Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 Love or hate me ? feat. Castiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Messages : 1344
Age du personnage : 38
Race : Fée
Métier/Etudes : Directeur de l'école et Instituteur
Je me doutais bien que peu importe les études qu'il avait choisit, Castiel devrait forcément prendre la suite de son père. Et ça faisait partis des choses qui me restaient en travers du larynx. Comment des parents pouvait tracer une vie à leur enfants de cette manière ? Il faut dire aussi, j'étais tombé dans le genre de famille où mon père et ma mère m'encourageaient toujours dans ce que je voulais faire. Je vous jure, quand ils s'y mettaient ils pouvaient être pire que des supporters Stéphanois pendant un match de foot de Saint-Etienne. Je n'allais pas m'en plaindre. La preuve, maintenant je faisais ce que j'aimais. Mais du coup, j'avais du mal à me mettre à la place des autres sur certains points. Enfin, Castiel n'avait pas l'air de trop s'en plaindre non plus.

Des études de psychologie hein ? Et en plus il était en stage en ce moment. En effet, ça n'avait rien avoir avec la chaîne que tenait son père. Mais je ne doutais pas que c'était un domaine super intéressant. Enfin, j'avais fai tun peu de psychologie durant mes études et, de ce que j'en savais, ça m'avait pas mal plu. Même si ça restait un domaine très complexe ou, non... plutôt Wibbly-wobbly-timey-wimey... Mais intéressant tout de même. je travaillais d'ailleurs assez régulièrement avec des psychologues. Il faut dire que eux aussi faisait du social. Nous avions des domaines assez liés tout de même. Et c'était toujours intéressant de discuter avec des psychologues. Déjà parce que c'était toujours des personnes intelligentes et... Ils avaient souvent de bonnes histoires à raconter. Mais bon, j'en avais un bon stock aussi en temps qu'assistant social. La seule chose qui était dommage, c'est que je ne pouvais pas les raconter à tout le monde vu que j'étais tenu au secret professionnel. Et oui, il n'y a pas qu'à la CIA que ce terme existe.

- Bon courage alors. C'est bête... Si tu avais continuer dans la psychologie on aurait pu être collègue. Ca aurait été marrant !

Enfin... Marrant... Par forcément. On ne dirait pas comme ça, mais si je jouais les chimpanzés dehors, j'étais super sérieux dans mon travail. J'étais même très organisé et je ne laissais jamais rien m'échapper. Ca en étonnait beaucoup d'ailleurs. Certes, j'aimais bien blaguer un peu avec mes clients de temps à autre et aussi avec mes collègues. Mais je faisais toujours bien mon travail, ce qui surprenait souvent mes amsi, qui pensaient que j'étais au travail, comme à l'extérieur, c'est-à-dire, du genre à tout prendre à la légère. Comme quoi, il ne fallait pas toujours juger trop vite, même les personnes qu'on pensait bien connaître. Mais bon, on ne va pas se le cacher, on avait toujours tendance à juger les autres... ne serait-ce qu'un peu. Même moi et je ne me mâchais pas mes mots pour expliquer ma pensée à Castiel sur son père. Ce dernier avait vraiment un problème avec moi. Mais mon nez s'allongerai comme celui de Pinnochio si je n'admettais pas que j'avais un problème aussi avec Gidéon et surtout avec ses idéaux.

J'aurais pu continuer ma harangue pendant un bon moment. Mais Castiel me stoppa dans mon élan en me disant calmement que j'allais trop loin. J'arquai un sourcil en circonflexe en l'entendant m'interrompre. Mais je me repris rapidement et m'excusai. Castiel m'expliqua alors son point de vu, prenant encore le partis de son père. Mais il n'avait pas tort. Je défendrai aussi Gidéon si il avait été mon père. Heureusement, je savais qu'une telle chose aurait été complètement impossible. Imaginer ma mère heureuse avec Gidéon ? Ce serait comme penser une baleine heureuse dans une pataugeoire. C'est moi ou j'étais en train de comparer ma mère à une baleine ? Pas sûr qu'elle apprécie des masses. Surtout que... Si c'était Gidéon la pataugeoire, l'image devenait tout de suite beaucoup plus glauque. Enfin bref, je n'avais pas du tout envie d'imaginer ce genre de choses maintenant.

- Désolé qu'on en soit arrivé là. J'ai aucune idée de ce qu'à bien pu faire Gidéon pour vous. C'est juste l'idée qu'il fasse passer l'honneur de la famille avant le bonheur de ses enfants qui m'échappe. Mais bon, en même temps quand on voit mes hippies de parents. Je penserai sûrement comme toi à ta place. Mais ce n'est pas pour cette raison qu'il faut suivre toutes ses directives à la lettre non plus. Evidemment, tu peux le faire... Mais on a qu'une vie, merde ! Alors autant en profiter !

Je passais mes journées à réprimander des gens pour leur dire de prendre leur vie en main et ne pas laisser les autres décider à leur place. Il fallait croire que c'était là mes instincts d'assistant social qui ressortaient. Enfin, je ne parlais pas à mes clients de cette manière si ça peut vous rassurer. Hey ! Je suis pas un assistant social en polystyrène non plus ! Mais en citant Ailee, je perdis plus de mes convictions. Et là pour le coup je n'avais pas de bon argument. Je me contentai de regarder tristement ma bière en disant :

- Je... Là dessus, c'est vrai que je ne sais pas... j'ai essayer d'être là pour Isleen. Il faut dire on ne se connaissait pas des masses. Mais si ça peut te rassurer, vous n'êtes pas les seuls à avoir souffert. Même si je te l'accorde, ça a du être bien plus horrible pour vous.

Je ne préférait même pas imaginer à quel point ce devait être dur que de perdre un membre de sa famille. Surtout quelqu'un comme Ailee... Je pourrais vous la décrire pendant des heures et vous sortir une liste longue comme le bras de ses qualités. J'avais passé bien de temps à lui courir après et à l'admirer de loin pour ça. J'avais juste perdu un crush, une fille que j'admirai, mais avec qui ça n'avait jamais marché. Peut-être que ça aurait pu... Mais maintenant je ne le saurais jamais. QUoique, c'était un peu mal parti vu qu'elle fréquentait déjà quelqu'un d'autre à cette époque et... Mais que voulez-vous ? J'ai toujours été assez têtu dans le genre. Cocorico ! Il faut se réveillé ! On parle quand d'Alix Sweetman là ! Je crois que plus optimiste et têtue on ne fait pas ! C'était peut-être mon côté fée qui me rendait comme ça... Et qui avait fait en sorte que je me tienne toujours proche d'Ailee sans jamais m'imposer non plus. Elle devait juste me concidérer comme un première année un peu naïf et sympa... ALors que Isleen avait bien compris de quoi il en retournait vraiment.

Cependant, cette période était résolue. Maintenant, j'étais dans un bar à proposer à Castiel de venir vivre chez moi quelque temps. Je ne pu m'empêcher de sourire lorsqu'ils se décrivit comme insdipensable. Je n'en doutais pas voyons ! On était tous indispensable ! Et j'étais heureux de voir le triton accepter de venir au moins pour le match de basket. Ca allait être marrant comme soirée, j'en étais sûr. J'avais même hâte d'y être à présent. Pour fêter ça, je nosu recommandait des bières. Ca allait être ma troisième et la quatrième pour Castiel. Si on continuait sur cette lancée, nous n'allions pas rentrer très frais chez nous. Mais que voulez-vous ! Parler ça donne soif ! Puis je n'allais pas boire de l'eau dans un pub non plus ! Il ne manquerait plus que ça ! Si j'avais voulu un truc pareil, je serais rester dans mon appartement. Quoique, là j'étais venu pour m'abriter de la pluie... C'est vrai que niveau eau, ce n'était pas ce de quoi on manquait à Bray. La réplique de Castiel me fit de nouveau sourire. Et je ne pu m'empêcher de répondre :

- Evidement que j'en ai envie ! Ca va être sympa ! Puis arrête ! Je sais très bien que t'aime ça, puis tant que tu bois, moi je te ressers voyons ! Tant pis si tu finis plein comme une barrique, je te ramène en chaloupe si il le faut !

C'était un peu nul comme image, je vous l'accorde. Notre nouvelle tournée arriva. Fier de moi je pris une bonne gorgée de bière et continua de boire joyeusement. Finalement, cette journée ce finissait bien. Et mieux encore ! Apparemment, un des clients devait trouver l'ambiance un peu morne et était aller mettre un peu de musique (je vous jure que les jukeboxe ça existe encore à Bray). Puis je sais pas qui était ce gars, mais il avait des super bon goûts en musique. Finissant ma bière (ouais cul-sec les gars !), je donnais joyeusement un coup sur la table et me tournai vers Castiel en disant :

- Han ! J'adore cette chanson !

Sans plus attendre je me levais. Désolé, mais il m'arrivait d'avoir ce genre de pulsion quand j'entendais mes musiques préférés. Je ne pouvais pas rester là à l'écouter. Il fallait que j'aille danser, s'en était presque un devoir. J'attrapai d'ailleurs le bras de Castiel, le tirant un peu, comme un gosse qui essayerai de convaincre sa mère de le suivre.

- Viens danser avec moi Cas ! Essaye pas de te défiler ! Sinon, crois-moi, je me gênerai pas pour te faire une lap-dance !

Ben quoi ? Danser tout seul, ce n'était vraiment pas fun ! Puis je m'en fichait, si mon partenaire ne voulait pas se lever, je danserai avec lui quand même ! En plus, bouger un peu me permettrai de me réchauffer. Même si il ne faisait pas froid dans ce pub, j'avais toujours mes vêtements trempés sur moi qui séchait assez lentement. Puis j'étais de bonne humeur, il fallait que j'extériorise un peu. Ce n'était pas comme si on se voyait tous les jours avec Castiel non plus ! Alors autant profiter un peu de la soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3576
Race : Triton
Métier/Etudes : Officiellement gérant de TDM. Membre du SC Tritons
Ce qui était difficile à comprendre pour la plupart des gens qui l'entouraient, c'était que la vie chez les Ò Murchù, il s'y était faite. Après avoir passé vingt trois ans à grandir au milieu des conventions sociales, ce qu'il fallait et ne fallait pas faire, ce que son rang lui imposait, mais son espèce aussi ... Disons que tout ça était devenu sa normalité. Jusqu'à récemment, il avait cette envie de se battre contre ça mais il avait compris que c'était inutile. S'il voulait tirer des avantages de sa situation, autant qu'il se mette réellement dedans sans chercher à trouver d'alternatives. Ce qui était une aberration pour les autres, lui ne trouvait pas cela si terrible. Il n'allait pas être celui qui allait pleurer parce qu'on le mariait à une jolie blonde, ni celui qui enverrait tout valser de devoir gérer une entreprise qui lui rapporterait de l'argent en masse. Certains rêverait d'avoir ce que lui avait par obligation, alors ce n'était pas comme s'il avait réellement le droit de s'en plaindre, non? Ce n'était certes pas le meilleur pour certains aspects de sa vie qui s'en trouvaient être d'un compliqué presque surnaturel, mais plus ça avançait, plus la date de fin de sa liberté approchait qu'il y trouvait tout de même des bons côtés. Il le fallait bien, s'il ne voulait pas devenir totalement fou.

Castiel aimait ce qu'il faisait. On pouvait bien apparenter le métier qu'il s'apprêtait à faire à celui d'Alix. Ils prenaient tous les deux leur nature au même endroit, après tout. La volonté d'aider les gens, de les guider pour qu'ils s'en sortent, que ce soit matériellement parlant, ou psychologiquement, toutes les personnes qui venaient les voir cherchaient une porte de sortie à tout ce qui allait mal dans leur vie. Ils étaient là pour ça. Et quelque part c'était libérateur, de pouvoir aider les gens sans que son nom ne vienne lui barrer le chemin, sans qu'il soit réellement mis en relation avec son père, l'une de ses soeurs, spécialement Ailee, ou bien même sa mère. Il crevait pour cette identité, pour être seulement lui et pas juste un nom. Les noms ne commettaient pas d'actes, n'étaient ni bons ni mauvais, et se faire catégoriser seulement par celui-ci, c'était ça, qui lui arrachait le coeur, plus qu'une quelconque obligation. Il était rare de voir les autres l'écouter, tout ça parce qu'en tant que fils de riche, il n'était pas sensé comprendre. Le malheur, la peine, l'envie de mourir, la déception. Non il ne comprenait pas la pauvreté, mais tout le reste, il l'avait expérimenté, et trop bien à son goût. Alors quand il était dans le cabinet, il se sentait juste lui, personne ne le jugeait parce que c'était à lui d'aider,  à lui de faire. Et c'était libérateur.

" Peut-être qu'un jour on le sera, qui sait, j'aurais toujours mon diplôme !"

C'était sa façon de se dire que ce n'était pas si terrible, qu'il n'était pas bloqué. Il pourrait toujours revenir, dans quelques années, faire comme si il n'avait jamais quitté le cursus et reprendre là où il avait laissé ses ambitions. Bien sûr, ce ne serait pas si facile, pas avec Gidéon dans les environs, mais c'était faisable. Et c'était le plus important. Alors il préférait se dire que ce n'était pas perdu, que sa vie n'était pas toute tracée, que Bray Canal 5 serait une étape vers autre chose. C'était encore une fois une technique pour se voiler la face sans réellement le faire, il fallait croire qu'il était extrêmement doué pour la chose. C'était sans doute pour cela, pour cette vision qu'il avait des choses qu'il ne ressentait pas autant d'animosité pour son père que les autres membres de sa famille. Parce qu'il tentait de comprendre avant de juger, parce qu'il voyait très bien où il voulait en venir et pourquoi. Enfin, du moins le pensait-il. Et dans sa vision, tous les actes de son père étaient compréhensibles, attendus, même. Il n'aurait pas pu réagir autrement, même s'il l'avait voulu. Parce que c'était de ces situations ou tu protégerais les autres le plus efficacement possible, même si tu devais leur enlever leur liberté. Et ça Castiel le comprenait, car il ferait la même chose pour Phoebe s'il le devait.

Alors une fois n'était pas coutume, Castiel prit la défense de son père. Il était de ceux qui critiquaient mais qui se donnaient l'exclusivité sur la chose. Non pas qu'il soit de mauvaise foi, il se rendait compte des défauts évidents de son père, de sa capacité à être détestable, et de l'envie de meurtre qui le secouait dès qu'il lui ordonnait quelque chose. Mais c'était en quelque sorte sa plaie à porter. Pas celle de quelqu'un d'autre. Alors si quelqu'un avait le droit de s'en plaindre, c'était lui. Il ne voulait pas être blessant avec Alix ou trop autoritaire, mais dès que le sujet partait sur sa famille ... Et bien il pouvait dire que ça tirait vraiment sur une corde sensible.

" Pas de soucis, je peux te comprendre, vraiment. Mais ne crois pas que je suis tout ce qu'il me dit sans me poser de questions. Je pèse le pour et le contre, et je fais avec ce que je reçois. Bray est de moins en moins sûre, surtout pour nous. "

Le triton ne savait pas pourquoi il avait parlé d'Ailee, considérant que ça le mettait toujours dans de sales états intérieurement. Mais sans doute parce que c'était à ce moment là et seulement à ce moment qu'ils avaient pu voir que Gidéon était quelqu'un d'humain. Les gens autour ne le voyait pas assez, eux l'avaient vu. Certains avaient même préféré l'oublier, diaboliser quelqu'un était bien plus facile pour réussir à le haïr. La mort de sa soeur avait été un coup dur pour tout le monde, ce n'était pas une compétition, ce n'était pas comme si on pouvait facilement dire que quelqu'un avait été plus touché qu'un autre ... Ils l'avaient tous été, pour des raisons différentes, parce que c'était leur sang, leur famille. Pour Castiel celle qu'il avait appelé " maman " en premier avant d'être assez grand pour comprendre que ça relevait plus d'une insulte, lorsqu'on voyait leur véritable mère.

" Je sais."

Purement égoïstement, il n'aimait pas parler d'Ailee parce qu'il n'était pas du genre à partager les bons souvenirs, se raconter quel avait été le plus marquant, le plus triste, le plus joyeux ... Il se les passait mentalement comme des films, tous les soirs, pour se forcer à ne pas oublier ce qu'Ailee avait de différent d'Isleen, pour ne pas que le fait qu'elles se ressemblent face s'effacer peu à peu son souvenir. Mais il gardait ses souvenirs, par peur de trop en dire, par peur qu'ils ne lui appartiennent plus vraiment ensuite. Il voulait à tout prix qu'ils demeurent, qu'ils aient une raison qu'il comprenne encore pour la chasse qu'il entreprenait toutes les semaines. Plus de dix ans et sa mort semblait remonter à l'avant-veille. C'était faux, la douleur ne s'atténuait jamais, on arrivait juste à vivre en sa compagnie de plus en plus.

Mais tout était classé, sans aucune envie de revenir dessus. Alors ils se mirent à parler de colocation, chose pour le moins étrange alors qu'ils ne s'étaient pas vus depuis des années. Comme quoi, certaines amitiés ne se perdaient pas comme ça, même après l'avoir voulu ardemment. Faut croire que la connerie des adolescents n'est parfois pas suffisante pour briser certains liens. Ce n'était pas lui qui allait s'en plaindre, cela dit. Buvant un peu plus sa bière, le triton se mit à rire.

" T'es quand même au courant qu'on est pas à Venise, right? Sinon, tu devrais ralentir sur l'alcool, j'ai pas trop envie que tu me parles italien toute la fin de soirée !"

Plus la soirée avançait, plus Castiel avait l'impression que sa bière descendait vite. C'était le problème avec le trop plein d'alcool, on voulait toujours en avoir plus, et encore plus. Et on finissait par penser que toutes les idées qui nous venaient, ou qui venaient des amis - aussi mal que nous - étaient les meilleures que l'on ait jamais eu. C'était un peu le problème de l'engouement et de l'euphorie qui venait toujours avec une surdose de bière à une trop grande vitesse. Alors quand Alix décida qu'il était grand temps d'aller danser, la seule chose que Castiel pensa fut que ce n'était pas une mauvaise idée. On pourrait croire qu'il avait retenu la leçon de ses erreurs, qu'il fallait éviter de tirer sur la queue du loup endormi pour ne pas se prendre un revers de crocs, mais non. Le triton se mit à rire en finissant sa bière.

" C'en serait presque tentant !

On ne juge pas ... L'effet de l'alcool et tout ce qui s'ensuit. Le Ò Murchù se leva de son siège pour se retrouver sur la piste de danse. On ne pouvait pas dire qu'il soit mauvais danseur, il avait assez squatté les pistes des bars et des clubs tels que le Queen Club durant les cinq dernières années. Sans parler des clubs de Dublin où il passait ses soirées à l'époque. D'autres clients s'étaient levé, la magie de l'effet de mase une fois que l'un s'était mis à danser, et Castiel se retrouva vite assez proche d'Alix sans réellement s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1344
Age du personnage : 38
Race : Fée
Métier/Etudes : Directeur de l'école et Instituteur
Des fois, je me vantais d'avoir un optimisme à toutes épreuves, mais je n'étais pas le seul. Apparemment Castiel gardait espoir que son diplôme en psychologie lui serve un jour et... Et tant mieux j'ai comme envie de vous dire ! J'étais content qu'il voit les choses ainsi, vu que le reste de sa vie n'avait pas l'air d'être des plus roses. Enfin, au moins il faisait quelque chose qu'il aimait pour le moment, c'était le principal. Je me contentai donc je répondre par un sourire. Ca pourrait vraiment être sympa de travailler avec Castiel. Quoique, j'en savais rien en fait. Peut-être qu'au travail on ne s'entendrait pas. Même si j'en doutais assez maitenant. C'est vrai quoi ! La dernière fois qu'on c'était parlé, c'était pour se disputer sur le fait qu'on avait couché ensemble et que Castiel refusait catégoriquement d'avouer que c'était de sa faute à lui aussi. Ce qui était totalement bête de mon avis. J'avais pas couché tout seul à ce que je sache, merde ! Puis sur le coup, il m'avait paru vachement consentant.

Enfin, cette histoire commençait à dater maintenant. Il me semblait que Castiel avait oublié tout ça et moi aussi. Pourtant j'étais quelqu'un de rancunier. A croire que toutes les rancunes ne sont pas éternelles. Ou alors que j'avais une certaine faculté à pardonner plus facilement quand il s'agissait des Ó Murchú... Des enfants Ó Murchú entendons-le bien. Je ne pense pas pouvoir un jour pardonner à Gidéon le fait qu'il me haïsse fasse tout pour me tenir loin de sa famille sans raison valable. Il ne fallait pas abuser non plus. Mais ce n'était pas avec Castiel que je pourrais débattre de ça aujourd'hui. Le triton était bien déterminé à prendre le partis de son père, bien qu'il admettait que Gidéon n'était pas un ange. Je ne pu m'empêcher de grimacer en entendant Castiel dire qu'il pesait le pour et le contre dans les ordres de son père. Ce n'était pas un mal, au contraire, mais je ne pouvais pas m'empêcher de penser que Castiel devait en sacrifier bien plus pour la famille que ne le faisait ses frères et soeurs.

- Je peux pas te contredire là-dessus. C'est bien de réussir à faire vivre tous les êtres ensemble, mais ça attire les chasseurs en masse aussi...


Je soupirai à cette idée. Je n'aimais pas voir ma ville natale se transformer petit à petit en champs de bataille. J'étais bien sûr que Bray était une ville unique en son genre, comme chaque ville était unique à vrai dire. Mais Bray était une petite communauté remplie de créatures surnaturelles, on ne savait jamais à quoi s'attendre. Mais ça avait pas mal d'inconvéniant aussi. Il y avait tout de même des tensions entre les différents êtres et comme je venais de le dire, autant de surnaturel, ça attirait forcément les chasseurs. D'ailleurs, la conversation tourna un instant sur Ailee. Mais j'étais presque sûr que Castiel avait autant envie que moi d'évoquer ce sujet.

Mais heureusement la vie n'était pas que déprime et sujet difficile... Il y avait aussi la bière ! Plus sérieusement, maintenant que la conversation sur le sujet était close, j'avais l'impression que ma bière avait meilleur goût. Ce qui était con en soit, parce que c'était toujours bon la bière. Ou tout du moins celle qu'on servait au Three Godess Pub... Je ris volontiers à l'imbécilité de notre conversation. Je ne risquais pas de me mettre à parler Italien, vu que je ne connaissait pas un mot d'Italien... D'ailleurs à part l'anglais... Il n'y avait pas énormément de langues que je maîtrisais... Enfin... Pas physiquement parlant si vous voyez ce que je veux dire. OK, OK, OK, j'arrête là avant que ça ne se barre en c... Cacahuète (vosu pensiez que j'allais dire quoi encore ? Non, je préfère pas savoir en fait).

- Haha ! T'inquiète ! Ca ne risque pas d'arriver, je pense pas que leur bière soit aussi bonne en Italie.

Il n'y a qu'en Irlande qu'on trouve de la bonne bière, de la vrai. Ouais, c'est un peu arrêté comme idée, mais que voulez-vous... Je suis un bon patriote Irlandais. Bon, je n'irais pas participer à la guerre d'indépence du pays hein ! Mais vous avez compris l'idée je pense. Si non... Et bien tant pis pour vous, j'ai le flemme d'expliquer. Vous êtes marrant ! Vous avez la quantité d'alcool que j'ai bu aussi ? OK, c'est que trois bières ! Mais quand même ! Je suis pas un dieu hein ! Il m'arrive de perdre pied aussi au bout d'un moment. Enfin pas trop encore pour le moment. J'avais encore un peu de marge à priorit. Mais je n'avais rien mangé du tout et on sait bien que boire sans manger, ce n'était pas forcément le top du top.

Dans tous les cas, j'étais content d'entendre passer une de mes chansons préférés, et j'étais encore plus content en voyant Castiel se lever pour venir danser avec moi. Quelques autres clients suivirent le mouvement. Et j'étais plutot fier de moi sur le coup. Bon, j'avoues, j'étais toujours fier de moi sur ce genre de coup. J'adorai danser, c'était un peu dur de le nier. Mais je n'aimais pas danser seul. Il fallait vraiment qu'on me pousse à le faire ou... Ou il fallait que j'ai bu. Bon, là, en l'occurence, j'avais bu... Pas énormément, mais assez pour me donner envie de danser. Je ne pensais pas qu'on était autant dans le pub, et fut presque étonné de constater à quel point Castiel était proche de moi. Ouais, ce n'était pas très très bon tout ça vu comment notre dernière soirée ensemble s'était passé. Enfin, je n'allais pas m'en plaindre non plus.

Je ne me souvenais pas avoir déjà vu Castiel danser un jour. Il se débroullait pas trop mal. J'aimerai bien dire que je n'étais pas mieux. Mais presque à mon grand regret, j'étais un bon danseur. C'était tellement cliché pour une fée d'être un bon danseur... C'était sans doute ce qui me désespérait le plus dans cette histoire. Cependant, je ne m'en plaignais pas tant que ça à vrai dire. Je ne criais juste pas partout que j'adorai danser et je n'avais aucune envie de devenir une sorte de Billy Elliot, même si il était pas mal ce film, je l'avoue. Dans tous les cas, c'était plus fort que moi, je ne pu m'empêcher de rire en voyant Castiel remuer comme ça avant de commenter :

- T'es sérieux gars ? C'est quoi cette danse ?

C'était mal de se moquer, surtout qu'il y avait vraiment pire. Mais c'était plus fort que moi.

- Non mais t'inquiète, la prochaine fois on ira au karaoké, histoire que tu puisse te foutre de moi.

Et oui, les légendes étaient vraies. Les tritons et les sirènes chantaient vraiment bien. Ils avait même vraiment le pouvoir d'ensorcelé les autres. Tout le monde... sauf les êtres de l'air, évidemment. C'était d'ailleurs de là que venait les tensions entre les etres de l'air et ceux de l'eau il me semble. Mais ça avait assez peu d'importance. Même aucune dans l'immédiat.

- Viens là... Et suit mes mouvements, regarde...


Je pris les poignets de Castiel pour poser ses mains sur ma taille. Non, ce n'était pas une invitation... Quoique... Enfin, ma première idée c'était qu'il comprenne mes mouvements en fait. Bon, je n'étais peut-être pas le meilleur professeur du monde. Mais sur le coup ça m'avait semblé être une bonne idée pour aider Castiel. Puis en soit, ce n'était rien, Castiel n'allait pas jouer les prudes avec moi non plus. Puis c'est pas comme si les choses pouvaient déraper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3576
Race : Triton
Métier/Etudes : Officiellement gérant de TDM. Membre du SC Tritons
Castiel essayait de garder foi en l'avenir. Il ne se voyait pas vraiment suivre les ordres de son père toute sa vie alors penser qu'un jour il pourrait ressortir son diplôme du placard pour enfin l'utiliser comme il l'aurait voulu dès l'an prochain, ce n'était pas une idée à exclure totalement de son esprit. Il ne l'aurait de toute manière pas pu, ce n'était pas quelque chose de facile, renoncer à tout ce qui l'entourait juste parce que c'était son devoir. Peu le voyaient, en réalité. Pour la majorité des gens il n'était qu'un fils de riche qui n'avait pas mérité tout l'argent qu'il avait entre les doigts. Pour lui? C'était une juste compensation contre tout ce qu'il avait à subir en présence de sa famille. Surtout maintenant qu'il n'avait presque plus aucun soutien au sein de son "clan". Il y avait bien Isleen, certes, mais il ne l'embêtait jamais pour rien, surtout avec le mari qu'elle se trimballait. Pourtant, s'il y en avait bien une qui pouvait le comprendre, c'était elle. Il y avait également Phoebe, mais parler de ses problèmes avec sa petite soeur lui semblait tellement ... Injuste. C'était l'inverse qui devait arriver, et il serait toujours là pour elle dans ces cas là. Il avait pour habitude de parler de tout à Niamh, c'était pour cela qu'ils étaient si proches et sans elle ... C'était comme sa vie devenait d'un coup beaucoup plus terne.

Alors retrouver Alix a été un petit soulagement pour le triton, qui avait sans doute besoin de retrouver un ami. Ils avaient certes été plus que ça quelques années plus tôt, mais l'hypocrisie de Castiel avait duré assez longtemps pour qu'il se rende compte qu'il avait été con. Sans Maellyan, sans doute ne l'aurait-il jamais compris, s'enterrant dans l'idée qu'il n'aimait pas vraiment les hommes et que ce n'était qu'une erreur qu'il n'aurait jamais voulu reproduire. Mais il ne le pouvait plus maintenant, alors qu'il s'était depuis rendu compte que ce n'était pas exceptionnel, et qu'il ne se retournait pas dans la rue seulement pour les jolies poitrines. Mais apparemment, Alix saisissait que tout ça n'était qu'une histoire ancienne puisqu'aucun mot n'avait été prononcé concernant leur passé commun, et qu'ils semblaient passer une plutôt bonne soirée, ce qui n'aurait pas été le cas si l'un des deux avait toujours eu cette appréhension sur l'autre. Il y avait également le fait qu'Alix était une fée. Ou un fée, peu importe comment on en parlait, ça ne changeait pas la nature même de la chose. Par instinct, le triton aurait dû s'en éloigner, mais il fallait croire qu'il avait cet effet inverse sur lui qui ne lui donnait qu'envie de se rapprocher plus. Malheureusement, il était comme qui dirait l'exception qui confirmait la règle, puisque la ville était enterrée dans une espèce de guerre froide dont personne n'arrivait réellement à voir l'issue.

" Si seulement y avait que ça ... Les chasseurs sont plutôt discrets en général, l'attaque du Bray Fest, ça a été une horreur."

Castiel se rendait compte qu'il pouvait passer pour quelqu'un de vraiment insensible parfois, mais il n'y pouvait rien s'il faisait partie des chasseurs. La mort avait été sa compagne plus que son ennemie, depuis celle d'Ailee. Et il préférait mille fois la donner que se la prendre dans la gueule. Comme disait son père, mieux valait attaquer avant que les autres ne le fassent, mais toujours intelligemment. C'était ça le deal, toujours faire les choses en y repensant à chaque fois. Et les Dux ... Soit ils n'avaient pas pensé très loin, soit ils avaient trois pas d'avance sur eux, trois pas qui leur permettaient de faire n'importe quoi sans en être inquiété. Et c'était loin d'être rassurant. Le meurtre, en lui même, avait été cruel, empli du plaisir de tuer, et non de sa nécessité. Ce n'était pas les idéaux qui étaient représentés là, c'était du sadisme pur et dur. S'il avait pu le parier, Castiel aurait planché sur un djinn, mais la tristesse était que les humains pouvaient tout autant se montrer immondes les uns avec les autres. C'était un avertissement pour tous les membres de son espèce. Tous les Surnaturels.

Mais comme le soir tombait et que Castiel et Alix n'étaient pas non plus les mecs les plus sérieux de la planète à parler politique et économie pendant trois heures et demie un verre à la main, la conversation dériva vite sur des sujets un peu plus joyeux, et des blagues lancées à tout va. Le triton trouvait cela libérateur, lui qui, mélodramatiquement, aurait volontiers dit que rien ne pourrait lui faire retrouver le sourire un jour. Comme quoi, il aurait fallu d'un jour et demi pour revoir sa définition de " jamais" . L'avantage était qu'il avait toujours été plus ou moins sociable, une facilité à se faire des amis à peu près partout, à sourire et rire quand même la situation le rendait difficile. C'était un talent que peu possédaient, cela ne faisait aucun doute.

" Je t'avouerais n'y avoir jamais foutu un orteil alors ... Mais au niveau de la bière, on ne surpasse pas l'Irlande.

Oui bon, c'était peut-être un peu trop patriote pour le coup, mais non moins vrai, les irlandais n'étaient pas réputés pour rien, après tout. S'il allait un jour dans un autre pays, ce n'était pas pour la bière qu'il le ferait, ça c'était certain. Les touristes le disaient bien, d'ailleurs. Mais malgré son amour pour la bière, il devrait sans doute ralentir un peu. Il avait certes une bonne descente mais sport et boisson à gogo n'était pas vraiment un super combo qui ne comportait aucun risque de taux d'alcoolémie un peu avancé. Et puis, il devrait quand même reprendre la voiture pour rentrer chez lui, ce qui risquait d'être compliqué selon l'état dans lequel il se trouvait. Et sa banquette arrière n'avait rien de spécialement confortable, pas assez pour que l'idée de dormir dessus le branche spécialement et suscite en lui une joie incommensurable.

Alors se lever et danser était le parfait substitut à la bière ... Oui parce que lorsqu'il dansait, il ne pensait pas réellement à boire. Alors il avait suivi Alix qui de toute manière semblait bien déterminé à atteindre la piste de danse coûte que coûte. Il aurait pu être jaloux de son talent inné pour la danse, s'il n'avait pas eu le même pour le chant. C'était quand même assez spécial, de savoir que le chant et la danse, les fées et les tritons, l'Air et l'Eau, s'opposaient. On aurait pu croire que tout était tellement semblable qu'il ne s'agissait là que complémentarité, et pourtant à leurs yeux à tous, il ne s'agissait que de rivalité. Mais Castiel ne voyait pas les choses ainsi de toute manière. Il ne dansait pas parfaitement bien ? Il ne pouvait ensorceler une fée ? Ce n'était pas la fin du monde. Gidéon, par contre, avait cette rancune tenace contre cette espèce, sans qu'il en connaisse réellement la raison. Il avait toujours pensé que son père détestait tout le monde de toute façon.

Castiel fusilla Alix du regard, mais pas vraiment sérieusement. Il savait danser, mais face  à une fée, c'était peine perdue d'essayer de rivaliser ! Sans parler de ce qu'il avait bu, vu de l'extérieur, ça devait être un spectacle assez divertissant, il aurait pu le parier. Et puis ... Il ne se prenait pas vraiment la tête, surtout pas dans ces moments là. Il aurait très bien pu danser sur Call me maybe de Carly Rae Jepsen qu'il y  serait allé aussi peu sérieusement que maintenant.  

" Tu ne sais pas apprécier le vrai talent voilà tout."

Castiel se mit à rire doucement. Bah voyons. La phrase de son interlocuteur acheva de lui rendre la bonne humeur qu'il avait perdu ces derniers jours.

" Je suis toujours partant pour un karaoké ! Surtout si la salle est vide, t'imagines pas comme c'est bizarre quand y a toute la salle qui te regarde, ébahi."

L'événement le plus traumatisant de toute sa vie? La fois où il a eu un crush sur une nana, au collège. Il n'était pas vraiment conscient de son pouvoir et avait décidé de chanter dans la comédie musicale organisée. Elle avait escaladé la scène au milieu du show pour lui sauter dessus. Autant dire que maintenant, il faisait attention, autant qu'il surveillait ses pensées lorsqu'il chantait ... Parce que ça pouvait réellement partir loin, et il n'était pas assez cruel pour obliger les autres à faire ce qu'il voulait qu'ils fassent sans en ressentir le moindre remord. Son père pouvait facilement le faire, par contre.

Castiel sentit ses mains sur la taille d'Alix, mais sur le moment, il ne le réalisa pas vraiment, se contentant d'essayer de suivre les pas de la fée, pour éviter de se ridiculiser encore plus.

" Yeaaah ... T'es beaucoup moins bon professeur que praticien, tu sais ça?"

Bien entendu sans aucune arrière pensée. Chaque Ò Murchù devait avoir sa session " j'en ai plus rien à foutre des conséquences et je fais ce que je veux" . Possiblement la sienne était là, et il se réveillerait le lendemain avec un mal au crâne et comme une envie de ne jamais retourner au sein de son mariage. Mais il le ferait quand même parce que c'était ça, le bois dont sa famille était faite. Lutter mais accepter, garder l'honneur de sa famille en tête de liste. Alors ce soir il se moquait un peu de ce qu'il faisait. Danser avec Alix ça plairait certainement pas aux membres du PTS tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1344
Age du personnage : 38
Race : Fée
Métier/Etudes : Directeur de l'école et Instituteur
J'avais vécût toute mon enfance et mon adolescence à Bray sans qu'il ne se passe rien de si important. Ou alors c'est juste que je n'y avais jamais fait plus attention que ça. Mais j'avais vraiment l'impression que c'était toute la ville qui se barrait dans tous les sens en ce moment et ce n'était guerre rassurant. Il y avait des meurtre partout dans le monde tout les jours. Ce n'était pas une grande nouvelles malheureusement. Mais aurait cru qu'on retrouverai un jour une adolescente éventrée sur la place de Bray. Une affaire pareille ne pouvait que faire du bruit et remuer le moindre habitant de la ville. Certes, il y avait des tensions ici, comme partout, il y avait des chasseurs qui menaçaient certaines créatures et évidemment il y avait l'éternelle rivalité entre les être de l'eau et de l'air... Mais là, c'était un tout autre niveau.

Je ne connaissais pas de chasseur ou tout du moins je n'étais proche particulièrement de l'un d'eux, enfin pas à ma connaissance. Donc je ne pouvais les juger sur leur actions et je ne voulait pas les accuser sans preuve pour le Bray Fest. Sérieusement, quel homme ou femme sain d'esprit pouvait faire un truc pareil ? Ca dépassait l'entendement. Si Castiel voulait me mettre hors de moi et perdrefois en l'humanité, il avait visé le bon point. Mais je doutais que ce soit le but du triton. Il ne pouvait pas savoir à quel point cette histoire m'avait touché. Je ne connaissais pas personnellement la jeune fille ni sa famille. Mais je trouvais ça juste affreux et sa ma désespérait de savori qu'il existait une personne dans cette ville capable de commettre un acte pareil. Bon, d'accord quand on se savait entouré de djinn et de wendigo... Il n'y avait pas que des enfants de coeur ici. Mais les djinns agissaient sous les ordre de leur magicien et les wendigos... Contrôlaient leur pulsion du mieux qu'ils pouvaient et si c'était vraiment l'un d'eux qui avait fait le coup, il n'aurai jamais exposé le corps... Il l'aurait mangé.

- Sérieusement, je n'arrive toujours pas à comprendre comment une telle chose à pu arriver. Cette fille n'avait rien fait de mal... Je ne pense pas que ce soit un chasseur qui ait fait ça. Même si certains ont une sacré rancune envers les créatures... J'espère eux qu'ils ne sont pas sadique à ce point.

Heureusement, la bière adoucit les moeurs. Comment ça c'est pas la bonne expression ? Je vous jure qu'en Irlande si ! Et Castiel ne serait pas celui qui me contredirai là dessus. Alors que je lui faisait l'éloge de notre bière, il confirma sans hésité que même si il n'était jamais sorti du pays non plus, il ne devait pas exister meilleure bière qu'ici. Ah... La fierté Irlandaise, je vous jure... C'est limite légendaire à ce niveau là. Puis après quelques verres, il suffisait d'une bonne musique pour que je me lève et entraine mon cher camarade de boisson de ce soir sur la piste de danse. Apparemment, j'avais lancé un mouvement et bientôt, nous fûmes une petites dizaine debout à danser sans prise de tête. Non mais sérieusement ? Pourquoi se prendre la tête alors que la plupart d'entre nous allions finir bien alcoolisé ce soir, et de toute façon, est-ce qu'on avait autre chose à faire que s'amuser en attendant que la pluie ne cesse hein ?

Je me permis de me moquer de la manière de danser de Castiel. Ben quoi ? Si on devait bien reconnaître un talents aux fées c'était celui de bien danser alors... Autant en abuser un peu. OK, on était de bon guérrisseur aussi. Mais je crois que je faisais plus souvent démonstration de mes talents de danseurs que de guérrisseur et tant mieux d'ailleurs. J'espérais bien ne jamais avoir à montrer ma magie à Castiel. Pas que je ne veuille pas le soigner en cas de problème, mais j'espérais qu'il ne se ferait jamais mal, c'est tout. Et je n'étais pas étonné d'entendre le triton accepter de se faire un karaoké la prochaine fois, mais à condition que la salle soit vide. Le merveilleux chant hypnotique des sirènes... Ce n'était pas une légende les enfants. Le seul truc, c'est qu'il ne marchait pas sur les êtres de l'air. Ce qui n'était pas plus mal en soit. Personnellement, je n'aimerait pas me faire envoûter aussi facilement.

- Haha ! Non j'imagine pas trop ! Je te remplirai la salle de Fées, de Leprechauns, de Djinns et de Génies si tu veux !

Je connaissais beaucoup d'être de l'air on ne va pas le nier et puis, je m'entendais bien avec la majorité d'entre eux. Ouais, personne n'est un dieu, personne ne peut s'entendre avec le monde entier. Mais de mon avis c'était assez rare tout de même de voir des êtres de l'air qui s'entendaient mal. Enfun, peut-être qu'avec les djinns c'était un peu plus compliqué. Mais il fallait les comprendre aussi. Plus ils passaient de temps sur terres, plus ils souffraient. Donc ça ne mettait pas de bonne humeur. En attendant ce fameux karaoke, j'avais décidé d'apprendre à Castiel à danser. Mais il n'avait pas tort en disant que je n'étais pas un super bon professeur. Meileur practicien hein ? Il y avait bien trop de sous-entendu dans ses mots pour que je le laisse s'en sortir aussi facilement. Je pris un air offusqué, avant de profiter des mains de Castiel sur ma taille pour le tirer et le plaquer contre moi. Je lui adressais alors un sourire lourd en sous-entendu en passant ma langue sur mes lèvres.

- Tellement bon practicien que t'es presque parti en courant de chez moi la dernière fois...

Oui je faisais bien référence à cette soirée où on avait fini par coucher ensemble et après laquelle Castiel m'en avait voulu pour des mois et des mois. je m'aventurais peut-être sur un terrain un peu dangereux. Mais je crois qu'on avait trop bu maintenant pour nous prendre la tête ce soir. D'ailleurs vu comment c'était partis, finalement il y avait peut-être des chances pour que ça se finisse comme la dernière soirée qu'on avait fait ensemble, mais bon, je ne préférai pas trop y penser non plus. Quoique, comment ne pas y penser alors que j'étais quand même sur la piste de danse, collé contre Castiel quoi... Il n'y avait pas moins nette comme situation. J'étais vraiment un cas désespéré, je vous jure... Quoique, je finis par me décoller de Castiel posant mes mains sur ses épaules, je dis le plus sérieusement du monde...

- Faut que j'aille pisser... Fais pas de bêtises en mon absence.

Ben quoi ? Vous avez vu toute les bières que je me suis descendu aussi ? Il faut bien que ça finisse pas s'évacuer ! Bref, sans un mot de plus, j'abandonnais le triton surla piste de danse pour aller au toilette. Bon, je ne vous fait pas un descriptif détaillé pour ce qu'il s'est passé après hein ! Je crois que vous avez déjà pissé au moine une fois dans votre vie, vous savez comment sa se passe. Quelques minutes plus tard, je fus donc de retour (et oui je me suis lavé les mains avant de revenir, si vous teniez à le savoir), je m'arrêtais à la table où j'étais avec Castiel tout à l'heure pour reprendre une gorgée de bière. Ce vider pour mieux se re-remplir, c'était exactement ça. Oui, je sais, c'est loin d'être l'expression la plus classe du monde. Je retrouvais alors mon cher triton. Il était toujours en vie, c'était un bon début.

- Alors, j't'ai manqué mon chou ?

Je souriais comme un imbécile. Mais il ne fallait pas trop m'en demander ce soir. J'avais bu... Puis j'étais content d epasser du temps avec Castiel, ça faisait longtemps qu'on s'était vui. Et en plus je m'étais peut-être trouvé un coloc pour les quelques jours à venir... Je n'allais pas m'ennuyer tient ! Enfin ça n'allait peut-être pas être la fête tous les jours non plus. Je gardais quelque part à l'esprit que Castiel allait quand même venir chez moi pour échapper à sa famille... mais bon ! Je n'étais pas du genre à me prendre trop la tête et je crois que Castiel le savait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3576
Race : Triton
Métier/Etudes : Officiellement gérant de TDM. Membre du SC Tritons
La situation récente à Bray était pour le moins préoccupante. Pour ceux qui y vivaient depuis l'enfance, comme Alix, comme Castiel, c'était presque surréaliste. Si la petite ville d'Irlande avait eu une réputation, c'était bien celle d'être pacifique, un lieu d'accueil pour les créatures, qui s'y réfugiaient pour y mener une vie tranquille. Mais depuis le meurtre de Tracy, c'était l'inverse, tout partait totalement en guerre civile. On ne savait toujours pas vraiment qui avait fait le coup, le PTS et l'OBCM avaient leur opinion dessus sans pour autant pouvoir mettre de noms sur une liste, c'en était presque triste de voir aussi peu d'efficacité. Oh bien entendu, Castiel connaissait des noms, compte tenu de son père, mais ce n'était pas quelque chose qu'il pouvait dévoiler sans mettre sa famille en cible principale des Dux, et s'il y avait bien quelque chose pour laquelle le jeune homme pouvait se montrer manipulateur et égoïste, c'était bien lorsqu'il s'agissait de la sécurité des siens.

Alix ignorait que Castiel était un chasseur, et le jeune homme n'allait pas le lui avouer, pas sans une bonne raison en tout cas. De toute manière, aucun des chasseurs qu'il connaissait n'avait quelque chose à voir avec la scène sanglante du Bray Fest. S'il devait parier, il parierait sur un djinn. Il n'avait pas la science infuse, mais ces derniers pouvaient être de vrais connards, et celui qui avait exposé le corps de Tracy avait clairement pris son pied, c'était un fait. Elle aurait pu être tuée d'un coup de couteau, mais non, il avait fallu qu'elle soit exposée aux yeux de tous, rendant fou ses parents. Ce n'était pas l'oeuvre brute, sans fioritures, de ces créatures sauvages que l'on pouvait croiser en forêt. Pas le style des wendigos, et même si ça lui coûtait énormément de l'admettre, pas celui non plus des métamorphes, la découverte du corps d'Ailee ainsi que de tous les corps d'où étaient parties ses chasses le prouvait. Il était sur le terrain depuis assez longtemps maintenant pour se rendre compte que ce qui était arrivé était exceptionnel et peu fréquent. Comme les invocations, aléatoires. Mais de toute manière, il ne pouvait rien y faire, pas en étant pieds et poings liés par les accords entre le maire et son père. Encore heureux que si certains connaissaient les relations que les deux familles entretenaient, peu étaient au courant du fait que le maire n'était pas moins que le créateur du Dux Tenebris.

«  Il y en a, mais sadiques ou pas, en général, ils se font discrets. Soit c'est un chasseur avec un ego de la taille de Big Ben, soit c'est autre chose. Et c'est plutôt ça qui m'inquiète. Je ne suis pas certain que ce soit totalement un hasard que dans la loterie des meurtres possibles, ce soit une sirène qui ait remporté la mise. »

Le sujet finit toutefois par dériver sur quelque chose d'un peu plus joyeux – il était ma foi bien compliqué d'arriver à profiter d'une soirée avec l'image d'une jeune femme dépecée en place publique à l'esprit – à savoir … La bière ! Alix était un encore plus grand consommateur que Castiel, ce qui était déjà un exploit en soit. On pouvait bien dire ce que l'on voulait, leurs racines irlandaises y étaient sans doute pour quelque chose. Une chose en entraînant une autre, surtout après quelques verres d'alcool, le triton se retrouva sur la piste de danse sans qu'il ne comprenne vraiment ce qu'il lui arrive. Mais c'était loin de lui déplaire, il était plus le genre de mecs à aimer bouger et pas rester assis toute une soirée sur une chaise.

Mais bien entendu, il n'y avait pas vraiment possibilité de faire concurrence à Alix lorsqu'il s'agissait de danse. Le jeune homme pouvait bien faire tous les efforts qu'il voulait. Lui était né avec une voix exceptionnelle, son ami avec un talent inné pour le mouvement. L'opposition entre les deux était assez drôle, en réalité, même si les fées avaient cet avantage de ne pas ensorceler les autres avec leurs pas de danse … Ce serait bien triste, si tel était le cas, cela dit. Castiel grimaça à l'entente de la proposition du jeune homme. Certes il n'était pas spécialement hostile aux êtres de l'Air, mais il n'était pas non plus totalement à l'aise entouré de tous ces inconnus qui eux, avaient parfois une certaine rancune soit envers les tritons, soit envers les Ò Murchù, de manière plus précise. Petite ville, on ne pouvait jamais savoir qui son père avait déjà méprisé.

«  Waow, le rêve de ma vie, t'imagines pas. Que des gens charmants qui risquent de m'aimer beaucoup tiens. Remarque je préfère ça au fait d'ensorceler toute une foule. On ne sait jamais, quand on pousse trop, je peux vite me retrouver avec une horde de fangirls. Non pas que ça ne m'arrive pas sans chanter cela dit... »

Bien sûr, Castiel plaisantait, il n'était pas si imbu de sa personne que ça, même s'il aimait bien plaisanter en faisant croire qu'il l'était. Mais le fil de ses pensées s'interrompirent brutalement lorsqu'il sentit brusquement le corps d'Alix se coller au sien. C'est à ce moment que sans alcool dans le sang, il aurait sans doute reculé et surtout arrêté de répondre à la fée en rentrant dans son jeu. Mais même sans être totalement bourré, l'alcool désinhibait. Beaucoup trop. Et arrêter alors qu'on était plutôt bien, ça n'avait pas de sens, surtout pas dans la logique de Castiel à ce moment-là de la soirée. La réponse d'Alix le fit sourire, et il prit un air faussement désolé. Non pas qu'il ne le soit pas, en vérité il savait qu'il avait fait le con, il était jeune, à l'époque, et n'avait pas encore eu le temps de comprendre qui il était réellement, si tant est qu'il le sache aujourd'hui.

«  Que veux-tu, j'avais pas les épaules pour supporter autant de talent … Mais j'ai fait pas mal de progrès depuis, si tu veux tout savoir. »

Castiel et Alix étaient sans doute en mauvaise posture, maintenant. Le triton n'était pas certain que répondre à la fée leur rendrait une quelconque faveur pour la suite, mais il ne pouvait de toute manière s'en empêcher. Acquiesçant au jeune homme, Castiel profita du moment où Alix s'éloigna de la piste de danse pour aller demander une bière en bouteille à Freyja, et retourner danser. Il aimait ce genre d'ambiance. Bien entendu, il se faisait aussi très bien à celles des boîtes, la musique excessivement forte lui permettant de ne penser à rien d'autre qu'au moment qu'il passait. Danser seul ne lui posait pas de réel problème, il se mêlait aux autres, écoutait la musique, évitait de penser à ce qu'il faisait. Après tout, aucune bonne histoire ne se raconte en commençant par «  J'avais réfléchi et... », alors il ne réfléchissait pas et laisser le temps exprimer ses désirs. C'était sûrement pas la bonne solution, mais personne ne lui en voudrait. La voix d'Alix retentit de nouveau et le triton sourit, presque moqueur, sarcastique.

«  T'imagines pas à quel point, je suis perdu sans mon prof de danse préféré ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1344
Age du personnage : 38
Race : Fée
Métier/Etudes : Directeur de l'école et Instituteur
Je restai très soucieux en ce qui concernait les événements du Bray Fest. Certes, ils avaient eu lieu il y a un moment maintenant. Mais nous n'étions pas à l'abri d'un nouveau meurtre. Après tout, personne n'avait réussi à découvrir qui était à l'origine de ce massacre. Et personne ne semblait plus en faire grand-chose à présent. Peut-être que je me trompais à ce sujet d'ailleurs. Peut-être que la police passait ses jours et ses nuits sur cette enquête. Quoique j'avais bien essayer de mettre mon nez dans tous ça. Mais après une nuit assez désastreuse au lycée avec un ami, j'avais abandonné l'idée. A croire que je n'étais pas fait pour ce travail. J'étais mieux derrière mon bureau à rédiger des lettres en tout genre, à m'occuper de mes dossiers, de mes signalements et de mes clients. C'était encore ce que je faisais de mieux apparemment. Mais dans le fond cette histoire me concernait un peu quand même. Déjà parce qu'elle concernait tous les habitants de Bray et ensuite parce que je travaillais dans le social et la mort de cette jeune adolescente n'avait pas été sas répercutions sur son entourage.

Tout ça pour dire que c'était affreusement compliqué et rien qu'en parler me rendait perplexe. Je voulais bien croire Castiel quand il disait qu'il existait bien des chasseurs sadique. Malheureusement, il fallait se rendre à l'évidence, il y avait des sadiques partout, peu importe la nationalité, la race, le travail… Ce n'était pas un phénomène nouveau. Mais en bon optimiste, j'avais espoir qu'il ne s'agissait pas d'une personne qu'on pourrait qualifier de normale. C'était assez étrange dit comme ça, je vous l'accorde. Cependant, on ne pouvait pas franchement classer les wendigo ou les djinns comme étant des personnes normale. Je n'avais rien contre les djinns, mais niveau sadisme, ils en tenaient une bonne couche. Quoiqu'il fallait les comprendre aussi, rester dans notre monde les faisait souffrir atrocement. Je souris rapidement en entendant Castiel comparer un égo à Big Ben, mais je repris rapidement mon sérieux. Je haussais les épaules. J'avais aucune idée si c'était du au hasard que la victime était une sirène. J'avais envie de dire non. Que ça aurait pu tomber sur n'importe qui. Mais Castiel était un triton, donc c'était tout de suite plus délicat. Et évidement les êtres de l'air avaient été les premiers suspects de cette affaire. Je lâchai donc un soupire assez blasé avant de répondre :

- Je sais pas du tout sur ce coup là. J'ai bien envie de te dire que le hasard fait parfois mal les choses parfois. Et qu'il ne faut pas voir des conspirations partout. Mais je pense que si une fée avait été assassiné je n'aurais pas le même raisonnement.

Je restais pensif un instant. Non mais qui voudrait tuer une fée en même temps ? D'accord, nous n'étions pas parfait. Certaines fées ont une certaine tendance à se montrer très manipulateurs… Et on se joue souvent de notre entourage. Mais d'un autre côté, nous étions les meilleurs guérisseurs qui puissent existé grâce à notre magie. Et les fées étaient loin d'être belliqueuses. On ne se laisse pas marcher dessus, mais on est pas du genre à prôner la violence.

- Mais en même temps, je vois pas trop qui irai tuer une fée…

Je n'avais pas pu m'empêcher d'ajouter ce commentaire en grognant un peu. J'étais incorrigible quand je le voulais bien et l'alcool n'aidait pas trop. Je risquais encore de déclencher une polémique avec Castiel, j'en avais bien conscience, mais il fallait croire que c'était plus fort que moi. J'adorai ce gars… Cependant, notre relation tenait à peu quand on y repensait bien. Enfin, elle ne tenait qu'à nous en fait. Parce qu'il y avait plein de sujet sur lesquels nous pourrions ne pas nous entendre. A commencer par nos famille et nos origines. Les rancœurs entre les êtres de l'eau et les êtres de l'air ne datait pas d'hier. Il fallait bien plus de quelques sourire pour passer par dessus ça.

Heureusement, l'alcool était là pour tout arranger. Je vous jure, la bière c'était sans doute le meilleur réseau social que l'Irlande ait pu créer. Et sur ce point là ce n'étais pas Castiel qui allait me contredire. Ce n'était pas pour rien non plus qu'on c'était croisé dans un bar. Mais il faut croire que 90 % de mes rencontre avaient eu lieu dans des lieu de ce genre. Je devais beaucoup à la bière… Pour peu que mes parents aient bu le soir de ma conception… Ouais non, j'allais un peu loin là. Je n'avais pas franchement envie d'imaginer mon père et ma mère complètement saouls en train de… Eurk ! Toutefois, après cette petite conversation sur la bière, j'eus la bonne idée de traîner Castiel sur la piste de danse, ou tout du moins ce petit espace sans tables qui y ressemblait. Castiel se débrouillait pas trop mal en danse, mais d'un point de vue de fée, vous vous doutez bien que je me devais de faire un petit commentaire là dessus. Du coup j'avais fini par promettre à Cas qu'on se ferai un karaoké et que je remplirai la salle d'être de l'air pour que personne ne soit sous le charme de son chant.

- Comment ça t'as pas besoin de chanter ? Tu aurais d'autre fangirl que moi Ò Murchù ? Je pourrais être jaloux face à de telles révélations ! Fais gaffe !

Evidemment, je n'avais pas grandchose d'une fangirl de Castiel. J'étais loin de lui sauter dessus dès que je le voyais. Quoique, on pourrait avoir quelques doutes, mais bon… Sur le principe, je n'avais jamais entendu Castiel chanter déjà. Puis ensuite, je disais ça pour l'embêter plus qu'autre chose. Même si je doutais que ça embête vraiment Castiel en fait. Bref, pourquoi se prendre la tête sur des détails hein ? De toute façon, je savais que le triton disait ça pour rire aussi, il n'était pas si imbu de sa personne que ça, enfin je ne pense pas. Dans tous les cas, je ne me privais pas pour venir me coller à lui pour danser. Déjà qu'en temps normal je ne me privais pas de grand-chose, mais si en plus on rajoutait un peu d'alcool à tout ça, je vous raconte pas. Castiel prit avec humour ma remarque sur notre première et dernière nuit ensemble. Ce qui n'était pas plus mal, parce que je n'avait plus du tout la tête à me disputer avec qui que ce soit ce soir.

La nature me rappelant à l'ordre, je quittais quelques instant Castiel pour revenir quelques minutes plus tard, re-boire un coup et retourner danser. Je lui répondit pas un grand sourire quand il avoua être perdu sans son prof de danse préféré. Je savais parfaitement que j'étais pitoyable comme prof. Pourtant, je pouvais bien expliquer des situations au gens, arriver à leur faire comprendre ce qui n'allait pas. Mais à croire qu'on ne pouvait pas être bon en tout. J'aimais bien danser et faire du sport en général, mais visiblement, l'apprendre aux autre, ce n'était pas mon truc. Sans réfléchir, j'étais revenu me coller à Castiel et le temps filait à une vitesse affolante. Enfin, de mon point de vue, le temps filait à toute allures. J'en avais même presque oublié que j'étais juste venu attendre que la pluie cesse de base. Comme quoi, l'alcool à un don pour me détourner de mes projets initial. Et en parlant de projets, vu comment cette soirée tournait… Je passais un bras autour de Castiel pour le garder contre moi et lui dit le plus simplement du monde :

- T'es sûr que tu ne veux pas venir plus tôt que prévu à la maison ? Ou alors au moins venir faire un essais ce soir…

Ouais bon d'accord, cette phrase n'était pas sans sous-entendus. J'aurais pu faire pire dans le genre et lui proposer de re-tenter le coup, voir si mes talents le ferait toujours fuir, ou si il était prêt à assumer cette fois. Mais je me retint. L'alcool m'avait peut-être éméché, mais je n'étais pas complètement bourré non plus, j'avais encore conscience de ce que je faisais. Même si au final, la proposition restait la même en fait. Et je pense que Castiel n'était pas encore assez bête pour comprendre à quoi je faisais référence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 3576
Race : Triton
Métier/Etudes : Officiellement gérant de TDM. Membre du SC Tritons
Il était compliqué d'essayer de voir la vérité dans ce qu'il s'était produit lors du dernier Bray Fest  - qui avait d'ailleurs fait annuler celui de cette année, selon les dires des journaux et de la télévision, qui n'avaient toutefois pas encore fait partager l'information au reste du monde - surtout lorsque l'on pouvait partir dans tant d'hypothèses dont on ne connaitrait pas vraiment la réponse. On pouvait bien blâmer les Dux Tenebris, qui en étaient sans doute à l'origine, même si ce fait là n'avait pas été encore confirmé, mais même avec cette certitude, ça ne changeait pas grand-chose au problème. Il y avait toujours quelqu'un, toujours une menace. Avant le meurtre de Stacy, même si actuellement ils pensaient le contraire, ils n'étaient pas en sécurité non plus, ce qui était arrivé à Ailee le prouvait, et plutôt deux fois qu'une. Tenter de savoir qui, cette fois, pouvait remporter la palme du plus dérangé psychologiquement était sans doute une perte de temps, mais Castiel ne pouvait pas l'oublier. Pourtant, il ne la connaissait pas si bien, avait rencontré Oscar plusieurs fois avant la mort de sa fille mais n'avait jamais eu de véritable relation avec elle. Sans doute que si elle n'avait pas été comme lui, il l'aurait pris un peu moins à coeur. C'était une vision des choses égoïste, fermer les yeux jusqu'à ce que la situation le touche personnellement, mais s'il ne le faisait pas, il risquait rapidement de virer fou, de ne plus vivre. Il avait participé aux recherches, cependant, s'était rendu dans le cimetière, avait trouvé l'antre des Dux Tenebris.

Ils avaient tenté de l'infiltrer de nouveau quelques jours plus tard, avec des membres du PTS, mais l'endroit avait été renforcé et ils avaient failli y laisser leur peau. S'il était encore en vie, il ne le devait qu'à une chance monumentale et une capacité à courir à un rythme assez spectaculaire, l'adrénaline aidant pas mal. Mettre sa vie en danger pour ce qu'il croyait juste faisait maintenant partie de son quotidien, mais véritablement, à quoi bon le faire pour ne rien en retirer ? S'il continuait sa vengeance suite au meurtre d'Ailee, c'était dans l'espoir de trouver un jour réponses à ses questions, à ce qui n'allait pas dans l'histoire officielle de sa mort. Si cet espoir devenait mort, il perdrait sa raison de vivre. Dans la situation actuelle, il connaissait les réponses, n'en comprenait juste pas encore toutes les implications - il n'était même pas sûr qu'en dehors des Dux Tenebris, quelqu'un avait réussi à comprendre le but final du spectacle macabre survenu huit mois plus tôt. Le triton aurait aimé que la situation ne soit pas celle qu'ils vivaient. Il aurait aimé pouvoir vivre en paix avec les autres, mais c'était utopique, et il n'était pas vraiment le type pacifique à ne voir que du bon en toute personne, il était même tout l'opposé.

" Il y a plus d'humains que de toutes les autres espèces réunies en ville. Je trouve seulement ça étrange, du point de vue des probabilités. Je me demande si ça ne doit pas être vu comme un avertissement. En tout cas, ils le prennent tous comme ça."

Ils. Les membres du PTS, de l'OBCM, et de toute autre organisation ayant pris à coeur le problème. Lui ? Il ne savait pas quoi penser. Espérer qu'il ne s'agissait que d'un événement isolé ne le ferait pas devenir, alors il ne savait pas. Attendait, guettait les signes d'un nouveau meurtre pour essayer de l'empêcher. Ils ne pouvaient rien faire d'autre malheureusement, mis à part se préparer à contre attaquer. Alix le sortit de ses pensées, et il se mit à rire doucement. La fée n'avait pas tort, de tous ceux qui vivaient à Bray, les fées étaient sans doute celles qui pouvait s'adapter le mieux à leur vie humaine tout en apportant un pouvoir bien trop précieux pour être gâché. Malheureusement, tous ne voyaient pas les choses ainsi.

" Un chasseur qui serait à court de pigeons à abattre peut-être. Faut avouer que quand vous sortez les ailes, ce serait presque trop facile. Ou alors un pote du Capitaine Crochet qui voudrait se venger de Peter Pan en enlevant Clochette. Va savoir."

Castiel essayait d'atténuer sa pique par une blague. Il parlait parfois sans réfléchir, et encore heureux qu'il n'ait pas décidé de faire une liste à Alix de ce que l'on pouvait reprocher aux Etres de l'Air, sinon il y avait fort à parier qu'ils auraient fini par se taper dessus avant même de finir leur verre. S'il avait bien trop de travail avec les métamorphes pour se soucier des querelles entre leurs deux espèces, il fallait avouer que d'instinct, il n'était pas vraiment enclin à accorder sa confiance ni même son amitié à ce genre de personnes. On pouvait comparer les choses aux chiens et chats. Dès leur naissance, ils savaient qu'ils n'étaient pas faits pour s'entendre et s'ils pouvaient se faire des coups en traître, ils le faisaient volontiers. Parfois il y avait bien des exceptions, comme certains chats qui s'entendaient à merveille avec certains chiens, mais globalement, c'était mission impossible de les lier d'une quelconque façon. Alors oui, il voyait bien des raisons de vouloir tuer une fée. Son père aurait pu en témoigner. Castiel ne savait pas bien pourquoi mais il savait pertinemment que sa plus grande haine allait vers cette espèce. Peut-être à cause de la mère d'Alix, il n'en savait rien, la relation entre les deux semblait plus profonde qu'elle n'en avait l'air mais personne n'en parlait jamais, alors aucune question n'était posée.

Mais bien heureusement, le sujet dériva juste à temps pour qu'ils évitent d'en venir au mains, pour passer sur quelque chose de beaucoup plus léger. L'alcool pouvait être d'une grande aide dans ces moments là, et le Ò Murshù se félicitait d'en avoir ingéré assez pour pouvoir perdre un peu du sérieux qu'il avait tant de mal à quitter ces derniers temps. Ils se levèrent très vite pour se rendre sur la piste de danse. Castiel aimait la musique, n'importe laquelle en vérité, qu'il s'agisse de celle que l'on trouvait dans les bars, celle que l'on retrouvait dans les boîtes, sans aucun fond mais qui te transperçait, alcool aidant, jusqu'à te faire oublier tout ce que tu étais, ou celle qu'il écoutait chez lui, plus précise, moins brute. Chez lui, il chantait énormément. C'était plutôt simple, lorsque l'employée de maison n'était pas près de lui, tout le reste étaient des tritons ou des sirènes, donc insensibles au charmes des autres de leur espèce. Que du bénéfice, en somme.

" Ne t'en fais pas, tu resteras ma fangirl préférée, promis !"

Le jeune homme était plutôt loin de l'image qu'il se donnait, même si au final, il ne pouvait nier avoir un certain pouvoir sur la gente féminine ( et quelques fois masculine - sans besoin aucun d'utiliser son don, ça ne lui donnait aucunement une opinion plus haute de lui-même. Il s'en amusait seulement énormément, et il fallait bien avouer que parfois, c'était très utile, lorsque l'on se sentait seul, de ne pas avoir de mal à combler ses nuits. Mais ce n'était pas vraiment de ça dont il s'agissait maintenant, et Castiel le savait même s'il préférait ne pas y réfléchir. Il ne réfléchissait de toute manière plus à grand-chose après une ingestion de quelques verres qu'il ne pouvait même plus compter. Il dansait sans réellement se préoccuper de ce que serait la suite.

Mais une fois Alix revenu, et les deux hommes dansant toujours l'un contre l'autre, il ne pouvait pas réellement faire comme si de rien n'était et comme si les images et les envies ne commençaient pas à les hanter tous les deux, à leur donner la pulsion d'aller plus loin. Et comme pour acquiescer à la pensée de Castiel, Alix fit sa proposition. Le triton se mit à sourire doucement. On ne pouvait pas dire qu'il ne l'attendait pas, et sans doute savait-il parfaitement que c'était une mauvaise idée, surtout dans la situation dans laquelle il se trouvait. Et pourtant ...

" Ce serait stupide de ma part d'emménager quelque part sans en avoir eu un avant-goût, alors je te suis. "

Sur ces mots, ils quittèrent le bar, Castiel en profitant pour attirer Alix dans un coin peu éclairé et poser ses lèvres sur les siennes sans aucune douceur mais communiquant tout le désir qu'il ressentait. En tant qu'Ò Murshù, même sous l'effet de l'alcool, il faisait extrêmement attention à son comportement en public. On ne savait pas qui pouvait vous voir, et les gossip à Bray étaient monnaie courante. Mais lorsqu'il se retrouvait seul, ça restait une autre histoire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Love or hate me ? feat. Castiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» love and hate
» Love to hate you so [Nicky]
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» la hate des sorts
» Jim carrey (What is love)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-