AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

V. Shura Bäckähäst
MÉTAMORPHE
MÉTAMORPHE
MESSAGES : 3529
AGE DU PERSONNAGE : 41
RACE : métamorphe (étalon noir)
MÉTIER/ÉTUDE : Voleur, dealer, chômeur, plein de truc en "-eur"

Коще́й ☭ you are never coming home

Lun 30 Avr - 14:56
V. Shura Bäckähäst
le flou de ton âme
21 Décembre 1978 ☾☾ voleur, dealer, chômeur ☾☾ métamorphe (étalon noir) ☾☾ bisexuel ☾☾ célibâtard ☾☾ aucune allégeance ☾☾ portrait robot
noirs secrets

impétueux ☾☾ caractériel ☾☾ borné ☾☾ provocateur ☾☾ immoral ☾☾ imprévisible ☾☾ déterminé ☾☾ junkie ☾☾ accent russe très prononcé



C’est un fan inconditionnel de musique. Parfois quand il arrive à se poser plus de deux minutes, il sort ses livres et les tutos Youtube pour apprendre à jouer de la guitare ou du piano. + D’ailleurs, à ce propos, il a une bonne mémoire… Pour les trucs inutiles. Ou les détails dont personnes ne penseraient retenir. Il a beau oublié facilement les rendez-vous et les choses dites importantes, il se souviendra par contre que votre lessive préférée est "Le Chat" ou bien que la veille, vous lui avez cassé les oreilles à coups de Variété Internationale. + Il est plutôt du genre paresseux. Enfin non, disons plutôt qu’il aime profiter du confort pendant une longue durée. Alors, il n’est pas rare de le voir glander dans son canapé toute la sainte journée à fumer des pétards plutôt que de chercher du boulot. + Il s’habille en noir, ça c’est indécrottable. Il a pris l’habitude, il trouve que ça amincit. Et entre nous, il n’en a pas vraiment besoin. + Il a pour rituel de traîner dans les bars. A ce jour, il se fait virer une fois par soir minimum. + Bourré, il est encore plus imprévisible qu’à jeun. Il peut s’endormir d'un coup, comme lui prendre l’envie de chanter sur du Blondie. + Il a une haine viscérale contre les magiciens, sa mère ayant été tuée par l’un d’entre eux dans un incendie criminel. + Il sait manier les armes à feu et plutôt bien grâce à sa "famille" mafieuse. Il a d’ailleurs un fusil à pompe chez lui et un Nagant M1895 qu’il appelle affectueuse  Beasty et qui ne le quitte jamais. + Officiellement, il respecte les lois, il est droit dans ses bottes dorénavant et il fait de son mieux pour se ranger. Officieusement, il se planque à tout vent et joue la comédie pour ne pas se faire descendre à cause de sa nature de métamorphe, il continue à se mêler aux trafics de stup'. Et c’est là que Beasty intervient, pour qu’il puisse se défendre face à ses derniers. C’est accordé, voir un cheval noir avec un flingue coincé entre les dents, ce n’est pas commun et en matière de discrétion, c’est zéro pointé. + Il écoute beaucoup de musiques, et surtout des BO de films et de séries. Ça l’aide à se détendre et à ne pas s’inquiéter. En bon junkie qu'il est, il adore le rock psychédélique, mais il a horreur de l'électro. + Il est allergique à la vanille. Comme quoi, on ne peut pas être parfait. + Jusqu'ici, il a toujours regretté d'être sortit avec une femme. En même temps, quand on connait son penchant, quoi de plus normal. + Il possède un chat gris clair persan, nommé très originalement "Sans" (qui se prononce Sense) + Il a une cicatrice qui longe son cou et qu'il ne peut pas cacher, hormis porter des cols roulés mais c'est clairement pas son style. Remerciement à Doc Egerton pour ça, c'est sûr que c'est efficace comme signature.
▹ 30 Septembre 2018
,
www ft - event 4
▹ 31 Octobre 2018
,
www ft - janet cage
▹ 21 Novembre 2018
,
www ft - vali nibelheim
▹ 5 Décembre 2018
,
www ft - basil egerton
▹ 28 Décembre 2018
,
www ft - basil egerton
▹ 10 Janvier 2019
,
www ft - v. alix sweetman
▹ 19 Janvier 2019
,
www ft - katarina molkovich
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
V. Shura Bäckähäst
MÉTAMORPHE
MÉTAMORPHE
MESSAGES : 3529
AGE DU PERSONNAGE : 41
RACE : métamorphe (étalon noir)
MÉTIER/ÉTUDE : Voleur, dealer, chômeur, plein de truc en "-eur"

Коще́й ☭ you are never coming home

Lun 30 Avr - 14:59
bestioles de compagnie
de beaux mots

Sans

Sans (qui se prononce Sense) est un chat que Shura a acheté à son arrivé de Bray pour avoir un peu de compagnie. Le truc, c'est que la blonde qui lui a vendu le chat voulait juste faire une mauvaise blague à sa sœur. Bon, après disparition des deux, il a fini par le garder définitivement et il n'a plus de nouvelle de ce mauvais coup. Tant mieux, parce que son chat, il y tient. Même si c'est un gros con.


Nagini

Alors elle -parce que oui, c'est une femelle-, c'est un peu le gosse pas désiré qu'on lui refourgue dans les bras à la dernière minute. "Cadeau" de Basil Egerton (bien qu'on pourrait plutôt désigner ça comme "Trollage de Basil Egerton"), il a dû complètement réaménager son appartement et serrer les fesses pour que Sans accepte la présence de la Boa Constrictor. Oui, un p*** de Boa chez lui ! Alors que les serpents lui donnent des sueurs froides ! Si Nagini pouvait parler, elle lui dirait surement qu'il est trop con d'avoir peur d'elle, parce que c'est une mémère tranquille qui passe ses journées à dormir. Qui sait ? Un jour, il acceptera peut-être de la prendre sur ses épaules. Mais en attendant, il préfère vérifier que son terrarium est fermé à double, voir triple tour avant d'aller se coucher.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
V. Shura Bäckähäst
MÉTAMORPHE
MÉTAMORPHE
MESSAGES : 3529
AGE DU PERSONNAGE : 41
RACE : métamorphe (étalon noir)
MÉTIER/ÉTUDE : Voleur, dealer, chômeur, plein de truc en "-eur"

Коще́й ☭ you are never coming home

Lun 30 Avr - 15:03
Gentes masculine
de beaux mots

Sebastian Duclomery (Personnage Non-Joueur/Joué)

Ta bête noire, celui à qui tu veux faire la peau. Celui qui a détruit ta vie, il y a 26 ans. Tu voulais juste des réponses, et tu t’es laissé berner par sa main tendue, ses airs de vieux sages prêt à aider autrui. Magicien, tu as été confronté à son expérience dans ce domaine, et tu te fiches éperdument qu’il soit un vieux croulant dorénavant, tu n’auras pas de pitié même s’il a pris un méchant coup de vieux. Il paraît qu’il rode avec son djinn en ville, du moins aux dernières nouvelles. Des types qui se baladent avec un grimoire gros comme un parpaing de BTP, ça ne court pas les rues. Enfin, ça ne courrait pas. L’ironie de cette histoire, c’est que maintenant qu’il est en ville, tu revis. Tu te doutais qu’il n’allait pas rester indifférent à Bray, vu le concentrer de bizarrerie qui s’y trouve. Tu espères juste qu’il ne va pas rejoindre en organisation, parce que dans les deux cas, ça va être une épine dans le pied.

Oncle Bahlier (pré-lien)

Le ton est monté lorsque, pour la première fois, il a rencontré le frère de sa mère, à savoir son oncle. Un oncle dont il ne connaissait même pas l’existence avant ses 18 ans et sa cavale. Aussitôt que le psychologue a descellé en lui le problème, Vlasi s’est braqué et a adopté son attitude agressive pour se défendre. Pour construire une image et que son père soit fier de lui malgré le dénie à répétition. Bahlier, lui, sait ce qui ne va pas. Trop de pression, des lois stupides, un père despote et inconscient, une liberté étouffée, un manque d’affection et une figure maternelle disparue. La première fois qu’il a vu son neveu, il l’a poussé dans ses retranchements pour qu’il accepte qu’il ne soit pas responsable de la mort de sa mère. Qu’il a sans doute tout fait pour la sauver. Et que voir cet oncle soudainement l’a confronté à une réalité qui le dépasse et des mensonges qui deviennent limpides. “Ce n’est pas de ta faute” lui avait-il dit une première fois. Vlasi avait brièvement buggé, il ne comprenait pourquoi ce type lui sortait ça d’un coup. Alors il a continué, encore et encore, à vider son sac de la manière la plus brutale. “Ils pensent que je sais tout ! Ils pensent que je peux tout calculer, et ils ont raison ! Je savais que ce type était louche ! Je savais que je n’aurais pas dû le laisser entrer, mais je voul-!” “Ce n’est pas de ta faute” “Je voulais ….” Des réponses. “Ce n’est pas de ta faute.” Bahlier a répété autant de fois que nécessaire pour que ça finisse par entrer dans son crâne, et ça a réussi. Devant son oncle, le gamin prodige a fondu en larme et il s’est laissé bercer par les bras de son oncle. Le meilleur psy, et sans doute le seul qu’il accepte de voir. Par la suite, il a essayé de convaincre son neveu de laisser tomber sa vengeance et de couper définitivement ses racines, mais il comprenait aussi que le gamin était fier. Alors Bahlier l’a surveiller de loin, et à la mort de son épouse, il est allé jusqu’à Bray pour le rejoindre. Au début, il devait simplement profiter d’une petite période de vacance. Mais en se rendant compte de la situation en ville et surtout après avoir ramassé son neveu à peine vivant dans les bois, il a décidé de rester et de soutenir les actions de l’OBCM. De tous les habitants de la ville, il est sans doute le seul à appeler Shura par son vrai prénom; Vlasi. Il n’est pas bête, ça lui permet de toucher son neveu en lui rappelant qu’il n’a rien oublié et qu’il n’a pas l’impression de voir un bond en avant, mais plutôt une chute direct en Enfers.

William McCormick (scenario)

Si Rory a rencontré Shura et qu’il s’en est fait un super-pote, c’est surtout à cause de William. La fameuse échauffourée qui lui a couté un séjour à l’hôpital et une princesse retrouvée, c’est Kochtcheï qui l’a déclenché. Soit disant parce qu’un des clients du pub l’avait insulté et qu’il n’a fait que se défendre. Mouai, moyen comme excuses. Le chien de William a senti les stup’s qu’il cachait sous sa veste et son état d’ébriété n’ont arrangé en rien les choses pour le russe. Si bien que William lui a passé les menottes aux poignets et il l’a embarqué au poste pendant que le brun se foutait de lui. Exaspéré, il n’avait pas ménagé les petites insultes à l’égard de son cadet qui a fait libérer ce gros con de ses barreaux, sous prétexte qu’il n’y avait pas de preuve suffisante pour l’inculper. En plus, il doit le supporter maintenant, tel un intrus indésirable dans un cercle privé parce que Rory s’est déridé un peu depuis qu’il sort en boite avec Shura. William ne sait pas trop quoi faire avec lui. Il n’est pas méchant, il a juste fais une petite boulette dans un bar, mais il n’a tué personne et Rory ne se donnerait pas autant de mal s’il n’y avait pas autre chose dans cette histoire. Alors l'inspecteur a édulcoré ses propos à son sujet. Si Rory lui fait confiance, il n'y a pas de raison pour qu'il n'y arrive pas. Le voir dans sa cellule de garde-à-vue est devenu une habitude. Quand ce n'est pas lui qui est dedans, c'est ce type aux cheveux rouges insupportables. C'est terrible quand les deux en même temps sont dedans. Cependant, il aimerait exploiter les talents de Shura, et son expérience dans les réseaux criminels, convaincus que cela peut apporter son lot de surprise à la police, et à bien les aider aussi. Mais bon, d'ici à ce que le russe accepte d'aider les flics, on n'est pas couché.

Rory McCormick (pré-lien)

Il ne peut pas s'amuser avec ses frères alors résultat, c'est avec Shura qu'il peut extrapoler son comportement fêtard. Shura tout de suite accroché à son comportement bon enfant pour un avocat qui est censé être assidue. Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, ils ne se sont pas rencontrés la première fois dans un bar avec une ambiance chaleureuse. Non-non, il n'est pas rare que Shura fasse des détours au poste de police et c'est à son premier à Bray qu'il a rencontré son avocat. Plaidant son innocence avec les menottes aux poignets, Rory a accepté de prendre en charge son dossier qu'il jugeait facile. D'autant plus que durant une conversation privée alors qu'il était dans la cage de garde-à-vue, Rory est venu le voir pour qu'il l'aide à trouver un relaxant. Demander ça à un dealer, et vous avez une soirée bien arrosée à l'arriver. Ils se sont définitivement liés d'amitiés une fois que Rory a fais libérer Shura de sa taule et qu'ils sont allés fêter ça dans la boite de nuit la plus populaire de la ville. Avec Rory, Shura n'a aucun mal à rire, heureux de voir que tous les avocats ne ressemblent pas à des croques-morts. Le soucis, c'est qu'un soir, Shura a finalement trop parlé à cause de la quantité de vokda ingéré et son nom de famille lui est revenu en mémoire. Il lui parla alors de ses problèmes avec son grand-frère, Richard, pour qui il travaille et dont il souhaite se détache car il le juge empoisonnant en plus d'éprouver une grande honte à chaque fois qu'il prononce son prénom.


Chester J. Lynch

Alors lui, c’est un peu ta corvée quotidienne. Y en a qui râle parce qu’ils ont des courses à faire, du pain à aller chercher, la poussière sur les meubles à enlever. Mais toi, t’as un putain de fou sur les bras. Tu pourrais l’envoyer chier comme 90% de la population de cette ville, mais tu n’y arrives pas. Parce que ce type, c’est aussi le gosse de cet espion que t’a butté il y a longtemps. En faites, c’est la première victime que tu as causé. Et quand tu vois son état, tu t’inquiètes. Sincèrement, du peu que tu en as tiré, ça te refroidit sévère au sujet des Dux. Toi, empathique ? Jamais. Seulement responsable, avec un touche d’honneur. A défaut de pouvoir réparer la casse que tu as causé dans sa famille –bien que très sincèrement, tu es certain qu’ils n’ont pas eu besoin que tu en rajoutes-, t’acceptes son délire. Il te voit comme un grand-frère, c’est d’ailleurs comme ça qu’il t’appelle. Ce qui est terrible, c’est que vu son comportement de déséquilibrer, tu ne sais pas si c’est sérieux ou s’il fait ça uniquement pour t’emmerder. En plus, il est incapable de jauger les risques, il n’a aucune pudeur, alors c’est pas rare que tu dois le ramasser au détour d’une rue parce que ce connard s’est mis dans une situation de merde. Ouai, c’est un boulet. Tu soupires à chaque fois que tu le vois à ta porte. Mais c’est un peu comme Basil ; Tu te ferais chier s’il n’était plus là, alors tu ne le supportes.


Basil Egerton

C’est compliqué. Tantôt sujet tabou, tantôt partenaire sadique, tantôt phobie, tu n’arrives pas à expliquer. C’est ta curiosité, mais elle t’a coûté cher, très cher. Y a un profond malaise qui restera sans doute graver dans ton âme au même titre que cette encre sur ta peau. Dieu merci, il ne t’a pas encore fait le coup de signer ta chaire, mais avec du recul, tu te dis que tu aurais préféré avoir un nouveau tatouage et pouvoir le cacher plutôt qu’un souvenir humiliant et une cicatrice autour de ton cou. Est-ce que c’est grave ? Franchement ? T’en sais rien. Tu l’as un peu cherché aussi, et puis t’as eu ce que tu voulais au final. Sauf que c’est ça le problème : tu as toujours ce que tu veux avec lui, et ça te pousse à revenir. C’est un peu comme une addiction, une drogue. Tu sais qu’il faut que tu arrêtes, mais tu continues quand même. Tu sais qu’il le fait exprès, mais tu ne fais rien pour améliorer ta situation. Du coup, dès que t’entends son prénom, dès qu’on essaye de te demander ce que vous avez en commun, tu te mets sur la défensive et tu deviens agressif pour protéger la vérité et protéger vos petits secrets. Tu le fais inconsciemment, plutôt décidé à préserver l’image qu’on se fait de toi, et protéger cette fierté dont tu n’arrives décidément pas à te débarrasser. Et lui, ça l’éclate de te la briser. C’est un peu comme si tu t’amusais à faire un château de carte, et que ce connard arrive pour souffler dessus. Tu t’entêtes à recommencer, mais lui aussi. Un cercle vicieux et sans fin. Ce qui est terrible, c’est qu’au fond, ça commence à t’amuser. Oh, tu ne dis pas que tu vas lui pardonner pour ce qu’il t’a fait, ça y a peu de risques. Disons que tu t’essayes d’oublier, et d’aller de l’avant. Avec ton caractère à la con, ce n’est pas facile, mais on a jamais dit que ça allait l’être.

Moon White

Tu ne peux pas le piffrer. Tu vois, t’as des gens comme Basil où tu supportes même s’ils te font du mal, parce que t’arrives à passer au-dessus de leurs défauts, et te concentrer sur ce qui t’intéressent en eux. Mais lui ; non. Tout t’insupporte chez-lui, et c’est pire encore quand tu vois que c’est sérieux syndrome de Peter Pan. Il essaye, hein ? C’est peut-être la seule chose de bien chez-lui et que tu respectes. Mais non, ça le fait pas. C’est pire depuis que tu as butté Ethan, t’es carrément dédaigneux à son égard. Le pouvoir de l’arc-en-ciel et des cacas papillons, ça t’énerve. Et t’es presque fier d’avoir fait une pierre deux coups en tuant ce fils de pute. Parce que non seulement, tu t’es débarrassé d’un type assez prétentieux pour penser réussir à te changer, mais en plus, t’as rendu la monnaie de sa pièce à Moon en lui enlevant son protecteur. Il a gardé son chien ? Osef, tu préfères les chats de toute façon. C’est lui qui t’a immolé le dos, c’est lui qui t’a ravivé cette haine pour les djinns. Ils sont prétentieux, débiles et ils se croient tout permis ? Attends, bouges pas, tu vas leur prouver le contraire. Il fait dorénavant partit des cibles à abattre, et t’aurais presque envie de déposer ton CV d’assassin chez les Dux juste pour que ça soit rentable à quelqu’un.

Trevor McQueen

Des barres. Et beaucoup de bars aussi. C’est psychique, vous ne pouvez pas vous empêchez de vous envoyer chier l’un et l’autre. Il a le malheur de partager le même trottoir que toi : tu gueules. Il t’a piqué ton verre : tu gueules. Il pique tes tunes : tu le tues. Mais au fond, c’est vraiment parce que ça vous amuse, hein ? Vous êtes cons, tous les deux, y a pas de différence. Et t’éprouverais presque de la peine à l’idée qu’il est fait de la taule. Tu touches du bois, t’as pas encore gaspillé des années de ta vie derrière des barreaux –et ouai, les miracles, ça existe-, juste deux-trois nuits au poste, mais c’est tout. Lui, il a pas eu cette chance. C’est peut-être le faciès, où le fait qu’il ne passe pas inaperçu. Si t’as besoin de te planquer cela dit, tu as juste besoin de te mettre derrière lui et c’est bon, ni vu ni connu t’allumes ton joins. Tu pourrais lui filer un coup de main, l’aider, mais t’as pas l’impression qu’il y met du sien. Tu le regardes dépité quand tu ne lui gueules pas dessus, et ce n’est pas plus mal comme ça.

Dagda Sionnach

Alors ça, c’est une fun fact. Vous vous entendez bien, parce que vous êtes tous les deux congédier aux réunions d’alcooliques anonymes. Sauf que, ça vous fait chier d’y être. Vous y inscrire, ça a surtout relevé d’un bref éclat de lucidité, puis une fois la première séance passée, c’était « wow, c’est nul ». Oh la la, être enfermé dans une pièce avec des dépressifs en manque, ça te sape tout courage. Du coup, tu sèches avec Dagda. Vous vous planquez derrière la porte de l’issue de secours pour fumer comme une belle ironie du sort. Au moins, s’il faut détaler, vous êtes à la bonne porte. C’est un bon pote à toi, tu ne vas pas prétendre le contraire. Il n’est pas chiant (ou alors, t’as fait la sourde-oreille quand il l’était), il n’est pas bruyant, peut-être un peu en chaleur à force de te parler que de nana, mais sinon ça va. C’est pas le pire contact que tu es pu avoir jusqu’ici.

Vali Nibelheim

Le gosse que t’a pris sous ton aile. Bon dieu qu’il te fatigue. Il sait que boire et baiser, il ne cherche pas de taff, il squatte ton appartement pour profiter de ta PS4, mais bon … Est-ce que tu lui en veux vraiment ? Non. Depuis le départ de Lucy, t’es un peu dépité. T’avais réussi à te comporter à peu près comme un père, mais elle s’est cassée avec ce connard de chasseur pour retourner en France. Elle ne se plaisait pas à Bray, tu m’étonnes. Du coup, tu l’as ramassé dans un coin de rue complètement beurré, et depuis tu t’es entiché de lui. Tu grognes quand il t’appelle papa pour déconner, t’es conversation de « Père en Fils » ressemble plus à un interrogatoire musclé qu’à un dialogue posé autour d’un café. Tu ne vas pas changé pour Boucle d’or, et si besoin, tu n’hésites pas à lui tirer dessus ou lui foutre des coups de latte pour rappeler que vous avez quand même plus de 15 d’écarts et que tu pourrais être son père. Ouai, pour du coup, tu prends ton rôle un peu trop à cœur, mais tu n’as pas envie d’être déçu comme tu l’as été avec ta propre fille. Comme avec tout le monde en faites, tous ces gens à qui tu t’étais attaché et qui ont fuis la ville. Bande de lâche.

V. Alix Sweetman

Y a pas des histoires longues comme ton bras à raconter sur ce lui. C'est ton pote de beuverie, et t'as été surpris de le revoir ici, à Bray. Franchement, tu trouves qu'il était mieux à faire le tour du monde plutôt que de revenir s'occuper de son cousin. Ouai, t'es le pote de boisson du cousin de ton tabou aka Basil. Putain, c'est compliqué rien qu'à ce stade, qu'est-ce que ça va être quand ses soeurs vont débouler à Bray ?! En tout cas, tu l'aimes bien ce rouquin. Et c'est pas parce qu'il a l'argument "roux" que tu t'y es attaché. Non-non, t'as de la sympathie pour lui parce qu'il a une patience goldée que tu lui envies.

Ian Craig

A écrire post-event.

(c) DΛNDELION

_________________


a night under the stars
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but how we tried, we screamed, but it was never enough.
Revenir en haut Aller en bas
V. Shura Bäckähäst
MÉTAMORPHE
MÉTAMORPHE
MESSAGES : 3529
AGE DU PERSONNAGE : 41
RACE : métamorphe (étalon noir)
MÉTIER/ÉTUDE : Voleur, dealer, chômeur, plein de truc en "-eur"

Коще́й ☭ you are never coming home

Lun 3 Déc - 17:49
Gentes féminines
de beaux mots

Lucy Blanchet
pré-lien

Elle a été surprise de voir qui. Qui l’avait abandonné dans cette orphelinat ? Qui avait laissé sa mère en plan ? Qui a insufflé la vie dans son coeur ? Ironique pour un assassin, n’est-ce pas, que de donner naissance à un enfant ? Cela ne devait pas se produire, mais quand on est jeune et borné, on ne prend pas le temps de planifier un plan pour chaque tâche du quotidien. Une histoire d’un soir, une coucherie de putain, et paf, ça créait un père. Enfin, «père» est un bien grand mot. Shura ne sait pas du tout comment s’y prendre avec Lucy. C’est censé être naturel, mais il a quand même des appréhensions. Le modèle qu’il peut copier n’est pas fameux, et il est plus qu’en froid avec le connard qui a adopté sa fille. Pire, qu’il l’a volée à ses yeux. Seulement, il ne braille pas, il ne conteste pas, car il estime qu’il n’est pas le mieux placé pour remettre en question les actions de ce Daniel. Le plus cocasse ? C’est que c’est ce même Daniel, chasseur, qui l’a laissé pour mort dans la forêt. À cause de sa nature, de sa métamorphose. La même qui, quinze ans auparavant, portait le nom d’Hrimfaxi. Inconsciemment, il a toujours veillé sur elle, et il n’a jamais cherché à comprendre pourquoi. Elle aimait ce cheval noir sorti des contes de fée, et il en est presque dégoûté de constater qu’elle est très loin du compte. Shura ne ménage pas ses mots quand il décrit sa mère. C’était une putain, une salope ou encore elle était venimeuse, manipulatrice. Pourtant, forcé de constater que Lucy a hérité de ses yeux, le russe a la sale impression que lorsque Lucy le regarde, c’est cette ancienne conquête qui le fait. Alors il pèse ses mots, et il regrette son départ de Bray. Elle calmait l’animal farouche, elle l’apaisait ; Shura se sentait normal à ses côtés.

Katarina Molkovich

Vlasi et Katarina, c’est une histoire bien compliquée. Tantôt meilleurs amis, tantôt plan cul, tantôt babysitteur, ils se sont croisés vaguement à l’époque. Elle était encore une gamine alors que lui approché doucement de ses dix ans. Un rapidement croisement tandis que son père concluait une entente avec les dealers du coin pour toucher un pourcentage en échange d’une protection. Son existence était un conte, une facétie jusqu’à ce qu’elle croise le prince des voleurs à Moscou sans le savoir. Il était seul et il l’a aidé alors qu’elle faisait la manche sur le trottoir pour aider ses parents à la ferme. Elle avait sept ans, il en avait quinze fraîchement acquis. Elle se souvient que cette main tatouée était venue prendre la sienne pour l’emmener prêt d’un feu afin qu’elle puisse s’y réchauffer plutôt de compter sur ces ordures égoïstes de ces citadins. Il lui avait jeté une couverture au visage pour qu’elle se couvre, son air ronchon l’ayant amusé. Elle avait pris l’habitude de venir lui rendre visite dans son hangar abandonné jusqu’à ce qu’il disparaisse et qu’elle apprenne de bouche-à-oreille que celui qui lui avait tendu la main n’était autre que le légitime héritier de la plus grosse famille mafieuse du pays. Elle a plongé dans la criminalité en espérant lui tomber dessus. Et maintenant qu’elle la retrouvait à Bray, elle ne le quitte plus. Lui dira qu’elle lui colle au basket comme la peste, mais ça la fera rire et elle jouera les koalas rien que pour le faire chier un peu plus. Pourtant, c’est une relation fusionnelle entre eux, très complexe. Il se fiche éperdument qu’elle s’est vendue, mais il ne se prive pas de lui demander de la dépanner avec des services. Notamment en se faisant passer pour sa petite-copine histoire qu’on lui foute la paix avec sa part d’homosexualité, mais aussi pour se débarrasser des allumeuses qui tenteraient de faire ressortir ses vilains démons. Alors oui, ils ont plusieurs aventures ensembles, se laissant de temps en temps trop prendre au jeu de leurs comédies-dramatiques. Mais ce qui l’intéresse, c’est qu’elle sorte la tête de l’eau. Et pour ça, il veut bien laisser sa petite fibre paternaliste ressortir pour elle. Vlasi a une confiance aveugle en Katarina, il sait pertinemment qu’elle ne le trahira pas, ce qui met à cette dernière une pression énorme car elle sait à quel point il est difficile d’obtenir sa confiance. Et pire encore, ce que ça déclenche quand on la trahit.

janet cage

La môme comme tu t’entêtes à l’appeler. Elle veut faire ses preuves, te montrer que c’est la plus forte, et toi tu trouves rien d’autre que de lui claquer la porte au nez et la ramener sur terre. Boh, c’est parce que t’as un caractère à la con. Dans le fond, tu l’aimes bien cette gamine, et son entêtement te fait sourire. Et quand on arrive à te faire décrocher un sourire, ça vaut dire qu’on arrive également à décrocher ton respect. Elle est trop innocente, trop de bonnes volontés pour ce monde, et cette façon que tu as de lui foutre des panneaux stop, c’est un peu ta manière de la protéger.


anna lynch

T'allais pas y échapper. En même temps, vous avez un gros boulet en commun à vous occuper qui s'appelle Chester. Rien que ça, ça titille t'a sympathie pour cette petite. Alors t'essaye de ne pas être un trop-trop mauvais exemple pour elle. C'est simple, tout ce que tu fais : tu lui déconseilles, ou bien tu clames qu'il ne faut pas le faire. Et ce, même si tu l’exécute sous son nez. Autrefois, quand elle était dépendante, vous vous êtes peut-être croisés deux-trois fois dans la rue. Mais tu n'as jamais vraiment percuté. Tu l'as fais seulement lorsque Chester te l'a ramené une fois à ton appart' parce qu'il n'avait pas d'autre option. "Ah" comme dirait Denis, c'est la première réaction que tu as eu. Toi qui pensais avoir trouvé le bon filon pour te faire de l'oseille, t'as vite déchanter en apprenant que c'est elle pour laquelle il ne cesse de batailler.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Alisha Ruskin
Magicien
MESSAGES : 9
RACE : Abracada-poof ! Magicienne baby.
MÉTIER/ÉTUDE : Sans emploi, dealeuse du dimanche.

Коще́й ☭ you are never coming home

Mer 17 Avr - 19:37
Coucou ! Il me semble qu'on avait commencé à discuter d'un lien, la dernière fois. Est-ce que tu es toujours partant pour qu'on fasse affaire toi et moi ? Коще́й ☭ you are never coming home 4232276276
Revenir en haut Aller en bas
V. Shura Bäckähäst
MÉTAMORPHE
MÉTAMORPHE
MESSAGES : 3529
AGE DU PERSONNAGE : 41
RACE : métamorphe (étalon noir)
MÉTIER/ÉTUDE : Voleur, dealer, chômeur, plein de truc en "-eur"

Коще́й ☭ you are never coming home

Jeu 18 Avr - 19:41
Yep, on avait commencé en effet, et ça me botte toujours du coup Коще́й ☭ you are never coming home 4232276276

_________________


a night under the stars
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but how we tried, we screamed, but it was never enough.
Revenir en haut Aller en bas
Alisha Ruskin
Magicien
MESSAGES : 9
RACE : Abracada-poof ! Magicienne baby.
MÉTIER/ÉTUDE : Sans emploi, dealeuse du dimanche.

Коще́й ☭ you are never coming home

Ven 19 Avr - 10:14
Super, je t'envoie un MP rapidement. Коще́й ☭ you are never coming home 620134823
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Коще́й ☭ you are never coming home

Revenir en haut Aller en bas
 
Коще́й ☭ you are never coming home
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» WoW : Coming in November - Scourgewar
» Adhésions a la Home Fleet
» Flak Meere
» [LEGO] Le MMOG LEGO Universe en précommande !
» GFX-Home : Votre nouvelle communauté graphiste

Sauter vers: