In the end you always go back to the people that were there in the beginning.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Edlyn avait trouvé où habitait son meilleur ami, Maverick, elle marchait tranquillement, réfléchissant à ce qu’elle allait lui dire

" Salut, c’est moi, tu te souviens de moi … ? "

La demoiselle soupira

" Non, ça ne va pas…je vais pas lui dire ça ! "

Les gens regardaient bizarrement cette femme qui parlait toute seule, Eddie s’en fichait, tout ce dont elle avait envie, c’était de s’arracher les cheveux, cela faisait si longtemps qu’elle l’avait vu, et s’il l’avait oublié ? Que ferait-t-elle ? Non, il ne pouvait assurément pas l’avoir oublié ! La demoiselle continua à marcher perdue dans ses pensées, se remémorant leurs moments passés ensemble, leurs fou-rires, les quatre cents coups qu’ils avaient fait plus jeune. Un sourire se dessina sur son visage en repensant à tous ces bons moments

Eddie sortit son miroir de poche pour retoucher son maquillage, son regard se posa sur ses cheveux détachés, une des choses qui avait changées chez elle, sa tenue aussi, elle qui était la petite fille modèle quand il l’avait connu, celle qui était invisible, à présent la voilà se faisant remarquer par les passants.

La jeune femme sourit intérieurement, il allait être surpris pour sûr... lui qui lui disait souvent de se décoincer, il allait voir une toute nouvelle Edlyn. Une ombre passa sur son visage, allait-il apprécier ce changement ? Après tout, il le disait sur le ton de la rigolade qu’elle devrait changer, mais maintenant qu’elle avait changé, allait-il regretter l’ancienne Edlyn ?

Elle marchait, se rapprochant petit à petit du lieu où elle retrouverait son meilleur ami. Elle aurait dû l’appeler, au moins elle aurait su quoi lui dire, mais elle avait préféré jouer la carte de la surprise, mais elle risquait qu’il lui claque la porte au nez étant donné qu’elle ne lui avait pas donné de nouvelles depuis si longtemps. Une fois devant la porte, elle jeta un coup d’œil à sa main, elle n’était pas venue les mains libres, elle lui avait ramené une tarte aux pommes qu’elle avait fait elle-même,  une des choses qu’il aimait quand ils étaient plus jeunes, elle s’en souvenait comme si c’était hier. De voir cela lui donna un petit peu plus de courage.

Edlyn prit une grande inspiration et leva sa main lentement, avant de toquer sur la porte, l’heure de vérité était arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


always go back

edlyn&maverick


Tu n’avais jamais de visiteurs, ou presque, il y avait bien Raphaël et Sol qui venait te voir une fois de temps en temps, mais ils ne prenaient pas la peine de cogner, encore moins d’attendre à la porte que tu ouvre. Il y avait peu de chance que tu arrive au même moment qu’un visiteur, parce que tu en avais pas. Il y avait peu de chance que quelqu’un vienne te voir, parce que peu de gens savait où tu habitais. Tu roulais, dans les couloirs du bloc appartement, sur ton skate, te rendant à ton appartement, le roulement t’apaisant. La dernière rencontre avec ta Alexis n’avait pas été de tout repos, tu te doutais qu’il faudrait que tu aille t’excuser, que tu lui devait des excuses, mais non, tu était beaucoup trop têtu pour cela. Non, en fait, tu ne trouvais pas le courage de lui avouer ce que tu avais fait pour en arriver jusque là, pour perdre une partie de toi, une partie de ton bras. Tu n’arrivais pas à lui dire parce que tu avais peur de sa réaction, comme toujours. La musique battant dans tes oreilles, tu naviguait dans les corridors, jusqu’à ton appartement un peu miteux. Tu n’avais pas vraiment les moyens pour te payer autre choses. Ton salaire de tatoueur ne couvrais pas beaucoup de dépenses. Il y avait peu de chance que tu débarque en même temps qu’un visiteur, en fait, les chances étaient presque nulle, mais tu faillit bien lui rentrer dedans, dans cette fille qui venait de cogner à ta porte. Tu freina de justesse, enlevant tes écouteurs d’un mouvement rapide. Tu ne l’as regarda pas très bien, en fait, tu ne lui jeta même pas un coup d’oeil, ouvrant la porte. “Besoin d’aide?” Elle avait dû se tromper d’appartement, parce que toi, tu ne l’as connaissais pas. Tu rentrais dans ton logement, déposant ton skate près de la porte, levant ton regard sur la femme devant toi. “Je ne sais pas c’est qui tu cherche, mais je suis seul à habiter ici. Tu t’es trompé d’appart’.” Son visage te disait vaguement quelque chose en vrai, mais depuis ton retour à Bray, beaucoup de visages te disent quelques choses, sans jamais que tu soit capable d’y mettre un nom. Tu avais appris à vivre avec, en fait, tu vivais très bien avec, tu n’avais rien à faire tout ces gens de toute façon. Il n’y avait que ceux qui étaient près de toi qui comptait. Tu attendais sa réponse, histoire que tu puisse fermer ta porte et passer à autre chose, comme aller fumer ce joint qui t’attendais, ces douleurs fantômes, elles te faisaient grincer des dents depuis un moment maintenant. Tu n’attendais que ça, fumer pour atténuer la douleur.

© starsovermountain

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Edlyn attendait devant la porte quand elle vit que personne n’ouvrait la porte, elle commença à paniquer, et s’il n’habitait plus là ? Que ferait-elle alors ? La demoiselle entendit un bruit de roulettes et se tourna. Il ne lui fallait pas longtemps pour comprendre de qui il s’agissait, si elle avait besoin d’aide ? Non, elle avait juste besoin qu’il la reconnaisse.

"Maverick...? C'est bien toi?"

Eddie avait hésité un instant, et si ce n’était pas lui ? La demoiselle le vit ouvrir la porte, elle put donc être certaine qu’il s’agissait de lui. Elle sentit l’émotion qui l’envahissait de plus en plus. Tant pis s'il ne savait plus qui elle était...Il fallait qu'elle lui dise ce qu'elle avait sur le coeur, cela la rongeait depuis trop longtemps

"Je sais que j’ai changé…Je suis désolée de ne pas t’avoir donné de nouvelles, c’est juste qu’il s’est passé tellement de choses, mais je t’ai jamais oublié…Tu m’as tellement manqué… "

Edlyn s’approcha, plongeant son regard dans le sien, des larmes menaçant de couler, sa main tripotant ses cheveux, manie qu’elle possédait depuis l’enfance

"Tu ne te souviens vraiment pas de moi ?"

A cette question, elle sentit son stress monter à nouveau, le paquet de cigarette dans sa poche lui faisait de l’œil depuis déjà un petit moment, c’était le moment parfait. Fumer lui permettait de se calmer, se concentrer sur autre chose que ses émotions. Elle prit l’une d’elles et s’apprêta à l’allumer

"Cela ne t’ennuie pas si je fume… ? C’est une habitude que j’ai pris à la mort de mon frère…"

La sirène sentit une larme couler le long de sa joue, tant à cause du souvenir de son frère que de retrouver son meilleur ami. La jeune femme n’attendit pas sa réponse et alluma sa cigarette, s’empressant de prendre une bouffée avant que d’autres larmes ne coulent. Eddie se sentit redevenir un peu plus calme, ses larmes étant comme un lointain souvenir. Son regard se posa sur la boîte contenant la tarte qu’elle avait fait avec amour avant de venir, mais cela serait pour plus tard. Inconsciemment, elle s’était mise alors à jouer avec son collier avec sa main libre, le fixant, guettant sa réaction avec la peur qu’il ne la rejette une fois qu’il l’aurait reconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


always go back

edlyn&maverick


Elle, elle te connaissait, visiblement. Parce que tu lui avais manqué, qu’elle n’avait jamais donné de nouvelle, elle s’excusait, mais un moment, ton esprit ailleurs, tu ne t’attendais pas à de la visite, c’était certain, tu ne t’attendais jamais à de la visite. Ce fût probablement l’éclat argenté de son collier qui te mit la puce à l’oreille, oui, il n’y avait qu’une seule personne qui avait un collier semblable, une seule personne que tu connaissais du moins. Un instant, tu le pris dans ta seule main, sans égard pour la jeune femme, le rapprochant pour le voir de plus près. Tu levais de nouveau les yeux sur elle, la lâchant subitement. “Eddie?” Oui, tu pouvais la reconnaître maintenant, sous ses cheveux colorés et ses vêtements exubérant, tu pouvais voir la jeune adolescente d'antan. Un sourire s’étirant sur tes lèvres, découvrant tes dents, tu t’avança, la serrant fortement dans tes bras, m’enfin, ton bras et demi. Avant de la relâcher en riant. Tu pris une mèche de cheveux dans ta main. “Bleu, rose? Démons sortez de ce corps!” Un nouveau rire, tu n’avais rien contre ce changement en fait, elle avait toujours été un peu trop studieuse à ton goût, pas que ça t’avais spécialement dérangé dans le temps, elle avait toujours été partante pour tes idées folles. Tu te reculais, la laissant entrer, fermant la porte derrière elle. “Non, non vas-y.” Ça te pris un moment avant de complètement comprendre ce qu’elle avait dit, la porté de ses paroles. Un moment avant de réaliser la bombe qu’elle venait de laisser tomber. Tu t'arrête dans tes geste, alors que toi aussi tu sortais un cigarette. “Ton frère est mort?!” Non, la mort ne te touchais plus autant qu’auparavant, tu avais trop vu, tu avais trop fait, et même si tu ne l’avais pas spécialement connu, tu étais triste pour elle, tu ne savais pas trop comment tu réagirais si Elliott mourrais. En fait, oui tu le savais, tu deviendrais probablement fou. Ta soeur, elle avait été toute ta vie après tout. Elle l’était toujours, même si elle ne voulais pas spécialement t’avoir dans sa vie présentement. Mais tu l’as regardais de nouveau, tu ne pouvais t’empêcher de la regarder et d’être étonné. Elle n’était plus la même Edlyn que tu avais connu. “Putain Eddie, tu as tellement changé. Je sais que l’on c’est pas vu depuis dix ans, mais je n’aurais jamais cru te voir te décoincer dans cette vie!”Un nouveau rire, tu étais content de la revoir, trop content. Toutes ses années, elle n’était peut-être même pas au courant de ton arrestation. Enfonçant ta cigarette entre tes lèvres, alors que tu entrepris de défaire ta prothèse, tu ne l’as gardais jamais vraiment sur toi quand tu étais chez toi, tu n'étais pas totalement habitué à la porter, tu n’étais pas habitué à sa présence inconnue sur toi, alors tu l'enlèves lorsque tu n’en avais pas l’utilité, tu préférait souvent la légèreté de ton bras sans la lourdeur de la prothèse de métal.

© starsovermountain

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Edlyn laissa échapper un soupir de soulagement, il se souvenait d’elle. Il la serra dans ses bras, elle se blottit contre lui, sentant des larmes coulant le long de ses joues, il la relâcha et elle le regarda, un léger sourire sur les lèvres.

« Désolée, je crois que j’ai un peu mouillé ton haut… »

La demoiselle marqua une pause, plongeant son regard dans celui de son meilleur ami, ce dernier avait rigolé, elle se rendit compte qu’il lui avait vraiment manqué, plus qu’elle ne se l’avouerait

« Tu m’as tellement manqué Mav’…Je m'en veux tellement de t'avoir laissé comme ça... Mais je pensais sans arrêt à toi, ça tu peux en être sûr...A chaque fois que je croisais des petits qui nous ressemblaient, je repensais aux conneries qu'on faisait... »

Ses cheveux étaient devenus le sujet de conversation, elle rit légèrement à sa remarque

« C’est bien moi…J’avais besoin de changement…ça te plaît ? »

La demoiselle rentra, en fumant sa cigarette tranquillement, tandis qu’arriva la question sur son frère…Son visage s’assombrit, elle prit rapidement une bouffée de sa cigarette en espérant empêcher de nouvelles larmes de couler…Décidément, elle était trop émotive aujourd’hui…

« Oui… Un chasseur l’a tué l’année dernière…C’est depuis sa mort que je suis comme ça…Il n’est plus là pour m’empêcher de faire des conneries comme avant…Et mon dieu j’en ai fait depuis… »

La tarte dans son sac lui permit de penser à autre chose, elle la sortit et la tendit à son ami

« Je t’ai ramené ça…Je l’ai faite moi-même, je me souviens que tu aimais ça… »

Son changement le surprenait visiblement énormément, faisant sourire la jeune sirène

« Tu n’as aucune idée d’à quel point j’ai changé Mav’…Avec la mort d’Andrew, je me suis rendue compte d’à quel point la vie pouvait être courte et je me suis décoincée… L’ancienne Edlyn est toujours là, ne t’en fais pas, certes bien enfouie au fond de moi, mais elle est bien là…Mes cicatrices en sont la preuve, je suis celle que tu as connue, j’ai évolué, pour le meilleur comme pour le pire. »

Ses cicatrices… souvenirs gravés dans sa peau de la part de son père… Selon les rumeurs, il était toujours vivant…cet homme…Pourquoi avait-il fallu que ce soit Andrew qui meurt et pas leur père, cet être abject ?

« J’ai entendu dire que mon…père est toujours vivant…Est-ce que tu sais si c’est vrai… ? Si c’est vrai…Il voudra me récupérer…Je ne veux pas retourner chez lui… Je ne sais pas quoi faire… Dis moi quoi faire Mav'... »

Le retour à Bray s’annonçait plus difficile que prévu… Elle leva la tête vers Maverick, juste au moment où ce dernier retirait sa prothèse…La demoiselle leva sa main à ses lèvres pour retenir un cri de surprise…Elle s’approcha de lui

« Mav’…Que t’est-il arrivé… ? C’était quand… ? »

La demoiselle s’affala sur le canapé, elle se passa les mains sur le visage en soupirant, trop de choses avaient changées, trop de choses à rattraper, à redécouvrir…

« Je n’aurais jamais dû partir…Si j’étais restée avec mon père, je n’aurais pas fait de conneries et attiré l’attention sur Andrew et moi…Il serait toujours vivant… Tu m’en veux d’être partie Maverick ? De ne pas t’avoir donné de nouvelles ou de signes de vie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité


always go back

edlyn&maverick


Un rire qui éclatait de ta gorge, alors qu’elle te disait qu’elle avait mouillé ton haut, rire qui s’éteignit vite avec la phrase qui suivit. Un léger sourire sur tes lèvres, alors que tu levais ta main vers une mèche qui lui tombait devant les yeux, la replaçant à sa place. “Tu m’as manqué aussi Eddie..” Et c’était vrai, après plus de dix ans sans la voir, mais tu n’était pas non plus un homme très à l’aise avec les mots, tu ne savais pas trop comment les dires, comment t’exprimer, regarde combien de temps ça l'avait pris avant que tu ne le dise à Alexis? Et tu avais pensé à elle chaque jour depuis dix ans, traînant cette photo d’elle avec toi, partout où tu allais. Parfois tu te disait qu’elle avait été ton porte-chance, la raison pour laquelle tu était toujours en vie aujourd’hui. Un nouveau rire, tu avais oublié comme elle réussissait toujours à passé d’une conversation sérieuse à un rire en moins de temps qu’il t’en prenait pour cligner des yeux. Et alors que tu l’as suivait des yeux, s’allumant une cigarette, prenant ton temps pour allumer la tienne, tirer dessus, lui sourire. “C’est différent, je ne me serais jamais entendu à ça de toi, mais j’aime bien!” Et ce sourire qui disparait aussi vite qu’il est apparût, alors qu’elle t’annonce la mort de son frère. Tu n’avait jamais aimer le mec, principalement parce qu’il avait fait en sorte qu’Edlyn parte de Bray, et Maverick, tu avais la rancune tenace, mais tu n’avais pas voulu sa mort, tu n’avais pas voulu ça pour Edlyn, tu savais ce que c’était de perdre quelqu’un d’important, quelqu’un de cher à notre coeur. “Oh. Je… Je suis désolé Eddie.”

Elle pris une nouvelle bouffé sur sa cigarette, et toi alors que tu regardais la tienne sans y avoir réellement envie pour l’instant, tu l’écrasa dans le cendrier, sortant un joint fraîchement roulé de la matiné, l’enfonçant entre tes lèvres avant d’en tirer une bonne bouffée. Tu avais besoin de plus fort finalement. Un nouveau rire alors qu’elle tirait une tarte de son sac. “Essai tu de m’amadouer avec de la tarte?” Elle avait retenu des bons trucs sur toi, et visiblement, il y avait des choses qui sont faites pour rester, comme le fait que l’on pouvait facilement t’acheter en remplissant ton estomac. “Oh Eddie. Crois moi, on change tous, surtout après plus d’une décennie.” Et toi le premier. Tu n’était plus le même que tu avais été, tu ne le serais plus jamais, parce qu’une partie de toi était resté en Irak, un partie de toi était resté avec les morts que tu avais laissé sur ton chemin, une partie de toi n’était jamais revenue de la guerre, des années passés comme mercenaire, tu dormais même avec un fusil sous ton oreiller maintenant! Tu avais changé Maverick, mais si tu savait que tous changeait, c’était surtout vu ta dernière rencontre avec Alexis, alors que tu l’avais agressé dans ton sommeil, sans même que tu sois seulement capable de te contrôler, sans même que tu ne réalise que les rêves n'étaient que des rêves, qu’Alexis n’était pas l’ennemi, que tu n’était pas attaqué. Et cette peur que tu avais vu dans ses yeux, elle avait été de trop n’est-ce pas? Tu avais changé, beaucoup trop pour que tu ne puisse jamais l’avoir de nouveau à tes côtés. “Je n’ai aucune idée si ton père est vivant, je suis de retour à Bray depuis à peine deux mois. Mais dans tout les cas, tu est majeure et vaccinée, ton père aura beau crier pour que tu revienne, à moins que tu le décide, ça n’arriveras pas.” Il faisait partie d’un trop lointain passé, mais dans tout les cas, la jeune fille était majeure, son père ne pourrait rien contre elle. Et toi qui enlève la prothèse de métal, tirant de nouveau sur ton joint, un léger rire s’échappant alors qu’elle retenait son cri, alors qu’elle semblait épouvanter par ton bras en moins. “Oh! T’aime?” Cette manière que tu avais de toujours rire de ce qui t’était arrivé, de ne jamais le prendre au sérieux, c’était à ce demandé si finalement, ce n’était pas seulement aussi une manière de cacher le trou que la perte de ton bras creusait dans ton âme. “Un accident en Irak, il y as quelques mois. Rien de bien grave.” Ce n’était pas la vérité, ce n’était jamais la vérité, parce que celle-ci tu l’as gardait dans ton esprit, enfermé sous plusieurs couche de souvenirs, sous plusieurs couches de honte. Tu ne voulais pas admettre que tu avais été un mercenaire, que tu avais été renvoyé de l’armée, que tu avais trahit tout ceux qui tenait à toi. Un sourire ironique étirant tes lèvres. “Même si tu m’en avais donné, j’ai été enfermé en prison à quinze ans, je n’aurais même pas eu le message. Et crois moi, je suis loin d’être celui placé pour te juger de n’avoir jamais donné signe de vie.” Après tout, tu n’en avais pas donné à personne pendant plus de dix ans.

© starsovermountain

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Edlyn regardait son meilleur ami et sourit lorsqu’il replaça l’une de ses mèches derrière son oreille, de savoir qu’elle lui avait manqué la rendait heureuse, son rire continua de plus belle

"C’est sûr que jamais je n’aurais été capable de ça quand tu m’as connu…"

Son frère redevint le sujet de conversation, la demoiselle prit une nouvelle bouffée de cigarette

"Ne soit pas désolé, c’est son meurtrier qui va l’être, ça c’est plus que sûr…"

La tarte d’Eddie attira l’attention de Maverick au grand soulagement de la demoiselle qui sourit légèrement

"Moi ? T’amadouer ? Pas du tout voyons…Pour qui me prend-tu ?"

Quand elle vit le joint de son meilleur ami, elle se mit à le fixer avec envie, elle aussi avait besoin de plus fort qu’une simple cigarette, se mordant la lèvre la chasseure regarda son meilleur ami

"Tu n’en aurais pas une autre par hasard… ? Je crois que j’en aurais bien besoin…"

Quand bien même elle avait essayé d’arrêter, la tentation était trop grande, et qui était-elle pour résister aux tentations de la vie ?

Son père…Edlyn laissa échapper un soupir à la simple mention de cet homme qui lui avait laissé des marques à jamais

"Tu sais qu’il est capable de tout et n’importe quoi…Mav’, j’ai peur… Je ne sais pas quoi faire, je suis perdue… S’il sait que je suis ici, il doit savoir que je n’ai nulle part où aller…Il est capable de jouer là-dessus…Que dois-je faire ?"

Les vieilles habitudes avaient refait surface, la demoiselle suppliait son meilleur ami du regard de lui venir en aide, de lui dire quoi faire, comme elle l’avait fait tant de fois dans le passé…

Lorsqu’elle entendit la question de son meilleur ami vis-à-vis de son bras, la jeune femme resta bouche-bée, il pouvait en rire ? Alors qu’elle s’apitoyait sur son sort tellement ridicule par rapport aux problèmes de son ami

"Tu…as été à la guerre ? Cela a dû être horrible…"

La demoiselle ne pouvait s’imaginer la douleur qu’il avait dû avoir à la perte de son membre, les horreurs dont il avait dû être témoin…

Un sentiment de culpabilité profonde l’envahit alors, décidément elle passait pour la pire égoïste qu’il soit, se plaindre de son père alors que son frère de cœur avait passé des années en prison et était parti à la guerre…

"Pardonne moi Mav’…Je suis tellement conne et égoïste…Tu n’as sûrement pas envie de m’entendre me plaindre de problèmes que j’ai toujours eus alors que tu as toi-même ton lot de soucis…Plus importants que les miens en plus… "

Eddie effleura son collier, repensant à leur séparation, elle releva le regard vers son meilleur ami, en regardant son poignet elle ne put s’empêcher de remarquer l’absence du bracelet qu’elle lui avait offert à son départ

"Tu n’as plus mon bracelet… ? Je ne t’en voudrais pas hein si tu l’as plus, je me posais juste la question…"

Bien sûr que ça l’attristait un peu de remarquer son absence alors qu’elle, avait gardé précieusement le collier ne l’enlevant jamais, mais elle ne pourrait pas en vouloir à son meilleur ami pour une chose si petite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
In the end you always go back to the people that were there in the beginning.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GayZor support'sitoire // Come back
» 2010 Michael J.Fox Back to the Future spécial 25 ans !
» Chicago Bulls ... are back to business
» *Back to the ruins par tifil
» Back to the Future, devenez Marty Sackfly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-