AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Aller à la page : Précédent  1, 2
Adam Belladone
DJINN
DJINN
MESSAGES : 646
AGE DU PERSONNAGE : 26
RACE : Djinn
MÉTIER/ÉTUDE : Thanatopracteur & médecin légiste, il travaille à la morgue de Bray avant que les "colis" soient envoyés six pieds sous terre.

[Terminé] #10 ; you'd be afraid if you could feel my pain. - Adam&Vali

Ven 21 Déc - 18:32




I took a walk on a Saturday night,fog in the air, just to make my mind seem clear where do I go from here? I see my breath pushing steam through the air, shaking hands run through my hair, my fears, where do I go from here?

Elle n’a rien d’insignifiante, cette déclaration aussi soudaine que volage.
Au fond, Adam le sait ; Il y a quelque chose qui s’est réveillé en lui. Quelque chose qu’il avait pris soin d’enterrer à Paris. Quelque chose à laquelle il ne croyait plus. C’est peut-être ceci, la raison de ses doutes. De cette instabilité qui le pousse à se remettre en question soudainement. Non ! Il ne doit pas y penser ! L’espace d’un instant, un éclat d’humanité avait germé dans les yeux automnales du Belladone, mais il avait coupé court à cette naissance. Ou du moins, renaissance. Il ne veut pas être capable de pitié. Sa plume se raffermit, et elle manque de déchirer le papier à plusieurs reprises. Il faut se concentrer sur autre chose. Euh sans doute un peu des deux. Le djinn n’en demande pas plus, cette réponse lui convient très bien. Car plus il remue le coûteau dans la plaie, plus se sont les siennes qui se rouvrent. Il doit donc cesser, pour son propre bien.

Quoi que.
A-t-il bien fait ?

Cela pouvait être comparer à de l’idiotie, mais il en était tout autre. Quittant son fauteuil de bureau, l’être magique s’approche, rapace, de son blondinet. Une manoeuvre pour corriger le tir, et elle fonctionne à merveille. Il voit la haine dans ses yeux, la rage, la frustration. Cependant ; Elle n’est pas dirigée vers lui. Quoi ? C’est ce que son regard semble dire tandis que ses mots continuent d’affluer. Amanda est certe la femme la plus détestable d’Angleterre qui soit, mais ce n’est pas elle qui a mentit à Vali. Ce n’est pas elle non plus qui l’a déçu. Aussi étonnant est-ce, le voilà à réfléchir à une façon de la couvrir. Pas par amour, oh non loin de là. Par intérêt. Ce n’est pas elle qu’Adam veut que Vali tue : c’est lui-même. La méthode la plus efficace, et la plus simple, pour effacer ce contrat sans avoir de répercutions notable sur tout ce qu’il avait construit et obtenu jusqu’ici, c’est cela. Une rupture brutale, peu conventionnelle ni glorieuse. Une sortie de secours que l’on use qu’en dernier recours.
Vali ? - Non. La prudence monte d’un cran tandis qu’Adam fixe ce magicien s’énerver comme une bête en cage. Jamais il n’aurait la finesse de remettre ses décisions en question. Au contraire, il se délectait du spectacle. Maintenant, il fallait tenter de dompter ce lion prêt à bondir. Ses pas avaient choisi la précaution, et il s’était reculé au plus près du mur pour montrer patte-blanche. Une façon de l’amadouer, et de tenter le dialogue sans risque. Ne rien faire ? Je passe ma vie à ne rien faire. C'est peut être des fous mais je n'ai pas peur ! «Tu devrais.»

Ce n’est ni une mise en garde, ni un conseil cette fois-ci : c’est un ordre. Le ton du djinn était ferme, et malgré son stoïcisme, Adam restait le chef de famille de la maison Belladone. De ce fait, il devait protéger les siens. Ceux qui sont plus discrets, ceux qui n’ont rien demandés, comme ses deux sœurs, et ses demi-frères/sœurs éparpillés par James. Vali peut comprendre cela, non ? Si, bien sûr que si, il peut comprendre ! Cette même volonté qui l’avait poussé à le ruer de coup, jusqu’à le pousser dans l’escalier et le faire sortir de ses gongs. Cette responsabilité envers autrui qui nourrit son titre d’héritier, même si celui-ci n’est pas officialisé : elles sont identiques. À une différence près, c’est que le djinn n’est pas un sanguin. Il est bien plus sournois et plus vicieux dans ses manœuvres. Sa protection est un poison, son affection une prison.
Les mains de son blondinet viennent froissées le col de sa chemise, et le voilà plaquer au mur comme un vulgaire roturier. Un grognement de surprise s’extirpe de la bouche d’Adam qui écoute cette fois-ci. Parce que tu crois que t'es le seul dans ce cas ? Parce que tu crois que je compte faire ça juste pour une histoire de pulsion ?! Jvais mettre fin à ce putain de pacte. Je suis pas aussi faible que tu le crois et si t'es pas capable de te libérer tout seul alors je vais le faire. T'as voulu me faire entrer dans ta vie Adam. Maintenant c'est trop tard. «Vali, arrêtes ça.» Des ordres, encore. En bon fils de noble, c’est tout ce qu’il savait faire dans le fond.

Le Belladone continuera de lui dire autant de fois que nécessaire de se stopper, de ne pas aller plus loin. Ce n’est pas eux qu’il doit cibler. Pas avant qu’il ait obtenu cette fichue signature en tout cas. Catherine et Brittany n’ont rien à voir là-dedans, et perdre leur mère ne ferait que les détruire. Avec un peu de malchance, elles découvriraient également le poteau rose à propos de la mort de leur Père, et elles trouveraient un moyen de prendre la relève d’Amanda, transformant ainsi cette sorcière en espèce d’Hydre de l’Erne. L’étreinte au niveau de son col se resserre, et malgré tout, Adam y trouve du confort ; Nous y voilà. Inconsciemment, Vali avait dévoilé son secret. Il n’en fallait pas plus pour un Djinn de comprendre ce qui s’était passé, et son intuition était toujours bonne.

Deux meurtriers réunis dans la même pièce pour le meilleur, et surtout le pire.
Les yeux du Djinn se glissent tant bien que mal pour dévisager son blondinet, osant même une légère esquisse arrogante. «Il n’est jamais trop tard. On pardonne à un magicien l’assassinat d’un djinn sous prétexte que ce ne sont que des outils, pourquoi l’inverse de ne serait-il pas possible ? Tu devras me passer sur le corps pour t’en prendre à ma famille, ma dernière ligne du contrat à remplir qui me lie à ce monde. Alors ; Arrêtes.» Aux derniers mots, l’esquisse du Djinn s’était déjà volatilisée. Il n’y avait plus rien, hormis son masque de froideur habituel. Encore que, celui-ci était pire, car il y avait l’autorité en plus.

(c) SIAL ; icons little liars
.



_________________


astra; bb — Do you walk in the valley of kings? Do you walk in the shadow of men who sold their lives to a dream? Do you ponder the manner of things, IN THE DARK ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
Vali Nibelheim
Magicien
MESSAGES : 405
RACE : Magicien
MÉTIER/ÉTUDE : Chomeur pro oui parce qu'en plus il fait ça bien.

[Terminé] #10 ; you'd be afraid if you could feel my pain. - Adam&Vali

Ven 21 Déc - 20:29

you'd be afraid if you could feel my pain.
Vali et Adam

Noyer toujours plus le poisson … ca voulait dire aussi rester dans le déni. Mais fallait pas se leurrer Vali savait bien qu’il aimait Adam plus que tout autre personne au monde. Son Djinn hantait son esprit même quand il n’était pas la et il restait a ses cotés toujours. Pourtant il aurait eu mille raisons de partir. Ce n’était pas qu’une question d’argent parce que Vali était tout a fait capable de pioncer dans la rue. Il était parfaitement capable de trouver un abri de fortune, mais il n’en avait pas la moindre envie. Il voulait rester aux cotés d’Adam et pour longtemps …

C’était peut être pour ça qu’il ressentait cette rage et cette jalousie maladive soudainement en apprenant toujours plus de secrets de la part de son Djinn qui … En fait n’était pas du tout a lui. Depuis quand est ce que Vali montrait les crocs pour un truc pareil ? Lui qui passait son temps à fuir et a tromper son monde ? Non c’était pas pareil avec Adam. Tout était diffèrent. Et cette douleur la il ne l’avait jamais ressenti. Ca le mettait hors de lui. Et oui le blond voulait détruire ceux qui avaient posé leurs griffes sur ce Djinn et qui le tenaient en laisse. Bon sang ce n’était pas un animal. Ce n’était pas un chien. C’était ce que le magicien avait de plus important … Alors oui il comptait sauter a la gorge de sa « famille » pour le débarrasser de ses liens. Et même s’il risquait gros tant pis. Mais Adam semblait vraiment vouloir l’arrêter ou du moins le dissuader. Et ca n’avait pour effet que d’énerver le magicien toujours plus.

- Au pire c’est pas ton problème.


S’il finissait en taule c’était pas son problème. Et sinon ? Elle allait le tuer ? Ce n’était pas comme s’il avait peur de mourir. Surtout pour lui ? Oh et puis ça le gonflait tout ça. Alors Vali essayait de faire comprendre à Adam qu’il ne plaisantait pas. Qu’il faisait ça pour lui ?! C’était si difficile à comprendre ? Les mots qu’il avait prononcer un peu plus tôt n’étaient pas des mensonges ils étaient vrai. Mais non il n’arrêterait pas. Hors de question d’obéir.

- Non !

Si Adam pensait qu’il allait le faire obéir docilement il se trompait et rien dans ses paroles n’aidait Vali à se calmer. Rien du tout ! Au contraire ça le rendait encore plus furieux. Il voulait protéger cette horrible famille ? C’était une blague. Et son autorité avait fait exploser le blond qui donnait un coup de poing dans le ventre du Djinn. De quoi le faire flancher et lui rappeler que des deux il était probablement le plus fort. Enfin si on oubliait la magie.

- Ferme la ! Ferme la t’entends ?! Tu m’arrêteras pas ! T’as été incapable de me tuer la dernière fois pourquoi ce serait diffèrent la ?

Oh non il n’avait pas oublié. Il ne savait pas pourquoi exactement mais il n’avait pas oublié. Et il leva son poing a nouveau avant de se stopper. Ca allait finir comme la dernière fois ? C’était pas à Adam qu’il voulait faire du mal et pourtant c’était ce qui était en train de se produire. Encore une fois sa colère allait trop loin et il était en train de flancher parce que non il ne voulait pas que le Djinn le déteste. Mais c’était peut être trop tard. Alors il avait lâché Adam avant de faire volte face pour faire ce qu’il faisait de mieux. S’enfuir. Le lache qu’il était allait prendre une longueur d’avance sur le Djinn, il ne l’aurait pas dans les pattes s’il se barrait ? Il allait dormir chez Shura et puis il verrait bien ensuite. Demain est un autre jour comme on dit.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] #10 ; you'd be afraid if you could feel my pain. - Adam&Vali
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Période d'essai terminée : Gray
» Un Champagne Millésimé - Chasse terminée
» BDI (break a durée indéterminée)
» Baptème de GIL et BZEUH [Terminé]
» Baptême de Laiiyla [Terminé]

Sauter vers: