no good excuses + SOL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Magicienstaff
Messages : 3714
Race : Chasseur / Magicien
Métier/Etudes : Détective privé


no good excuses


T'es pas un mauvais gars, Jägger, tu l'as jamais vraiment été. Tu fais des mauvais choix, ça oui, mais mis à part ça, t'as jamais cherché à mal, ton boulot même fait que t'es plutôt du côté des gentils en général, quelques fois t'as dû espionner un pauvre mec qui trompait sa femme pour le faire vider son compte en banque alors que le pire élément du couple, c'était vraiment pas lui. Mais bon, mis à part ça tu joues plutôt aux héros, et non l'inverse. Quand tu vois un cas un peu louche, tu préfères largement le refuser plutôt que de te mettre dans une situation que tu pourrais regretter. Et c'est tout à ton honneur, réellement. Mais si t'arrives à bien sectionner ce que tu dois et ne dois pas faire au niveau professionnel, t'es loin d'y arriver aussi parfaitement sur le plan personnel. T'es dans la merde, et tu le sais. Par ta faute en partie. Mais comment tu pouvais savoir toi hein? T'as pris la première conclusion qui est venue à toi, parce que c'était logique. Vous vous êtes bien engueulés avec Alix, comment t'aurais pu savoir que s'il avait pas donné un seul signe de vie le dernier mois, c'était parce qu'il avait perdu et son téléphone et son ordinateur. Non, pour toi c'était fini, pour toi, Alix était un lâche et avait préféré couper les ponts complètement du jour au lendemain sans en expliquer la raison. Alors t'avais fait ce que t'avais pu pour te faire à l'idée, alors que t'étais amoureux de lui du plus profond de ton âme. T'avais réussi à te détacher de son image, difficilement, mais t'y avais réussi.

Et puis il y avait Rome. Tu sais pas vraiment ce que ça veut dire, ça, encore. Tu sais pas pourquoi t'as pas forcément envie de la voir partir de ton appartement, et pourtant tu sais que pour Alix et toi, c'est la seule solution. T'as jamais eu de préférence, malgré tout ce que t'as pu dire par le passé. Mais lui, lui il va finir par croire que c'est plus facile pour toi de te laisser aller avec une femme, sauf que la vérité est là où tu l'attends jamais. Non, le fait est que t'aimes les personnes plus que leur genre, et qu'Alix, c'est ton premier amour. Tu veux le sauver, tu veux n'avoir aucun regret. Alors t'essaies d'oublier Wellington, celle qui te met hors de toi, celle qui a négocié ton appartement et tout ce qui l'entourait, qui s'est incrustée dans ta vie sans que t'aies vraiment à donner ton accord.

Alors c'est pour ça que t'es là, devant ce présentoir avec des dizaines de bouquets. Apercevant le fleuriste, tu le hèles. Tu sais pas vraiment quoi prendre, t'es emmerdé, t'y connais rien toi en fleurs. "
Bonjour ! Dites moi, quel genre de fleurs on achète quand on a fait une grosse connerie?
Un petit sourire plein d'excuses au fleuristes. En espérant qu'il puisse l'aider.
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tempestaire
Messages : 376
Age du personnage : 37
Race : Tempestaire d'orage
Métier/Etudes : Fleuriste
Le travail c'est la santé, qu'ils disaient. La belle affaire. Toi, tu es malade d'ennui. Assommé à coup de Sarabande, Händel qui te crache au visage à travers ta radio bas de gamme, tu grimaces. Paresseusement avachi sur ton comptoir, non sans une certaine grâce, tu ne salues même pas ton premier client de la journée qui vient d'entrer, tu ne fais que le suivre du regard et, même ça, ça a l'air de te demander trop d'effort. Le pauvre a l'air dépassé par les événements, t'esquisses un sourire et, quand il t'appelle à l'aide, tu te redresses tout de suite.

« Je peux vous aider ? » prononcé sans trop de conviction, tu ouvres des yeux comme des billes en entendant sa question. Des fleurs pour une grosse connerie ? Tu te marres et te reprends tout de suite, interdit. Ne pas se foutre de la gueule du client, que tu te répètes, le client est roi. Tu le rejoins et t'éclaircis la voix. « Tout dépend du style de connerie. Si c'est un accident, peut-être un petit bouquet de pivoines, avec des lys Stargazer ça sera joli. Enfin il faut faire attention aux pistils des lys, c'est toxique. Puis vous vous glissez des étoiles des Bethléem dans les cheveux pour être mignon, on vous pardonnera plus facilement. » T'as jamais su prononcer Bethléem en anglais. C'est con, tu adores ces petites fleurs en plus. Tu espères qu'il t'a compris.

Tu fais un tour sur toi-même, pour réfléchir sans avoir à le fixer dans le blanc des yeux et pour avoir un aperçu de ce que tu avais en boutique. « Si c'est pour un cœur brisé ... » Tu plisses les yeux. En réalité, tu n'avais foutrement aucune idée de ce que ces fleurs signifiaient. Tu te contentais de ressortir ce que tes clients achetaient en fonction de la situation, tu essayais de te rappeler. « Mh, des chrysanthèmes. Blancs. Avec des iris. » Tu regardes sur ta droite. Promotion sur les roses. « Et une belle rose blanche au milieu, symbole de paix, non ? » Tu lui offres un grand sourire, tu devais déjà passer pour demi-fou. « Alors, c'est quel genre de bêtise que j'dois vous aider à réparer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Magicienstaff
Messages : 3714
Race : Chasseur / Magicien
Métier/Etudes : Détective privé


no good excuses


Tu t'es mis dans un sacré pétrin, Hamilton. Pour une mauvaise compréhension et une tendance à l'auto destruction, aussi. Du beau travail. Tu cherches à te mettre dans des situations improbables, et c'est pour ça que t'en es là, d'ailleurs. Tu sais même pas pourquoi tu t'excuses, parce que tout ce qu'il se passe là, en fait, ce sont des sentiments. Quelques coups d'un soir facilement excusables, sans doute, mais des sentiments que tu peux pas reléguer indéfiniment au fond de ton esprit. Alors t'as besoin de compenser ce que tu ressens pour une personne en réparant les choses avec une autre. Même le pire des détectives aurait pu arriver à la conclusion que c'était une solution provisoire qui finirait par t'exploser en plein visage. Mais tu peux pas t'empêcher d'essayer quand même, peut être que ça finira par marcher, malgré les probabilités. Tu sais que ça n'arrivera jamais mais qui ne tente rien ...

Le fleuriste s'avance vers toi, et te lance des phrases que tu ne comprends qu'à moitié. Toi t'as jamais été très porté sur les fleurs, t'y connais rien, t'aimes les jolies couleurs mais à part ça tu pourrais pas nommer une seule de ces fleurs. La réflexion te fit rire. Tu t'imaginais te mettre des fleurs dans les cheveux pour conquérir Alix une deuxième, ou peut être était ce la troisième fois. Ca lui plairait, les fées restaient très sensibles à ce genre de choses, Alix était celui qui était le plus porté sur la nature. Mais tu ne savais pas si un seul de ces bouquets pourraient t'aider à lui faire oublier ce que tu avais fait. Même si tu n'étais pas certain de l'avoir fait exprès, t'aurais totalement pu trouver de quoi être sûr.

La question était plus ou moins complexe. Quelle bêtise comptes tu effacer avec ce cadeau? Tes sentiments naissants? Beaucoup trop violent et irréparables. Tes tromperies ? T'avais même pas envie de les lui avouer. Tu imagines qu'il pourrait très bien comprendre que tu t'en voulais, et tu tarderais pas à les lui confesser de toute manière. Mais c'est même pas pour ça que tu voulais te faire pardonner.  " Disons que j'ai préféré croire que c'était fini plutôt que me battre pour que ça ne le soit pas. " C'était plutôt bien résumé. " Et je l'ai trompé aussi, en croyant que c'était complètement fini."
Comme si ça allait totalement changer la couleur des fleurs que tu lui achèterais.
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tempestaire
Messages : 376
Age du personnage : 37
Race : Tempestaire d'orage
Métier/Etudes : Fleuriste
Il rit de tes conneries, t'es content, tu l'as dans la poche. Avec un peu de chance il deviendrait un client régulier, ça changerait des petites vieilles qui viennent chercher des bulbes toutes les semaines. Et quand il t'explique le fond du problème, c'est à ton tour de ricaner. Oh, le con. « Vous n'avez pas fait les choses à moitié ! On n'a pas de fleurs qui veulent dire "désolé, je suis un trou du cul", c'est bête, j'en aurais bien besoin aussi. » T'as balancé ça comme une blague, histoire que l'autre en face ne se sente pas trop seul au monde. Tu essaies de mettre de la compassion dans ton regard. Vraiment, le pauvre, c'était une sale situation. « Je pense qu'une longue conversation sera plus efficace que des fleurs, mais je ne suis pas un expert. » Ah ça non, t'étais loin d'être bon dans le domaine. Skjeggestad, tu t'en es pris des belles, de gifles. Heureusement que la barrière de la langue a bon dos, un peu plus et tu rejetterais tous tes mauvais choix dessus... Remarque, n'est-ce pas ce que tu fais déjà ?

« Un joli bouquet de roses bien choisies, ça devrait aller. C'est l'intention qui compte, non ? » Tu le guides vers le rayonnage de ces fleurs si lourdes de sens, histoire qu'il fasse son choix. Mais une fois arrivés, tu hausses les épaules. « Ça, ou alors vous allez passer pour un mufle à vouloir vous racheter avec trois pauvres fleurs. Je sais pas, je connais pas votre ami. S'il est assez naïf pour se laisser avoir par quelques roses, bien à vous ! » Tu arques un sourcil avec un demi sourire. Si les gens venaient ici, c'était pour ton franc parler. Tu vends des fleurs mais, décidément, le romantisme, c'est vraiment pas dans tes cordes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Magicienstaff
Messages : 3714
Race : Chasseur / Magicien
Métier/Etudes : Détective privé


no good excuses


T'es quand même assez d'accord avec ce fleuriste. Bon okay, dans d'autres circonstances t'aurais sas doute eu envie de lui apprendre la politesse en lui cassant deux dents, mais pour le coup tu peux pas vraiment lui donner tort. T'as été un trou du cul, et tu l'es toujours complètement, vu ce que tu traverses. T'as même pas d'excuse, en vrai t'as une caisse, t'avais la possibilité d'aller à Cork quand tu voulais. Tu l'as bien fait pour sauver Rome des griffes de ce psychopathe, alors pourquoi pas pour Alix ? Mais non tu l'as pas fait, t'as tiré tes conclusions de petit égoïste et c'était bon, t'étais magiquement libre comme l'air. Alors t'aurais plutôt envie de te péter les dents à toi-même. Parce que t'as toujours eu un problème avec l'engagement, tu préférais te dire qu'y avait rien à sauver plutôt que de faire des efforts que t'étais même pas prêt à assumer. Mais c'est maintenant que tu te rends compte que tu dois les faire, ces putains d'effort. T'espères juste que c'est pas trop tard, malgré tout ce que ça semble être. " Si vous voulez on fait un concours. 'Qui sera le connard de l'année?' Je suis pas certain que ce soit flatteur mais ça passera le temps quand je serais célibataire." Heureusement que t'as cette faculté à te foutre de ta gueule pratiquement tout le temps. Sinon tu serais sans doute en PLS depuis des années à te dire que tu prends que des décisions de merde. Mais bon, peut-être que si tu choisis bien tes fleurs, tu t'enlèveras un bout de culpabilité, qui sait.

Tu hausses les épaules. T'es pas trop doué non plus pour parler. Enfin ... ça t'as pas trop de souci en général, c'est pour les excuses que t'es pas fort. T'as toujours l'impression de te mettre à genoux et tu détestes ça. T'as l'impression d'être faible, tout d'un coup, de montrer la part la plus vulnérable de ton être, et c'est pas vraiment un truc que t'aimes faire. Bien sûr tu le feras, mais c'est pas comme si t'essaieras pas n'importe quoi d'autre avant. " Je sais pas, je pensais que peut-être ça pourrait faciliter les choses. Au cas où je me mélange les pinceaux et je finisse par gueuler que c'est sa faute. On sait jamais." Tu te connais, tu sais que ça finira peut être par arriver. Bon des fleurs c'est peut être pas une bonne idée, sachant que si ça se passe comme dans le scénario ci-dessus, tu risques de te les prendre dans la figure. Avec le vase.

Au moins, le fleuriste avait le mérite d'être direct et ne s'empêchait pas de commentaires, au risque de stopper ses ventes. Quelque part, ça te plaît bien. " Je pensais que je pouvais lui acheter des roses et une jolie montre, ça reste minable, mais dans le genre luxueux de la chose."
Tu regardes les roses et tu peux pas t'empêcher de t'imaginer avec un bouquet sur le pas de la porte d'Alix. Gosh que c'était niais.
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tempestaire
Messages : 376
Age du personnage : 37
Race : Tempestaire d'orage
Métier/Etudes : Fleuriste
T'as un petit frisson quand il parle de connard de l'année. Tu ne t'es jamais considéré comme tel mais plutôt comme un maladroit. Un artiste insouciant et vol-au-vent, peut-être un peu égoïste. Mais jamais, au grand jamais, tes intentions sont entièrement mauvaises. C'est juste la façon dont se passent les choses, t'y peux rien, toi. T'appelles ça des problèmes de timing. C'est pas de ta faute si t'es qu'un con, c'est le destin. « Vous n'êtes pas bien optimiste, à c'que j'vois. Ni doué pour la parlotte. » Tu commences à sélectionner quelques fleurs au hasard pour les emmener à ton comptoir, histoire de faire un petit bouquet le temps qu'il se décide. Et qu'il vide son sac.

« Je peux vous poser une question ? » Tu te penches pour attraper ta paire de ciseaux et ton papier de couleur, tu n'attends même pas de réponse. « Pourquoi vous vous donnez autant de mal pour quelque chose qui est perdu d'avance ? Si vous voulez mon avis, c'est une sacré perte de temps. Enfin, peut-être que votre égo vous empêche de laisser couler les choses sans vous battre un minimum, plus pour vous donner bonne conscience que par réelle conviction, je présume. Vous en faites pas, je connais les hommes : j'en suis un ! » Tu lèves le nez de ton découpage et plantes ton regard droit dans le sien. « Allons. Ne m'en voulez pas. Je suis peut-être un peu aigri, voilà tout. » Tu lui fais un clin d’œil, un de ceux qui veulent dire "t'en fais pas, je suis de ton côté : on est tous dans le même bateau !" « Alors ! Je vais pas choisir les fleurs à votre place ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Magicienstaff
Messages : 3714
Race : Chasseur / Magicien
Métier/Etudes : Détective privé


no good excuses


Tu ris un peu. Quelque part, c'est assez rare de tomber sur des personnes qui finiront par vous dire leur pensée sans aucun filtre. Tu n'en connaissais pas, du moins pas qui te viennent directement à l'esprit. Notamment parce qu'on confondait souvent l'honnêteté pure avec de mauvaises manières. Tu ne te vexais pas non plus trop facilement, ou peut-être cela dépendait-il des personnes? Optimiste, ça n'avait jamais été quelque chose que t'étais. Peut être de par ton environnement. Autour de toi, tout tombait toujours en ruines, y avait rien qu'à voir ta famille. L'activité principale, c'était le meurtre, tu parles d'une bonne sortie pour créer des liens. Ce qui vous lie, c'est la mort, imagine ça sur l'esprit d'un gamin de dix ans, hein. On était loin de Teen Wolf, toi ton père, il avait aucune intention de te préserver de la vie de chasseur. C'est une bonne chose, ça t'a permis de te préserver. Mais pour ton propre état de pensée, c'était pas le feu. T'avais jamais appris à exprimer tes sentiments, parce que dans ta famille on parle pas. " Vous avez probablement raison mais ça coûte rien d'essayer." T'arriveras peut-être à quelque chose, si t'essaies assez fort.

Tu dis rien parce que tu sais que de toute manière, même si tu lui disais de se taire, il allait la poser sa question. ça semblait être ce genre de personnes, à avoir un avis sur tout et à ne pas l'imposer pour avoir raison mais juste pour essayer de faire avancer les choses. Non pas qu'il l'importe d'une quelconque façon, après tout ils e se connaissaient pas, mais même, si encore les rencontres inopinées pouvaient trouver une utilité, tu ne disais pas non. Tu hoches la tête, silencieusement. Sa question n'est pas inutile. Le truc c'est que tu veux pas le voir comme perdu. C'est pas ton ego qui est en jeu maintenant, du moins pas seulement. T'as beau réfléchir, t'as beau vouloir éliminer certaines de tes pensées, t'as tout de même envie de la sauver cette relation. T'aurais pu te dire dès le début que tu voulais pas la sauver. Laisser les choses se faire d'elles-même et éventuellement, toi et Alix, ça n'aurait été qu'un lointain souvenir. " C'est peut-être perdu, mais on ne conquiert pas l'amour de sa vie en se disant que ça n'en vaut pas la peine. Je suis pas vraiment du genre à parler sentiments et à fêter la St Valentin, mais quand y a quelque chose, sans parler d'histoire d'ego, il faut quand même essayer." Tu pourrais te dire que t'as pas envie, qu'il faut que tu laisses le temps décider pour toi. Mais t'es pas vraiment à laisser le destin décider avec qui tu ferais une partie de ta vie.

Tu te tournes de nouveau vers les fleurs autour de toi. "
Les chrysanthèmes ça ira très bien. C'est presque un enterrement quand on y pense."

© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tempestaire
Messages : 376
Age du personnage : 37
Race : Tempestaire d'orage
Métier/Etudes : Fleuriste
Ça ne coûte rien ? Une montre, c'est tout de même pas donné ! Enfin, là dessus tu ne dis rien. Les questions d'argent, ça peut jeter un froid et t'avais pas envie de ça. « Non, ça ne coûte rien ... » Tu l'écoutes faire son speech, cette fois plus concentré sur lui que sur ton œuvre. Chose inouie, tu avais l'impression qu'il écoutait ce que t'avais à lui dire. Plus incroyable encore : ton avis semblait avoir de l'importance et, ça, c'est pas souvent que ça t'arrive. D'habitude, t'es juste bon à amuser la galerie. Fais gaffe, faudrait pas non plus que t'y prennes goût.

« Pfiou, vous auriez pu préciser que c'était l'amour de votre vie. Je pensais pas que ça existait encore, ces choses là. » Tu poses tes ciseaux près de ta radio et retournes dans tes fleurs. « Les chrysanthèmes c'est ringard ! On reste avec des stargazer, puis avec des roses oranges et des hibiscus de Chine ça sera joli. Force et douceur ! » Chaque fois tu lui montrais les plantes que tu mentionnais, histoire qu'il ne soit pas trop perdu. Tu t'emportais peut être un peu trop, tu voulais qu'il soit beau, son bouquet. En fin de compte, tu avais quand même choisi à sa place. Comme toujours. Ton visages émerge d'entre deux étagères de pensées en pots, tu cherches ton client comme un suricate. « Ou vous préférez peut-être autre chose ? » que tu demandes avec un sourire trop large pour ton propre bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Magicienstaff
Messages : 3714
Race : Chasseur / Magicien
Métier/Etudes : Détective privé


no good excuses


Tu roules pas sur l'or, toi. T'es juste un privé qui se fait des thunes là où il peut. Mais t'as jamais vécu au dessus de tes moyens et t'es pas très dépensier, alors t'as de l'argent à mettre là où tu veux. Donc dépenser une petite centaine, ça te dérange beaucoup moins qu'à certains. Pour toi c'est rien, si ça peut sauver ton couple. Le seul problème, c'est de savoir si c'est vraiment le cas. Est ce que deux cadeaux pourront réellement effacer les mois que t'as passé sans Alix à croire qu'il t'avait quitté comme un lâche, ces soirées que t'as passé à penser à quelqu'un d'autre, à développer des sentiments que tu voulais pas? Est ce que tu peux racheter tous les moments que tu voudrais effacer et ceux que tu voudrais avoir vécu? Ce serait limite parfait pour une dissertation de philo. Mais t'es largué. Un peu moins qu'au début, quand t'as vu Alix dans ton appartement, mais t'es toujours pas dans le meilleur des états. C'est pour ça que tu racontes ta vie à un fleuriste que tu connais pas. Mais t'as toujours été doué pour écouter les gens, c'est ton métier qui fait ça, t'as pas peur de t'ouvrir non plus, même si t'es loin de le faire totalement.

Tu secoues la tête, toujours un sourire aux lèvres. Quand il te quitte, c'est là qu'il faudrait que les gens s'inquiètent, t'as tendance à sourire beaucoup, même si parfois, ton sourire, il est pas trop rassurant. "
Je ne sais pas s'il l'est, mais on va pas tenter le diable en faisant comme s'il ne l'était pas."
Tu le trouves quand même bizarre ce fleuriste. Pas d'une mauvaise façon, en vérité, mais dans le sens où tu n'as pas croisé beaucoup de gens comme lui. Aucun, pour dire la vérité. Alors il t'intrigue un peu. " Non ça me va parfaitement, merci. Les fleurs,
c'est votre passion depuis longtemps? C'est pas vraiment commun comme vocation."
C'est pas une critique, en vérité, plutôt une observation. Toi t'admires un peu le fait qu'il connaisse toutes les sortes de plantes qui se trouvent dans sa boutique. T'as du mal, toi, à en différencier beaucoup. Alors les nommer ...
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tempestaire
Messages : 376
Age du personnage : 37
Race : Tempestaire d'orage
Métier/Etudes : Fleuriste
Si ça lui plaisait, ça t'arrangeait bien. Ça t'étonnait un peu qu'il ne vienne pas choisir les fleurs à offrir mais bon, au moins tu lui avais proposé. Tu sélectionnes les plus belles et les ramènes derrière ton comptoir. Tu baisses un peu le volume de ta radio. « Une passion ? » Tu te penches pour attraper ton rouleau coucher de soleil, du vélin très fin et un peu rêche au touché. Tu souris. « Nan, c'est pas ça ma passion. Ca c'est juste un truc comme ça. Mon vrai métier c'est danseur, puis j'suis un peu globe-trotteur. J'ai la bougeotte et je m'arrête où on me file du travail. Ici, c'est tombé sur fleuriste. » Tu n'avais pas levé les yeux, trop concentré à arranger tes fleurs, les agrémenter de quelques branches d'osmonde royale pour faire respirer le bouquet. « Après, si j'en connais un rayon sur les plantes, c'est la faute à mes parents. Hippies et botanistes ! Les deux, tous les deux ! J'vous raconte pas le calvaire. Encore heureux qu'ils nous aient pas appelés Fougère et Pâquerette, ma sœur et moi ! » Tu te marres. Merde, Fougère Skjeggestad, ç'aurait été comique. Ou dramatique. Quelques nœuds de raphia pour tenir le papier et le film plastique ensemble, ton bouquet était terminé. Tu fais quelques additions dans ta tête et lui annonces un nombre. De toute façon, c'était pas toi qui fixait les prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
no good excuses + SOL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [EDH] Wrexial, UB contrôle good stuff
» Good english / german news radio for podcast
» Salutations et excuses...
» Sanae = good girl ? Screw that !
» Good morning sweetie [with Bel']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Golden Coast-