avatar
MESSAGES : 14
RACE : Sirène
MÉTIER/ÉTUDE : Etudiante

 American Idiot | BJ


Billie Jean Hill

nom | Hill
prenom | Billie Jean, dite Levis
âge | 24 ans
race | Sirène
lieu et date de naissance | Bray, 24 août 1993
orientation sexuelle | Hétéro jusqu'à preuve du contraire
statut marital | Célibataire
metier/etudes | Etudiante en droit
situation financiere | Ni riche ni pauvre, a quelques sous de côté et compte commencer à travailler
organisation | Aucune
ft | Martha Hunt (c)morphine


détails, anecdotes et caractère

Mon prénom c’est Billie Jean. Oui vous avez bien lu, comme la chanson de Michael Jackson. C’était peut-être une bonne grosse idée de merde de ma mère mais, au final je l’aime bien. C’est assez marrant en fait, personne n’a le même et pourtant, tout le monde le connait ce prénom. Par contre, le prochain qui met la chanson en soirée en criant « Vas-y c’est pour toi », je le tue. Mais sinon, vous pouvez m’appeler Billie, Jean, ou BJ, je ne suis pas vraiment difficile. Mes amis m'appellent Levis parce qu'ils ont vraiment un humour de merde. Je vivais aux Etats-Unis, en Californie plus précisément. Qu’est-ce que je fais à Bray ? Oh je suis venue pour la saison des festivals et pour découvrir un peu l’Irlande. Et puis, l’université me fait de l’œil. En réalité, j’essaye surtout d’échapper à ma famille. J’ai appris récemment que mon père que j’aimais plus que tout au monde n’était pas mon père biologique. Et devant toute la petite famille qui ne sait plus me voir en peinture à cause de ça. Mais, je vous raconterai tout ça dans mon histoire. Pour l’instant j’ai pris un appartement en Air BnB, c’est plutôt cool et au moins j’ai pu prendre mon chien avec. Ouais, j’adore les animaux et d’ailleurs je suis végan depuis plus de 3 ans maintenant. Non, poses cette fourche, je ne vais pas te faire chier. Je m’en fiche de ce que tu fous dans ton assiette et je ne suis pas irréprochable moi-même. D’ailleurs, si tu m’invites chez toi et que t’as fait des pâtes à la bolognese pour moi, t’inquiètes que je mange le plat, c’est con de gaspiller.
Du coup qu’est-ce que je disais déjà ? Ah oui, je vais aller me renseigner pour l’université. Mais comme c’est le loyer c’est pas gratuit, je vais essayer de me trouver un job. A la sortie du lycée, j'ai fait une école de maquillage de cinéma, t’sais pour transformer un acteur en loup-garou ou en monstre. Je te raconte même pas comment ma maison était pleine le jour d’Halloween, tout le monde venait chez moi. J’imagine qu’il n’y a pas trop de plateaux de cinéma à Bray, du coup je vais maquiller des nanas chez l’esthéticienne du coin, ça devrait le faire. Et avec ce salaire je pourrai m’acheter plein de trucs inutiles comme j’aime. Je dois être la seule sirène au monde avec une bouée licorne mais elle est tellement stylée.
A l’université, je vais rentrer en deuxième année de droit. Ouais c’est bizarre de faire du droit 5 ans après l’école de maquillage mais, j’ai eu envie. Entre temps, j’ai pu faire un peu d’argent comme mannequin mais, c’était une période horrible de ma vie qui m’a laissée des troubles du comportement alimentaire comme disent les médecins. Je regrette tellement d’avoir signé. J’ai vraiment été conne de croire que c’était un monde parfait. Pourtant je n’y suis vraiment pas restée longtemps dans ce milieu de fous. C’est cette année-là que j’ai découvert que certaines personnes pouvaient vraiment considérer les gens comme des animaux. Je pense que je vais me contenter des photos d’instagram en fait. J’adore les réseaux sociaux, surtout snapchat. Bon maintenant que je suis loin de tous les gens que je connais, j’ai beaucoup moins de message et moins de raison d’ouvrir mon téléphone au final.
Qu’est-ce que je pense de l’Irlande ? C’est reposant, les paysages sont magnifiques et les gens sont beaucoup moins fous que chez moi. Ici, les mecs ne se baladent pas avec des armes au moins. Par contre, je suis désolée, mais vous les irlandais vous avez vraiment un accent dégueulasse. J’ai vu qu’il y avait une chouette salle de sport dans Bray. Je me suis mise à la boxe maintenant, j’imagine la tête de mon sale cafard de frère sur le sac et ça m’aide à me défouler. Quand j’étais petite, j’étais à la gymnastique, à faire des roulades sur les poutres. C’est sympa mais, maintenant que plus personne n’est là pour juger si je suis assez féminine, je peux faire ce que je veux.
Oui, c’est mon problème principal. Mes amis sont très superficiels et moi, je suis facilement influençable. Alors quand j’écoute Green Day, je leur dis que c’est Iggy Azalea et quand je joue à Lol je leur dit que je regarde les Kardashian. Oui je sais, ce n’est pas très honnête mais, j’ai pas envie qu’ils me jugent et c’est les seuls amis que j’ai jamais eus. Mes copains aussi je faisais la gentille fille pas trop compliquée. Je sais super bien faire le rire bête qui plait aux garçons. Qu’est-ce qu’ils sont cons eux en fait. Mais maintenant que je suis à Bray, j’ai un peu l’impression que mes amis m’oublient et je déteste ça. Je devrais poster une vidéo de l’Irlande sur ma chaine YouTube. Ouais j’en ai une où je montre les maquillages pros que je sais faire. Le nombre de vue explose toujours à la période d’halloween. Ou peut-être que je devrais aller boire un verre et trouver le courage de leur dire d’aller se faire foutre. Après tout, je suis toute seule dans ma merde maintenant et je me sens tellement isolée que j’en veux au monde entier.
C’est quoi cette merde dont je parle ? Oh les médecins appellent ça des troubles cognitifs. Qu’est-ce que je les déteste eux franchement. Ils restent là dans leur blouse blanche à m’expliquer que je devrais arrêter mes études pour au final me demander cinquante dollars. A cause de l’accident, mon cerveau ne tourne plus vraiment rond. Je ne sais pas me concentrer plus de vingt minutes, j’oublie plein de choses, je perds mes mots, je m’embrouille super facilement, je n’arrive pas à faire les choses dans l’ordre ou m’organiser. Au final, je me sens plus conne qu’un supporter de foot imbibé d’alcool, imaginez un peu le truc que c’est. Les médecins estiment que c’est un handicap pourtant, ça ne se voit pas et je n’ai personne pour m’aider. Je te jure que des fois c’est très difficile. Par exemple, la dernière fois que j’attendais le métro, une annonce passait et je devais regarder le chemin sur mon téléphone. Deux pauvres trucs au final. Bah j’ai complètement été submergée et je suis restée là comme une idiote à buguer, incapable de savoir ce que je devais faire. Un type m’a demandé si j’avais besoin d’aide et j’ai été complètement incapable de lui expliquer ce qui m’arrivait. Peut-être que les médecins ont raison et que c’est complètement idiot de vouloir continuer mes études dans mon état, mais c’est important pour moi. Je n’en parle pas de toutes ces séquelles invisibles et qui me pourrissent la vie. Mes amis ne comprendraient pas et se moqueraient et j’ai trop de rancune envers ma famille, enfin si je peux les appeler ma famille. Peut-être qu’au final je devrais profiter de ce moment en Irlande pour chasser toutes ces influences néfastes et apprendre à vivre telle que je suis désormais.




Ton histoire, ta petite histoire

Aout 1993 : Conçue un jour pluvieux, elle était née sous la canicule. Sa mère était une américaine native d’Irlande qui oscillait constamment entre les deux pays. Mariée à un américain, elle était tombée sous le charme d’un irlandais. Billie Jean était née de cette infidélité sans qu’aucun des deux hommes concernés n’en sache jamais rien. Honteuse, la jeune maman décida d’abandonner définitivement l’Irlande, laissant sa culpabilité dans les landes pluvieuses. Son mari dans ses valises, elle retourne s’installer en Californie. Comme pour diminuer sa culpabilité, elle laissa son mari choisir le nom de celle qui n’était pas sa fille. Billie Jean était la chanson sur laquelle le couple s’était rencontré et le prénom du fruit de l’infidélité.

Octobre 1993 : Le couple s’installa en Californie dans un quartier tout droit sorti d’une publicité immobilière où tout le monde était bien trop blanc. Billie Jean était cette jolie petite fille aux couettes tellement mignonne mais, qui n’avait pas hérité des traits peu grâcieux de son père. Les mystères de la génétique comme dit sa mère entre deux rires avant de changer de sujet. Après tout, elle avait hérité de la nature sirène de sa génitrice, l’explication de la différence physique avec son père doit sûrement venir de là. Le pauvre n’était qu’un humain après tout.

Juin 1996: Le couple et toute la famille proche célébra la naissance d’un petit triton, Ross. Billie Jean avait trois ans et se montrait déjà curieuse de ce petit bout d’humanité que sa mère tenait dans ses bras et couvrait d’un regard empli d’amour. La sœur était proche de son frère dans les premières années de leur vie commune et étaient souvent qualifiées par leur tante un peu bizarre d’inséparables. Pourtant, les choses et les gens changent. Ross obtint bien vite l’étiquette psychiatrique à la mode : trouble de l’attention avec hyperactivité. Le petit dernier était intenable et requérait toute l’attention de ses parents. Billie Jean, beaucoup plus calme et discrète, passa au second plan. Un certain manque d’attention germa, prêt à provoquer tous les dégâts nécessaires en temps voulu. Les deux enfants étaient élevés selon les doubles standards traditionnels qui définissaient les rôles de genre. Dans le quartier, on en attendait pas moins des parents. Plus les années passaient, moins les deux enfants semblaient s’entendre et s’accorder.

Mars 2005 : Le père de famille abandonna sa petite société pour se lancer à corps perdu dans la politique. La famille déménagea vers la plus grande ville de l’état pour suivre ses ambitions. Son absence commença à se faire sentir et un nouvel amant trouva sa place dans la vie de la femme au foyer sans que cette fois un enfant ne se rajoute à la petite liste. Cette deuxième infidélité aurait pu rester sans conséquences si les yeux innocents de Billie Jean ne l’avaient pas découvert et sa bouche ne l’avait pas répété. Les problèmes de couples commencèrent à s’accumuler et le divorce tomba comme le couperet. Comme une grande partie des enfants dans ce genre de situation, Billie Jean et Ross se sentirent coupables et la compétition entre les parents pour l’affection de leur progéniture continua de détisser un peu plus leur lien.

Septembre 2008 : Ross et Billie Jean alternèrent leurs semaines entre leurs parents. Elle se trouva dans une nouvelle école et attira l’attention d’un groupe de « filles de ». Ces nouvelles amies étaient toutes les filles d’un politicien, d’un avocat réputé, d’un juge, d’un homme d’affaire ou de toute autre profession noble. La course à la débauche commença au nom de la jeunesse, de la crise d’adolescence et du célèbre adage « on ne vit qu’une fois ». Sa mère ne put pas être présente le jour de son anniversaire car elle accompagnait Ross pour découvrir son nouveau lycée. Réaction puérile et haineuse, elle raconta à ses parents que son petit frère fumait le genre de cigarette qui fait rigoler et provoqua une nouvelle crise interne dans la famille désarticulée. Elle s’éloigna de son frère et de sa mère pour se rapprocher de son père qui la considérait comme sa princesse et refusait de croire Ross qui tentait d’exposer qu’elle n’est pas plus innocente que lui.

Avril 2009 : Après une violente dispute avec Ross, elle revint à ses vieux démons et décida de divulguer des informations qui auraient mieux fait de rester dans sa bouche. Elle balança à la police qu’il fumait des drogues dures et le regretta dans la minute suivante, pour la première fois surprise par une telle mesquinerie de sa part. Trop tard, le mal était fait et elle avait beau s’excuser mille fois, les conséquences étaient là. Son père dû jouer de ses influences pour lui obtenir une peine de prison avec sursis et un suivi psychologique. Ross parti vivre avec sa mère, Billie Jean avec son père et les quatre ne se retrouvaient plus qu’à quelques occasions. A l’heure actuelle, elle se sent toujours coupable d’avoir dépassé la limite.

Septembre 2012 : La crise d’adolescence passée, elle intégra une école de maquillage prestigieuse et se découvrit vite un petit talent pour les effets spéciaux. Dans son apprentissage du maquillage des plateaux de cinéma, elle se trouva de nouvelles amies plus sincères que celles du lycée. Malheureusement, celles qu’elle aurait dû choisir se retrouvèrent engagée sur un projet en Angleterre et Billie rejoignit ses anciennes amies, les « filles de ». Les tensions commençaient à se dissiper dans la famille Hill et les contacts se renouaient plus facilement.

Novembre 2015 : Billie travaillait sur le plateau d’une célèbre série et s’occupait de maquiller tous les zombis. Le directeur artistique la repéra et lui proposa de passer un casting pour entrer dans le monde du mannequinat. Curieuse elle accepta et fut sélectionnée même si on lui fit déjà comprendre le qu’elle devra perdre du poids. Un peu réticente, elle finit par signer le contrat sous l’impulsion de toutes ses amies qui estimaient que c’est une occasion merveilleuse qu’elle ne devrait pas laisser passer. De plus, comme pour beaucoup de jeunes filles de son âge, la lumière et les feux de la rampe la faisaient fantasmer. Dans ce drôle de milieu, elle devint rapidement malheureuse, perdit son sourire. Ses photos Instagram où elle tirait la langue à côté d’une figurante déguisée en cadavre mouvant furent remplacée par des portraits figés dignes des couvertures de Vogue. Les gens qu’elle y rencontrèrent semblaient avoir perdus leur âme depuis longtemps et elle s’enticha d’un beau jeune homme aux traits espagnols. Rapidement, elle tomba amoureuse et vit en cet homme l’amour de sa vie. Pour une fois, frère père et mère parlent d’une voix commune pour lui conseiller de revenir à une vie plus simple et de se méfier. Comme chaque fois, elle écouta les voix de ses amies même quand la jalousie les motivait.

Novembre 2016 : Les avertissements de sa famille n’auront pas eu le même poids que sa relation de couple qui se termina sur un électrochoc. Onze ans après avoir surpris sa mère avec un autre homme que son père, elle découvrit les amours de sa meilleure amie et de celui qu’elle croyait être l’homme de sa vie. La suite de l’histoire fut une orgie de coups bas et d’humiliations orchestrée par une colère sans limites. Elle fut victime de revenge porn et comme internet est un gouffre béant dont rien ne peut s’échapper, la vidéo est toujours en ligne sur des sites obscurs et facile d’accès quand on sait quoi chercher. Elle termina le duel en déposant une plainte pour viol qui s’ébruita à une vitesse folle dans ce petit milieu et ruina la carrière de son ancien petit ami. Peu fière de ce dernier coup bas empli de haine, elle coupa tout contact avec le monde de la mode. Sa carrière plutôt courte n’a pas été brillante au final et la lumière disparue de ses yeux tout un temps. Après cette sortie par la porte de derrière, elle fut suivie par un psychiatre avec l’étiquette « trouble du comportement alimentaires » et toute la joyeuse panoplie de symptômes qui l’accompagnaient.

Décembre 2016 : Lors de la soirée du nouvel an, elle eut l’occasion de faire connaissance avec un homme de dix ans son ainé nommé Holden. Il travaillait sur la campagne de son père pour les prochaines élections et était le fils d’une amie de sa mère. Triton également, ils passèrent tous les deux beaucoup de temps ensemble dans l’océan et sur la terre jusqu’à développer des sentiments mutuels qui ne feront que se développer au fil du temps. Elle entra en faculté de droit suite à son conseil ce qui ravie son père au plus haut point. Le petit couple continua sa vie et défia les mauvaises langues qui ne lui donnait pas trois mois à vivre. Sa famille commença à se resouder doucement mais sûrement. Même son père et sa mère pouvaient avoir une conversation normale sans que le ressentiment ne leur crève les yeux. Billie Jean était persuadée que la rancœur qu’entretenait son frère à son égard faisait désormais partie de l’histoire ancienne.

22 Février 2018 : Un diner de famille était organisé pour célébrer l’élection du père de Billie. Ce fut pendant que tout le monde discutait avec une coupe de champagne en main que Ross décida de prendre la parole, sa tablette dans les mains. D’un air plutôt fier de lui, il expliqua avoir trouvé un message intéressant sur le Facebook de sa mère. Le secret de l’infidélité irlandaise 24 ans plus tôt fut révélé. Prise de remord, elle avait voulu contacter son ancien amant pour lui avouer que Billie était de lui. Grâce au benjamin de la famille Hill, tout le monde le savait désormais. Voilà enfin la véritable explication de la différence physique si marquée entre la fille et le père. Connaissant les infidélités de la maman, les oncles et tantes présents n’étaient pas réellement choqués. Même le politicien fraichement élu ne semblait pas si surpris que ça. Le visage le plus décomposé était belle et bien celui de Billie Jean qui serrait la main d’Holden tellement fort qu’elle lui fit blanchir les doigts.

23 février 2018 : Billie Jean buvait tout son saoul dans un bar avec une de ses amies de lycée. Sa mère n’avait pas pu nier la vérité. Qu’est-ce qu’elle pouvait lui en vouloir bon sang. Assise dans un fauteuil à remplir un autre verre de vin, elle maudissait sa génitrice plus que tout au monde. La suite de l’histoire, elle ne s’en souvenait pas vraiment. Sa soi-disant amie l’abandonna seule pour rentrer avec un mec rencontré sur le tas. Ivre, elle appela Holden pour qu’il vienne la chercher. Ce dernier était occupé avec son père à discuter de la révélation et des potentielles implications sur leur carrière politique si l’information venait à se savoir. Ils se déplacèrent donc tous les deux pour la ramener saine et sauve à la maison. Malheureusement, la vie en décida autrement. Billie Jean somnolait à l’arrière dans les bras de son petit ami pendant que son père conduisait avec sans doute beaucoup trop de problèmes en tête. Un camion vint balayer la voiture à toute vitesse comme s’il ne s’agissait que d’un jouet. Le choc fut d’une telle violence que son père termina dans le parebrise, mort sur le coup. Holden tint quelques minutes supplémentaires. Ces quelques minutes supplémentaires ne furent pas suffisantes pour éviter à la psychologue du service d’annoncer à la nouvelle à Billie Jean peu après son réveil dans les draps blancs.

Juin 2018 : La culpabilité la rongeait depuis ce moment. Il n’y a pas un matin qui passait sans qu’elle ne se dise que si elle n’avait pas bu, les deux hommes les plus importants de sa vie n’auraient pas eu à prendre la route pour venir la chercher. Psychologue et psychiatres avaient beau lui répéter qu’elle n’était pas fautive, cette idée ne quittait pas sa tête. La colère restait l’émotion maîtresse de son jeu, elle en voulait au monde entier, à commencer par elle. Elle en voulait à son frère d’avoir tout révélé pour l’humilier publiquement, elle en voulait à sa mère d’avoir caché ce secret, elle en voulait à son amie de l’avoir abandonnée seule et ivre dans un bar à la merci du premier type louche venu, elle en voulait au chauffeur du camion qui avait survécu quasi sans séquelles. En parlant de séquelles, la liste était fixée le jour de la sortie de l’hôpital. Entre les troubles cognitifs, les vertiges et la fatigue, tous les médecins lui conseillaient de prendre du temps pour elle de se reposer, de s’appuyer sur sa famille. Quelle famille ? Sa mère qui l’avait transformée en fruit honteux d’une fugitive ou son frère qu’elle haïssait jusqu’au plus profond d’elle-même ?

Juillet 2018 : Billie Jean arrive à Bray pour la saison des festivals. Elle n’a pas prévenu sa mère de son départ, en fait elle n’a prévenu personne. Retourner sur les terres qui l’ont vue naitre lui apporte un peu de paix. Rancœur, haine, tristesse, honte et culpabilité animent son regard bleuté et elle se sent différente, comme si une partie d’elle était morte dans l’accident. Quand elle retrouve le sourire quelques heures sur la journée, elle se questionne sur son père biologique. Est-ce qu’elle lui ressemblait ? Qu’est-ce qu’il faisait dans la vie ? Était-ce de lui qu’elle tenait ce don de tout rater constamment ? Beaucoup de questions à propos de cet homme mystérieux lui traversent la tête. Elle sait qu’il habite à Bray mais, n’a pas assez d’informations pour le distinguer de la masse humaine et mouvante. Dans le fond, elle espère se reconstruire une vie ici avec l’idée bien naïve qu’être loin allait apaiser son chagrin.


Salut salut ! Moi c'est Rika et je débarque du haut de mes 22 ans. J'aime rien, je déteste tout et on me dit souvent que c'est un secret. On me verra dans les parages tous les jours. Je suis fier(e) de dire que j'ai découvert le forum grâce à cf Max et d'ailleurs je le trouve superbe, le design est parfait   . Je suis un inventé et puis je tenais à terminer en vous disant que balance la sauce ! Une toute dernière chose: avoir un rp d'intégration avec l'un de nos parrains: Non



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 157
RACE : Djinn
MÉTIER/ÉTUDE : s'occupe de la maman de Maxwell

 American Idiot | BJ

Re-bienvenuuue
Billie c'est mon amie ♫
On se fera des câlins tout pleins ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/
avatar
MESSAGES : 273
AGE DU PERSONNAGE : 27
RACE : Métamorphe souris.
MÉTIER/ÉTUDE : Sortant de prison, j'm'occupe pas de ça encore. Mais sinon électricien.

 American Idiot | BJ

Coucou bébé
re-bienvenue chez toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 2450
AGE DU PERSONNAGE : 40
RACE : métamorphe (étalon noir)
MÉTIER/ÉTUDE : sef : sans emploi fixe

 American Idiot | BJ

Qu'elle a l'air charmante cette petiote :porntach:
Re-bienvenue à la maison en tout cas, et bon courage pour la suite de cette fichette

_________________


astra; bb — They don't look very human like. Now I wish that I could find my clothes. Bedsheets and a morning rose. I wanna wake up, can't even tell if this is a dream. How did we end up in my neighbors pool ? DON'T THREATEN ME WITH A GOOD TIME ;; @shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 79
RACE : Humaine, apprentie chasseuse
MÉTIER/ÉTUDE : Vendeuse en librairie

 American Idiot | BJ

On accorde les DCs vraiment à n'importe qui de nos jours
Je ne te souhaite pas la bienvenue ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1623
AGE DU PERSONNAGE : 33
RACE : Fée
MÉTIER/ÉTUDE : fossoyeur, chercheur au compte des Dux Tenebris, écrivain, criminel et scientifique déviant à ses heures perdues

 American Idiot | BJ

Comment ça, j'avais pas posté ?
Re-bienvenue à la maison, jotem et j'veux la suite

_________________

Passe le point de non-retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 75
RACE : Magicienne
MÉTIER/ÉTUDE : Chercheuse et professeur en médecine

 American Idiot | BJ

Welcome again et j'adooore ton prénom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 576
RACE : Triton
MÉTIER/ÉTUDE : Propriétaire du TDM et associé invisible chez Oax Pharmaceutics

 American Idiot | BJ

Rebienvenuuuuuue
J'avais complètement oublié de poster ici, boulet que je suis
Amuse toi bien avec cette demoiselle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 14
RACE : Sirène
MÉTIER/ÉTUDE : Etudiante

 American Idiot | BJ

Merci les copains

Moon : on va en faire des chateaux de sable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 1623
AGE DU PERSONNAGE : 33
RACE : Fée
MÉTIER/ÉTUDE : fossoyeur, chercheur au compte des Dux Tenebris, écrivain, criminel et scientifique déviant à ses heures perdues

 American Idiot | BJ

Bienvenue chez nous !

« I want you in my team !  »


Le petit mot du staff

Comme on s'y attendait tous, un personnage aussi beau qu'intéressant, j'ai vraiment hâte de te voir le développer irp, tu vas forcément nous vendre du rêve On se demande de qui elle hérite son taux d'échec tiens, mais qui pourrait être un concentré d'erreurs et de malchance en boîte La pauvre fait quand même de la peine, mais quelle teigne sur les bords ! Pensée pour toi Dagda
En tout cas, bon retour à la maison, file déposer ses bagages on en veut plus

Les liens utiles !

Maintenant que tu es validé, toutes les possibilités s'offrent à toi !    (Rien que ça). Voici la petite liste de ce que tu peux faire sur le forum:

+ recenser ton avatar
+  créer ta fiche de liens
+ te trouver un logement
+  créer ton cellphone
+ ouvrir ton sujet formspring
+ créer tes scénarios ou pré liens
+ voter sur le top site

Si tu te sens un peu perdu, tu peux m'envoyer un mp ou aller :

+ faire un tour du côté du parrainage

Si au contraire tu n'attends que de rp, tu peux :

+ faire une demande dans la recherche de rp
+ t'inscrire à la loterie rp
+ pimenter tes rps avec un défi

Tu peux aussi venir nous rejoindre sur notre discord !! (promis on ne mord pas )

Je crois que je t'ai tout dit, si tu as besoin de quoique ce soit, nous sommes là pour t'aider   Bon jeu  

_________________

Passe le point de non-retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

 American Idiot | BJ

Revenir en haut Aller en bas
 
American Idiot | BJ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les passeports :: Les habitants officiels-