d'entre eux y croyaient vraiment et beaucoup cherchaient des réponses rationnelles qui auraient pu expliquer les croyances d’antan. La vérité, peu de personnes la connaissait, peu était au courant que toutes ces croyances étaient belles et bien réelles, elles pouvaient même parfois être pire que ce que les légendes racontent.

A sa question, la réponse était oui la magie existait, oui les sciences occultes s'étudiaient et sujet tabou ou non, les gens avaient effectivement tendance à vous prendre pour un fou lorsque le mot "magie" sortait de votre bouche.

"Ca va faire 4 ans cette année que je me suis perdue sur cette voie là ! Et oui aussi incroyable que ça puisse paraître ça existe bien, je sais bien, c'est pas commun mais une fois qu'on y est on y prend goût. Et c'est vrai que les gens ont tendance à me croire cinglée quand je parle de ça mais pour vivre ses rêves parfois il faut se détacher du regard des personnes qui parlent sans savoir."

OK j'en avais peut être trop dis là, sans savoir....mais sans savoir quoi ?!
Je le tournais légèrement la tête et attendais sa réaction, je guettais un signe d'inquiétude, de curiosité, de compréhension, enfin quelque chose quoi !
Lui, savait-il ?
Roooh et puis c'était quoi cette paranoïa, j'allais quand même pas me mettre à croire que toutes les personnes que je vais rencontrer sont des créatures surnaturelles ou quelques choses liés à la magie quand même ?!
Bref, il ne fallait pas lui laisser le temps de réfléchir à ces paroles plus que douteuse car :
-Dans le cas ou il connaissait la magie et tout ce qui allait avec, elle était à deux doigts de se vendre.
-Dans le cas ou c'est un humain lambda, il risquait de la prendre pour une folle.
J'enchaînais donc sur :

"Et toi tu...tu étudies tu travailles..?"

En fait je ne savais pas du tout ou ces questions allaient me mener. En écoutant sa réponse le vent souffla de plus belle et me glaça jusqu'aux os, je serrais mes précieuses feuilles contre moi, je n'avais vraiment pas envie de recommencer la chasse aux papiers maintenant.
Il n'y avait pas à dire, l'Irlande était vraiment un pays ou l'hivers était synonyme de grand froid. Désireuse de continuer cette conversation au chaud je lui proposais donc :

" Je pourrais peut être t'inviter à boire un café ou ce que tu voudras pour te remercier d'avoir sauver mes cours !"

Avant qu'il ne réponde j'ajoutais :

"Et puis je dois t'avouer que je commence vraiment à avoir froid.."

Je le regardais en souriant avant de me rendre compte que cette invitation pouvait passer pour un rencard ou un truc dans le genre :

"Oh euh en tout bien tout honneur bien sûr !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Je me demandais quel genre de persone pouvait bien étudier les sciences occultes. Un vrai magicien digne de ce nom ne voudrait pas se risquer là dedans si ? Ouais, pourquoi pas en fait... mais il devait forcément y avoir des personnes qui étudiaient la magie sans savoir... Mais pourquoi je me prennais le tête avec ça ? Est-ce que ça avait vraiment de l'intérêt de savoir hein ? Ce n'était pas comme si j'avais un jour l'intention de reprendre des études de toute façon. J'étais bien là à ne rien faire. Enfin bien... Disons qu'il s'agissait d'un moindre mal. Pourtant, je n'avais aucun problème au niveau social, ça ne me dérangeait pas de parler avec les gens, de faire des soirées avec les gosses de mon âge. Mais travailler, avoir un rythme de vie... Ce n'était plus pour moi. J'avais toujours eu du mal à rentrer dans la norme alors maintenant que je l'avais quitté, y retourner... Je vous raconte pas la galère.

Je hochai la tête pensivement en écoutant la jolie blonde me raconter qu'elle était étudiante depuis quatre ans maintenant. Si je calculais bien, elle devait avoir à peu près le même âge que moi du coup. Et je ne doutais pas qu'une bonne partie de la population devait la prendre pour une cinglé à étudier des truc pareil. Mais pourquoi pas dans le fond ? Si ce cursus existait encore, c'était bien parce qu'il devait être utile. Puis ce n'était pas moi qui allait prendre mon interlocutrice pour une cinglée. Après tout, je venais de lui dire que je m'intéressais à la magie aussi... Donc impossible de faire marche arrière à présent. De toute façon, j'étais nul pour mentir. Ca se voyait tout de suite quand je racontais des cracks, j'essayai trop de me justifier que ça en devenait louche. D'ailleurs je ne pu m'empêcher d'afficher un sourire ironique quand la demoiselle évoqua le fait de vivre de ses rêves. Ca faisait bien longtemps que j'avais oublié cette idée.

Il s'écoula un petit silence durant lequel je ne savais pas trop quoi dire. Si j'embrayais sur la magie, elle alait sûrement me prendre pour un fou ou un truc du genre. Et je ne pouvais pas franchement lui parler de mes rêves vu que ces derniers étaient inexistant. Puis à voir la motivation de mon interlocutrice, je n'avais pas vraiment envie de la rabaisser avec mon pessimiste. OK, notre monde était pourris et il finissait toujours par nous décevoir. Mais ce n'était pas pour autant que j'étais obligé de gâcher les espoirs des autres. Ce n'était pas à moi de leur dire qu'avoir trop d'espoir était inutile... Ils finiraient bien par en faire l'expérience eux-même un de ses jours. La demoiselle repris alors la parole en me demandant ce que je faisais dans la vie et j'affichais un nouveau sourire ironique en répondant :

- Ni l'un, ni l'autre, j'ai fais un an de droit et... Et disont qu'un bon nombre de choses sont arrivée... Et maintenant j'attends que le temps passe.

J'aurais pu essayer de trouver quelque chose de vague ou de plus poétique poru dire que je ne foutais rien de ma vie. Mais à quoi bon. J'étais un glandeur, je n'avais pas d'excuses pour ça. La jolie blonde me proposa alors un café. J'aurais pu refuser poliment et poursuivre ma route, mais en y repensant ce n'était pas comme si j'avais autre chose à faire. Puis cette fille était sympa donc, pourquoi pas. En plus, j'étais assez curieux à son propos. Etait-elle une magicienne oui ou non ? J'aimerai bien pencher pour le première réponse. Je ne connaissais pas énormément, même aucun je crois, magicien de mon âge. Ca pourrait être intéressant.

- Un café ça me va, et t'as raison, on se les cailles ici. Puis qui suis-je pour refuser la proposition d'une si adorable demoiselle.

Je fini ma phrase en riant. Oui, même si je ne la connaissais pas, je l'embêtais avec son "en tout bien tout honneur". Je ne voyais pas pourquoi les gens se sentaient toujours le besoin de se jusitifier pour ce genre d'action. Enfin, nous rentrâmes donc dans le Starbuck et quelques minutes plus tard, nous étions assis l'un en face de l'autre avec un café. Je n'étais pas forcément un grand fan de caféine. Mais un de temps à autre n'allait pas me tuer non plus. Puis c'était sûrement un peu plus sain que l'alcool... Quoique... j'en sais rien... Je n'étais pas un putain de scientifique...

- J'ai l'impression que ça fait une éternité que je n'avais pas bu de café... Je comprend un peu mieux maintenant pourquoi tout le monde aime temps les Starbucks...

Il est vrai que finalement, leur café était plutôt pas mal. Meilleur que dans mon souvenir. Mais ce n'était pas comme si je venais souvent par ici non plus. A vrai dir,e ça ne me venait pas forcément à l'esprit que je pourrais traîner dans ce genre d'endroit. Ne serait-ce que pour boire un café tout en lisant quelques vieux grimoires empruntés à a bibliothèque ou que Hamlet m'aurait ramener de l'autre bout du monde; Ben quoi ? Quitte à avori un djinn, autant s'en servir. Sinon j'aurais mieux à le révoquer pour qu'il me fiche enfin la paix. Mais je crois que, dans le fond, je l'aimais bien ce vieux grincheux. OK, je savais qu'à la première occasion, il n'hésiterai pas à me planter un poignard dans le dos... Mais bon !

- Vous apprenez quoi en sciences occulte en fait ? Désolé de revenir sur le sujet, mais j't'avoue que ça m'intrigue pas mal... je croyais qu'il n'y avait que les ados en manque de personnalité qui étaient capable de s'intéresser à des sujet pareil sans savoir à quoi ils s'attaque. Oh ! Euh... No offense hein ! J'dis pas que t'es une émo en manque de personnalité hein !

Quitte à en parler, autant la jouer franc jeu. Je n'aimais pas trop me prendre la tête avec de longue conversaiton à tourner autour du pot. Donc autant se lancer dedans directe. Au pire, mon interlocutrice me prendrait pour un gars chelou... Ce ne serait pas le première fois non plus qu'on me juge de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
On était maintenant assis bien au chaud à l'intérieur du Starbuck, j'étais contente qu'il accepte de venir s'asseoir quelques minutes avec moi, sa dernière phrase m'avait amusé et j'avais trouvé ça adorable, je ne savais pas trop quoi répondre je m'étais alors contentée d'un sourire et son rire m'avais rassuré, oui, il était sympa et je risquais de l'apprécier ce qui n'était pas une mauvaise chose.
Ça faisait un moment que j'avais pas eut de compagnie et je me sentais parfois un peu seule, heureusement j'étais tellement débordé entre mes cours et le Dux que je n'avais pas vraiment le temps de me sentir seule bien longtemps ce qui était une bonne chose j'imagine, il y a eut une époque ou je ne supportais pas la solitude, elle me faisait même peur, mais aujourd'hui je n'avais pas le choix mais en plus j'avais bien trop peur de m'attacher aux mauvaises personnes.
Une fois réchauffée je lui répondis :

"C'est pas mal non plus d'attendre que le temps passe, ça évite les mauvaises surprises ! C'est pas une activité que tout le monde peut faire ça c'est clair je crois que j'en suis incapable en fait j'ai trop besoin de me sentir utile dans quelque chose, ce qui est bête quand on y pense, personne n'est indispensable."

Et je le pensais, on peut aimer une personne de tout son cœur, quand elles disparaît elle fini par s'effacer, parfois disparaître et dans le pire, on apprend à vivre sans elle, dans tous les cas notre vie continue et rien ne s'arrête, le monde continue de tourner et nous avec.

"Et ça te plaisait le droit ?"

Pure curiosité, je voulais juste savoir ce qu'un gars comme lui pouvait bien aimer. Je ne l'interrogeais pas sur ces "choses qui s'étaient passées", timidité ? peur de partir sur un terrain douloureux ? Je ne savais pas vraiment, peut être tout simplement je ne voulais pas me mêler de ce qui ne me regardais pas et puis, certaines choses doivent être dites spontanément.
Pour revenir à un sujet plus léger il embraya sur le café, visiblement c'était pas un habitué de la caféine contrairement à mois qui ne carburais qu'à ça et parfois à la théine, mais c'était très rare.

"Oui j'adore cet endroit je me sens entourée et en même temps isolée, je sais c'est bizarre comme phrase mais je sais pas comment l'expliquer autrement ! et puis je suis une accroc de la caféine, je serais bien malheureuse sans ce Starbuck."

Evidemment j'étais pas sérieuse...quoique...

"Vous apprenez quoi en sciences occulte en fait ? Désolé de revenir sur le sujet, mais j't'avoue que ça m'intrigue pas mal... je croyais qu'il n'y avait que les ados en manque de personnalité qui étaient capable de s'intéresser à des sujet pareil sans savoir à quoi ils s'attaque. Oh ! Euh... No offense hein ! J'dis pas que t'es une émo en manque de personnalité hein !"

La référence me faisait toujours sourire, c'était vrai, j'avais 15 ans quand j'ai découvert ce que j'étais, j'étais donc une ado en quête de personnalité qui cherchait un sens à sa vie, qui voulait sortir du lot et avoir quelque chose d'unique, BINGO, c'était exactement ce qui était arrivé, sauf que le retour de la médaille avait été dur, très dur, je m'étais retrouvée seule du jour au lendemain et pour moi ça avait été une vraie épreuve, il m'avais fallut un an pour m'en remettre, et un an quand on est seule, c'est long.

"Pas de souci je me vexe pas, en fait t'as raison, je suis passée par ma période emo en quête de personnalité et je t'assure c'étais pas beau à voir ! En fait on étudie beaucoup d'ancien texte qui parle de magie, de créatures surnaturelles sur l'origine des mythes et on essaye de faire la différence entre le réel et l'imaginaire, ce qui n'est pas toujours très évident, surtout quand on a que des textes comme références, il faut recroiser plusieurs écrits de la même époque pour expliquer et comprendre. Pour beaucoup le but est d'expliquer de façon scientifique ces phénomènes, d'autres veulent juste en savoir assez pour bosser dans des musées et encore certains veulent faire de la recherche pour comprendre l'origine de chaque légende. Moi je veux juste trouver des réponses."

Ouaa qu'elles phrases énigmatique dis donc, il ne manquait plus que les bougies, une ambiance de film d'horreur et on s'y croirait presque. Bon c'est vrai je cherchais des réponses, mais c'était plutôt vague comme explication, mais comment dire à un inconnu, je veux des réponses pour éliminer (de façon pacifiste ou non) des créatures de notre terre ? Deux solutions:
A) Il me prendrait pour une psychopathe
B) Il me tuerait parce que c'en était une
C) On se serrerait la main façon Hommes d'affaires en partageant d'un commun accord nos plans machiavéliques
Enfin, tout pouvait arriver à Bray.

"Au fait, moi c'est Mackayla !"

A force de parler de tout et de magie on en avait oublié les politesses, c'est ça quand le courant passe entre deux personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
C'était bien la première fois qu'on me disait que c'était bien de ne rien foutre de ses journées. Comme la demoiselle en face de moi, j'avais l'impresion que chacun humain ou être quelqu'il soit, sur cette planète avait le besoin de se sentir utile... Sauf moi. Je ne faisais que traîner ici et là à attendre qu'il se passe quelque chose. Il m'arrivait de me rendre utile ouais, comme quand il s'agissait de rattraper des feuilles qui s'envolent... Mais j'obtenais aucune satisfaction particulière à faire ça. Faut dire, il n'y avait pas grand chose qui me faisaient me sentir fier de moi ou une autre connerie du genre. Puis quel était le but sérieusement ? Il y avait bien plus important dans la vie que ma petite personne.

Je me retins de rire lorsque mon interlocutrice me demanda si j'aimais le droit. Sérieusement ? Ce domaine avait été inventé par des sadiques, j'en étais sûr. Et dire que j'avais tenu un an sans presque me plaindre... Il fallait dire, au début j'avais Lala pour me soutenir, puis je n'allais pas si souvent en cours non plus. J'avais tout de même eu ma première année... Je ne savais pas trop comment, mais je l'avais eu quand même. Aux rattrapages hein ! Il ne fallait pas déconner non plus. J'avais eu de la chance, mais pas trop non plus. Aujourd'hui, je n'étais pas mécontent que cette époque soit résolue. C'était plutôt agréable de pouvoir dormir dans son lit plutôt que sur une table en amphithéâtre.

- Nan... Mes parents voulaient que je fasse du droit, comme eux. Mais les études ça n'a jamais vraiment été mon truc.

En parlant d'étude, je détournais le sujet sur les sciences occultes. Ouais, je n'aimais pas trop parler de moi. Enfin, pas de mon passé et de mes parents tout du moins. Après je pouvais bien tenir une conversation de trois heures sur ma vision de la vie et du monde en générale. Mais quand ça devenait trop personnel... C'était un peu compliqué. OK, mes séances chez ma psychologue, avant qu'elle ne disparaisse, m'avaient bien aidées. Mais bon, ça restait tout de même un sujet délicat. Puis ça n'avait pas un très grand intérêt non plus. Qui avait envie d'entendre que j'avais tué mes parents à cause d'une connerie débile hein ? Si je faisais ça, j'allais finir mes jours en prison.

Je hochais la tête pensivement en écoutant les explications de la jolie blonde. Ca avait l'air intéressant son truc. Quoique, je pense que je ne supporterai pas qu'on me fasse des repproches sur mes recherches. Et encore moins que d'autre élèves essaye de prouver que la magie c'est du n'importe quoi. Si ils savaient... Je n'aimais pas les personnes qui étaient cartésienne ou totalement fermé d'esprit. J'avais beaucoup changé ses dernières années, j'étais beaucoup plus pessimiste, mais je haïssais toujours autant ce genre de personne. Enfin, ce n'était pas le cas de mon interlocutrice apparemment, ce qui était plutôt rassurant. Au moins, je n'allais pas avoir à lui faire toute une harangue sur l'importance de l'ouverture d'esprit ou d'autre truc du genre. De toute façon, ce n'était pas mon truc ce genre de discours.

Je buvais mon café, toujours aussi intrigué par mon interlocutrice, je n'arrivais pas à savoir si elle était vraiment une sorcière ou non et ça commençait à me perturber sérieusement. Mon interlocutrice fini d'ailleurs par me donner son prénom. C'était déjà un bon début. Et dire que j'avais juste prévu de passer ma fin de journée à aller marcher et sûrement même dormir au parc. Maintenant, j'étais bien réveillé. Il faut dire, c'était compliqué de piquer ma curiosité... mais une fois que c'était fait, il n'y avait pas de retour en arrière possible. Je répondis donc en souriant et avant de passer aux choses sérieuse, je décidai de me présenter aussi. Ce n'était pas grand chose. Personnellement, je ne voyais pas trop ce qu'un nom pouvait changer, mais on va pas se le cacher, c'est plus pratique de connaître le nom de l'autre pour lui parler.

- Et moi c'est Eldarion.

J'avais un prénom assez peu commun, il faisait plus donjon et dragon qu'Irlandais de mon avis. Mais bon, ce n'était pas comme si je l'avais choisit puis, je l'aimais bien. Enfin, j'en avais pas grand chose à faire non plus. Puis ce n'était pas tous les jours qu'on rencontrait des Mackayla non plus ! Personnellement, je n'en avais jamais rencontré... Ou tout du moins pas à ce que je me rapelle.

- Et t'en a trouvé ? Des réponses ? T'en a trouvé ? Les sciences occultes c'est quand même vachement vaste comme sujet, t'auras besoin de plus d'une vie pour tout en savoir de mon avis...

Ouais, je n'avais pas trouvé mieux. Je voulais bien passer pour un type un peu étrange, mais je n'avais pas envie qu'elle cri non plus que j'étais bon à me faire interner. Ce qui pourrait arriver vu mon comportement H-24, on pourrait croire que je suis sous médoc ou complètement shooté à autre chose, si vous voyez ce que je veux dire. Pourtant ce n'était pas le cas ! Mais niveau psychologique, mon passé était tout de même assez mouvementé... Assez pour qu'on puisse m'interner je pense. Je ne m'y connaissais pas beaucoup en la matière mais, de ce que j'avais vu dans les films, on pouvait se faire interné pour un rien. A moins que ça ne soit comme ça qu'aux Etat-Unis...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
sirotant mon capuccino bien trop chaud pour que je puisses boire de vraie gorgées j'écoutais attentivement ce que me disait le "sauveur de mes cours" sur ses anciennes occupations et ses anciennes études de droits, je connais pas mal de monde qui font du droit et beaucoup me disent que c'est beaucoup de texte à apprendre, moi je pense qu'il faut surtout être bon acteur, c'est pour ça que la plupart des avocats finissent dans la politique le tout c'est de bien jouer son rôle pour défendre sa cause ou son client, je comprenais parfaitement qu'on puisses détester ça et ça avait l'air d'être son cas d'après sa réponse puisque c'était ses parents qui l'y avait poussé, je comprendrais jamais ce genre de parents, pourquoi vouloir que ton enfant te ressemble ? au contraire faut voir d'autres choses, découvrir ! Je ne sais pas si mes parents auraient approuvés mon choix d'études, avant leur mort ils étaient persuadés que je finirais vétérinaire et ils seraient très certainement surpris de voir que c'est très loin d'être le cas aujourd'hui.
Le jeune homme en face de moi avouait aussi que les études c'était pas son truc, je souris, la vérité c'est aussi que j'avais fuis en choisissant cette voie là, je n'étudiais les sciences occultes que parce que je savais qu'à un moment ou un autre avec ou sans étude j'aurais fini par passer mon temps à chercher un moyen de contrôler toujours plus de personnes, toujours plus de créatures et toujours plus de possibilité pour limiter leur pouvoir ! C'était pas vraiment une corvée ce que j'étudiais dans la mesure ou je l'aurais fait dans tous les cas, ça m'évitais juste de m’embarrasser avec des cours qui m'auraient fait perdre mon temps.
Je lui demandais quand même au passage :

-"Et y a vraiment rien qui te tiens à cœur ? une chose qui pourrait te donner envie de te lever tous les matins ?"

Encore une fois simple curiosité, et peut être aussi une envie d'aider, la vie n'étais pas toujours rose, mais quand on a carrément rien pour la rendre rose de temps en temps, elle parait longue, vraiment très longue.
Son nom était Eldarion, c'était pas commun, mais j'étais très mal placé pour dire ça.

-"Entre Mackayla et Eldarion on fait la paire des prénoms pas communs !"

Puis Eldarion revint sur mes études, est-ce que j'avais trouvé des réponses ? En quelque sortes, je commençais a en apprendre plus sur la nature du lien entre un magicien et le Djinn qu'il invoquait, j'avais appris qu'il existait un éventuel moyen d'invoquer d'autres créatures, je ne savais pas encore commun mais ça viendrait ! J'avais aussi appris à invoquer deux Djinns à la fois, bon ça avait faillit tourner au vinaigre mais je m'en étais sorti et après quelques jours de repos j'étais de nouveau sur pied et c'est tout ce qui comptait !
Evidemment avant d'aborder ces sujets certes forts intéressant avec le beau garçon assis en face de moi j'abordais des sujets moins sensibles :

-"Oui en quelque sorte mais je pense que je n'arrêterais jamais vraiment de chercher comme tu dis c'est très vastes mais c'est surtout oublié de tous et les réponses sont très dures à trouver, surtout quand on ne sait pas où chercher ! En fait pour l'instant je me focalise plus sur l'invocation, tu sais des esprits ou autres entité du genre, j'aime bien tout ce qui touche aux génies aussi, on sait jamais peut être l'un d'eux réalisera mon rêve !"

OK c'était officiel je le testais, un être humain aurait il posé autant de question sur le sujet ? probablement mais je voulais en être sûre et selon ses réponses il prendrait des gants et en poserais d'avantages ou s'arrêterais là pensant que je vivais dans le monde des Bisounours, ce qui d'ailleurs n'était pas totalement faux, j'étais parfois un naïve et trop optimiste mais je n'avais trouvé que ça contre la vie et ses galères !
Au fond j'espérais qu'il ne soit pas impliqué là dedans, je l'appréciais vraiment et j'aurais été bien embêté si il était autre chose qu'un être humain, ça m'étais déjà arrivé de faire ami-ami avec l'ennemi et ça c'était pas très bien fini pour la personne en question puisqu'elle n'est plus là pour en parler...
Il serait regrettable que j'offre un café à la personne que je sois obligé de tuer, j'esperais juste que sil il était impliqué, c'était un magicien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Je faillis rire à la question de mon interlocutrice. Quelque chose qui me donne envie de me lever le matin ? Non il n'y en avait plus. Je restais éveillé parce que je n'avais pas le choix. Sinon, je préférai passer mon temps à dormir. Ca servait à rien. Mais au moins, je ne faisais pas de connerie quand je dormais. C'était donc un moindre mal. Puis ce n'était pas comme si quelqu'un se préoccupait réellement de ce que je faisais. Cependant, mon interlocutrice ne pouvait pas savoir, donc je me retins de rire. Je n'avais pas envie de passer pour un imbécile de première non plus. Pour le moment, il me semblait que je m'en tirait pas trop mal. Pour une fois que je ne faisais pas de mauvais pas dès le début. Quoique, ça n'allait sûrement pas tarder.

- Hum... Pas vraiment, enfin plus vraiment. A part lire des vieux grimoires, il n'y a pas grand chose qui arrive à attirer mon attention. Puis j'ai trop pris l'habitude de dormir beaucoup pour réussir à me lever le matin.

Maintenant, je n'étais même plus sûr de l'heure à laquelle je me levais. Ce n'était jamais fixe. Disons que je dormais et parfois resté éveillé quelques heures avant de retourner dormir quand j'en avais marre. Puis c'était sans compter les heures que je pouvais passer allongé à ne rien faire. Les gens trouvaient ça bizarre que je dorme autant. Certain psychologue s'en inquiéterait sûrement et les médecins aussi d'ailleurs. Mais j'avais vraiment besoin d'autant de sommeil. Déjà parce que j'avais toujours été un gros dormeur et c'était devenu pire encore quand j'avais découvert la magie. En effet, cette dernière me pompait une bonne partie de mon énergie... Et j'avais bien aucune idée de la manière dont je pouvais contrôler ça. Après tout, ma mentor c'était barré avant d'avoir pu finir mon enseignement en la matière et... Et je n'avais pas ça dans le sang comme certain.

Et en parlant de nom, ma jolie interlocutrice me fit l'honneur de se présenté alors je fis de même. D'ailleurs ça remarque me fit bien rire. C'est vrai qu'on avait tous les deux des noms assez peu commun. Il me semblait même qu'on commençait à avoir pas mal en commun d'ailleurs... La magie, le nom bizarre... Puis même physiquement, on était tous les deux blonds au yeux bleus. Enfin, mes cheveux viraient pas mal au brun, c'est vrai... mai silétaient beaucoup plus clair quand il y avait du soleil. Enfin, je ne vais pas vous faire une rubrique beauté maintenant. Surtout qu'il y avait plus intéressant en jeu. Mackayla me parlait de ses études et c'était plus fort que moi, il fallait que je l'interroge à ce sujet, que je sache si elle était vraiment une magicienne ou non. Et je ne fus pas déçu par sa réponse.

J'affichais un petit sourire en l'entendant parler de génie et d'invocation. Là, on entamait un sujet intéressant et sérieux. Mackayla connaissait la magie, j'en étais presque sûr à présent. Quoique, elle pourrait encore être une étudiante intelligente qui avait su démêler le vrai du faux. Mais quelque chose me disait que... Enfin, je restai tout de même méfiant, buvant tranquillement mon café en réfléchissant à ce que j'allais répondre. En tout cas, c'était bien beau d'avoir pour but d'invoquer un génie pour réaliser ses rêves. Pourquoi j'avais pas fait ça putain ? Pourquoi j'avais du invoquer un djinn ? Il faut dire, je n'avais pas été très futé sur ce coup là... Et même pas du tout. Mais comme si la vie allait un jour me laisser réaliser quelque chose qui n'était pas mauvais pour moi. Ce serait bien trop simple.

- C'est vrai que c'est un sujet qu'on épuise difficilement. C'est pour ça que ça le rend encore plus intéressant tu me diras...

Il ne devait pas y avoir de sujet plus prise de tête que la magie et pourtant c'était la seule matière qui m'intéressait. Je ne savais pas du tout pourquoi... j'aurais aimé dire que c'était parce que tous les autre sujet me semblaient bien trop simple... Mais ce serait sous-entendre que j'étais intelligent et de mon avis, ce n'était pas le cas du tout. J'étais capable de réaliser des invocations assez complexes, mais même pas capable de résoudre une équations quoi... Désolé, les mathématiques et moi ça avait toujorus fait deux (ouais ce calcul là je le maîtrise bien pour le coup).

- Ca a l'air bien sympa... mais si tu te lance dans l'invocation, fait bien attention à ce que tu fait et vérifie bien tes sources. Ce serait con que tu te retrouve à invoquer un Djinn tout de même. C'est des sale bête ces trucs là, pire que des cafards.

Et je savais de quoi je parlais sur ce coup là. C'était assez étrange d'avoir une conversation là dessus avec une fille qui semblait avoir mon âge. Mais pourquoi pas après tout. Je savais que les créatures surnaturelles couraient en masse dans les rues de Bray, mais je ne m'étais jamais vraiment posé la question du nomdre de magicien il pouvait bien y avoir en ville. Ce n'était pas comme si j'avais envie de tous les rencontrer, mais j'étais assez curieux à leur sujet quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand deux magiciens se rencontrent ça donne quoi ? (Pv Eldarion L. Grimms)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux vilaines ensemble, ça donne quoi ? [Pv Daïlha][X] (Terminé)
» quand deux pilotes petent un cable
» Des personnages de séries en skin de Dofus ! Ça donne quoi ? ;D
» Quand Pandémie décide de faire un event à l'arrache, ça donne quoi ?
» HELP Mon lapin boude !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-