avatar
Chasseur
MESSAGES : 218
AGE DU PERSONNAGE : 31
RACE : Chasseur sanguinaire
MÉTIER/ÉTUDE : Inspecteur de police

 Azy le joyeux luron !


Azraël Blackwood

nom |Blackwood, le nom d'une très ancienne famille de chasseurs, toujours en activité aujourd'hui et plus sanguinaire que jamais.
prenom | Azraël, en hommage à l'ange de la mort, mon destin était tout tracé. Melchior en hommage aux Rois Mages ... si si, vous ne rêvez pas. Mes frères et moi-même portons leurs noms, au cas où le lien fraternel ne suffise pas, nos seconds prénoms sont liés dans l'histoire. Mais le pourquoi reste encore un mystère pour nous, je doute que ce soit d'ordre biblique à proprement parlé, très certainement en rapport avec leur royauté et encore, je ne saurais trop m'avancer.
âge | Je vais lentement sur mes 31 ans. Qui aurait parié que je vivrai aussi vieux ?! Pas moi en tout cas !
race | Un bon vieil humain lambda, avec toutes ses qualités et ses défauts !
lieu et date de naissance | Inverness, en Ecosse, le 31 octobre 1987
orientation sexuelle | Hétérosexuel
statut marital | Divorcé
metier/etudes | Inspecteur de police
situation financiere | Riche comme Crésus
organisation | Dux Tenebris (ça va roxxer avec les Pritchard   )
ft | écrire ici (c)Sweetie Plum


détails, anecdotes et caractère

† (1) La légende raconte que depuis des siècles ma famille combat les autres espèces. Nous sommes des chasseurs respectés et reconnus. Depuis toujours, nous existons pour faire régner la justice, nous sommes là pour préserver la balance. L'harmonie entre les espèces était notre crédo ... Mais ça, c'était avant. Avant que la folie gagne lentement ma famille et vienne ronger son âme, transformant sa soif de justice en soif de vengeance. Chaque génération est initiée très tôt à l'art du combat et au maniement des armes. J'ignore comment c'était à l'époque mais je peux vous dire une chose, la chasse, ce n'est pas de tout repos. Pas de pitié pour ces monstres, pas d'exception. Depuis la mort de ma soeur, ma famille fait un carnage partout où elle passe.
† (2) Je suis le troisième d'une famille de 4 enfants. 3 garçons et 1 fille. Cette dernière est morte il y a 8 ans maintenant, ici même à Bray. Retrouvée sans vie dans la forêt, aux abords de la ville. Les raisons de sa mort sont restées mystérieuses un long moment avant qu'on découvre la vérité. L'enquête a piétiné longtemps avant que je réalise que celui qui est à l'origine de tout ça n'était autre que mon coéquipier de l'époque. C'est toujours plus facile de court-circuiter une enquête quand on est de la maison. Les preuves disparaissent, les témoignages s'élaguent pour n'apporter aucune vraie réponse. Mais c'est fini tout ça. La fin est proche pour lui...
† (3) Nous possédons un manoir aux abords d'Inverness. Un ancien manoir familial qui sert à l'ensemble de ma famille comme quartier général. Toutes les grandes décisions se passent là bas, comme les grandes réunions de famille. Quand un membre de ma famille s'égare, c'est là bas que nous tentons de le ramener à la raison ou que nous le condamnons à l'exil.
† (4) Nous avons été condamné à l'exil par notre famille. Il faut dire que la mort de ma soeur a contribué grandement à gangréner notre âme, perdant de vue la mission sacré qui nous a été confié, pour mener à bien notre vendetta. Nous sommes hors de contrôle et c'est certainement ce qui effraie autant les créatures que les propres membres de ma famille. Certains de nos cousins, oncles, tantes, ont été envoyé à notre poursuite pour nous "arrêter", d'une façon ou d'une autre.
† (5) Notre exil dur depuis 8 ans. J'ai eu l'occasion d'expérimenter de nombreux métiers dont lanceur de couteaux dans un cirque. Je ne vais pas vous cacher que je suis très douer mais c'est un don naturel que j'ai entretenu durant mes longues années d'entrainement pour devenir chasseur. De ce petit passage "furtif" au cirque, j'ai pris l'habitude de toujours avoir mes couteaux sur moi. Ce n'est pas très légal en tant que flic, je vous l'accorde mais il faudrait déjà pour cela que je sois un vrai flic ... Enfin avec le temps, je crois que je le suis vraiment devenu. Ce qui n'était qu'une couverture à la base est devenu ma réalité et ce n'est pas forcément pour me déplaire. J'aime bien ce taff et je suis bon dans ce que je fais alors autant lier l'utile à l'agréable !
† (6) J'ai le vertige. C'est un inconvénient parfois dans la chasse mais j'avoue que j'ai beau me faire violence, ça n'a absolument pas l'air de s'arranger. Je me fige sur place, j'ai la tête qui tourne et je serais capable de tourner de l'oeil tellement ma peur est violente. J'évite donc de m'approcher trop près des rebords et si je dois courser quelqu'un, je ne vais pas m'amuser à aller sur les toits, je laisse les autres le faire, préférant rester sur la terre ferme.
† (7) Je fume et je bois, je suis un véritable cliché ambulant, j'en conviens parfaitement mais que voulez-vous, qui a dis que j'étais parfait ? J'ai essayé de faire une cure pour me sevrer de l'alcool et pendant un temps, ça a fonctionné. Mais il faut croire que la bouteille est une trop vieille amie pour que je rompe les ponts aussi facilement avec elle. Aujourd'hui je n'ai plus vraiment de raison de m'en tenir éloigner.
† (8) Je ne suis pas un vrai flic, je ne suis jamais rentré à l'académie de police, je n'ai jamais passé de concours ou quoi que ce soit, un beau jour POUF je suis devenu flic. Mon frère aîné est un faussaire de premier ordre et mon petit frère est un excellent hacker, grâce à leur aide, j'ai pu me glisser dans la peau d'un flic sans que personne ne se doute de la supercherie. Si jamais quelqu'un à un doute, mon frère a créé un dossier à mon nom dans les villes où je prétends avoir bossé et mon nom a été intégré à plusieurs affaires résolues. L'idée était qu'avant que quelqu'un ne se rende compte de la supercherie, nous serions déjà loin. Nous étions prêts à tout pour découvrir la vérité sur le meurtre de ma soeur et c'est chose faite ! Nous savons ! Mais le boulot m'a plu et j'ai envie de continuer, alors j'imagine que tant qu'on ne me fout pas dehors, je reste. Je suis parti quelques temps, prenant un congés sans solde, pour traquer mon ancien coéquipier. Mais cette enflure est revenu à Bray, alors nous aussi !
† (9) J'ai aimé, un jour. Parfois j'ai l'impression que c'était dans une autre vie et parfois, j'ai la sensation que c'était hier. Comme la parfaite caricature du chasseur que je suis, elle était de ceux que je chassais, sauf que bien évidement, je l'ignorais. Sa famille avait pris très au sérieux le diction qui dit "soit proche de tes amis mais encore plus de tes ennemis" et il faut croire qu'elle l'a pris encore plus au pied de la lettre qu'eux. Alors évidemment, autant c'était calculé pour ses parents de se rapprocher de nous, autant elle n'a pas réellement choisi de tomber amoureuse de moi, tout comme je n'ai pas voulu l'aimer à mon tour. En soit ils n'avaient pas grand chose à craindre, avant que ma soeur ne meurt, mais les choses se sont détériorées après et ils étaient plutôt satisfaits de n'avoir jamais divulgué leur vraie nature, pourtant dieu sait qu'elle eut envie de me le dire un millier de fois. Vous vous doutez qu'on a fini par découvrir la vérité...
† (10) J'aime écouter la musique sur des vinyles, je ne suis pas particulièrement friand de la modernité. Je m'adapte à tout, bien entendu mais je laisse les nouvelles technologies à mon petit frère qui s'en sort beaucoup mieux que moi. Chacun à son rôle au sein de ma fratrie, lui nous fournis l'identité des créatures, je les piste et avec mon frère ainé, on les massacre ... Etrangement il y prend beaucoup plus de plaisir que moi. Alors que mes coups sont nets et efficaces, lui prend plaisir à les torturer avant de leur ôter la vie. J'espère pour vous que vous n'aurez jamais à admirer l'excitation que lui procure votre souffrance ...
† (11) Je suis fraîchement divorcé. En même temps, je crois que c'était couru d'avance que notre histoire ne pouvait pas fonctionner. Nous ne sommes pas fait pour vivre ensemble une vie heureuse et épanouie. Non pas que je ne pense pas qu'Hazel ne soit pas la femme de ma vie, juste que je ne vis pas une existence qui soit propice à ce genre de romance. Pourtant on a essayé, on y a cru, pendant un moment, mais ça a fini en désastre. Aujourd'hui, je ne vois plus ni ma femme, ni mon fils et c'est peut-être pas plus mal. Plus ils sont loin de moi et plus ils sont en sécurité. Entre ma famille et le milieu dans lequel je gravite, vouloir préserver 2 fées à mes côtés est tout bonnement du suicide. J'ai voulu former mon fils à la chasse, il aurait pu repérer les fées beaucoup plus facilement que je ne le peux et aurait certainement été un redoutable chasseur mais sa mère s'est battue bec et ongles pour m'en empêcher. C'est d'ailleurs une des raisons de notre séparation.
† (12) J'ai eu une aventure avec une magicienne, juste après ma séparation d'avec Hazel. Une belle erreur, une parmi tant d'autres me direz-vous. Elle savait qui j'étais, moi je crois que j'étais aveuglé par ma peine pour voir sa véritable nature. Mais je ne regrette rien au final, non pas parce que je tiens à elle mais parce qu'elle m'est utile. En fait on se sert mutuellement l'un de l'autre. J'aime pas appeler ça un partenariat mais j'imagine que c'est ce que c'est. Je me débarrasse de certaines personnes gênantes et elle m'aide à détruire le salopard qui a tuer ma soeur. Un deal qui me convient pour le moment, ce qui n'est pas le cas de mon frère Balthazar qui rêve de l'égorger à chaque fois qu'il la voit. Et vu qu'elle adore le chercher, ça finit toujours mal.
† (13) Je suis plutôt content d'être de retour à Bray. J'ai mes habitudes ici et je sais que c'est un terrain de chasse idéal. On trouve de tout ici, à profusion et on ne peut nier qu'il y a une personne que j'ai vraiment envie de revoir, c'est cette enflure de Pritchard ! Je ne peux pas l'encadrer ce mec, mais pas uniquement parce que c'est un connard, mais aussi parce qu'il me fait de l'ombre dans mon boulot de chasseur. C'est un bon chasseur, on pourra lui reprocher tout ce qu'on veut, il est doué dans ce domaine et je crois que je le hais autant que je le respecte !
† (14) J'ai adopté très récemment un chat noir. Me demandez pas vraiment pourquoi, je crois que j'ai pas vraiment eu le choix. Un beau jour il était dans notre cuisine en train de lécher une vieille casserole et depuis ce jour, ce chat c'est mis à squatter chez moi comme si c'était chez lui. On ne va pas se mentir, l'idée que ce soit un méta m'a traversé l'esprit, mais j'crois pas. En tout cas, si c'est le cas, il ne tient pas à sa vie. Il est indépendant mais très feignasse. Je le retrouve plus à roupiller dans un coin qu'à chasser. Il s'est pris d'affection pour moi et me suis à la trace partout où je vais dans la baraque et je crois que je me suis fait à sa présence. Balty râle à chaque fois qu'il le voit mais moi ça me fais marrer. Je l'ai appelé Hades
† (15) Je suis un viandare et ça me gonfle de voir cette foutue mode du véganisme ! Les gens sont cons, c'est incroyable. Ils nous inventent des modes tous les 4 matins. Avec le mariage pour tous, il fallait limite être homo ou au moins bi pour être In. Après ils ont commencé à avoir tous des intolérances au lactose ou au gluten, alors qu'il y a 2 ans, tout se passait bien dans leur vie mais soudainement, ils sont intolérant. Moi je suis intolérant à la connerie, vous croyez qu'ils accepteront de disparaître pour me faire plaisir ? Et maintenant c'est la mode du véganisme. Sur le principe, je comprends et je m'en tape, ils font ce qu'ils veulent, mais bordel, me juge pas quand je bouffe un bon steak. Bouffe ton herbe et fais pas chier !

J'aimerais vous dire que j'étais différent avant la mort de ma soeur, que j'étais un jeune homme posé, sympathique, souriant, aimable, attentionné, aimant, social, courtois ... Mais ce serait mentir, je n'ai jamais été normal, même si j'ignore au fond ce qu'est la normalité.
Silencieux † Je n'ai jamais été quelqu'un de très bavard, préférant le silence aux longues conversations sans intérêt. J'aime les gens directs, clairs et francs, plutôt que ceux qui usent de la parole pour vous endormir. Je suis presque certains qu'il existe quelques personnes qui me croient muet, alors que la vérité c'est que je n'ai jamais vu l'intérêt de leur adresser la parole. Je suis conscient que cela peut-être pris pour de la condescendance mais ... en fait c'est exactement ça. Je suis un être condescendant et froid.
Patient † Il faut l'être quand on est chasseur, si on ne veut pas faire des erreurs qui nous serons fatales. J'use de patience autant dans la chasse que dans la vie de tous les jours. Certains prennent cette patience comme de l'inactivité ou de la lenteur mais je vois ça comme le temps nécessaire à une bonne préparation. Parce qu'au fond c'est ça d'être un bon chasseur, c'est être bien préparé, bien renseigné sur ceux que l'on traque afin de savoir où les trouver et quand serait le meilleur moyen de les débusquer. Je ne nie pas que parfois j'attends trop et que ma proie se fait la malle avant que j'ai eu le temps d'agir, c'est le risque mais il existe toujours un risque, je préfère une traque avortée, que ma vie écourtée (mais allez expliquer ça à mon frère ainé ...)
Débrouillard † Je m'adapte à toutes les situations ... sauf si c'est question de hauteurs, là c'est sans moi.
Autodidacte † Je ne suis pas un intellectuel comme peut l'être mon petit frère mais je suis certainement le plus manuel d'entre tous. Je sais me fondre dans une foule pour éviter de me faire repérer, je sais disparaitre des "radars", je sais pister mes proies (et j'avoue que j'adore ça, quand je sens l'adrénaline monter, je prends mon pied), je sais me battre et utiliser des armes, j'apprends vite, sans avoir besoin d'une multitude d'explications inutiles qui ne me ferait que perdre mon temps et même mon calme. On me montre une fois et je retiens, j'ai une excellente mémoire visuelle.
Colérique † Je suis loin d'avoir que des qualités, je vous rassure (ou pas d'ailleurs ...) Je suis quelqu'un de patient, mais il ne faut pas trop me chercher. J'aime me battre, j'aime le goût du sang, le mien autant que celui des autres. Je l'avoue sans mal, j'adore la violence et même si je reproche souvent à mon frère ainé d'être trop sadique, j'aime le voir violenter nos proies.
Rancunier † Je ne pardonne pas facilement et je n'oublie jamais rien. Il faut éviter de me faire une crasse si vous ne voulez pas passer dans le top 3 de mes pires ennemis. Je n'ai aucune limite quand je prends quelqu'un en grippe et il est extrêmement difficile de me faire lâcher prise.
Exaspérant † Je ne mâche pas mes mots, disant tout haut ce que l'on pense tout bas. Je ne vous lâcherais pas je pense que vous avez une information qui pourrait m'être utile. Vous allez me trouver fatiguant, énervant même mais peu m'importe, je ne lâcherais pas l'affaire.

ETC, ETC.

Je pourrais continuer comme ça pendant des heures, mais ce ne serait pas intéressant. Je suis une personne complexe, possédant de multiples facettes. Je sais être courtois quand la situation l'exige, voir même charmant et charmeur. Mais je sais également être sadique, inventif et manipulateur quand je suis en chasse. Je bois trop, fume comme un pompier, maltraitant mon corps très certainement pour me punir de mes péchés, en tout cas c'est la seule explication rationnelle qui me vient à l'esprit quand je vois mon mode de vie. Je suis égoïste et solitaire, mais je sais également travailler en équipe quand le besoin s'en fait sentir et je suis extrêmement fidèle à ma famille. Je me demande parfois si je ne frise pas la sociopathie, mais après une longue réflexion sur moi-même, j'en suis venu à penser que je suis juste différent. Beaucoup de choses me passent au dessus, ne m'atteignent pas, mais je suis capable d'avoir des sentiments, Elle en est la preuve, je suis capable de remords, je suis capable d'humanité, même si je le rejette de tout mon être. J'aimerais être un être infaillible et insensible mais je suis loin d'être cet idéal auquel j'aspire. Je suis faillible, je suis mortel, je suis moi ...


Ton histoire, ta petite histoire

Etre un Blackwood n'est pas de tout repos, une tradition pèse sur notre famille et nous devons tous nous y plier. Nous ne naissons pas libre, nous naissons esclaves des promesses de nos ancêtres, esclaves d'une mission qui nous a été jadis imposée et à laquelle nous ne pouvons nous soumettre. Certains ont essayé de se rebeller, d'avoir une autre vie que celle qui leur était imposée. Pour ceux qui ont été les plus habiles, ils ont certainement réussi à exaucer leurs voeux, ils ont disparu des radars, ils sont passés entre les mailles du filet, personne n'a jamais réussi à mettre la main dessus et je l'espère pour eux, ils ont pu avoir une vie "normale". Factice, mensongère et très certainement constamment en cavale, trouvant mille et une raisons pour déménager, pour changer d'identité, pour survivre plus que vivre. Peut-être qu'ils ont réussi à fonder une famille ou peut-être ont-ils pu réaliser leurs rêves. Pour d'autres, ils ont eu moins de chance, la famille les a rattrapé et le châtiment suprême c'est abattu sur eux. On ne fuit pas ses responsabilités sans en payer les conséquences et tout fuyard est conscient que la mort l'attend au tournant s'il se fait prendre.

CA c'est la réalité de ma famille. Par chance - puis-je réellement parlant de chance ... ?! J'en doute mais soit, appelons cela ainsi - ma famille - proche j'entends - n'a jamais ressenti le besoin de fuir ce destin. Il n'est pas joyeux, il n'est pas sein, il est contraignant, mais nous avons toujours compris son intérêt. Certains prétendront que nous avions ça en nous, que nous étions destinés à devenir des tueurs, moi je pense que nous avions certes des prédispositions à devenir chasseur mais que c'est surtout notre fidélité à notre famille et à notre cause qui nous a guidé sur le "droit chemin". Depuis notre enfance donc, nos parents nous ont entrainé à devenir des machines à tuer. Tous sans exception avons été formé pour devenir des chasseurs. Pas de distinction de sexe, ma soeur fut mise dans le même panier que nous. Pas de ménagement, pas de maitrise de notre force quand nous nous battions contre elle, elle devait s'endurcir, encaisser les coups et savoir les rendre. Ses faiblesses devaient devenir sa force. Elle était douée. Je ne dis pas ça parce qu'elle est morte ou parce que c'était ma soeur, mais réellement, elle était douée. Elle était rapide, agile et adroite. Elle ne ratait jamais sa cible. Je pense sans trop m'avancer qu'elle était la meilleure des 4. Elle était un modèle pour moi, une source de jalousie pour mon frère ainée et une source de complexes pour mon petit frère. Elle n'était pas parfaite, elle était têtue, égoïste et superficielle. Elle se savait douée et s'en vantait dès que l'occasion s'en présentait, ne manquant pas de faire rager "Balthazar". Elle s'est souvent prise la tête avec mes parents et avait quitté le "nid familial" dès qu'elle en avait eu l'occasion. Elle n'était pas parfaite mais c'était ma soeur, notre soeur, un membre à part entière de notre famille et sa disparition fut un choc. Elle, si douée, comment a-t-elle pu se laisser avoir ? Qu'est-ce qu'il sait passé ?

Son corps fut retrouvé dans la forêt, aux abords de Bray, deux jours plus tard. Elle avait 26 ans et était au summum de sa force. C'est mon père et moi qui l'avons retrouvé, gisant là, au milieu de nulle part, presque peu reconnaissable. Elle s'était battue, il n'y avait aucun doute, mais elle n'avait pas réussi à s'en sortir. Le corps avait subi de multiples blessures. L'autopsie ne nous a pas révélé autant de choses qu'on aurait souhaité car des animaux ont trouvé son corps avant nous et ils ont détérioré des "indices" qui auraient pu nous faire remonter jusqu'à son assassin. Sa mort nous affecta tous, nous changea. Nous étions déjà en marge de notre famille, allant déjà parfois trop loin, prenant trop de plaisir à exécuter les autres espèces. Mais avec sa mort, nous sommes devenus incontrôlables. Nous fûmes bannis et traqués. Nous dûmes nous enfuir pour sauver notre peau. Nous changeâmes régulièrement d'identité et de ville. Je trouvais des boulots à droite à gauche, pour gagner ma vie, rien de légal, rien de moral. Je suis doué pour retrouver les gens et pour les éliminer, j'ai donc offert mes services au plus offrant. Mon père sombra la folie le premier. Il n'acceptait pas que sa fille soit morte, il ne comprenait pas cette mort. Il s'enferma de longues heures dans son bureau, disparaissait pendant des jours et un beau jour, il ne réapparut plus. Nous pensons qu'il a commencé à chercher dans la magie l'aide dont il avait besoin pour retrouver le coupable. Il savait que nous tenterions de l'arrêter, nous qui sommes si déterminer à détruire ceux qui "sont différents". Son âme est perdu à jamais et son esprit est allé la rejoindre. Il n'est plus l'homme que j'ai connu et que je respectais. Il est devenu une cible à abattre. Est-ce cruel de penser ainsi de son propre géniteur ?! Mais qui a dis que je ne l'étais pas ? Mon frère ainé, "Balthazar" commence lui aussi lentement à sombrer dans la folie mais ce serait mentir que de prétendre que c'est de la faute de la mort de ma soeur. Bien avant ça il était siphonné. J'aime mon frère, je le trouve presque poétique quand il torture ses proies, mais il devient de plus en plus incontrôlable. Mon petit frère, "Gaspard" est une petite nature. Hacker très doué, il a été bien trop chouchouté et protégé par notre mère. Elle n'est pas une chasseuse de nature, elle l'est devenue après son mariage avec notre père. Elle nous a tous aimé mais il faut avouer que son préféré à toujours été "Gaspard". Sensible, fragile, plus humain que nous tous réunis. Il n'aime pas voir les gens souffrir et va très peu sur le terrain. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il est pacifique, mais il n'éprouve aucun plaisir à ôter une vie. Quant à ma mère ... elle tente de gérer le reste de sa famille comme elle le peut. Elle se repose beaucoup sur moi pour les décisions, je suis celui qui a étrangement le plus les pieds sur terre et les épaules pour tous nous porter. A la mort de ma soeur, je suis devenu le pilier central de cette famille, sans moi, elle s'écroule.

Durant plus de 4 longues années nous avons fui, littéralement parlant. Nous avons passé notre temps à bouger aussi souvent qu'il était nécessaire. Nous avions décidé que nous préférions rester tous ensemble plutôt que de tenter notre chance chacun de notre côté. Ensemble nous étions plus forts, invincibles ou j'aimais en tout cas à le croire. Mais au fil des années, nous avons perdu notre père, disparaissant un soir et ne revenant jamais. Je sais qu'il n'est pas mort et qu'il fera surface un jour, je n'ai juste pas hâte de recroiser son chemin, je doute d'apprécier nos retrouvailles. Nous avons continué à chasser à travers le monde, on ne change pas ce que l'on est, même dans la fuite. Et puis un beau jour, on en a eu assez de fuir, elle n'était plus devenue une nécessité. Après tout, mourir peut-être une belle aventure, non ? Nous étions lasse de changer de nom, de ville, de travail constamment. Nos questions étaient restés sans réponse depuis bien trop longtemps, ça devait changer. Alors nous avons décidé de revenir à Bray pour enquêter. Grâce aux talents de mes frères, je suis devenu flic du jour au lendemain. Nous avons repris nos noms, nos identités, au risque de voir débarquer un beau jour des membres de notre famille près à nous descendre.

La vie à Bray ne fut pas de tout repos mais on savait dans quoi on s'embarquait. Sans le réaliser, j'ai fait équipe avec le meurtrier de ma soeur et pendant plus de 2 ans il s'est littéralement foutu de ma gueule. Plus je cherchais des preuves et plus il les effaçait. Dès que j'étais sur une piste, il me court-circuitait, jusqu'au jour où j'ai tout découvert. Evidemment, c'était le moment où c'était le bordel à Bray. Les djinns étaient incontrôlables et on avait bien cru que c'était le début de la fin. Je me souviens encore quand j'ai dû couper la tête à Hamlet. C'est pas tous les jours qu'on vous demande de vous couper la tête, c'est pas quelque chose qu'on oublie. Un chic type, dommage qu'il soit mort aujourd'hui, mais c'était une mort nécessaire, de ce que j'ai cru comprendre. Je sais juste qu'après ça, je me suis barré, pour courir après mon coéquipier. Je me suis marié aussi et juste derrière, j'ai divorcé. Ma vie est un bordel sans nom. J'ai plus de femme, plus de gosse, notre ennemi court toujours et mes pas m'ont fait revenir à Bray. J'ignore si c'est une bonne idée ou pas, mais j'imagine que je vais vite le découvrir !

lien recherché (H/F) + ici
lien recherché (H/F) + ici
lien recherché (H/F) + ici
lien recherché (H/F) + ici



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur
MESSAGES : 218
AGE DU PERSONNAGE : 31
RACE : Chasseur sanguinaire
MÉTIER/ÉTUDE : Inspecteur de police

 Azy le joyeux luron !

Liens

UNE SUPER CITATION


prénom nom

blablabla
prénom nom

blablabla

prénom nom

blablabla
prénom nom

blablabla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseurstaff
MESSAGES : 277
RACE : Humain/ Chasseur
MÉTIER/ÉTUDE : Mercenaire

 Azy le joyeux luron !

Hey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur
MESSAGES : 218
AGE DU PERSONNAGE : 31
RACE : Chasseur sanguinaire
MÉTIER/ÉTUDE : Inspecteur de police

 Azy le joyeux luron !

Hey
Du coup, tu veux qu'on parte sur quoi mon lapin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féestaff
MESSAGES : 1906
AGE DU PERSONNAGE : 33
RACE : Fée
MÉTIER/ÉTUDE : fossoyeur, chercheur au compte des Dux Tenebris, écrivain, criminel et scientifique déviant à ses heures perdues

 Azy le joyeux luron !

Entre inspecteurs de police, BIEN SÛR qu'il nous faut un lien avec Ian jtm

_________________

Passe le point de non-retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur
MESSAGES : 218
AGE DU PERSONNAGE : 31
RACE : Chasseur sanguinaire
MÉTIER/ÉTUDE : Inspecteur de police

 Azy le joyeux luron !

OUUUIIIIII
Ian est inspecteur de police depuis combien de temps ? Histoire de savoir s'ils auraient pu se connaître quand il l'était la première fois sur Bray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féestaff
MESSAGES : 1906
AGE DU PERSONNAGE : 33
RACE : Fée
MÉTIER/ÉTUDE : fossoyeur, chercheur au compte des Dux Tenebris, écrivain, criminel et scientifique déviant à ses heures perdues

 Azy le joyeux luron !

Ian est inspecteur à Bray depuis neuf ans, après une première année à Dublin, donc a priori il était en fonction quand la sœur Blackwood est morte, si j'ai bien compris

_________________

Passe le point de non-retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur
MESSAGES : 218
AGE DU PERSONNAGE : 31
RACE : Chasseur sanguinaire
MÉTIER/ÉTUDE : Inspecteur de police

 Azy le joyeux luron !

Wouhai et il était en fonction quand Azraël est devenu flic. Il a été flic 2 ans donc j'imagine qu'ils se sont forcément croisé tous les deux
Comment Ian verrait Azraël à ton avis ? Et comment il verrait son retour au poste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féestaff
MESSAGES : 1906
AGE DU PERSONNAGE : 33
RACE : Fée
MÉTIER/ÉTUDE : fossoyeur, chercheur au compte des Dux Tenebris, écrivain, criminel et scientifique déviant à ses heures perdues

 Azy le joyeux luron !

Ian ignore tout du surnaturel et il a un voile bienveillant sur les yeux, il serait à côté de la plaque sur la totale. Il aura sans doute supposé qu'après le meurtre de sa sœur, vivre à Bray était devenu trop difficile à supporter pour Azraël et qu'il aura eu besoin de prendre du recul. Il va probablement avoir le front tout plissé de compassion en le voyant revenir et lui dire qu'il est le bienvenu chez lui et puis entre divorcés portés sur la bouteille, le silence peut vouloir dire beaucoup de choses. Ian se rendrait jamais compte que le type en face est sanguinaire et avide de vengeance. Au mieux il sentira la condescendance, c'est probablement le seul point qui pourrait le pousser à pas l'aimer même pour son côté trop silencieux, il se dirait plutôt qu'il intériorise beaucoup, voire qu'il est timide et n'a pas beaucoup d'amis, le pauvre c'est pas sa faute, faut l'aider à se sentir plus à l'aise un peu /PAN/

_________________

Passe le point de non-retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur
MESSAGES : 139
AGE DU PERSONNAGE : 25
RACE : Humaine, apprentie chasseuse
MÉTIER/ÉTUDE : Vendeuse en librairie

 Azy le joyeux luron !

Du coup on pourrait envisager un lien qui tirerait vers le positif ? Mais j'imagine vraiment qu'Azraël ait pu demander l'aide de Ian pour certains détails sur l'enquête de sa soeur quand il est devenu flic. Az' a beau être condescendant, il sait reconnaître un bon flic d'un mauvais et s'il voit que Ian peut lui être utile, il n'aurait pas hésité à l'époque à se servir de lui pour obtenir des infos, des pistes, un autre regard sur ce qui s'est passé ce soir là dans la forêt. Aujourd'hui, évidemment il sait qui est le tueur alors il n'a plus besoin de Ian pour ça, mais on peut imaginer que ça aurait pu les rapprocher d'une certaine façon (je ne sais pas si je suis très claire )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

 Azy le joyeux luron !

Revenir en haut Aller en bas
 
Azy le joyeux luron !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» Joyeux anniversaire Président
» Joyeux anniversaire Maud !!!!!
» joyeux anniversaire...
» Joyeux anniversaire Béranger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Carnet d'adresses :: Relationships-