Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 Weeping Willow Blues [PV Ida T. Borje]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Aldrich
Mercer
& Ida T.
Borje
Weeping Willow Blues

Aldrich tente désespérément de mettre au point sa drogue à base d'êtres surnaturels.

Toutefois, aujourd'hui, le criminel semble avoir eu une nouvelle idée… et pas des meilleures.

— La forêt, maugréa Aldrich. Saleté de forêt. J'y foutrais le feu, moi, à c'te saloperie. Mieux. Je raserais tout. Là, comme ça, vlan ! Plus un arbre, plus un tronc, plus une racine ! Juste… juste rien. Non, si ! Un parking !

Harvey se gratta la tempe de son ongle trop long.

— T'aimes pas la forêt, patron ?
— À ton avis, pourquoi je viens de me lancer dans une tirade anti-écolo ?


Aldrich se retourna, l'agrippa par le col de la veste, le tira jusqu'à son visage souriant, avant de lui tapoter délicatement la joue.

— T'es pas une lumière, toi, hein, mon Harvey ? Mon Harvey mon n'Harvey ? N'hein que n'es pas n'une n'umière, mon n'Harvey ?

Il finit par le relâcher mais ne cessa pas de sourire pour autant.

— Mais pourquoi on est là si t'aimes pas la forêt ?
— Je suis un chat trop mignon. Je ne suis habitué qu'au confort de la ville.
— Ça ne répond pas à ma q…
— Je le sais bien, p'tit Harvey chou.


Aldrich enfonça les mains dans les poches de son manteau et soupira. Son souffle prit la forme d'un jet de vapeur à cause du froid ambiant. Déjà qu'il ne faisait pas bien chaud en hiver dans sa Manchester natale, alors dans un lieu comme celui-ci… Rien que d'y resonger, il en frissonnait encore davantage que maintenant.

Une voiture noire, feux éteints, vint se garer à l'orée du bois.

— Viens, ordonna Aldrich, nos amis sont arrivés.
— Nos amis ?


Les deux hommes dévalèrent la pente de la colline et rejoignirent le véhicule, dont deux autres hommes sortirent. Harvey ne les reconnut que quand il fut enfin à leur niveau : il s'agissait de Nathan et de Wilton, d'autres hommes de main d'Aldrich.

— C'est bon, les gars ?
— Ouaip
, confirma Nathan.
— Dans la boîte, rajouta Wilton en donnant une tape sur le coffre.
— Tu ouvres ?

Wilton s'exécuta. Il sortit une lampe-torche, l'alluma, ouvrit le coffre, et braqua le faisceau lumineux sur son contenu : une femme nue, parcourue de contusions et d'hématomes, le cou enserré d'un collier et d'une laisse de chien. Sa jambe gauche était enflée et bleuie.

— Eh beh les mecs ! On peut pas dire que vous l'avez épargnée, celle-là ! J'avais dit que je la voulais intacte !

Nathan et Wilton échangèrent un regard inquiet.

— J'adore, conclut Aldrich en souriant de toutes ses dents. Beau travail. Emmenez-la.

Le petit groupe s'enfonça dans la forêt et évolua parmi les arbres un peu moins d'une dizaine de minutes avant que leur chef s'arrête.

— Là, dit-il en désignant un arbre du doigt. Attachez-la là.

Les hommes obéirent, et accrochèrent solidement la laisse à une branche, suspendant la femme amorphe de sorte qu'elle ne pouvait toucher la terre qu'à peine du bout des pieds. Aldrich sortit une couteau, et entailla l'avant-bras de l'inconnue en diagonale. Le sang commença à couler.

— Petit guide de la chasse au métamorphe puissant. Un, trouvez un appât pour l'attirer. Deux, dissimulez-vous et attendez-le. Trois, faites-lui la peau.
— C'est pour ça qu'on fait tout ça ?
s'enquit Harvey.
— Pour quoi d'autre ? Éteignez la lampe et cachons-nous.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 153
Race : Méta' Ours Brun
Métier/Etudes : Mécanicien

Weeping Willow Blues

Alrich & Ida

Il lui restait à peine quelques heures avant de rejoindre le Centre où elle devra évaluer certains nouveaux métamorphes en art martiaux, ceux là ensuite seront lâchés dans la nature pour diverses missions. Mais avant de se retrouver dans un avion pour plusieurs heures, il lui fallait vraiment se défouler.
Le soleil étant couché, elle ne risquait pas de rencontrer un randonneur lambda et avec les température fraîche de la saison, les jeunes ne campaient plus.
Ida était sous sa forme animal, tigre blanc massif, elle trottinait tout en s'enfonçant dans la forêt et allongeant la foulée au fur et à mesure où la forêt devenait plus dense. Elle avait beaucoup réfléchi au cas de Cina’, sa dernière mission, sa proposition, sa place à elle au Centre, les comptes qu’elle devrait rendre très prochainement. Elle ne pourrait qu’ être loyal envers Cina’, l’inverse lui arracherait le cœur.
Ida accéléra la cadence, allongea ces foulées, slalomant entre les arbres, courir sous cette forme lui procurait toujours une sensation de liberté, de bien être, de totale symbiose entre son corps et l’esprit. tout ce dont elle avait besoin avant d’affronter le Centre.
A quelques kilomètres de son point de départ, une odeur lui piqua les narines, le sang frais coulait non loin de là, elle ralentit et finit par s'arrêter. L’effluve lui parvenait avec le vent, elle tendit les oreilles ; des bruissements lui parvenaient, ainsi que des plaintes. Le gros tigre blanc était sur la défensive, attentive, et très silencieuse dans ces déplacements lents. Ida regarda vers les branches, se demandant si elle ne devrait pas se percher, mais elle ne serait pas aussi silencieuse. Les odeurs des humains étaient présentes également. Que faisait il en pleine forêt, ? De nuit ?
Toujours en se rapprochant lentement, elle pouvait avoir la vision de la personne qui gémissait, Ida se tapit au sol, observant la scène. Des hommes étaient non loin de l’endroit où elle se trouvait, mais que faisaient ils là ? A patienter ? Comme guettant quelque chose ou la venue de quelqu’un. Ça sentait le piège à plein nez, elle avait déjà utilisé cette technique pour choper des méta’ pour le Centre, mais ces gars là n'étaient pas des professionnels. Si le Centre avait envoyé des agents dans le secteur, elle aurait été avertie.
Une personne avait l’air de s’agiter de l’autre côté, une autre râlait, elle se demandait même si l’un d’entre eux ne grinçait pas des dents.
Elle patientait, tout comme eux, certes une femme nue, métamorphe se vidait de son sang, mais chacun son combat, elle n'était pas du genre à sauver la veuve et l’orphelin, sauf si c'était sa mission. La curiosité étant, elle les observait en silence.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Aldrich
Mercer
& Ida T.
Borje
Weeping Willow Blues

Aldrich s'impatiente. Son piège est tendu et beaucoup trop alléchant pour ne pas attirer un quelconque prédateur. Si quelque chose ne tourne pas rond, il va vite tâcher d'en avoir le cœur net…

Cela faisait facilement dix minutes qu'Aldrich et ses hommes attendaient… et toujours rien. Pas de créature, pas d'animal, pas même d'humain : une véritable déception.

Harvey sentait le souffle crispé de son patron sur sa nuque mais redoutait de se retourner. Cela aurait été synonyme d'affronter sa colère, ce qu'il préférait éviter. Il avait déjà était témoin à de multiples occasions du déchaînement de la fureur d'Aldrich, et craignait un jour d'en faire l'objet.

— Qu'est-ce qu'ils fabriquent ? siffla Aldrich entre ses dents. Ce n'est pas bien difficile. Y a un appât, y a un piège, ce n'est pas dur de faire le lien, pourtant.
— Peut-être que…
— Peut-être que quoi ?


Aldrich posa sa main sur la nuque de Harvey, caressant fébrilement sa peau fine et froide.

—Je t'en prie, Harvey. Fais-nous l'honneur de nous partager ta science et ta philosophie.
— Peut-être que ce… peut-être que ce n'est juste pas un bon jour. Qu'il faudra revenir plus tard.
— Et que proposes-tu donc ?


Harvey sentit la main d'Aldrich relâcher son emprise et quitter le contact de ses muscles.

— Qu'on… euh… qu'on zigouille la fille, qu'on l'enterre dans un coin discret, et qu'on s'en aille… En moins d'une demi-heure, si on s'y met tous les trois (il regarda Wilton et Nathan), ça sera bouclé et… Aldrich ?

Il osa enfin se retourner. Aldrich avait disparu. Seuls ses vêtements demeuraient, éparpillés sur l'herbe, la terre et la mousse. Il plissa les paupières, tentant d'apercevoir une silhouette quelconque dans l'obscurité de la forêt, mais c'était parfaitement inutile. Si son patron désirait ne pas être vu, il ne serait pas.

Sous sa forme de British Shorthair, Aldrich Mercer s'étira pendant quelques secondes dans le creux formé par les racines d'un arbre, avant de se lécher la patte antérieure droite. Ensuite, il avisa les branches au-dessus de lui et, à l'aide quelques bonds agiles et de griffes bien aiguisées, vint s'y percher. Là, il s'allongea, laissant sa patte avant gauche pendre mollement dans les airs.

Ses pupilles dilatées et son flair félin lui permettaient d'inspecter les lieux sans être surpris. Personne ne s'attendrait à voir un chat dans une forêt comme celle-ci, ce qui signifiait que personne ne penserait à chercher un chat dans une forêt comme celle-ci, ce qui signifiait qu'il pouvait évoluer en toute sérénité. Il n'avait jamais été très doué en mathématiques quand il était enfant, mais cela lui semblait ici une évidence logique.

Alors qu'il se lassait finalement d'attendre, quelque chose attira son regard. Une tache blanche. Une grosse tache blanche. Au sol. Aldrich s'en rapprocha, restant toujours sur les branches des arbres, jusqu'à être assez près pour voir ce dont il s'agissait : un tigre.

Un tigre blanc. Ce n'était pas ce qui se faisait de mieux en matière de discrétion, pour sûr, surtout dans la forêt irlandaise. Tranquillement, Aldrich s'aplatit sur la branche et observa le tigre, commençant à ronronner doucement.

Quel étrange animal. Il n'avait jamais vu de tigre en vrai auparavant. Pas même dans un zoo. Seulement dans les livres et sur internet. C'était bien plus gros que ce qu'il avait pu s'imaginer. Massif. Musculeux.

De toute évidence, il s'agissait là d'un métamorphe. Un métamorphe prétentieux, par ailleurs, s'il se fiait à la race arrogante dont il était le représentant.

Aldrich se laissa tomber derrière le monstre, s'assit sagement et miaula.

— Miaou miaou miaou.

Dans sa tête, cela se traduisait par un joyeux "miaou miaou meowtherfucker" mais sa condition de chat le restreignait quelque peu dans son habituel badinage spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 153
Race : Méta' Ours Brun
Métier/Etudes : Mécanicien

Weeping Willow Blues

Alrich & Ida

Les hommes non loin d’elle s’agitaient toujours, comme si un mal être les avaient pris. Elle savait le monde fou, que certains hommes n’avait aucun scrupule à torturer pour arriver à leur fin, le pouvoir et même l’argent. Certains étaient conditionnés de la sorte et d’autres étaient ainsi.
Ida tourna sa grosse tête blanche lorsqu’elle entendit un léger bruit sourd derrière elle et quelle ne fut pas sa surprise de découvrir…. un chat ! Elle jeta un coup d’œil de l’autre côté, les hommes étaient toujours au même endroit et elle revint vers le chat, faisant pivoter son corps toujours tapit au sol. Elle humait l’air et comprit qu’il s’agissait d’un Méta’. Elle s’approcha lentement de la bestiole, le toisant, remuant la queue sereinement, il lui paraissait minuscule à côté d’elle. Elle ne connaissait pas d’aussi petit animal créé par le centre, ils préféraient de loin les bêtes imposantes, loup, tigre, lion, ours, mais pas les petits félins. Un grondement sortit du fond de sa gorge et elle recula de quelques pas tout en le gardant à l’œil et ces poils s'estompent pour laisser place à la peau crème qui prit quelques secondes. Toujours à quatre pattes, elle secoua la tête pour remplacer sa chevelure blonde avec un ptit sourire et lâcha un Meow avant de se redresser avec habileté. Sa nudité ne la dérangeant guerre.
Ida restait sur ses gardes, elle avait conscience que des hommes étaient non loin d’eux et certainement armés.
Alors le Chat ! C’est quoi ton truc ?! Tu trafiques du Méta’ ?

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Weeping Willow Blues [PV Ida T. Borje]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WILLOW (Tonka) 1988
» Mon Ellowyne Moody Blues Enfin là
» Jazz, mademoiselle chante le Blues ♪
» Blues, Rock and co ^^
» [Want to buy] Willow PCB (Capcom)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-