Aisling ☾ A dream, a vision

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Oracle
Messages : 45
Race : Oracle
Métier/Etudes : Propriétaire d'une libairie
Aisling Fitzpatrick
Oracle

nom Fitzpatrick prénom Aisling âge 23 ans lieu et date de naissance Née à Bray le 20 mars 1994orientation sexuelle Homosexuelle statut marital Célibatairemétier/études Propriétaire d'une librairie situation financière Plutôt aisée ft Chloë Grace Moretz (avatar fiche @Valtersen)

« Made to live in darkness »

J'écris un journal intime depuis le début de l'adolescence, quand j'ai découvert Le journal d'Anne Franck et Le journal d'une sorcière. Bon je ne suis pas une sorcière ni une enfant juive pendant une guerre dominée par un gouvernement antisémite, mais j'ai eu envie quand même. Mais j'aime la douceur des carnets haut de gamme que j'utilise - une rare indulgence à ma politique écologique d'écrire le maximum en numérique. ☾ A propos de politique écologique, je suis pour les cours en numériques, le courrier en numérique, je reçois même mes impôts par mail. Bizarre pour une libraire ? Pas vraiment, les livres que je vends sont fait (enfin en grande majorité) pour durer et être transmis, pour durer une vie voir plus. Alors oui ça vaut la peine de les faire imprimer sur papier. Alors que les cours d'élèves qui vont les brûler à la fin de leur scolarité, c'est du gâchis de papier (et d'arbres). ☾ Toujours dans ma lutte écologique, j'ai une petite voiture électrique - mes parents voulaient m'acheter une voiture de marque, une mini ou un coupé sport, mais à ce pris-là j'ai réclamé une voiture électrique qui me suffit amplement - pour les longs trajets, je préfère autant ne pas conduire. ☾ En bonne écologiste accomplie, j'achète ma nourriture localement, c'est plus cher mais je peux me le permettre, et ça encourage l'économie local. Pour le reste que je ne peux pas acheter localement, je prends ce qui est le respectueux de l'environnement. Oui, je peux passer un certain dans un magasin pour obtenir exactement ce que je veux. ☾ J'adore customiser mes vêtements, leur ajouter une touche personnelle, un truc qui les rend différents de ce que j'ai acheté en magasin. Disons que violoncelle à part, c'est ma touche créative. ☾ Donc oui, je joue du violoncelle, depuis gamine. Je suis même plutôt bonne, mes parents voulaient que je fasse partie d'un orchestre philharmonique. Mais j'ai vu suffisamment de films et séries pour savoir que c'est un univers impitoyable, alors non merci. (Et si vous trouver que c'est un instrument ennuyeux, alors vous avez zappé le côté sexy de la chose.) ☾ Il y a eu une époque où je travaillais comme bénévole dans une école pour mal-voyant, l'un des professeurs étant un ami de mon grand-père. J'y allais lire des livres pour les plus jeunes, qui ne savaient pas encore bien lire en braille. J'en ai d'ailleurs profité pour apprendre à lire en braille, ce dont je me félicite au cas où je n'arrive pas à empêcher ma vue de se dégrader. ☾ Paradoxalement, apprendre le braille m'a donné envie d'apprendre aussi le langage des signes. Comme c'était proposé en option pendant mes études, je n'ai pas hésité, même si je dois admettre que depuis, je suis un peu rouillée. ☾ Le fait d'avoir appris le braille et le langage des signes, couplé avec le fait de rendre la librairie suffisamment originale pour qu'elle ne fasse pas faillite, m'a donné envie de créer des sections pour les enfants qui ont des handicaps, ou plus simplement des difficultés. Il y a donc désormais un rayon avec des livres en braille (avant mon grand-père en commandait quand c'était nécessaire mais n'en garder pas en rayon), un autre avec des audiobooks, ou encore des livres adaptés aux dyslexiques. ☾ Café. J'y suis accro, que ce soit dans les desserts, ou dans les boissons. Chaudes, froides, glacées, peut importe, mais je dois avoir ma dose de caféine. Autant dire que les employés du Starbucks du coin me connaissent bien, et que mon café m'attend chaque matin en arrivant. Il faut dire que depuis leur vitrine ils peuvent me voir sortir de la porte sur le côté de la librairie, et que le temps de faire les quelques dizaines de mètres qui nous séparent, mon gobelet avec mon nom dessus est déjà rempli. Bon j'admets que c'est bizarre de venir ici prendre mon café alors que j'habite au-dessus de la librairie, mais j'adore leurs boissons.


Aisling se définit comme une personne sociable. En effet, elles est amusante, tendre et tolérante, ce qui met les gens à l'aise et ce fait qu'elle est populaire, se faisant rapidement des amis. Confiante et optimiste, elle incarne également la joie de vivre, ce qui a tendance à attirer encore plus les gens à elle. Par sa loyauté, sa détermination et son pragmatisme, elle est une confidente appréciée, une amie qui trouve toujours la solution au problème. Professionnellement, elle démontre quotidiennement qu'elle est autonome, entreprenante et inventive. Mais quoi qu'il arrive, elle est combative et dynamique, affrontant ses problèmes sans jamais baisser les bras.

Pourtant elle n'est pas parfaite, et notamment on lui reproche d'être têtue, bornée quand elle a décidé de ce qu'elle veut, ne laissant personne la contredire, qe qui la rend également autoritaire. Elle peut se montrer provocatrice quand elle ne veut pas lâcher le morceau. Egalement possessive tant avec ses proches que ses biens, elle peut être très rancunière contre les personnes qui se moquent d'elle ou lui jouent un sale tour. Bien qu'elle soit impulsive et bavarde, elle a aussi un côté cachottier et secret, développé à force de cacher ses pouvoirs. Ces derniers temps, elle se montre de plus en plus lunatique, et versatile, ses visions, inconnues des autres, la poussant à changer parfois brusquement de comportement, et les migraines associées la rendant parfois plus sèche qu'elle ne l'aurait voulu. Malgré sa sociabilité et ses talents d'écoute, elle se montre sans le savoir égocentrique, plus préoccupée par elle-même qu'elle ne le réalise.

story of my life

Petite dernière d’une fratrie de trois, elle était un peu l’élément inattendu de la famille, et pourtant bienvenue, apportant une touche de féminité à la famille Fitzpatrick. Une famille banale, heureuse dans laquelle la jeune fille s’est épanouie, cherchant sans cesse à rattraper ses frères aînés pour jouer avec eux, la première à câliner ses parents pour obtenir ce qu’elle voulait. A moitié enfin gâtée, à moitié fille prodige, elle se révéla être excellente musicienne, jouant du violoncelle avec talent. Lorsqu’elle n’essayait pas de s’inviter dans les activités de ses frères, ou qu’elle ne jouait pas de son violoncelle, elle aimait passer du temps avec son grand-père. Ou pour être plus exacte, elle aimait s’installer dans un coin de sa librairie et lire tous les livres qui lui tombaient sous la main, ce que son aïeul ne lui a jamais reproché, loin de là, la conseillant dans ses lectures et lui demandant son avis sur les derniers bouquins jeunesse qu’il mettait en vitrine. On ne peut pas dire qu’elle ait vécu quoi que ce soit d’extraordinaire jusqu’à sa majorité. Oh bien sûr, il y a eu des hauts et de bas, notamment quand elle réalisa son homosexualité, qui perturba grandement sa famille, des catholiques pures souches comme tout irlandais digne de ce nom. Mais ils parvinrent à concilier l’orientation sexuelle d’Aisling avec leurs croyances A la fin du lycée, au regret de ses parents qui avaient espéré la voir intégrer un conservatoire, elle s’inscrivit à l’université de Bray, soucieuse de ne pas s’éloigner de son grand-père dont la santé déclinait, et entama une double licence littérature et commerce. Et pour cause, elle avait déjà décidé de reprendre la librairie de son grand-père pour qu’il puisse prendre sa retraite et se reposer. D’ailleurs elle avait déjà commencé à travailler à mi-temps dans la librairie depuis ses seize ans, l’endroit regorgeant de souvenirs d’enfance et d’odeur de papier qui lui plaisait tant. Malheureusement l’état de son aïeul se dégrada rapidement, trop rapidement, et il mourut quelques jours après qu’elle décrocha sa licence. Abandonnant l’idée de continuer en master, elle reprit donc de manière définitive la librairie, celle-ci lui ayant entièrement léguée, sans surprise pour personne. Du haut de ses vingt-et-un an elle avait donc son propre commerce, qu’elle gérait plutôt bien malgré son deuil. Sa vie calme n’avait rien d’extraordinaire mais elle lui convenait parfaitement. Cependant les choses changèrent peu avant ses vingt-deux ans.

21 Décembre 2015
Il s’est passé un truc étrange aujourd’hui. Le truc le plus flippant de ma vie je crois, presque autant que The Ring. D’abord il faut que je raconte ce qui s’est passé la semaine dernière. Je venais de fermer la boutique, j’avais verrouillé la porte, et j’étais en train de ranger le rayon enfants, qui bizarrement est jamais en ordre à la fin de la journée. Et puis là, ça s’est mis à sentir le cramé. Si j’avais été dans l’appartement, j’aurais pu croire que j’avais laissé quelque chose brûlé dans le four. Sauf que dans la librairie ça n’aurait jamais dû être le cas. Alors j’ai paniqué. Parce que feu et livres papier, c’est la pire combinaison possible. Sans réfléchir, j’ai suivi la fumée, et très vite j’ai dû mettre la manche devant la bouche pour respirer. SI j’avais un brin de jugeote, ça aurait dû suffire pour me faire faire demi-tour et appeler les pompiers. Mais c’est la boutique de grand-père, et j’ai eu tellement peur de la perdre, je n’ai pas réfléchi. C’est seulement quand je me suis retrouvé en face du feu, les flammes montant jusqu’au plafond, les livres enflammés tombant des étagères, que j’ai réalisé que je ne pouvais plus rien faire. Bon j’ai pas bougé mon cul pour autant, conne comme je suis, je suis resté figée un moment, avant d’enfin faire me précipiter vers dehors. Mais je devais avoir mon esprit enfumé, et je suis tombée par terre, m’assommant à moitié au passage. Sauf qu’entre l’horrible mal de tête et mon esprit déjà pas très clair, je me suis évanouie. Pour la première fois de ma vie, je précise. Bon, jusque-là, rien d’étrange, en tout cas, ça avait l’air totalement réaliste, je n’ai rien remarqué d’étrange – mis à part ce fichu incendie. Et pourtant quand je me suis réveillé. J’avais si mal à la tête que je n’ai pas tout de suite réalisé ce qui s’est passé. Puis les images du brasier me sont revenus en force et j’ai essayé de me relever – pour finir par terre, j’avais trop le vertige pour me mettre sur mes pieds. Forcée à rester immobile le temps que ça passe, j’ai fini par réalisé des détails qui clochaient. Déjà, tout était calme. Pourtant un feu c’est bruyant, ça crépite, il y a des objets qui tombent quand les meubles brûlent, bref ça s’entend. Malgré ma migraine, j’ai réussi à me concentrer assez pour voir qu’il n’y avait pas de fumée, et ça ne sentait plus le brûlé. Quand j’ai enfin réussi à me tenir debout, je suis partie voir le rayon où j’avais vu l’incendie – mais il n’y avait rien du tout. Du coup j’ai fini de fermer en me disant que j’avais dû tomber, m’assommer et fait un rêve. Mais j’avoue, ça m’a fait flipper à mort. Parce que l’idée que la librairie de grand-père brûle. Brrrr. Alors dès le lendemain, je me suis acheté un extincteur et un détecteur de fumée, et j’ai appelé une entreprise pour remettre le magasin aux normes de sécurité – voir même plus. J’imagine que Papy sur ses vieux jours a dû oublié de protéger la boutique contre le feu – et j’avoue ne pas y avoir moi-même pensé. J’en suis venue à me dire que c’est mon inconscient qui est venu me rappeler de le faire. Sauf qu’aujourd’hui, après que le dernier client soit sorti, le détecteur de fumée s’est déclenché. Bon je ne suis pas fière de dire que j’ai dû rester trente bonnes secondes debout sans bouger en flippant à mort. Puis j’ai couru attraper l’extincteur et j’ai mis fin au feu avant que ça ne brûle autre chose que le mur et le bord extérieur d’une étagère. Après avoir dégagé la mousse, j’ai vu que la prise était cramé. Bon pas besoin de la police spéciale incendie pour comprendre d’où ça venait. Puis j’ai réalisé dans quel rayon j’étais. Celui où avait commencé le feu dans mon « rêve ». Autant dire que je ne me suis pas sentie à l’aise, loin de là. Je ne me sens toujours pas à l’aise. Ce n’est pas une coïncidence, ce n’est pas possible. Et c’est terrifiant d’y penser. D’ailleurs, je crois que je vais dormir les lumières allumées. Si je dors. Ah et demain j’appelle un électricien.

Avec un peu de recul, elle réalisa que si elle n’avait pas eu de vision, sa boutique aurait brûlé, puisqu’elle n’aurait pas acheté le détecteur et l’extincteur. Elle en fut reconnaissante, même en temps mal à l’aise, ignorante de l’origine de ces prédictions si vivides. Car par la suite, d’autres visions, plus anodines, lui parvinrent, toujours accompagnées d’un horrible mal de tête. Souvent utiles, mais parfois Aisling ne comprenait pas le but de ces visions ; quel intérêt de voir à l’avance sa facture d’électricité arriver ? En tout cas très vite, elle se mit vite à éplucher les livres traitant de voyance, menant aussi des recherches sur internet, réalisant que beaucoup d’informations récoltées ne valaient rien. Elle décida aussi de consulter des voyants, se disant qu’ils pourraient l’aider, mais très vite elle s’en retrouva dégoûtée, entre escrocs et siphonnés, elle renonça à chercher de l’aide extérieure. Pendant des mois, elle continua à avoir ces visions, sans la moindre explication sur leurs origines ou leurs buts, sachant qu’elles venaient toujours avec douleurs. Autrement sa vie avança avec un seul changement notable, une paire de lunette qu’elle avait dû s’acheter après une visite chez l’ophtalmologiste. Car malheureusement ses migraines ne se cantonnaient pas aux moments où elle avait ses images prémonitoires, mais également lorsqu’elle se concentrait trop ou longtemps sur des textes – ce qui représentait une importante portion de sa vie. Pendant plus d’un an, sa vie continua de la sorte, pendant qu’elle s’habituait à ses visions – et ses lunettes aussi.

24 Juillet 2017
Ça fait un moment que je cherchai un ou une employée. Depuis que j’ai décidé de moderniser la librairie pour y inclure une section sur les audiobooks, et une autre où l’on vend des liseuses électroniques, il y a une plus grande clientèle, le retour de celle qui avait doucement disparu avec l’ère des achats de livres sur Amazon et compagnie. Mais apparemment une librairie qui les aident à se mettre au numérique semblent les enthousiasmer. Peut-être que le fait de disséminer des avis ça et là avec des post-it sur les livres aident aussi. J’envisage sérieusement de lentement réinventer la librairie, de l’axer plus sur les services complémentaires et aussi d’insister sur la relation libraire-client, car c’est ce qui me permettra de concurrencer les achats de livres en ligne, mon plus grand ennemi. Enfin, je n’avais pas l’intention de parler de ma stratégie commerciale, je me suis égarée. Je voulais parler d’ELLE. La belle rousse qui est venue postuler, pour le poste. Siam O’Raghailligh. Elle a de jolis tatouages et surtout un magnifique sourire. J’ai eu un mal fou à me concentrer après qu’elle soit partie, en m’ayant laissé son CV. Dès que j’ai fermé la boutique hier, je me suis précipité sur le bout de papier. J’ai tout lu avidement, curieuse d’en savoir plus sur elle. Par pour juger de ses capacités, j’ai su avant même qu’elle mette les pieds hors de la boutique que je vais l’embaucher. Et ce pour les mêmes raisons pour lesquelles j’ai eu un coup de cœur pour elle – non pas parce que j’ai eu un coup de cœur pour elle. En plus d’être belle – ce qui est un plus non négligeable quand on est au contact des gens – elle semble avoir une grande culture en matière de livres et nul doute qu’elle pourrait m’aider à coller mes fameux post-it « avis du libraire » sur les bouquins. Et la lecture de son CV ne fait que m’encourager à la prendre à la librairie, qu’elle s’y connaisse en manga et BDs d’une part et qu’elle soit artiste d’une autre part, étaient des bonus qui complétaient parfaitement mes propres lacunes – quand bien même je m’intéresse à l’art et que j’ai lu quelques mangas et BDs, je suis loin de l’égaler, c’est évident. Autant dire que ça m’a mise de bonne humeur, et j’ai voulu la rappeler dès ce matin pour lui annoncer qu’elle avait le job. J’ai composé son numéro mais, ce n’est pas voix douce qui m’a répondu. C’était une voix masculine, visiblement las à la façon dont il m’a répondu. Quand je lui ai fait savoir que je voulais à Siam, il y a eu un silence au bout de la ligne. Un silence très gênant et j’ai frémis. Finalement la voix m’a répondu que la jeune femme avait succombé. Choquée, j’ai lâché un « quoi » des plus malpolis, alors que le sang s’est mis à tambouriner à mes tempes. La voix au bout du fil m’a appris qu’elle avait fini par mourir dans la nuit malgré les soins Après ça je ne me rappelle plus trop ce qui s’est passé, avec mon mal de crâne et le choc de la révélation, mais j’ai raccroché. Comment avait-elle pu mourir alors qu’elle était en pleine forme la veille ? Ça ne faisait aucun sens, j’étais perdue et je me suis laissé tomber à terre, la douleur sous mon crâne se faisait trop forte C’est finalement ça qui a fait un déclic dans mon esprit. La migraine, cela voulait dire que ce n’était pas vrai c’était une « vision ». Parce qu’en un an, j’ai appris que mes présages ne se manifestaient pas seulement par la vue, mais par tous les sens. Du coup, je me suis posée une foule de question. Comment allait-elle mourir ? Y aurait-il un moyen de la sauver ? Malheureusement, cet « appel » bien que révélateur m’a laissé dans le flou total. La seule chose que je peux faire maintenant, c’est attendre d’autres aperçus du futur. Au bout du compte, quand je l’ai appelée un peu plus tard, après que mon mal de crâne se soit calmé, mon euphorie avait disparu, même en sachant qu’elle vient travailler dès demain.

Depuis que la venue de la rousse à la librairie, Aisling eut le droit à deux autres aperçus de l’avenir annonçant la mort de Siam, mais pour l’instant elle ignore comment, et elle n’a pas osé lui en parler. Comment annonce-t-on à quelqu’un qu’on a des visions et que celles-ci annonce la fin de la personne à qui on parle ? Surtout que depuis quelques jours, ce n’est pas le seul problème. En effet, sa vue lui posant des problèmes, elle a récemment rendu visite à son ophtalmologiste qui lui a appris que ses yeux se dégradent à une vitesse alarmante – et que dans le meilleur des cas elle ne deviendra aveugle que d’ici dix ans. Il n’a pas fallu longtemps à la jeune femme pour comprendre que sa cécité à venir et son don récent sont lié, puisqu’elle n’avait aucun problème de vue avant sa première vision. Ce qui lui donne encore plus envie de découvrir d’où vient cette capacité – et surtout de déterminer comme y mettre fin. Car Aisling préfère de loin garder sa capacité à lire les livres qu’elle affectionne tant que de pouvoir savoir l’avenir. Elle espère donc pouvoir mettre fin à son don bientôt – ou en tout cas, juste après avoir trouvé comment sauver la belle rousse qui hante son esprit.

Salut salut ! Moi c'est Lulla(by) aka Monica et je débarque du haut de mes 24 ans. J'aime moi écrire et lire, la chimie et glander, je déteste faire le ménage, les hypocrites et manger du lapin (qu'on les laisse vivre !) et on me dit souvent que que je suis agressive IRL mais c'est juste ma façon de parler, et IVL on me dit rien en particulier, je dois faire peur (ou j'utilise pas assez de smileys ...). On me verra dans les parages plusieurs fois par semaine au minimum, ne serait-ce que pour voir les nouveautés. Je suis fier(e) de dire que j'ai découvert le forum grâce à une pub facebook (mais je suis pas sûr que je dois en être fière ^^') et d'ailleurs je le trouve toujours très beau, j'adhère au choix des couleurs et surtout du design CLAIR. Je suis un inventé et puis je tenais à terminer en vous disant que je vous aime tellement que vous allez m’avoir en double :huhu : !


chloë grace moretz ► aisling fitzpatrick

aisling fitzpatrick



_________________

I can see it coming
I can see you running, running, every night from the same darkness. It's coming, coming. But you are not alone, if you just say the word I'll be there by your side.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tempestairestaff
Messages : 1499
Age du personnage : 25
Race : Tempestaire d'eau douce
Métier/Etudes : Co-gérante dans une galerie d'art et petite trafiquante en tout genre. "Demandez, j'ai" est ma devise !
J'ai tellement de bons souvenirs avec cet avatar
Re-bienvenue parmi nous avec ta louloute et bon courage pour ta fiche

_________________
I'm lost in my head
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Métamorphestaff
Messages : 1993
Age du personnage : 25
Race : Métamorphe (louve)
Métier/Etudes : Était externe en chirurgie mais occupe actuellement un petit boulot de secrétaire
Re bienvenue et hâte d'en lire plus avec ta louloute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Métamorphe
Messages : 138
Age du personnage : 31
Race : Métamorphe loup
Métier/Etudes : Professeur d'histoire remplaçant à l'université
Re bienvenue

_________________

   
On ne se sert pas d'un boulet de démolition pour exterminer une souris. Liam a ses points forts.

   
La subtilité n'en fait pas partie.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Métamorphe
Messages : 172
Age du personnage : 30
Race : Métamorphe guépard
Métier/Etudes : Psychologue
Rebienvenue ^^
Excellent choix d'avatar

_________________



I will be the one who comes to rescue you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain
Messages : 33
Race : Humaine
Métier/Etudes : Dessinatrice, illustratrice, elle fait des BD, mais surtout des mangas. Mais pour parvenir à vivre décemment, elle bosse dans une petite librairie. Elle fait également du babysitting, et bosse parfois comme serveuse ou caissière (tout ce qui peut l'aider à avoir un peu plus d'argent). Elle est également modèle photo.
Oh, une jolie violoncelliste
Siam est déjà fan de la proprio de la librairie où elle bosse

*File*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Oracle
Messages : 45
Race : Oracle
Métier/Etudes : Propriétaire d'une libairie
Merci à tous

Je suis contente que le vava plaise

Et c'est pas Aisling qui va se plaindre de l'admiration de Siam

_________________

I can see it coming
I can see you running, running, every night from the same darkness. It's coming, coming. But you are not alone, if you just say the word I'll be there by your side.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Métamorphestaff
Messages : 1993
Age du personnage : 25
Race : Métamorphe (louve)
Métier/Etudes : Était externe en chirurgie mais occupe actuellement un petit boulot de secrétaire
Bienvenue chez nous !
« I want you in my team ! »


Le petit mot du staff

Re bienvenuuuuue ! J'adore ta fiche et le lien avec Siaaaam C'est trop cool Hâte d'en savoir plus sur vous deux !

Les liens utiles !

Maintenant que tu es validé, toutes les possibilités s'offrent à toi ! (Rien que ça). Je te propose d'aller faire ta fiche de liens pour te lier avec les autres membres du forum ! N'hésite pas à te connecter également à la CB où tu pourras discuter et faire plus facilement connaissance avec tout le monde.

Si tu es un peu perdu, et que tu sens bien qu'un peu d'aide ne serait pas de trop, n'hésite pas à te tourner vers le parrainage, toute note communauté sera prête à t'aider

Certaines personnes dans ton entourage te manquent? Pas de problème, j'ai la solution à ton angoisse, cette catégorie te permettra de créer tes scénarios ou pré liens.

Et enfin, si le forum te plaît et que tu veux aider à son bon fonctionnement, n'oublie pas de voter sur le top site régulièrement ! Bon jeu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Oracle
Messages : 45
Race : Oracle
Métier/Etudes : Propriétaire d'une libairie
Merci ! Contente que notre lien te plaise Même si pour l'instant il ne se passe pas grand chose

_________________

I can see it coming
I can see you running, running, every night from the same darkness. It's coming, coming. But you are not alone, if you just say the word I'll be there by your side.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Aisling ☾ A dream, a vision
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Trad. par Hanatamago] Touhou Shikouhana ~ Seasonal Dream Vision
» One Dream One Soul One Prize One Goal One CocoTapioca
» Article d'une vision sur l'arcade
» [Tuto] Comment augmenter le champ de vision ?
» [News] GOLDORAK O.V. Terre Alcor (High Dream) 2008.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les passeports :: Les habitants officiels-