Heey ! Do I know you? [w/ Alexis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Rollo & Alexis

Ne pas s’énerver. Marcher sans se retourner, ne pas risquer d’attirer plus de soupçons que nécessaire. Rollo devine presque sans le voir le regard de l’homme derrière lui ; brillant d’une curiosité malsaine. Autant avouer qu’il s’est magnifiquement foiré. Ce soir, il a jeté son dévolu sur un métamorphe. Un trentenaire sûrement, qui a perdu sa femme récemment, d’après ses recherches. A croire qu’il n’était pas réellement attaché à elle, ou bien le démon ne s’est pas assez bien débrouillé. Pourtant, il sait qu’il s’est montré persuasif ; discours convaincant, regard confiant, sourire à l’apparence sincère. Peut-être s’est-il trop précipité, ce qui a permis à son interlocuteur d’être préparé et sur la défensive dès le commencement de l’entretien. Peut-être qu’il prend sa tâche trop à cœur ces derniers-temps. Aveuglé par sa volonté de régner et sa toute nouvelle confiance dans l’esprit de ce véhicule si minutieusement sélectionné, il ne s’accorde aucune pause. La fatigue a peut-être raison de lui finalement. Ou bien, ça n’était tout simplement pas le moment de s’attaquer à un être surnaturel. Et s’il manquait encore d’expérience sur les humains ?

Une autre pensée traverse son esprit ; Leila. Si obnubilé par le désir de la faire revenir, il en oublie peut-être de se concentrer sur autre chose. Quoi qu’il en soit, il ne se trouve pas dans les bonnes conditions pour tenter son petit manège si plaisant sur quelqu’un d’autre. Alors qu’il se trouve résolu à prendre le chemin inverse, afin de retrouver son domicile si accueillant dans l’obscurité, Rollo change brusquement d’avis en déchiffrant l’enseigne face à lui. L’Ambush. Un bar certainement très chaleureux pour un être tel que lui. Irrésistiblement, l’envie de se détendre prend possession de lui. Cette fois-ci, ce ne sont certainement pas les émotions de Mikhaïl qui le guident ; son hôte préférait sans aucun doute s’installer confortablement dans le canapé pour visionner une émission absolument détestable ; d’où le nouvel intérêt de Rollo, qui se trouve bien souvent face au poste de télévision malgré lui. Là, il le sent ; cette vive énergie qui s'empare de lui à l’entrée de ce bar, elle provient de lui. Du jeune homme insolent qu’il était avant.

Ce soir, c’est décidé, il est grand temps de laisser les émotions de Mikhaïl de côté. C’est un véhicule psychologiquement trop envahissant quand on y pense. Ou bien, c’est le jeune démon qui est beaucoup trop sensible, allez savoir.  
« Cette fois, tu vas me laisser tranquille. Aucun besoin de jouer un rôle dans ce bar, je suis Rollo et non Mikhaïl. » murmure-t-il inconsciemment. La minute suivante, il est dans le bar, avançant automatiquement vers le comptoir. Les boissons l’attirent. Un sourire à la fois vicieux et épanoui lui colle aux lèvres.  
« Un whisky. » Il s’installe sur un siège, accoudé au bar, ne prenant aucunement la peine de lancer un regard au serveur, ou à la serveuse.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Rollo & Alexis

Elle servait les verres, les uns après les autres, sans prêter plus attention que ça aux clients. Un regard, un bonjour et un sourire sans lumière ni sincérité aucune, le verre tendu, l'argent encaissé, et elle passait à quelqu'un d'autre. Elle n'était pas d'humeur à voir du monde ce soir, mais elle devait bosser quand même, alors elle faisait le minimum et qu'on ne s'avise pas de lui en demander plus. Les habitués la connaissaient suffisamment pour savoir qu'elle était la femme la plus gentille de la terre quand elle le voulait, mais qu'elle pouvait aussi se montrer froide et vous faire comprendre qu'elle n'avait aucune envie de parler. Surtout quand elle avait se regard, un regard noir perdu dans le lointain. Non, il ne fallait pas l'emmerder aujourd'hui, les clients le comprenaient, alors ils tapaient la discussion à ses collègues et lui foutaient la paix. Et c'était très bien ainsi. Alexis remarquait bien quelques regards appuyé sur son cou, autour duquel elle avait noué un foulard. Ça détonnait clairement dans ce milieu là, dans ce bar au plafond bas caché par les volutes de fumée, mais personne ne s'avisait de lui faire remarquer ce détail. Et la Samson ne comptait pas expliquer à tous ces inconnus qu'elle devait mettre un foulard pour cacher des bleus qui ornaient son cou depuis hier.

Concentrée sur son travail, elle essayait de ne pas penser à ça. Il fallait qu'elle laisse cette barrière en place, cette barrière qui lui permettait de ne pas se laisser envahir par les souvenirs de cette soirée, parce que si elle se mettait à y penser, elle allait être incapable de faire quoique ce soit. Pour les quelques heures de travail qu'il lui restaient, il fallait qu'elle se montre assez forte pour laisser sa vie privée de côté, même si c'était loin d'être facile au vu des circonstances. Poussant un soupir, elle passa le dos de sa main sur son front, étudiant le bar. En semaine, il n'était pas plein à craquer mais les places libres étaient rares. Son collègue se chargeait de discuter avec les personnes accoudées au bar, ayant bien compris en voyant Alexis arriver ce soir qu'elle n'était pas au mieux de sa forme.

Plus personne ne venant commander de bière ou de whisky, ou toute autre boisson, la Samson profita de ce répit pour nettoyer les verres qui s'entassaient. La tâche était monotone et elle devait bander toute sa volonté pour ne pas laisser ses pensées divaguer. Un client arriva à point nommé. Prenant une des dernières chaises de bar libres, il commanda un whisky sans même jeter un coup d'oeil à Alexis, qui en fit autant jusqu'au moment où elle posa le verre devant le type et lança le prix. Quand il releva la tête, elle resta un moment sans voix. « Mikhaïl ? » Oui, c'était bien lui, pas de doute. Reprenant son torchon, elle se mit à essuyer énergiquement les verres lavés. Il s'agissait d'un des meilleurs amis de Seeley qu'elle connaissait depuis... une éternité. Très proche de son frère, il passait, tout comme elle, une fois par semaine le voir à l'hôpital. C'était le seul qui n'avait pas cessé, malgré les six longues années passées. Enfin, jusqu'à il y a environ deux mois. Ça faisait deux mois qu'elle ne le voyait plus à l'hôpital et qu'elle n'avait pas de ses nouvelles. Dans d'autres circonstances, elle aurait été ravie de le voir mais là, son humeur était plutôt à la colère et l'idée qu'il se soit lassé d'aller voir Seeley sans même lui en toucher un mot n'aidait pas à l'apaiser. « Je te croyais mort. Deux mois sans nouvelles, ça fait long. » lâcha-t-elle sans masquer les reproches qui habitaient sa voix.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 
Heey ! Do I know you? [w/ Alexis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BON ANNIVERSAIRE ALEXIS !!!
» BON ANNIVERSAIRE ALEXIS ^^
» je m'appelle Alexis... mais dans le 34
» Raporte sur:--alexis--72--
» Toc toc toc, et oui, Alexis le retour !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-