Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 464
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
Contexte

« Once upon a time... »


Novembre 1966, Londres.

- " On ne peut plus vivre caché. Si l'on veut survivre, il faut se battre pour y arriver. "

Le débat s'éleva automatiquement, alors que le Conseil tentait, une nouvelle fois, de réguler la situation. Ils avaient réuni en ville, dans cette petite maison de quartier que personne n'aurait soupçonné, tous les chefs de famille de la communauté surnaturelle qu'ils avaient pu réunir. Pour la première fois, le Conseil se devait d'avoir l'avis du peuple. L'homme qui avait parlé, rouge de colère, demeurait debout, poings serrés. On ne pouvait que le comprendre. Les Renégats étaient responsables de la mort de son frère, survenue quelques semaines plus tôt. La première victime, mais loin d'être la dernière. Alexander Clint, connu pour être le plus réfléchi des membres du Conseil, leva la main en signe d'apaisement.

- " Les Renégats possèdent plus de force armée que tous nos peuples réunis. Nous sommes en train de perdre la guerre. Il n'est plus question d'aller au front. A moins que les métamorphes aient trouvé de quoi vaincre l'ennemi sans que je ne sois au courant ? "

Levant un sourcil qu'il dirigea vers Eleanor Rosenberg, assise en bout de table, porte-parole de l'espèce auprès du Conseil, celle-ci secoua la tête négativement, avant de lancer d'un regard l'ordre de se taire au méta, ce qu'il fit. Ce n'était pas un secret, Alexander, même s'il tentait d'unifier les peuples, accompagné du reste du Conseil, ne portait pas l'espèce dans son coeur. Rien de plus normal pour la fée qu'il était. Trop belliqueux et irréfléchis pour lui, même si Eleanor dérogeait quelque peu à la règle. Le Conseil s'était réuni en prenant comme têtes de file les personnalités les plus importantes de chaque peuple. Autrement dit, les plus intelligentes, respectées et capables de relayer les pensées et volontés de leur peuple. Mais aujourd'hui, alors que la guerre faisait rage et que des dizaines d'entre eux mourraient chaque jour, il était venu le temps d'amener des solutions, plus d'écouter les recommandations. Et Alexander en avait une.

- " Si nous vous avons réuni aujourd'hui, c'est parce que nous avons quelque chose à vous proposer. Mon peuple travaille sur un projet de grande ampleur. Une ville. Couplée à nos illusions, elle sera entièrement dissimulée pour quiconque essaierait de nous nuire. Complètement sécurisée. Ce n'est qu'un projet, on ne sait pas encore si nous pourrons le réaliser avant que les Renégats ne nous retrouvent tous. Nous avons communiqué les plans aux factions d'Asie, d'Afrique et d'Amérique. Malheureusement, comme vous le savez peut-être, Sydney est déjà tombée, et nos sources pensent qu'il n'y a plus une âme surnaturelle dans ce coin du monde. Mais si nous y arrivons, un maximum d'entre nous pourront être sauvés. "

Le silence s'était fait, alors même que les personnes présentes essayaient d'assimiler ces informations. Tous avaient vu la mort les dévisager récemment, personne ne voulait prendre le risque d'en être la victime, et pourtant, cela semblait trop beau pour être vrai, alors une voix de femme, affirmée, se fit entendre.

- " Et si vous échouez ? "

Alexander garda le silence, alors que le porte parole des Tritons prenait la parole.

- " Si nous échouons, nous sommes tous morts. Commencez à vous faire à l'idée. "

Quelque part, en 2017, dans les rues de New-York

Ashton Clint marchait rapidement dans les rues de la Grosse Pomme. Il ne pouvait être en retard, même si la douleur résonnait encore en lui. Il devait faire face. Il était sorti du Refuge. La ville n'avait jamais eu de nom, comme pour leur rappeler à tous ce que sa construction avait coûté, dans quelles circonstances une telle magie avait été possible. Il n'aimait pas sortir, voir le monde, interagir avec lui. Comme si on allait tenter de lui trancher la gorge au moindre écart. Pourtant, ce ne fut pas le cas, et il mit à peine quelques minutes à arriver à destination. Le cimetière était empli de monde. Rien d'étonnant, son grand père, Alexander Clint, avait toujours représenté la vie. La raison pour laquelle ils étaient tous là et non morts sous les mains des Renégats. La cérémonie se devait d'être brève, ils se mettaient tous en danger en sortant en pleine vue ainsi. Il ne tarda donc pas à prendre la parole, après que le prêtre ayant officié ait terminé. Il put donc observer les personnes présentes. Les membres actuels du Conseil, les Rosenberg, les Estevez, les Caloway, les Cassidy et tous les autres ... Encore une fois, il se dit qu'il ne pourrait jamais être à la hauteur de son grand père au siège du Conseil. Mais ce n'était pas le moment d'y penser.

- " Merci à tous d'être venus aujourd'hui. Nous savons tous ce qu'il vous en coûte. Je ne vais pas trouver de fades anecdotes pour décrire à quel point mon grand-père était quelqu'un d'exceptionnel. Chaque personne ici le sait. Il avait cette magie, cette force, cette volonté. Il a réussi là où tout le monde avait échoué avant lui. Il a créé notre Refuge. Là où toutes nos races sont en paix, alors qu'elles ne l'ont jamais été auparavant. Là où la sécurité n'est pas que relative. Tout le monde connait notre histoire, je ne vais pas vous la réciter. Cet homme était le plus respecté que j'ai connu, et celui qui le méritait le plus. Alors merci encore d'être là pour le célébrer. "

S'ensuivit les respects, les silences, et puis les pas rapides pour retourner au Refuge. Ils s'engouffrèrent, les uns après les autres, dans cette rue étroite, par cette porte en bois miteuse, pour retourner chez eux. Les Réfugiés. Tous étaient fiers de porter ce nom. Parce que le Refuge n'était pas une ville comme les autres.

Non. Elle éveillait toutes les légendes, toutes les histoires que les hommes sans pouvoir se racontaient. Elle les rendait réels, parmi les coups de nageoire des tritons, les rires des enfants lorsqu'ils volaient à l'aide de leurs ailes féériques, les animaux totems des métamorphes. Tout n'est pas rose, au Refuge, le Conseil sait que les Renégats sont toujours tapis dans l'ombre. Mais ils ont fait une promesse à Alexander qu'ils comptent bien tenir.

Le Refuge, c'est la ville qui ne meurt jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
 
Contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte
» Règles, contexte et personnages
» ≈ le contexte.
» RPG hors contexte ?
» 02 + Le contexte.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: L'hôtel de ville-