Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité

 Mr Leon James, Drama Queen, at your service

A propos
One : En parfait Anglais qui se respecte, Leon boit du thé. Beaucoup de thé. De tous les genre, de tous les parfums, pour toutes les occasions. Le seul moment où il déroge à cette tradition, c'est après le repas du midi, un bon café noir pour continuer la journée. Son thé préféré ? Le thé à la pomme et à la cannelle, un thé qu'il boit surtout pendant les périodes les plus froides de l'année. Two : Parlant seulement l'anglais, avec quelques notions de français, qu'il parle avec un accent à couper au couteau, il veut apprendre le gaélique, l'irlandais. Après tout, il est en Irlande, et même si l'anglais est la langue majeure, il a envie de pouvoir s'intégrer complètement, ironiquement. Le plus ironique dans tout ça, son époux, Jeremiah est Irlandais, mais ne parle pas un mot de gaélique... Pour le provoquer, il prend des cours, lui lançant quelques mots appris soigneusement pour bien les placer au bon moment. Three : Ses ailes sont très flashies, avec des couleurs violettes et argentées, ailes dont il est très fier et qu'il arbore fièrement dès qu'il le peut, tout particulièrement chez lui. Four : Il a beau être Anglais... il n'est pas très porté têtes couronnées et royauté. Encore moins aristocratie et tout ce qui en sort. Leon aurait préféré être américain. Un américain avec beaucoup de classe et d’élégance par ailleurs. Et même s'il ne peut pas vivre sans le thé 100% anglais. Ni les fish&chips. Ni le climat. Ni l'accent. Ni rouler à droite. Enfin, il ferait un très bon américain, en Angleterre quoi. Jamais on ne l'entendra dire "God save the Queen", donc. Five : "Mr James ?" "Bond. James Bond." Voilà son petit plaisir à chaque fois que l'on prononce son nom. C'est ridicule, mais il adore. Et vraiment, à chaque fois. Evidemment, c'est beaucoup moins marrant les cent fois d'après, mais lui, ça le fait toujours rire. Même à l'époque où il était avocat, il faisait cette blague. C'est dire combien Jeremiah n'en peut plus et combien lui-même aime la faire encore et encore et encore. Six : Il a au bas mot dix testaments écrits. Aucun n'est encore entre les mains d'un exécuteur. Pourquoi autant de version ? A chaque dispute avec un de ses proches, il en modifie les lègues. Ca n'est jamais une réelle partie de plaisir, et il est fort à parier que ces testaments finiront tous dans les flammes ou à la broyeuse. Le véritable, le définitif, Leon n'est pas prêt à la rédiger. Et surtout pas alors que son mari est dans les parages. Seven : Le piano et Leon, c'est une longue histoire. Déjà, petit, il n'a pas eu d'autre choix que d'apprendre à en faire, parce que ça faisait toujours plus chic d'avoir un piano dans le salon et de dire que son seul enfant flatte les touches noires et blanches tous les jours. Adolescent, il a renié complètement l'instrument, ne pouvant même plus le voir en peinture. Pendant de longues années, il a évité tout contact avec. Ce n'est que depuis peu qu'il s'y est remit, qu'il s'est offert un très gros piano de concert, qui trône en plein milieu du salon. Sa retraite anticipée lui permet de retrouver son amour pour ce son, les mélodies, et peut-être un peu la composition. Eight : Les poulpes en peluche. Sa plus grande collection. Sa seule collection à vrai dire. Ils sont de toutes les tailles, de toutes les couleurs, en peluche pilou-pilou ou en crochet, réversibles ou en guise de déstressants. Dès que Leon en voit une quelque part, ou même sur Internet, il ne peut pas s'empêcher de l'acheter, comme un appel venant directement de son cœur, un appel auquel il ne peut résister. Nine : Il y a mit du temps, il a fallut beaucoup de patience, mais il maîtrise son ordinateur. Loin d'être un génie en informatique, il se débrouille plutôt bien sans avoir à appeler au secours son époux dès que quelque chose change à l'écran. C'est même lui qui assure la communication sur le net pour la boutique. Son ordinateur est devenu plus qu'un simple outil de travail, surtout depuis qu'il a trouvé un certain Netflix. Ten : Sa plus grosse peur ? Les araignées. Qu'elle soit petite ou énorme, Leon ne supporte aucune bestiole avec autant de pattes et qui envahissent son espace vitale. Il n'y a rien de surprenant à le voir se cacher, courir partout ou vouloir quitter le pays si son chemin en croise une.
  • têtu
  • patient
  • immature
  • bordélique
  • colérique
  • provocateur
  • impulsif
  • passionné
  • attentionné
  • cynique
  • honnête
  • joueur
Recherches
[0/1] Titre de la relationDescription du lien recherché.

[0/1] Titre de la relationDescription du lien recherché.

[0/1] Titre de la relationDescription du lien recherché.

[0/1] Titre de la relationDescription du lien recherché.

[0/1] Titre de la relationDescription du lien recherché.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

 Mr Leon James, Drama Queen, at your service

Liens
« UNE SUPER CITATION »

Jeremiah James
Rem, mon cher époux.

nom&prénom
écrire ici

nom&prénom
écrire ici

nom&prénom
écrire ici

Revenir en haut Aller en bas
Invité

 Mr Leon James, Drama Queen, at your service

Liens
« UNE SUPER CITATION »

nom&prénom
écrire ici

nom&prénom
écrire ici

nom&prénom
écrire ici

nom&prénom
écrire ici

Revenir en haut Aller en bas
Invité

 Mr Leon James, Drama Queen, at your service



A vous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féestaff
MESSAGES : 1915
AGE DU PERSONNAGE : 33
RACE : Fée
MÉTIER/ÉTUDE : fossoyeur, chercheur au compte des Dux Tenebris, écrivain, criminel et scientifique déviant à ses heures perdues

 Mr Leon James, Drama Queen, at your service

Oublie pas Trevor

Et sinon, entre comparses fées de la haute société londonienne, il y a GRAVE moyen de broder quelque chose avec Basil aussi Puis sait-on jamais qu'un jour Baz soit dans la merde, il sera bien content de dénicher quelqu'un pour lui sauver la mise

_________________

Passe le point de non-retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

 Mr Leon James, Drama Queen, at your service

Comment pourrais oublier le cafard ?

Et bien écoute, même si Leon n'est pas un fan de l'aristocratie, il en fait parti malgré lui, y a moyen, effectivement Déjà, je pense qu'il serait intéressé par le côté scientifique de Basil, et même s'il ne veut pas le dire, il cherche quand même un moyen de soigner son asthme et de ralentir sa mort... En Basil, il verrait peut-être même une solution, et effectivement, lui sauver la mise en retour ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Métamorphestaff
MESSAGES : 319
AGE DU PERSONNAGE : 37
RACE : Métamorphe cafard
MÉTIER/ÉTUDE : Prestidigitateur

 Mr Leon James, Drama Queen, at your service

Tu m'as toujours pas noté le cafard

Basil non plus n'est pas fondu de l'aristocratie, et justement je pense que ça aurait pu les rapprocher. Un peu genre : on se retrouve dans les soirées mondaines, et on fait des sourires mais entre nous on s'affirme à quel point c'est hypocrite et ridicule Forcément ils pourraient parler science et justice vu que c'est un peu une belle partie de la vie de chacun, et je vois bien Basil l'agacer en lui disant à quel point il trouve la Loi absurde, et en même temps l'intéresser sur toute la partie science. Et genre chacun camperait ses positions mais c'est toujours mieux que de faire semblant avec les hypocrites et leurs rires faux juste à côté
Et pour le coup, Basil travaille vraiment sur ce qui entoure la mort (je veux pas spoiler ses recherches mais c'est un joli petit volet, le côté immortalité, régénération des cellules mortes ou malades, etc.), donc pour le coup ils auraient pu reprendre contact en se recroisant, pour je ne sais quelle occasion, et peut-être même que Basil aurait pu faire exception et intégrer un vivant à ses recherches (ça va lui changer des autopsies ) en échange du silence de Leon sur ses pratiques pas toujours très légales ouais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

 Mr Leon James, Drama Queen, at your service

Un jour, je rajouterai tout le monde, petit cafard !

J'adore absolument tout ! Surtout qu'en fait, les échanges entre Basil et Leon pendant ces longues soirées permet en tout cas à Leon de se divertir et d'avoir des conversations super intéressantes, comme tu le dis si bien au milieu d'un tas d'hypocrites.
Je me dis même que c'est en se retrouvant à Bray que Leon serait aller voir son pote Fée pour lui proposer de faire ses expériences sur lui, et effectivement il garderait le silence sur ses activités, surtout que ça le lancerait sur un autre sujet assez philosophique, (les morts peuvent-ils être des victimes, toussa toussa) et donc de discuter avec lui pendant ces mêmes expériences Je pense que sa principales exigence serait de ne pas avoir de traces physiques qui ne peuvent pas être guéries
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Métamorphestaff
MESSAGES : 319
AGE DU PERSONNAGE : 37
RACE : Métamorphe cafard
MÉTIER/ÉTUDE : Prestidigitateur

 Mr Leon James, Drama Queen, at your service

Bon bah niquel alors, tout ça me convient, et quant aux séquelles, il a toujours ses pouvoirs de fée pour compenser au fur et à mesure, il est capable de faire ça plutôt bien
Du coup ça serait très cordial entre les deux, c'est parfait, c'est ce que je m'imaginais bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

 Mr Leon James, Drama Queen, at your service

Tout me semble parfait à moi aussi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

 Mr Leon James, Drama Queen, at your service

Revenir en haut Aller en bas
 
Mr Leon James, Drama Queen, at your service
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» CBC Radio, James Suckling/Veronique Rivest
» James Suckling quitte le Wine Spectator
» leon the professionnal
» Pauvre James Suckling ;)
» mise en service du lapin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Archives-