avatar
Magicien
MESSAGES : 12
RACE : Magicienne - abracadapuff baby.
MÉTIER/ÉTUDE : Sans emploi, dealeuse du dimanche.

 (alisha) slow burn


Alisha Murray

nom | MURRAY.
prénom | ALISHA, un prénom jeté parmi les six autres de la fratrie. DAPHNE pour une grand-mère oubliée dont elle tirerait pourtant le ligné fin de ses pentacles.
âge | 27 ans.
race | Humaine faite MAGICIENNE par le labeur, et aussi par le destin.
lieu et date de naissance | Banlieue de DUBLIN, en avril.
orientation sexuelle | Semble ne pas faire de distinction entre les genres quand il s'en trouve ; PANSEXUELLE.
statut marital | CELIBATAIRE.
metier/etudes | Officiellement SANS EMPLOI, elle vient tout juste de s'installer à Bray, commence tout juste à fureter assez pour savoir où poser, officieusement, ses petites valises de DEALEUSE.
situation financiere | A flirté avec l'opulence durant l'âge d'or de Dublin. Actuellement MODESTE, elle tape dans ses quelques économies (et emprunte beaucoup à Alastair, aussi).
organisation | Aucune pour l'instant.
ft | Zazie BEETZ (c)cliffs edge


détails, anecdotes et caractère

+ (SUBURBS) Née dans un quartier réputé « modeste » de Dublin, Al passé son enfance dans un appartement insalubre, surpeuplé, où braillaient déjà trois frères et sœurs à son arrivée, les murs résonnant des violentes disputes de ses parents. Une bulle d'air vicié par la souffrance d'être, qu'elle a quitté sitôt qu'elle a pu. + (THE BEGINNER'S LUCK) Sa première invocation a également failli être sa dernière : bouillant d'une colère encore fraîche suite à une rebuffade courroucée de son mentor, Alisha a eu le tracer fébrile, mal assuré, et laissé une boucle ouverte dans son pentagramme. Une explosion violente et une intervention précipitée de Alastair plus tard, Al a compris (littéralement) sa douleur -elle en garde une superbe trace de brûlure à l'épaule et au bras. + (INK & STONE) Plusieurs tatouages ornent sa peau. Plus ou moins faits sur des coups de tête, la palme revient sans aucun doute au Minnie Mouse souriant sur sa cheville gauche. + (TIL DEATH DO US APART) Non, Alastair et elle ne sont pas mariés. Et non, ils ne comptent pas le faire (sauf si Stew gagne au loto, là, ça saurait se considérer). + (THUG LIFE) Elle a les petites combines dans les veines. Elle contient comme elle peut -elle ne veut pas ressembler à son père, son frère et ses soeurs-, mais elles sont juste là, sous sa peau ; elle les sent, et serre les dents quand l'opportunité affleure. Ils se sont jurés d'arrêter les conneries, pour l'instant. + (LEATHER MANIAC) Alisha semble vivre une passion folle avec le cuir : vestes, bottes, pantalons, gants et hauts, et selon certains, jusqu'à ses sous-vêtements fétiches. + (FAMILY BUSINESS) On trouve des origines nigérianes et togolaises, plus haut chez les Murray. Il y soufflerait un vent de magie, mais ni son père ni sa mère ne se sont jamais vraiment intéressés à ces racines abstraites. + (MORE TO THE EYE) Elle a parfois l'air dur, Al, avec ses sourcils froncés et ses lèvres prêtes à vous mordre ; brûle pourtant en Alisha une chaleur douce, qui ressurgira au détour d'un sourire. Il suffit juste de la brosser dans le sens du poil. + (AWAY WITH PEASANTS) Bray est à ses yeux de vraie citadine, un trou irlandais comme elle n'en a vu que dans les guides pour touristes. Quitter Dublin pour un modèle réduit, sans métro et sans pollution grise, lui a arraché une grimace d'appréhension comique. + (RYANNE)  Alisha a une petite fille de cinq ans. Elle n'en fait pas un secret, mais elle n'en parle pas beaucoup également. + (NOT HOME YET) Elle partage une chambre avec Alastair, au-dessus d'un petit pub ; en attendant de savoir de quoi sera faite la suite.  En 15 points minimum. +(NO JOB YET) De la même façon, Alisha n'a officiellement pas de travail. Elle se contente de tâter le terrain, mine de rien, voir si elle ne pourrait pas trafiquer ses drogues et ses grimoires. + (ANNIE ARE YOU OKAY) Son point de chute fétiche à Bray est le Smooth Criminal. On ne l'y voit pourtant pas y boire : elle est là pour regarder, Alisha. + (LOVE DOWN THERE) Il y a eu des histoires, et il y en aura encore : Al' s'amourache aisément. + (BRAID THE MAID) De ses longues heures passées au salon de coiffure de sa mère, Al en a hérité des doigts de fée, et une capacité à juger de l'état de vos cheveux en un coup d'oeil.


Ton histoire, ta petite histoire


(1991) Chez Murray, Alisha naît la quatrième, et a la chance de partager avec son frère précédent le même paternel. Sa mère habite avec ce dernier au moment de sa naissance, et leur histoire aux airs de longue dispute se terminera l'année des cinq ans de leur dernière. C'est un vrai foutoir qui règne, et Alisha garde de l'appartement, au quatrième d'un HLM décrépi de la périphérie de Dublin, un souvenir mouvementé. Un bateau qui tangue, au rythme des hurlements éreintés de sa mère, des rires extatiques de ses imbéciles d'aînés, bientôt rejoints par les pleurs de ses petits frères et sœurs, et parfois ceux aussi de sa mère qu'un énième imbécile vient de quitter. Dotés de personnalités bien marqués, les Murray débordent, et Alisha trouve régulièrement des cousins, des cousines, de la famille qu'elle ne se savait pas avoir dormir sur leur canapé, quand il ne s'agit pas d'un nouveau futur beau-père, ou d'un des paternels de la fratrie, venu voir leur progéniture, ou simplement par nostalgie.

(2002) « Tu as du culot.
- Laissez-moi, j'ai rien fait !
- Beaucoup de culot... »

Ce sont les premières paroles qu'elles échangent avec Siobhan O'Reilly. La scène est mémorable, elles sont figées toutes les trois en pleine rue, la vieille dame, la jeune femme brune qui la tient d'une poigne de fer, surprenante, et Alisha qui leur lance un regard de bête apeurée, prête à bondir au moindre relâchement. Son instinct lui dit que quelque chose cloche, la vieille a l'air trop tranquille, avec ses rides élégantes et son sourire à la manque, comme si elle connaissait déjà tout d'elle, et le regard d'or de la brune, perplexe, comme si elle ne comprenait pas tout à fait l'intérêt de voler le pendentif en or, qui vacille encore entre les doigts de l'adolescente.

Plus tard, Siobhan lui dira : il n'y avait pas de raison particulière, ce jour-là. Elle a juste aimé sa verve, sa fougue de gamine ; et surtout elle s'est dit qu'elle ferait les pieds à Alastair et ses inquiétudes futiles.

(2003) L'apprentissage est difficile. Alisha est impulsive, peine à rester concentrée, gribouille rageusement la fin de ses pentagrammes quand elle en a assez, donne du fil à retordre à Alastair, qui a l’imbécillité de d'abord la prendre du haut de ses dix ans de plus. Mais Siobhan persiste, discerne en Alisha une persévérance certaine ; elle lui tape (littéralement) sur les doigts, la rabroue, casse son ego de sauvageonne qui a toujours appris à se débrouiller sans l'aide de personne. Quand Alisha invoque son premier djinn dans le dos de la magicienne, quand Alastair lui sauve la vie pour la première fois, la donne achève de changer. Alisha apprend doucement à se taire, et commence à écouter.

(2013) Naissance de Ryanne. « C'est une magnifique bêtise que tu nous as fait là », lui dira Henry en voyant le visage renfrogné du nourrisson.

(2014) Mort de Siobhan. Alastair et Alisha reprennent ses affaires, et sa clientèle. Leur devanture est un petit antiquaire obscur où les bibelots s’entassent, ensevelissent la méfiance de leur manque de goût affolant. Leur véritable occupation se trouve au-delà de leur devanture : ils offrent des services à la carte, bêtes invocations ménagères, et, parfois même, la grande oeuvre de Siobhan, de se procurer plus ou moins légalement des pièces de collection. Alisha propose  même, sur le tas, de la poudre de fée et quelques drogues de sa collection.

Après le deuil, vient l’âge d’or. Alastair a des idées fourmillantes et un sourire poli à vous décrocher une étoile, Alisha a simplement son culot légendaire, et une passion bienvenue pour l’invocation de djinns de rang supérieur.

(été 2018) Cuisant revers. Au pied de leur premier grand casse, leur première véritable collaboration qui n'a d'autre but que de satisfaire leur appétit de magiciens gourmands, Alastair et Alisha dégringolent et font exploser leurs rêves de grandeur -ainsi qu'un bâtiment à deux pas de la bibliothèque de Dublin, avortant l'action avant même qu'elle ne commence. Ils ne poseront jamais les yeux sur le grimoire convoité, reposant aux archives de la bibliothèque -les traces de djinn sont équivoques, et un agent de l'OBCM flaire déjà depuis quelques temps la poudre de fée d'Alisha.

Prétextant de longues vacances, ils prennent le large, et dérivent jusqu'à l'autre pôle irlandais, celui fait de magie : Bray. Le temps de prendre du recul, d'embrasser pleinement la situation, ils ne savent pas encore vraiment.

lien recherché (H/F) + ici
lien recherché (H/F) + ici
lien recherché (H/F) + ici
lien recherché (H/F) + ici



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Magicien
MESSAGES : 12
RACE : Magicienne - abracadapuff baby.
MÉTIER/ÉTUDE : Sans emploi, dealeuse du dimanche.

 (alisha) slow burn

Liens

UNE SUPER CITATION


prénom nom

blablabla
prénom nom

blablabla

prénom nom

blablabla
prénom nom

blablabla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Magicien
MESSAGES : 12
RACE : Magicienne - abracadapuff baby.
MÉTIER/ÉTUDE : Sans emploi, dealeuse du dimanche.

 (alisha) slow burn

Liens

UNE SUPER CITATION


prénom nom

blablabla
prénom nom

blablabla

prénom nom

blablabla
prénom nom

blablabla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur
MESSAGES : 37
RACE : Humaine / Chasseuse
MÉTIER/ÉTUDE : Faussaire

 (alisha) slow burn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Métamorphestaff
MESSAGES : 3240
AGE DU PERSONNAGE : 41
RACE : métamorphe (étalon noir)
MÉTIER/ÉTUDE : Voleur, dealer, chômeur, plein de truc en "-eur"

 (alisha) slow burn

Va falloir qu'on discute affaire toi et moi

_________________


astra; bb — They don't look very human like. Now I wish that I could find my clothes. Bedsheets and a morning rose. I wanna wake up, can't even tell if this is a dream. How did we end up in my neighbors pool ? DON'T THREATEN ME WITH A GOOD TIME ;; @tweek&vocivus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Magicien
MESSAGES : 12
RACE : Magicienne - abracadapuff baby.
MÉTIER/ÉTUDE : Sans emploi, dealeuse du dimanche.

 (alisha) slow burn

@Lisbeth B. Pritchard Bonjour vous. Je nous ouvre un RP à la boutique de Beth ?

@V. Shura Bäckähäst Avec grand plaisir ! Entre dealeur bien installé et copain chômeur, un lien s’impose. Est-ce que tu as des pistes ou on voit ça ensemble ? (je suis sur téléphone, malade, au fond de mon lit, pardon si ça n’est pas très élaboré !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Métamorphestaff
MESSAGES : 3240
AGE DU PERSONNAGE : 41
RACE : métamorphe (étalon noir)
MÉTIER/ÉTUDE : Voleur, dealer, chômeur, plein de truc en "-eur"

 (alisha) slow burn

J'ai potentiellement quelques pistes, je te mp de ce pas

_________________


astra; bb — They don't look very human like. Now I wish that I could find my clothes. Bedsheets and a morning rose. I wanna wake up, can't even tell if this is a dream. How did we end up in my neighbors pool ? DON'T THREATEN ME WITH A GOOD TIME ;; @tweek&vocivus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Métamorphestaff
MESSAGES : 98
RACE : Métamorphe chat errant
MÉTIER/ÉTUDE : Rien

 (alisha) slow burn

Alors moi je veux un lien ! (Avec Jasper) pour t'expliquer il était accro à l'héroïne, s'est sevré tant bien que mal, et je pensais le faire repartir dans ses travers à un moment donné (fin pas beaucoup, en fait son ancien geôlier/mac/fournisseur va débarquer en ville et ça va être très TRES dur pour Jax de supporter tout ce qui va lui tomber sur le coin de la gueule. En plus de ça, vu qu'il a pas d'argent, je me proposerais même qu'il te vole ta came (histoire qu'il y ait pas qu'un seul mec qui veuille le buter, mon Jax. Pour un peu que ce soit aussi la came de Shura ça le fera courir un peu ) Bon après l'idée générale est là mais faudra sans doute voir ce qu'on peut en faire, mais n'hésite pas si ça te tente d'y réfléchir à deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Oracle
MESSAGES : 11
RACE : Oracle
MÉTIER/ÉTUDE : Herboriste

 (alisha) slow burn

@Alisha Murray a écrit:
@Lisbeth B. Pritchard Bonjour vous. Je nous ouvre un RP à la boutique de Beth ?

OUIIIIIIIII
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SirèneTriton
MESSAGES : 58
AGE DU PERSONNAGE : 18
RACE : Sirène
MÉTIER/ÉTUDE : Etudiante en alternance, bijouterie

 (alisha) slow burn

Coucou Alisha
Je viens pour un lien avec ma Karen qui est aussi une magicienne. J'imagine bien Alisha et Karen avoir des relations communes, des magiciens évidemment, dans une sorte de réseau pour la circulation des grimoires. Karen pourrait avoir entendu parler d'un grimoire qu'elle aurait envie de découvrir, et du coup, elle tâterait le terrain avec Al', et elles pourraient se découvrir à ce moment là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

 (alisha) slow burn

Revenir en haut Aller en bas
 
(alisha) slow burn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2011 - Heart burn (tenue uniquement)
» Jaqen H'gar plus fort que le burn ?
» burn to be alive
» U/R Delver Burn
» solution contre un deck targ burn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Carnet d'adresses :: Relationships-