ALIX ⤀ I feel everything

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Fée
Messages : 1428
Age du personnage : 27
Race : Fée
Métier/Etudes : Assistant social
V. Alix Sweetman
Fée

nom Sweetman prénom Victor Alix âge 27 ans lieu et date de naissance Bray, Irlane le 2 Avril 1990 orientation sexuelle Bisexuel statut marital En couple avec Jägger, mais c'est un peu compliqué en ce moment, on ne va pas se le cacher métier/études Assistant social situation financière Moyenne et stable ft Max Riemelt

« Your stare makes me freeze but I can't stay still »

J'ai toujours vécût à Bray. Et si j'ai haïs cette ville pendant un bon moment, finalement je l'aime bien + Je suis Irlandais, mais je préfère nettement le Rock à nos musique folkoriques + Après une journée difficile, j'aime bien aller boire un verre... Ou deux... Ou trois... Ou... Bref, vous avez comprit. + J'ai un humour un peu douteux parfois... Et vous êtes pas obligé de rire à toutes mes blagues + Je me brosse les dent après chaque repas. Je sais, c'est normal, mais je préfère préciser, on sait jamais. Je trouve ça important d'avoir une haleine fraîche et de belles dents. + D'ailleurs j'ai souvent des chewing-gum sur moi. Ben quoi vous avez pas vu la pub « Un repas, un café, un freedent » ? + D'ailleurs j'aime bien le café, mais j'évite de trop en boire je suis déjà bien assez actif comme ça. +   C'est vraiment pas original, mais mon plat préféré reste et restera toujours la pizza. +  J'aime pas les chiens... Et je crois que c'est réciproque.  + La pluie, la neige, la grêle, le vent... Ca ne me dérange pas du tout, par contre je dois bien avouer que je suis du genre frileux comme gars. Donc compter pas trop sur moi mesdemoiselles pour que je vous passe ma veste. + Et paradoxalement, je suis toujours le premier à enlever mon tee-shirt quand il fait trop chaud. Pas forcément pour le plaisir de vos yeux, juste parce que je suis plus à l'aise comme ça. Je n'ai jamais été très pudique, c'est vrai. + J'étais très sportif quand j'étais jeune, je faisais du basket, du hockey sur glace, des match de rugby entre pote régulièrement. Maintenant, je n'ai plus vraiment le temps de faire tout ça avec mon travail, je me contente d'aller courir un peu quand j'ai le temps. Donc surtout le dimanche matin. + Je fais pas mal de bénévolat quand j'ai du temps libre. Souvent parce que ma mère m'entraîne dans ses trucs, mais pas que.
Ca m'est arrivé plusieurs fois de remplacer les coatch des équipes de baskets et hockey des jeunes de la ville. + C'est cliché pour une fée, je sais, mais j'adore danser. C'est ma mère et même toute ma famille en fait qui m'a refiler ça et qui m'ont apprit. Donc oui, je sais bien danser, du rock'n'roll à la valse, je maîtrise un bon nombre de truc. Je crois qu'on peut dire que j'ai ça dans le sang. mais je ne suis pas du genre à m'en vanter. Je préfère rester discret là dessus. C'est bien trop cliché.


Si on part de la surface pour aller plus en profondeur (le premier qui fait une blague salace avec cette phrase je lui fais manger ma chaussure droite), je suis quelqu'un de souriant. La vie est trop courte pour faire la tête sans arrêt. Quoique n'allez pas croire que je ne me plains jamais. Il y a bien des moments où j'en peux plus moi aussi. Mais en règle général je suis du genre optimiste et sociable aussi. J'ai aucun mal à aller vers les autres. Cependant, ce sont parfois les autres qui m'évitent. J'ai peut-être tendance à être un peu lourd parfois ou exaspérant d'après certains. Je suis toujours plein d'énergie et impulsif, à tel point que ma famille pensait pendant un temps que j'avais des Trouble de déficit de l'attention avec hyperactivité, mais non. J'ai juste un peu plus d'énergie à revendre que la plupart des gens ici.

Pour le moment je dresse plutôt un beau portrait de moi en fait. Cependant, je suis désolé de vous décevoir, mais je ne suis pas parfait. A cause de mon impulsivité et ma légère tendance à tout prendre à la rigolade m'attirent souvent des problèmes. En général j'essaye de m'en sortir pacifiquement. Mais si ça ne marche pas, je suis capable de devenir assez violent et de laisser mes poings parler pour moi. Toutefois, je regrette souvent mes actes. Je n'aime pas faire du mal aux autres. Je préfère largement aider les gens que de les enfoncer encore plus (Quoi ? Vous voulez que je vous fasse bouffer la chaussure gauche aussi ?).

Souvent je passe pour un type immature, qui aime s'amuser, profiter de la vie, faire la fête, rire pour un rien. Mais ce n'est pas forcément toujours vrai. Au travail je me montre bien plus sérieux et organisé, ce qui en étonne plus d'un. Mais ça ne m'empêche tout de même pas de faire quelques blagues de temps à autre avec mes clients. Je sais faire la part des choses, il y a des moments pour s'amuser et d'autre pour travailler. Cependant, on me reproche souvent d'être trop sérieux au travail et pas assez à l'extérieur. J'avoue, je suis parfois un peu naïf, surtout après quelques verres en fait. Même si je peux être méfiant, il n'est pas si difficile de gagner ma confiance. Mais attention, je peux aussi me montrer très rancunier. Il y a certains sujet avec lesquels on ne blague pas.

story of my life

Il n'y a pas grand chose de classe à dire quand on vient de Bray et ceux qui y ont vécût pourront vous le confirmer. Ce n'est pas parce que cette ville est remplie de créatures magiques qu'elle est si différentes des autres. Et c'est bien de là que je viens. Je suis Irlandais ce qui longtemps été un de mes plus grand regret. Vous pouvez pas savoir le nombre de fois où j'ai harcelé mes parents en leur demandant pourquoi on était pas Américain. Tout semble tellement plus cool aux Etat-Unis. Mais j'ai finis par me faire à l'idée. On ne choisit pas sa nationalité, ni sa famille... ni son nom d'ailleurs. Victor Alix Sweetman... Vous trouvez pas que ça ressemble à une mauvaise blague ? J'adore ma famille hein ! Mais ça... C'était juste pas possible.

Bray est une ville calme, il n'y a pas de conflit avec la IRA ou des conneries du genre. Pourtant, il fut une époque où ma mère à su faire sensation en ville et à été au centre de beaucoup de conversation. Les Sweetman sont une famille de fées, tout le monde le sait à Bray. Ils sont là depuis des générations à tel point qu'ils font partis du décors à présent et ce ne serait pas vraiment étonnant de trouver des Sweetman dans d'autre coin de l'Irlande, mais la plupart vivent à Bray. Pour en revenir à ma mère, toute cette histoire remonte à plus d'une quinzaine d'année à présent.
Des boucles blondes, des yeux clairs, un pas léger et un air décidé, il est clair qu'à Bray, Bridget Sweetman en faisait tourner des têtes. Mais si ses parents savaient qu'elle n'était pas la plus sage de toute les fées, ce fut un choc (suivit d'un énorme scandale) lorsqu'ils apprirent que Bridget, à 16 ans à peine était enceinte de son petit-ami actuel. Malgré la fuite de ce dernier, les longs débats avec la famille Sweetman, les rumeurs, les médisants et les regards de travers des habitants de Bray, rien ne réussi à convaincre Bridget d'abandonner son enfant d'une manière ou d'une autre. C'est dans ce beau bazars que je suis né.
Élever un enfant seule alors qu'on a même pas fini le lycée n'était évidemment pas une chose aisée et Bridget ne s'en serait sans doute jamais sortie sans l'aide de ses parents, ses frères et soeurs, de ces cousins, de ses amis, etc. Heureusement que chez les fées et surtout chez les Sweetman on se serre les coudes quoiqu'il arrive. Puis, d'après les dires de ma mère, personne ne pouvait résister à ma petite bouille d'ange. Evidemment je n'avais pas du tout conscience de tout le remue-ménage que ma naissance avait bien pu provoquer. Bridget dû faire une croix sur ses études pour se mettre à travailler au plus vite. Et ne regretta jamais son choix que de m'avoir eu, malgré les difficultés. Tout du moins, c'est ce qu'elle m'a toujours fait comprendre.
Ainsi j'eus une enfance tranquille, un peu trimballé sans cesse entre sa mère et le reste de sa famille, mais cela ne me dérangeait pas, cela devint vite une habitude. Je rentrai à l'école comme tous les jeunes de mon âge et suivit un cursus des plus normal. J'étais un gamin très remuant et j'avais quelques problèmes d'attention aussi. Ma mère et mes professeurs me pensaient hyperactifs. Cependant, il s'avéra que je ne présentais pas tous les troubles de l'hyperactivité. J'étais juste trop énergique, c'est tout.

Et vint la douce période de l'adolescence. Je crois que ce fut un peu une des pire périodes pour ma mère. Je n'étais déjà pas le fils du siècle, mais là... En plus d'être super énergique, je m'attirai sans cesse des problèmes. J'avais essayé de retrouver mon père, aller savoir pourquoi. Ma mère était évidemment contre, puis je regrettais bien vite en voyant que l'homme qui m'avait donné la vie était partis pour se constituer unee autre famille, avec une autre femme et une fille adoptive. Je ne tentais même pas de prendre contact, je fis directement une croix sur cette partie de mes gènes.
Je battais assez souvent aussi... Ce qui déprimait Bridget qui est pacifiste au possible et un peu hippie sur les bords. A croire que défier l'autorité était devenu mon jeu préféré. Maintenant que j'y repense, j'étais vraiment un imbécile. Et c'est à cette époque que j'ai commencer à haïr ma ville natale ainsi que mon premier prénom aussi. Enfin en soit, Victor, ça va... Mais certains de mes camarades avaient pris l'habitude de me surnommer Vicky. Quand j'étais petit ça passait encore, mais en grandissant je me rendit compte du ridicule de ce surnom. Du coup, j'exigeais qu'on m'appelle Alix, un vrai rebelle ! Ok, ce n'était pas forcément mieux, mais au moins il n'y avait pas de surnom débile avec ça. Puis après c'est pas habitude que j'ai continué d'utilisé ce prénom tout simplement.
C'est aussi à cette période que je découvris les merveilleux aléas de l'amour. Cela ne dérangea jamais personne dans ma famille d'apprendre que j'avais tendance à être plus attiré par la gent masculine que féminine. On va dire que c'était monnaie assez courante chez nous, je n'étais pas le premier et ne serait sans doute pas le dernier, donc je n'ai jamais eu à me cacher de quoique ce soit.
Mais visiblement, tout le monde n'a pas la chance d'avoir une famille aussi ouverte d'esprit que les Sweetman. En effet, au lycée je fis la connaissance de Jägger Hamilton. Nous nétions pas de la même année, mais nous étions tous les deux dans l'équipe de basket du lycée et le courant passait plutôt bien entre nous. Puis il suffit d'une soirée un peu trop arrosée pour qu'on se réveille dans le même lit. Si cette histoire ne me dérangeais pas plus que ça, il en fut tout autrement pour Jägger qui  rejeta la faute sur moi. Non mais d'où c'était une faute que de coucher avec un mec quoi après une soirée quoi ? On avait autant bu l'un que l'autre, on était autant coupable l'un que l'autre ! Il n'allait pas me faire croire que c'était du viol non plus, il avait été plus que consentant ! Bref, après cette matinée à se disputé, c'était à peine si on s'adressait de nouveau la parole. Heureusement, la saison de basket était finie.

Etant donné que mon plus gros rêve était de quitter Bray, je ne me fis pas prier à la fin du lycée pour partir, et me disputer avec Jägger ne me donnait pas envie de rester non plus. Je voulais aller étudier aux Etat-Unis. Cependant, même s'ils n'étaient pas démunis de tout moyens, ma famille ne roulait pas sur l'or non plus. Il faut dire que ce n'était pas vraiment le marché biologique de ma mère qui rapportait des masses et je n'allais pas toujours compter sur l'argent de mes grand-parents non plus. Je me suis donc rabattu sur le sud de l'Irlande, sur Cork précisément pour aller y faire des études dans le social. Au grand étonnement de tous d'ailleurs. Beaucoup pensaient que j'étais fait pour le sport à courir partout tout le temps. Et même si j'avais un bon niveau en basket et en hockey sur glace, je n'avais pas envie d'en faire mon travail. J'avais trop peur qu'à devenir sportif professionnel, je devienne dégoûté de ces activités.
On peut dire que j'étais aussi déterminé que ma mère, je ne me voyais pas faire une autre carrière que dans le social, désirant aider les autres, me mettre au service de ceux qui en ont besoin. Je me plongeai donc dans ses études sérieusement, travaillant à côté pour aider aux finances de la famille et ne rentrant à Bray que pendant les vacances. Mais soyez-en rassuré, je réussissais encore à trouver du temps pour profiter de ma jeunesse et de cette liberté, loin de ma famille. Je sortais beaucoup, enchaînais les soirées. C'est à cette époque je crois que je commençai à développer cette faculté de savoir faire la part des choses. Mais cela ne m'empêcha pas de faire des bêtises. La pire fut sûrement de me lancer dans le deal. Ecoutez, j'étais étudiant, j'avais besoin d'argent et je savais que la poudre de fée avait des effets bizarre sur les humains... Puis vu qu'il y a toujours des jeunes en quête de nouvelles sensations, j'avais pensé que ce serait un bon moyen d'arrondir mes fins de mois, je ne pouvais pas savoir que ça allait finir par me retomber dessus un jour.
Evidemment, je ne vendais que de très petites quantités pour des prix assez exorbitant quand on y repense. Mais je suis pas la fée Clochette hein ! Il suffit pas qu'on me secoue pour que je perde de la poudre hein ! D'ailleurs je galérais un max au début. Mais je fini par développer certaines technique et... Et cette période de ma vie fut un peu comme un remake de Breaking Bad, mais avec beaucoup moins de formules scientifiques et beaucoup plus d'adolescent débiles aussi. Evidemment, ma mère n'était pas au courant de mes activités. Non mais vous imaginez sa réaction si elle avait appris ça ? Heureusement qu'elle porte quasiment jamais de chaussures, sinon ce serait dans ma figure qu'elles auraient fini. Bon, pour le coup... Si elle apprenait ça aujourd'hui, je crois que je pourrais survivre si elle me lance ses chaussettes à la figure.
Mon petit marché qui n'avait rien de biologique pour le coup (quoique...) prit fin quelques mois avant celle de mes études. En effet, je commençais à devenir un peu trop populaire pour que cela n'éveille pas les soupçons. J'avais donc décider de me rétracter plutôt que de continuer.

Et en parallèle de tous ça, sur le plan sentimental, c'est au court de vacances où j'étais rentré à Bray pour voir ma famille que ma relation avec Jägger pris un nouveau tournant. Ce fut assez étrange comme retrouvailles, mais nous mîmes les choses au clair ce soir là pour repartir sur des bases plus saines et notre rapprochement fut tel qu'il suffit de quelques semaines pour qu'on finisse en couple.
Jägger me suivit même jusqu'à Cork où nous habitâmes ensemble pendant quelque temps. Je dirais sans hésiter que cette période est une des meilleures de sa vie, jusqu'à présent je n'aime et j'avais jamais aimé quelqu'un autant que Jägger. Malheureusement, il dû retourner à Bray à cause d'histoires de famille et nous dûmes nous contenter d'une relation à distance.

Passer à une relation à distance après avoir vécut ensemble fut assez compliqué, mais je restai optimiste, de toute façon de comptait bien retourner à Bray une fois l'année finie. Puis je pouvais bien discuter avec Jägger par messages et appels, la technologie, c'est merveilleux. Cependant la chose se révéla plus compliqué que prévu, chacun ayant ses occupations de son côté.
Puis du jour au lendemain, le karma à frappé et je me suis retrouvé bêtement sans aucun moyen de communication. Sans doute ma punition pour avoir eu cette débile d'idée que de me mettre à dealer. De nature prudente, j'avais toujours fait bien attention à ma clientèle et à mes relations dans ce domaine. Je pensais que j'avais réussi à m'en sortir, que tout le monde m'avait oublié mais… apparemment non. Un de mes clients devenu accro réussi à retrouver ma trace et après des jours à me harceler pour que je le fournisse de nouveau, il changea sa manière de procédé, piratant mon portable, mon ordinateur et toutes mes données électronique en général pour me faire céder. Je tins bon, et me plongeai dans le travail, quitte à rester injoignable, pour éloigner le problème. Il était bien hors de question que je me remette à dealer alors que j'avais un bon job.
Cependant au bout de quelques temps, cela devint insoutenable. Et s'il était bien prévu que je revienne à Bray, j'avançai la date de mon départ. Et ce qui devait être juste des vacances dans ma ville natale se transforma en une sorte de retour définitif à Bray pour échapper à un drogué hacker totalement fou.

Salut salut ! Moi c'est Panda-Sama et je débarque du haut de mes 20 ans. J'aime le rp, le thé et le ukulélé, je déteste me cogner le ptit doigt de pied sur les coins des meubles et on me dit souvent que je devrais arrêter mes blagues. On me verra dans les parages souvent, pour ne pas dire tout le temps. Je suis fier(e) de dire que j'ai découvert le forum grâce à une époque fort lointaine maintenant et d'ailleurs je le trouve nul, horrible, c'pour ça que je suis toujours là d'ailleurs. Je suis un inventé et puis je tenais à terminer en vous disant que vous ne vous débarrasserez jamais de moi !


max riemelt ► v. alix sweetman

v. Alix sweetman



_________________
❝ we are buried in broken dreams ❞ Is it fair, or is it fate? No one knows. The stars choose their lovers, save my soul. It hurts just the same. And I can't tear myself away. ©Astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tempestaire
Messages : 376
Age du personnage : 37
Race : Tempestaire d'orage
Métier/Etudes : Fleuriste
AAAAAAALIIIX rebienvenue ton avatar sa tête me dit quelque chose, il joue pas dans La Vague à tout hasard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée
Messages : 1428
Age du personnage : 27
Race : Fée
Métier/Etudes : Assistant social
Merciiii Sooool !
Ouii ! Il joue dans la Vague ! Il était tout jeune à cette époque :D !

_________________
❝ we are buried in broken dreams ❞ Is it fair, or is it fate? No one knows. The stars choose their lovers, save my soul. It hurts just the same. And I can't tear myself away. ©Astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Magicien
Messages : 572
Age du personnage : 40
Race : Magicien.
Métier/Etudes : Professeur en Arts & Sciences Occultes à l'Université de Bray.
YOU'RE BACK

_________________
Let's put some Magic in the World.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée
Messages : 1428
Age du personnage : 27
Race : Fée
Métier/Etudes : Assistant social
Always !!

_________________
❝ we are buried in broken dreams ❞ Is it fair, or is it fate? No one knows. The stars choose their lovers, save my soul. It hurts just the same. And I can't tear myself away. ©Astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Métamorphe
Messages : 172
Age du personnage : 30
Race : Métamorphe guépard
Métier/Etudes : Psychologue
Rebienvenue :)

_________________



I will be the one who comes to rescue you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Bienvenue ! (Bon j'ai pas tout lu parce que je suis pressé, mais de ce que j'ai vu ton perso a l'air super )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Métamorphestaff
Messages : 1993
Age du personnage : 25
Race : Métamorphe (louve)
Métier/Etudes : Était externe en chirurgie mais occupe actuellement un petit boulot de secrétaire
ALIIIIX Je te sors pas le blabla habituel, mais contente de te revoir ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fée
Messages : 1428
Age du personnage : 27
Race : Fée
Métier/Etudes : Assistant social
Merciiii à vouuus !
Roh j'ai pas lu ta fiche non plus Hel ! Mais on se fera un lien top ensemble alors :D !

_________________
❝ we are buried in broken dreams ❞ Is it fair, or is it fate? No one knows. The stars choose their lovers, save my soul. It hurts just the same. And I can't tear myself away. ©Astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Métamorphe
Messages : 172
Age du personnage : 30
Race : Métamorphe guépard
Métier/Etudes : Psychologue
Ok, j'adore ton histoire
Nous faudra un lien :)

_________________



I will be the one who comes to rescue you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
ALIX ⤀ I feel everything
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» I just want to feel alive. (ft. Andrew)
» zadig • i can't feel your heartbeat
» [En cours] le retour d'Alix
» le Hibou d'Alix
» Don't it feel good ? [PV DongSoo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les passeports :: Les habitants officiels-