Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 Shot in the dark - Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 1768
Age du personnage : 25
Race : Tempestaire d'eau douce
Métier/Etudes : Barmaid au The Drunk Mermaid
Spencer Naomi Aindreis

« nothing is complete »

Nom + Aindreis
Prénom(s) + Spencer Naomi
Âge + 26 ans
Lieu et date de naissance + le Refuge un ?? 1991
Orientation sexuelle + hétérosexuelle
Situation maritale + célibataire
Métier ou études + barmaid à The Drunk Mermaid
Situation financière + elle a ce qu'il faut pour vivre
Race + Tempestaire d'eau douce
Membre d'un conseil ? + []oui [X]non même si elle a droit à sa place au sein du sous-conseil des Tempestaires
Avatar + Phoebe Tonkin

détails

ϟ Spencer se balade toujours chez elle en simple t-shirt et en culotte. C'est simple, dès qu'elle arrive chez elle, il faut qu'elle se mette à l'aise et c'est dans cette tenue qu'elle l'est le plus. Qu'elle habite seule ou non n'y change rien.
Ϟ Elle n'a aucun sens de l'orientation, c'est affreux. Même si elle connaît à peu près les lieux, il a de fortes chances pour qu'elle se perde. Du coup, c'est devenu une de ses excuses favorites pour justifier ses nombreux retards.
Ϟ Parce qu'elle n'est pas des plus ponctuelle, malheureusement. Même en se levant des heures avant un rendez-vous, elle trouvera toujours moyen d'arriver avec des dizaines de minutes de retard.
Ϟ Une des seules choses qu'elle fait pile à l'heure, c'est réveiller. Qu'elle ai travaillé tard la veille, qu'elle ai fait une soirée, peu importe, elle est toujours debout à 8h00 pétantes. Très matinale, les rares fois où elle dort plus longtemps c'est lorsqu'elle est malade ou a une très forte gueule de bois.
Ϟ Qu'il neige, qu'il pleuve, qu'il vente, qu'un mec soit dans son lit, peu importe, elle se lève à cette heure-là et va aussitôt courir pour bien démarrer la journée. Elle a pris cette habitude quand elle a emménagé chez ses grands-parents et que la moindre excuse était bonne à prendre pour quitter l'ambiance pesante qui régnait. Et ce sport matinal est toujours une bonne excuse pour prendre un petit-déjeuner des plus copieux.
Ϟ Spencer est très bonne cuisinière même si elle a tendance à faire croire l'inverse ou à ne pas le crier sous tous les toits, tout ce qui pourrait faire d'elle une bonne femme au foyer lui faisant horreur. Il n'empêche que sa cuisine est un pur délice et que les rares au courant en profitent le plus possible.
Ϟ Ses parents souhaitaient qu'elle sache se battre et se défendre dès son plus jeune âge, alors ils l'ont inscrite à la boxe. Après leur mort, elle a continué à pratiquer parce que taper dans des sacs qui font trois fois son poids, suivre des exercices à la lettre et s'entraîner avec d'autres personnes, elle trouve que c'est un super exutoire.
Ϟ Elle se rend également très régulièrement au complexe d'entraînement pour Tempestaires afin que sa maîtrise de son pouvoir soit toujours au plus haut niveau. Elle évite juste de s'y retrouver en même temps que son frère.
Ϟ Spencer est hyperactive sur les bords mais à côté de ça, elle adore lézarder sur son canapé et ses soirées préférées, même s'ils arrivent rarement à ne pas bosser tous les deux en même temps, c'est avec Castiel, des bières, du pop-corn au caramel, et un film ou un jeu-vidéo
ϟ Elle préfère de loin l'ambiance d'un bar, et surtout de The Drunk Mermaid, que celle d'un endroit un peu plus chic ou d'une boîte de nuit.
Ϟ Depuis que Castiel fait partie de sa vie, elle observe un petit rituel à la lettre lorsque leurs anniversaires arrivent, puisqu'ils ne sont qu'à quelques jours d'intervalle. Elle achète toujours un gâteau assez gros pour nourrir une famille, rejoint Castiel un soir où ils peuvent être rien que tous les deux, et ils soufflent chacun une bougie avant de faire disparaître le gâteau.
caractère

La première chose qu'il faut savoir à propos de Spencer, c'est que c'est un vrai garçon manqué depuis qu'elle est toute petite. Elle n'était pas du genre à jouer tranquillement à la poupée mais plutôt à grimper aux arbres, à rentrer pleine de terre, et à se battre avec des petits garçons qui trouvaient qu'une fille en adversaire, c'était trop facile. Elle n'a découvert la féminité et la compagnie d'autres filles (préférant nettement la compagnie des garçons, avec lesquels elle se sent plus à l'aise) qu'au début de son adolescence, quand elle a déménagé pour un autre Refuge. Devenue tout de suite plus jolie, les mecs cherchaient plus à l'embrasser qu'à lui taper dessus, mais ça ne l'a pas empêché de garder ce côté casse-cou et grande-gueule.
Spencer est loin d'être pudique, c'est même tout l'inverse. Que ce soit au niveau de son corps ou de ses pensées, elle n'a aucun problème à les dévoiler et le fera sans une longue introduction. La seule chose sur laquelle elle n'aime pas se mettre à découvert, ce sont ses émotions. Elle déteste pleurer devant les autres, parler de ses sentiments, dire ce qu'elle ressent. C'est notamment pour ça qu'elle n'a pas pleuré à l'enterrement de sa famille, que la séance chez le psy est resté unique, et qu'elle se convainc que Castiel n'est que son meilleur ami, que l'amour qu'elle ressent pour lui n'est qu'amical.
Si au début, les mecs trouve ça super une fille sans complexes (elle en a pourtant, elle trouve ses doigts de pieds hyper-moches) qui n'a aucun soucis pour passer de habillée à toute-nue le premier soir, ceux qui voulaient une relation plus longue avec elle se sont vite heurtés à un mur muet refusant de leur dire ce qu'ils voulaient entendre : "Oui je t'aime, faisons notre vie ensemble" et finissaient par claquer la porte, même si certains ont tenu super longtemps. C'est pour ça qu'elle est encore célibataire aujourd'hui.
Il y a sûrement aussi le fait qu'elle soit si complice et si proche de Castiel. Ses quelques petits copains ont rarement apprécié. D'ailleurs, si elle n'a jamais été jalouse de personne et ne s'est jamais montrée possessive avec ses mecs, elle l'est pourtant avec son meilleur ami, refusant qu'un mec ou une fille se mettent en travers de leur chemin. Même s'il est en couple, elle compte bien passer en première et faire savoir qu'il s'agit de son meilleur ami à elle. Et vice-versa.
Spencer adore rire et adore tout ce qui la fait rire. C'est assez rare de la voir de mauvaise humeur et plus habituel de la voir avec un grand sourire entrain de rire à une blague d'un client qu'elle est entrain de servir. Bon, par contre, son humour à elle n'est pas forcément des plus percutants mais elle s'en fiche pas mal.
Spencer, c'est aussi la plus grosse tête de mule que la Terre ait portée. Très déterminée, quand elle a une idée en tête, il est impensable qu'elle l'abandonne. Quand elle fait la gueule à quelqu'un, ça dure très longtemps. La preuve, elle et son frère ne se parlent plus depuis dix ans. Têtue et rancunière. En fait, elle n'a aucun mal à pardonner toutes les petites erreurs que tout un chacun fait (tu as cassé son vase préféré ? elle s'en fout). Mais il y a certaines choses qui ne passent pas et, dans ce cas-là, vous pouvez être sur qu'il faudra ramer longtemps avant qu'elle ne vous reparle. Son frère ayant cherché à toucher à son indépendance, elle a aussitôt mis les voiles sans jamais se retourner. Contrairement à ce qu'on pourrait vexer, elle se vexe très rarement. Ce sont vraiment les grosses choses qui l'atteignent et qui l'atteignent d'une façon forte et durable tandis que les petites conneries lui glissent dessus sans qu'elle n'y fasse attention.
Elle est aussi super bordélique mais, comme elle aime à le rappeler, c'est un bordel organisé dans lequel elle se retrouve parfaitement.

Histoire


« Claudius ? Je peux entrer ? »

Le vieil homme acquiesça de sa voix douce et Spencer ne se le fit pas dire deux fois. Elle referma la porte dans son dos, se glissant dans la chambre plongée dans la pénombre, grimpa sur l'immense lit dans lequel son grand-père paraissait se noyer et s'installa en tailleur à côté de lui. Son père se fâchait tout le temps quand elle l'appelait Claudius et non pas Grand-père. Alors elle avait pris l'habitude de ne le faire que lorsqu'ils étaient tous les deux et que personne ne pouvait les entendre se parler comme s'ils étaient deux grandes personnes. Depuis qu'elle était née, il était sa personne préférée sur terre. Elle buvait ses paroles, adorait qu'il lui raconte les histoires qu'il avait vécues, elle aimait savoir qu'il était respecté et même craint. C'était son grand-père, son Claudius, et il était fort et inébranlable. Et lui, il ne la traitait pas comme une petite-fille. Il lui parlait comme il parlerait à n'importe qui, l'affection et la douceur en plus. Il ne lui avait jamais rien caché et répondait toujours aux questions qu'elle lui posait. Depuis toujours, donc, Spencer savait que son Claudius était membre du Conseil, qu'il en faisait déjà partie lorsque la guerre avec les Rénégats avait éclatée, qu'il avait fait partie de ceux qui avaient impulsé la création des Refuges. Quand ils vivaient encore dans l'ancien, dans celui où elle était née, elle voyait bien les regards mi-admiratifs, mi-respectueux que lançaient les membres de leur communauté – mais pas seulement – à son grand-père. Il était réputé pour être sage et impartial comme Conseiller. Promoteur immobilier, c'est son entreprise qui avait été en charge de la construction de tous les bâtiments communs, de toutes les infrastructures et de nombreuses habitations. Son quasi-monopole avait fait de lui un homme riche. Quand il avait décidé de quitter le Conseil, Spencer avait sauté de joie, ravie à l'idée qu'il allait avoir tout son temps pour elle. Claudius avait donc passé la main, et le nouveau Conseiller avait tout naturellement été son fils, Isaac, le père de Spencer et d'Archibald. En plus de cette place au Conseil, son père avait également hérité de la place de directeur dans la désormais gigantesque entreprise familiale. Il reprenait les rênes.

Spencer avait aimé son père. Elle avait aimé toute sa famille, bien sur, mais aucun n'était Claudius. Isaac Aindreis, d'ailleurs, était plus réputé pour ses quelques accès de colère que pour son calme, comme avait pu l'être son père. À croire, en voyant le tempérament d'Archibald, mais aussi celui de Spencer, que le calme se transformait en impatience et en colère au fil des générations. Quand il était mort, décédé dans un accident de voiture avec sa mère, c'était comme si elle avait perdu une part d'elle-même, envolée avec les cendres de ses parents. Et avec les cendres se dissolvait définitivement dans l'air les années de paix et d'insouciance.

Archibald, alors tout juste âgé de dix-huit ans, aurait bien voulu prendre la place de son père. Il était tout désigné pour ça, les places au Conseil se léguant de manière héréditaire assez souvent. Si ce n'est que, cette fois, un autre Tempestaire, de la famille des Cassidy, plus âgé, plus connu par les Conseillers et les sous-conseillers, a mis en avant la jeunesse de son frère : pas assez mûr, pas assez expérimenté, ce n'était pas de ça qu'ils avaient besoin au Conseil. Les Conseillers se sont rangés à son avis et Archibald n'est pas devenu un des leurs. Archibald n'est même pas devenu PDG de la boîte familial. Claudius, puisqu'il le pouvait encore, est revenu du Refuge où lui et sa femme vivaient depuis qu'il était à la retraite (la grand-mère de Spencer souhaitant vivre proche de sa sœur), a nommé un gestionnaire temporaire pour l'entreprise, et a embarqué ses deux petits-enfants, direction une autre ville.

Spencer s'en fichait pas mal. Elle n'avait jamais spécialement rêvé d'accéder au Conseil, de gérer l'entreprise non plus, c'était le rêve de son frère, ça, et c'était même son droit puisqu'il était l'aîné. Si elle s'est assez bien acclimaté à ce changement et à cette défaite, il n'en a pas été de même pour Archibald. Depuis ce jour là, elle ne l'a jamais vu rien faire d'autre que ressasser sa rancune.

Comme si ça ne suffisait pas, Claudius était tombé malade. Les poumons, disaient les médecins. Obligé de rester alité, Spencer venait le voir aussi souvent que possible. Du haut de ses douze années, elle n'avait aucune envie de voir partir son grand-père, pas alors qu'elle venait juste de vivre avec lui et qu'elle se disait, qu'enfin, elle allait pouvoir passer ses journées à lui parler, à lui poser des questions, à lui raconter sa vie d'enfant.

Il allait tenir encore une année avant de s'éteindre définitivement. La grand-mère de Spencer n'ayant pas son caractère, elle allait lentement dépérir à son tour, laissant Archibald s'enfoncer dans sa rancune et Spencer s'éloigner des derniers membres de sa famille. Ce ne serait en rien sa faute, une femme aussi douce et gentille qu'elle n'aurait pas pu faire grand chose. Quand elle est morte, Spencer avait dix-sept ans. Les rapports avec son frère était toujours plus que tendus et elle n'attendait qu'une chose : sa majorité, son héritage et pouvoir s'éloigner enfin de lui. Sauf que lui, il ne l'entendait pas de cette oreille. Sa place au Conseil, il la voulait toujours, et son siège de directeur l'attendait, bien au chaud, quelque part en Amérique. Il était hors de question qu'il laisse le nom des Aindreis ne plus être associé au Conseil. Pour Spencer, il avait déjà tout décidé : elle reviendrait avec lui dans le Refuge où ils étaient nés, elle lui obéirait bien gentiment et servirait ses intérêts. À savoir que s'il avait besoin de la marier avec un membre influent pour arriver à son but, il n'hésiterait pas. C'est là que les choses allaient vraiment dégénérer entre eux deux, que leur relation se briserait. La jeune femme allait refuser, il lui dirait qu'elle n'allait pas avoir le choix, qu'elle était mineure et sous ses ordres. Le temps qu'Archibald prépare son retour au Refuge, les dix-huit ans de Spencer se profilaient. Elle fit tout pour retarder le départ, refusant de partir de la ville, de quitter Castiel, de tout laisser tomber, et, plus que tout, de suivre son frère et ce qu'il avait décidé la concernant. Dès que le jour de son anniversaire tomba, elle annonça à son frère qu'elle ne le suivait pas. La dispute qui s'ensuivit fut la plus violente qu'elle ne connu jamais. Elle se termina sur un match nul puisque son frère ne put obtenir d'elle qu'elle le suive, même s'il chercha à la forcer, mais Spencer en payait le prix : Archibald avait gelé sa part d'héritage pendant qu'elle était mineure, elle ne pourrait la toucher que lorsqu'il la jugerait apte à cela. Autant dire : jamais.

Hors de question qu'elle cède, cependant. Elle se débrouillerait sans. Spencer trouva rapidement un emploi, de quoi se payer une chambre, et ne reparla plus jamais à son frère. Si elle pouvait rester le plus loin possible de lui, ça lui allait parfaitement. Quand Castiel lui annonça qu'il devait quitter le Refuge pour un autre, elle n'hésita pas à un instant à le suivre. Même si ça la rapprochait d'Archibald, elle s'en fichait.

Codes pour le staff


Code:
<pris>Phoebe Tonkin</pris> ► Spencer N. Aindreis

Code:
<pris>Spencer A. Aindreis</pris> ► Eau douce

Salut salut ! Moi c'est Camsh ou bien Alexis pour ceux de la v1 et je redébarque du haut de mes 21 ans. J'aime le chocolat, ne rien glander de la journée surtout quand il pleut parce que ça te donne une bonne excuser et dormir , je déteste ne pas savoir ce que je fais l'année prochaine, l'incertitude quoi, quand mon chat miaule sans s'arrêter (mais j'aime mon chat ) et les voisins qui font du bruit et on me dit souvent que je cuisine bien. On me verra dans les parages tout le temps. Je suis fière de dire que j'ai découvert le forum grâce à Castiel et d'ailleurs je le trouve vraiment laid ptn. Je suis un inventé sorti de ma p'tite tête et puis je tenais à terminer en vous disant que je vous aime et que j'ai hâte qu'on se lance dans cette v2 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Shot in the dark - Spencer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luke Brooks - a shot in the dark
» Dark Mechanicum
» Mégaton Shot
» Mamecab, the dark knight
» CoK# Vs Dark ( Victoire )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les passeports :: Les habitants officiels-