AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Invité
Invité

#BalanceTonPorc | Billie Jean & Trevor

Jeu 31 Jan - 21:41



#BalanceTonPorc


Grand sourire, grands yeux, cet air émerveillé des nanas qui s’enjaillent à manger une salade sur les publicités, tout était paré. La photo était parfaite pour facebook, pas assez sexy pour instagram mais après tout, ils n’en n’étaient pas encore à l’étape du verre. Son candidat du jour avait encore un petit chemin à parcourir avant d’arriver au style instagram sexy. Elle jeta un œil à sa carrure, il avait un certain potentiel. Peut-être même arrivera-t il au saint graal des mecs en chien, la récompense absolue des queutards, le snapchat hot. Mais ne nous emballons pas tout de suite, le processus de sélection venait à peine de commencer. Après, le dénommé Trevor avait un sérieux avantage, la compétition était complètement inexistante. Billie Jean ne connaissait pas encore grand monde dans ce petit coin perdu mais ça n’allait pas tarder.

Revenons ainsi à ce premier entretien. Quel métier faisait-il ? C’était important chez un homme, Billie Jean n’allait quand même pas payer ses chaussures elle-même. La question sembla le déranger suffisamment pour le faire grogner. Automatiquement son instinct se mit en alerte. L’alarme « alerte looseur » venait de s’activer dans sa tête mais son joli sourire ne quitta pas son faciès.

« Je t’en paie deux si tu remballes la question. »

Elle était pourtant basique. Il n’en n’était pas encore au stade de « Et si je m’arrête devant une vitrine pour acheter un collier, tu me l’offres par surprise à mon anniversaire ou un jour au hasard pour être romantique ?». Son alerte looseur continuait à sonner et par tout ce mystère il venait titiller son envie de fouiner. Qu’est-ce qu’il pouvait bien cacher comme ça ? Peut-être avait-il fait de la prison. Ou pire, peut-être était-il au chômage depuis longtemps. La liste des possibles réponses qui risquaient de faire tourner court la conversation n’était pas si longue mais l’impression que le pauvre Trevor tombait en plein dedans était de plus en plus forte.

« J’bosse à la salle de spectacle »

Billie Jean hocha la tête pour lâcher un petit « Oh d’accord ». Elle ne le croyait pas vraiment mais, ce genre d’information pourra se vérifier facilement.

« J’en viens là. J’fais, euh… La lumière. »

L’hésitation n’était pas discrète mais la grande blonde ne releva pas. Dans tous les cas, elle le saurait bien assez vite s’il mentait. Et il y avait deux options, soit il mentait et cachait quelque chose d’honteux, soit il ne mentait pas et n’était pas vraiment le type qui viendra la chercher en audi, costume cravate à la fin de ses cours devant toutes ses copines. Dommage, c’était un point en moins. Ce n’était pas dramatique pour le moment, mais il ne fallait pas enchainer le négatif s’il voulait arriver à l’instagram sexy.

« T’es étudiante toi non, ou j’me plante vraiment sur ton âge ? T'as un projet ? »

Effectivement, il ne se trompait pas sur son âge. Billie Jean était étudiante, ou du moins allait l’être bientôt même si ce cursus en droit l’attirait beaucoup moins depuis qu’il n’y avait plus son père et son copain pour la féliciter à la fin. Mais bon, ça fera des jolies photos pour instagram. Elle lui répondit directement :

« Je comptais m’inscrire à la faculté de droit. Mais de base j’ai fait une école de maquillage et j’ai travaillé sur les plateaux de tournage pour les effets spéciaux. »

Elle ne précisa pas directement quel type d’effet spéciaux. Généralement quand les mecs entendaient le terme école de maquillage, ils pensaient Kim Kardashian alors que Billie Jean s’était de l’argent sur du zombie en morceaux. Mais ce n’était pas très girly ou féminin comme art donc elle ne le mentionnait pas à chaque fois. Mais, sa tête lui inspirait confiance, ça devait être le traumatisme crânien. Du coup, elle décida de lui donner l’occasion de compenser sa perte de points. Elle sorti son téléphone de sa poche et chercha dans ses archives une vieille photo de l’époque où elle travaillait à Hollywood.

« Voilà le genre d’endroit où je bossais », lui dit-elle en lui passant son téléphone affublé d’une coque en plastique ridicule.

La photo consistait en Billie Jean tirant la langue, debout entre deux figurants prêts à boiter sur le plateau pour essayer d’attraper les héros de toute façon trop rapides pour eux. Il allait sûrement tirer une drôle de tête, l’ambiance du tournage contrastant avec son look actuel bohémien photoshoppé.



panic!attack
Revenir en haut Aller en bas
Trevor McQueen
MÉTAMORPHE
MÉTAMORPHE
MESSAGES : 364
AGE DU PERSONNAGE : 37
RACE : Métamorphe cafard
MÉTIER/ÉTUDE : Prestidigitateur en voie de reconversion ouvrier du bâtiment

#BalanceTonPorc | Billie Jean & Trevor

Lun 25 Fév - 1:42



#BalanceTonPorc



Oh d’accord. Ouais voilà, c’était bien la peine d’en parler. Tu l’aimes pas ton job, ou plutôt tu te noies dans la honte et la culpabilité à chaque fois que tu te surprends à l’aimer. Un vrai boulot de connard bâti sur du mensonge, pas aux yeux du monde cependant mais tu considères que l’opinion des ignares sur la question ne vaut pas vraiment la tienne. C’est pas forcément le plus stable ou le mieux payé, mais il a le bénéfice d’émerveiller petits et grands comme on dit. Juste un boulot de merde que tu envisages presque tous les jours de quitter sans trouver le courage de le faire. Tu cherches pas les louanges, t’es pas non plus là pour faire une thérapie : tu vois juste pas l’intérêt d’en parler. Tu t’en fous que ton demi mensonge la contrarie ou lui plaise, de toute façon c’est pas comme si tu comptais te la taper. Tout ce qui compte, c’est de sauver ta fierté sans t’inventer une vie parce que tu sais pas mentir et tu le sais. Tu veux pas passer pour un bouffon. Tu veux pas passer pour un enfoiré. T’en es déjà un beau, et puis t’en as même qui te traitent de pédophile alors à choisir, t’aimes encore mieux qu’on te prenne pour un clochard que comme quelque chose d’aussi immonde.

Plutôt, tu lui retournes la question, relativement curieux tout de même, quoi qu’à en juger le profil tu ne t’attends pas à quelque chose d’extraordinaire. Si elle est étudiante, elle fait des études et basta, c’est pas vraiment un truc qui t’intéresse ; es études longues, ça n’a jamais été dans tes options. Fac de droit – tu grognes. Super, peut-être bien que dans dix ans elle te renverra en taule. T’as un sourire machinal cependant, quand tu commentes : « c’est un truc de gens intelligents ça, tu dois être maligne. » Ce qui est quand même légèrement sarcastique dans ta tête d’ailleurs, parce que l’intelligence n’est pas vraiment une qualité que tu associes au maquillage et aux mannequins. Cela dit, plateau de tournage et effets spéciaux te vend déjà un peu plus du rêve, et t’es relativement intéressé de savoir ce qu’elle a à te montrer sur son… portable à la coque ridicule. Bon, chacun ses goûts, qui es-tu pour en juger ? Les tiens sont probablement pires.

Oh tu ne t’attendais pas à ça. Oh non, tu ne t’attendais pas à ça ! Tu hausses les sourcils et ton visage s’éclaire, tu te mets à rire, franchement enjoué. « Mais c’est génial ! » tu t’exclames en rapprochant le téléphone de ton nez pour mieux voir les détails. « OK c’est carrément génial, j’adore les films de zombie. Surtout ceux comme… Bienvenue à Zombieland, tu l’as vu ? J’ai tellement envie qu’ils sortent le deuxième, c’est un putain de sac de références. Et puis merde, Bill Murray ! » Tu sembles réaliser à ce moment que tu t’emportes un peu trop, et tu lui rends le téléphone avec un sourire, calmant un peu ton élan d’enthousiasme. « Tu dois aimer le cinéma du coup. Je m’y connais pas super, je vais pas faire semblant – mais woah, j’ai tellement de respect pour le domaine. » Et puis, de se dire que cette femme a réalisé ces maquillages glauques à souhait, faut quand même y reconnaître un certain charme. C’est comme grimper les échelons de la sympathie, des possibilités de parler d’autre chose que de gloss ou de pognon. T’as pas de nudes au sommet toi, seulement des sourires au lieu de pains à distribuer. Et après tu t’étonnes de te retrouver dans la friendzone. Cela dit c'est d'autant plus étonnant du coup - tu plisses un peu le front, ayant du mal à saisir l'intérêt. « Attends, tu me fais marcher ? Je comprends pas, tu plantes les States et les plateaux de tournage pour faire une fac de droit à Bray. Qu'est-ce qui tourne pas rond ? Il s'est passé un truc ? Enfin, ça me regarde pas, bien sûr. » Tu te ravises un peu sur la fin, en apparence surtout - parce que ton regard est resté planté sur elle avec une curiosité insistante. C'était vraiment débile comme plan, enfin de ton point de vue qui valait pas grand chose.

panic!attack

_________________

still feel +
when i'm furthest from myself far away, feeling closer to the stars, outer space, i've been invaded by the dark, can't escape, trying to recognize myself when i feel i've been replaced.
Revenir en haut Aller en bas
 
#BalanceTonPorc | Billie Jean & Trevor
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
» Jean Le Bon
» [Vidéo] La Légende d'Ignaqua : Interview de Jean-Christophe DRUEZ
» Jean-michel du 59...
» Les grands 2008 de la Maison Jean-Pierre Moueix

Sauter vers: