On est jamais totalement prêt pour les grands moments de la vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Marlon Jr. River

   
« On est jamais totalement prêt pour les grands moments de la vie. »

   

Nom + River
   Prénom(s) + Marlon Junior
   Âge + 27 ans
   Lieu et date de naissance + 11 Avril 1991 New York
   Orientation sexuelle + Hétéro'
   Situation mamritale + Céliabtaire
   Métier ou études + Mécanicien
   Situation financière + Il subvient tout juste à ses besoins
   Race + Métamorphe Totem Ours
   Membre d'un conseil ? + []oui [X]non

détails

   
Marlon est grand, très grand, il approche les deux mètres. Sa carrure est imposante, naturellement, mais il est accro’ au sport, ce qui le développe encore plus. Il pratique la Boxe Américaine. Il aime également courir en pleine nature, casque sur les oreilles avec du Rap à se faire vriller les tympans.
Il a les yeux bleus, il porte une petite barbe qu’il taille au gré de ses envies et humeur, ces cheveux sont blonds, limite rasés sur les côtés et plus long sur le dessus.
Il porte principalement des jeans, t shirt sombres ou flashy et baskets ;  décontracté mais toujours présentable.
Il aime traîner avec ses amis dans les bars, jouer aux fléchettes ou encore au poker. Pour lui, la mécanique c’est une passion avant tout et il en a fait son métier. Les mains dans le camboui, démonter et remonter est comme une seconde nature. Les voitures, les motos, les camions, tout ce qui a un moteur peut passer entre ses mains sans crainte.
Il ne se trouve pas vraiment beau, certes il sait que son corps fait souvent rêver les femmes, mais c’est le seul atout qu’il ait. A ces yeux.
Il aime cuisiner, tester de nouvelles recettes ou utiliser les vieux livres de cuisine de sa grand-mère.
Lorsqu’il est en colère, énervé, hors de lui, il préfère s’isoler, se retrouver dans la forêt sous sa forme animal.
Il collectionne les ours en peluche. On lui en a beaucoup offert lors de son enfance, il les a toujours gardé et ne peut pas s'empêcher d’en acheter lorsqu’il en voit.  
caractère

   
Marlon est patient, constant, observateur, il ne va pas facilement vers les autres, il les laisse approcher, ne parle que pour répondre aux questions qu’on lui pose et dire ce qu’il a sur le coeur. Il est franc et n’aime pas le mensonge.

Intelligent, perspicace, tenace, il ne lache pas, il va au bout de ses envies, des buts qu’il s’est fixé. Mécanicien dans l'âme et de métier, il prend à coeur son job et aucun mécanisme ne lui résiste. Il a une solution à tout problème.

Il est loyal, honnête et droit, il ne donne pas sa confiance à qui le veut, ça se gagne et se mérite. Il est tout à fait conscient que ca fonctionne dans les deux sens.

Il est sportif, très sportif, il a une hygiène de vie saine.

Il a un gros problème avec les femmes, il pense qu’elles n’en veulent qu’à son corps et non pas à ce qu’il est vraiment, à ce qu’il a en tête. Forcément, il n’a aucune confiance en lui avec la gente féminine et il n’est pas du genre à draguer. Loin de là. Mais il reste un mec tout de même. Il regarde de loin ;)

Il a un amour profond pour sa famille, même s’il les voit beaucoup moins depuis sa nouvelle vie.

Il a toujours eu un manque dans sa vie. L’Amour d’une mere, il ne sait pas si elle est toujours vivante, si ils se ressemblent mais peut être un jour, ils se retrouveront. Il garde tout de même espoir.

   
Histoire


   

   
Une jeune homme blond, Marlon River, étudiant, jonglant avec deux jobs pour subvenir à ses besoins et payer ses études ; mannequin et serveur dans un bar. Il se fait souvent draguer, mais garde bien en tête qu’il ne doit pas allier le sex et le travail, mais un jour, il craque. Comment résister à une femme qui transpire la féminité et d’une beauté à couper le souffle ?
Ils passent la nuit ensemble, une seule nuit et ensuite, ils ne se sont jamais revus, malgré toutes les manoeuvres que la jeune homme mis en place pour le retrouver…..


Neuf mois plus tard….

Marlon Junior River vu le jour le 11 Avril 1991 proche de l’entrée du Refuge.

Quelques heures plus tard, le bébé est retrouvé dans un panier, à la porte de Marlon River à Brooklin.

Il fut élevé par son pére, qui l’a chéri de tout ce qu’il pouvait. Lorsque celui-ci travaillait, ce sont ces grand parents paternel qui le gardait, ainsi que d’autres enfants de la famille, ses cousins et cousines. C'était un enfant facile, docile, très gentil, toujours à rendre service, les adultes de sa famille savaient qu’ils pouvaient lui faire confiance. Et de plus il était très bon élève et pratiquait plusieurs sports. L’enfant parfait.
Il lui est arrivé quelques fois de poser des questions sur sa mére, sa vrai mère, mais c'était tabou, il y avait comme une gêne auprès de sa pére. Marlon n’insistait pas, il ne voulait pas mettre mal à l’aise son père, il est tout pour lui, il donnerait sa vie pour lui.

Les années passent, Marlon a seize ans, son corps se développe de plus en plus et il l’entretien en faisant beaucoup de sport ; Judo, Boxe américaine et Trek Bike. Marlon a beaucoup d’amis, sportifs evidemment, il participe à toutes les compétitions nationales, c’est un jeune homme qui sort du lot, comme disent ces coachs. Le seul domaine où il est moyen est le Trek Bike, pour lui, c’est comme un échec. Mais il ne baisse pas les bras, il persévère et part régulièrement pendant plusieurs jours en montagne, forêt, sac à dos, tente, sac de couchage et son vélo tout terrain. L'équipement parfait.
Il s’améliore, encore et encore, mais il n’est toujours pas satisfait de lui même. Il prend des risques, vélo sur l'épaule, il gravit des sommets et les redescend par des chemins impraticables, il joue avec sa vie. D’autres gamins de son âge, commencent à sortir en boite, trainer dans les bars avec des potes, papillonnent avec des filles, il respecte, mais ca n’est pas son choix de vie. L’aventure lui donne l'adrénaline que son corps et son esprit lui demande, la nature l'appelle aussi, le contact avec la terre, les arbres, il a un réel respect pour l'environnement et il se demande parfois si il est normal, d'où lui vient ce besoin de se depasser et vivre pleinement en pleine nature.
Pendant les vacances scolaire, il prévoit un Trek d’une semaine, son père n’est pas vraiment d’accord pour qu’il parte aussi longtemps, surtout en montagne, le réseau téléphonique ne passe pas, malgré son inquiétude, il le laisse tout de même partir….
Marlon se sent comme un conquérant sur son vélo, il s’acharne dans sa discipline, terrain dangereux, la zone escarpé, l’endroit peu hostile, les gouffres profonds et pentus. Ce jour là, la nature ne lui fit pas de cadeau. La chute fut longue, douloureuse, très douloureuse, il était paniqué, il perdait le contrôle de lui même, de ses émotions, de son corps meurtri par les chocs qu’il se prenait en chutant, sa tête, les bras, le dos, tout son être hurlait, il essayait de se rattraper comme il pouvait mais en vain….la dernière chose dont il se souvint avant un ultime choc à la tête, fût le ciel, bleu, légèrement cotonneux. Il allait mourir, il en était persuadé.

Quelques heures plus tard, les bruits de la nuit lui parvint, le chants des hiboux, le croassement des amphibiens, des insectes qui rampaient autour de lui. Il fit un etat génèral de son corps en essayant de bouger membres par membres, des douleurs de partout, mais il était en vie, son heure n'était pas venue. Il remercia le ciel pour ca.
Il ne sait pas comment il a pu survivre à une tel chute, mais peu importait.
Il ouvrit enfin les yeux, il faisait sombre, la nuit était tombée, il tenta de se redresser en position assise, son dos lui arracha un cri de douleur qui déchira la nuit et fit taire la vie autour de lui, il reprit son souffle et retenta, le même résultat, la même douleur, les même déchirements interne. Il fut saisie de peur, de haine contre lui même, il aurait du mourir plutôt que de se retrouver ainsi, sans la possibilité de bouger et  certainement handicapé à vie. Du moins, si quelqu’un le retrouvait au fin fond d’un gouffre.
Il finit par s’endormir d'épuisement ou bien son corps ne supportait plus la douleur et il tombait dans l’inconscience ? Lorsqu’on dit que la vie défilait devant nos yeux lorsque nous étions proche de la mort, c'était vrai, il vit des moments importants de sa vie, les personnes importantes ; son père, ses grands parents, les membres de sa famille, ses amis, son premier amour de jeunesse…..

Lorsqu’il rouvrit les yeux, le ventre criant famine, il fut ébloui par le soleil haut dans le ciel, il ne devait pas baisser les bras, c'était un combattant, on ne baisse pas les bras, on se lève, on se relève, encore et encore. A quoi bon vivre si nous ne nous battions pas pour atteindre nos objectifs ? Marlon sera les dents, les points et força son corps à se dresser, du moins à prendre la position assise, son corps et son âme hurlaient à la mort, ses os se déchiraient, il combattait, tel un gladiateur pour sauver sa peau. Ces cris étaient de moins en moins humain, s’il devait mourir, il voulait avoir tout tenter pour ne rien regretter une fois de l’autre côté.
Il ne sait pas combien de temps il mit pour se retrouver sur les genoux, mais son corps avait été en feu pendant un jour ou quelques minutes, il n’avait pas conscience du temps. Lorsqu’il vit d'énormes pattes griffues à la place de ces mains, ces avants bras gigantesques et tout aussi poilus, il cru qu’il hallucinait, mais ça n’importait peu pour lui, il réussissait à bouger, les douleurs étaient toujours présentes, mais il pouvait se mouver, il tenta de se redresser tant bien que mal, une fois debout, il fut assailli par une décharge électrique dans toute sa colonne vertébral, le visage vers le ciel, il hurla, ca n'était pas un cri humain mais bel et bien un cri animal, un cri d’ours enragé.

Le nouveau corps poilu de Marlon prit plusieurs jours à se détendre, les douleurs s'estompent peu à peu, mais il était toujours maladroit dans ses gestes. Il essayait de réfléchir, de comprendre ce qu’il lui arrivait, mais aucune réponse logique lui venait en tête. Il compta les nuits pour avoir une notion de temps, neuf nuits s'étaient écoulées, huit journées où il s'était nourri comme son instinct lui ordonnait, où il vécut sous cette forme. Il se demandait d’ailleurs comment ça avait pu arriver, comment il en était arrivé là. Dame Nature avait elle voulu lui faire un un cadeau ? Ou était ce un sort du Diable ? D'après les légendes qu’il avait lu étant enfants, des hommes pouvaient se transformer en Loup Garou, mais pas en Ours……

Marlon a repris forme humaine 15 jours après sa métamorphose, il fut heureux de se retrouver sur ses jambes, de revoir son reflet dans l’eau de la rivière, il devait retrouver la civilisation, son père. Il ne savait pas comment il allait justifier son absence, ce qu’il pourrait dire ou pas à son père, sa famille. Malgré son enthousiasme pour retrouver tout ce ptit monde, il avait au fond de lui l'inquiétude de ne pas savoir maîtriser la bête qui était en lui.

Marlon n’eut pas la force, le courage d’avouer à son père ce qu’il avait vécu, il préféra le décevoir en lui disant qu’il était parti faire une virée avec des potes, qu’il était désolé de lui avoir menti, qu’il s’en soit fait pour lui, qu’il le crut mort et fait des démarches auprès de la police pour le retrouver.

Son grand-père ne fut pas dupe, il le prit à part :
Il y a quelques années, dix sept ans environ, il m’arrivait d’aller surveiller ton père là où il travaillait, non pas que je le fliquais, surveiller ces faits et gestes, mais je n'étais pas rassuré qu’il travaille dans un bar…. Mais, tout comme toi, quand il a une idée en tête, faut qu’il aille jusqu’au bout. dit le vieux, les yeux dans le vague en se remémorant surement ces années anciennes
Ton père a rencontré ta mére. Ils ont passé une partie de la nuit ensemble… j’ai suivi cet femme qui ne m’inspirait pas vraiment confiance, mais elle avait l’air d’en pincer pour lui. Enfin, je pense. Ton père m’a dit le lendemain qu’il avait rencontré l’Amour, tu sais celui avec un grand A, il était tout sourire, une vrai joie de vivre. Mais ca ne durera pas, au fil des jours, il se renfermait sur lui-même.. Son amour avait été éphémère.
Elle ne donna jamais signe de vie. Jusqu’au onze Avril 1991. Tu etais le portrait crache de ton pere à la naissance.
Marlon soutenait le regard de son aïeul, il détectait une certaine angoisse, comme s’il hésitait à aller plus loin.
Mais…. reprit le grand-père, je l’ai revu une fois, il y a très longtemps, tu étais déjà né, je l’ai croisé au détour d’une ruelle. Le grand-père se pencha et baissa d’un ton, toujours les yeux dans les yeux. Une ancienne légende urbaine, comte une civilisation de créatures fantastiques, comme des fées, des licornes, de vampires, de magiciens, des hommes et femmes ayant le pouvoir de se transformer en animal. Il lui laissa le temps d’assimiler tout ça et reprit.
Mon petit fils, mon cher amour, je sais que tu as toujours voulu en savoir plus sur ta mére, et c’est normal, mais n’en veut pas à ton père de ne pas t’en avoir parlé.
Il faut parfois faire une croix sur le passé, ne pas ressasser les moments antérieurs et avancer.
Marlon ouvrit la bouche pour parler, mais aucun son ne sortit, son grand père lui prit la main, la serrant fort, et lui lança, Penses tu qu’il puisse exister un tel monde ?
Marlon hocha la tête de haut en bas lentement, stupéfié par cette révélation.
Tu devrais aller te coucher, il est tard Marlon.

En regagnant sa chambre, Marlon déplia le petit bout papier que son grand père lui avait glissé dans la main ; un très vieux papier jauni, l’encre était à peine visible avec juste le nom d’une rue.

Six mois plus tard, Marlon se rendit à l’adresse et un nouveau monde s’ouvrit à lui.
   

   
Codes pour le staff

   

   
Code:
<pris>alexander Ludwig</pris> ► Marlon Jr. River

   
Code:
<pris>Marlon Jr. River</pris> ► Ours Brun
   

   
Salut salut ! Moi c'est Ida-Javier/Florence et je débarque du haut de mes 37 ans. J'aime fan de series, tel que Vikings, naturellement, Vampires Diaries, The Originels, Narcos et j'adore lire, en ce moment je me fais la sage de la confrérie de la dague noire, je déteste prendre du poids et mon boulot et on me dit souvent que 'Maman, on mange quoi ce soir ?   . On me verra dans les parages en général la semaine, rarement le Week End. Je suis fier(e) de dire que j'ai découvert le forum grâce à Facebook et d'ailleurs je le trouve Il est très bien et la police n'est plus minuscule :). Je suis un inventé et puis je tenais à terminer en vous disant que           !
Revenir en haut Aller en bas
Humainstaff
Messages : 3792
Race : Humaine pour le moment
Métier/Etudes : Actrice
Pour une Ida, t'as l'air vraiment masculin
Rebienvenue et bonne chance pour ta nouvelle fiche en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Hâte d'en savoir plus sur ton nouveau perso sweetie

Rebienvenue parmi nous, je valide totalement ton choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Merci :)
J'ai pas encore trouvé de nom sympa...
Revenir en haut Aller en bas
Fée
Messages : 1511
Age du personnage : 27
Race : Fée
Métier/Etudes : Assistant social
Haan ! Je m'attendais pas à ce changement... mais j'approuve totalement ! Alexander !

Re-bieenvenuue sweetheart :D ! BOn courage pour ta fiche !

_________________
❝ we are buried in broken dreams ❞ Is it fair, or is it fate? No one knows. The stars choose their lovers, save my soul. It hurts just the same. And I can't tear myself away. ©️Astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Clairement avec cet avatar je te mets dans mon lit direct Castiel tu m'as tué
J'espère que tu vas trouver une idée pour ton personnage, si tu as besoin de quoi que ce soit hésite pas à venir nous voir (et je serais ravie d'avoir un lien avec toi parce que Ida-Cina dépotait grave du coup )
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
haha dans ton lit ?? tu passes le cap avec mon Marlon alors

Ca devrait aller pour ma fiche, les grandes lignes se mettent en place dans ma tête :vert:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Re-bienvenue Ida/Marlon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Re coucouuuuuuuuuu Avant de te valider je voudrais juste revoir un petit point (tout petit promis pas comme la maman ) : Marlon est mécano mais a une situation aisée et on trouve que ça passe pas trop, aisée c'est vraiment pas mal riche pour nous, et c'est pas trop compatible avec ce métier de notre point vue Du coup ce serait juste ça à modifier (sauf si j'ai pas vu qu'il est héritier dans la fiche mais je l'ai lu tout bien pourtant ) et je te valide dans la foulée et tu peux rppppp
Revenir en haut Aller en bas
Invité
trop contente je modifie ce détail au plus tard demain matin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
On est jamais totalement prêt pour les grands moments de la vie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Nabz Coussin/doudou pour les grands enfants...
» Dragonica, le MMORPG pour les (presque) nuls.
» Codes Club Nintendo
» Colonel Moutarde pour les intimes ... NON J'DECONNE !
» Il n'y aura jamais de client Dx12 pour Final Fantasy XIV!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Archives de UL V2 :: Les présentations et anciens scénarios-