I gotta learn to be a wiser fool. feat. Leïlani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Fée
Messages : 1428
Age du personnage : 27
Race : Fée
Métier/Etudes : Assistant social
I gotta learn to be a wiser foolLeïlani & AlixPlus je passais de temps à Bray, plus je réalisais à quel point mon absence avait été longue. Même si j'étais revenu pendant les vacances, j'avais raté plein de choses ici. J'étais né dans cette ville, j'avais été élevé ici et pourtant, je m'y sentais un peu perdu en ce moment. Peut-être était-ce à cause de cette histoire avec Jägger. Et sûrement d'ailleurs. Ou peut-être parce que mon bar favoris avait changé de propriétaire. Bon, ça faisait un petit moment maintenant, mais je n'avais pas vraiment réaliser avant. Je crois que n'importe qui m'aurait dit qu'il ne s'agissait là que de détails. Cependant, c'était tous ces petits détails, ces petites modifications qui me donnaient l'impression que j'étais chez moi sans l'être vraiment. Bref, un drôle de sentiment je ne saurais pas vraiment comme l'expliquer.

Il était tard, j'avais aucune idée de l'heure qu'il était précisément, mais étant donné qu'il faisait nuit depuis un bon moment déjà, ce n'était pas bien compliqué de déduire qu'il était tard. Je n'avais rien fait de bien intéressant ce soir. Je n'avais même pas bu tant que ça. Je m'étais contenté d'aller prendre une verre et après de me promener dans les rues de la ville. J'étais même allé jusqu'à la plage où j'étais rester un instant à regarder les vagues avant de remonter vers le centre-ville. J'aimais bien la mer, le bruit des vagues. Mais je n'aimais pas m'y attarder, j'avais toujours peur d'y faire une mauvaises rencontre. Pas que tous les tritons et toutes les sirènes étaient de mauvaises personnes. Mais j'avais du mal à leur accorder ma confiance. Cette vieille rancune entre les êtres de l'eau et ceux de l'air. J'aurais aimé pouvoir l'ignorer, mais j'étais un Sweetman, c'était difficile de ne passer à côté. Tout le monde au courant pour le surnaturel savait que j'étais une fée.

Après quelques heures à errer en ville, j'avais fini par me résoudre. Ca ne servait pas à grand-chose ce que j'étais en train de faire. Il valait mieux que je rentre et que je me repose. Je travaillais le lendemain. Quel genre d'assistant je ferais si je m'endormais en face de mes clients ou en pleine réunion ? Je rentrais donc à la maison. En plus je n'étais pas très loin, alors en quelques minutes, je fus devant la porte et entrai sans hésiter. J'essayais d'être le plus discret possible. Ma mère dormait sûrement à une heure pareille. Et en ce qui concernait Leïlani… je n'en avais aucune idée, mais il y avait de la lumière dans la cuisine, donc je m'approchais, curieux et y découvrit ma sœur. J'affichais un petit sourire avant de briser le silence :

- Alors petite-sœur, on arrive pas à dormir ?

C'était assez bizarre de l'appeler comme ça. Je n'avais jamais eu de sœur et techniquement, Leïlani n'était pas vraiment ma sœur. Nous n'avions aucun lien de sang. Mais maintenant que nous étions plus proche et que nous vivions ensemble, je la considérais comme telle. Et je mentirai si je disais que je n'avais jamais rêvé d'avoir un petit-frère ou une petite-sœur à protéger. Quoique, je n'étais pas sûr d'avoir vraiment besoin de protéger Leïlani, mais si elle avait besoin d'aide, j'étais là. D'ailleurs, je n'étais pas sûr qu'elle face une insomnie ou quoique ce soit. Peut-être venait-elle juste de rentrer aussi. Ce qui ne m'étonnerait pas vraiment non plus. J'étais assez mal placé pour émettre le moindre jugement à ce sujet. Je passais pas mal de temps dehors. Cependant, j'évitais de rentrer trop tard et de boire trop lorsque je travaillais le lendemain. Donc on pouvait dire qu'en semaine j'étais quelqu'un de relativement raisonnable.
© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
❝ we are buried in broken dreams ❞ Is it fair, or is it fate? No one knows. The stars choose their lovers, save my soul. It hurts just the same. And I can't tear myself away. ©Astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée
Messages : 457
Age du personnage : 20
Race : Fée
Métier/Etudes : Etudiante en 2eme année d'orfèvrerie

Le bruit des casques se posant sur les tables fait plus de bruit qu’il n’y parait dans une petite salle mal isolée de l’université. Leïlani et ses compagnons de radio ont bouclé leur programme du soir, il est 22h. L’étudiante n’a pas cours demain matin, c’est vendredi, elle peut se permettre d’animer la radio du campus jusqu’au bout avec les garçons. Ce soir, à part avoir passé de la musique, ils ont raconté pas mal d’histoire de cul toutes aussi rocambolesque que fausses. Les auditeurs y croiraient ou non, Lani et les gars viennent de se payer de bonnes barres de rire. Mais pour la jeune femme, la soirée n’est pas finie. Alors que ses amis lui disent bonsoir sur le parking du campus, elle enfourche sa moto direction le centre-ville. Elle doit récupérer des clichés pour son rendez-vous de lundi prochain. Une campagne pour Chantelle l’attend, elle doit passer un casting et forcément, son book doit être prêt. Parvenue non loin de la galerie d’art, la fée gare son engin et avale le béton d’un pas sur et déterminé. Même si la ville craint en ce moment avec les épisodes un peu sanguinolents, elle n’a pas peur et préfèrerait se brûler les ailes que rester chez elle cloitrée par la crainte. Le monde autour d’elle s’estompe lorsqu’elle branche ses écouteurs et lance une playlist de musique latino, rythmant son pas d’une cadence rapide. Son sac à main bat la mesure sur sa cuisse jusqu’à ce qu’elle arrive devant une porte en bois vert. Il n’y a pas d’écriteau, le photographe présent à l’intérieur travaille au black.

« Salut John. » Le pauvre type n’a pas terminé la fac, à quelques mois de son diplôme, préférant se vautrer dans la crasse et le crack. Il a le nez poudré quand il s’avance pour la saluer d’une claque sur la fesse. Lani fronce les sourcils mais ne dit rien, elle a l’habitude. Avachie sur le canapé, Penny comate un joint coincé entre les lèvres. Dans une routine bien rôdée, Leïlani s’avance, dépose un baiser sur les lèvres de Penny puis sur celles de John. Cette habitude, auparavant amusante, lui parait aujourd’hui dégueulasse. « T’as mes photos ? » demande-t-elle d’un ton sec, pressée de rentrer chez elle boire une tisane en pyjama. John ne dit rien. C’est son style après tout. Il se plante sur le canapé et toise Leïlani jusqu’à qu’elle cède à sa demande implicite. Malgré tout, elle ne se sépare pas de son sac mais s’installe sur le canapé entre les deux. Ils se penchent sur l’ordi de John, un vieux Mac crasseux mais qui fait le job. Le duo ne croule pas sous le fric, mais ils font bien leur taf. Les photos sont superbes. En même temps, ils n’ont pas le choix, Lani est leur seule source de revenu avec le petit boulot de femme de ménage de Penny. « Si tu décroches le contrat, j’te fais l’amour comme un dieu. » Et il se croit drôle. Lani lève les yeux au ciel et ne répond pas. Elle descend le fil de photos avec la souris, regardant son corps affichés dans une centaine de poses différentes. « Je les prends toutes. » Elle branche sa clef usb sur l’ordinateur et s’envoie le fichier. Pas besoin d’imprimer, le book s’envoie par mail. Le tros entre les photos seins nu, de trois quart ou en string dentelle se fera plus tard, ce soir au lit avec une bonne tisane bien chaude.

Après avoir payé John d’une petite liasse de billet, salué Penny et évité une énième main à la chatte, Lani s’enfuit enfin vers chez elle. Enfin non, pas vraiment chez elle, elle n’en a plus depuis que sa mère est morte. Actuellement, Leïlani vit chez Brigitte, la mère de son frère. Enfin, son demi-frère, et encore, c’est juste par alliance. Là aussi, le terme est un peu gros. Alliance … Le père adoptif de Leïlani avait mise en enceinte Brigitte et avait fui. D’où Alix et le fait que Lani se sente bien chez eux. Rentrée à la maison, la mère d’Alix est prête à aller se coucher. D’un geste affectueux, elles échangent une accolade et se séparent au pied de l’escalier. Ce court moment de sympathie fait légèrement oublier à Leïlani ce qu’elle a vécu chez John. La crasse installée dans ses pores par l’heure passée à regarder des photos de son corps à demi nu, assise entre une Penny défoncée et la semi-érection du photographe, ne va pas tarder à se diluer. « Alix ? » Lani cherche son nouveau grand-frère dans le salon mais visiblement, il n’est pas encore rentré… Elle hausse les épaules et grimpe dans sa chambre pour enfiler son pyjama adoré et prendre son ordi sous le bras. L’envie de sa tisane ne l’a pas quittée, aussi elle redescend dans la cuisine se faire chauffer de l’eau. Malgré l’ambiance glauque chez John, elle apprécie son travail et se délecte des images qui s’affichent sur l’écran de son pc.

Tasse dans une main, genoux replié sous le menton, installée sur la table de la cuisine, Lani scroll son écran depuis près d’une heure à scruter les moindres détails de ses photos. Rares sont les images sur lesquelles on distingue le visage du modèle, dans la lingerie, elles sont sélectionnées pour leur corps, point. Il n’est pas rare que Lani signe un contrat de confidentialité car son corps aura la tête d’un mannequin connu qui n’a pas bien récupéré après sa grossesse. Pour Chantelle, ça sera sans doute le cas. Alors elle vérifie chaque morceau de son corps jamais photoshopé, allant de l’angle de la lumière au grain de la peau de ses mollets. Les minutes passent, sa tisane refroidit et le bruit de la porte d’entrée crève le silence.

« Oh salut Alix ! Non … je eux, je travaillais un peu. » Lani baisse un peu trop précipitamment son écran d’ordinateur, juste histoire de le mettre en veille et éviter que son grand frère ne voit la réalité. Reprenant son air angélique habituel, elle se lève pour aller jusqu’au micro-onde. « J’me refais une tisane tu en veux une ? Tu rentres d’où comme ça ? » Elle le toise avec un joli sourire, apprenant lentement à connaitre ce frère qu’elle n’a rencontré que récemment. Bien qu’il ait 7 ans de plus qu’elle, ils s’entendent depuis le début à merveille et leur relation n’est pas encore totalement enclenchée. Leïlani apprécie beaucoup ce nouveau morceau de sa famille, bien qu’adoptive encore une fois. Ses chaussons frottent le vieux parquet de la baraque, l’eau boue et le temps s’arrête.



HJ : j'espère que ça te va ! J'fais pas trop avancer le truc mais je me suis laissée embarquée par mon background xD

_________________
Tout conte de fées est issu des profondeurs du sang et de la peur.

(c) black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I gotta learn to be a wiser fool. feat. Leïlani
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You gotta move your ass or else you'll get fat
» LIVE-N-LEARN SHUFFLIES (Matchbox) 1977-1983
» Shaqtin' A Fool
» Les meilleurs april's fool
» Learn and Earn Cosmétique ( 2% /JOURS pendant 70 jours!!) gain de 140% minimum)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Dragon Alley :: Logements-