Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Djinn
MESSAGES : 265
RACE : Djinn
MÉTIER/ÉTUDE : s'occupe de la maman de Maxwell

 Au détour de Golden Coast ( Dadgda)

Au détour de Golden Coast

« Mickey's house »




J'espérais que cette fois ci mon protecteur n'allait pas finir six pieds sous terre. A croire que c'était fait exprès pour me faire rentrer là bas. Même si l'OBCM - après enquête - m'avait certifié que la mort d'Ethan n'avait rien à voir avec Malus. Il fallait avouer que quand j'étais rentré dans le bâtiment et entendu les hurlements à la mort d'Harvard mon sang n'avait fait qu'un tour et j'avais monté rapidement les escaliers - alors qu'il y avait un ascenseur. J'étais tombé sur le corps sans vie du magicien et c'était un peu étrange. Pour une fois que ce n'était pas de mon ressort. Puis rapidement j'avais commencé à penser à mon Maître qui m'avait retrouvé et avait tué le photographe pour me punir. D'une main tremblante j'avais attrapé son portable et appeler un membre de l'organisation.
Vingt minutes après j'étais assis sur une chaise à l'écart, dans leur QG, caressant distraitement le toutou d'une main tout en attendant que le groupe décide quoi faire de moi. J'avais juste eu le temps de trouver une valise d'Ethan, de mettre des vêtements à lui que j'aimais bien dedans - autant que ça soit utile à quelqu'un de vivant - et ce qui restait de gâteaux et de bonbons ainsi que tout ce qui appartenait à Harvard. J'espérais que cette mort surprise ne m'avait pas fait perdre des points génies. Ce n'était pas de ma faute si je n'étais pas présent. Je devais m'occuper d'une maman et malheureusement le chien avait perdu son papa. Bien évidemment il avait été hors de question que je laisse le toutou à quelqu'un d'autre ou dans un endroit pour animaux tout seul. Il m'avait moi alors ! J'étais comme son petit frère et on s'entendait bien - sauf quand il venait me lécher le visage alors que je dormais bien.

Après une longue, très longue discussion. C'était aussi long que d'attendre qu'un enfant laisse une place à la balançoire il avait été enfin décidé que mon nouveau protecteur était Dagda, un métamorphe. De quoi ? Je ne sais pas il a pas voulu le dire. Et il avait aussi bien voulu d'Harvard alors déjà, c'était un type bien ! J'étais excité de voir mon nouveau foyer ! D'autant plus qu'il vivait avec ses parents mais ils étaient pas souvent à la maison. J'avais donc suivi mon nouvel ami jusqu'au quartier de Golden Coast que je connaissais bien. C'était aussi ici que j'avais fait mes retrouvailles avec Almath. En chemin j'avais aperçu un parc avec pleins d'enfants. Trop cool ! Je savais d'avance où j'irai durant mon temps libre. Il y avait aussi un centre commercial que j'avais très envie d'aller explorer comme un véritable humain. Mais bon, pour l'instant je devais me familiariser avec la demeure de Dagda. Qui d'un point de vue extérieure n'avait rien à voir avec la bâtisse d'Ethan.

- Waaah

Ca me rappelait un peu les quartiers riches de Paris. Il y avait aussi de beaux bâtiments là bas qui coûtait très très chers. J'avais hâte de découvrir l'intérieur et affichait un grand sourire impatient sur le visage. A peine le métamorphe avait il ouvert la porte que je me faufilais dans la maison. Abandonnant ma valise dans l'entrée et la laisse du chien, je courais dans toutes les pièces. Notant la superbe cuisine et un salon. Il y avait une croix avec un homme tout nu accroché dessus. Bizarre. Je continuais mon auto-visite en montant à l'étage. Des chambres et encore cette décoration bizarre. En haut du deuxième escalier il y avait des chambres et toujours le même bonhomme tout nu. C'était peut être une passion ? Je retournais au rez-de-chaussée auprès de Dagda.

- Cette maison est géante ! Mais pourquoi y'a un homme tout nu accroché sur les murs ?

La religion n'était pas vraiment un domaine dans lequel j'avais des connaissances. Bien évidemment je savais qu'il existait des églises mais je n'y avait jamais mis les pieds. Je libérais ensuite Harvard de sa laisse qui m'avait suivit partout durant ma découverte.

- Tu as un jardin ? Je crois que le toutou a envie de faire pipi !

J'avais pas envie qu'il salisse le beau parquet de mon nouveau foyer tout de même !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/
avatar
Métamorphe
MESSAGES : 399
AGE DU PERSONNAGE : 27
RACE : Métamorphe souris.
MÉTIER/ÉTUDE : Après presque un an à rien foutre après la prison, me voici vendeur de disques au Fairy Sound

 Au détour de Golden Coast ( Dadgda)

Ethan, c’était pas un mec que je fréquentais particulièrement, mais ça restait un mec de l’OBCM. Sa mort était donc tragique, impliquait de sérieuses recherches sur la cause de sa mort, et surtout, elle impliquait qu’un génie allait être à la rue. C’était un génie déjà mis à l’abri en raison d’un magicien légèrement peu scrupuleux – non sérieux, Dag, t’as pas mieux comme euphémisme ? – et puisque personne ne semblait vouloir ou pouvoir le mettre à l’abri chez lui, j’avais fini par me proposer. Après tout, avec ma sœur partie à Dublin pour ses études et mon p’tit frère en vadrouille on ne savait où depuis des années, il y avait largement de la place.

J’avais donc passé un coup de fil à ma mère, afin de lui demander l’autorisation de dépanner un ami dans la merde, et sa générosité toute catholique fit qu’elle n’hésita pas beaucoup. Ainsi, me voilà ! Dagda, protecteur des djinns en galère. Certainement ma bonne action de l’année. En vrai, je n’étais pas non plus au stade de sauter au plafond mais c’était déjà ça non ? Surtout que bon, ok, j’le laissais garder son chien, mais bon, il avait pas intérêt à faire des bruits de ouf, car sinon, il allait finir à la SPA cash.

Donc, à pied parce que j’avais pas eu droit à la voiture aujourd’hui, nous nous rendîmes jusqu’à chez moi, un long chemin où j’avais l’impression d’avoir un enfant de dix ans qui regardait partout une ville magnifique, admirant absolument chaque recoin du quartier qui semblait intéressant. Pire ! A peine j’ouvris la porte qu’il se glissa à l’intérieur ! Il abandonna tout son bordel dans l’entrée – que je déplaçai histoire quand même que ma mère s’empierge pas dedans en rentrant – pour visiter en solo toute la baraque. Il monta même à l’étage supérieure, et redescendit avant même que je puisse ne serait-ce que songer à lui faire le tour du proprio ! J’en eus comme un gloussement, ce type promettait d’être juste… Epuisant. Enfin, j’avais entendu dire qu’il avait un boulot, s’occuper d’une vieille, un truc du genre, donc il allait pas non plus être tout le temps-là, c’était déjà ça.

Par contre, il commençait fort. Ok, la maison était géante, mais des hommes tout nu ?... Je regardai autour de moi, tout était normal… Ah. Ok, Jésus, il prenait Jésus pour un type tout nu.

« Ok, va falloir que je t’explique un peu les trucs de bases… Comme Dieu, Jésus, ces trucs-là, tu vois. Mais t’inquiète, on a l’temps pour ça. »

Puis, je ne sus même pas s’il avait entendu ma réponse qu’il était déjà à moitié jeté sur son chier – Havard il me semblait l’avoir entendu dire – pour le libérer. Parce que môssieur devait faire pipi, fallait montrer l’jardin ! Bon, au moins s’il pissait pas à l’intérieur, c’était l’essentiel, parce que passer la bâche deux fois par semaine, c’était suffisant, putain.

« Ouais, attend. Suis moi. »

Je traversai la maison, à l’opposé de la porte d’entrée pour ouvrir une baie vitrée qui donnait directement sur le jardin. Le chien sortit d’ailleurs tout de suite, visiblement, il avait réellement besoin de faire pipi.

« Bon, tu m’suis, j’vais te faire un vrai tour du proprio, et t’montrer ta chambre, ok ? »

Je retournai à l’entrée, pour récupérer sa valise. Il se l’était déjà traînée tout le long du chemin, j’allais pas en plus le laisser la porter dans les escaliers, il était tout frêle, le machin ! Puis, je lui fis un tour plutôt exhaustif de la maison. Le grand salon avec un coin bibliothèque et deux canapés et deux fauteuils, direct après l’entrée. A droite du salon, la cuisine qui servait aussi de salle à manger du coup. Après la cuisine, la buanderie, avec la machine à laver, tout ça.

« C’est là que tu mettras le linge qu’il y a à laver. »

Puis, retour sur nos pas pour aller encore du côté de l’entrée et monter les escaliers qui étaient sur le côté de la baraque. Je montrai les escaliers pour aller au deuxième étage :

« Là, c’est accès interdit, c’est l’étage des parents. Ils font leur vie tranquille, j’fais la mienne tranquille. Enfin, on fera la nôtre tranquille, vu que voilà, nous on sera ensemble à cet étage. Ma chambre, c’est là, t’viens quand t’as besoin, ok ? Et la tienne… C’est là. »

Juste à côté de ma porte, il y avait celle de la chambre de mon frère. Il l’avait vidée en partant, les murs était à poil et le lit encore avec un simple matelas et deux oreillers sans draps, rien. Je posai donc la valise dans un coin, pour commencer à l’habiller, ce lit, parce que dormir à même le tissu pas génial, y’avait mieux. Déjà que c’était un lit qu’une place, on allait pas lui infliger ça hein ? Bon, ok, j’en avais un une place aussi, mais j’avais jamais su m’habituer à plus grand. Puis, la chambre était pas énorme non plus, tout au plus 15m², mais c’était bien pour vivre.

« Voilà. T’as besoin d’un truc en plus ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Djinn
MESSAGES : 265
RACE : Djinn
MÉTIER/ÉTUDE : s'occupe de la maman de Maxwell

 Au détour de Golden Coast ( Dadgda)

Au détour de Golden Coast

« Mickey's house »




Oh donc ces petites statuettes accrochées sur les murs s'appelaient Jésus ? C'était étrange tout de même de les mettre dans une maison. Je me souvenais que c'était surtout sur des fontaines que j'avais croisé des personnages sans vêtements. Aucun qui ressemblait à Jésus ceci dit. Des anges qui faisaient pipi de l'eau, ce genre de chose. J'avais déjà entendu parler de Dieu, qui, soit disant, se trouvait tout là haut et veillait sur les humains. Est ce qu'il était un génie ? Après tout, ma maison aussi elle était "là haut", en quelque sorte. Bon on ne voyait rien de ce qui se passait sur Terre ceci-dit mais pas mal d'entre nous ont œuvré pour le bien sur la planète bleue. Dagda disait avoir le temps de m'expliquer tout ça. Hum. Sauf si il se faisait tirer dessus lui aussi. J'espérai que non. Etre le sujet d'un débat, ce n'était pas très rigolo. Heureusement que j'avais Harvard pour me tenir compagnie. Je libérais ce dernier de sa laisse et informais Dagda que le toutou avait envie de faire ses besoins.

Je suivais le métamorphe de l'autre côté de la maison, tombant sur un jardin qui était fermé par une baie vitré. C'était trop cool car j'allai pouvoir m'allonger dans l'herbe la nuit pour admirer la lune. Harvard aussi allait être heureux de ce petit coin de paradis. Courir partout pour se dépenser. Enfin pas trop parce qu'il boitait mais c'était mieux que de rester enfermé dans un appartement. Dagda me disait ensuite de le suivre car il comptait me faire visiter. J'avais déjà tout vu mais j'acceptais la promenade avec un grand sourire. Et en plus il était allé me chercher ma valise. Je ne sais pas comment j'aurais fait pour la porter dans les escaliers, elle était très lourde. D'abord, il me montrait le rez de chaussée. Il y avait un coin bibliothèque. Je me demandais si il avait des livres avec des images ? C'était mes préférés ! Evidemment, la cuisine que j'avais repéré tout à l'heure et je me retenais d'aller fouiller dans le frigo et les placards pour voir quels trésors il y avait à l'intérieur. Venait ensuite une pièce où il y avait ce que les humains appelaient la machine à laver.

- D'accord ~ Moon sait faire la lessive !

Déclarais je avec un sourire. C'était toujours utile comme information. Je n'étais pas un débutant après tout dans la vie humaine. Bon, j'ignorais encore beaucoup de choses mais les tâches ménagères ça allaient. Je suivais ensuite mon protecteur à l'étage qui m'annonçait qu'au dessus de nous c'était la partie de ses parents. Ma bouche formait un "oh" et je la masquait avec ma main, comme si j'avais fait une bêtise. J'espérais que Dagda n'allait pas me punir parce que j'avais été voir tout à l'heure ? Il semblait pas en colère quand j'étais redescendue. Je savais pas en même temps que c'était interdit.

- Si j'ai trop peur la nuit...je peux venir dans ton lit ?

Demandais je avec une petite moue. Vu qu'on était voisin de portes, le voyage ne serait pas très long mais je préférais tout de même savoir tout de suite si Dagda était d'accord. Sinon, j'irai rejoindre le chien. Enfin bref, j'avais hâte de découvrir ma chambre et y entrait en sautillant. Bon. Elle était pas très fun mais quelques dessins sur les murs avec des feutres colorés devraient faire l'affaire. Dagda était partie faire le lit et j'en profitais pour aller ouvrir ma valise. Maintenant il fallait ranger les vêtements dans le placard et la nourriture que j'avais récupéré dans la cuisine. Un tas d'habit ayant appartenu à Ethan venait recouvrir le sol. Je ne les avaient pas essayé, peut être qu'ils étaient trop grand pour moi ? A vrai dire un Djinn n'avait pas besoin de ça puisque sa tenue faisait partie de lui. Je trouvais ça juste rigolo d'avoir son propre dressing.

- Nan c'est bon ! Si tu veux tu peux te servir dans les vêtements que j'ai pris !

Je sortais ensuite un paquet de sucette et des gâteaux. Pis les croquettes d'Harvard. Ainsi qu'une boîte où il y avait les cookies que j'avais fait lorsque le magicien était encore vivant. Je l'ouvrais et la tendait vers Dagda.

- Tu en veux ? C'est moi qui les aient fait !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/
avatar
Métamorphe
MESSAGES : 399
AGE DU PERSONNAGE : 27
RACE : Métamorphe souris.
MÉTIER/ÉTUDE : Après presque un an à rien foutre après la prison, me voici vendeur de disques au Fairy Sound

 Au détour de Golden Coast ( Dadgda)

C’était qu’il était foutrement énergique, ce Moon. Je ne savais pas si je devais craindre pour ma tranquillité ou bien me marrer parce qu’il faisait vraiment l’âge qu’il avait en réalité : cinq ans. Cependant, après qu’il m’aie demandé à pouvoir venir dans mon lit, s’il avait trop peur la nuit, j’avais un peu buggé. Ce type était, genre, un génie. S’il en avait envie, il pouvait me faire voler par la fenêtre. Et moi, j’faisais facile vingt centimètres de moins que lui, parce que ouais, il avait 5 ans, mais il faisait un bon mètre 80. Est-ce qu’il était sérieux, ou c’était une blague ? Peut-être qu’il était particulièrement attaché à Ethan, alors… Donc je lâchai, un peu perdu :

« Euh, ouais, je suppose. Pas de soucis. »

Bon j’avais un lit une place, mais ça n’avait jamais empêché ma petite sœur, quand nous étions plus petits, de venir. Et je n’avais pas spécialement grandi depuis. Mais bon d’un autre côté, j’avais quand même l’espoir qu’il ne le fasse pas trop, parce que bon, me réveiller avec un type à côté de moi, ça m’était pas arrivé depuis un bail et j’avais pas spécialement envie de lui décalquer le minois car j’étais mal réveillé.

Enfin j’avais simplement continué, faisant le lit, histoire d’être un hôte correct, disons.

Et pendant que je faisais ça, je vis Moon qui fichait par terre tout ce qu’il y avait dans sa valise. Des vêtements… Et des bonbons. Et j’voulais pas dire, mais ces fringues, c’était peut être un peu épais pour la brindille qu’il était non ? On aurait dit qu’il avait récupéré tous les vêtements d’Ethan… Enfin, j’pouvais pas dire, je le connaissais vite fait, Ethan, juste parce qu’on était tous les deux de l’OBCM. Et il me proposa même d’en piquer ?

« Oh, cimer’, c’est sympa. Mais t’inquiète, j’ai les fringues à mon père. Enfin, sauf si tu t’mets en tête de me relooker, mais j’promets pas d’être hyper coopératif. »

J’avais quelques fringues qui dataient d’avant la taule, et d’autres qui me venaient de mon père qui ne les mettait plus. Ce qui donnait un mélange étrange entre vêtements d’adultes un peu grands et fringues d’ados qui avaient clairement leurs limites. Enfin, je n’avais pas eu envie de faire du shopping, alors tant pis, je me baladais avec mes vieux baggy, et des tee-shirts classiques un peu grands. Par contre, les gâteaux, ça j’avais la dalle, alors je les pris sans trop hésiter quand il m’en proposa.

« Hey, merci, c’est bon ça ! T’es pas mauvais… N’en fais pas trop, sinon j’finirais en mode baleine. »

Ils étaient vraiment bon, tant et si bien qu’à peine avais-je mangé le premier, j’en avais piqué deux de plus, pour les manger à toute vitesse.

« J’te proposerais bien d’aller direct à la cuisine pour que t’en fasses plus… Mais en vrai, j’te laisse le choix. Soit je te montre le quartier histoire que tu repères les trucs, ‘fin, si tu connais pas, soit tu files en cuisine, en fait. Tu préfères quoi ? »

J’avais surtout envie de lui montrer tout de suite comment on fait quand on habite ici, l’épicerie, les trucs, ces machins là, comme ça, quand il voudra bouger, il aura plus besoin de moi. C’était pas que je voulais pas voir sa gueule, mais j’étais comme ça, j’aimais bien ma tranquillité. Bien que je me doutasses qu’il n’allait pas vraiment se faire discret… Comme une impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Djinn
MESSAGES : 265
RACE : Djinn
MÉTIER/ÉTUDE : s'occupe de la maman de Maxwell

 Au détour de Golden Coast ( Dadgda)

Au détour de Golden Coast

« Mickey's house »




Franchement si on m'avait demandé de parier, j'aurai perdu. Je voulais dire par là que mon nouveau protecteur avait pas l'air du genre nounours même si il était plus petit que moi et barbue. C'était drôle quelque part, que ça soit une personne moins imposante que moi qui doit assurer ma protection. Sauf si évidemment, sa métamorphose c'était en dragon. Est ce que c'était possible d'ailleurs de se transformer en gros lézard ? Enfin bon, si Dagda était étonné de ma question, moi c'était de sa réponse. Juste une seconde, le temps d'assimiler le positif avant qu'un énorme sourire vienne pourfendre à nouveau mon visage. Je me retenais de lui sauter dessus pour le remercier en lui faisant un gros câlins. Pas dès le premier jour. Les humains tenaient à leur intimité à ce qu'il paraissait. Alors j'allai lui laisser le temps de s'adapter à ma présence pour pouvoir passer à l'attaque ensuite. C'était le meilleur plan que j'avais trouvé depuis qu'on était parti de l'organisation. Tout en m'émerveillant sur le quartier, mon cerveau avait cherché un moyen de sympathiser avec Dagda, qui avait pas l'air très rigolo. En fait, y'en avait aucun dans l'OBCM qui semblait aimer faire des château de sable ou jouer dans le parc. Surement parce qu'ils étaient tous trop adultes dans leur tête. C'était triste de ne pas pouvoir s'amuser. Ca m'avait énormément manquer à moi quand j'étais prisonnier de Mallus.

- Je prendrais pas de place promis !

Après je pouvais pas dire quels mouvement je ferai dans mon sommeil. Inconsciemment je pourrais confondre Dadga avec un ours en peluche. Enfin bref, je ne pouvais pas dire que mon protecteur n'était pas gentil avec moi. Il faisait même mon lit. C'était adorable non ? Parce que bon, il aurait très bien pu laisser le matelas vierge et me laisser me débrouiller. Je sentais que la colocation allait pas être si mal au fond. Je devais juste retenir de ne pas aller à l'étage supérieur pour jouer.

Je m'étais débarrassé du contenu de ma valise, foutant un peu la pagaille sur le plancher mais c'était juste provisoire. Les vêtements allaient être rangé dans ma nouvelle armoire ou bien celle de Dagda si il désirait se servir. Je lui proposais d'ailleurs de faire son petit marché. Le métamorphe préférait porter les habits de son père. J'avais penché la tête sur le côté, ne comprenant pas cette partie. Il y avait un os dans le calcul. Si Dagda avait les vêtements de son père, que portait ce dernier ? Mes yeux se posaient sur la croix accroché au mur avec le fameux Jésus. OH. C'était genre comme un mannequin dans les magazines ? Son papa sortait tout nu ? Etrange. Il devait avoir froid en hiver ! Le pauvre.

- Si tu en veux pas, tu pourras en donner à ton papa alors ! Pour qu'il ait moins froid

Déclarais je avec un sourire. Venait ensuite l'heure du goûter et je proposais des cookies à Dagda. Ce dernier me complimentait et j'étais très fier et très content. Ca faisait toujours plaisir d'entendre ça - même si je ne doutais pas de mes talents culinaires. Mes joues avaient légèrement rosies et je le regardait continuer de manger tout en pouffant.

- Y'a du chemin avant que tu sois une baleine ! D'abord t'es pas un poisson ~

Rétorquais je avec un sourire en coin avant de refermer la boîte. Il allait tout manger sinon et j'en aurai plus. Je pouvais toujours en refaire mais c'était pas pareil. Dagda me laissait le choix d'ailleurs de lui préparer à nouveau des cookies ou bien d'aller visiter le quartier. Qu'est ce que je préférais ? Je connaissais pas vraiment le coin à vrai dire. Je m'étais juste arrêter sur le parc pour jouer, que j'avais repéré la dernière fois. Mais sinon c'était tout. J'avais plus envie de sortir de toute façon que de rester enfermé ici.

- Sortons ! Je vais chercher toutou !

M'exclamais je, laissant tout en bazar avant de courir en dehors de la chambre, jusqu'au rez de chaussé puis dans le jardin où Harvard était couché. Le chien s'était redressé en me voyant.

- Toutou tu veux aller faire un tour ?

J'avais le droit à un aboiement en guise de réponse, que je prenais pour un oui. Et vu qu'il me suivait ensuite, j'étais surement sur la bonne voie. J'apercevais la laisse que j'avais laissé dans l'entrée et l'accrochais au collier d'Harvard. J'étais fin prêt pour la visite du quartier et peut être qu'après je pourrais aller m'amuser au parc ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/
avatar
Métamorphe
MESSAGES : 399
AGE DU PERSONNAGE : 27
RACE : Métamorphe souris.
MÉTIER/ÉTUDE : Après presque un an à rien foutre après la prison, me voici vendeur de disques au Fairy Sound

 Au détour de Golden Coast ( Dadgda)

Au détour de golden coastdagda & moonSérieusement, je ne comprenais pas d’où sortait cet OVNI – enfin si, des limbes des génies et autres djinns – mais il était vraiment frappé. Timbré. Mais c’était drôle ! J’espérais juste que ma mère et mon père n’allaient pas être tellement choqués par ce type qui ne correspondait pas vraiment à leurs standards. Heureusement qu’ils travaillaient beaucoup en ce moment, la retraite n’étant plus très loin. Enfin, n’importe qui se taperait une barre en se faisant dire qu’on avait du chemin avant d’être une baleine, parce qu’on n’était pas un poisson au départ. J’avais vraiment ri très fort, avant de proposer cette sortie, qui allait m’aérer encore la tête. Je restais bien trop enfermé dernièrement, et j’avais la sensation que la présence de Moon à la maison allait totalement bouleverser mes habitudes… En tout cas il était partant pour sortir, et même pour emmener son chien avec lui.

Ça aussi, ça promettait d’être sportif. Je n’étais pas un grand fan des animaux, ou plutôt j’appréciais leur existence et je n’étais pas insensible devant leur souffrance, mais il n’en restait pas moins qu’en avoir un à la maison, ce n’était pas mon délire non plus. Mais quoi ? J’allais le forcer à l’abandonner ? Ce n’était pas tellement une option viable. Bon, hé bien je n’avais plus qu’à le supporter… Trop bon trop con, Dagda. Surtout trop con, en fait.

Après lui avoir montré les divers endroits utiles – épicerie, pizzeria, fast-food, Quick, BurgerKing, McDonald, Kebabs Antalya, très importants – je finis par lui montrer le parc. En vrai, j’avais la sensation, en observant le personnage, qu’il allait pratiquement élire domicile dans cet endroit… Tant qu’il promenait assez le chien pour que notre jardin ne devienne pas un dépotoir à crotte, ça m’allait ! Par contre, il y avait une question qui me taraudait.

Je savais que concrètement, ce génie n’était pas vieux, je crois qu’on m’avait dit que son appel datait de cinq ans avant – appel, invocation, pareil, au moins je n’ai pas dit sms ! Mais d’un autre côté… Je n’avais jamais rencontré de génie dans son genre. Il agissait vraiment comme un enfant de cinq ans, et je tenais quand même à demander si… Si c’était un rôle ou s’il était réellement comme ça. Si j’allais vraiment avoir droit à un type plus grand que moi dormir dans mon lit, parce qu’il aura fait un cauchemar, ou si c’était juste un génie qui voulait tenir certaines personnes à l’écart en agissant comme un barge. C’était une politique hein. Donc avant de le laisser s’en aller jouer dans le parc comme un enfant, je tins tout de même à lui demander :

« Dis, ton côté gosse pas fini, c’est fait exprès ou t’es vraiment comme ça ? »

J’aurais pu le lui demander avec un ton un poil plus… Disons avec plus de tact. Mais ce n’était pas mon genre, peut-être durant les cinq premières minutes après la rencontre, mais je n’avais ensuite aucun intérêt à mâcher mes mots : autant le préparer tout de suite.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Djinn
MESSAGES : 265
RACE : Djinn
MÉTIER/ÉTUDE : s'occupe de la maman de Maxwell

 Au détour de Golden Coast ( Dadgda)

Au détour de Golden Coast

« Mickey's house »




C'était très agréable de se balader avec Dagda, parce qu'il m'avait montré tous les endroits où je pourrais me remplir le ventre. Il avait manifestement déjà compris que j'aimais la nourriture. J'avais été peu souvent dans un restaurant, car la majorité des magiciens préféraient garder secret l'existence d'un Djinn. C'était pour cette raison que j'avais appris à cuisiner. Il fallait bien que je me nourrisse pendant que mes maîtres sortaient dehors ou n'avaient pas besoin de mes services tout de suite. La bonne nourriture c'était aussi une facilité pour sympathiser. La preuve avec Dagda qui avait mangé presque tous les cookies qu'ils restaient dans la boîte. Il m'avait même demandé d'en refaire, ce qui voulait donc dire qu'il m'acceptait. J'étais le Djinn le plus heureux de la Terre actuellement. Promenade joyeuse avec mon chien et mon tout nouveau protecteur. Qui d'un point de vue extérieur ressemblait à un ours mal léché mais en réalité, il était tout gentil. De toute façon il était difficile de battre Mallus en méchanceté. C'était le pire de tous mes propriétaires. Et j'en avais eu pleins.

On était arrivé au parc, qui était immense. Mes yeux s'était mis à scintiller comme des étoiles. Tant d'herbe, de fleurs et aussi de cris d'enfants. Je me retenais de trépigner des pieds de joie, parce qu'actuellement j'avais mon apparence d'adulte et on m'avait déjà dit que je devais rester calme dans cet état quand j'étais dehors. Il paraissait que c'était suspect qu'un mec de vingt six ans agisse comme un enfant. Humpf, c'était ridicule comme explication.

Dagda me posait soudainement une question qui me laissait quelque peu dubitatif. Qu'est ce qu'il voulait dire par " pas fini ?". J'avais deux bras, deux jambes, et une tête. Aucun membre manquant, à part le truc qui pendait mais je trouvai ça moche. Et puis Dagda le savait pas puisqu'il m'avait pas vu tout nu encore. Non vraiment je ne comprenais pas mais j'allai faire comme si j'avais tout saisi.

- Vi c'est mon vrai moi ! Pourquoi ? Tu veux que je sois méchant ?

Demandais je avec une petite moue. Peut être que je m'étais trompé sur le métamorphe et qu'il ne m'appréciait pas. Castiel m'avait prévenu que les humains étaient vils alors peut être que Dagda s'était proposé pour m'héberger, en échange de quelque chose ? Sauf que ce n'était pas mon magicien et par conséquent je pouvais désobéir. J'étais venu à Bray pour échapper à mon sale passé, hors de question de laisser quelqu'un me salir à nouveau les mains.

- Je te préviens, si tu as fait semblant de t'intéresser à moi pour te servir de mes pouvoir tu aura disparu par la fenêtre avant d'avoir eu le temps de dire quoique ce soit...Ou griller à point mais c'est bruyant et ça pue


Le menaçais je d'un ton très sérieux, toute douceur ayant quitté mon visage. Ca avait duré cinq minutes, et un sourire étirait à nouveau mes lèvres.

- Mais sinon Moon il est gentil et il te fera des cookies !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/
avatar
Métamorphe
MESSAGES : 399
AGE DU PERSONNAGE : 27
RACE : Métamorphe souris.
MÉTIER/ÉTUDE : Après presque un an à rien foutre après la prison, me voici vendeur de disques au Fairy Sound

 Au détour de Golden Coast ( Dadgda)

Au détour de golden coastdagda & moonDemander à Moon s’il était réellement un gosse pas fini, c’était à la fois une remarque sur son caractère légèrement – une bolinette – attardé, et à la fois une occasion pour lui de montrer qu’il était un peu plus mature, si encore c’était une sorte de façade publique qu’il s’accordait. J’en connaissais pas mal qui avaient une façon d’être en public qui n’étaient pas forcément celle de la vérité. Genre, j’étais un poil plus sympa que je ne l’étais quand j’étais moi-même, avec Moon. Genre, je l’avais pas trop envoyé chier, pas encore. C’était un type qui venait de perdre son protecteur, j’allais pas l’envoyer sur les roses à chaque fois qu’il parlait. Oh ! meilleur exemple encore : Trevor, c’était un putain de grincheux, mais en vrai, c’était un type tellement fleur bleue, que les fleurs bleues en devenaient violette. Ça veut absolument rien dire, mais c’était l’image.

Alors, quand il confirma que c’était réellement lui, demandant si je voulais qu’il soit méchant, je répondis simplement « Boarf, pas spécialement, juste, tu vas d’un extrême à l’autre, quand même ! » le tout en riant un poil dans ma barbe. Parce que sérieux, j’avais l’impression de voir une sortie de maternelle. Pas que ça soit particulièrement pète-couille, en vrai, ça aurait pu être pire, genre, un autre dépressif ou un philosophe – sérieux, qu’on bute tous les philosophes de la Terre, ils retournaient trop le cerveau.

Par contre, les paranoïaques, je savais pas du tout comment les gérer, surtout quand ils me menaçaient de me faire disparaître par une fenêtre qu’il n’y avait pas, puisque nous étions en extérieur, ou de me griller à point. Mais c’était bruyant et ça puait. Je gardai une légère poker face, le temps de considérer la question. Je savais que ça n’avait pas été du tout propre son passé, même si je n’en savais pas grand-chose vu que je n’étais qu’un troufion à l’OBCM. En plus, il était techniquement capable de tout ça. De ce que j’en avais. Quant à m’intéresser à ses pouvoirs, bah en fait, j’en avais pas franchement grand-chose à foutre, de ses pouvoirs. A moins qu’il puisse me faire apparaître une montagne de fric devant moi…

Je sortis de mes rêveries quand il recommença à parler, mais de lui-même à la troisième personne. J’éclatais de rire, sérieux, il se prenait pour un Jules César pas fini maintenant. Un bon gros fou rire – peut-être exacerbé par ma consommation régulière de beuh, rendant tout plutôt marrant, même quand c’était déprimant. Je tapotai sur la tête du mec, même s’il était plus grand que moi en fait – sérieusement, il fallait que je parle à mes parents du fait que j’étais minuscule, ils m’avaient vraiment raté quelque part là.

« Ouais, bah Moon il va faire ses cookies et arrêter de parler de barbec, ça sentira le poulet en plus avec la barbe et j’aime pas le putain de poulet. Va jouer, l’gosse, si ça te fait plaiz’ ! »

Sur ce, je m’installai sur ces espèces de chevaux à bascule sur ressort, pour ressortir un briquet et une clope – pas celle qui faisait rire, étant donné que nous étions en public avec de vrais gosses cette fois-ci. Tout en fumant la première latte, j’observai celui qui allait devoir vivre chez moi désormais.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Djinn
MESSAGES : 265
RACE : Djinn
MÉTIER/ÉTUDE : s'occupe de la maman de Maxwell

 Au détour de Golden Coast ( Dadgda)

Au détour de Golden Coast

« Mickey's house »




D'un extrême à l'autre ? Comment ça ? Je ne comprenais vraiment rien à ce que ce métamorphe me racontait. D'abord il critiquait ma façon d'être - ça je l'avais bien saisi - Qu'est ce qui n'allait pas encore chez moi ? Mon colocataire était vraiment trop compliqué à satisfaire. Même faire le méchant ne lui plairait pas manifestement. Ce qui était loin d'être mauvais vu que je préférais être gentil et tout mignon. J'avais laissé mon sombre passé de Djinn derrière moi et n'aspirait qu'à devenir un génie. Difficile de croire que derrière cette bouille se cachait un être qui avait mit à feu et à sang - surtout à feu - des innocents.
Enfin bref, je n'aurai pas besoin de montrer mes talents de pyromane vu la réponse de Dagda. J'avais haussé un sourcil lorsqu'il avait dit que ça sentirait le poulet. Est ce qu'il se transformait en coq ? C'était ça son animal ? Oh c'était trop rigolo ça ! Je me demandais si il se mettait à chanter sous sa forme humaine quand le soleil se levait ? Quelle horreur, moi je voulais des grasses matinées.

- J'aime pas le poulet non plus ~ je ne mange pas de viande en fait, c'est trop cruel !

Imaginer le pauvre Panpan ou le pauvre Bambi dans mon assiette, me donnait la nausée.  De toute façon j'étais plus dans les gâteaux et les bonbons, que dans des plats que les humains appelaient équilibrés. Mais comme il avait bien fallu nourrir mes Maîtres, je m'étais mis au fourneau. J'étais donc aussi à l'aise dans une cuisine que dans un parc pour enfants. Dagda avait deviné que je désirai m'amuser un peu et m'avait autorisé à le faire. Mes yeux s'étaient mis à pétiller et je lui laissais la laisse du chien. Je partais me cacher derrière un arbre et prenait ma forme d'enfant, ni vu ni connu. C'était à présent une petite tête blonde, haute comme trois pommes qui faisait son apparition. Je faisais un coucou à Dagda et ne regardant pas devant moi, rentrait dans quelqu'un. Je finissais les fesses par terre et une moue de mécontentement s'affichait sur mon visage.

- Désolé petit, rien de cassé ?

L'obstacle était un homme qui portait un long imperméable - il avait pas chaud là dedans ? - et un sourire qui cachait quelque chose. Je le voyais mettre sa main dans sa poche et me la tendre ensuite avec des bonbons dans le creux de sa main. Miam !

- Je connais un endroit secret où il y a pleins de bonbons ! Tu veux que je te le montre ?


Le paradis des bonbons ? Ca existait ? Sans réfléchir plus longtemps j'hochais la tête mais je ne pouvais pas partir comme un voleur alors que Dadga patientait gentiment.

- Il faut juste que je prévienne mon papa !

L'adoption étant légale en Irlande, le monsieur n'allai pas poser de questions. De toute manière je pouvais pas dire la vérité. Sans laisser le temps à l'homme de protester, je courrais vers le métamorphe.

- Papaaaa ! Y'a le monsieur il veut m'emmener dans un endroit où il y a pleins de bonbons je peux y aller dis ?

En réalité, Dadga n'avait aucune autorité sur moi mais étant donné qu'il était chargé de ma protection, il devait quand même savoir où j'allai. Hélas, quand je voulais pointer du doigt le dit monsieur il n'était plus là. Envoler ~ comme tous les bonbons que je m'étais imaginé dans mon esprit. Un rêve brisé qui me faisait monter les larmes aux yeux.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/
avatar
Métamorphe
MESSAGES : 399
AGE DU PERSONNAGE : 27
RACE : Métamorphe souris.
MÉTIER/ÉTUDE : Après presque un an à rien foutre après la prison, me voici vendeur de disques au Fairy Sound

 Au détour de Golden Coast ( Dadgda)

Au détour de golden coastdagda & moonJ’étais en train de tenter de jouer à ce putain de jeu de merde que ma mère m’avait conseillé sur le téléphone, un truc avec des bonbecs qu’il fallait réunir pour faire péter des poches de bonbons, des trucs de merde comme ça. C’était sérieusement un jeu de merde. Vraiment. Mais allez savoir, j’étais devenu totalement accro à cette horreur numérique. Donc j’étais en train de jouer, avachi sur un banc, avec des mamans et des papas pas loin, d’ailleurs y’avait un duo de daronnes en train de discuter à vingt centimètres de ma gueule, et sérieusement ça donnait pas envie d’avoir un putain de môme. Si les sujets de discussion tournaient réellement autour des couches, des merdes que les gosses faisaient dans les pots, vraiment, je préférais m’envoyer en l’air avec mon bro tous les soirs jusqu’à l’arrivée des enfoirés de zombies qui feront le nettoyage sur cette Terre d’attardés.

J’étais donc pépouze en train d’attendre, parce que ouais, lui fausser compagnie, j’y avais même pas pensé. Après tout c’était censé être un djinn sanguinaire fut un temps, il pouvait parfaitement se débrouiller pendant que je m’occupais à garder la laisse du iench non ? Pas comme si c’était un vrai gosse qui allait faire mille conneries, bouffer du sable comme celui que je voyais du coin de l’œil, ou tirer sur la couette de l’autre gamine alors qu’elle s’élançait sur le toboggan ? C’était putain de con un gosse. J’étais comme ça gamin ?

Mais fallait croire que les djinn – les GENIES, pardon monsieur – c’était con aussi. Pourquoi je disais ça ? Tout simplement parce que le mini Moon que j’avais laissé aller s’amuser était revenu pour me dire qu’un monsieur voulait l’emmener dans un endroit où il y avait plein de bonbons. Sur le coup, j’étais resté hyper con. Con comme un gosse. « Hein ?? Quoi ? » Puis, j’avais fini par faire le lien entre le fait qu’on proposait des bonbons à un gosse pour ensuite subitement disparaître.

C’était. Un. Putain. D’Enculé. De. Crevure. De. Pédophile.

J’y croyais pas. D’ailleurs, j’y croyais tellement pas que j’avais totalement explosé. « QUOI ?! » Ouais, je m’étais un peu pris pour ces héros de mangas qui criaient NANIIIIII, pour ensuite exploser en mode super Sayan. Je m’étais subitement levé de mon banc, faisant flipper les deux daronnes à côté, ça devait sûrement les défriser. Au moins à peu près autant que l’autre m’appelle papa. On en discutera plus tard, toi et moi… « Il est où cet enfoiré de pédo que je lui fasse la peau ?! » J’en avais croisé des enflures. Enormément. Vraiment beaucoup. Mais les types qui touchaient les gosses ? Ils ne survivaient pas longtemps. Je n’en avais encore jamais eu entre les mains, d’ailleurs, ça allait faire beaucoup de bien.

D’ailleurs, en criant ce que je venais de dire, j’avais terrorisé les deux mères à côté, qui s’étaient mises en mode Amber Alert, appelant sûrement leurs mômes – ou leurs chiens, j’en savais rien, mais là c’était un peu hors-sujet. D’ailleurs, le parc s’était agité au rythme de mes hurlements contre ce type qui avait voulu kidnapper un gosse. Bon, ç’en était vraiment pas un, et il aurait sûrement regretté sa vie en l’attaquant, mais enfin, voilà, c’était le principe.

Mais je le trouvais pas lui. Et visiblement une daronne appelait les flics, et moi j’avais pas envie de les voir. Donc, je chope mini-Moon sur mon épaule, en mode homme des cavernes, hyper énervé, pour ensuite gueuler : « Quant à toi ! TOI ! J’te jure, une fois à la baraque, ça va pas se passer comme ça, merde, t’es quand même pas aussi con ?! » Et justement, en tirant le chien qui faisait ses bruits de chiot battu, je tirai tout le monde à la maison.

Papa. Et puis quoi encore ?!
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

 Au détour de Golden Coast ( Dadgda)

Revenir en haut Aller en bas
 
Au détour de Golden Coast ( Dadgda)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Golden Demon Baltimore 2010
» Archives de la Tour de la Fauconnerie au Louvre
» Pro Tour Paris
» games day / golden demon 2009
» Side Events au Pro Tour Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Golden Coast :: Logements-