Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Fée
MESSAGES : 93
AGE DU PERSONNAGE : 38
RACE : Fée, issu d'une famille entière de fée, je dispose d'ailes noires à paillettes blanches, que je ne montre à personne - sauf les autres fées
MÉTIER/ÉTUDE : Inspecteur à la crim', j'enquête sur des meurtres, des agressions, entre autres choses.

 [LOTERIE N°6] you are the dancing queen (Cillian&Galaad)

T’étais content, t’avais ton heure de gloire, tu te croyais doué, très doué, même que t’avais embarqué une jolie fille – bien qu’un peu jeune à première vue – dans une danse quelque peu endiablée. Heureusement que tu étais foutrement sportif, car sinon, v’la la chanson saccadée, si t’avais été essoufflé. Mais non, t’avais un cardio du tonnerre, rien à faire, pas une faute dans la chanson, du moins, pas une dûe à ta danse. Vous étiez un beau tableau hétéroclite, de gens qui s’amusaient ensemble, et sérieux, t’aurais bien aimé que ça continue jusqu’à la fin de temps, jusqu’à ce que le soleil se lève et que tu reprennes du service avec Ian qui sera probablement aussi aimable et amusant qu’une porte de prison. Non… T’étais mauvaise langue. Il était cool, Ian. T’y aurais pas cru au début mais… Il lui arrivait de te faire rire. Bien malgré lui parfois. Pas autant qu’une soirée entre jeunes qui n’étaient pas encore touchés par la gravité de la vie, hein.

Ca aurait pu durer longtemps comme ça, vous étiez chauds. D’ailleurs, tu ne faisais pas trop attention au reste du monde, tu avais juste commencé à t’intéresser à ce qu’il se passait avec Galaad quand un type en colère haussa la voix. Une histoire de vidéo qui avait coûté du pognon, une mère qui pouvait même plus rentrer dans sa baraque. Bon, c’était bien touchant cette histoire, mais t’aimais pas du tout la tournure que ça prenait. Du coup, bah comme t’étais un flic, ton métier c’était clairement de s’occuper des affaires des autres. Tu pris donc congé rapidement, pour t’approcher de l’attroupement, et simplement demander :

« Hey, je ne sais pas ce qu’il se passe, mais si on pouvait régler ça d’un ton plus bas, et par exemple à l’extérieur, ce serait pas mal. »

Sauf que bah là, t’avais pas tes affaires de policier, évidemment, vu que t’étais en civil à une soirée. Donc l’autorité pour le coup, elle passait surtout pour du mépris, certainement. Quelque chose qui faisait que celui qui était vénère te sauta à la gueule, sans que tu comprennes réellement ce qu’il se passe. D’ailleurs, t’es tombé, parce que bah t’as été surpris et qu’il a cogné vraiment très fort. Et t’étais pas dans le mood.

En bref, t’avais déjà honte de t’être fait avoir comme un bleu qui sortait de l’école de police, et surtout, t’étais vénère. Donc, t’avais sérieusement envie de le matraquer. Mais encore une fois… t’étais flic. Pas de bavure. Alors t’étais bon pour tenter de le maîtriser, tout en prenant des beignes. Surtout qu’ils étaient quatre à vous attaquer d’un coup et que tu n’allais pas pouvoir tous les gérer – pas sans menottes pour en attacher un pendant que tu t’occupais des autres.

Tu essayas alors la prise de judo que t’avais appris lors de ces ateliers de sport pour flic, emporter le mec dans ta chute, le renverser histoire qu’il valse dans le décor. Cela fonctionna – tu penseras à remercier cet intervenant qui t’avait bien pété les couilles mais qui était finalement utile. Tu hurlas donc à un serveur « Appelez les flics ! », parce que t’avais pas le temps de le faire toi-même, et tu retournas sur le premier agresseur pour le plaquer au sol, espérant que les autres parviennent à gérer les… potes du mec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tempestairestaff
MESSAGES : 4009
RACE : Tempestaire d'orage
MÉTIER/ÉTUDE : Acteur / Réalisateur / Président de Myst&Co

 [LOTERIE N°6] you are the dancing queen (Cillian&Galaad)

Je m’attendais pas à ce qu’un mec sorti de nulle part déboule pendant ma soirée entre amis. Faut dire que ça me fait bien chier, je suis plutôt du genre pacifique, je n’ai jamais réellement appris à me battre sauf pour donner le change lors d’un tournage, et ce n’est jamais quelque chose qui m’a tenté. Toute ma vie, et par miracle, je suis resté en dehors des bastons de cour, ça n’a jamais vraiment été mon truc et on me foutait plutôt la paix, j’étais le gamin tranquille et sociable qui créait des vidéos avec ses potes, pas de quoi vraiment me prendre la tête. Mais depuis le succès de Myst&Co je me suis fait quelques ennemis, je dois bien l’admettre. Je pourrais m’en vouloir, mais honnêtement, on gagne son fric comme on peut, j’arnaque les gens mais je détruis pas leur vie, c’est peut-être dramatiser un poil. Cette femme m’a appelé parce qu’elle avait déjà peur de foutre un pied dans sa baraque, je me suis juste servi de sa peur pour me faire de la thune. Certes en voyant la vidéo, j’ai confirmé ses craintes les plus profondes - alors que très vraisemblablement, c’était un cas où toute l’équipe a utilisé ses dons pour fabriquer une maison hantée - mais pas de quoi l’empêcher de vivre, elle était déjà prête à la quitter, sa villa.

Mais tentez de raisonner ce genre de mecs, alcoolisé et en colère. Je sais pas ce que j’ai foutu mais mon karma est visiblement horrible pour que l’oncle d’Evie tente de me casser la gueule puis de me planter suivi de près par … ça. Cillian tenta d’intervenir. C’était plutôt honorable de sa part, mais le coup qu’il se prit, je l’avais vu venir. Je grimace légèrement. Je voulais juste passer une soirée chill avec mes collègues, dans quel monde ça ne peut pas être possible?

Mais ce n’était plus vraiment le temps de réfléchir ou de se demander pourquoi ma vie était un ensemble d’incohérences, y avait déjà l’un des potes du mec qui me sautait dessus pour me vriller de coup. Je vois du coin de l’oeil Elliott qui rentre dans le combat, alors que je tente de reprendre le dessus en cognant celui qui avait clairement pris le dessus sur moi. Un coup dans la mâchoire, une douleur intense, je continuais de balancer mes poings comme si ça pouvait me sortir de là. Mais faut que je me rende à l’évidence, je fais pas le poids contre des personnes qui ont l’habitude de se battre.

Je prends presque avec soulagement le cri de Cillian qui demande au serveur d’appeler les flics. Je sais que je serais pas spécialement à mon avantage si Ian se pointe, puisque je suis systématiquement celui qui fout la merde à ses yeux. Mais je pourrais toujours parier sur le victim-blaming et m’en sortir à grand ressort de protestations indignées. Si je me fais pas envoyer à l’hôpital avant.

J’arrive à me défaire de l’emprise de l’homme, pour voir qu’Elliott a mis à terre son propre bonhomme. J’en suis presque impressionné. Je vois Malia au téléphone, mais je n’ai pas tellement le temps d’aller vers elle que je me prends un coup dans l’estomac. Je savais bien qu’il fallait pas toucher aux mamans.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humainstaff
MESSAGES : 164
AGE DU PERSONNAGE : 45
RACE : Humain
MÉTIER/ÉTUDE : Inspecteur de police

 [LOTERIE N°6] you are the dancing queen (Cillian&Galaad)


« C’est pour quoi ? » tu demandes, et ta collègue au téléphone te fait un geste brusque à distance pour te faire taire. Elle parle fort et demande de répéter, elle a visiblement du mal à tout comprendre, et tu imagines qu’il doit y avoir un boucan assez monstre de l’autre côté de la ligne. A cette heure-là, le commissariat est assez vide, ceux qui restent traînent la patte ou ne travaillent plus tout à fait. Il y a bien ceux ont la malchance d’être de garde, désignés par le sacro-saint emploi du temps du tableau de liège, mais on ne peut pas dire que l’ambiance soit à la nouba.

T’étais occupé à corriger des rapports. Je pourrais bien dire : tes rapports, mais les fautes, évidemment, ne venaient pas de toi. De toute façon, t’étais pas pressé, t’aimais bien cette ambiance calme en fin de journée. C’était pas toujours comme ça, mais là, même Cillian avait pris congé, ce qui en disait long sur votre charge de travail. Tu savais pas où il était allé d’ailleurs, sans doute chez lui à cette heure, pour être franc tu t’en fichais pas mal. Tu le voyais déjà bien assez tous les jours pour ne pas en plus te soucier de ce qu’il faisait le reste du temps.

Elle a raccroché. Une bagarre aurait éclaté dans un karaoké à peine ouvert, à Pilgrim, pas si loin d’ici. Elle n’a pas su dire s’il y avait eu des blessés, mais plus vous tardiez et plus il était vraisemblable que ce soit le cas. Et puis elle avait relevé un nom au moins dans cet appel anarchique, lequel t’avait fait réagir au moins un peu – Galaad, et pour avoir perdu ton temps avec lui plus d’une fois, tu te sentais presque une mission paternelle d’aller le chercher. Tu t’es levé, laissant tes affaires en plan, et t’as emboîté le pas du flic de garde pour venir l’aider à maîtriser la situation.

Mais tu t’étais pas attendu à ça.

Quand t’es arrivé dans tout ce bordel, ça s’est calmé assez vite, c’était tout le côté bénéfique des uniformes et de l’arme à feu à ton côté, autrement appelé « argument d’autorité » ou « moyen de dissuasion ». T’as reconnu Galaad bien sûr, même s’il avait pris quelques méchants coups – tu t’étais pas vraiment attendu à reconnaître aussi Cillian. Lequel, soit dit en passant, semblait un peu éméché de la soirée qu’il venait de passer dans un… Karaoké. Pour le coup, toi la porte de prison, tu es resté un moment figé à intégrer l’information avant de te mettre à rire fort et jaune. « Allez, on embarque tout ça là, tout le monde dehors », t’as fait un geste un peu global qui intégrait tous ceux qui étaient concernés de près ou de loin par la bagarre. Et puis bon, t’as laissé à ton collègue le soin de déplacer les plus récalcitrants, parce que tu restais quand même un alcoolique de 45 ans, et si l’uniforme cachait la misère, il faisait pas de miracle. Tu savais même pas lequel des deux prendre à part pour lui faire la morale, je crois que t’as juste abandonné en poussant un soupir et en te massant le front. Ils allaient devoir te dégoter une explication solide, ces deux-là, parce qu’ils étaient bons pour rester un moment en cellule de dégrisement. Et ce même s’ils n’étaient pas aussi ivres que ça, mais juste pour leur faire les pieds tiens, ça leur apprendra.

_________________

But in this twilight our choices seal our fate (c)kane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée
MESSAGES : 93
AGE DU PERSONNAGE : 38
RACE : Fée, issu d'une famille entière de fée, je dispose d'ailes noires à paillettes blanches, que je ne montre à personne - sauf les autres fées
MÉTIER/ÉTUDE : Inspecteur à la crim', j'enquête sur des meurtres, des agressions, entre autres choses.

 [LOTERIE N°6] you are the dancing queen (Cillian&Galaad)

T’as pris de sacrées frappes, et t’en as distribué au moins autant. Si tu faisais autant de sport, si tu t’entretenais autant, ce n’était pas pour finir couché au premier zigoto qui viendrait te chercher des noises, sinon, dans ton job, tu ferais pas long feu. Mais t’as quand même sévèrement pris cher, et quand la cavalerie a débarqué, t’aurais pu rouler une pelle à Ian. Enfin, personne ne s’attendait à ce que tu le fasses réellement, par contre, personne ne s’attendait non plus à ce qu’il dise que tout le monde allait en cellule de dégrisement, toi y compris. Tu étais absolument outré, assis sur ce banc pas du tout confortable, le cul en friche, les bras croisés, la gueule enfarinée. T’étais pas content et tu le voyais. Dans un sens tu aurais pu résister à l’interpellation, t’aurais pu te rebeller contre les policiers qui te mettaient les menottes tout en regardant ton collègue, mais d’un autre côté, t’aimais beaucoup trop la justice pour oser faire ça. Donc tu t’étai soumis – argh, que tu haïssais ce mot – en espérant qu’il dise vite que c’était une vaste plaisanterie.

Mais non. Il avait poussé le vice à te mettre dans cette fichue cellule, toi qui ne buvais jamais, sinon une goutte par accident car tu avais été perturbé. En fait, tu savais d’où lui venait cette idée. Tu savais qu’il se vengeait ce connard de Ian Craig. Il se vengeait pour la pomme. En vrai, tu t’étais senti coupable un peu quand même. Surtout en le voyant partir comme ça. Ta p’tite plaisanterie t’avait échappé des mains. Totalement. Le seul truc sur lequel t’avais eu un sacré pot, c’était qu’il n’avait pas du tout pensé à une façon de faire surnaturelle. Tu t’étais attendu à des « comment t’as fait » mais même pas t’avais eu à inventer un quelconque tour de passe-passe, nope.

T’avais alors appelé ton collègue, après t’être installé collé à la barrière – putain t’aimais pas du tout être de ce côté-là : « Ian ! Hey, Charles, appelle Ian, merde, je suis pas censé être là, j’ai été pris dans la bagarre ! IAN ! C’est ta vengeance, c’est ça ? Tu sais très bien que j’y suis pour rien, j’étais même le seul qui essayait de calmer le jeu ! » Depuis le temps que t’étais là, t’en avais plein le cul. Surtout que t’étais pas tout seul dans cette cellule, y’avait le type qui t’avait invité à chanter avec eux, et en face, y’avait ceux qui étaient venus foutre le dawa, tu les regardais d’un sale œil – c’était de leur faute si t’étais là après tout… Mais sérieusement, Cillian Craig derrière les barreaux, ça devait bien s’gausser côté inspecteurs et autres sergents, parce que c’était un truc à se péter une synapse. Même le code de la route était parole d’évangile pour toi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

 [LOTERIE N°6] you are the dancing queen (Cillian&Galaad)

Revenir en haut Aller en bas
 
[LOTERIE N°6] you are the dancing queen (Cillian&Galaad)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Boudicca, the Warrior Queen (ATO n°35)
» Janvier 2014 : Pullip Classical Queen
» [Event] la Bow-loterie
» [EDH] Sliver Queen
» Loterie Dofus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Pilgrim Village-