Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 cherry wine (jorlet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
cherry wine

« feat. hamlet ♥ »


J'ai toujours eu un certain sens du spectacle et c'est maintenant que tu en prends pleinement conscience ; aujourd'hui j'ai encore poussé tes limites plus loin, plus fort, j'ai pris un plaisir fou à te malmener, manipuler. C'est vraiment pas contre toi Jordi tu sais ? Fallait juste pas se permettre d'invoquer un djinn trop évolué pour toi, fallait pas toucher à la magie quand t'as pas les couilles pour la supporter. On t'a pas appris ça dans le guide du parfait petit invocateur ? Laisse les gros morceaux pour les adultes. Alors aujourd'hui j'ai pris ma revanche, parce que je suis un mec sympa moi - si, si, souffle pas du nez comme ça - je préfère te laisser en vie et te torturer plutôt que t'achever directement. Te pousser dans tes retranchements, voir le masque que tu portes se fissurer face à Eden - et ta nana elle ferait un parfait djinn Jordi tu le sais ça ? - alors que tu luttes pour conserver tes instincts cannibales loin d'elle et loin de tout.

Mais ce soir c'était seulement trop à supporter. T'es parti te planquer dans les environs et un touriste a eu la chance de croiser ton chemin et ton regard inhumain, voile sombre devant les yeux, plus rien qui n'a d'importance hormis la faim qui te tiraille.

T'aimes pas tuer Jordi, vraiment pas. Jusqu'à maintenant y'a seulement six vies que t'as ôtées et jamais t'oublieras leurs visages, les traits figés sur la dernière seconde de leur vie - à ce moment où ils te regardaient, supplications aux bords des lèvres, leur âme prête à se faire la malle - qui se dessinent à chaque fois que tes paupières sont closes et que la nuit se fait trop oppressante.

Tu pourras rajouter une tête à cette liste, Jordi.
T'avais commencé en te disant qu'après tout il avait pas forcément besoin de ses deux reins ce gars, qu'il pourrait bien s'en sortir si tu faisais ça proprement, mais moi ça me plaisait pas cette histoire et il te manquait juste cette petite impulsion, tape amicale dans le dos bouffe lui son coeur, arrache donc ses poumons pour te persuader d'en faire qu'une ou mille bouchées. Je m'amuse comme un fou à jouer aux apprentis chirurgiens, pas toi Jordi ? Fais pas la gueule, pense aux ptits éthiopiens qui meurent de faim.

Ca relève plus de la boucherie que de la chirurgie à ce niveau, tu fais pas vraiment dans la finesse ; laisse moi te montrer ce que ça peut donner, un peu de créativité dans la torture. Pense à ce drama à propos de Tracy, mignonne gamine dépecée, pense à la main de maître qui a peint ce tableau. Tu trouves pas que c'est de l'art Jordi ? Y'a du talent à Bray et je parle pas des artistes de rue du festival, je parle des chefs d'oeuvre macabres et des assassinats morbides, je parle de tous ces êtres maléfiques qui se mélangent ici - d'ailleurs, tu sais quoi, je vais te présenter un vieux copain à moi.

C'est un djinn aussi, sauf qu'il prend pas son pied à posséder les dingues qui se sont frottés à lui ; tu vois comme t'es chanceux de m'avoir à la place ?

Et tu croques à pleine dents dans un morceau de touriste - quant à te dire lequel, je sais pas, j'ai pas vraiment suivi de cours d'anatomie tu sais -, grisé par le son des nerfs qui claquent entre tes dents, addict à cette sensation de sang contre ta langue avide, affamé. T'es encore là quelque part, je peux le deviner derrière les yeux ternes, les iris marron-folie marron-désespoir. Assis sur l'autel, une coupe du sang du Christ à tes côtés pour accompagner les pièces de religieux, ton casse-croûte étendu de l'autre dans lequel tu pioches sans t'arrêter. Il était encore vivant au début, y'avait ses pieds qui tressautaient nerveusement contre le marbre avant de rendre l'âme.

La lourde porte en bois de l'église grince et s'ouvre, révélant derrière elle une âme que tu ne connais que trop bien. « C'est fermé, ça se voit pas ? » je chantonne joyeusement, le sang qui coule de tes lèvres rosies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
cherry wine

« feat. Jordi ♥ »


Vous savez ce qui est encore plus facile à traquer qu'un djinn par un autre djinn? Je vais vous le dire. Un wendigo. Sans déconner, ces bestioles là laissent une empreinte surnaturelle impressionnante ... Et des corps. Beaucoup de corps. C'est clairement dégueulasse la plupart du temps, mais ça me fait rire, ça me rappelle le bon temps. Et faut dire que la plupart des wendigos, du moins de l'esprit du wendigo, ce sont mes connaissances. On en retrouve beaucoup qui préfèrent de loin la possession. D'un côté je les comprends, c'est jamais agréable de se faire diriger, tu reçois des ordres, tu te fais torturer, et en plus tu souffres à mort de la vie terrestre. La possession ... En gros ça te laisse les bons côtés des humains et des djinns, et la faim, quand t'es un esprit, ça te fait plus de bien qu'à l'humain que tu possèdes. Lui, pour peu qu'il ait des principes, ça lui fait vivre un enfer, mais pour le djinn ... La vengeance ultime et le pied total. Enfin, quand le magicien prend pas le dessus, mais faut être vraiment faible pour se laisser marcher dessus par un mec qui a mal prononcé une formule.

Bon d'accord, j'en vante les mérites comme un agent immobilier essaierait de vendre une maison, mais pour être honnête, c'est pas mon délire. Oh, qu'on ne se trompe pas, j'adore les massacres et ça a tendance à me manquer énormément, et l'idée de plus souffrir lorsque je bouge le moindre de mes muscles et au plus profond des mes os, ça fait fantasmer. Mais sérieusement, je pourrais pas posséder mon magicien actuel, ni même ceux que j'ai eu avant. Sérieusement, vous avez vu sa tête de con à Eldarion? Je veux pas ressembler à ça. Et puis, déjà quand je le vois seulement en invocation j'ai envie qu'il ferme sa gueule, c'est pas pour me le taper H24 à l'intérieur de mon crâne.

Puis j'aime bien Anthony. Il a une belle gueule et quand j'en ai marre je peux juste me créer des ailes et me percher sur un arbre. Les wendigos peuvent plus faire ça, je me demande si ça leur manque quelque part les changements. Mais une fois qu'ils ont pris l'esprit, soit ils se suicident pour pouvoir dormir un peu en attendant une autre invocation qui foire, soit ils attendent que l'humain meure de lui-même. En gros ils sont un peu piégés, si l'appart leur plaît pas. Moi non, je peux faire ce que je veux.

Mais j'ai connu un djinn qui adorait ça. Celui-là même que je suis en train de suivre à la trace d'ailleurs. Il prend toujours son pied dans les possessions à ce que je vois. Depuis que je crois avoir vu Anna, j'espère pouvoir lui tomber dessus. Heureusement pour moi, il cherche pas tellement à couvrir ses traces. Et puis même s'il le faisait, je pourrais sentir la présence de son esprit à trois kilomètres à la ronde. Mêlé à l'odeur putride des wendigos, ça fait un super combo impossible à rater.

Le corbeau dont j'ai pris l'apparence se pose juste devant la porte de l'église San Andreas, et dans un tourbillon de fumée, Anthony Strokes réapparaît. J'aime bien les effets spéciaux, je trouve que ça rend l'idée de l'être maléfique encore plus présente. Le spectacle, c'est important dans notre branche. Puis des fois ça fait se tromper les magiciens, alors on en profite.

Une fois que j'ai bien admiré la scène que je suis le seul à pouvoir voir, je me décide à pousser la porte de l'église. Je m'attendais bien à une scène comme ça, il s'est pas arrangé Vaas, c'est le cas de le dire. Je peux pas comprendre la faim, les djinns ont pas besoin de bouffer, mais je suis particulièrement sensible à la destruction. Et ça mes frères, c'est du grand projet réalisé.  Qu'est ce que je peux dire, ton aura malodorante est venue m'agresser jusqu'à l'autre bout de la forêt. J'ai pris ça comme une invitation." Je m'avance vers l'autel, prenant le temps d'observer le corps immobile servant de garde-manger à mon ancien compagnon de jeu. " Je vois que tu t'es toujours pas décidé à tuer tes magiciens. C'est qui celui-là? Il a presque ton âge." A quelques milliers d'années près.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
cherry wine

« feat. hamlet ♥ »


T'es dégueu Jordi, tu pourrais au moins manger proprement. Où est-ce que t'as été élevé ? T'as pensé un peu à la famille du pauvre pélerin qui saura jamais ce qui est advenu de leur cher et tendre ? A ce rythme il restera pas le moindre morceau à identifier et sa femme finira par se persuader qu'il a foutu le camp avec sa maîtresse. "C'était qu'un porc de toute façon, il se tapait sa secrétaire" et ma belle ça n'avait rien à voir avec les quarante kilos que t'as pris depuis le mariage, promis. Je me suis trahi tout seul, d'accord : peu de choses m'émeuvent et le destin tragique d'une famille de rouquins est à peu près au même niveau que l'extinction des dauphins de Chine - ces dingues de violeurs en série, comme quoi vous n'avez pas encore le monopole de la filsdeputerie.

Mais ce soir ça t'indiffère et tes états d'âme sont aussi loin que les miens, car enfin je te donne ce que tu souhaitais depuis tant de jours : manger (ou bien c'est moi qui voulait ça ? peut-être, pardonne moi, c'est un peu confus cette histoire Jordi). Et ça fait un bien fou, trahi par quelques grognements/gloussements satisfaits. On rigolera encore plus quand je me déciderai à te faire bouffer ta femme, et pas dans le sens où tu l'aimerais. En attendant on s'amuse bien : et c'est pas comme si tu avais le choix. Fallait faire attention aux incantations, vraiment, c'est pas moi le méchant dans cette histoire. C'est probablement pas ce que Hamlet dirait, je te l'accorde : peut-être même qu'il te rirait au nez si tu lui parlais de mes bonnes intentions.
Car nos réputations nous précédent, il faut l'admettre - avec un brin de fierté, c'est pas l'humilité qui m'étouffe de toute façon -. Trois vautours, trois mousquetaires, les charognards qui ne sèment que le chaos, l'équipe B des cavaliers de l'apocalypse. Et quand nos fumées sombres s'évaporent il ne reste que la guerre et la famine et la mort, l'arrivée d'esprits maléfiques à grands fracas ne se fait pas sans un minimum de dégâts. La seule soumission acceptée est celle forcée par les magiciens, à l'affût de la moindre erreur pour reprendre le dessus sur ces chiens.

Ni Dieu ni Maître, ou presque.
C'est pas le moment de tenter le coup d'Etat Jordi, me crois pas incapable de te dévisser le crâne ici et maintenant.

« Mais tu es toujours le bienvenu à mes folles soirées, en plus tu manges rien c'est l'invité parfait. » Hamlet c'est le pote vegan à qui on propose un barbecue, juste pour le plaisir de savoir qu'on pourra prendre sa part. « Jordi. Il m'a invoqué pour faire plaisir à sa femme, c'est pas attentionné ça ? Il s'est pas planté de grand chose, il a juste dit spiritum au lieu de spiritus, faut apprendre à accorder avant d'incanter ! » et j'ai l'air de brailler tout seul mais je sais que tu m'entends Moloch. « Toujours la même histoire, tu sais. Il voulait plus de pouvoir mais il a pas su l'assumer. Et qu'importe les centaines qui ont fait la même erreur avant, ils continuent de croire qu'ils seront l'exception, qu'ils sauront nous dompter » je m'exclame aussi surpris qu'exaspéré, farfouillant nonchalamment mon petit touriste - cette fois bien mort - pour grignoter. « Par contre, toi, t'as toujours pas changé. Tu pourrais au moins choisir des cheveux courts, c'est pas passé de mode les indiens ? » et je m'inquièterais presque des fashion-faux-pas de mon acolyte, je vous le donne en mille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
cherry wine

« feat. Jordi ♥ »


C'était le truc avec les wendigos, on les sent à trois kilomètres. Je pourrais sincèrement pas me faire à l'odeur, je sais pas comment il fait Vaas. Okay, mon espèce, elle a ses hauts et ses bas. Enfin ... Tout dépend par quel connard on est invoqué, personnellement en ce moment pour moi c'est pas l'éclate, je l'avouerais, Eldarion, en plus d'être un gamin qui n'a aucune ambition, c'est un gamin qui n'a aucune ambition, et qui me ferait pas la faveur de se planter sur son invocation. Oui, sinon, où est l'amusement hein? J'ai qu'une envie, c'est de me débarrasser de lui, et ceux qui croient que je me suis ramollit avec le temps, qu'ils attendent de voir ce que je lui ferais si j'en ai la moindre occasion. C'est pas comme si je l'avais pas déjà délesté de ses parents, au gamin. Même si ça l'a pas bien arrangé. J'avais cru lui mettre du plomb dans la cervelle mais ça a seulement eu l'air de lui en enlever, alors il tire sur la corde persuadé, en son for intérieur, qu'elle ne rompra jamais. Qu'il le croit, ça rendra la fin encore plus jouissive. Pour en revenir à ma réflexion de base, le principal problème des Esprits, c'est le contrôle des magiciens. On peut passer les meilleurs temps de notre vie si on est contrôlés par les bonnes personnes. Tenez, par exemple, y a quelques millénaires, on était invoqués pour pas moins que la destruction d'empires. Devinez qui a fait s'élever l'empire byzantin après la chute de Rome? C'est bibi ! Pour les deux en plus. Enfin ... J'avoue avoir été un peu aidé par l'homme des cavernes à côté mais ça reste plutôt pas mal comme performance. On parle d'une évolution du monde, moi je pense plutôt à une baisse d'ambition. Les magiciens d'aujourd'hui ... Tous des petits joueurs. Quoique ... Sanael a eu pas mal de chance, le maire, c'est le seul magicien qui mérite une once de respect, si je puis dire.

Mais malgré ça, jamais je me suis imaginé un jour en venir à posséder mon magicien. Déjà parce qu'ils sont tous hideux. Non mais sérieux, tu penses vraiment que je vais prendre l'apparence d"un gosse qui a du mal à se faire pousser la barbe? Surtout que pour ce qui est de ses capacités, il serait capable de s'endormir en train de bouffer, ce con. Et puis la façon de se nourrir ... C'est pas vraiment classe, ça. J'apprécie Vaas, hein, mais c'est quand même dégueulasse. Au moins j'ai pas à me nourrir, j'en fous pas partout, et on a pas l'impression qu'un tueur en série sévit dans les environs. Enfin ... En plus de ceux déjà présents. Ils devraient faire un meeting à la mairie de Bray, ça aurait un carton. " Je tue des gens et je le vis bien." Les bancs seraient pleins. Y aurait sans doute plus personne dans les rues d'ailleurs.

Je ricane quand même un peu, il a pas vraiment perdu de son piquant, Vaas, et tant mieux. Comme quoi, faut jamais se fier à l'apparence, il a beau avoir intégré le corps d'un grand-père qui a l'air de pas savoir bouffer proprement - ils pourraient utiliser des couverts, non ? Juste pour être un tant soit peu civilisés ... Fin je dis ça, j'en sais rien mais ça me paraît être une idée à breveter, fourchettes pour wendigos - il reste toujours ce bon vieux Vaas. " En même temps t'as vu ce que tu sers comme nourriture? Si tu pouvais chopper des maladies, ton humain serait déjà mort, je tenterais pas, à sa place." C'est la beauté de la magie, on évite tout ce qui est problèmes récurrents, mais on se tape beaucoup plus pire. Comme un djinn à l'intérieur de son crâne, par exemple.

Je m'imagine cinq secondes à sa place, à la place de Vaas, avec cette voix au fond du crâne qui demande qu'à sortir, qui intervient de temps à autre, et je grimace. Je peux déjà pas supporter le gamin dix minutes, alors l'avoir H24 à me susurrer à l'oreille, très peu pour moi. " Happy wife, happy life. Enfin, pas pour lui, cela dit, pour toi un peu plus." Ce qui perd les magiciens, ça a toujours été ça, leur ego. Certains pourraient être brillants, mais ils se persuadent tellement qu'ils sont les rois du monde que le fait de commettre la moindre erreur leur semble impensable. Et c'est là, quelque part, leur plus grande connerie. " Pourquoi t'arrives toujours à tomber sur les connards qui savent pas prononcer une formule? Je dis pas que ça m'est jamais arrivé, mais ça se fait rare depuis quelques siècles ... Il doit y avoir des notes dans leurs putains de bouquins ou j'en sais rien. " Moi j'aimerais bien pouvoir me reposer un peu, j'ai mal partout j'ai l'impression de souffrir le martyr dès que je marche cinq minutes. C'est pour ça que je vole la plupart du temps, d'ailleurs.

Je hausse un sourcil, avec un air de m'étonner qu'il ose me parler de mon physique alors que le sien semble détoner dans cet univers presque morbide. Presque, parce que bon, je suis habitué depuis le temps. " Je me plais à penser qu'Anthony tenait plus du viking que des indiens. Et tu apprendras que ça fait un carton en ce moment. Ils se rendent juste pas compte que ce qui est à la mode maintenant l'était aussi y a deux cent ans."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
cherry wine (jorlet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Top 100 Wine Spectator 2009
» The Chateauneuf-du-Pape Wine Book
» [Validée] Touhou 7 : Perfect Cherry Blossom
» The Wine Advocate vendu ?
» Slow Wine Montréal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-