Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
MESSAGES : 3972
RACE : Tempestaire de température
MÉTIER/ÉTUDE : Acteur / Réalisateur / Président de Myst&Co

 And the world's gonna know my name + GALLY


Galaad M. Delaunay

nom | Delaunay. Un nom français, un père français. Avec un accent à couper au couteau.
prenom | Galaad, une mère amoureuse des légendes arthuriennes. Marius, le nom de mon grand-père.
âge | 25 ans. Et beaucoup trop inconscient de la réalité de la vie, tant que ma bulle n'aura pas éclaté.
race | Tempestaire de température.
lieu et date de naissance | A Aix-en-Provence, en France, le 23 mars 1993.
orientation sexuelle | Je ne m'embarrasse pas d'étiquettes quand je peux les éviter. Et celle-ci me semble encore plus inutile que les autres.
statut marital | Récemment séparé. Si j'avais plus ou moins oublié les sentiments que j'ai pu avoir pour elle, objet de notre rupture - mes infidélités n'ayant pas aidé, mais on arrête pas le succès - je le regrette amèrement depuis qu'elle tente de se venger.
metier/etudes | J'ai étudié à l'EICAR, à Paris, puis je suis revenu là. Pour expliquer mon métier, il me faut un peu plus d'une ligne. Depuis que je suis ado, j'ai ce groupe de potes avec qui je fais des vidéos. Parfois je suis devant la caméra, parfois derrière, on a fait de la merde, puis on s'est amélioré, de plus en plus. Jusqu'au jour où notre chaîne Youtube a connu un sacré tournant, le jour où on a trouvé notre filon. On a vendu notre concept à une boîte de télévision, et je vis pas mal de ça, avec mon succès naissant. Pour boucler le tout, je m'engage sur des projets comme acteur, parce que ça me plaît d'être le centre d'attention et apparemment, je fais assez d'effet pour que ça intéresse.
situation financiere | Plutôt pas mal, je dois avouer.
organisation | Non.
ft | Samuel Larsen.


détails, anecdotes et caractère

Je joue de la guitare depuis que je suis gamin. L'art en général me passionne. Si le cinéma est mon premier amour, le second reste et restera la musique. Je ne me lasse jamais de m'y exercer. Je compose aussi mes propres musiques mais jusqu'à maintenant, je n'ai jamais joué devant personne mes propres morceaux. Non pas que j'en ai honte, je trouve seulement que c'est trop personnel pour le partager à tous.  + J'ai un chien. Enfin, ce n'est pas vraiment le mien, c'est plutôt celui du groupe. Il s'appelle Pataud, on l'a retrouvé sur le bord d'une route une fois, et depuis c'est devenu un peu la mascotte de l'émission. Il bave beaucoup, c'est pas étonnant pour un mâtin napolitain, mais il est adorable, quoique beaucoup trop froussard.  + Je suis un peu trop sûr de moi. J'ai très tôt compris que j'avais quelque chose d'attirant. Un charme qui arrivait à convaincre, et les mots sont très vite devenus l'une de mes armes favorites. J'ai appris à parler avec aisance, et plus ça marchait, plus j'étais persuadé de pouvoir pousser toujours plus loin. Je ne dénigre jamais les autres, mais j'ai tendance à surestimer mes capacités.  + J'ai une soeur de vingt-et-un ans, Morgane, qui est atteinte du syndrome d'Asperger. Si on parle de surprotection dès qu'il s'agit de mes parents, c'est mille fois pire avec moi. Je suis l'une des rares personnes à qui elle s'est attachée, et lorsque je suis parti à Paris pour mes études, elle en a beaucoup souffert. Je me sens encore coupable aujourd'hui. Si à l'époque je voulais à tout prix retrouver une identité, me séparer de cette soeur trop envahissante, je ne la quitte plus maintenant. De par sa différence, elle a beaucoup de mal à saisir les intentions des gens, et l'espèce humaine étant ce qu'elle est, elle s'est faite avoir beaucoup trop de fois. ça a ses inconvénients, je contrôle absolument tout ce qu'elle fait. Pour elle, c'est ce que je me dis, mais ça ne lui rend pas forcément service. + Je vis en colocation avec ma soeur, trois potes à moi, et Pataud. Devinez qui prend le plus de place. + A la maison, on parlait surtout le français, ça combiné à mes études parisiennes, je maîtrise cette langue autant que l'anglais.  + Je n'aime pas courir. Je préfère largement aller à la piscine pour me maintenir en forme.  + J'ai une passion pour l'audiovisuel depuis que je suis gamin. Mes parents ont mis leurs économies pour m'offrir ma première caméra, et c'est à partir de là que j'ai commencé à faire des vidéos.  + Célibataire, si la compagnie de me déplaît pas, je ne vais pas nécessairement la rechercher. Je suis pourtant très tactile, même avec mes amis, et parfois on se méprend beaucoup, me prêtant une relation avec telle ou telle personne simplement parce que je suis du genre à être physiquement proche des gens. Je ne suis généralement pas du genre infidèle mais la seule relation longue que j'ai eu m'y a poussé. Non pas qu'elle ait eu quoique ce soit à se reprocher, loin de là, mais je suis un coeur d’artichaut. Je tombe amoureux passionnément, et elle s'effrite bien trop vite, la passion. Puis je passe à une autre, aussi rapidement que je peux respirer.  + Je peux modifier la température de n'importe quoi, d'une pièce, passer de chaud à froid, ou l'inverse, d'un objet quelconque ou de mon propre corps. Je m'en servais beaucoup à l'époque, rien que pour faire chier les gens, ou mes professeurs d'ailleurs. Maintenant beaucoup moins. + Il y a quelques années, mon groupe et moi avons fondé notre association, Myst&Co. Le principe est simple, on résout des enquêtes qui relèvent du surnaturel, pour mettre tout ça en vidéo. Autant vous dire que 90% de notre boulot est de recueillir des gens paniqués par une prétendue maison hantée ... Et de la rendre réelle aux yeux du monde. Des portes qui claquent, les fenêtres qui se couvrent de givre, des voix caverneuses ... On se fait plaisir, mais c'est de l'arnaque. Pourtant, le concept marche bien et a été racheté par une chaîne nationale. ça, Youtube et maintenant les financements des fans, on roule pas sur l'or, mais on est bien partie sur ce chemin. + Je suis le visage de notre groupe. Mon aisance à l'oral et mon charme naturel aidants, combinant au fait que je sois le président de l'association, je suis vite passé comme l'élément essentiel de Myst&Co. Dans la réalité des choses, nous avons une place bien spécifique dans notre groupe, et enlevez en ne serait-ce qu'un et on se retrouve emmerdés. + Parfois nous tombons sur de réelles enquêtes. Du Surnaturel pur et dur. Ces enquêtes là, on a la présence d'esprit de ne pas les filmer, ou du moins de garder les rushs pour nous.  +Je suis accro à mon téléphone. J'ai rapidement compris que pour se faire une place dans le monde, il ne fallait pas que je sois oublié. Alors j'ai un Instagram, un Twitter, une page Facebook et Youtube très actives. + J'aime m'instruire. Je passe mon temps dans les librairies à lire des ouvrages sur un sujet puis tout son contraire. Parce que dans mon métier, c'est un élément essentiel et j'en suis bien conscient. + Vous avez dû le comprendre, j'ai un ego assez présent, mais je ne suis pas quelqu'un de foncièrement mauvais. Profiteur, sûrement, je prends les soucis des autres pour en faire de l'argent, leurs croyances je m'en moque et j'en joue, mais au final, lorsque je chasse prétendument l'esprit de leurs maisons, ils sont heureux, et j'ai fait de l'audience, c'est tout bénef' pour tout le monde non? Je peux être aussi beaucoup trop blagueur, les pranks c'était mon truc de dix à quinze ans, quand on avait pas assez de budget pour le reste. Ou de compétences. J'ai aussi cette faculté à être trop intense. Le bonheur, la tristesse, la haine et l'amour, je les ressens trop profondément. Mes proches, mes amis, ils sont ma deuxième famille. Pour eux je pourrais faire n'importe quoi. Si je veux réussir, je ne leur marcherais jamais dessus pour le faire. Comme beaucoup, j'ai des défauts et des qualités, les premiers beaucoup plus présents que les seconds, mais dans l'ensemble, tu sais quoi? I'm okay.


Ton histoire, ta petite histoire

Le rire d'un enfant, pour une mère, c'est la plus belle chose qui soit. Et Galaad ne dérogeait pas à la règle. Un rire cristallin, beau, innocent. Lorsque sa mère le regardait, elle ne voyait que son plus beau miracle. Parce qu'elle pensait ne jamais avoir d'enfants, Eileen. Elle ne l'aurait jamais cru. Pas parce qu'elle ne le pouvait pas, mais parce que sa vie n'avait pas été simple et que les hommes qu'elle avait rencontrés par le passé n'avaient jamais été de ceux qu'elle voulait voir pères. Puis il y avait sa vie. Chanteuse dans les bars qui voulaient bien l'embaucher, intermittente du spectacle, elle gagnait sa vie parfois très bien, et parfois elle se contentait de sauter un repas sur cinq pour ne pas mourir de faim. Si elle avait aimé sa vie, sa carrière, elle ne la voyait pas correspondre avec son désir de maternité. Et pourtant elle finit par rencontrer Esteban. Un agent immobilier, en réalité. Celui qui lui a vendu son appartement sur le cours Mirabeau d'Aix-en-Provence. Un sourire charmeur et l'oeil pétillant, ce qui l'a attirée en premier lieu chez lui ce fut son rire. C'est toujours ce qu'elle voyait en premier, n'importe où son regard se portait. Elle était peu encline à voir les larmes, ne sachant jamais vraiment comment y réagir. Mais le rire, le rire était communicatif, et un beau sourire lui plaisait. Et lui … Qui savait ce qui lui avait plu chez cette femme qu'il ne retrouvait pas chez sa fiancée. Sa beauté enivrante, sa peau hâlée qu'on retrouvait peu chez ceux de son pays ou bien sa voix, l'une de celles que l'on oublie pas. Il la pourchassa jusque dans les cafés où elle chantait, lui offrant des fleurs et des repas qu'au début, elle eut la bonne conscience de refuser. Mais elle finit par succomber, parce que cette histoire s'annonçait belle. Et elle le fut, bien qu'elle ne soit pas encore terminée. Elle lui fit part de ses envies, de ses désirs, de ses craintes, de son mal du pays surtout. Et lui comme projet fou commençait à réfléchir à l'idée de quitter tout ce qu'il avait vécu pour la ramener chez elle, dans la ville de Bray, en Irlande. Mais l'annonce de la grossesse d'Eileen perturba momentanément ses plans, tout en le comblant de bonheur. Et elle, la petite chanteuse d'opéra, crut au miracle.

Si la ville d'Aix-en-Provence leur plaisait, lui parce que c'était là qu'il était né, là qu'il avait toujours vécu sans ressentir le besoin de voyager, elle parce qu'elle aimait son architecture, ses fontaines, ses statues, ses rues pleines d'histoire, sa Terre natale lui manquait de plus en plus. Peut-être qu'en fin de compte, ce qu'elle a aimé chez Esteban, aussi, fut cette faculté qu'il avait de transformer toute course à faire en anecdotes. Et des anecdotes sur cette ville, il y en avait. Sur la fontaine des Quatre Dauphins et d'innombrables autres, sur les bâtiments aux murs froissés par le temps, sur les figures illustres qui y ont résidé, de Paul Cézanne à Emile Zola, sur les petits détails que personne ne voyait mais que lui connaissait pour s'être bercé de l'histoire de sa ville comme on se berce de chansons. Mais ce ne fut suffisant qu'un temps, Eileen finissant par ressentir plus de tristesse, plus de mal être d'être loin des siens qu'elle n'en a jamais éprouvés. Alors par amour, Esteban réagit, laissant derrière lui cette relation intime qu'il avait avec son Sud, avec sa ville, pour que sa femme retrouve le sien. Des agents immobilier, de toute façon, il y en avait partout, continuait-il de répéter, dédramatisant pour éviter à sa femme la culpabilité de le priver de son environnement et de la langue qu'il chérissait tant.

Ils n'y étaient pas depuis longtemps lorsque Morgane pointa le bout de son nez. Cette enfant qui n'était pas comme les autres, un autre miracle, différent. Galaad s'occupait de sa sœur comme s'il s'agissait d'un trésor, et sans doute qu'elle l'est, Morgane, pour lui, même à l'heure actuelle. Il fallut quelques années d'insouciance pour que l'on commence à remarquer le comportement de Morgane. Ce qu'elle ne disait pas, ce qu'elle faisait mais qui, au départ, avait semblé anodin. Asperger. On expliqua à Galaad que sa sœur n'était pas anormale mais qu'elle était différente. Qu'elle ne voyait pas le monde de la même façon que lui et qu'elle avait besoin d'une attention décuplée, qu'elle ne comprenait pas comme les autres certains les émotions, les non-dits, les gestes sociaux. De ce fait, il fut pendant quelques temps mis  à l'écart, Eileen et Esteban trop préoccupés par leur fille pour observer la détresse de leur fils. Ils lui offraient des cadeaux. Une guitare, une caméra, tout pour l'occuper et qu'ils n'aient pas à le faire. Pas par manque d'amour, et ça Galaad l'a compris. Lui même était proche de Morgane, surveillant tout ce qu'elle faisait, tous ceux à qui elle parlait, parce qu'il savait trop bien à quel point on pouvait tirer avantage de sa situation.
C'est en s'essayant à la caméra avec sa sœur, apprivoisant la technique et déclenchant la passion, qu'il rencontra les premiers membres de son futur groupe d'amis. Deux lycéens, comme lui, option cinéma, comme lui. Ils s'amusaient tous les week end à tourner des scènes qui se transformèrent bien vite en quelque chose de plus sérieux. « Et si on faisait comme dans Scooby Doo ? On résout des enquêtes mais on les filme et on met ça sur Youtube. » Une idée lancée lors d'une soirée trop arrosée comme les lycéens savent le faire, la moitié finissant de vomir où ils pouvaient, les autres regardant le soleil se lever en tentant de décuver. Ils avaient commencé, à ce moment là, mais qui les aurait pris au sérieux ? Alors ils le faisaient pour la déconne plus qu'autre chose.

Puis vint le temps des études, ce moment douloureux où Galaad dû quitter Morgane pour rejoindre Paris. Elle le prit comme une trahison et fut incosolable pendant des semaines. Mais lui, il avait besoin de s'éloigner, quelque part, il voulait voir qui il pouvait être en dehors de sa famille. Des études hors de prix mais il suivait les pas de sa mère, l'artiste, elle ne pouvait être plus fière de lui, surtout lorsqu'il revint, son master d'actorat et long métrage en poche. A Paris, il eut l'occasion de se former dans d'innombrables domaines, notamment celui de la réalisation. Il savait déjà que c'était ce qu'il voulait faire de sa vie, mais à ce moment-là, il fut totalement convaincu par sa passion.

Il obtint quelques seconds rôles dans des téléfilms français, de quoi mettre du beurre dans les épinards, mais décida toutefois de retourner à Bray. Retrouver sa sœur, se faire pardonner. C'est en rentrant, en retrouvant ses proches, qu'il décida d'officiellement créer, avec eux, Myst&Co. Cette idée con qu'ils avaient eu ne leur semblait pas si stupide en fin de compte, spécialement alors que la paranoïa des habitants se faisaient de plus en plus grande. S'ils voulaient, de base, avoir de réelles affaires basées sur le Surnaturel, ils se rendirent compte que tous les appels qu'ils recevaient sur le téléphone fixe de leur appartement, devenu le QG officiel de l'asso, n'étaient rien d'autre que du faux. Des maisons hantées, des monstres dans la forêt, rien de bien réel, mais assez dans l'esprit des gens pour que Galaad décide d'en prendre son parti. Avec les pouvoirs de chacun, notamment le sien, ils montèrent l'arnaque ultime, Shailene, Sammy, Janet, Malia, Morgane et Elliot. Une caméra embarquée pendant les enquêtes, et des effets montés de toute pièce. Ceux qui les payaient par peur s'en trouvaient heureux car ils avaient résolu son problème, les viewers l'étaient également pour les frissons qu'ils pouvaient ressentir devant leurs vidéos … Et eux ? De l'argent, de la notoriété, et du succès. On connaissait leur émission pour être un franc succès, diffusée sur une chaîne nationale. Les gamins de Bray, les stars montantes, c'est comme ça qu'on les appelait.

Puis il eut Shailene. L'une des premières à avoir rejoint le groupe. Galaad fit l'erreur de se laisser tenter par ses yeux bleus, par ses cheveux blonds et son sourire discret. Il crut qu'il pourrait en sortir indemne, comme il l'avait toujours fait. Pendant deux ans il la fréquenta jusqu'au jour où il n'en put plus. Elle claqua la porte, humiliée et abandonnée, refusant d'avoir n'importe quel contact avec Myst&Co. Elle voulait se venger. Et quoi de mieux pour ça que de pointer du doigt des Surnaturels qui jouent avec le Secret aux deux organisations les plus dangereuses du coin ?

Galaad ne sait pas ce qui l'attend, mais espérons que ça fasse des vues. #Hashtagfin.  

UC



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 3972
RACE : Tempestaire de température
MÉTIER/ÉTUDE : Acteur / Réalisateur / Président de Myst&Co

 And the world's gonna know my name + GALLY

Les hommes

UNE SUPER CITATION


prénom nom

blablabla
prénom nom

blablabla

prénom nom

blablabla
prénom nom

blablabla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 3972
RACE : Tempestaire de température
MÉTIER/ÉTUDE : Acteur / Réalisateur / Président de Myst&Co

 And the world's gonna know my name + GALLY

Les femmes

UNE SUPER CITATION


prénom nom

blablabla
prénom nom

blablabla

prénom nom

blablabla
prénom nom

blablabla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 3972
RACE : Tempestaire de température
MÉTIER/ÉTUDE : Acteur / Réalisateur / Président de Myst&Co

 And the world's gonna know my name + GALLY

A vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

 And the world's gonna know my name + GALLY

J'aime tellement l'idée du Myst&co, étant une fan du Scooby gang
Il fallait absolument que je te le dise, même si je ne sais pas si nos persos pourraient avoir un lien (ouais j'ai aucune idée pour le moment )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 3972
RACE : Tempestaire de température
MÉTIER/ÉTUDE : Acteur / Réalisateur / Président de Myst&Co

 And the world's gonna know my name + GALLY

Moooh je suis content que l'idée plaise Je me suis bien éclaté à le créer en tout cas, j'espère autant à le jouer
Vu q'ils ont pas loin du même âge et qu'ils ont tous les deux été élevés à Bray je pense qu'ils doivent forcément se connaître ne serait-ce de que de vue après il ne vient pas du même milieu, mais il est passionné d'art sous toutes ses formes (ça change de Say hein ). Son truc c'est plus la musique et le septième art mais il passe aussi beaucoup de temps au musée avec sa soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

 And the world's gonna know my name + GALLY

Forcément croisés, oui! Avec sa belle gueule, on ne peut pas l'oublier
Mais attends, je viens peut-être d'avoir une idée
J'ai imaginé que la mère de Juliet aurait des origines françaises, tu crois qu'il y aurait moyen qu'ils soient des cousins germains ou éloignés ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 3972
RACE : Tempestaire de température
MÉTIER/ÉTUDE : Acteur / Réalisateur / Président de Myst&Co

 And the world's gonna know my name + GALLY

Ah oui totalement Je n'ai pas parlé de la famille de son père, juste qu'il a vécu toute sa vie sur Aix-en-Provence avant Bray, il aurait totalement pu avoir une soeur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

 And the world's gonna know my name + GALLY

Nickel! Du coup, on a qu'à dire que le père et la mère sont frangin/frangine.
Et forcément Jules et Gally se connaissent, elle aime son cousin, elle le trouve cool.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 3972
RACE : Tempestaire de température
MÉTIER/ÉTUDE : Acteur / Réalisateur / Président de Myst&Co

 And the world's gonna know my name + GALLY

Et occasionnellement il peut lui demander d'apparaître dans les vidéos si elle peut 8D en soi ils ont dû se fréquenter pas mal vu qu'ils étaient à Bray pratiquement toute leur vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

 And the world's gonna know my name + GALLY

Revenir en haut Aller en bas
 
And the world's gonna know my name + GALLY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Carnet d'adresses :: Relationships-