Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Chasseurstaff
MESSAGES : 309
RACE : Humain/ Chasseur
MÉTIER/ÉTUDE : Mercenaire

 this is all of me for all of the world to see + Sayanel

Sayanel Zander Pritchard
CHASSEUR

nom Pritchard. Ce nom n'est pas encore connu dans le coin mais ça ne saurait tarder. prénom Sayanel, Zander. Je ne sais pas vraiment d'où sortent mes prénoms, mais il faut dire que ma mère a cette imagination débordante, notamment nous mettre dans l'embarras avant même notre naissance. âge 31 ans. lieu et date de naissance  26 aût 1986 à Austin, au Texas. Je suis américain presque avant d'être humain. orientation sexuelleHétérosexuel, sans aucun doute. Je n'ai certes jamais eu de relations avec un homme, mais je n'en souhaite aucune.  statut marital Célibataire. Les relations avec un grand A, ça a jamais été mon truc. Et avec la jalousie de Lisbeth, je me tiens loin des femmes le plus possible, on ne sait jamais ce qui pourrait arriver. métier/études Mercenaire. C'est pas vraiment légal mais y a du boulot dans la région, alors je prends.  situation financière Ni riche, ni totalement pauvre, on se démerde, on l'a toujours fait. Pour des voyageurs sans véritable maison, on s'en sort pas mal. organisation Dux Tenebris ft Boyd Holbrook

«This is all of me for all of the world to see»

Je n'ai jamais eu véritablement d'amis. En vérité je n'en ai jamais réellement cherché. Jamais foutu les pieds dans une école, ce sont mes parents qui m'ont tout appris. La famille est la valeur la plus importante que je possède, et si j'agis pas en chien avec tous les gens que je croise, je ressens pas le besoin de me lier à qui que ce soit. Du moins pour le moment. + Grâce à mon passage dans l'armée, j'ai une grande connaissance des armes à feu. L'interdiction de port d'armes en Irlande me frustre quelque peu, même si, pour être honnête, on m'avait retiré ma licence quelques semaines avant que je parte des US. + J'ai pas d'animaux de compagnie, et j'en veux pas. J'ai toujours la question de savoir si c'est pas un humain qui me regarde et qui se fout bien de ma gueule à se demander comment j'ai pas pu capter que c'était pas un vrai clébard. + Les Dux Tenebris ont une cellule d'aide psychologique. C'est là que je prends mes séances avec un psychiatre une fois par semaine. Même si j'aimerais arrêter, j'ai pas vraiment le choix. + Ma drogue, ce sont les anti-dépresseurs. + Je souffre du sydrôme post-traumatique, vestiges de mes années de service. Je ne dors plus, je peux souffrir d'hallucinations, et même si la plupart du temps je me plais à dire que je vais bien, il suffit d'un rien pour que mon cerveau se retourne contre moi. + La mort pourtant, ne m'est pas étrangère. Je vis avec depuis que je suis en âge de comprendre la langue. J'ai toujours été un chasseur, je n'ai pas peur de mourir. Je n'ai pas peur de grand-chose, en réalité. + Je ne joue pas aux jeux vidéos, préférant de loin sortir courir ou aller boxer au complexe. + Elaborer des stratégies, ça m'emmerde. Moi je préfère de loin foncer dans le tas et voir si j'ai gardé mes deux jambes à la fin. + Je jure comme un charretier. Je pourrais pas me faire passer pour quelqu'un de la haute parce que mes gestes pourraient me trahir. Je suis un mec beaucoup trop simple. + Je conduis pas de caisse mais une Harley.


« I whisper truce as the ashes hit the ground »

Décrire le caractère de quelqu'un, c'est comme tenter de l'expliquer sans montrer aucune subtilité de ce qui fait un être humain. Je suis telle chose, j'en suis une autre, et tant pis si parfois je peux être l'opposé. Ce qui me caractérise, en premier lieu, c'est la violence. C'est triste à dire mais j'ai une colère en moi que je peux pas ignorer. J'essaie même plus, à l'heure qu'il est. Alors il est pas rare que je me défoule sur un mec ou deux, il est pas rare que je tente de te casser la gueule juste parce que tu m'as pas dit merci, alors que c'est pas quelque chose que je vais dire souvent non plus. C'est pour ça que je passe beaucoup de temps à boxer, ça élimine pas mal de cette colère. Je sais pas vraiment d'où elle me vient, peut-être de l'armée, peut-être que c'est plus profond que ça, je suis pas psy, c'est pas mon boulot de le deviner.

« Hush love. »

Les sentiments. Je suis jamais vraiment tombé amoureux. Une fois, mais le monde entier continue à me dire que ça ne compte pas. Alors je ne dis plus rien. Je me suis détaché de cet amour là qui pouvait paraître malsain pour me concentrer sur la haine. Mais j'aime ma famille. Ma grand-mère que je ne comprend pas, mes parents qui m'ont donné leurs valeurs. Mon frère. Ma sœur. Tous d'une manière différente mais non moins forte.

« No, I'm not what you think that I'm made of »

Je suis un mec simple. Pas très intelligent, ça j'en ai conscience. J'ai jamais fait de longues études ni passé du temps à lire un bouquin. Mais j'ai cette intelligence pratique qui fait que je suis encore vivant et que je me démerde pas trop mal. Certes faut pas me demander de réfléchir trop longtemps parce que ça va vite me faire chier. Je suis impatient aussi. Moi les planques ça me gave plus qu'autre chose.

« I'm a story »

J'ai un traumatisme que je ne peux ignorer. C'est un fait, je ne vais pas bien. J'ai cette angoisse, cette peur, ces hallucinations que je ne contrôle pas et que je n'ai jamais expérimenté auparavant. Mais c'est vrai ce qu'on dit. L'armée change une personne, qu'on le veuille ou non. J'y suis parti pour m'éloigner de Lisbeth, et pourtant c'est devenu bien plus que ça au fil des années.

« I'm a breakup »

Je ne cherche pas spécialement le conflit avec les autres. Mais le fait est que j'ai du mal à ne pas être cynique, ironique et brut. Ça ne me fait pas que des ennemis, mais rarement des amis. Je ne vais pas parler pour réconforter, je ne vais pas mentir pour que tu te sentes mieux. Si je dois t'enfoncer pour que tu comprennes que si t'es dans cette situation, tu peux t'en prendre qu'à toi-même, je le ferais sans hésiter une seule seconde.

« Just a hero on a bridge that's burning down »

Je crois en le bien de mes actes. Pour moi, le surnaturel est une abomination. Je ne suis pas croyant, ça n'a rien à voir avec Dieu ou toutes ces conneries. Mais ce n'est pas naturel, ça ne devrait pas être là. Ma mission est de protéger les humains. Et les forces obscures telles que celles-ci n'ont rien à faire dans notre monde, alors il est de mon devoir de les éradiquer. Je ne prends pas le parti de certains chez les Dux qui pensent qu'il y en a des inoffensifs. La vérité c'est que je ne pense pas que l'on puisse changer sa nature, peu importe combien on le désire. Alors autant épargner des morts inutiles en donnant mon lot de massacres. Paradoxal, peut-être. La chose à retenir, c'est que j'y crois. Je crois en le bien fondé de mes actions, comme tous ceux qui ont fait des choses honorables mais aussi comme tous ceux qui ont répandu l'horreur.

« Can you see my scars? »

J'ai un lourd passé et il pèse encore sur mes épaules. Je ne suis pas un mauvais bougre, loin de là. J'aime m'amuser, j'aime sortir, je suis pas un grand fan des bains de foule, surtout pas après l'armée, mais j'aime vivre comme tout le monde.

« Can you feel my heart? »

Mais j'ai une mission. Et cette mission a pris le pas sur ma vie. Cette mission, c'est sans doute ce qui causera ma mort. Je suis chasseur avant d'être humain.

This is all of me for all of the world to see.

story of my life

Remonter l'histoire de Sayanel, ce n'est pas remonter à son premier cri, à sa première blessure ni même à son premier amour. Ça va bien plus loin que ça. Parce que Sayanel, avant d'être un homme, il fait partie d'une famille. Celle qui a guidé toute sa vie, celle qui le suivra jusqu'à sa mort, la seule entité qui réussira à garder sa fidélité. Elle remonte loin, l'histoire de cette famille, trop loin pour qu'on en prenne les racines. Des chasseurs de père en fils, une tradition où les femmes n'avaient aucun rôle, on peut passer cette partie beaucoup trop sexiste et qui demeure encore dans quelques mentalités pour arriver à la femme qui a réussi à s'imposer malgré tout. Son nom est Antigone, née Lewis. Née en 1939, elle a été élevée comme beaucoup de femmes de son époque, à devoir intégrer le fait que les hommes gouvernent le monde et qu'elle réussira sa vie le jour où elle se trouvera un mari pour qui elle acceptera de donner la vie. C'est son seul rôle, pas de grand amour, pas de grande histoire, seulement l'intégration de cette fatalité. Mais Antigone n'a jamais été seulement ça, seulement une femme, sans aucun attrait, aucun désir. Se battant pour poursuivre des études, son esprit brillant lui ouvrant des portes parfois même qu'elle refermait par manque d'intérêt, elle a préféré suivre la voie de celles qui désiraient autre chose, un but, une réussite. Elle ne détestait pas les hommes, Antigone, mais elle ne les laissait jamais se mettre entre elle et le succès. Femme de pouvoir, elle le serait, quoiqu'en dise ses parents, qu'elle ne voyait plus depuis son indépendance prise. Mais elle est humaine, Antigone, et un jour, son regard sur l'adversité changea lorsqu'elle rencontra Peter. Venu droit du Wisconsin, il avait quelque chose, cet homme, que nul autre n'avait eu. L'amour, ça n'avait jamais été dans ses projets, mais pourtant elle se donna avec tout ce qu'elle avait. Si elle ne perdit pas de vue le reste de sa vie, elle se maria néanmoins, devenant celle que l'on connait sous le nom d'Antigone Pritchard, sa robe de mariée cachant autant que possible la grosseur qui commençait à poindre annonçant l'autre nouvelle qu'elle n'aurait jamais pensé donner. A l'époque, elle avait ouvert sa propre compagnie de cosmétiques. Une femme d'affaires dans les années 60, c'était loin d'être une facilité, et si elle avait connu des débuts difficiles, elle commençait à en voir le bout. Mais c'était sans compter Peter, cet élément incontrôlable de sa vie. Elle était belle, celle qui ne voulait pas se faire influencer par un homme, alors qu'il lui parlait de choses dont elle n'aurait pu rêver. Il avait une mission, Peter, une mission qui lui avait fait découvrir un monde dont personne ne soupçonnait l'existence, sauf les monstres, ceux qu'il chassait pour oser respirer le même air, pour oser menacer dans l'ombre. Bien sûr, elle le prit pour un fou. Jusqu'à ce qu'elle assiste, jusqu'à ce qu'elle voit de ses propres yeux ce qu'ils étaient capable de faire, les envoûtements, les transformations, le monstre pernicieux destiné en fin du compte à anéantir toute forme de vie qui ne serait pas surnaturelle. C'est qu'elle était croyante, Antigone. Pas assez pour y consacrer sa vie mais encore pour aller à l'église tous les dimanches. Et son Dieu, jamais n'aurait toléré tels immondices. La voilà donc investie d'une toute nouvelle mission, léguant son entreprise à son premier concurrent, un homme, dont le rire et le sexisme résonnèrent encore longtemps au sein de son esprit. Elle intégra les Dux Tenebris peu de temps après, pour suivre son mari. Si elle ne participait pas aux combats, elle était le cerveau, et comme ça, elle monta d'un échelon à un autre, jusqu'à arriver au Conseil. Mais c'est le jour de la mort de Peter, un retour de mission ensanglanté, l'homme qui mourut dans les bras de sa femme, le torse trempé du sang qui s'en écoulait, qu'elle se décida d'aller plus loin. Edward, son fils, devait avoir quinze ans, à ce moment précis. Depuis ses dix ans, on le formait à la chasse, tantôt son père, puis ensuite les autres chasseurs des Dux Tenebris. On supportait Antigone, là-bas, dans la base américaine, parce qu'elle était la veuve d'un chasseur méritant, après tout. On se mettait derrière elle dès qu'elle présentait ses idées, parce qu'elle visait juste, parce qu'elle savait parler, convaincre. Mais plus que ça, elle était stratège, et son ancienneté, au fur et à mesure des années, prouvaient aux nouveaux arrivants qu'elle était fiable, que si elle s'était trouvée dans l'erreur trop profondément, elle en serait morte. Mais ce n'était pas suffisant. La vengeance la rongeait tout de même. Pas contre celui qui avait tué son mari, lui était mort depuis bien longtemps, mais contre tous les autres. Les risques du métier, c'était un fait, ce n'en était pas moins douloureux de lui avoir enlevé le seul homme qu'elle ait jamais aimé. Elle finit par être remarquée. Par sa haine froide, jamais irréfléchie. Par le développement de la cellule américaine alors que les autres semblaient stagner. Elle fut contactée par le siège. Acceptez-vous de travailler pour nous ? Le salaire est avantageux et les voyages fréquents. Nous avons besoin de personnes comme vous. Bien sûr. Bien sûr qu'elle a accepté. Parce que son nouvel objectif, autrement que surpasser ceux qui la prennent pour faible parce qu'elle est femme, est de faire filer le monde droit.

Mais je n'ai pas oublié le sujet, Sayanel. Si l'histoire d'Antigone est essentielle pour comprendre comment il a pu en arriver là, l'histoire de son père ne l'est pas tant. Edward Pritchard. Né et élevé comme un chasseur, il a été le dernier à avoir réellement ce que l'on peut appeler une « maison ». Après la promotion de sa mère, ils se sont mis à voyager un peu partout. Et c'est au Canada qu'il rencontra Sasha. Edward n'était pas un romantique, loin de là. Lui il ne vit que l'occasion d'un peu de drague et de bon temps avant de reprendre la route. L'histoire d'une nuit et il était reparti … Jusqu'à la croiser lors d'une chasse. Ils se sont battus, tous les deux, longtemps, des heures, des semaines, des mois, jusqu'à se passer la bague au doigt. Une famille unie, pas de secrets à dévoiler puisque l'autre était né dans ce monde qui laissait beaucoup trop passer l'horreur. Si Edward prit un chemin différent d'Antigone, il continua de rester sur la route, passant d'une caravane à un motel miteux. Mais finalement chez lui c'était là où était sa femme. Puis ils ne furent plus seulement deux, le jour où Gadreel fit son apparition. Mais ce n'est pas vraiment celui qui nous intéresse, pas vrai ? Parce que juste après cela, il y eut Sayanel, pour finir deux ans plus tard par Lisbeth. Il ne fut jamais malheureux, Sayanel. Voyageant au travers des Etats-Unis avec son frère, sa sœur et ses parents. Apprenant dès que possible à tenir une arme, la recharger, se créer de fausses identités, de fausses cartes de crédit. D'enfance il n'en a pas eu, mais on ne peut pas manquer de ce que l'on ne connait pas. Ça aurait pu continuer comme ça éternellement. Mais les enfants, ça grandit, et un jour, il eut dix sept ans. Gadreel, un peu plus âgé, préférait partir chasser seul alors que lui n'en avait pas encore le droit. Alors il restait souvent au motel, seul avec Lisbeth. Le lien qui unissait les deux était incompréhensible pour beaucoup. Tactiles l'un avec l'autre mais jamais avec le reste du monde, la jalousie qu'ils entretenaient l'un envers l'autre pouvait s'avérer malsaine. Et ils s'aimaient, ils s'aimaient d'un amour fou, jusqu'à ce que le sentiment ne suffise plus. Une bulle secrète pendant des années, jusqu'à ce que Gadreel l'éclate. Il lui laissa le choix, ce jour là. Soit tu te casses, tu t'éloignes de Lizzy, soit je mets les parents au courant. Une douche froide pour Sayanel forcé de quitter cette famille qui représentait tout son être. Il s'engagea dans l'armée. Autant mettre son talent au service de son pays, c'est ce qu'il se disait. Il partit en Afghanistan peu de temps après. S'il pensait avoir connu l'enfer, ce n'était rien par rapport à ce qu'il vit là bas. Des enfants soldats trop drogués pour parler, chaque camarade mourant ou blessé autour de lui, les bombes, les cris, la douleur, le sang. Trop en même temps, pas assez de temps pour s'en remettre. Finalement ce fut son tour, une balle dans le bras, le bruit des armes résonnant indéfiniment dans son esprit. Il fut rapatrié aux USA au bon moment, mais la rééducation mis longtemps. On ne peut pas vraiment dire qu'il se soit réellement refait à la vie civile, les cauchemars, les angoisses, toujours et encore, lui grillant l'esprit aussi efficacement que s'il avait mis sa tête dans un mixeur. Et l'image, comme collée au fond de son esprit. Loin il était le temps où sa seule préoccupation était Lisbeth. Il va un peu mieux, maintenant, Sayanel, mais ce n'est toujours pas fini, il le sait. Il a repris la chasse depuis quelques années maintenant et il n'a rien perdu, mais il est cassé, quelque part. Alors quand sa grand-mère a appelé son père pour demander du renfort en Irlande, c'est le premier qui a décidé de partir. Ses parents ont ouvert une armurerie et un stand de tir, son frère un garage, et lui prend le boulot qu'on lui donne en prêtant main forte à qui le veut bien. En apparence il va bien, Sayanel. Mais son besoin de nourrir sa violence, ses cauchemars, ses hallucinations … L'horloge tourne autour des Pritchard, reste à savoir qui va le subir lorsqu'elle finira par s'arrêter.

Wanted

Dux Tenebris + Chasseurs ou pas, ils sont liés, ils se connaissent de visu ou pas, puisque la première chose que Sayanel a fait en arrivant c'est se rendre au QG. Il y voit d'ailleurs une/un psychologue.
Proies + A voir ensemble, mais des surnaturels qui se retrouveraient sur son chemin.
Contacts + Il bosse de temps à autre au garage de son frère et dans l'armurerie / stand de tir de ses parents. Il forme aux armes à feu, répare des bagnoles, pas mal de choses qui pourraient mener quelque part !
Tinder & Match + Même s'il n'est tombé amoureux qu'une fois, Sayanel il aime quand même pas mal le sexe, quelqu'un qu'il aurait rencontré sur une appli comme Tinder ça pourrait être rigolo.
Puis des liens compliqués + Du drama, des larmes, de l'amour, de la haine, un soupçon de guerre peut-être ! A votre imagination

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseurstaff
MESSAGES : 309
RACE : Humain/ Chasseur
MÉTIER/ÉTUDE : Mercenaire

 this is all of me for all of the world to see + Sayanel

Les hommes
« Can you see my scars ? »

nom&prénom
écrire ici

nom&prénom
écrire ici

nom&prénom
écrire ici

nom&prénom
écrire ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseurstaff
MESSAGES : 309
RACE : Humain/ Chasseur
MÉTIER/ÉTUDE : Mercenaire

 this is all of me for all of the world to see + Sayanel

Les femmes
« Can you feel my heart? »

nom&prénom
écrire ici

nom&prénom
écrire ici

nom&prénom
écrire ici

nom&prénom
écrire ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseurstaff
MESSAGES : 309
RACE : Humain/ Chasseur
MÉTIER/ÉTUDE : Mercenaire

 this is all of me for all of the world to see + Sayanel

A vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féestaff
MESSAGES : 2201
AGE DU PERSONNAGE : 33
RACE : Fée
MÉTIER/ÉTUDE : fossoyeur, chercheur au compte des Dux Tenebris, écrivain, criminel et scientifique déviant à ses heures perdues

 this is all of me for all of the world to see + Sayanel


_________________

Passe le point de non-retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseurstaff
MESSAGES : 309
RACE : Humain/ Chasseur
MÉTIER/ÉTUDE : Mercenaire

 this is all of me for all of the world to see + Sayanel

Toi Tu as une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féestaff
MESSAGES : 2201
AGE DU PERSONNAGE : 33
RACE : Fée
MÉTIER/ÉTUDE : fossoyeur, chercheur au compte des Dux Tenebris, écrivain, criminel et scientifique déviant à ses heures perdues

 this is all of me for all of the world to see + Sayanel

J'ai toujours l'image de l'américain qui pète un plomb avec son arme à feu sur un cafard sans arriver à le toucher, mais je suppose que tu attends des idées plus sérieuses que celle-là /PAN/
Bon déjà faudrait déterminer leur relation plus en détail mais si mamie Prit' pèse, et qu'elle a un lien positif avec mamie Nova, clairement il y aura un truc à faire avec Gidéon - et du coup, par extension, ça pourrait engendrer sur un lien avec Say
Après oui j'aimerais bien qu'on se trouve un truc avec Basil et avec Trev', enfin je te demande pas de vouloir de tous mes persos ofc tu en prends que ce que tu veux/PAN/
Basil il y a moyen d'en faire un truc intéressant, parce qu'il va pas pouvoir supporter sa gueule s'il pige que c'est une fée, mais c'est un Dux, et relativement utile en prime, donc pas mal intouchable quand même Puis ils sont dans la même classe d'âge mais ils sont tellement aux antipodes l'un de l'autre, entre Basil l'aristocrate anglais sans un pet de violent, et Say le redneck des States qui revient de la guerre - comment tu veux qu'ils se piffrent ? le côté "on est alliés mais je sais même pas pourquoi franchement, ça tiendrait qu'à moi..."
Pour Trev' faut voir ils ont quelques points communs mine de rien, ils se tapent chacun un traumatisme assez violent, ont été détaché de la "vie" pendant un moment, se font suivre par des psy, ce sont deux grosses brutes, un peu cons et impulsifs sur les bords (et au milieu). Après Trev est un cafard, donc en plus, enfin j'veux dire, c'est dégueu, ça devrait pas exister, déjà un cafard de base t'en veux pas mais vu la haine du surnaturel que Say se trimballe ça double la répugnance. J'aime bien l'idée qu'il l'ait spotté, qu'il veuille le buter, mais que Trev lui file toujours entre les doigts vu que c'est un PUTAIN D'INSECTE, et que ça l'enrage/PAN/ Quitte à ce que ça parte vers du positif de là ou de la haine pure et dure - ou les deux à la fois
Enfin, si ça te parle

_________________

Passe le point de non-retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseurstaff
MESSAGES : 309
RACE : Humain/ Chasseur
MÉTIER/ÉTUDE : Mercenaire

 this is all of me for all of the world to see + Sayanel

Pour Gidéon en soi on peut partir aussi sur le côté mercenaire que je t'avais proposé Certes les Pritchard et les Mushus ça va forcément se taper sur la gueule, mais au-delà de ça ils sont pas assez cons pour oser les toucher. Du coup je me dis qu'y a moyen que si Gidéon ait besoin de quelqu'un Say lève la main (sois proche de tes ennemis qu'on dit)/

Pour Basil ce serait clairement ça en fait, intouchable comme les Mushus mais putain qu'est ce que j'aimerais lui éclater le cerveau Puis on pourrait même faire partir une baston ou deux, genre Say a des sortes d'hallus à cause de son PTSD et il arrive à se convaincre que c'est Basil qui l'a envoûté

Et pour Trevor je pense que forcément si le contexte de rencontre c'est " t'es un métamorphe" ça partirait sur du négatif, mais je le vois bien évoluer en positif parce qu'en soi ils se ressemblent pas mal. Un peu comme Tom & Jerry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Féestaff
MESSAGES : 2201
AGE DU PERSONNAGE : 33
RACE : Fée
MÉTIER/ÉTUDE : fossoyeur, chercheur au compte des Dux Tenebris, écrivain, criminel et scientifique déviant à ses heures perdues

 this is all of me for all of the world to see + Sayanel

Pour Gidéon, ça me va de partir sur le côté mercenaire, mais t'es conscient que Say va très vite se retrouver avec une description imprécise et un dessin de tatouage dans les mains qui vont le mener droit sur Zecke ?
Pour Basil, c'est niquel - tu peux le bastonner si tu veux mais sache qu'il va probablement pas riposter et se faire vite laminer, parce que la bagarre c'est vraiment pas son truc /PAN/ enfin y'a deux possibilités, soit il va se laisser taper juste pour le plaisir (parce qu'il est bizarre ), soit il va vraiment le droguer pour le coup histoire de sauver sa peau, parce que bon voilà Mais dans tous les cas ça me va !
Et pour Trev, putain j'adore l'image de Tom & Jerry, ça me plait de fou, VENDU

_________________

Passe le point de non-retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chasseurstaff
MESSAGES : 309
RACE : Humain/ Chasseur
MÉTIER/ÉTUDE : Mercenaire

 this is all of me for all of the world to see + Sayanel

Moi je trouverais ça rigolo qu'il tombe sur Aidan à la place (parce qu'en vrai les tatouages s'il porte des manches longues sur le moment il va pas vérifier )
On part sur ça pour les deux autres alors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

 this is all of me for all of the world to see + Sayanel

Revenir en haut Aller en bas
 
this is all of me for all of the world to see + Sayanel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gamesday UK, forgeworld se met à la fantasy
» WoW : Coming in November - Scourgewar
» WoW : Archives
» SQUATS - Space Dwarves
» Yu-gi-oh! World Championship 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Carnet d'adresses :: Relationships-