Scylla&Niamh ∂ Rivers flows in you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
J'étais inspirée  

Rivers flows in you × ft. Scylla & Niamh
Il était facile de se perdre dans la forêt de Bray, il n’y avait qu’un sentier et de nombreux habitants ont passé des soirées et des nuits ici. Cette forêt avait aussi une certaine signification pour toi, tu étais venue un bon paquet de fois seule à la recherche d’une piste sans grand succès. Tu ne la connaissais pas comme ta poche mais tu savais te repérer à force de l’avoir arpenté ces dix dernières années. Ton père envoyait souvent Castiel et toi chasser ici, pour vous familiariser soit disant. Tu pensais beaucoup plus que cela vous rappelais Ailee, le fait qu’elle ait été tuée dans cette forêt réveillait en vous une certaine haine pour tous les métamorphes qui se vivaient sur terre.
Tu considérais cet endroit comme ton refuge. C’était le lieu où tu te rendais quand tu avais besoin d’échapper à la pression familiale, pour méditer ou alors pour t’exercer. Tu n’avais jamais rencontré quelqu’un sur le sentier de la forêt et encore moins dans la partie entre le sentier et ce petit lieu. Il n’était pas facile à trouver mais il était pour toi parfait. Tu avais cherché pendant des années un petit coin comme celui ci et tu avais expérimenté de nombreux endroits avant de trouver celui ci. Il fallait marcher une petite dizaine de minutes hors du sentier pour tomber dessus, la forêt était assez épaisse avant et cela créait un petit cocon, une barrière. Il était difficile de te voir avant d’être totalement sortit de la forêt mais le cas contraire était aussi applicable, tu avais du mal à voir les gens arriver. Mais tu faisais confiance à la peur des habitants de Bray pour la forêt, depuis la mort d’Ailee et plus récemment de la jeune lycéenne la peur avait gagné le cœur des gens. Cela t’arrangeait bien, Bray n’était pas non plus une ville immense et beaucoup connaissaient ton père. Si personne ne te voyait, personne ne pourrait être au courant du temps que tu passes dans la forêt.
Tu arrivais au bord de la rivière, c’était paisible et doux. Le cadre était vraiment parfait, le soleil était au rendez vous, les oiseaux dans les arbres et le bruit de l’eau. Ces petites choses avaient le don de te rendre heureuse et de te faire sentir libre. Tu touchais presque la liberté que tu n’avais jamais pu avoir dans ta famille, dans tes 22 années de vie. Tu t’asseyais au bord de la rivière, l’herbe était un peu plus tassée à cet endroit comme tu venais régulièrement. Enfin très légèrement mais tu connaissais ce lieu par cœur, tu voyais la moindre chose qui changeais. Tu ne mettais pas, ou alors très rarement, les pieds dans la rivière. Tu n’avais pas envie d’être transformée en sirène au bord à chaque fois que tu pratiquais ton art de prêtresse. Tu avais encore beaucoup de mal à faire une boule d’eau bien ronde, malgré tes entrainements très dur. Ce que tu maîtrisais parfaitement était uniquement sortir des gouttes de la rivière, les faire léviter quelques minutes, les faire bouger et c’est tout. Le challenge maintenant était arriver à former une boule parfaitement ronde sans que la moitié de l’eau ne regagne la rivière avant la fin de la création. Tu y étais presque arrivée une fois mais l’enthousiasme avait tout ruiné. Tu avais crié victoire beaucoup trop tôt, tu avais relâché ta concentration et résultat toute l’eau était retombée.
Aujourd’hui tu allais réussir ! Tu étais assise en tailleur, la position la plus confortable selon toi. Il te fallait sentir le courant de la rivière, sans être dedans. Tu te concentrais uniquement sur le son de la rivière et faisait léviter quelques gouttes d’eau, puis de nouvelles. Lorsqu’il y en avait assez selon toi tu les rapprochais. Elles s’assemblaient ensemble en une forme géométrique en trois dimension étrange. Tantôt un ovale, tantôt deux boules et tu n’arrivais pas à tout garder. Tu doublais ta concentration. L’eau restait en l’air, tu avais la bonne quantité maintenant il fallait simplement former la boule bien ronde. Tu manipulais lentement l’eau pour qu’elle prenne petit à petit la forme désirée. Un bruit de branche beaucoup trop important pour un oiseau te fit sursauter. Tu n’étais plus seule, il y avait quelqu’un dans ton endroit. Tu ne pouvais pas fuir en nageant, il n’y avait pas assez d’eau et puis il était beaucoup trop tard pour fuir. Après tout peut-être que cette personne n’avait rien vu, enfin tu l’espérais fortement. Tu te retournais l’air de rien, une jeune femme. Que faisait-elle ici ? Est ce que tu étais démasquée ? Qui était elle ? Toutes ces questions se chamboulaient dans ta tête tu ne savais pas trop quoi faire et quoi penser. « Huuuum, Salut. » Et si c’était une chasseresse d’êtres de l’eau ? Tu ne pouvais pas te défendre, tu n’avais pas tes armes avec toi. Tu essayais de prendre l’air le plus détendu de la planète mais tu n’y arrivais pas, cela se voyait à des kilomètres que tu étais stressée. « Je suis désolée, tu m’as fait peur. J’ai l’habitude d’être seule. Enfin les rares fois où je suis venue je n’ai croisé personne. Tu t’es perdue ? »
code by lizzou × gifs by tumblr



Clique je vais pas te mordre :*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Rivers flows in you × ft. Scylla & Niamh
Cela faisait environ trois mois que j'étais arrivée à Bray et il fallait bien avouer que je n'y connaissais pas grand chose à cette ville. Je n'avais pas pris le temps jusqu'à présent de faire une petite visite guidée de la ville. Rien de bien dramatique, j'avais le temps mais maintenant que j'avais une journée entière de libre devant moi, je me dis qu'il serait peut-être temps de faire une petite promenade à l'extérieur de la ville. Pourquoi l'extérieur ? Peut-être un manque de nature, il fallait bien avouer que j'ai grandi dans un tout petit village, aux abords de Cork, du coup j'ai l'habitude de la nature à perte de vue. Même si Bray n'est pas la ville la plus peuplée où j'ai vécu, il en reste néanmoins qu'on est loin du petit village de campagne. Quand on se retrouve au centre de la ville, on est étouffé par des bâtiments divers et variés. Aujourd'hui je n'ai pas envie de découvrir un nouveau quartier de Bray, je veux aller marcher dans la forêt, me ressourcer un peu, me laisser assaillir par la verdure de toute part et oublier pendant un temps le bruit des voitures et des gens. Je veux avoir la sensation d'être seule au monde, d'être coupée de tout, le temps de quelques heures, avant de retrouver à la civilisation, reboostée à fond.

Armée de chaussures de marche je quitte ma petite bicoque au bord de la plage, laisse mon regard trainer sur l'horizon azuré de la mer avant de lui tourner le dos pour me diriger vers la Forêt de Bray. J'ai de la chance de pouvoir vivre dans cette petite maison, elle ne paie pas de mine comme ça au premier abord mais croyez bien qu'elle est très douillette. Elle fait tâche dans le paysage, j'en conviens, il y a tellement de belles maisons autour, toutes plus riches les unes que les autres que la mienne est ridicule mais je m'en moque. Elle résiste à l'envahisseur, je sais qu'ils aimeraient pouvoir la raser mais pour cela il faudrait que ma propriétaire accepte de vendre le terrain et elle s'y refuse catégoriquement. C'était des hippies qui ont fait fortune dans les années 70-80. Je ne saurais pas vraiment dire quel était leur domaine mais si j'en crois les rumeurs, ils sont partis de rien et on gagné beaucoup. Au lieu de dépenser leur argent dans une belle demeure, à l'instar de leur voisin, ils ont préféré construire une maison à leur image. Elle devait être plutôt rigolote dans ses beaux jours mais elle aurait grandement besoin d'un bon coup de peinture. Mais lui est mort il y a quelques années et elle n'a pas envie de faire des travaux dedans, trop de souvenirs y sont rattachés, elle a peur qu'en la rénovant un peu, elle les altère. C'est un peu stupide, je vous l'accorde mais je n'ai pas trop insister, elle me faisait un bon prix pour la louer, je n'ai pas fais ma difficile. J'ai eu beaucoup de chance, avoir une petite maison au bord de la mer pour un prix si ridicule, ce n'est pas donné à tout le monde. Enfin ridicule … c'est plus cher qu'un petit appartement au centre ville mais c'est incomparable. Je tenais à avoir mon élément près de moi, j'étais prête à y mettre le prix, je suis plutôt contente de ne pas trop me ruiner pour avoir mon petit caprice.

Je traverse une partie de la ville avant d'entamer ma petite marche au cœur de la forêt de Bray. Je me sens tout de suite apaisée par ce silence. Enfin je parle de silence mais ce n'est pas tout à fait vrai, la forêt vie et on l'entend vivre mais c'est reposant. Pas de bruit de voiture, pas de cris, pas de rire, rien que le bruit de la nature. Je ne pensais pas que ça me manquerait autant, mes parents m'avaient prévenu, je n'avais pas eu envie de les croire. Je me balade tranquillement quand je vois un petit chemin qui quitte le sentier principal. Je sais que ce n'est pas raisonnable quand on est seul et qu'on ne connait pas les lieux de sortir des sentiers battus mais que voulez-vous, je ne suis pas quelqu'un de raisonnable. Je décide de laisser ma curiosité m'habiter et je me laisse guider par ma soif d'aventure. Ce n'est qu'au bout d'une dizaine de minutes à tourner en rond que je commence à regretter mon geste. J'ai la sensation de m'enfoncer profondément dans la forêt et que je n'arriverais jamais à retrouver mon chemin. Je commence lentement à sentir la panique m'envahir. Ce n'est qu'au bout d'un quart d'heure que je tombe sur une sorte de petit lac. Le fait de sortir de cette forêt pour entrer dans un endroit un peu ouvert me rassure un peu. J'allais m'avancer pour respirer un grand coup – comme si j'avais manqué d'air dans la forêt … - quand je me rends compte que je ne suis pas seule. La panique m'envahie un peu, je vais pour me cacher derrière un arbre quand je la vois, elle, cette parfaite inconnue, s'amuser avec une boule d'eau. Mes yeux s'écarquillèrent, je n'e revenais pas. Etait-ce une tempestaire ? Ce serait tellement merveilleux … Une branche craque sous mon poids et je me maudis intérieurement. Surprise, elle se retourne et me salut, comme si de rien n'était. Je connais ce genre de réaction, je l'ai déjà vécu à mon tour. « Bonjour » Lui répondis-je en m'avançant. Je ne pouvais pas rester cacher derrière mon arbre, j'étais ridicule. Et puis j'avais envie qu'elle recommence ce qu'elle venait de faire, c'était merveilleux. « Je … oui je me suis perdue. Pardon, je ne voulais pas te déranger ... » Je savais ce qu'elle ressentait à ce moment précis, j'avais été dans le même cas qu'elle avec Sonny. Je voulais la rassurer, lui dire que je ne lui voulais aucun mal, qu'on était finalement pareil toutes les deux. « Tu fais ça souvent ? » Lui demandais-je en tentant de prendre un ton détaché pour donner l'impression que j'étais totalement à l'aise et que c'était normal ce que je venais de voir alors que ça se voyait que j'étais un peu maladroite et indécise quant à la façon de dire les choses.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Rivers flows in you × ft. Scylla & Niamh
Si cette jeune femme était une chasseuse professionnelle elle n’aurait pas commis l’erreur de la branche, selon toi elle ne pouvait pas te faire du mal. C’était juste une pauvre personne égarée qui était tombée par pur hasard sur ta carrière. Ou alors c’était une ruse utilisée pour te mettre en confiance et ainsi capturer plus d’être de l’eau comme toute ta famille ! Intérieurement tu te sentais déjà prise au piège, comme un animal enragé dans une cage. Tu avais des images en tête horrible. Tu te voyais déjà transformée, attachée et torturée. Tu imaginais les pires styles de torture possible pour les sirènes comme leur couper la queue ou alors arracher leurs écailles une par une. Est-ce qu’elle était vraiment capable d’autant d’atrocités ?  
A vrai dire la jeune femme n’avait pas réellement le physique d’une psychopathe qui s’en prendrait à toi. Mais tu avais appris à te méfier du physique des autres. Par exemple qui pouvait se douter que derrière la parfaite famille des Ò Murchù se trouvait en fait une grande famille de créature de l’eau ?
Tu te méfiais des apparences depuis l’accident d’Aileen. Tu t’es déjà fait avoir des années de ça par le copain de ta grande sœur, tu pensais qu’il ne ferait jamais de mal à personne mais il l’a tué. Tu te demandais à présent si ta méfiance était suffisante. Tu la dévisageais, si elle faisait partie des chasseurs, elle cachait bien ses armes ou en avait très peu.

Tu te calmais rapidement, après tout tu pouvais toujours essayer de te défendre même sans tes armes. « Il n’y a pas de soucis, tu as besoin d’aide pour retrouver ton chemin ? Je connais très bien la forêt je peux facilement te remettre sur le sentier pour rentrer à Bray. » Tu espérais que cette jeune femme humaine sans intention de te tuer allais accepter gentiment ta proposition afin de pouvoir reprendre tes exercices après son départ.
Sa question t’indiquait qu’elle avait vu ou du moins entrevu ton entraînement, peut être qu’elle t’observait depuis un bon moment même tu ne savais pas. Tu ne pouvais pas révéler ton appartenance aux créatures surnaturelles de Bray, il fallait que tu trouves un mensonge plausible. « De quoi tu parles ? Du tour de magie ? » Voilà, un tour de magie, même si tu n’avais jamais réellement vu un seul magicien faire ce genre de chose puisque c’était totalement impossible pour toute personne normale. « Oui je m’entraîne pour un numéro de magie, pourquoi ? Enfin je ne pourrais pas t’expliquer mon tour de magie, sinon tu comprends cela gâcherait le tour ! » Tu disais ça d’une manière tout à fait naturelle, tu avais un don pour ne pas montrer tes mensonges mais allait-elle te croire ? A moins d’être très crédule il y avait peu de chances.

Tu te levais du bord de la rivière, heureusement que tu n’avais pas les pieds dans l’eau. Il aurait été beaucoup plus compliqué de mentir si ta queue de sirène avait été de la partie. Tu retournais auprès de ton sac et sorti une veste en cuir. Tu l’installas par terre et t’assis dessus. « Tu veux t’asseoir ? J’ai une petite couverture encore. » Tu tapotais ton sac. Pourquoi ne pas essayer de lui parler un peu. Il fallait que tu en apprennes plus sur cette fille pour voir si elle était réellement un danger. Tu avais cette idée que si elle ne t’avait encore attaqué, alors elle n’allait rien te faire à présent. Lorsque tu chassais avec Castiel tu ne faisais pas connaissance avec vos victimes avant de les tuer. Tu ne laissais pas le temps à ta victime de savoir que tu étais là et lui donner le moyen de se défendre.
Tu ne l’avais jamais croisée à Bray bizarrement, ou alors tu ne te souvenais pas de son visage. « Je ne crois pas t’avoir vu à Bray, tu y habites ou tu es nouvelle ? » Tu te demandais si elle avait du coup entendu parler de ta famille ou même des créatures surnaturelles si elle était une humaine normale. Il existait encore des personnes qui n'avait pas connaissance des créatures vivant à Bray malgré leur nombre important.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Rivers flows in you × ft. Scylla & Niamh
J'étais perdue, c'était un fait, pas besoin de mentir dessus. Je n'étais pas contre sa proposition, j'aimerais beaucoup qu'elle m'indique un chemin sûr et pourquoi pas rapide pour retrouver les lumières de Bray, mais en même temps, je n'ai pas très envie de partir tout de suite. C'est vrai, je l'ai vu faire quelque chose qu'un être humain lambda ne fait pas, je ne vais pas tourner les talons et rebrousser chemin simplement parce que c'est mal d'être curieux. Et si c'était une tempestaire ? Et si on était pareille toutes les deux ? Non je refuse l'idée de passer à côté de la chance de pouvoir enfin rencontrer quelqu'un comme moi et qui ne fait pas parti de ma famille. Je ne vais pas aller jusqu'à dire que c'est mon rêve de rencontrer une autre tempestaire. Homme ou femme d'ailleurs, je n'ai pas de préférence particulière. Mais il n'empêche que j'ai toujours voulu rencontrer quelqu'un d'autre avec qui parler de mon don, qu'il comprend ce que je vis et qui pourrait peut-être m'aider à m'améliorer. Il n'existe pas de cours pour devenir une meilleure tempestaire. C'est à force de pratique qu'on s'améliore, c'est un fait, mais je suis sûre qu'à plusieurs, on avance deux fois plus vite. J'ai beaucoup évolué depuis que je suis enfant, pour un parfait néophyte, je suis plutôt douée, mais pour un initié, on sent que j'ai encore des progrès à faire. Mais je n'ai que 25 ans, n'est-ce pas normal d'être à mon niveau ?

« Oui, j'avoue que j'accepte ton aide avec grand plaisir, j'ai peur de rester coincer ici encore quelques heures. En dehors de tourner en rond, je n'ai pas la sensation de réellement avancer. » Lui répondis-je en souriant. Je ne sais rien d'elle, elle pourrait très bien me perdre encore plus mais avais-je vraiment le choix ? Je suis perdue au milieu de cette forêt et c'est la seule personne que j'ai croisé depuis le début de mon errance. J'avance encore un peu plus, je ne voudrais pas qu'elle se trompe sur mes intentions. Je suis peut-être un peu sur mes gardes, mais il est évident qu'elle aussi et c'est normal. Elle ne sait rien sur moi, ni sur mes intentions, je pourrais très bien être une psychopathe qui aime agresser les gens dans les coins reculés ou une chasseuse qui traque les êtres magiques. En temps normal je ne saurais pas vraiment dire si elle en était un ou pas mais vu ce que je l'avais vu faire, je n'avais aucun doute sur la question. Elle tenta une parade pour détourner mon attention et me persuader que ce que j'avais vu n'était qu'un vulgaire tour de magie. Je connaissais cette réaction, je l'avais déjà eu par le passé pour tenter de m'en sortir et pour tout vous dire, ça n'a jamais fonctionné. Mais je suis assez contente de voir que je ne suis pas la seule à tenter ma chance. Bon après elle ment mieux que moi, c'est évident, mais je sais ce que j'ai vu, je n'ai aucun doute sur la question. « Un tour de magie ?! Non sérieux ? C'est trop bien. Et tu arrives à faire léviter que ce genre d'eau ou tu arrives aussi à faire l'éviter l'eau salée ? » Je n'étais pas dupe de son petit mensonge, mais j'avais envie d'en savoir plus sur son don. On maitrisait toutes les deux l'eau, c'était un point en commun non négligeable. Seulement moi ça ne fonctionnait qu'avec de l'eau salé, je serais incapable de lui faire une démonstration ici, ce qui au fond est bien dommage.

Elle s'installe sur sa veste et me propose de venir la rejoindre. J'espère que je ne m'aventure pas dans un piège sinon je suis fichue. Ce n'est pas le peu de cours d'auto défense que j'ai suivi qui vont réellement m'aider à me défendre. Et puis si j'écoute mon adorable prof, je suis un véritable boulet donc je n'ai définitivement aucune chance. Mais je ne sais pas, je n'ai pas la sensation qu'elle est réellement dangereuse. C'est certainement débile, ça ne veut strictement rien dire mais j'ai envie de faire confiance à mon instinct, espérant qu'il aura raison cette fois. « Merci » Lui dis-je en m'installant à ses côtés. C'est une situation assez étrange mais assez excitante aussi. On se trouve là, en tête à tête, alors qu'on ne se connait pas et on va entamer une conversation qui risque de changer le cours de nos vies, d'une façon ou d'une autre. Sa question me laisse légèrement perplexe mais je préfère y répondre avec le sourire, jouant sur la plaisanterie pour cacher mon malaise. « Je vis avec ma cousine … si j'avais l'idée de me faire disparaître te venait en tête » Lui dis-je d'abord en plaisantant « Mais pour répondre à ta question, je peux être nouvelle et y habiter, l'un n'empêche pas l'autre … Même si je comprends ce que tu veux dire. » Moi lourde ? Jamais « J'habite dans le coin depuis 3 ou 4 mois je crois. Et toi ?»
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Rivers flows in you × ft. Scylla & Niamh


« Oui il faut faire attention à cette forêt ! Beaucoup se perdent et surtout on ne sait jamais sur qui l’on peut tomber. Il y a des gens malintentionnés de partout de nos jours. » Tu essayais de voir dans son regard une quelconque réaction. Si elle était surnaturelle, elle pourrait avoir peur à l’évocation des personnes malintentionnées que sont les chasseurs et dans ce cas tu pouvais lui faire confiance. Si elle était tendue tu savais qu’elle pouvait en être elle même une chasseresse et si elle ne réagissait pas alors elle était surement humaine. Il n’y avait pas grand chose à craindre des gens qui se promenaient en forêt en pleine journée, une fois le soleil couché cela devenait un peu plus dangereux. Au fond elle n’avait pas trop le choix que d’accepter ta proposition, tu te sentais un peu plus en confiance avec cette position de dominante.
Ton mensonge avait été repéré, en même temps au niveau crédibilité il était dur de trouver quelque chose qui allait passer facilement. Mais bon tant pis, tu n’allais pas non plus t’enfoncer dans des explications incohérentes pour essayer de te sauver. Cela ne servirait à rien du tout. « Avec de l’eau salée ? Bien sûr ça ne change rien pour ce tour ! C’est assez simple de faire de la magie au final. » Tu ne donnais pas plus matière à question, elle pourrait facilement tomber sur la piste des sirènes sinon, tu ne voulais quand même pas te mettre en danger. « Tu ne sais pas faire deux trois tours toi ? » Autant en profiter pour la question sur ses possibles pouvoir à elle aussi. Tu doutais qu’elle fasse partie des sirènes, en général tu les connaissais toutes grâce à ta famille, mais elle pouvait être une autre créature naturelle.
Au final, elle s’assit près de toi, elle n’avait pas l’air si méchante, si dangereuse que ça. Elle se méfiait de toi aussi, cela te faisait rire, au fond tu pouvais toi aussi t’en prendre à elle. « Te faire disparaître ? Pourquoi je ferais quelque chose dans ce genre ? » Tu éclatais de rire, vous étiez toutes les deux au même niveau de méfiance l’une de l’autre. Cela te rassurait et tu baissais un peu ta garde, elle ne pourrait rien contre toi, elle n’allait pas t’attaquer ou quoi que ce soit. Elle t’embrouillait un peu l’esprit avec sa réponse, à vrai dire tu ne comprenais pas pourquoi elle tenait à préciser ça. « Oui c’est sûr que tu peux être une nouvelle habitante. » Tu souriais, elle était plutôt marrante cette fille après tout ! « Tu es vraiment toute nouvelle à Bray dis donc ! Qu’est ce qui t’as poussé à venir ici ? C’était pour vivre avec ta cousine ? » Non tu ne lui faisais pas du tout un petit interrogatoire, tu voulais juste en apprendre un peu plus sur elle. Tu connaissais surement sa cousine, mais au niveau du physique elles ne devaient pas trop se ressembler car son visage ne te disait rien.
« Je suis là depuis que je suis née, c’est pour ça que je me suis permise de te demander si tu étais nouvelle, habituellement je connais les gens au moins de vue. Je bosse au Zanzibar si tu le fréquentes, et si tu ne le fréquentes pas c’est un super bar ! Tu devrais venir ! » Tu faisais toujours de la publicité pour ton lieu de travail, cela te permettait d’avoir des pourboires plus important. « Au fait je suis Niamh Ò Murchù, tu as surement dû rencontrer un membre de ma famille depuis ton arrivée. » A vrai dire vous, les Ò Murchù, êtes tellement présent dans cette ville qu’il est difficile de ne pas en connaître au moins un. Révéler ton identité montrait que tu lui faisais confiance, enfin que tu ne te méfiais plus trop d’elle. Tu espérais ne pas faire une grosse bêtise en donnant ton nom.


code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Rivers flows in you × ft. Scylla & Niamh
Pour le coup je ne peux vraiment pas lui donner tort, même si je n'aime pas l'idée de savoir qu'il pourrait y avoir un malade qui rôde dans le coin. Est-ce que les chasseurs tuent les tempestaires ? Selon mes parents, pas tous, mais certains nous voient comme n'importe quelle créature magique. Ma première réaction est d'observer les alentours, en quête d'une ombre suspecte. Bien entendu cela ne sert à rien, c'est totalement stupide comme réaction et je m'en rends bien compte, mais quand on vit dans mon monde, il vaut mieux parfois être prudent. Est-ce que cette fille dit cela comme ça, en faisant une généralité. Après tout il rôde des fêlés de partout, même parmi les mortels. Ou alors elle parle en connaissance de cause, genre de créature à créature ? Je ne saurais le dire, ce que j'ai vu en arrivant me laisse à penser qu'elle est comme moi et que donc le surnaturel n'est pas juste un conte pour enfant, mais bien la réalité. « C'est vrai … heureusement que je suis tombée sur toi alors. » Lui glissais-je dans un sourire. J'ignore tout d'elle, rien de malsain ou de dangereux ne se dégage d'elle mais après tout je peux peut-être me tromper. Je ne l'espère pas, j'ai encore envie de vivre de longues années avant de mourir, mais bon si c'est mon heure, je ne vois pas trop comment me rebeller contre ça.

J'aimerais en savoir un peu plus sur elle, alors je m'approche, m'installant à ses côtés. Je me renseigne l'air de rien avec des questions qui peuvent paraître un peu bizarres vu de l'extérieur, mais qui sont très censées. Je veux savoir si elle peut contrôler n'importe quelle eau ou juste celle-ci. Visiblement on peut englober l'eau dans sa globalité. Je suis légèrement déçue, ça signifie qu'elle n'est pas une tempestaire. Si elle était plus âgée, peut-être pourrais-je imaginer une évolution de son don, mais elle a l'air d'avoir aux alentours de mon âge, peut-être légèrement plus jeune, il est donc peu probable qu'elle soit capable de réellement maitriser son don dans sa globalité. Je n'en ai qu'effleurer la surface si j'y réfléchie bien. Je m'améliore d'année en année mais pour être honnête, je suis réellement loin d'être super impressionnante. Je me fatigue vite, je ne contrôle pas toujours ce que je fais et en cas de stress, il m'est difficile de contrôler mon don, alors en public, vous imaginez le désastre. Mais j'ai vu des progrès, je suis assez fière de moi, j'espère pouvoir m'améliorer avec le temps et devenir encore plus forte. Quand je vois ce que sont capable de faire mes parents, je suis totalement éblouie et pourtant même eux sont loin de le contrôler à 100%. « Disons que mes tours à moi ne fonctionnent pas avec cette eau ... » Je sais qu'elle est une créature magique, je ne sais pas quoi, mais je le sens. Je connais les « légendes », mais j'avoue que je n'ai pas appris par cœur les dons de chacun, du coup en dehors de me dire que finalement, si ce n'est pas une tempestaire, il y a une forte chance que ce soit une créature marine, j'en suis là. Il en existe beaucoup et ce n'est pas vraiment mon rayon. Mais je finirais bien par découvrir la vérité, mine de rien elle fait beaucoup de sous-entendus, peut-être que je vais finir par être sur la piste.

La discussion glissa vers le fait qu'elle n'aurait aucun intérêt à me faire disparaître, ne vivant pas seule, on risquerait de me chercher assez rapidement. La vérité est tout autre, avant que ma cousine ne se rende compte que j'ai disparu, il risque de s'écouler plusieurs jours. Egoïsme power !! Mais je ne vais pas le lui dire, juste au cas où. Elle rit avec moi, ce qui est bon signe. « Ah non certainement pas, c'est elle qui me colle au bask' … Non j'ai eu envie de changer d'air un peu, je voulais quitter Dublin mais je n'avais pas envie de rentrer à Cork, on m'a parlé de Bray et … me voilà ! » Pourquoi lui racontais-je ma vie ? Je ne la connaissais même pas. Mais je ne sais pas, elle me pose des questions alors j'y réponds. Après il n'y a aucun secret dedans, après tout je le dis aux gens que ça intéressent, donc que je le lui dise ou qu'elle le découvre toute seule, ça revient au même, sauf que là elle gagne du temps. J'esquisse un sourire, cette discussion est vraiment étrange, mais un je ne sais quoi dans ce lieu me rassure et m'apaise. C'est débile, je m'en rends bien compte mais c'est plus fort que moi. Je ne cache pas le fait que je ne suis pas totalement épanouie par cette histoire de colocation avec ma cousine, mais vu qu'on ne m'a pas vraiment demandé mon avis dans cette histoire, je vis avec. « J'ai déjà fréquenté quelques bars mais visiblement pas celui-là. S'il est si bien que ça, j'irais y faire un tour. » Lui dis-je en souriant de plus bel. Je crois avoir vaguement entendu parlé de ce bar mais pour être honnête, je ne me souviens plus de qui ? Ni même quand ? Ni même le contenu même des propos. Je sais juste qu'on m'en a parlé et ça se résume à peu près à ça. Niamh, vu que c'est comme ça qu'elle s'appelle, venait de se présenter. Une habitante de Bray pure et dure, tout comme Alix. Ce nom de famille me dit vaguement quelque chose, mais je dois remettre mon cerveau en route pour savoir où je l'ai déjà entendu. C'est à l'évocation des membres de sa famille que là ça fait tilt.  « Tu n'aurais pas un frère qui s'appelle Castiel par hasard ? » Il me semble que c'est son nom de famille à mon petite triton, mais vérifions avant de lui balancer « Ah mais t'es une sirène toi aussi !! », parce que si ce n'est pas le cas, je vais me couvrir de honte. Mais cela expliquerait beaucoup de choses cela dit.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Rivers flows in you × ft. Scylla & Niamh


Tu ne ressentais aucune peur dans les paroles de la jeune femme devant toi. « Oui, c’est plus safe de ne pas être seules. » Elle t’intriguait énormément, tu voulais en apprendre plus sur cette femme dont tu n’avais pas forcément peur. Elle paraissait inoffensive. Tu lui rendais son sourire il ne fallait pas croire qu’il y avait des chasseurs et des personnes mal intentionnées partout à Bray. La discussion débute entre vous, tu avais un peu l’impression d’être soumise à un interrogatoire mais il était vrai que toutes les personnes qui voyait les créatures magiques utiliser leur pouvoir avaient le droit de se poser des questions. Tu commençais à te demander si cette jeune femme en savait un peu à propos des gens qui peuplaient Bray et des créatures. Est-ce qu’elle en était une elle aussi et donc voulait déterminer à quel groupe tu appartenais. Tu voulais toi aussi en apprendre un peu plus sur sa nature, voir si vous aviez quelque chose de commun. Tu savais d’ors et déjà qu’elle n’était pas une sirène parce que tu les connaissais en général et qu’elle ne t’aurait pas posé toutes ces questions sur ton pouvoir puisqu’elle le maitriserait aussi.
Sa réponse à ton interrogation te donnait des indices sur sa nature. En effet elle pouvait maîtriser un élément, l’eau mais une eau spécifique. Tu connaissais au moins de nom toutes les types de créatures grâce à ton adhésion au PTS et aux réunions avec l’OBCM. Tu éliminais donc pas mal de race dans ta tête. « Donc, en procédant par élimination je dirais que tu es toi aussi une créature magique et une tempestaire si je ne me trompe pas ! » Tu étais souvent un peu cash et là tu n’y allais par 4 chemins pour savoir si tu avais raison ou pas. Tu aimais bien quand c’était le cas et tu voulais montrer que tu ne te trompais trop. « Tu sais donc maîtriser quel type d’eau ? Et tu sais faire quoi avec ? Ça m’intrigue trop que tu puisses maîtriser aussi l’eau. » Tu n’avais jamais réellement parler de pouvoir avec un tempestaire et tu ne savais pas du tout comment leur don marchait.
Tu en apprenais un peu plus sur cette jeune femme. Elle aussi avait l’air d’avoir une famille spéciale, tu esquissais un léger sourire. « Ne t’inquiètes pas on a tous des familles assez… étranges on va dire. La mienne est plutôt spéciale aussi. » Ta famille spéciale c’est le moins que l’on puisse dire. Entre le fait que tu ne pouvais pas supporter tes parents, que ton jumeau et toi étiez entraîné, enfin surtout lui, et l’histoire des mariages arrangé… Tu aimais tes frères et sœurs mais tu n’avais jamais eu le gène familial et tu n’avais pas trop voulu t’intégrer à ce qui te servais de famille. « Tu as l’air d’avoir pas mal bougé en Ireland ! Tu en as de la chance ! J’ai toujours voulu voyager mais je ne peux pas vraiment quitter Bray. » Ce n’est pas Bray que tu ne pouvais pas quitter mais plutôt ton jumeau. Tu aurais voulu plus que tout au monde qu’il te propose un jour de partir loin de vos parents et de vos obligations. « Tu devrais venir un soir ! C’est assez sympa et puis si tu veux rencontrer pas mal de gens vu que tu n’es là que depuis peu c’est le lieu ! » Tu essayais de vendre comme tu pouvais ton lieu de travail. C’est grâce à ça que tu arrivais à financer tes études secrètes donc c’était important de ramener le plus de clients possible.
Elle évoqua le nom de ton jumeau. « Tu connais Cas’ ? Oui c’est bien mon frère, fin mon frère jumeau même. » Il avait décidément pas mal de connaissances féminines assez ravissantes et tu te demandais comment ils avaient pu se connaître. Tu voulu poser la question mais la jeune fille fut plus rapide que toi et te demanda une confirmation sur ta race. « Ha je vois que Castiel t’as mis au courant pour lui ! Oui je suis bien une sirène, d’où le fait que je puisse manipuler l’eau mais tu t’en doutes j’imagine. » Tu riais un peu gênée de voir qu’elle en savait pas mal sur tout frère et du coup sur toi par la même occasion. « Mais attends, il faut que tu me dises comment tu connais mon frère ! Non, s’il te plait ne me dis pas que tu es une autre de ses conquêtes je t’en prie ! » Tu avais déjà été dans cette situation où une autre fille à qui tu parlais t’avoua qu’elle avait eu une aventure avec ton jumeau et avoir quelques détails croustillants sur la vie privée de ton jumeau ne t’intéressais pas le moins du monde. « Au fait, tu ne m’as toujours pas dit comment tu t’appelles ! » Tu aimais bien associer un visage avec un prénom et que tu ne passes pas pour une débile si jamais tu la croisais de nouveau dans Bray à ne pas savoir son prénom.



code by lizzou × gifs by tumblr
]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Rivers flows in you × ft. Scylla & Niamh
Je n'avais pas peur en sa présence et visiblement elle n'avait pas peur en la mienne. Cela simplifiait grandement les choses. Nous nous installâmes l'une en face de l'autre et je lui fis comprendre que j'avais vu son petit tour et que moi aussi je savais faire ça mais pas avec ce genre d'eau. Elle fut assez directe, il faut bien l'avouer et pour être honnête, j'aimais bien. Cela ne sert à rien de tourner autour du pot quinze ans, on est des créatures magiques, point. Elle visa juste, je fus épatée, même si ce n'était pas trop difficile avec les indices que je lui avais donné. En première réponse, je lui offris un sourire et des applaudissements. Cela méritait au moins ça. Et puis je finis par lui répondre. « Well done ! Tu as bien deviné, je suis une tempestaire. Je maitrise l'eau salée, donc mer et océan en gros. Et après mon pouvoir est assez illimité j'ai envie de dire, enfin en théorie, après en pratique ça dépend de qui l'utilise. Il faut beaucoup de pratique et d'expérience pour arriver à faire des choses extraordinaires. Un jour je serais capable de faire un tsunami si je le voulais, des ouragans et j'en passe. A l'heure actuelle, ça me demanderait trop d'énergie. Malgré tout j'arrive à faire de grosses vagues, d'énormes boules d'eau et je pense que je peux sans mal me défendre avec mon pouvoir si on m'attaquait... » Mais on était encore loin du jour où j'arriverais à vraiment créer un tsunami, et loin le jour où j'aurais envie de raser des villes entières à l'aide de mon pouvoir. Mais ça restait une possibilité malgré tout. En gros mon pouvoir n'a pas de limite à proprement parler, c'est juste moi qui en est. Cela demande beaucoup de concentration et d'énergie et je n'en ai pas assez à l'heure actuelle. Je la crame trop vite, mais je n'ai que 25 ans, c'est normal. « Et toi ? Je sais que tu n'es pas une tempestaire, je dirais plutôt une créature marine, mais je ne m'y connais pas assez pour être sûre à 100%... je dirais plus sirène que Grindylow parce que je ne crois pas qu'ils contrôlent l'eau de leur côté … Et du coup qu'est-ce que tu peux faire avec l'eau ? » Je dis Sirène mais franchement je n'en suis absolument pas sûre, ce n'est plus par élimination que réel savoir. Il me semble que les autres ne maitrisent pas leur élément mais après je peux me tromper. J'avoue que je ne connais pas grand chose aux Elfes des rivières, du coup elle pourrait carrément en être une. Surtout qu'elle se trouve là, près d'un point d'eau … Bon on verra bien, si j'ai faux, elle me le dira.

La discussion dévia vers la famille. Visiblement sa famille était compliquée, je ne pouvais pas vraiment en dire autant, il n'y a que ma cousine qui est compliquée, le reste va plutôt bien. Mes parents sont totalement normaux, me laissant faire mes propres choix et m'aimant malgré certaines conneries que j'ai pu faire. Ils sont toujours là pour me soutenir et m'aider en cas de problème, même si à l'heure actuelle, mon plus gros problème c'est ma cousine et qu'ils ne le voient pas de cette façon. Mais c'est facile pour eux, ils ne vivent pas avec Miss Diva. Le jour où ils l'auront dans les pattes quelques jours, on verra s'ils sont toujours contents de l'avoir dans la famille. Je suis sûre que ses parents jubiles de me l'avoir refourguer. Ma tante m'appelle de temps en temps, elle contacte plus souvent sa fille, ce qui en soit est normal, mais elle prend parfois le temps d'avoir de mes nouvelles. J'aime bien mon oncle et ma tante mais si ma cousine est comme ça, c'est à cause d'eaux. « Pourquoi tu ne peux pas quitter Bray ? C'est vrai que ce n'est pas toujours facile pour nos parents de nous voir quitter le nid mais c'est un mal nécessaire … à moins que ce soit une histoire de garçons ? » Je ne la connais pas donc je ne fais que supposer. Je sais que certaines filles préfèrent gâcher leur vie à rester au même endroit pour faire plaisir à leur copain. Moi ça ne m'est jamais arrivé, en même temps je n'ai jamais aimé jusqu'à présent, ça serait difficile de m'empêcher de faire ce que je veux pour un mec. La seule personne qui aurait pu me retenir ou me faire partir ailleurs si vraiment il avait insister c'était Brennan, mon meilleur ami, mais l'occasion ne s'est jamais présenté, il est parti de son côté avec son abruti de frère et moi je me retrouve seule au monde. Oui parce que depuis nos 11 ans, nous ne nous sommes jamais séparés, du coup ça fait étrange de vivre sans lui. Je lui en veux un peu de m'avoir abandonné, j'aimerais qu'il lâche son frère et qu'il revienne vers moi …

Le sujet famille resta sur le tapis, mais centré sur son frère, son frère jumeau. Elle parla aussi de son lieu de travail, m'invitant à y aller pour passer une bonne soirée. Je n'ai rien contre l'idée même si le bar que je fréquenterais toujours le plus était l'Ambush. Non pas qu'il avait quelque chose de plus que les autres ou plutôt si, il avait un truc de plus, il avait Alexis en Barmaid. Alexis était ma voisine et une de mes meilleures amies ici. Le courant était tout de suite passé et il m'était difficile aujourd'hui d'imaginer ma vie sans elle. C'est assez étrange parce qu'au fond on se connait depuis deux ou trois mois, tout au plus. La vie est assez amusante. Tout comme le fait que je rencontrais la sœur jumelle de Castiel. Une sirène, j'avais donc vu juste, ça expliquait beaucoup de choses. « Non, je te rassure, je n'ai jamais couché avec Castiel. » Lui dis-je en riant. Il était plutôt beau garçon, ce n'était pas le problème mais c'est vrai que la situation dans laquelle nous nous étions rencontrer était assez particulière. Je l'avais revu par la suite et ça m'avais confirmé ma première idée, c'était un gars sympa, qui m'avait appris plein de choses sur son espèce et c'était super sympa de sa part.   « Notre rencontre est assez épique et je n'en suis absolument pas fière en fait. Je m'étais rendue un matin au bord de la mer pour m'entrainer un peu. J'avais observer les alentours en quête d'un signe de vie quelconque et quand je me suis dis qu'il n'y avait personne, je me suis entrainée avec mon pouvoir. Quelques minutes plus tard, j'ai vu Castiel échoué, tentant de reprendre son souffle. J'ai cru qu'il était humain et que j'avais été à deux doigts de le noyer. J'ai eu la peur de ma vie. Ce n'est qu'après qu'il m'a appris sa nature et que je lui ai appris la mienne. Et c'est là que j'ai découvert que les sirènes et les tritons ne sont pas que des mythes. » Je n'étais absolument pas fière de ce que j'avais fais et j'avais encore du mal à m'en remettre. Je ne suis pas une pacifiste, c'est vrai, mais ça ne signifie pas que penser avoir presque tuer quelqu'un ne me faisais rien, bien au contraire. C'est la première fois que je parle de cet événement à quelqu'un d'autre que Castiel, c'était assez étrange, surtout de l'avouer à sa sœur jumelle que j'avais attenté à ses jours, c'était pas malin. Mais au fond ça faisait du bien de l'avouer, ça me pèse encore un peu « Je m'appelle Scylla. »
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Rivers flows in you × ft. Scylla & Niamh


Tu étais forte pour une fois aux devinettes, tu t’amusais souvent à essayer de deviner quelle était la nature des gens. Depuis toute petite c’était ton occupation et tu avais appris pas mal de choses sur les créatures. Tu n’avais pas beaucoup de tempestaires dans tes amis, beaucoup plus de sirènes ce qui pouvait paraître normal sachant que ton père était le dirigeant du PTS. Alexis devait surement être la seule que tu connaissais à vrai dire. « Les sirènes sont beaucoup moins puissante que les tempestaires, que les tempestaire. Malheureusement pour l’instant j’ai déjà beaucoup de mal à faire une simple bulle d’eau, une simple bulle d’eau. J’aurais bien voulu savoir faire plus que ça, mais les sirènes sont assez faibles en pouvoir, faibles en pouvoir. » Tu savais que tu ne pourrais jamais faire le poids contre une tempestaire, pas contre cette jeune femme si jamais vous veniez à vous battre. Elle a l’air d’en savoir un peu sur les créatures surnaturelles, peut-être que tu avais trouvé quelqu’un pour discuter des légendes et des autres créatures.

Parler de ta famille était assez amusant, tu ne savais pas si cette jeune femme connaissait les O Murchu et surtout comment elle trouvait la façade que vous aviez mis en place. Comme Seth était quelqu’un d’important à Bray et dans l’OBCM, vous deviez faire en sorte que tout le monde pense que votre famille est soudée. Tu essayais tant bien que montrer une certaine cohésion avec tes frères et sœurs même si tu n’étais pas aussi proche que les gens pouvaient bien le croire. « Le nid familial ? Le nid familial ? Haha ce n’est pas vraiment ce qui me retiens ici, ce qui me retiens ici. Je ne suis pas très proche de ma famille, enfin pas vraiment, enfin pas vraiment. C’est en quelque sorte une histoire de garçons oui, une histoire de garçons oui. Je ne peux pas quitter mon jumeau et il ne peut pas vraiment quitter Bray, il ne peut pas vraiment quitter Bray. Du coup je suis coincée ici, j’aimerais voyager mais cela m’en empêche, cela m’en empêche. » Vivre sans Castiel ? Cette idée ne pouvait même pas rester plus de 10 secondes dans ton esprit. Impossible, il était ton oxygène. Tu ne te séparais que peu de lui, et cela t’étais souvent insupportable. « Je ne sais pas si tu peux comprendre mais on a tellement de points commun qu’on ne peut pas vivre l’un sans l’autre, vivre l’un sans l’autre. Je l’ai dans la peau et c’est comme une seconde partie de moi, indissociable, une seconde partie de moi, indissociable. »

Par pur hasard elle te donnait le nom de ton jumeau justement, et tu réalisais qu’elle connaissait donc celui qui t’empêchais de quitter Bray. Elle ne faisait pas partie des nombreuses conquêtes de ton jumeau. « Ho tu m’aurais dit oui je n’aurais pas été étonnée. Sa fiancée est une de mes anciennes amie, ma meilleure amie est une de ses ex et je ne parle pas de ses conquêtes d’un soir que je côtoie surement régulièrement sans le savoir, je côtoie surement régulièrement sans le savoir. » Cela te faisait rire parce que les deux jumeaux étaient similaires à ce propos, tu avais aussi couché avec un de ses amis proches et surement pas mal de ses connaissances. Elle te racontait comment ils s’étaient connus et tu n’avais pas vraiment entendu parler d’elle dans la bouche de ton jumeau. Tu ne savais pas s’il l’avait déjà mentionné devant toi. « Quand une sirène ou un triton est dans l’eau c’est difficile de le voir, c’est normal que tu ais cru qu’il n’y avait personne, que tu ais cru qu’il n’y avait personne. Mais après je ne sais pas ce qu’on ressent lorsqu’on est dans l’eau et qu’un tempestaire fait joujou avec, cela doit être assez étrange comme situation, cela doit être assez étrange comme situation. » Heureusement que les sirènes et les tritons passaient assez inaperçu sinon tu aurais été vu beaucoup de fois dans Bray. Tu aimais trop te balader dans l’eau pour faire attention à tes moindres faits et gestes. « Enchantée de te connaître Scylla, enchantée de te connaître Scylla. Très joli prénom, très joli prénom. » Tu commençais à savoir quelques choses sur elle, une jeune tempestaire d’eau, qui te paraissait assez gentille pour le moment. Tu en parlerais surement à Castiel en rentrant chez toi pour voir ce qu’il pensait d’elle. « Et du coup tu fais partie de l’OBCM ? Et du coup tu fais partie de l’OBCM ? » Tu aimais savoir si les gens s’engageaient ou non dans les organisations pour la préservation des êtres supernaturels.




code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Rivers flows in you × ft. Scylla & Niamh
Castiel m’avait parlé un peu de son peuple, répondant patiemment à mes nombreuses questions, mais il est vrai que l’on n’avait pas vraiment parlé de leurs pouvoirs. Mais au vu du nombre de questions dont je l’avais assommé, il était normal qu’il ne m’en ait pas parler. C’était donc une bonne chose que je me retrouve en face d’une sirène pour parfaire mon savoir sur le sujet. Et puis ici nous apprenions toutes les deux sur l’espèce de l’autre, c’était d’une certaine façon plus sympathique, au moins je n’aurais pas l’impression de trop abuser ou de trop poser de questions. « Quels sont vos pouvoirs au final ? C’est vrai que je connais un peu quelques détails sur vous mais au final pas grand chose, je serais curieuse de savoir ce dont vous êtes capable. » Moi je m’extasiais pour un rien quand il s’agissait de parler de créatures magiques. Même si j’en suis moi-même une, cela ne changeait pas le fait qu’à mes yeux j’ai toujours été une humaine lambda, avec un don en plus. Mais quand je rencontre une sirène par exemple, c’est différent à mes yeux, parce que quand ils vont dans l’eau, ils se transforment et là j’ai l’impression d’être projetée dans un conte. Mais de toute façon, je rencontre n’importe quelle créature et j’ai l’impression de vivre dans un film, c’est tellement surréaliste. Le seul inconvénient c’est les chasseurs, eux quand on en rencontre c’est plus un film d’horreur qu’un film fantastique.

Je ne connaissais pas cette Niamh, mais elle m’avait l’air tout à fait charmante. Visiblement elle n’avait jamais quitté Bray et ne pouvait pas vraiment y songer. Je trouvais ça un peu étrange et dommage pour elle car si elle n’avait pas envie de partir de cette ville, je pourrais encore le comprendre et le concevoir mais là ce n’était carrément pas ça. Elle rêvait de partir mais ne le pouvait pas. Et visiblement ce n’était pas une histoire de partir loin de sa famille qui la chagrinait, mais de quitter une personne. Bon cela dit un jumeau c’était bien un membre de sa famille, même si au final ça ne le concernait que lui. J’avoue que je ne sais pas ce qu’elle peut ressentir, je n’ai pas de frère et soeur et je ne me suis jamais privé de partir à l’autre bout de l’Irlande pour faire mes études et vivre. Je retourne voir de temps en temps ma famille mais je n’envisage pas vraiment de retourner vivre à Cork pour être proche d’eux. « Non désolée, pour le coup j’avoue que je ne comprends pas trop. En même temps je n’ai ni frère, ni soeur, du coup ma famille se limite à mes parents, mon oncle, ma tante et mes cousins. Je suis très proche de mon cousin mais jamais je ne m’empêcherais de vivre ma vie et partir au bout du monde pour rester avec lui. Mais pourquoi il ne peut pas quitter Bray ? »  Pour moi c’était vraiment bizarre cette histoire. J’avais un peu la sensation qu’ils se cherchaient des excuses pour rester, parce qu’au fond ils ne se voient pas ailleurs qu’ici. Ils sont effrayé par l’inconnu et au lieu de prendre le taureau par les cornes, ils restent bien sagement dans les jupes de maman. Oh bien évidemment je ne connais pas leur vie et je veux bien croire qu’il y a vraiment des raisons à rester vivre ici mais je crois qu’au fond de moi, j’aurais toujours cette sensation. Je conçois que c’est toujours facile de juger quand on est extérieur à la situation, que c’est plus difficile d’avoir une véritable vue d’ensemble quand on se retrouve au milieu d’histoire familiale, mais je suis humaine et je juge comme n’importe lesquels de mes pairs.

Castiel est fiancé ? en voilà donc une nouvelle. J’avoue que je suis passée à côté de cette information, mais cela dit ce n’est pas comme si on buvait le thé tous les 4 matins ensemble. C’est un jeune homme assez sympa que j’ai rencontré à quelques reprises et avec qui je m’entends bien mais je ne me suis pas plus penchée que ça sur sa vie personnelle. Je suis un peu surprise de le savoir fiancée mais ma foi, s’il pense avoir trouvé la bonne alors tant mieux pour lui, j’en suis heureuse. « Ton frère est fiancé ? Je l’ignorais. Bon après il faut bien avouer que l’on n’est pas aussi proche que ça, du coup c’est normal. Mes félicitations à eux et tous mes voeux de bonheur ma foi. »  Je suis à des années lumières de penser que c’est un mariage arrangé. Pour être honnête je ne suis pas ici depuis extrêmement longtemps et les rumeurs sur les gens ne vont pas forcément jusqu’à moi. Je ne dis pas que je ne suis pas curieuse et que je n’aime pas cancaner quand j’en ai l’occasion mais je ne vais pas farfouiller dans tous les coins pour obtenir des réponses, j’attends qu’elles viennent à moi, c’est moins fatiguant. « Il n’avait pas l’air de kiffer pour être honnête, je doute donc que ce soit très agréable. » Il aurait été un humain lambda, il serait mort noyé, c’est évident, par chance pour lui il était un triton, il a juste passé un moment désagréable. « Merci c’est gentil. Je suis heureuse de faire ta connaissance aussi. » Je lui souris, sincèrement, parce que oui, je la trouve d’une compagnie agréable et que j’apprends pleins de choses avec elle. Je ne pensais pas rencontrer une sirène dans le coin et encore moins la soeur jumelle de Castiel, le hasard est tout de même bien fait ma parole.« Non, je ne fais partie d’aucune organisation. Je suis apolitique si je puis m’exprimer ainsi. Je ne suis pas ici depuis très longtemps, j’avoue que je suis un peu perdue avec toutes ces histoires, je ne comprends pas grand chose. » Je suis surtout une grosse fainéante égoïste qui ne pense qu’à sa gueule, mais ce n’est pas très joli de l’avouer, même si c’est la vérité.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Scylla&Niamh ∂ Rivers flows in you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ADRIANO ☼ I follow rivers.
» Pro A
» Fraternité sans bannière; 1er chapitre; Illyrio's Gift
» Flotte ruche Scylla
» loue soit scylla serviteur de l'empereur dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-