Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 like fire hell fire ft. Alexis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

like fire hell fire

ft. alexis
Et qui c'est que revoilà dans un bar ? C'est moi. Ce serait peu dire que j'y passe la moitié de mon temps quand je ne suis pas en train de bosser ou en train de ne rien faire chez moi. Je dirais pas que les bars sont ma deuxième maison, ce serait plus l'alcool. D'ailleurs je ferais peut-être aussi bien de boire chez moi, mais la voisine et son homme font trop de bruit pour rien. Autant à avoir du bruit, je préférais encore ceux des bars plutôt que la voisine qui fausse ses orgasmes. Dire que son mec est le seul qui ne s'en ai toujours pas rendu compte.

Je jetais un rapide coup d’œil à mon portable. 7:30pm, Vendredi. Pff, dire que je devrais aller bosser après. Quelle plaie.
Je devais faire attention à pas trop boire pour ne pas arriver à l’hôpital en pensant que c'est le musée, complètement bourré. Ça a vraiment faillit m'arriver, une fois.  Et encore une fois je n'avais dormis que trois heures dans la journée. En espérant que je puisse dormir tranquillement demain.

Enfin bref, j'étais dans ma petite bulle, accoudé au bar, tranquille. Ce qui est bien dans les bars c'est que la plupart des gens ne vont pas chercher  à t'aborder, surtout si tu envois les bons signaux qui disent "laissez-moi tranquille, j'suis juste venu pour me feindre la gueule". Mais y'en a qui perçoivent pas les signaux et qui cherchent la merde. Les types qui ont déjà bu assez et qui n'ont pas une vie assez intéressante pour laissez les autres tranquilles.

Comme ce type qui se dirigeait vers moi. Je le sentais mal avec sa barbe mal rasée, sa démarche de débile, le fait qu'il a faillit tomber trois fois en trois mètres et qu'il raconte des trucs incompréhensif, pire que le langage des bébés. Et il se rapprochait.

Je lâchais un soupire blasé et tenta de regarder ailleurs. Mais je le sentais arriver. Littéralement, on aurait cru qu'il s'était roulé dans l'alcool et la pisse. Il commença à dire des trucs d'un langage extra-terrestre à peine audible.

« Dégage », je l'avertis en soupirant.

Ça me ferait vraiment pas de mal de rester seul encore une heure ou deux, alors faites qu'il dégage. Mais au lieu de ça il haussa la voix en jetant sa mauvaise haleine sur moi. Il me tapait franchement sur les nerfs celui-là, il est sourd ou quoi.

« Qu'est-ce que tu as pas compris dans "dégage" ? »

Oh et puis ça me saoul. Je vois sa main venir sur moi, mais je lève et lui attrape le poignet en lui lançant un regard noir. C'est quoi son problème sérieusement. Lui-même commence à s'énerver et me fout un coup de boule en plein dans le nez. Je sens le sang qui commence à couler et je lui met un coup de pied dans l'entre-jambe. Je le lâche et il fait quelques pas en arrière.

Heureusement pour lui, notre petit combat n'a pas duré plus longtemps car un barman intervenu aussitôt en me gueulant de sortir. Il était arrivé par derrière, je faillis lui mettre un coup de coude par réflexe, mais je me retiens. Je sors quelques billets que je pose près de mon verre terminé et je me dirige vers la sortie en faisant un doigt à l'autre gars bourré.



© Papy

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1768
Age du personnage : 25
Race : Tempestaire d'eau douce
Métier/Etudes : Barmaid au The Drunk Mermaid


Rami & Alexis
like fire hell fire
La soirée de travail commençait tôt, aujourd'hui, pour Alexis. C'était elle qui ouvrait l'Ambush ce qui lui permettait de partir avant minuit du bar pour rentrer chez elle – ou pas d'ailleurs. Dix-huit heures, la brune quitta le comptoir où elle rangeait des verres pour aller ouvrir l'entrée. Les habitués ne tarderaient pas à arriver, les plus vieux d'abord, ceux qui sortaient du travail et qui restaient là jusqu'à vingt-deux heures, avant de rentrer chez eux retrouver leur famille blasée de cette attitude ou se coucher seul dans leurs lits. Elle aimait bien ces horaires. La musique était moins forte et l'Ambush ressemblait plus à un pub qu'à une boîte de nuit. C'était durant cette tranche horaire qu'elle parlait le plus avec les clients. Ils n'étaient que deux à servir, jusqu'à environ vingt-et-une heure, moment où le monde commençait à affluer, surtout un vendredi soir. Obtenir son vendredi soir, c'était un obtenir un samedi dans la restauration.

À dix-neuf heures trente, il y avait six clients au bar : quatre habitués qui discutaient ensembles et appelaient Alexis et son collègue par leur prénom, un homme assez âgé qui se noyait dans sa chope de bière, et un jeune homme, l'air peu réveillé, qui était concentré sur le vide. Quelques tables étaient occupées mais l'ensemble était plutôt calme. Ce n'était pas l'heure où il y avait le plus de disputes mais cela arrivait malgré tout. La Samson observa un grand type, mal rasé, avancer vers le bar de sa démarche mal assurée. Elle lui avait déjà servi de nombreux verres et jeta un coup d’œil au videur qui lui fit un petit signe de tête. Alexis remarqua qu'il fixait le jeune homme assez typé qui était au bar. Elle ne sentait pas du tout la suite des événements. Un sourire engageant aux lèvres, elle essaya d'attirer son attention. « Je vous sers quelque chose ? »

Pas de réponse. Il n'avait même pas l'air de l'avoir entendu. Tout ce que voyaient ses deux yeux complètement brouillés par l'alcool c'était le jeune homme. Alexis attrapa un torchon et se mit à essuyer des verres tout en gardant un œil fixé sur le duo qui commençait à se former. Elle était assez près pour entendre que le jeune homme venait de dire à l'autre de dégager. Soupir. La brune sentait bien que le mal rasé n'était pas le genre de type à apprécier un dégage. Quelques secondes plus tard, le jeune homme s'était levé, attrapant le poignet du type mal rasé qui avait levé la main. Il ne fit rien, au contraire du mal rasé qui lui envoya sa tête en plein dans le nez, duquel jaillit immédiatement un flot de sang. Cassé, c'était une certitude. En réponse, le jeune homme lui envoya son genoux dans les parties intimes. Le type bourré se plia en deux, vomissant un flot d'injures. Avant que l'un ou l'autre ne puisse réagir à nouveau, le videur s'était approché. Il attrapa le type toujours plié en deux et le flanqua dehors, sans ménagement. La Samson aperçut son collègue s'approcher du jeune type, lui gueulant de dégager à son tour. Sans répondre, il posa quelques billets sur le bar et obtempéra.

Il avait visiblement le nez cassé. Alexis avait bien compris qu'il n'avait pas cherché la dispute. Attrapant sa veste, un paquet de clope sous le bar qui n'était pas à elle, elle quitta le comptoir. « Je prends une pause » lança-t-elle à l'adresse de son collègue. La brune sortit, et chercha des yeux le jeune homme au nez cassé. « Attends. » Instinctivement, elle l'avait tutoyé. Peut-être parce qu'il semblait avoir le même âge qu'elle. Elle le rattrapa, un petit sourire amical aux lèvres. « Tiens, mets ça sur ton nez, ça pourra pas lui faire de mal. » Alexis lui tendis un sachet de glaçons.
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

like fire hell fire

ft. alexis
Lorsque je sortit en laissant la porte se refermer derrière moi, j'avais en tête d'aller prendre le métro vers Carp View. Après tout je trouverais bien quelque chose à faire là-bas avant d'aller bosser pour la nuit entière. Avec un peu de chance je pourrais tomber sur un petit bar ou un quelconque endroit tranquille avec peu de gens dedans. Il faudrait aussi que je m'occupe de mon nez qui ne me faisait à peine mal pour le moment, mais je sentais bien le sang qui me quittait et qui se foutait sur ma veste.

« Attends. »

J'avais déjà commencé à peine traverser quand j'entendais cette voix ; j'avais un pied hors du trottoir. Je m'arrêta là où j'étais et me retourna. L'une des barmaid m'avait suivit et me tendait un petit sac de glaçons.

« Tiens, mets ça sur ton nez, ça pourra pas lui faire de mal. »

Je ne réagis pas tout de suite, mais finit par prendre ce qu'elle me donnait et l'appliquait sur mon nez. Je fis une petite grimace tant c'était froid. Je devais être malchanceux pour me retrouver dans un combat avec un vieux bourré, c'est pas comme si on était juste deux à boire. Il aurait pu aller faire chier quelqu'un d'autre quand même.

« .. Merci. »

Je regardais la jeune femme. Je sais qu'elle était pas obligé de venir me donner des glaçons. C'était sympa de sa part... ou alors il n'y a que moi qui n'aurait rien fait ou presque. Bonne raison de ne pas travail dans un bar, il faut interagir avec les gens.
J'arrêta de la regarder, ça me rends nerveux de regarder les gens comme ça là..

Puis je repense à l'autre abruti qui s'est pris un coup dans les bourses. Les gens comme ça sont une plaie.

« J'espère que l'autre gars ne vient pas toujours les jours pour chercher la merde avec les clients. »



© Papy

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1768
Age du personnage : 25
Race : Tempestaire d'eau douce
Métier/Etudes : Barmaid au The Drunk Mermaid


Rami & Alexis
like fire hell fire
Le jeune homme s'apprêtait à quitter le trottoir au moment où Alexis l'interpella. Il s'arrêta et se tourna vers elle avant de mettre quelques secondes pour réagir et attraper le sac de glaçon que la brune lui tendait. Elle remarqua la grimace qu'il eut au moment où il appliquait les glaçons contre son nez et eut une petite grimace compatissante. Son nez n'avait pas du tout l'air en bon état. « De rien, je n'allais pas te laisser pisser le sang comme ça. » Surtout qu'il n'était pour rien dans l'histoire, elle l'avait bien vu, elle, qu'il s'était simplement fait emmerder par un type bourré. Sauf que le videur avait pour consigne de ne faire aucune exception et de virer tous ceux qui étaient impliqués dans une bagarre, quels qu'ils soient.

Il finit par détourner les yeux comme s'il était gêné de fixer Alexis ce qui la fit légèrement sourire. « Il y a un banc là-bas, tu devrais peut-être aller t'asseoir un peu et voir comment va ton nez avant de repartir. » Elle esquissa un pas dans la direction qu'elle venait d'indiquer, espérant qu'il allait la suivre.

Sa remarque sur le type bourré qui l'avait emmerdé lui arracha une grimace. « Celui-là je ne l'avais encore jamais vu. Le videur ne laisse plus entrer ceux qui lancent les rixes donc je pense que c'est qu'il n'avait encore pas fait de coup d'éclat. Mais, malheureusement, des types comme ça sont monnaie courante dans les bars. » Ils firent quelques pas, le froid mordant de l'hiver assaillant le visage de la brune. « Je suis désolée que tu te sois fait virer comme un malpropre. »
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

like fire hell fire

ft. alexis
La brûlure froide de la glace contre mon nez m'arracha une nouvelle petite grimace.

« De rien, je n'allais pas te laisser pisser le sang comme ça. »

Effectivement, je remarquais que je pissais le sang, bien plus que je ne l'imaginais et c'était loin d'être agréable... j'ai l'impression que ce genre de choses n'arrive qu'à moi, on allait finir par croire que je cherchais la bagarre. En fin de compte ça changeait pas grand chose que j'ai chercher ou non.

Je la remerciais d'un hochement de tête quand elle continua :

« Il y a un banc là-bas, tu devrais peut-être aller t'asseoir un peu et voir comment va ton nez avant de repartir. »

J'hochais la tête et avança avec elle vers le banc. Je devais encore aller travailler après et je voyais déjà mon employeur me demander ce qu'il m'était arriver. J'avais déjà du mal à lui faire croire que je n'étais pas un alcoolique, alors lui dire que je me suis pris une droite par un mec dans un bar n'allait pas être la meilleure des réponses... il faudrait que je mente encore, mais je trouverais une excuse plus tard.

« Celui-là je ne l'avais encore jamais vu. Le videur ne laisse plus entrer ceux qui lancent les rixes donc je pense que c'est qu'il n'avait encore pas fait de coup d'éclat. Mais, malheureusement, des types comme ça sont monnaie courante dans les bars. »

Elle marqua une pause avant de continuer :
« Je suis désolée que tu te sois fait virer comme un malpropre. »

Je laissais apparaître un sourire gêné tandis que nous nous rapprochions du banc, ma main gauche tenant toujours le sachet de glaçons sur mon nez.

« C'est pas grave. C'est pas la première fois que ça m'arrive et c'est sûrement pas la dernière. »

J'enlevais la glace l'espace d'un instant et tapota doucement mon nez. Sentant une douleur piquante revenir je remis la glace.

« Enfin, d'habitude ils ont pas des crânes si durs. »

Je m'asseyais sur le banc, bien adossé contre le dossier. J'invita l'inconnue à s’asseoir également d'un signe de tête.

« Je... Je m'appelle Ravi. »



© Papy

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1768
Age du personnage : 25
Race : Tempestaire d'eau douce
Métier/Etudes : Barmaid au The Drunk Mermaid


Rami & Alexis
like fire hell fire

La glace sur sa plaie devait sûrement être douloureuse mais elle aurait le mérite d’arrêter le sang qui coulait et d’atténuer la douleur en attendant qu’il aille à l’hôpital se faire recoudre, car la blessure avait l’air assez grave pour nécessiter une intervention. Ils se dirigeaient d’un pas lent vers le banc, Alexis fixant toujours la blessure pour vérifier que ça ne s’aggravait pas, même si, tant qu’il ne prendrait pas un autre coup, son nez ne pourrait pas aller plus mal. « Peut-être, mais t’y étais pour rien, là. » Elle le vit ôter le sachet de glaçon et toucher son nez et grimaça avant même qu’il ne ressente la douleur. Ça devait vraiment faire mal, elle était convaincue que son nez était pété, et pas juste un petit peu. « Je crois bien qu’il est cassé, ton nez. »

Le jeune homme s’installa sur le banc, bien adossé conter le dossier, pendant qu’Alexis s’asseyait justement sur le dossier du banc, les pieds posés là où son interlocuteur était assis. Profitant de l’air frais et du fait qu’elle était en dehors du bar, la jeune femme tira une clope de son paquet et l’alluma rapidement, avant d’en proposer une au jeune homme qui se présenta à ce moment là. « Enchantée, moi c’est Alexis. Tu veux une cigarette, Ravi ? » Rien de tel pour se remonter le moral après une bagarre. Surtout quand on n’avait rien fait et qu’on s’était fait péter le nez malgré tout. C’était bien ce qu’elle le moins, dans son job, les bagarres. Voir des types se cogner jusqu’à pisser le sang, elle ne comprenait pas. Certains devaient avoir les hormones qui les travaillaient parce qu’ils se battaient souvent ou étaient ceux qui déclenchaient des disputes.

« Tu peux te rendre à l’hôpital ? » S’il rentrait chez lui avec le nez dans cet état, c’était un nez tordu pour le restant de ses jours. Il valait vraiment mieux se rendre aux urgences et se le faire remettre tout de suite plutôt que d’attendre, même si les urgences n’étaient pas le lieu où on avait envie de passer une soirée. « Tu as dis que ça t’arrivais souvent, t’es du genre bagarreur ? » Alexis avait bien envie de faire la discussion mais, à part le prénom du type, elle ne connaissait rien de lui. Tirant sur sa cigarette, elle rejeta la fumée dans la nuit, attendant une réponse, une réaction de Ravi.
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
like fire hell fire ft. Alexis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ike , Le guerrier de Fire Emblem !
» The Lands of Ice and Fire
» une élémentaliste fait son entrée
» (vend) soldier blade et hell fire pc engine!
» hell fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-