Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Chasseur
MESSAGES : 131
AGE DU PERSONNAGE : 25
RACE : Humaine, apprentie chasseuse
MÉTIER/ÉTUDE : Vendeuse en librairie

 Sasha et ses liens


Sasha Lennox

nom | Lennox
prenom | Sasha. Juste Sasha. J'ai d'autres noms, parce que mes parents ont hésité entre plusieurs prénoms et finalement ils ont choisi Sasha en me mettant les deux autres prénoms qui leur plaisaient aussi à la suite, mais ça me fait doucement rire, c'est typiquement un truc d'aristo ça, non  En tout cas ça m'en donne l'impression et croyez-moi, j'ai rien d'une aristo !
âge | 25 ans
race | Humaine lambda
lieu et date de naissance | Le 1er mai à l'hôpital de Bray
orientation sexuelle | Hétéro. Je me suis toujours dit que j'essayerais bien avec une fille, pour voir ce que ça faisait, mais j'ai jamais passé le cap jusqu'à présent !
statut marital | Célibataire, que dieu m'en garde !
metier/etudes | Je bosse dans une librairie. J'y connais pas grand chose dans le domaine mais je suis souriante et avenante, selon mon patron, le reste, j'apprendrais sur le tas ! En dehors de ça j'apprends à chasser !
situation financiere | Je ne roule pas sur l'or, mais depuis que j'ai trouvé ce taff, j'arrive à joindre les deux bouts, c'est toujours ça de pris.
organisation | Dux Tenebris
ft | Freya Mavor (c)Candy Apple


détails, anecdotes et caractère

J'ai quitté Bray quand j'étais enfant, mon père avait trouvé un boulot à Londres, raison pour laquelle nous avons quitté l'Irlande pour l'Angleterre. Sur le moment, j'étais triste de quitter mes amis et ma famille, mais j'ai rapidement fait une croix sur Bray quand je me suis faite à la vie anglaise. + Mon enfance est somme toute assez banale. Je suis la dernière de la famille, j'ai un frère et une soeur, qui me donnent constamment l'impression que je suis la pire des merdes. Quand j'étais gosse, je ne m'en rendais pas forcément compte, parce que je n'avais pas de points de repère, mais aujourd'hui je sais qu'ils ont toujours pris plaisir à me rabaisser. Je ne prétends pas qu'ils n'avaient pas de raison de le faire, mais je doute que ce soit très bien pour le développement d'une enfant. + C'est à l'adolescence que la vie a commencé à se compliquer. Je ne fréquentais pas forcément les bonnes personnes, étant quelqu'un de facilement influençable, je suivais les autres, pour pouvoir faire parti du groupe et ne pas apparaître comme le maillon faible de la bande... Ce que j'étais pourtant. J'ai fait des conneries, ce qui m'a valu quelques ennuis avec la justice. Rien d'extrêmement grave en soit, mais suffisamment pour que mes parents en aient marre et m'envoie chez ma tante, à Bray. Retour au bercail en aller simple. + J'avais 17 ans quand j'ai débarqué de nouveau à Bray. J'avais la hargne au ventre, en pleine crise d'adolescence. Je trouvais cela injuste qu'on m'envoie encore ailleurs, juste parce qu'il y avait un problème et qu'au lieu d'essayer de le résoudre, ils me virent juste de leur vie. C'est comme ça que je voyais les choses à cette époque là et je crois que j'ai jamais vraiment eu envie de prendre de la distance avec tout ça pour comprendre pourquoi mes parents ont fait ça. + Ma tante et mon oncle étaient des gens gentils. Ca n'a pas toujours été l'entente parfaite entre nous, je n'y mettais pas beaucoup du mien, mais ils m'ont toujours traité comme leur propre fille. Quand ils sont morts, ça m'a fait un choc et je crois que je ne m'en remettrai jamais vraiment. Après tout, c'est à cause de moi que c'est arrivé. Si je n'avais pas laissé cet inconnu rentrer dans nos vies, ils seraient encore parmi nous aujourd'hui. + Je prends des cours pour apprendre à me battre. Je n'ai jamais été vraiment doué de mes 10 doigts alors je progresse à mon rythme. J'aurai aimé ressembler à une véritable guerrière, mais pour le moment c'est pas trop ça. Pourtant je m'accroche, je parviendrai à mes fins, tôt ou tard. + J'adore le pop corn. Celui avec du caramel. J'aime bien le salé, mais je trouve que celui avec le caramel est juste une tuerie. C'est pour ça que j'adore aller au cinéma, pour avoir l'excuse d'en manger. + J'ai fini mes études de justesse. On m'a un peu forcé à finir ma dernière année de lycée, si je m'étais écoutée, j'aurais tout plaqué pour partir en vadrouille avec mon amoureux de l'époque. Heureusement que je ne me suis pas écoutée et que mon oncle et ma tante avaient eux, la tête sur les épaules. Parce que j'aurais fini certainement enceinte, droguée, pauvre et célibataire. C'est pas un avenir que je rêve d'avoir. +Je suis tombée enceinte quand j'avais 18 ans. Une erreur de jeunesse. J'ai mis trop de temps à me décider et quand j'ai voulu avorté, c'était trop tard. J'ai donc dû mener ma grossesse à terme. Ma petite hirondelle a 7 ans aujourd'hui et vit dans une famille d'accueil, à Bray. Parfois je crève d'envie d'aller voir ma fille, pour lui révéler mon identité, mais je sais que ça serait la pire connerie que je pourrais faire. Je gagne à peine ma vie, j'ai aucune stabilité à lui offrir et ma soif de vengeance pourrait la mettre en danger. Je sais qu'elle est heureuse et qu'elle ignore tout de ses origines, il vaut mieux que ça continue comme ça. + J'aime les céréales. Je sais, c'est un peu bête dit comme ça, mais je pourrais en bouffer à tous les repas. Au miel, au chocolat, nature, au sucre. Nature, avec du lait, du yaourt ou autre, j'adore ça. + Je suis encore restée un peu enfant pour certaines choses. J'adore les licornes, les objets un peu kitch, les habits colorés, avec des perles, des fleurs et tout le tralala. Je suis capable de crier dans la rue en voyant des chaussures qui me plaisent, être extravagante pour un rien, comme si la vie était belle et que j'étais une ado normale. + J'adore les loutres et les canards. Si j'étais capable de me payer une grande baraque, je me ferais construire une petit lac et j'y mettrais une famille loutre et des canards. Ca serait trop cool !!+ Je suis une vraie chochotte. C'est un peu ballot quand on veut être une chasseuse, mais j'y peux rien, je suis douillette. J'essaye de faire genre je n'ai pas mal mais bordel que je douille. Alors oui, je l'avoue, parfois je fais mon cinéma pour un rien, je donne l'impression que je suis à l'article de la mort, mais que voulez-vous, j'ai été projeté dans un monde qui ne devait pas être le mien à la base. J'étais pas faite pour être une guerrière, j'ai rien d'une guerrière. Je ne suis personne et j'aurai dû le rester ! + Je ne m'aime pas. Qu'on se le dise, je ne m'aime pas. J'ai l'impression d'avoir tous les défauts du monde. Je suis une fille banale, sans charme et sans attrait. Mais je suis naïve et peut-être trop fleur bleu quand il est question d'amour, alors il est facile de me la faire à l'envers et de me raconter des bobards pour me mettre dans son lit. Et ça marche. Je me trouve affreusement conne et je me déteste, me promettant de ne jamais recommencer, mais je sais qu'il suffira qu'un garçon me dise qu'il me trouve belle pour que je fonde, tout ça parce que je n'ai aucune estime de moi ... pathétique ! + Je suis une machine à vannes. Je ne rate jamais une occasion d'enfoncer les gens, rien que pour le plaisir de le faire. Je me dis inconsciemment qu'il vaut mieux que ce soit moi qui les blesse, plutôt que l'inverse. C'est ma façon à moi de me protéger. Alors wouhai, je peux apparaître comme une fille grossière ou méchante par moment, mais c'est juste une façade, au fond de moi, je sais que je ne suis qu'une gamine effrayée qui aimerait bien qu'on la prenne dans ses bras pour la rassurer.


Ton histoire, ta petite histoire

Mon enfance n'a pas grand chose d'intéressant, qu'on se le dise. Je suis née à Bray, en Irlande où j'y ai vécu jusqu'à mes 7 ans, âge où mes parents nous on annoncé, à mon frère, ma soeur et moi, qu'on irait vivre à Londres parce que notre père avait trouvé un emploi là bas. A cette époque là, j'étais encore jeune, je ne comprenais pas tout ce qu'il se passait autour de moi. Je n'appris que plus tard que mon père avait perdu son emploi quasiment 1 an avant notre départ pour Londres et que cette situation lui pesait vraiment. Ne pas pouvoir subvenir aux besoins de sa famille, regarder sa femme partir à l'hôpital tous les jours, où elle était infirmière et se dire qu'elle était la seule à ramener un salaire, devoir demander de temps en temps à son frère et sa belle soeur un peu d'argent pour couvrir quelques dépenses inattendues. Avoir l'impression qu'il n'était qu'une merde, un moins que rien, parce que personne ne voulait l'embaucher, sous prétexte qu'il était trop vieux, pas assez expérimenté ou obsolète. Sans l'aide d'un cousin lointain, parti vivre à Londres il y a une quinzaine d'années, il aurait certainement sombré dans l'alcool et la dépression et ça n'aurait été certainement pas joli à voir. Fort heureusement, on a évité la catastrophe, une petite entreprise de menuiserie a accepté de le prendre pour le former, parce que le patron était un bon ami de notre cousin. Du coup on a tous fait notre valise, content ou pas, c'était la même chose, et on s'est installé dans une des banlieues de Londres. La maison était moins belle que celle de Bray, mais on faisait avec les moyens du bord, on ne pouvait pas être trop regardant au vu du peu d'apport qu'on avait.

Ma mère trouva assez rapidement une place dans un des hôpitaux de Londres et on retrouva un train de vie normal. Plus de privation, plus de disputes à cause de l'argent, ni de pleurs, ni rien, on avait retrouvé un équilibre familial et c'était appréciable. J'étais toujours la tête de turc de mon frère et de ma soeur mais ça, ça ne devait pas changer il faut croire. J'étais la plus petite et il fallait croire qu'ils n'appréciaient pas que nos parents m'accordent plus de droits qu'à eux. Ils me trouvaient trop chouchoutée et voulaient rétablir l'équilibre, soit disant pour que je ne devienne pas une pimbêche capricieuse. Sur ce coup là, ils y sont bien arrivée, y'a pas à dire. Je ne dis pas que je ne suis pas capricieuse, ça m'arrive, c'est vrai, mais je ne suis pas devenue ce qu'ils redoutaient le plus. Mais est-ce que ce que je suis devenue leur plait plus ? J'ai un doute. J'ai grandi, j'ai commencé à me refaire un nouveau cercle d'amis, ce qui est moins difficile, il faut bien l'avouer quand on est enfant, que quand on est adolescent ou adulte. Et je crois que j'ai le don de choisir les mauvaises personnes. Ceux qui faisaient souvent le pitre ou qui faisaient des bêtises, ceux dont on avait peur de croiser dans les couloirs de l'école, bref, tous ceux qu'on ne voudrait pas avoir en amis. Moi, je les collectionnais, mes parents se demandaient si je ne le faisais pas exprès. Pour être honnête, pas vraiment, je suis juste attirée par ceux qui sont différents de moi, peut-être parce que déjà enfant, je ne m'aimais pas beaucoup.

L'adolescence n'a pas été un cadeau, ni pour moi, ni pour mon entourage. J'ai eu besoin d'un appareil dentaire pour aligner mes dents, j'étais couverte de boutons et j'avais des sautes d'humeur assez incroyable, à croire que j'avais H24 les hormones en ébullition. J'ai continué à trainer avec des gamins peu fréquentable, au grand désarrois de ma famille. Mon frère disait pour me faire enrager que je finirai droguée, ma soeur que j'allais finir enceinte à 15 ans avec mes conneries. Ils n'ont pas forcément été si loin de la vérité. A 14 ans, j'ai fini pour la première fois au poste de police, pour vol à l'étalage. J'étais pas très fière de ce que j'avais fait, mais aller jusqu'à dire que ça m'a servi de leçon, faut pas abuser. Pourtant, j'avais bien une petite voix dans ma tête qui me disait que c'était mal, que c'était un vol, que c'était interdit et tout le tralala, mais je la faisais taire, parce que mes craintes n'étaient pas partagées et que je ne voulais pas qu'ils me rejettent. Alors je les suivais dans leurs conneries, me persuadant que c'était fun et qu'on ne se referait plus prendre. Sauf que plus on avançait dans l'âge et plus ça devenait important. Mais j'étais con et bien naïve et je les croyais quand ils me disaient que tout irait bien, qu'on se protégerait mutuellement, qu'il ne nous arrivera rien. Mais à la première occasion, ils m'ont balancé et moi, conne comme j'étais, j'étais prête à tout prendre sur le dos. Vous la voyez la bonne poire de service ? Mes parents n'ont pas été d'accord et m'ont forcé à dire la vérité. Ils ont passé un accord avec le tribunal. J'ai fait quelques mois de TIG avant de m'envoler pour Bray où j'y finirais ma scolarité.

C'était certainement mieux pour tout le monde que je parte de Londres, je venais de me faire quelques ennemis qui étaient prêts à me tomber dessus pour me faire payer ma traitrise. Oubliant au passage qu'ils m'avaient trahi en premier. Mais à cette époque, j'étais vraiment très conne et je ne voyais pas les choses comme ça. Je pensais que si je leur expliquais les choses, ils comprendraient et me pardonneraient. Mais mes parents ne m'ont pas laissé l'occasion de voir si mon hypothèse était juste ou non et j'ai atterri chez mon oncle et ma tante. Les débuts ont été difficiles, que ce soit à la maison ou à l'école, je n'y mettais vraiment pas du mien. Mais le frère de mon père n'est pas un homme qu'on impressionne facilement, bien au contraire. Quand il hausse le ton, j'ai envie de vous dire que vous n'avez pas envie de lui répondre, juste au cas où. Et en bonne vieille lâche qui se respecte, j'ai jamais vraiment osé franchir les limites, juste au cas où ... Ils m'imposèrent quelques règles dont je n'avais pas le choix de suivre, sauf si je voulais finir à la rue. Aller en cours, étudier, travailler dans une petite supérette qui était au coin de la rue et rentrer après, sans chercher à traîner le soir avec mes amis. Au début, ça a plutôt bien fonctionné, mais j'ai fini par m'enticher d'un crétin un peu rebelle, qui pensait faire de grandes choses en foutant pas grand chose. Bref, grande gueule mais baobab dans la main. Il parlait de partir, de fuguer sur sa moto. On vivrait de petits boulots, on s'en sortirait, on était débrouillard. Comprenez que j'allais me bouger le cul à trouver un travail, ce qui lui permettrait de ne pas en chercher un de son côté, tout en faisant semblant qu'il le faisait. Vous me suivez. Bref, j'étais amoureuse de ce crétin, je voulais tout plaquer, découvrir le monde, être libre, vivre mon histoire d'amour. Mais mon oncle et ma tante l'ont découvert et on mit à mal cette histoire. Après une longue discussion et quelques promesses, je finis par accepter de finir ma scolarité, avant d'envisager de partir.

Il partit sans moi, emportant dans ses bagages une brunette un peu écervelée qu'il avait croisé quelques jours avant son départ. J'ignore ce qu'ils sont devenus mais j'espère rien ! Je finis mon année et je tomba amoureuse d'un autre blaireau. Oui, je les collectionne ! Je suis tombée enceinte et ma non capacité à prendre une décision importante rapidement m'a coûté cher. Je n'ai pas pu avorté, j'ai donc dû continuer ma grossesse et mettre au monde mon bébé. Et dieu que c'est pas le plus beau jour de ma vie. Honnêtement. Après peut-être que je dis ça parce que je n'ai pas gardé le bébé. Je ne sais pas. C'est ma tante qui s'est occupée de tout et heureusement, sinon j'aurai jamais pu le faire. J'ai pu tenir quelques instants le bébé, avant qu'on me l'enlève. Ca a été le pire jour de toute mon existence. Pourtant je savais que c'était pour le mieux, qu'il serait plus heureux dans cette famille. Ma fille aurait un père et une mère, qui ont une belle maison et qui rêve de fonder une famille depuis de nombreuses années. Il ne faut pas croire que parce que j'ai donné naissance à un enfant, j'allais reprendre ma vie en main. Mon oncle et ma tante l'ont espéré, mais ce n'est pas aussi simple. J'ai l'art de m'attirer des ennuis et de fréquenter les mauvaises personnes, je pense que vous avez fini par le comprendre.

Jusqu'à mes 23 ans, vie reste toujours aussi compliquée. Je traficote avec un dealer, pour qui je vends en boite de nuit. En soit c'est assez courant, selon lui, c'est pas dangereux, pas forcément légal, mais on ne force pas non plus les gens à en acheter, alors est-ce qu'on peut vraiment nous arrêter pour ça ? J'ai pas eu vraiment d'emmerdes avec les flics, pas à proprement parlé, mais les derniers temps, j'ai bien senti qu'ils étaient sur le coup et qu'ils voulaient faire tomber le trafique. C'est la raison pour laquelle j'ai tout arrêté. J'ai pas envie de finir en prison, je ne suis pas faite pour ça. Ca n'a pas été évident, on ne quitte pas ce genre d'emploie comme ça, la bouche en coeur mais il faut croire que les flics étaient plus prêts qu'on ne le pensait de démasquer le réseau. Des têtes sont tombées, pas la mienne. J'ai eu de la chance, cette fois encore, mais quand ma chance tournerait ? Je me suis un peu assagit, il faut dire que cette histoire m'avait bien fait peur. J'ai trouvé un petit boulot dans un supermarché. Caissière c'est pas le pied mais ça paye le loyer. J'ai fait la connaissance d'un mec. Un peu étrange mais si séduisant. Il n'était pas net lui non plus. Au début tout allait bien et puis lentement, il a commencé à me faire peur, au point de s'introduire dans mon appartement quand je dormais, rien que pour vérifier que j'étais bien chez moi. Jaloux, possessif et violent. Mon oncle m'a conseillé de le quitter, c'est ce que j'ai fait, il n'a pas apprécié son conseil. 3 jours plus tard, mon oncle et ma tante son retrouvé chez eux, morts, mutilés. Un vrai carnage. L'enquête n'a jamais vraiment avancée, tout était si étrange. Mais au fond de moi je savais qui a fait ça, il m'a laissé un petit message a mon intention, une plume de paon, pour que je sache que c'est lui. J'ai essayé de le dire aux inspecteurs en charge de l'enquête, mais j'avais aucune preuve pour étayer mon hypothèse.

J'ai passé quasiment un an en dépression, à boire pour oublier, à traîner dans les endroits louches et j'ai fait la connaissance d'un mec, un peu bizarre, mais sympa. Quand je lui ai parlé du drame qui venait de me frapper, il m'a cru, ça n'avait pas l'air de l'étonner. Il finit par m'expliquer que le surnaturel existait, qu'on était entouré de créatures magiques. Sur le coup, je pensais qu'il se foutait de ma gueule, mais il m'invita à l'une de ses chasses et je découvris avec désarrois qu'il avait raison. Il commença un peu à m'apprendre le métier et me fit rentrer dans une association un peu chelou où je ne suis pas sûre de vraiment comprendre de quoi il en retourne. Mais s'il leur faisait confiance, je ne pouvais que le suivre. Je ne voulais pas retourner à Londres, ma vie était ici et je voulais venger ma famille, hors de question de partir la queue entre les jambes, comme diraient certains. Ma formation ne dura pas bien longtemps, au bout de quelques mois, le mec se fit buter et je me retrouvais comme une conne, au point de départ. Mais cette association étrange, les Dux, ont décidé de me coller dans les jambes d'un autre chasseur. J'ignore pourquoi ils croient en moi mais moi ça m'arrange alors autant en profiter ...


lien recherché (H/F) + ici
lien recherché (H/F) + ici
lien recherché (H/F) + ici
lien recherché (H/F) + ici



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur
MESSAGES : 131
AGE DU PERSONNAGE : 25
RACE : Humaine, apprentie chasseuse
MÉTIER/ÉTUDE : Vendeuse en librairie

 Sasha et ses liens

Liens

UNE SUPER CITATION


SAYANEL Z. PRITCHARD

Second mentor de chasse.
Sayanel a pris la relève de Doug, un peu contre sa volonté. Quand Doug est mort, Sasha c'est retrouvé sans mentor pour la former à la chasse. Les Dux ont donc décidé de mettre Sasha dans les pattes de Say', pour son plus grand déplaisir ! Les pauvres vont devoir apprendre à travailler ensemble et supporter le caractère de l'autre ! Bon courage !
MAXWELL GRAHAM

Max et Sasha se sont rencontrés à la librairie où travaille Sasha. Au bout de la deuxième visite de Max, ce dernier a invité Sasha à diner avec lui. Il trouvait son caractère intéressant et avait envie de la connaître un peu plus. Malgré les nombreux mauvais choix de Sasha, cette dernière accepta sans vraiment savoir où elle allait mettre les pieds. Ils vont rapidement découvrir que ce qui les lie vraiment, c'est la fille de Sasha, qui a été adopté par le frère à Max, faisant de lui, son oncle par adoption.

CILLIAN CRAIG

L'un des deux inspecteurs de police qui enquête sur la mort de l'oncle et la tante à Sasha
IAN CRAIG

L'un des deux inspecteurs de police qui enquête sur la mort de l'oncle et la tante à Sasha

KAREN MURPHY

Amie de popcorn Elles se sont rencontrées par hasard au cinéma. Karen avait pris tout le caramel pour son popcorn, au grand dam de Sasha qui voue une passion sans borne pour cette friandise. Heureusement que Karen a un grand coeur et est d'une nature généreuse, cela a permis aux deux femmes de faire connaissance autour d'un gros paquet de popcorn, devant un bon film
BLAIR O'KELLY

Balir était une habituée de la librairie avant que Sasha ne commence à y travailler. Elle lui a rendu beaucoup de service en aidant les clients un peu paumés, quand Sasha ne savait pas quoi leur répondre. Une amitié est née entre les deux jeunes femmes et elles se voient régulièrement. Ce que Sasha ignore c'est que Blair a un petit faible pour elle mais n'a jamais osé le lui dire.

prénom nom

blablabla
prénom nom

blablabla


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain
MESSAGES : 131
RACE : Humain
MÉTIER/ÉTUDE : Neurologue à mi-temps, doctorant sur le reste

 Sasha et ses liens

Hellow

Alors comme je t'ai dit dans ta prez, je trouve Sasha super attachante Donc du coup je viens ici te quémander un lien. Est-ce que tu cherche quelque chose en particulier ?

Sinon je me suis dit qu'on pourrait éventuellement partir sur quelque chose en relation avec la fille de Sasha (à moins que tu n'ai d'autres plans en tête pour elle ). La famille de Maxwell est du genre super accueillante, super gentille et le frère de Max et sa femme pourraient avoir adopté sa fille ou s'occuper d'elle dans le cadre d'une famille d'accueil.

Qu'est-ce que tu en dis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SirèneTritonstaff
MESSAGES : 625
RACE : Triton
MÉTIER/ÉTUDE : Propriétaire du TDM et associé invisible chez Oax Pharmaceutics

 Sasha et ses liens

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur
MESSAGES : 131
AGE DU PERSONNAGE : 25
RACE : Humaine, apprentie chasseuse
MÉTIER/ÉTUDE : Vendeuse en librairie

 Sasha et ses liens

Max >> J'adore vraiment ton idée :brill:
Après en soit je cherche tout, mais partir sur un lien en rapport avec la fille de Sasha, j'aime beaucoup. Mais du coup comment on relie Max à Sasha ?

Castiel >> T'es chaud pour un RP sweetie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SirèneTritonstaff
MESSAGES : 625
RACE : Triton
MÉTIER/ÉTUDE : Propriétaire du TDM et associé invisible chez Oax Pharmaceutics

 Sasha et ses liens

Carrément !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain
MESSAGES : 131
RACE : Humain
MÉTIER/ÉTUDE : Neurologue à mi-temps, doctorant sur le reste

 Sasha et ses liens

Contente que ça te plaise
Alors pour les relier directement ça peut-être dans la librairie où Sasha travaille. Max est un grand lecteur donc sans doute un client régulier surtout si la librairie a un rayon dédié aux sciences. Comme elle a l'air d'avoir la gâchette facile sur les vannes d'office Maxwell va le remarquer vu qu'il fait pareil (sauf que lui est juste méchant dans le fond ) et ils pourraient engager la conversation sur ça et sans doute que Maxwell l'inviterait à boire un verre ou dans un resto selon la situation. Après à voir si tu veux que Sasha apprennent rapidement que Max sert un peu d'oncle à sa fille ou si ça doit être une information à garder pour plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur
MESSAGES : 131
AGE DU PERSONNAGE : 25
RACE : Humaine, apprentie chasseuse
MÉTIER/ÉTUDE : Vendeuse en librairie

 Sasha et ses liens

C'est comme tu le sens, ça dépend s'il parle facilement de sa vie ou pas. Je sais que Sasha c'est un livre ouvert qui peut raconter toute sa vie sans aucun problème à la première personne qui passe, mais c'est pas le cas de tout le monde (fort heureusement d'ailleurs )
Je suppose qu'on peut se faire un RP et voir comment il tourne pour décider si c'est une information qu'il va lâcher rapidement ou s'il la garde pour lui quelque temps avant de lui apprendre qu'il joue les oncles à sa "petite mésange"
Et si c'est une info qu'il garde, on pourra imaginer qu'un jour, il la surprend devant l'école de sa nièce et qu'elle lui apprend que c'est sa fille biologique, ça pourrait être une situation amusante xD A voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain
MESSAGES : 131
RACE : Humain
MÉTIER/ÉTUDE : Neurologue à mi-temps, doctorant sur le reste

 Sasha et ses liens

Nan il parle pas beaucoup de lui, c'est le livre fermé Mais sans doute qu'il ignore complètement que son frère s'occupe de sa fille à elle. Il sortirait l'info par inadvertance sans savoir ce que ça implique genre son frère lui envoie une photo de famille dans un parc d'attraction et il lui montre ou oui comme tu proposes devant l'école
Mais après du coup si c'est une information qui mise à jour plus tardivement, ça implique qu'ils aient des raisons de se revoir
Et je suis partante pour RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseur
MESSAGES : 131
AGE DU PERSONNAGE : 25
RACE : Humaine, apprentie chasseuse
MÉTIER/ÉTUDE : Vendeuse en librairie

 Sasha et ses liens

Bon écoute, on voit comment tourne le RP et on verra si on glisse l'info dedans ou si on la garde pour plus tard, ça te va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

 Sasha et ses liens

Revenir en haut Aller en bas
 
Sasha et ses liens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Liens importants
» Des liens à ne pas manquer (pour voir de très belles figu!)
» [Fimo] Liens utiles
» Le fil des liens futiles mais qui valent leur pesant en cacahuètes
» Liens intéressants ou amusants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Carnet d'adresses :: Relationships-