Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 We never change [XANTHIPPE & QUINN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

Xanthippe & Quinn

We never change.


La jeune blonde venait de se trouver un job de danseuse à Bray, rien de bien luxueux, mais bon, ça suffisait à lui donner de l'argent afin d'avoir de quoi vivre et occuper ses journées, surtout avec un métier qui lui plaisait même si elle devait supporter ces collèges un peu trop excité dès qu'une danse s'avérait sensuelle et qui ne savait pas restait sérieux. Elle était plutôt bien entourée dans son boulot malgré tout, ses collègues n'étaient pas tous si détestables que ça, c'était une bonne chose de ce côté là. Sa journée passa rapidement tellement elle était prise dans son travail, et elle put sortir assez tôt de son travail, vers 17h à peine. Elle était assez crevée, et elle partit dans sa petite maison, se changer et prendre une douche bien chaude. Elle s'attacha les cheveux, en passant dix minutes à bien la faire, s'habilla d'un jean large et d'un pull, et prit une veste et ressortit directement. Elle n'aimait pas être enfermée dans ces quatre petits murs qui lui servaient de maison, où elle était complètement seule, elle voulait partir à l'aventure, telle une enfant de trois ans, sauf qu'elle ne partait pas courir après des papillons roses mais venait trouver des petits faibles contre qui se moquer, qui faisait qu'elle était bien différente d'une gamine de trois ans au final. Enfin, en maturité, peut-être pas.

Il faisait déjà tard quand elle était sortie, les lampadaires étaient allumés et certains commençaient à dîner, mais la jeune blonde n'avait pas faim. Elle se balada juste les mains dans les poches dans la ville, qui n'avait pas changé depuis son départ. Les rues étaient plutôt vides, et c'était ennuyant. Quinn était de mauvaise humeur ce soir, sans raison particulière, sûrement l'épuisement de la journée, et le fait qu'elle ne trouve pas de quoi s'amuser ce soir. Elle avait envie de se défouler sur quelqu'un, une petite adolescente toute seule, ou un jeune adulte qui s'y croyait un peu trop en venant essayer de l'accoster comme ça arrivait souvent, mais non, rien. Juste quelques vieux, des petits garçons à lunette ou ce genre de trucs, ça l'amusait pas de les provoquer. Du coup elle se baladait juste, perdant presque son chemin. Bray était grand mine de rien, et Quinn avait un sens de l'orientation pourri, ça devait aider aussi.

Puis elle croisa cette personne. Elle l'avait bien reconnue ou elle avait rêvé ? Xanthippe ? LA Xanthippe ? Elle s'arrêta après l'avoir croisée et se retourna pour la regarder en grimaçant. C'était vraiment elle ? Avec le temps elle avait bien changé, mais elle avait toujours cette tête qu'elle ne pouvait pas voir en peinture.

« Hé. »

Elle ne l'avait pas reconnue pour qu'elle continue son chemin sans faire attention à elle ? C'était vexant. Elle la rattrapa et lui prit le poignet, assez fortement, se moquant de lui faire mal. Elle pencha la tête.

« Xanthippe ? La folle là ? C'est vraiment toi ? Le temps t'a pas gâté ma pauvre. »

Tout en douceur. Xanthippe avait été cette fille qu'elle avait traité de folle, cette fille à qui Maverick a apporté trop d'attention, elle ne comptait pas prendre des pincettes. Si elle pouvait croupir dans un hôpital psychiatrique, sa place, c'était tant mieux.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Xanthippe & Quinn

We never change.


J'erre dans les rues de Bray depuis quelques heures maintenant mais malgré un début de fatigue, je n'ai aucune envie de rentrer chez moi. Je déteste cette grande bâtisse, si vide, si froide, si solitaire. Ma mère parle parfois de la vendre, pour acheter une maison de plein pied, moderne, au bord de la plage, mais je sais qu'elle ne le fera jamais. Elle a beau se plaindre des courants d'air, des pièces à entretenir, de la toiture à refaire régulièrement, elle n'abandonnera jamais sa maison. Elle a toujours été trop grande pour nous trois et depuis que nous ne sommes plus que deux, cela en devient encore plus ridicule, mais mes parents étaient attachés à cette demeure familiale. Des générations de Mcleod ont vécu dedans, elle refuse l'idée de la vendre à des étrangers, même si elle est consciente que je serais très certainement la dernière résidente de cette demeure, dernière de ma famille. Il n'est pas envisageable que je fasse des enfants, qui en voudrait avec une personne qui a passé une grande partie de sa vie dans un HP ? Et puis si la folie est héréditaire, hors de question de la transmettre à mes enfants, je préfère qu'elle se termine avec moi. C'est triste, j'aurais été une très bonne mère, j'en suis sûre, mais il vaut mieux éviter de jouer les égoïstes et penser aux autres avant tout. Je suis trop fragile psychologiquement pour pouvoir supporter une grossesse et que vais-je raconter à mes enfants ? Comment leur expliquer que leur mère est une siphonnée du bocal ? Que j'ai toujours été persuadé que la magie existait, tant et si bien que j'ai détruit ma famille, mes amis et moi-même en croyant dur comme fer à mon délire. Non, je ne veux pas voir le dégoût, l'incompréhension ou la pitié dans les yeux de mes potentiels enfants, alors je préfère enterrer profondément l'idée, c'est mieux pour tout le monde.

Je m'ennuie, je ne fais pas grand chose de mes journées. Je n'ai aucune compétence et je suis connue comme le loup blanc à Bray, je doute de pouvoir trouver un emploi qui accepte d'engager une folle. Je n'ai pas de problème d'argent, je pourrais vivre sur la rente que mes parents m'ont octroyé, puis ensuite sur l'héritage familial, mais ce n'est pas une vie. Je m'ennuie, je passe mes journées à lire, me promener, observer les gens pour tenter de calquer leurs mimiques, leurs réactions, afin de tenter de paraître plus normal, en vain. J'ai pris un cours de cuisine, une fois, une expérience un peu effrayante au début, mais qui c'est soldé par une belle rencontre, enfin je crois. Il faudrait peut-être que je prenne mon courage à deux mains et que je réitère l'expérience, je ne sais pas. Pour le moment j'observe les vitrines, me demandant si je ne vais pas redécorer ma chambre. Elle est restée la même que quand j'avais 14 ans, je ne l'ai jamais changé, il serait temps de tourner la page et de reprendre ma vie en main. Mais j'ignore quoi acheter, alors j'observe, silencieusement, tentant d'imaginer ce que ça pourrait faire chez moi. Puis j'entends une fois qui m'interpelle, mais je ne relève pas, je continue de marcher, ce n'est certainement pas pour moi ou alors c'est une erreur. Sauf que cette erreur est insistante et je sens qu'on m'attrape par le poignet, faisant volte face, je me retrouve devant une blonde qui n'a pas l'air d'être hyper heureuse de me voir.

« On se connait ?! »

Demandais-je surprise. Elle me fait mal au poignet alors je tente de me défaire de sa poigne.

« Lâche moi, tu me fais mal ... »

Dis-je en oubliant totalement les bonnes manières. Il ne manquerait plus que je la vouvoie alors qu'elle me traite de folle ... Son visage m'est familier mais les descriptions que je fais des personnes que je rencontre sont assez sommaires, difficile de reconnaître une personne sans une photo.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Xanthippe & Quinn

We never change.


Quinn était insouciante, vivait au jour le jour, sans se soucier de quoi que ce soit. Elle ne faisait pas attention à l'avis des autres, et ne faisait pas attention aux autres tout court d'ailleurs, ce qui faisait qu'elle pouvait faire de mauvaises choses sans la moindre culpabilité derrière. D'ailleurs, elle n'avait jamais éprouvé de regrets, elle était fière de chacun des choix qu'elle avait pu faire, qu'ils soient jugés comme bons ou mauvais par les personnes extérieures. Par exemple, durant son adolescence, elle avait marché sur bons nombres d'élèves, comme Xanthippe par exemple, pour arriver à ses fins, que ce soit gagner un pari lancé par un ami, être plus populaire, ou juste pour s'amuser. Mais elle était loin d'être la plus mauvaise personne au monde malgré tout, ceux qui avaient su gagner son cœur comme ses sœurs pouvaient très bien le dire, elle n'allait pas jusqu'à pourrir la vie de quelqu'un, saboter tous ses projets, le pousser au suicide, de toute façon elle se lassait vite. Elle se contentait juste d'une rumeur ou deux, par-ci par-là, un croche-pied, un verre d'eau sur la tête, mais pas de plan vraiment diabolique comme on pouvait le voir dans certains films. Non, Quinn faisait juste ça pour s'amuser sur le court terme. Xanthippe avait été une de ses victimes parmi tant d'autres, au début elle évitait de trop la chercher sachant que Maverick l'aimait bien, mais pour la même raison, elle voulait vraiment la voir souffrir, et quelle meilleure occasion pour le faire quand celle-ci venait de se faire interner ? Tentative de suicide que certains disaient, mais pour elle, c'était juste de la folie, tout simplement. De toute façon l'elle avait toujours trouvée bizarre, ça lui correspondait bien plus qu'une tentative de suicide. Elle en avait profité pour répandre cette rumeur, enfin même si pour elle c'était juste la stricte vérité, et elle s'était prise un malin plaisir à entendre les gens dire qu'effectivement, Xanthippe était une sacré folle. Mais bon, elle était vite passée à autre chose, ne comptant pas donner une spéciale importance à cette fille, elle ne le méritait pas de toute façon.

Des années étaient passées, et voilà que Quinn retombait sur cette Xanthippe au plein milieu de la rue. Quinn n'avait pas une mémoire hors du commun, loin de là, mais elle l'avait cependant bien reconnue, et elle s'était souvenue d'elle. Ce n'était pas tous les jours qu'on voyait quelqu'un se faire interner, ça ne s'oublie pas. Par contre, la personne en face n'avait pas l'air de l'avoir reconnue. Elle haussa un sourcil, clairement vexée de voir qu'on ne se souvenait pas d'elle. Elle lâcha son poignet en grimaçant. Elle s'était peut-être trompée, ce n'était peut-être pas Xanthippe ? Non, pas moyen, elle aurait réagi si elle l'avait interpellée avec un mauvais nom. Elle l'avait juste oubliée.

« Pff. Ta folie te fait perdre la mémoire en plus maintenant ? »

Bah oui, elle n'allait pas louper l'occasion de mettre la faute de cette oubli sur sa soi-disante folie. De toute façon elle n'avait vraiment retenu que ça chez elle. Elle la dévisagea de haut en bas, afin de se donner un peu de hauteur et peut-être la mettre mal à l'aise.

« Je suis Quinn, une fille du lycée. On traînait ensemble, car on était toutes les deux potes avec Maverick. Ca te revient ou toujours pas ? C'est clairement vexant de voir que tu te souviens pas de moi. »

Car oui, pour elle elle était inoubliable. Modestie ? Ce n'était pas dans son vocabulaire.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Xanthippe & Quinn

We never change.


Je n'avais rien demandé à personne, j'avais décidé d'aller faire un tour, pour chercher un cadeau pour ma mère et voilà que cette furie me sautait dessus. Et après c'était moi que l'on trait de folle, un comble ... Je réussis à me défaire de son emprise, mais cela ne signifiait pas que j'étais débarrassée d'elle pour autant. Elle me faisait face, arrogante et supérieure et pour être honnête, cette attitude ne m'était pas totalement inconnue. Dans mon passé, j'ai rencontré des gens comme elle, surtout une fille, qui s'en prenait constamment à moi alors que je ne lui avais rien fais. Mais de là à me souvenir de son nom ou de son visage, il y avait encore un pas. Etait-ce elle ? Ou une autre, je n'en avais aucune idée mais je serais prochainement fixée. Toujours peu encline à être sympathique, la voilà qui en plus de me traitait de folle, me parlait de mes problèmes de mémoire. Mais c'était quoi son problème à cette fille ? Qu'elle ne m'apprécie pas, c'est une chose, je peux le comprendre, mais dans ce cas là, qu'elle passe son chemin. Je ne lui ai rien fait et je ne suis pas venue la déranger, d'où elle se permet de me sauter dessus et de m'insulter de la sorte ? Qui est-elle pour faire ça ? Pour qui se prend-t-elle ?

« Ce n'est pas moi qui saute sur les gens sans raison en les insultant. Apprends les bonnes manières et après on reparlera. »

Elle ne me fait pas peur, j'ai affronté des gens bien plus effrayant que ça au centre psychiatrique. Des malades mentales qui avaient aussi décidé de me prendre pour leur tête de turc, pour une raison ou pour une autre. Soit parce qu'ils considéraient que j'étais installée à leur place, que je mangeais le gâteau qu'ils voulaient ou que je portais soit disant quelque chose qui leur appartenaient ou encore que je discutais avec une personne que je n'aurais pas dû. Bref, des gens timbraient, j'en ai rencontré à la pelle et si je suis toujours là pour en parler, ça tend à prouver qu'elle n'est rien face à eux. Je ne me mets pas souvent en colère mais là il ne va pas trop falloir qu'elle me cherche parce qu'elle risque de rapidement me trouver. Tout mon être la hait, j'ignore pourquoi, mais je ne peux pas me la voir en peinture. Et quand je découvre son identité, alors je comprends pourquoi. Cette fille s'en est toujours pris à moi, c'était elle mon tyran. Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi, mais elle a toujours pris un malin plaisir à me rendre la vie impossible. Quand je vois qu'elle le prend mal de ne pas avoir été reconnu sur le champ, j'en ressens une certaine forme de satisfaction. Madame a un égo surdimmensionné et mal placé, je vois que certaines choses ne changent pas. Je ne me souviens pas d'elle à proprement parler, mais je me souviens de ce que j'ai écrit dans mon journal et j'ai quelques flashs qui me reviennent d'elle. Cela viendra avec le temps, si j'ai le malheur de la recroiser souvent. Mes souvenirs reviennent par vague, selon les gens ou les situations que j'ai rencontré. Mais elle ne mérite clairement pas que je me souvienne d'elle.

« C'est peut-être parce que tu n'es pas si inoubliable que tu le penses ... Quinn !! T'étais détestable au lycée, tu l'es toujours autant aujourd'hui, je vois que certaines choses ne changent pas ... »

J'aurais été prête à rencontrer n'importe quelle personne de mon passé, mais pas elle. Je me frotte le poignet, parce que sincèrement cette furie m'a fait mal et j'espère qu'elle me laissera bientôt tranquille, mais la connaissant, elle ne me lâchera pas si facilement. Maintenant qu'elle vient de me rafraîchir la mémoire, elle va se faire un plaisir de me rabaisser, comme elle sait si bien le faire. Cette fille n'a pas de coeur et pas de conscience, aucune morale, ni de bonté, c'est le mal en personne ...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Xanthippe & Quinn

We never change.


À quoi bon la laisser filer ? Quinn aimait faire du mal, elle y prenait un malin plaisir, et Xanthippe qui réapparaissait de nulle part comme ça, c'était si tentant, comment résister. Quinn craquait quand elle voyait une personne à victimiser comme un lion craquait quand il voyait une biche boîtante passer devant lui. Sauf qu'un lion ne ferait qu'une bouchée de sa proie, Quinn, elle, préférait déguster. Elle aurait bien aimé avoir une Xanthippe lors de ses coups de barres, notamment après sa séparation avec Kei, sa fille, histoire de pouvoir se défouler et se changer les idées, ça avait été une si grande satisfaction de voir sa réputation détruite avec cette histoire d'asile, la plus grande fierté qu'elle pouvait avoir aujourd'hui. Sa vie à Londres avait été ennuyante à côté de ça, car même si elle en avait eu des victimes, elle n'avait jamais réussi à autant pourrir la vie d'une personne. Car oui, pour elle, c'était une fierté aujourd'hui ce qu'elle avait fait à cette pauvre Xanthippe qui n'avait au final rien demandé.

« Politesse ? C'est quoi ? Ca se mange ? »

Elle sourit ironiquement, faisant comme si de rien n'était. Elle savait très bien être polie quand elle le voulait, mais c'était juste tout sauf son truc. Selon la jeune blonde, gentillesse et serviabilité était simplement synonyme de faiblesse, soumission et tristesse. Elle avait déjà essayé de l'être quelque fois, d'arrêter de prendre les gens de haut et de voir ce que ça faisait de rendre un service à une personne, mais au final c'était plus de pression qu'autre chose et ça faisait tout sauf la rendre satisfaite, et elle a vite abandonné l'affaire, préférant rester cette petite égoïste qu'elle était. Et puis on ne change jamais complètement hein. Elle était très bien comme elle était, elle ne comptait vraiment pas prendre sur elle et changer, et comptait continuer à chercher et à pourrir la vie des personnes qui ne lui revenaient pas comme ça avait été le cas avec Xanthippe. C'était plus facile de détruire quelque chose que de construire après tout.

Elle en fut presque flattée de voir qu'elle se souvenait enfin d'elle, même si ça l'agaçait quand même au final qu'elle ne s'en était pas rappellée tout de suite.

« Wah, les deux neurones se sont connectés. »

Xanthippe pouvait lui reprocher d'être détestable, elle s'en moquait complètement. Elle n'avait aucunement conscience du fait que c'était un défaut, limite elle voyait ça comme un qualité. Car elle n'en voyait pas souvent des personnes détestables comme elle. Elle la regarda frotter son poignet en souriant, qu'est ce qui la blesserait plus, les attaques physiques ou verbales au final ? Xanthippe avait tellement rendu Quinn jalouse par le passé, elle méritait bien ce qu'elle avait. Elle ne savait sûrement pas les raisons de cet acharnement d'ailleurs, mais Quinn se passerait bien de le lui dire, son amour pour Maverick n'était que de la faiblesse, pure et dure. Ca ne lui avait apporté que du malheur, et le fait qu'elle ne puisse s'en détacher la frustrait plus qu'autre chose. Et elle pouvait devenir méchante quand il s'agissait de ça.

Elle se rapprocha et passa son bras autour de sa nuque, et lui frotta les cheveux.

« Ca fait tellement longtemps, on en a des choses à se dire hein ! T'es restée cloîtrée dans ton asile de psychopathes pendant combien de temps, hmm ? »

Bien sûr elle ne comptait pas lui taper la causette comme deux vieilles amies, mais voulait plutôt l'énerver et la provoquer. Elle garda sur ce visage ce sourire tout sauf amical collé, qu'elle n'enlèverait pas. Elle allait s'amuser ce soir, oh oui.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Xanthippe & Quinn

We never change.


Lentement je me souvenais d'elle. Pas de vrais souvenirs, mais des passages de mon journal intime me revenaient en mémoire. Elle n'avait visiblement pas changé à l'adolescente que j'avais connu. Imbuvable, vulgaire, insolente et violente par moment, un vrai cadeau de la nature, ça vous pouvez me croire. Elle a toujours eu une dent contre moi, mais je n'ai jamais su pourquoi. Que lui avais-je fais pour qu'elle me déteste autant ? Pour être honnête, encore aujourd'hui je me posais la question. Déjà, avant que je ne devienne officiellement folle, elle me rendait la vie impossible. Je ne comprenais pas pourquoi Maverick l'appréciait, ni comment il faisait pour la supporter. C'était à cause de lui que je l'avais eu dans les pattes, ça je m'en souviens, mais après pour le reste, c'est flou. Quelques flashs me revenaient en mémoire, au fur et à mesure que j'étudiais ses traits. Elle a un peu vieillie, mais elle reste malgré tout très reconnaissable. Ses cheveux blonds, son mauvais caractère et cette voix ... mon dieu je la reconnaitrais entre toutes. J'en ai fais des cauchemars de cette voix, de ce sourire mauvais, de cette brutalité ... Je la déteste tellement que même encore aujourd'hui, malgré toutes ces années, mes poils s'hérissent en la reconnaissant.

« Ça c'est sûr que ce n'est pas la politesse qui t'étouffe toi .... »

J'en ai marre de vivre dans la peur. Que ce soit à cause d'elle ou les autres, j'en ai plus qu'assez. Je veux vivre ma vie sans devoir me justifier constamment. J'en ai marre d'entendre des chuchotements dans mon dos quand je marche dans la rue. J'en des marres des sourires moqueurs, qu'on me montre du doigt ou qu'on se moque de moi, ouvertement ou non. Je suis un individu, au même titre qu'eux, j'ai le droit de vivre ma vie sans devoir leur rendre des comptes. Je ne leur dois rien, ni à elle, ni à personne d'autre. Je vais mieux et je compte en profiter et le montrer à tous. Et si ça ne lui plait pas et bien tant pis, qu'elle passe son chemin.

« Ne sois pas mauvaise parce que tu n'es pas exceptionnel ... ça ne te va pas au teint !! »

Je ne me reconnaissais qu'à peine ce soir. Je n'avais jamais osé dire quoi que ce soit à cette fille. Je me défendais un peu, bien entendu, mais bien souvent je me rendais compte que ça ne servait à rien, alors je me contentais de fuir, comme elle le disait si bien. Ce soir, je n'en avais pas envie. J'avais le droit de marcher dans la rue. J'avais le droit de chercher un cadeau pour mes proches. J'avais le droit de ne pas la reconnaître au premier regard, même si ça lui déplait. Je ne lui ai rien demandé, si elle en a marre de ma tête, qu'elle tourne les talons et qu'elle s'en aille, ça ne me pose aucun problème. Malheureusement, ce n'est pas ce qu'elle a décidé et voilà que je me retrouve avec son bras autour de mon cou. Cette proximité me dérange grandement. Je m'en fous qu'elle me décoiffe, je n'ai jamais cherché à passer des heures dans ma salle de bain pour tenter une coupe recherchée. Mais j'avoue qu'être aussi proche d'elle, ça me déplaisait fortement. Autant sa soeur, Elena, était sympathique et plutôt jolie, autant elle était désagréable, agaçante et pas vraiment à mon goût.

« Quand je te vois, je me dis que finalement je n'en suis jamais vraiment partie .... tu aurais ta place là bas, bien plus que moi si tu veux mon avis ... »

Je n'avais pas envie de lui répondre à sa question, ça ne la regardait pas. En plus j'avais fais plus ou moins de longs séjours, cela dépendait des périodes. Parfois je pouvais rester à ma maison quelques mois, parfois cela ne durait que quelques semaines, selon les crises. Mais j'avais largement passé plus de temps dans mon Centre, que chez moi, ça c'était évident. On pouvait remercier mes parents pour ça, tout le mérite leur revient ...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
We never change [XANTHIPPE & QUINN]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» We Are Change Paris vs Le Siècle
» pb voitures qui change de prix ???
» [Salon] Bourse d'échange Orleans.
» pour qu'un personnage devient un objet ? ou change de vue
» Spaces marines vente / échange contre Tau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-