Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 Une soirée pleine de surprises (Javier & Xan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Javier ∞ Xanthippe

Le reflet que me renvoie mon miroir me montre une fille totalement normal, une fille sans histoire, sans prétention, qui va sortir faire la fête. C'est l'image que je veux donner, je veux qu'on oublie mon passé et qu'on s'intéresse à mon présent et surtout mon avenir. Je ne veux plus entendre sur mon passage que je suis folle, qu'il ne faut pas m'approcher, que je pourrais être dangereuse, si ça se trouve. Je ne suis pas un être dangereux, c'est même tout le contraire. Je ne suis qu'amour et paix, pourquoi personne ne le voit ? Je marche dans la rue, la tête baissée, honteuse d'imposer ainsi ma présence aux gens normaux, ceux qui n'ont jamais connu la vie dans un Centre Psychiatrique. Ils sont chanceux, je les envie, j'aurais aimé moi aussi ne jamais connaître cette expérience. Mais on ne m'a pas demandé mon avis, on m'a jeté dedans comme une malpropre, sous prétexte que j'avais besoin d'aide. Me bourrant de cachets, je n'avais plus une once de lucidité, je passais mes journées, assise sur une chaise, à observer le parc, perdue dans ma tête. J'ignore où j'étais durant tout ce temps, ce n'est qu'un souvenir flou. J'étais incapable de parler, de marcher ou de réfléchir, je n'étais qu'une enveloppe vide. Mais le temps a passé, ils ont commencé à me diminuer mon traitement et j'ai pu de nouveau être moi, j'étais capable de réfléchir rationnellement, de faire des activités, je ne me sentis ni nauséeuse, ni perdue, je n'avais plus d'absence, c'était moins effrayant. Encore aujourd'hui je suis un traitement très stricte, mais je fais diminuer les doses, parce que je ne le supporte plus. J'ai perdu tous mes souvenirs d'enfances, je suis incapable de me souvenir des gens, c'est très frustrant. Je veux récupérer ma vie et non plus seulement la lire dans mon journal intime, seul vestige d'une vie perdue et brisée.

Ce soir, je veux être une jeune femme normale, je veux passer ma soirée à m'amuser, à oublier qui je suis en me réinventant une nouvelle vie. Ce soir je ne serais pas Xanthippe, mais Ophelia, mon second prénom. J'espère qu'avec ce prénom, on ne me regardera pas de travers, je ne serais qu'une inconnue parmi tant d'autres, une anonyme. Je porte une robe à bretelle avec un gilet noir par dessus, des collants, des boots, j'ai laissé mes cheveux détachés et ainsi, je ressemble à n'importe quelle fille de mon âge. Alors que certaines veulent à tout pris sortir du lot, moi je tente désespérément de rentrer dans les rangs, de ne pas me faire remarquer, d'être presque invisible. J'enfile ma veste, une écharpe, j'attrape mon sac et je sors. Il fait déjà nuit, on doit être aux alentours de 20h30 quand je quitte la demeure de mes parents. Ce soir ma mère est à un gala de charité pour une cause quelconque. Elle raffole de ce genre de soirée, où on la complimente sur sa robe, on prend de ses nouvelles, on la voit comme une sainte qui pense aux autres avant de penser à elle même. Ce ne sont que des mensonges, mais ma mère s'en satisfait, c'est ainsi qu'elle aime sa vie.

J'erre dans un premier temps dans les rues de Bray, ne sachant pas vraiment où aller. J'ai entendu plusieurs fois des personnes parler d'un bar sympa, l'Ambush, je décide donc que j'irais me faire ma propre opinion. Pleine de bonne volonté, j'y vais le pas pressé. Plus je me rapproche de ma destination et plus je sens l'angoisse monter. Dans ma tête je me disais que je pouvais le faire, que j'allais passer une bonne soirée, que la première fois ce serait un peu dur mais que j'allais y trouver du plaisir, qu'il fallait juste sauter le pas et après ça irait tout seul. Je me rassurais comme je le pouvais, tant et si bien que sans m'en rendre compte, j'étais arrivé. Je pris quelques instants, devant la porte, à rassembler le peu de courage que j'avais pour rentrer. Je sais que je devais passer pour une parfaite débile mais personne ne se rend compte de la pression que ça me mettait. Etre entourée d'autant de personnes, à moitié saoule, dans un lieu que je ne connaissais pas, ce n'était pas quelque chose de rassurant. Quand je franchie la porte, je sentie l'angoisse m'envahir mais je me fis violence pour la contrôler. Si je n'étais pas capable de faire ça alors autant retourner volontaire au Centre Psychiatrique. Je voulais prendre un nouveau départ, être normal, sortir dans un bar en faisait parti. Je guette une table de libre, ce qui ne fut pas de tout repos, mais j'en repérais une dans un coin. Je m'y installais et j'observais les alentours, telle un animal apeuré. Je devais faire pitié, j'en étais parfaitement consciente mais je n'arrivais pas à être autrement. Quand le serveur arriva, j'hésitais quelques instants, le coeur palpitant, avant de me réveiller. “Heu ... une ... bière ... blonde ... merci !” J'esquisse un sourire ou j'espère que ma grimace ressemble à ça. Je repose la carte et j'observe les gens en attendant ma boisson. Elle finit par arriver, au bout de quelques minutes, je paie et il s'en va. Dans ma tête je me dis que c'était bien, que j'avais fais le plus dur, que ça c'était bien passé jusque là, que je pouvais le faire. Je savais que l'alcool et les médicaments ne font pas bon ménage mais avec une bière, ça devrait aller non ?
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Javier ∞ Xanthippe


Javier était debout devant le comptoir du bar, il avala d’un trait, le shoot que lui avait fait glisser sur le serveur. Il reposa le verre un peu brutalement de tapa dans la main de son pote, le serveur. Ils reprirent leur conversation, qui n’en était pas vraiment une en faite, c’était une tirade de blagues et de joyeuses moqueries entr’eux. Certaines personnes autour du comptoir, les écoutaient, ajoutaient une boutade à leur conversation. Ils riaient tous ensemble, se tapaient dans le dos, trinquaient et faisait beaucoup de bruit ; l’ambiance était de bonne camaraderie et la soirée s’annonçait agréable.
Javier était vêtu d’un simple t-shirt bleu foncé, d’un jean et de grosses bottines, malgré qu’il ait un bonnet qui lui recouvrait une bonne partie du crâne, il mima un geste de révérence en soulevant un chapeau imaginaire :
Jvous prie de bien vouloir excuser mon absence, je vais là où personne ne peut aller à ma place !
Il tourna les talons pour diriger vers le fond du bar où se trouver les toilettes, la bière avait toujours cet effet diurétique sur lui. Il avançait joyeusement entre les personnes debout qui parlaient, d’autres qui s’étaient trouvés des tabourets et s’incrustaient à une table de quatre pour finir à douze, il évitait également quelques danseuses et danseurs. Ca n’était pas évident avec sa carrure, s’il bousculaient une personne, elle renversait deux fois sur trois son verre ; il lui en offrait un et faisait connaissance avec une bonne partie des clients de la sorte.
Le pub sentait l’alcool, la sueur, une légère odeur de tabac entrait lorsque la porte d’entrée s’ouvrait et se refermait, mais une odeur qu’il connaissait que trop bien lui fit poser les yeux sur une jeune femme blonde. Une odeur qui n’aurait pas dû lui sauter au nez dans un tel endroit, sans qu’il soit en mode traque, mais la blondinette empestait la peur, l’angoisse. Il ralentit le pas et regarda autour d’elle, personne à sa table, personne ne faisait particulièrement attention à la présence de la jeune femme. Il s'arrêta à quelques mètres d'elle pour saluer un gars qu'il croisait régulièrement et il en profita pour inspecter les fêtards proches de Miss peureuse. Rien ne lui semblait louche. Javier fit les quelques pas qui le séparait des toilettes. Cette sensation où il ressentait la peur de l'autre avait toujours été particulière, mais beaucoup plus intense sous sa forme de loup.
Lorsqu'il se dirigea vers la salle du bar, il siffla le serveur qui tourna la tête dans sa direction, et d'un signe lui demanda de lui ramener deux verres.
C'est bondé ce soir ! Jpeux ?! lança t il à la jeune femme blonde tout sourire avec un mouvement de tête vers la chaise libre. Il gardait le sourire aux lèvres, il sait très bien qu'il peut vite effrayer les humains. Il n'attendait pas vraiment une réponse et s'installa face à elle. La foule est parfois angoissante, mais elle peut être rassurante aussi. dit il prudemment, tout se passe bien pour toi ? Jav' se voulait rassurant et ne surtout pas l'effrayer. Il est du genre à aller vers les autres, les bons vivants, les fêtards, mais là, ce qu'il l'avait attiré c'était cette peur qu'elle dégageait. Le serveur posa deux bières sur la table et deux shooters. Merci Mec ! dit il à l'attention du serveur. Il reposa les yeux sur la Miss et poussa un peu le verre de bière et le Shooter avec un clin d'oeil. Cadeau de la maison !
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Javier ∞ Xanthippe

Je ne me sentais pas à ma place ici, mais en y réfléchissant bien, je ne me sentais à ma place nulle part alors au final, qu'est-ce que ça change. Je veux une vie normale, il faut donc que j'agisse comme une jeune femme dans la fleur de l'âge qui a envie de sortir de temps en temps pour s'amuser. Bon sortir c'était fait mais je n'étais pas encore à l'étape où je m'amusais, mais ça viendrait, non ? Il fallait tout d'abord que je m'adapte à ce nouveau décor, à cette ambiance bruyante et à toute cette foule. C'était grisant, d'une certaine façon d'être au milieu de tout ce monde, parce que ça donnait presque la sensation de faire partie de quelque chose, mais en même temps c'était aussi très effrayant. Je portais mon verre à mes lèvres pour en boire une gorgée. Elle était fraîche, légèrement amer, je n'avais définitivement pas l'habitude de boire de l'alcool mais si tant de personnes en consommaient c'est que ça ne devait pas être si mauvais, si ? Il faut certainement que je m'habitue au goût et après ça passera tout seul. Alors j'en avala une nouvelle gorgée, avant de reposer mon verre. Les gens allaient et venaient, riant de concert, discutant de tout et de rien, ça me donnait presque le tournis. Ils se connaissaient depuis toujours ou depuis 5 minutes mais ça ne changeait rien pour eux. Ils voulaient passer une bonne soirée et que ce soit avec des amis ou de parfaits inconnus, ils étaient prêts à tout pour s'amuser. Que j'enviais leur courage et leur capacité à aller vers les autres. Moi la simple idée de quitter cette petite table me donnait la nausée. J'étais incapable de fendre la foule pour aller voir une personne. Je ne les connaissais pas, en quelle honneur irais-je les déranger ? Non jamais, ce n'est pas mon genre, je suis trop timide pour ça ...

C'est bondé ce soir ! Jpeux ?!
Cette voix sortie de nulle part et me surpris. Je sursautais légèrement en voyant un individu de grande taille et d'allure impressionnante s'installer à ma table. Mon coeur était au bord des lèvres et je ne savais pas quoi faire. Surtout ne pas paniquer, il n'allait rien m'arriver ce soir, il n'y avait pas de raison. C'est vrai après tout ça arrivait tout le temps que des personnes viennent aborder d'autres personnes. J'avais moi-même assister à ce genre de chose il y a quelques instants, alors pourquoi cela ne pourrait-il pas m'arriver ? Les gens souris, ris, sont heureux, trouvent l'intrusion amusante, il faut que je fasse pareille. Alors que mes yeux crient la panique, mes lèvres s'étirent en un sourire. Je ne m'attendais pas à ce que quelqu'un vienne m'aborder et encore moins un homme - de sa taille également, c'est quand même un gros bébé - c'est donc normal que je sois surpris, sauf qu'il faut impérativement que je dise quelque chose, sinon il allait me prendre pour une psychopathe et il est hors de question que ça m'arrive ce soir. J'ai dis que ce soir, je serais normale alors entrons dans le rôle que je me suis construis avant d'arriver ici. “Hum ... oui ... oui bien sûr.” Bon il était déjà installé donc l'autorisation n'avait plus vraiment lieu d'être mais au moins je ne restais pas silencieuse à le fixer apeurée. Il fallait impérativement que je joue le jeu et que je fasse semblant que tout cela était normal pour moi, même si ça ne l'était définitivement pas. La foule est parfois angoissante, mais elle peut être rassurante aussi, tout se passe bien pour toi ? Bon visiblement il m'avait percé à jour, je n'étais pas si discrète ou si normale que je voulais bien le faire croire. Je me raclais la gorge légèrement et je baissais le regard sur ma bière. Il n'avait pas tort, la foule était angoissante, on pouvait enlever le parfois, elle me faisait toujours cette effet. Mais j'espérais qu'il avait raison et que ce sentiment pouvait se muer en quelque chose de plus positif. D'une certaine façon, j'étais contente qu'elle soit là, parce que j'ignore tout de cet homme et même si au delà de son physique impressionnant, il avait l'air d'être gentil, s'il me foutait une claque, j'étais certainement KO alors oui, la foule était rassurante dans le sens qu'au milieu d'elle, je ne craignais rien ou c'était le sentiment que j'en avais. “Oui ... oui très bien merci. Et vou... toi ?” Il m'avait tutoyé, cela ne se faisait pas de le vouvoyer derrière, je me fis donc violence et me repris en utilisant le tutoiement. Ce n'était absolument pas un réflexe pour moi mais j'étais prête à faire des efforts pour paraître le plus normal possible. Pour le moment c'était un peu difficile mais j'espérais qu'avec le temps, je serais moins nerveuse. Je bus une nouvelle gorgée de ma bière et la trouva étrangement moins mauvaise. Je crois que le simple fait qu'elle contienne un peu d'alcool me rassurait et me faisait me dire que ça allait peut-être me détendre.

Cadeau de la maison ! Le serveur revint à notre table pour déposer deux verres de bière et deux shooters. Ma bière n'était même pas à moitié entamée, j'avais le temps pour finir tout ce qui se trouvait devant moi. Intriguée, je laissais ma peur de l'homme en face de moi de côté pour me pencher sur le petit verre. “Qu'est-ce que c'est ?” Lui demandais-je avant de porter le verre à mon nez. Je le repoussais brusquement en grimaçant. Ca sentait affreusement fort, on aurait dit de l'alcool à 90° Comment pouvait-on boire ce genre de chose ? Je n'y connaissais strictement rien en alcool, je n'ai pas franchement eu l'occasion d'en boire beaucoup. Un tout petit peu quand j'étais ado, avant d'être de nouveau enfermé à mes 17 ans, mais ce sont des souvenirs que j'ai oublié depuis longtemps, donc pour moi tout est nouveau.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Xanthippe O. Mcleod a écrit:
Javier ∞ Xanthippe

Il passait la moindre expression de la blonde, au  peigne fin, elle avait toujours cette odeur de peur et à la voir agir de la sorte ;  apeuré, sursautant à la moindre parole, il se demanda si elle n'était pas tout simplement flippé d'être dans ce bar. Elle n'était effectivement pas le ‘Genre’ de la maison. Elle faisait bien trop ‘propre’ sur elle, les autres nanas du bar étaient plutôt en tenue décontractée et non pas en robe BCBG. Il se demanda si elle n’avait pas de petits souliers avec les socquettes blanches à dentelle.
Tout va bien pour moi, merci. Il appuya son dos au dossier de la chaise et posa l’un de ces avant bras sur le siège libre à côté de lui.
Qu’est ce que c’est ?! humm, tu n’as jamais goûté de téquila !  s'étonna t il. Je sais pas si c’est une bonne idée de la boire vu ta grimace. Mais si tu souhaites tester…. il regarda sur la table, rien, se retourna et se pencha en marmonnant sur le dos du serveur. Il s’excusa avec un grand sourire à la table derrière eux en prenant un plateau avec plusieurs petit pots de sels et des quartiers de citrons verts et jaunes. Alors ça, ma Jolie…dit il en posant le plateau au centre de la table, c’est le package des fêtards.
Jte montre, tu lèches ici, il se lécha entre le pouce et l’index, tu prends le sel de ton choix, pour ma part, c’est le pimenté, il mis du sel à l’endroit qu’il avait humidifié, levant les yeux régulièrement pour être sur qu’elle suivait bien, c’est tout un art la téquila, une culture, une ambiance et puis ça fait un bien fou au corps. Bon faut pas abuser non, plus, mais faut ce qu’il faut ! Regarde !
Il mit la technique en application ; il lécha le sel, goba la tequila et mordit dans la tranche de citron vert.
Whaaaa !!! s’exclama-t-il tout sourire, les yeux grands ouverts. Ça, c’est le top !! Youuhouu ! fit il en se tapant du plat de la main sur la poitrine. Il lui tendit ensuite la main, moi c’est Javier ! Jveux pas te forcer à boire hein, mais t’sais que la fête peut être plus folle avec un peu d’alcool dans le sang. ‘Tention, jte dis pas de picoler et de faire un coma’, non plus… ‘fin, tu fais ce que tu veux. Il termina sa phrase ne lui montrant du menton le second shoot qui lui revenait. Alors ?! Boira ? Boira pas ?
Il était d’humeur festive, à aller danser toute la nuit, c’est certainement ce qu’il finirait par faire.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Javier ∞ Xanthippe

Tout va bien pour moi, merci. Si on m'avait dis que je discuterais avec une personne, un homme qui plus est, ce soir, je ne l'aurais pas cru. Mais n'était-ce pas le but de ces sorties ? Rencontrer des gens, bavarder, se changer les idées, s'amuser, passer du bon temps ? J'ignore comment on fait mais il fut un temps où tout cela m'était naturel. Où est passé le temps de ma jeunesse ? Où est passé mon innocence ? Ma soif de découverte et de rencontre ? Ma popularité ? Disparue à tout jamais, grâce à un séjour dans un centre psychiatrique et de vieilles rumeurs balancées sur mon compte. Mais même sans ces rumeurs, le mal était déjà fait, j'avais commencé à prendre mon traitement et finalement je n'ai jamais vraiment arrêté. Soit disant que j'en ai besoin, que c'est essentiel pour me garder "lucide". Je suis cassée et personne ne pourra jamais me réparer, pas même avec leurs foutus cachets. Mais j'essaie de faire de mon mieux pour paraître le plus normal du monde, mais ce n'est pas facile. Cette foule m'effraie, j'ai l'impression qu'il va y avoir une chasse aux sorcières et que je suis l'une d'elle. Il faut pourtant que je lâche prise si je veux pouvoir m'amuser un peu.

Qu’est ce que c’est ?! humm, tu n’as jamais goûté de téquila ! Je sais pas si c’est une bonne idée de la boire vu ta grimace. Mais si tu souhaites tester…. L'homme en face de moi, dont je ne connais pas l'identité, ramène de nouvelles boissons. Pourquoi ? Je l'ignore, peut-être pour me remercier de l'accueillir à ma table. Le pauvre va vite déchanter, il va se rendre compte que je suis ennuyante comme la pluie et va vite partir loin de moi. Je ne le fais pas exprès pourtant, je veux vraiment m'amuser, mais j'ignore comment on fait. J'ai tellement peur de perdre le contrôle, je ne veux pas avoir de nouveaux des hallucinations, je ne veux pas que mon esprit me fasse croire que la magie existe, que des gens peuvent se transformer en animal. Je veux rester lucide ... Mais je reste malgré tout assez curieuse dans la vie, j'aime découvrir de nouvelles choses, cela tend à prouver que je suis libre, enfin. Alors quand il m'apporte ce tout petit verre, je me demande ce qu'il peut contenir. L'odeur est très forte, il appelle ça Tequila. Le nom fait écho à un vague souvenir en moi, mais j'ignore lequel, merci les cachets. “Je n'ai pas eu l'occasion de beaucoup m'amuser ces dernières années.” Dis-je en esquissant un sourire timide. Pas besoin de rentrer dans les détails, sinon il va fuir. Mais je n'aime pas mentir alors je me contente de la version épurée de ma vie. Je le vois qui se retourne et je me dis qu'il doit déjà s'ennuyer avec moi ou se demander avec qui il est tomber. Il aurait pu tomber sur une personne fun, dans le même délire que lui, prête à tout pour s'amuser, mais au lieu de ça, il est tombé sur une fille coincée, apeurée de tout et ne connaissant strictement rien à la façon de s'amuser et de boire. Mais finalement il se retourne et dépose des choses sur la table. Alors ça, ma Jolie… c’est le package des fêtards. Je fronce un peu les sourcils, perplexe. Qu'est-ce qu'il veut que je fasse avec ça ? Est-ce une plaisanterie ? Je suis gentille mais je n'apprécie pas vraiment qu'on se moque de moi impunément. Je sais quand même me défendre, même si je suis un poids plume face à lui. Jte montre, tu lèches ici, tu prends le sel de ton choix, pour ma part, c’est le pimenté, c’est tout un art la téquila, une culture, une ambiance et puis ça fait un bien fou au corps. Bon faut pas abuser non, plus, mais faut ce qu’il faut ! Regarde ! Il se plongea dans les explications de "comment boire une téquila". C'était vraiment tout un art, comme il le disait si bien.

Après les explications, vint le moment où il les mit en pratique et au vu de son cri de fin, ça avait l'air d'être plaisant, en tout cas il avait la banane et il le disait lui même que c'était plaisant. moi c’est Javier ! Jveux pas te forcer à boire hein, mais t’sais que la fête peut être plus folle avec un peu d’alcool dans le sang. ‘Tention, jte dis pas de picoler et de faire un coma’, non plus… ‘fin, tu fais ce que tu veux. Alors ?! Boira ? Boira pas ? Quand il me tendit sa main en se présentant, j'eus un moment d'hésitation, avant de la lui serrer “Ophelia ... mais mes amis m'appelle O.” Ce qui n'était pas un mensonge, mon deuxième prénom était bien Ophelia et Lennox et Aurora m'appelait O. Après il était vrai que l'on me connaissait sous mon premier prénom, Xanthippe, mais je préférais ne pas le faire fuir tout de suite, il m'avait l'air sympathique. Je décide de prendre mon courage à deux mains, il avait raison, si je voulais m'amuser, il allait falloir que je lâche un peu prise et avec l'alcool, visiblement, ça irait mieux. Je ne compte pas boire jusqu'à en vomir, mais un verre, ça ne devrait pas me faire de mal, si ? “Boira ... ça serait dommage de partir d'ici sans avoir tester cette fameuse technique pour boire de la téquila.” Lui dis-je en souriant. C'était quand même une épreuve pour moi mais je décidais de mettre de côté mon appréhension et mes craintes pour profiter de cette soirée. Je ne connaissais pas Javier, c'était un fait, mais il ne dégageait rien d'effrayant, malgré son physique impressionnant ... dans tous les sens du terme d'ailleurs. Je me léchais la zone entre le pousse et l'indexe pour y déposer du sel classique et après un regard vers lui et un sourire, je le léchais, avalée ma téquila et avant de presque m'étouffer je croquais dans le citron. Ce ne fut pas aussi évident que ça en avait l'air d'avaler tout ça, parce que le goût était quand même sacrément particulier et c'était très fort. Je tousse un peu, les larmes aux yeux, surprise, mais contente de l'avoir fait. “C'est fort ... je peux sentir son trajet jusqu'à mon estomac.” dis-je en riant.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Javier ∞ Xanthippe


Javier nota la remarque ‘Je n'ai pas eu l'occasion de beaucoup m'amuser ces dernières années’ , mais il ne releva pas pour le moment. Lui même n’avait pas eu une jeunesse rose-coton. Loin de là. Le Centre avait détruit une partie de sa vie, même s’il s’en était bien sortie jusqu’à aujourd’hui, il avait vraiment pris goût à la vie. Qu’elle soit simple et rude comme à l'époque où il était sous forme de loup pendant des années ou plus amusante et pleine d'émotion commande ces dernières années en tant qu’humain. Rencontrer des gens, s’amuser, discuter de tout, de rien, de profiter des moments de bonheur tout en apprenant à connaître de nouvelles personnes. Le Centre était loin, très loin pour lui, même s’il n’oubliait pas qu’il devait être prudent, cela ne l'empêchait pas de vivre.
Enchanté O ! Il fit attention de ne pas lui briser les os de la main, c'était une femme pas un pote à qui on fait un checke. Il préféra l’appeler directement O, c'était plus court, il ne pourrait pas l’oublier et puis si elle lui donner son surnom qu’utiliser ces amis, c'était qu’elle souhaitait qu’il la nomme O.
Très bien !! J’adore que l’on relève un challenge !! Il la regarda attentivement faire, toujours aussi décontracté, tout sourire, et il ressentait beaucoup moins sa peur.
Félicitation !! Whouuyyouu !! T’es une championne O ! s’exclama t il en applaudissant, ce qui fit aussi applaudir quelques personnes proches de leur table et on pouvait entendre deux ou trois ‘Bravo’ provenant du bar. Haha, et ca ne te fait pas du bien ? dit en répondant à sa remarque. On se sent vivant de l'intérieur, non ?!
Bon, jveux pas non plus te donner de mauvaise habitude hein, il y a d’autres façons de se sentir vivante, dit avec un clin d’oeil et se rendant compte dans la foulée que ca pouvait être mal interprété. Heuu, jte fais pas de propositions, j’essaie pas de te draguer ou autre… Me*de. Il se mit à rire, bref, jte draguerai peut être d’ici peu de temps. T’es plutôt mignonne. Canon, même ! dit il en la regardant droit dans les yeux.
Mais dit moi O, t’as pas l’air d'être ton élément ici, f’in avant d’avoir bu ce verre de tequila. tu as peut être rendez vous avec quelqu’un dans ce bar ?
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Javier ∞ Xanthippe

Enchanté O ! J'esquisse un sourire, les présentations étaient faites, nous savions chacun le prénom de l'autre, même s'il ne connaissait que mon deuxième prénom, c'était déjà ça de pris. Très bien !! J’adore que l’on relève un challenge !! J'étais venue pour m'amuser et passer un bon moment, même si j'ignorais comment on faisait. Je pense, sans trop me tromper, que s'il y a bien une personne pour être mon "guide" dans ce domaine, c'est bien lui. Il a l'air de bien connaître les gens dans ce bar et s'entend avec tout le monde. S'il me parle de cette boisson, ça ne doit pas être pour rien. Alors certes, je ne le connais pas mais suis-je vraiment en danger ici, au milieu de toutes ces personnes ? Et pourquoi me voudrait-il du mal ? Il faut que j'apprenne à lâcher du leste, à me faire plaisir et surtout, à suivre le mouvement. Alors me voilà donc, armé d'un peu de sel, d'une tranche de citron et d'un verre de téquila, prête à faire mon baptême du feu, encouragé par mon professeur. Je respire un bon coup et je me lance. L'expérience se déroule bien, j'ai les organes en feu, pour être honnête, mais ce n'est pas forcément pour me déplaire. Félicitation !! Whouuyyouu !! T’es une championne O ! Javier et quelques personnes autour de nous me félicitèrent pour ma première fois avec la téquila. Je sais que je devais paraître bien stupide en cet instant mais je m'en foutais. Oui je retrouvais mes 17 ans et ma soif de découvrir de nouvelles choses, surtout celles interdites et alors ? N'ai-je pas le droit à une deuxième adolescence ? On m'a privé de la moitié de ma vie, laissez moi vivre bordel !! Haha, et ca ne te fait pas du bien ? On se sent vivant de l'intérieur, non ?! Ah ça pour le coup ça réchauffe, c'est le moins que je puisse dire. Pour être honnête ça fait du bien, même si je suis contente d'avoir une bière pour adoucir un peu le feu ardent qui brûle en moi. “Si ... je me sens ... réchauffé de l'intérieur.” Dis-je en plaisantant. J'attrapais mon verre de bière, mis sur le côté, pour en boire une gorgée. Ca fraicheur fit du bien à mes entrailles. L'expérience était amusante mais si je ne fais pas attention, je vais être très vite bourrée. Rappelons que je ne bois jamais, je pense que je vais très rapidement sentir passer tout ça. 

Bon, jveux pas non plus te donner de mauvaise habitude hein, il y a d’autres façons de se sentir vivante Je relevais le regard vers lui, innocemment. Je n'avais pas compris le double sens de sa phrase ou plutôt j'étais à des années lumières de pouvoir penser qu'il pourrait y avoir un double sens. Candide un jour, candide toujours. Heuu, jte fais pas de propositions, j’essaie pas de te draguer ou autre… Me*de. Mais visiblement lui y avait vu une allusion à la drague là où moi non. Je le fixais sans rien dire, les yeux légèrement écarquillés. Je pourrais être amusée par sa gêne mais je crois que j'étais trop surprise pour le déroulement de la soirée pour tout comprendre. bref, jte draguerai peut être d’ici peu de temps. T’es plutôt mignonne. Canon, même ! Ok donc je suis candide mais pas complètement débile non plus. Autant ses mots que son regard en disaient long sur ce qu'il pensait et je rougis légèrement. On pouvait dire qu'il savait être directe. J'avais eu quelques petits amis dans mon adolescence et une vraie relation d'adulte - dirons nous - par la suite, mais je n'ai jamais été dragué dans un bar ... ou draguait tout cours, cela faisait assez étrange. Ce n'était pas désagréable, après tout il me complimentait, il y avait pire comme soirée. Qui plus est, il n'était pas vilain à voir, bien au contraire, même s'il restait très impressionnant. J'avais l'impression qu'il pourrait me briser comme une brindille si je ne faisais pas attention. “Tu sais parler aux femmes toi au moins ...” Dis-je en plaisantant. Finalement je n'étais pas mécontente d'être venue ici ce soir. J'ignorais ce que m'attendait la suite de la soirée mais malgré tout j'avais fais une rencontre, comme n'importe qui et ça, c'était cool. Bon il ignorait tout de moi et fuirait très certainement s'il savait qui j'étais mais il est certainement peu probable que nous nous revoyons en dehors de ce bar. Il est plutôt bel homme, s'il est encore célibataire aujourd'hui c'est qu'il le veut et je ne suis pas là pour l'en blâmer. Alors autant ne pas se prendre la tête et profiter de l'instant présent, même si j'ignore comment on fait. Mais dit moi O, t’as pas l’air d'être ton élément ici, f’in avant d’avoir bu ce verre de tequila. tu as peut être rendez vous avec quelqu’un dans ce bar ? Ca devait se voir comme le nez au milieu de la figure que je n'étais pas une des leurs. J'avais beau essayé de faire comme si je n'étais pas différente, il l'avait tout de suite remarqué. J'étais trop sérieuse et appliquée, même ma façon de m'habiller n'était pas correcte. Mais je fais des erreurs parce que je suis en pleine apprentissage, il faudra me les pardonner, un temps du moins. Je me racle la gorge et baisse le regard, quelques instants. “Alors non ... je n'attends personne ... mais tu as raison, je ... je ne suis pas du tout une habituée de ce genre de lieu. Mais ... je ne sais pas, j'avais envie d'essayer. Je voulais ... m'amuser ?!” Dis-je en rougissant légèrement. “Je voulais passer inaperçue mais je vois que c'est raté ...”
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Javier ∞ Xanthippe

Javier haussa un sourcil lorsqu’elle lui dit qu’il savait parler aux femmes, il fut amusé mais il lui montrerait comment il s’y prenait, il prit sa remarque comme un défi. il se tourna vers le bar et siffla le barman et lui montrant le shooter vide et en faisant deux avec ces doigts avant de reporter son regard sur O pour l'écouter attentivement.
il  bougea la tête de haut en bas en comprenant ce qu’elle lui disait, il comprenait mieux sa gêne du début, mais une telle peur n'était pas courant. Elle devait être une personne craintive et avait dû faire beaucoup d’effort pour oser pousser la porte du bar, y entrer et s’installer.
Alors, sache ma ptite O que tu es au bon endroit pour t’amuser en ce début de soirée, mais vaut mieux passer le reste de la nuit ailleurs qu’ici, d’ailleurs si tu me le permets, je serais ton guide pour la soirée ! A moins que tu n’es un couvre feu. dit il en haussant les sourcils deux fois. Son jolie minoi, lui indiquait qu’elle devait avoir vingt deux, vingt cinq maximum. Pour ce qui est de ta tenue, hmm… tu ne devrais pas t’en faire, regarde un peu autour de toi… la majeur partie des nanas sont très maquillés, il se tourna vers la gauche en montrant un groupe de filles, certaines doivent avoir plus de trente ans mais elles veulent en paraître vingt, les traces du temps caché par une sacré couche de toute sorte de crème colorée que les nanas se mettent sur le visage et d’autres plus jeunes veulent  paraître plus vieilles. Il se tourna de l’autre côté où des filles étaient mêlées à un groupe de mecs, et là bas, t’as les bonnes copines qui se foutent de leur apparence et sont là pour passer une soirée sous le signe de l’amusement. Le barman déposa sur la table deux nouveaux shoot’ de tequila, Jav’ le remercia d’un merci mon pote et continua en plantant son regard dans celui d’O. Donc oui, tu ne passes pas inaperçu, mais on est d’abord attiré par ton visage d’ange, tu as l’air si douce et tu es d’une beauté naturelle.tu ne passes pas inaperçu parce que tu n’as rien à voir avec le décor, il passa sa langue entre le pouce et l’index d’O et y déposa du sel, tu es celle qu’on ne peut pas louper en entrant dans le bar dit il avec un clin d’œil et léchant le sel sur la main d’O, goba sa tequila sans la lâcher, il prit un quartier de citron et en fit couler au creux de la main d’O, donc laisse moi être ton maître pour ce soir ! Il se pencha vers le creux de sa main et lapa le jus de citron d’un coup de langue sensuel sans la lâcher du regard. Ok, il était en mode drague, mais elle l'avait cherchait en lui faisant remarquer qu'il savait parler aux femmes.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée pleine de surprises (Javier & Xan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée du vendredi 15 Octobre 2010
» Soirée du Vendredi 13 Aout 2010 chez Fouman
» Soirée arcade TRIBUTE TO IREM
» Soirée du Vendredi 22 Octobre 2010
» Soirée du Vendredi 29 Octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-