avatar
MESSAGES : 80
AGE DU PERSONNAGE : 38
RACE : Humain pur souche, je suis purement sceptique quant à l'existence du surnaturel - renforcé par ma foi catholique qui me mène à l'église tous les dimanches
MÉTIER/ÉTUDE : Propriétaire d'un hôtel, agent d'accueil, je gère le Kihashi Hostel, l'endroit parfait pour les magouilles, rempli de violence, mais au moins, personne ne vous pose de questions sur votre présence, pas même moi...

 hangover (kabukichô&kaeso)

hangoverOu very bad trip, c’est toi qui choisit. Ca peut être aussi apéro monopoly chez papi mamie mais c’est nettement moins drôle tu me diras, mais le problème du hangover, c’est qu’après, t’as fait tout ça pour rien, alors que papi mamie tu t’en souviendras. Tu préfères quoi alors ? Le Hangover ? Allez. J’espère que je finirai pas à poil et toi habillé, ce serait le monde à l’envers.J’étais dans l’accueil, dans ce couloir qui menait de la grande porte extérieure jusqu’à la cour intérieure qui menait aux chambre. Derrière ma vitre, il faisait une fichue chaleur moite, que j’essayais de combattre un peu avec un ventilateur qui commençait à fatiguer. Même la nuit, à Bray, les températures n’étaient pas clémentes… Pourtant, j’étais né et j’avais grandi au Brésil, j’aurais dû la supporter les doigt dans le nez. Mais non. J’étais sensible à cette chaleur, qui ne me donnait envie que d’une chose, sortir de là dès que ma relève arrivera, pour filer à cette soirée spéciale Brésil, justement, qui se déroulait à Dublin. Je me mettais déjà dans l’ambiance, avec ma playlist spécial Banda Sayonara, groupe brésilien avec un nom japonais, sérieusement, il était fait pour moi. J’avais envie de boire comme un trou, de danser et ensuite de m’endormir dans mon Kangoo à la con, pour rentrer demain, avec un mal de tête comme unique compagnie. Avachi sur mon comptoir, je jouais du doigt avec ma petite danseuse en bois, cette figurine d’hawaïenne achetée dans un bazar bizarre, qui remuait des hanches dès qu’on la taquinait un peu. Elle me tenait compagnie, elle. Elle était gentille, hein, ma p’tite Honolulu – jugez pas le surnom, pas avant de connaître celui de ma batte de base ball, merci.

Il restait peut-être vingt minutes avant que Erlina n’arrive, cette employée que j’avais eue juste à temps pour les grosses vagues, me soulageant et me permettant d’avoir quelques heures de fiesta et de sommeil en plus. Ca me détendait, quand je n’avais pas ma fille à la maison. Sa fichue mère s’était mise en tête de faire une sorte de tour des Etats-Unis avec elle pendant un mois et demi et je n’avais pas eu mon mot à dire… Bon sang. Si je ne voulais pas divorcer, des fois je le regrettais, juste parce que de cette façon, je ne pouvais pas la forcer avec l’aide d’un juge de me la laisser un peu.

De toute façon, quel juge digne de ce nom laisserait une enfant grandir dans un bouge pareil.

Donc, j’étais en train de m’occuper un peu comme je le pouvais quand j’entendis des pas mous arriver. Ces pas, c’étaient ceux de quelqu’un qui arrivait avec des chaussons ou pieds nus. Je relevai la tête, baissai ma musique, pour ensuite voir un type à poil.

Ah bah ça faisait bien longtemps, tient.

Je soupirai, pour déjà attraper de mon bras un peu long une clé sur le support à ma droite, puis faire rouler mon fauteuil vers la petite étagère qui me permettait d’avoir la main rapidement sur des draps et autres serviettes à mettre à disposition des clients. Là, pour le coup, c’était vraiment un drap, que je posai sur mon comptoir pile quand il arriva. Que j’accompagnai d’une petite remarque :

« Tu sais, j’ai réfléchi depuis la dernière fois. Tu pourrais coincer tes clés entre tes fesses : difficile à perdre comme ça, vu que ça colle. Par contre, les oublie pas si tu vas aux toilettes, ça risque d’être un peu dégueulasse. »

Sur ces paroles, je me grattai un peu la tête, me forçant quand même à le regarder dans le deux yeux et pas le service trois pièces. Je savais déjà que je n’avais pas des avis en or massif sur TripAdvisor mais enfin, n’ajoutons pas le voyeurisme à la longue liste de mes défauts, hum ?
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
hangover (kabukichô&kaeso)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Dragon Alley :: Kihashi Hotel-